Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garion
»1.Averto'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 248
» Age : 21
» PUF : Hexx - Yamishin
» Date d'inscription : 23/10/2016
» Personnages : Aro
Compagnon de Zizana
Six Ans
Seide- Zélote
Se réveille XD

» Feuille de perso'
» Points: 120

MessageSujet: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Lun 31 Oct 2016, 00:03

Aro c'était couché en sphinx. Il avait réussi à se calmer après cet épisode aux Criques, mais il ne comptait pas y retourner de si tôt. Il secoua son pelage après avoir sentit un frisson lui traverser le corps. Qu'est ce qu'il n'aimait pas l'eau. Ce liquide lourd qui peut être agréable et qui permet la vie, mais qui peut être un véritable meurtrier. Il souffla longuement et leva les yeux au ciel. Il n'y avait que cet horizon bleu nacré qu'il aimait vraiment. Là haut, le soleil brillait avec douceur et chauffait son pelage brun.La veille il avait pu assister à un spectacle astral tout à fait splendide mais aussi marquant. Il songea alors que peut être à cet instant Anubis regardait-il aussi le ciel. Pensait-il a lui parfois ? Il l'espérait. Son petit frère devenu si fort lui manquait souvent.

Il avait perdu le caractère du loup solitaire qu'il était. Il était devenu un peu moue et se trouvait parfois ridicule. Lui qui autre fois n'était pas dérangé par la mort et l'idée de tuer. Maintenant il ne pouvait même plus écraser une mouche sans s'en vouloir un peu. Sans se sentir coupable. Mais c'était leur faute aussi... Il avait vu, il se souvient, il a mal et cette douleur restera jusqu'à ce qu'il quitte cet univers pourris. Ce monde qu'il déteste autant qu'il l'aimait. Ses raisons de rester, ses raisons de partir, tout cela était vain. Il n'était rien. S'il venait à mourir, il serait oublié comme un vieux souvenir effacé. Il savait que le temps continuerait sa course sans lui et qu'un jour son nom n'habiterait plus aucun esprit. Il pourrait avoir autant de proches qu'il le voudrait, il ne laissera pas de trace derrière lui. Comme un grain de sable sur la place, il sera happé par la mer du temps et remplacer par un autre grain dans un futur plus ou moins lointain.

Il souffla longuement, son regard parcourant ce ciel inaccessible à son corps lourd.Meurtrie par son incapacité à s'envoler de lui même. Condamné à passer sa vie sur terre au milieux de plaintes et de joies... Il aimait ses congénères, ceux qu'il connaissait, mais aussi ce qu'il ne connaissait pas. Il leur souhaitait du bonheur et de la joie. Une vie tranquille et paisible. Il souhaitait voir des choses qui appaiserait sa conscience blessée à vif. En pensant à cela, l'image de Thyara lui vint. Avec elle il avait oublié. Les souffrances, les peines, les mauvais souvenirs, ceux qui ne sont plus là. Cette petite et son caractère joyeux. Son envie de voler et sa capacité à le faire. Il était sur qu'elle irait loin. Et qu'elle passerait par dessus tout les obstacles de la vie.

L'esprit dans les nuages, le loup était longuement resté immobile et seul à réfléchir. Il n'avait même pas entendu les pas d'une louve. Il n'avait même pas perçu son odeur. Il avait gardé l'esprit ailleurs et le corps bien là. C'est quand il entendit un souffle à proximité qu'il quitta ses songes. Il agita alors les oreilles, sortant de sa transe et de son inertie. Il posa son regard sur une femelle à quelques mètres de lui. Il l'avait déjà vue au campement, il en était certain. Mais encore une fois, il était incapable de se souvenir de son petit prénom.

"Bonjour ?" lui lança-t-il d'une voix calme et tranquille.

Autant tenter la conversation. Après tout, elle n'a pas l'air méchante. Et puis si elle est là c'est qu'elle est Séides, donc elle n'aurait aucune raison de l'attaquer...
Revenir en haut Aller en bas
Combo
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 952
» Age : 19
» PUF : Johnny Depp c'est MON mari !!
» Date d'inscription : 10/11/2013
» Personnages :
  • Zizana
    - Décédé à l'âge de 12 ans

  • Sweeney
    - 5 ans
    - Célibataire
    - Solitaire


» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Lun 31 Oct 2016, 01:34

Était-ce le soleil ou la lune qui plombait sur le pelage de la jeune louve et qui la réveillais sans cesse ? Elle ne pouvait pas le savoir puisqu’elle n’arrivait plus à les différencier tellement elle manquait de sommeil. Les bruits qui flottaient dans l’air la faisait sursauter à tout moment ce qui faisait une autre raison pour lequel elle se réveillait souvent.

Zizana se roula sur un côté, puis de l’autre, pour finalement se retrouver sur le dos les pattes en l’air. Rien. Elle n’était plus capable de se rendormir par peur de se faire réveiller à nouveau. Elle se retourna sur le ventre la tête entre les pattes avant, puis elle bailla avant de laisser échapper un long soupir. Elle leva les yeux au ciel, poussa un soupir à nouveau puis se leva doucement en prenant soins d’étirer son corps engourdit. Elle secoua sa fourrure ébouriffée avant de s’élancer à l’extérieur de la petite tanière dans laquelle elle était allongée deux minutes plus tôt.

Lentement, en surveillant les alentours puis en surveillant l’endroit où elle déposait les pattes, Zizana sortie de sa tanière et déjà elle sursauta en voyant un oiseau d’un rosé éblouissant, perché sur une branche à la hauteur de son museau. Elle grogna légèrement puis s’éloigna d’un pas plus rapide de peur que l’oiseau la suive et l’attaque.

Un peu plus loin, Zizana ralentis le pas jusqu’à s’immobiliser en voyant deux petits lapins jouer ensemble. Elle pencha la tête sur le côté en les observant les oreilles bien à l’écoute. Son cœur devient lourd puis des larmes lui monta aux yeux. Elle se mit à penser à la trahison et l’abandon qu’elle à vécu puis … Non, pas question de penser à ça ! Elle secoua sa tête ferma ses yeux pour ne pas pleurer puis elle se mit à respirer rapidement. Lorsqu’elle remarqua que les deux lapins la regardait, elle eu peur puis partie en courant rapidement en arrachant des mottes de terres sur le sol.

Regardant toujours derrière elle, quelque chose la fit s’arrêter brusquement. Un autre loup. Gardant ses distances elle l’étudia du bout du museau jusqu’au bout la queue.

Qu’elle beau pelage brun, pensa-t-elle.

Bonjour ? Lui lança-t-il d’une voix calme et tranquille.

Ne s’attendant pas du tout à ce qu’il lui adresse la parole, Zizana sursauta et bondit derrière un arbre. Le stress monta en elle. Elle montra furtivement le bout de son museau.

Eeuhh … Bonjour. Souffla-t-elle d’une voix très basse et anxieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Garion
»1.Averto'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 248
» Age : 21
» PUF : Hexx - Yamishin
» Date d'inscription : 23/10/2016
» Personnages : Aro
Compagnon de Zizana
Six Ans
Seide- Zélote
Se réveille XD

» Feuille de perso'
» Points: 120

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Lun 31 Oct 2016, 13:59

Aro vit la peur passer dans les yeux de la louve et baissa les oreilles, un peu honteux de l'avoir effrayé. Il ne comptait pas lui faire de mal, non, ce n'était vraiment pas dans ses intentions.Il voulait juste faire connaisse avec elle. C'était une louve plus petite queue lui, au pelage clair qui portait une espèce d'écharpe. Elle avait les oreilles en arrière et ainsi dissimulé derrière son arbre, le brun lui trouva des airs apeurés. Sa petite voix était fluette et aîgue, mais elle trahissait aussi la peur et la méfiance à l'état le plus pur. Le mâle se leva, mais se fit plus petit, pour être à sa hauteur, pour ne pas l'effrayer plus qu'il ne l'avait déjà fais.

"Détends toi, je ne vais pas te faire de mal... Je veux juste faire connaissance" lui dit-il.

Il avait prit une voix douce et rassurante. Une voix tranquille et paisible. Aucun de ses gestes n'étaient brusques. Il ne se montrait ni impressionnant, ni intimidant. Il faisait tout pour lui faire comprendre qu'il n'avait aucune mauvaise intention. Qu'elle pouvait relâcher la pression sur ses frêles épaules.Il se demanda silencieusement pourquoi elle avait tant peur. Avait-elle peur qu'il attaque ? Il agita une oreille sous la curiosité.

Il s'arrêta à un bon mètre d'elle et se coucha dans l'herbe avant de mettre sa tête entre ses pattes. Ses grands yeux rouges emprunts de gentillesse posés sur la femelle. Il lui fit un petit sourire avenant. Il la laisserait approcher, il n'irait pas plus prêt. Et si elle voulait garder ce périmètre de distance, il l'accepterait.

"Vient, je bougerais pas... Tu ne crains rien" lui souffla-t-il dans un murmure.

Il ne voulait pas la brusquer. Il ne voulait pas qu'elle fuit d'avantage. Il trouvait cela triste qu'elle est peur des membres de son espèce. Qu'elle soit si tendue par la présence d'un autre. Mais elle avait peut être vécue un traumatisme qui avait fait naître cette puissante méfiance. Lui aussi avait vécu un traumatisme, mais il était surement très différent de celui que la petite femelle avait pu vivre. Il espérait tout de même qu'elle accepterait de s'approcher un peu, de lui parler. Il serait déçu qu'elle le fuit et qu'il ne puisse jamais apprendre à la connaître. Elle avait l'air si fragile, et si forte à la fois. C'était étrange à exprimer. En fait elle lui semblait fragile car elle avait peur, car elle semblait craindre tout ce qui l'entour et être conquise par un stress effroyable. Mais elle lui paraissait forte à la fois. Forte d'être arriver jusqu'ici et de continuer à ce battre pour peut être retrouvé la confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Combo
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 952
» Age : 19
» PUF : Johnny Depp c'est MON mari !!
» Date d'inscription : 10/11/2013
» Personnages :
  • Zizana
    - Décédé à l'âge de 12 ans

  • Sweeney
    - 5 ans
    - Célibataire
    - Solitaire


» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Lun 31 Oct 2016, 18:58

Derrière son arbre, Zizana redressa les oreilles et regardait avec attention le jeune mâle se lever. Elle s’étonna à nouveau sur son magnifique pelage brun qui resplendissait sous les rayons du soleil … de la lune … encore une fois, elle ignorait si c’était le jour ou la nuit. Mais le pelage du mâle la faisait rêver.

Le voyant s’approcher de quelques pas vers elle, Zizana baissa ses oreilles violement vers l’arrière, leva les babines puis recula d’un pas le cœur battant à tout vitesse. Qu’est-ce que ce loup pouvait bien vouloir d’elle ?

Détends-toi, je ne vais pas te faire de mal… Je veux juste faire connaissance.

Légèrement rassurer, Zizana rabaissa ses babines mais resta les muscles tendus, toujours prête à fuir. Il était vrai que sa voix n’avait absolument rien de menaçant et qu’elle était plutôt très douce mais toujours angoissé par l’inconnu, Zizana demeurait sur ses gardes. Le jeune mâle la regardait de ses yeux rouges et agita une oreille sous la curiosité. Le voyant s’arrêter et se coucher à un bon mètre d’elle, Zizana redressa les oreilles et pencha la tête sur le côté en le regardant.

Vient, je ne bougerai pas … Tu ne crains rien.

Elle poussa un soupir craintif rabaissa ses oreilles vers l’arrière et contourna l’arbre derrière lequel elle se cachait. Elle marchait d’un pas très lent et tendu, le dos courber etle poil hérissé, démontrant qu’elle n’était pas à l’aise. Zizana resta à une bonne distance et décrivait des cercles autour du mâle au pelage remarquable.

Faire connaissance dis-tu ? Lui lança-t-elle d’un ton tremblant de frayeur.

Elle s’arrêta un mètre devant lui, la queue entre les pattes. Elle redressa un peu son dos courbé par la peur et elle secoua la tête pour dégager ses yeux bleus de sous son épaisse chevelure rousse. Peut-être craignait-elle tout, mais pour une fois, son corps lui disait de ne pas déguerpir mais bien de rester.
Revenir en haut Aller en bas
Garion
»1.Averto'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 248
» Age : 21
» PUF : Hexx - Yamishin
» Date d'inscription : 23/10/2016
» Personnages : Aro
Compagnon de Zizana
Six Ans
Seide- Zélote
Se réveille XD

» Feuille de perso'
» Points: 120

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Lun 31 Oct 2016, 19:45

Aro observa la femelle soulever les babines et mettre les oreilles en arrière. Il espérait simplement qu'elle n'attaquerait pas par instinct de défense. Il ne voulait pas avoir à se battre contre qui que ce soit, ni a faire une démonstration de force pour être respecté. De plus, il craignait que s'il montrait une quelconque forme de supériorité elle ne le fuit et lui montre les crocs le restant de ses jours. Pourtant il ne voulait pas de cela. Il laissa la femelle le contourner et l'observer d'un oeil attentif. Son regard la suivant il bougeait la tête pour ne jamais la perdre de vue. Elle avait une démarche presque féline, le pelage hérissé, le dos courbé, elle semblait être totalement stressé par sa présence. Si tendu qu'elle avait une démarche très lente et lourde.

Il se demanda pourquoi elle le contournait ainsi. Que surveillait-elle ? Que vérifiait-elle ? était-elle en train de s'assurer qu'elle pourrait le fuir facilement ? Avait-elle peur à se point ? Il resta pourtant immobile et la laissa faire. Il détestait se faire observer ainsi, mais tant pis. Si il devait passer par là pour qu'elle se détende un tant soit peu, alors d'accord. Il était prêt à rester tranquille et à ne pas bouger. Il sentait des fourmilles dans ses pattes arrières et dans sa colonne vertébrale à cause de certains poids qui commençaient à l'écraser et à lui faire mal. Mais il resta tout de même immobile, luttant contre la douleur qui était en train de naître dans l'arrière de son corps.

Enfin, elle s'arrêta. En face de lui, elle avait la queue entre les pattes et son regard fuyant était emplie de crainte et de méfiance. Elle parla cette fois un peu plus fort, mais son ton était fuyant, et son corps tremblait sous une peur qu'il ne comprenait pas. Il agita alors les oreilles et opina doucement du chef avant d'étirer un petit sourire rassurant.

"Oui, faire connaissance. Je m'appelle Aro, et toi ?" questionna-t-il

Sa voix toujours douce et calme, il faisait tout pour la rassurer. Pour lui faire comprendre qu'elle n'avait pas a avoir autant peur de lui. Qu'elle pouvait cesser de se méfier. Qu'il n'était pas un danger, et qu'il ne le serait jamais. Il mit finalement les oreilles à l'horizontal tout en observant la louve devant lui. Puis il pencha sa tête et posa ses yeux sur la queue de la femelle.

"Tu peux te détendre je t'assure. De quoi est ce que tu as tant peur ?" s'enquit-il.

Il était curieux de savoir ce qui effrayant tant la louve. Il avait posé sa question le plus calmement possible et avait utilisé un ton doux qui c'était mêlé à un murmure rassurant. Il espérait qu'avant la fin de cette discussion elle n'est plus la queue entre les pattes. Cette position de la queue était une forme de méfiance et de soumission, ce qui ne plaisait pas trop à Aro qui considérait que personne ne devrait se méfier d'un de ses congénères. Alors il travaillerait à prouver à la belle louve qu'avec lui cette position n'avait pas lieu d'être.
Revenir en haut Aller en bas
Combo
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 952
» Age : 19
» PUF : Johnny Depp c'est MON mari !!
» Date d'inscription : 10/11/2013
» Personnages :
  • Zizana
    - Décédé à l'âge de 12 ans

  • Sweeney
    - 5 ans
    - Célibataire
    - Solitaire


» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Mar 01 Nov 2016, 18:59

Zizana, encore méfiante, étudiait les alentours pour voir s’il n’y avait pas un bon coin pour se cacher si parfois l’envie lui prenais de fuir. Son cœur ralentissait à chaque minute qui passait. Ce loup si patient et si calme démontrait visiblement beaucoup de gentillesse envers elle. Bien concentré dans ses pensé, Zizana eu un léger sursaut lorsque le mâle lui adressa la parole. Ses cheveux lui retombèrent sur le museau au moment où elle voulu le regarder. Un peu contrarier par la situation, elle secoua sa tête pour pouvoir y voir quelque chose et elle y aperçu le joli sourire que lui faisait le jeune mâle.

Oui, faire connaissance. Je m’appelle Aro, et toi ?

Est-ce qu’elle devait se lancer dans cette conversation et combattre ses peurs ? Ou devait-elle simplement fuir comme à son habitude et manquer la chance de peut-être, connaitre autre chose qu’elle même ? Incertaine et un peu étourdie par toute cette angoisse, Zizana relâcha la tension sur son corps et se laissa tomber sur son postérieur faisant lever un peu de poussière. Elle baissa la tête et ferma les yeux. Ses cheveux étaient à nouveau tombés sur son visage puis on on pouvait y voir la fatigue dans ses pattes tremblantes.

Je … je m’appelle Zizana … réussit-elle à dire à travers ses émotions.

Elle vu le regard du jeune mâle qui était poser sur sa queue. Ce message était clair, pourquoi avait-elle aussi peur d’un membre de son propre clan ? Elle regarda un moment sa queue de sous ses cheveux puis déplaça son regard vers l’autre loup. Il était vrai que tout ce qu’il faisait depuis le début de leur rencontre n’était pas du tout agressif et menaçant.

Tu peux te détendre je t’assure. De quoi est ce que tu as tant peur ?

Zizana décida finalement de faire confiance au mâle. Ce qu’elle avait beaucoup de mal à faire puisqu’elle n’avait jamais vécu de rencontre sans trahison et sans mensonge. Par contre, elle n’était pas prête à lui parler de ses peurs malgré son air rassurant. Elle glissa doucement sa queue vers le côté de son corps puis se mit à la nettoyer délicatement. Elle se disait que s’il avait eu à lui faire du mal, il l’aurait fait depuis longtemps déjà. Après tout, quelqu’un d’autre dans sa vie lui ferait peut-être du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Garion
»1.Averto'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 248
» Age : 21
» PUF : Hexx - Yamishin
» Date d'inscription : 23/10/2016
» Personnages : Aro
Compagnon de Zizana
Six Ans
Seide- Zélote
Se réveille XD

» Feuille de perso'
» Points: 120

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Mer 02 Nov 2016, 14:46

Il voyait les regards fuyant de la femelle. Elle cherchait surement un éventuel échappatoire au cas où l'envie lui prendrait de lui faire du mal. Ou peut être qu'elle aurait un sursaut de panique extérieur et qu'elle fuirait... Il agita les oreilles sans jamais changé de position. Sa voix calme et tranquille avait semble-t-il surpris la femelle qui avait sursauté. Il baissa les oreilles, un peu découragé, ce disant qu'elle aurait sans doute éternellement peur de lui. Mais non, il ne fallait pas qu'il perde espoir ! Elle était fuyante et méfiante, mais il avait connu les deux extrêmes. La timide apeuré au point de non retour, et l'extraverti bavard et brutal à n'en plus pouvoir. Et il avait réussi à créer un lien avec les deux, alors il y arriverait avec. Elle était toujours moins fuyant que la petite Dexx dont le pouvoir allait parfaitement avec sa peur de l'autre. Suffisait qu'elle sursaute, et pouffe il n'y avait plus personne. Il songea alors que ce don aurait sans doute plus à la jeune Zizana qui se trouvait devant lui.

Enfin, elle se décida à relâcher la pression qu'elle exercé sur son corps fin et élégant. Il la vit se laisser tomber sur son postérieur et soulever un nuage de poussière. Elle semblait un peu plus confiante envers lui, ce qui le rassura et lui fit très plaisir à la fois. Il écouta alors la petite voix de la femelle qui se présentait. Zizana donc. C'était un prénom simple à retenir auquel il allait surement facilement trouver un surnom. Il adorait donner des surnoms à ceux qu'il appréciait. Bon pour le moment il n'était pas encore très proche d'elle. Mais ça ne serait tarder.

Comme elle c'était détendu, il s'autorisa à relâcher la pression sur son train arrière. Pour cela il redressa son buste et fit bouger ses pattes arrières pour qu'elles soient totalement sous son corps. Après quoi il laissa ses ailes tomber de chaque côté de son abdomen sans jamais les déplier. Face au silence de la femelle, il comprit que sa question avait été déplacé et lui fit un petit sourire.

"Oui... Tu as raison, j'avais pas à posé la question" remarqua-t-il "Excuse moi si je t'ai fais pensé à de mauvaises choses"

Encore et toujours, la voix de Aro était calme et tranquille. Dénuée de haine, de colère, d'arrogance ou de fierté. Il était fier pourtant. Mais il savait aussi être humble. Il avait apprit à avoir plusieurs face. Celle qu'il veut montrer à certains, et celle qu'il prend pour éloigner les autres. Mais il ne voulait pas éloigner Zizana, il voulait s'en rapprocher.

"Sinon, je suis Zélote, et toi ? " questionna-t-il.

Allé, continuer cette discussion et faire tomber les barrières une à une avec lenteur et délicatesse. Ne pas être trop brusque. Ne pas se montrer agressif. Ne pas laisser la chipie venir les déranger aussi... Il avait observé la femelle nettoyer sa queue avec attention et grand soin. Elle semblait se faire belle, peut être était elle un peu coquette dans le fond. Lui, il se fichait bien d'être couvert de boue et de poussière, ça n'était pas le plus important pour lui. Il lui fit un sourire amical alors que ses oreilles se mouvaient.

"Tu as vraiment un beau pelage... Je sais que c'est un peu déplacé, mais pendant que tu m'observais, je t'observais aussi. Et je dois dire que tu as vraiment un pelage magnifique" lui fit-il savoir encore une fois avec douceur.

Il trouvait élégant ce pelage claire et moins long que le sien de la louve. Il lui trouvait quelque chose de sablonneux et sauvage. Comme elle d'ailleurs, à avoir ainsi peur de lui, elle était un peu sauvage et indomptable. Mais c'est ce qui plaisait au jeune mâle. Elle était comme un défi. Il voulait lui prouver qu'elle pouvait avoir confiance, qu'elle ne devait pas se méfier de lui, et que dans un avenir proche ou lointain elle n'aurait plus à se méfier de lui du tout.

Revenir en haut Aller en bas
Combo
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 952
» Age : 19
» PUF : Johnny Depp c'est MON mari !!
» Date d'inscription : 10/11/2013
» Personnages :
  • Zizana
    - Décédé à l'âge de 12 ans

  • Sweeney
    - 5 ans
    - Célibataire
    - Solitaire


» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Mer 02 Nov 2016, 16:18

Zizana terminait délicatement de nettoyer les derniers poils de sa queue avant de tourner son regard vers Aro. Elle aimait bien son nom mais ne le laissait pas paraitre par peur d’avoir des pensés déplacés. Bien sur, Zizana avait toujours peur de tout donc cette fois, elle avait peur de se faire juger. Elle trouvait le pelage du mâle d’un brun magnifique et brillant et maintenant elle appréciait son nom. Est-ce que tout cela voulais dire qu’elle faisait finalement des progrès et qu’elle surmontait doucement ses craintes face à Aro ? Si oui, Aro allait être le premier loup en qui elle ferait réellement confiance.

Elle le regarda déplacer ses pattes arrière de façon à être plus confortable et eu un petit stress lorsqu’il bougea ses ailles. Elle se figea un moment, muscle tendu mais ça ne dura pas. En peu de temps elle relâcha toute pression en ce disant qu’il voulait juste se mettre à l’aise. Regardant encore une fois partout autour d’elle, elle se résigna à s’approcher légèrement d’Aro et se coucher à ses côtés sans non plus être trop près. Elle bailla, secoua sa tête pour envoyer ses cheveux sur le côté de son museau puis elle lécha les rayures sur ses pattes avant en repensant à la question d’Aro sur ses peurs. Bien sur qu’elle ne souhaitait pas lui révéler immédiatement les raisons de ses peurs puisqu’elle le connaissait à peine, mais peut-être finira-t-elle à se sentir plus à l’aise.

Zélote, alors il était Zélote. L’idée de le voir aimer de tous et connu des dieux la rassura. Peut-être pourrait-il la protéger si jamais elle avait des ennuies ? Non … Elle se faisait trop d’idée, peut-être qu’il la faisait marcher et lui mentait comme les autres. Allait-elle être encore délaissée et trahi ? Cette idée lui fendit le cœur et ses yeux se remplirent de larmes. Elle arrêta de lécher ses pattes et resta la tête basse. Passant une patte sur sa tête, elle fit tomber ses cheveux dans son visage pour qu’Aro ne la voit pas pleurer. Elle ne voulait pas paraître faible.

Je suis Archiviste … prononça-t-elle dans un tout petit souffle.

Le compliment d’Aro sur son pelage la surprit. Jamais un autre loup lui avait fait un compliment. C’était la première fois. Elle ne pu s’empêcher de laisser s’échapper un petit sourire. Elle était à la fois embarrassée et émue, en faite, elle ne savait pas trop comment réagir mais ce qu’elle savait, c’est que ça lui avait fait un grand bien. Pour la première fois, elle sentit son cœur se réchauffer. Zizana leva la tête et regarda Aro. Devait-elle lui dire également qu’elle était charmée par son pelage ?

Merci beaucoup… Je … J’aime bien le tien aussi. Il est magnifique.

Elle ne le regardait pas tout à fait dans les yeux mais elle le regardait. La fatigue prenait peu à peu possession de son corps et ses paupières devenaient lourdes. Elle s’efforçait tout de même à rester éveiller puisqu’elle ne faisait pas encore complètement confiance à Aro, mais une petite sieste lui ferait surement un peu de bien.
Revenir en haut Aller en bas
Garion
»1.Averto'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 248
» Age : 21
» PUF : Hexx - Yamishin
» Date d'inscription : 23/10/2016
» Personnages : Aro
Compagnon de Zizana
Six Ans
Seide- Zélote
Se réveille XD

» Feuille de perso'
» Points: 120

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Mer 02 Nov 2016, 16:36

Aro l'observa avec attention finir de nettoyer son poils qui brillait désormais de propreté. C'était une très belle femelle. Timide et craintive, mais très belle. Vraiment. Il l'observa alors venir se coucher près de lui. Elle était à quelques centimètres. Cinquante environ. Elle c'était encore rapprochée et cela l'avait surpris. Mais en même temps il en était très heureux. Cela prouvait qu'il avait réussi à casser l'une des barrières qu'elle avait placé entre eux. Alors qu'il l'observait, il la vit baisser la tête et sentit l'odeur du sel. Mais il était trop loin de la mer pour que cela vienne de l'océan. Il plissa les yeux et baissa les oreilles avait de plaquer sa tête au sol et de rapprocher un peu son museau de la louve. Elle c'était cachée derrière sa chevelure. Mais il sentait belle et bien l'odeur des larmes pour les avoir souvent essuyé aux yeux de Lou.

"Hé... Pleure pas... Je... je voulais pas te faire de peine" remarqua-t-il tout embarrassé.

Il n'avait vraiment pas désiré la faire pleurer. C'était bien là son dernier désir. Mais elle se reprit rapidement. Il se sentit observer et pencha une oreille alors que l'autre était dressée. Quoi encore ? Il avait une marque sur le visage ou quoi ? Il commençait à croire qu'il était vraiment étrange pour être ainsi observé. En pensant à étrange il songea à ce loup qu'il avait une fois croisé. Si quelqu'un était étrange, c'était bien lui, ça oui... Puis enfin elle reprit la parole. Ainsi elle était une archiviste. Intéressant. Elle devait surement avoir beaucoup de chose à faire en tant que telle, et elle devait aussi surement possédé une multitude de connaissance. Il était très curieux, et il aimait apprendre. En particulier quand ça venait des autres. Souvent il avait écouté les Archivistes discuter pour apprendre des choses. Il eut des yeux brillants de curiosité et d'admiration.

"Tu dois connaître un tas de choses alors !" remarqua-t-il

Oups... il avait parlé un peu fort... Mais son exclamation était joyeuse et pleine de gentillesse. Il était tout simplement admiratif de la louve. Bien sur il ne la voyait pas se battre ou quoi que ce soit. Il s'imaginait plutôt la femelle cachait dans un petit coin à étudier de vieux bouquin qu'il ne comprendrait jamais. Car oui, Aro ne sait pas lire... Malheureusement pour lui d'ailleurs, car il savait que c'était dans les livres qu'il pouvait apprendre le plus de chose. Sa queue s'agita avec un certain entrain dans un sens puis dans un autre. Et enfin il entendit son compliment sur son pelage. Il secoua alors la tête.

"Pourtant il est tout sale mon pelage... j'en prends beaucoup moins soin que toi tu prends soin du tiens" observa-t-il.

Toujours cette voix douce et tranquille. Cette voix qu'il avait longtemps réservé à deux loups uniquement. Et oui, des mâles. Son petit frère et son meilleur ami. Il n'avait pas cette voix quand il parlait à Thyara. Il n'avait pas ce ton quand il parlait à un étranger ou un autre loup. Mais avec elle, ce ton doux et rassurant était venu tout seul. Il ne l'avait pas décidé, il c'était frayé un chemin et depuis il n'arrivait plus à changer de ton. Il voulait la rassurer, et lui prouver qu'il ne lui ferait jamais le moindre mal. Alors qu'il pensait à cela, une bourrasque de vent les décoiffa tout les deux. Quand il souleva à nouveau les paupières, il remarqua qu'elle avait des feuilles dans les cheveux entre ses oreilles.

"Bouge pas..." lui souffla-t-il

Avec douceur il lui enleva les trois petites feuilles qui étaient venues se loger dans sa chevelure. Après quoi il reposa sa patte au sol et lui fit un sourire.

"Et voilà, toute belle"

Oui oui, il le pensait en plus. Elle était vraiment belle. Il avait pensé ça de Fawn à leur rencontre. Mais elle l'était encore plus. Et puis elle avait quelque chose d'envoutant que le loup n'expliquait pas. Mais il se sentait bien avec elle. Et il avait cette envie de la protéger et de l'aider. C'était inhabituel pour lui, mais ce sentiment de vouloir être avec elle n'était pourtant pas désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
Combo
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 952
» Age : 19
» PUF : Johnny Depp c'est MON mari !!
» Date d'inscription : 10/11/2013
» Personnages :
  • Zizana
    - Décédé à l'âge de 12 ans

  • Sweeney
    - 5 ans
    - Célibataire
    - Solitaire


» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Jeu 03 Nov 2016, 00:01

Quel horreur ! Le mâle l’avait vue pleurer… Zizana se sentais énormément mal et angoissait sur le fait qu’Aro la verrait probablement comme une chétif désormais. Ne sachant plus quoi faire, elle prit la décision de simplement oublier ce qui venait de se passer et se concentra plutôt à regarder son pelage pour voir si elle n’avait pas manqué un endroit et s’il ne restait pas encore un peu de terre qui la souillait. Eh bien ! Finalement, son pelage était bien propre et brillant et il restait seulement un peu de poussière sur son dos, mais elle ne pouvait rien y faire. Elle se contenta seulement d’ébrouer un peu sa fourrure pour en faire partir le plus gros. Fière d’être toute propre, elle s’allongea telle une reine puis leva la tête haute en dégageant un grand sourire.

Elle fut surprise lorsqu’Aro s’étonna sur son rang d’Archiviste. Pour elle, c’était normal de mettre son nez dans de larges manuscrits historique puis d’approfondir ses connaissances. Mais bien sur, ce n’était pas permis à tous de se plonger dans les bouquins les plus importants ou bien de simplement savoir lire et déchiffrer tout les codes qu’on pouvait y trouver. Sur le coup, Zizana se sentit importante mais toute petite en même temps. Elle avait peut-être peur de tout, mais la bibliothèque était la place où elle se sentait le plus en sécurité et où elle n’avait pas à surveiller les alentours constamment. Feuilleter un vieux registre ou bien lire les dernières lignes écrites dans un volume marquant, était son passe-temps favoris.

Les yeux brillants d’Aro et le mouvement joyeux de sa queue la fit sourire à nouveau, même le ton élevé du jeune loup ne l’avait même pas affecté. Le seul fait qu’il soit intéressé par ce qu’elle lui disait, lui faisait chaud au cœur. Elle commença à penser qu’elle avait fait une bonne chose en ne l’aillant pas fuit.

Oui, effectivement j’en connais beaucoup ! Plus qu’on ne peut l’imaginer. Dit-elle en riant

Oui, il était certain qu’Aro n’avait pas autant soins de sa fourrure que Zizana mais ça lui était égale. Elle, elle voyait un pelage brillant d’un brun très puissant, même sous la fine couche de saleté. En faite, elle trouvait que ça lui donnait un charme même si la dégoûtait légèrement. Elle devait avouer que nettoyer sa fourrure l’ennuyais souvent mais elle en avait pris l’habitude puisqu’elle aimait que tout sois propre et à l'ordre. Aro était chanceux, la beauté de sa fourrure cachait une grande partie de la saleté qui la recouvrait alors Zizana ne s’en occupait pas trop. Elle le trouvait plutôt charmant et elle s’habituait tranquillement à sa grande taille. Elle angoissait encore un peu par la grandeur qu’il avait mais elle était tout de même capable de s’en approcher. Par contre, les ailes d’Aro la terrorisait encore beaucoup. Elle souhaitait au plus profond d’elle-même qu’il ne les ouvre pas.

Soudain, une bourrasque de vent les heurta violement ! Zizana eu le réflexe de fermer les yeux et de se pencher. Elle et Aro se retrouvèrent décoiffer par la situation et de petites feuilles vinrent se loger entre les oreilles de Zizana. Elle eu peur et recula soudainement se retrouvant rapidement debout laissant de grande trace sur se sol, les oreilles complètement renversé vers l’arrière. Elle leva les babines montrant ses dents blanches, grogna puis jappa avec les muscles contracté au maximum. Heureusement, Aro vint à son secours et lui retira délicatement les petites feuilles. Zizana n’aima pas du tout cette approche beaucoup trop près alors elle resta tendu les oreilles vers l’arrière. Elle prit tout de même soins d’abaisser ses babines en fusillant Aro du regard. Pourquoi avait-elle si peur ? Après tout, Aro venait de lui sauver la vie face à de violentes feuilles qui l’avaient attaqué sauvagement et gratuitement. Il avait été si gentil et elle, elle le regardait comme s’il l’avait mordu … Zizana se sentit mal à l’aise et relâcha la tension dans son corps et se mit à pleurer. Elle cacha son visage couvert de honte avec sa petite patte délicate.

Pardonne-moi Aro ! Prononça-t-elle doucement aux travers de ses sanglots. Je … Je ne voulais pas … C’est seulement que tu m’as prise par surprise en t’approchant si prêt.

Oui, elle eu peur, mais elle ne l’avait pas voulu. Ce n’était aucunement de sa faute si n’importe quoi l’a faisait tressaillir. Ce stress constant lui pourrissait la vie chaque jour et elle ferait tout pour pouvoir s’en guérir. Malheureusement cela faisait si longtemps que Zizana vivait dans ces circonstances qu’il était probablement impossible d’y remédier. L’émotion l’emporta puis elle s’effondra brutalement sur le sol, yeux à moitié fermer presque qu’inconsciente.
Revenir en haut Aller en bas
Garion
»1.Averto'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 248
» Age : 21
» PUF : Hexx - Yamishin
» Date d'inscription : 23/10/2016
» Personnages : Aro
Compagnon de Zizana
Six Ans
Seide- Zélote
Se réveille XD

» Feuille de perso'
» Points: 120

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Jeu 03 Nov 2016, 18:52

Couché en position de Sphinx, Aro avait été heureux d'entendre la louve s'égayer quand il avait parler de son travail. Au moins elle semblait épanouie dans ce qu'elle faisait. Elle avait eut les yeux brillants de joie quand elle avait parlé de ce qu'elle faisait et de se qu'elle savait. Sa petite voix avait été douce aux oreilles du mâle brun chocolat, et il avait sentit son âme se réchauffer de joie. Il voulait l'entendre de cette humeur joyeuse plus souvent. Elle semblait rayonner quand elle parler de ce qu'elle avait apprise et elle semblait touchée qu'il s'intéresse à son travail. Il était heureux de sentir cette joie nouvelle et se côté beaucoup plus détendu de la femelle. Mais quand la bourrasque vint les attaquer et qu'il lui eut retirer les quelques feuilles, il l'avait vu montrer les crocs et son regard avait été comme un coup de crocs en plein visage.

Honteux et mal à l'aise, le loup avait baissé ses belles oreilles brunes et avait renfoncé sa tête entre ses épaules. Il s'en voulait, et très vite il bégaya des excuses qui n'avaient ni queue ni tête. Mais elle le coupa et s'excusa à son tour. Elle s'en voulait, elle s'excusait de lui avoir montrer les crocs. Il n'aurait pas dû s'approcher, il l'avait bien comprit. Il devait rester loin d'elle, sinon elle allait fuir, ou attaquer par pur instinct de survie car elle avait peur. Il allait alors remarqué que c'était surtout de sa faute, mais elle s'écroula. Il déplia son aile sur laquelle elle tomba et la ramena près de lui avant de lui donner un petit coup de museau. Une lueur inquiète brillant dans ses grands yeux rouges, Aro se demandait ce qui venait d'arriver à la femelle. Cependant il ne la quitta pas. Il l'avait blottit contre lui et l'avait courverte d'une de ses ailes, après quoi il posa sa tête entre ses pattes. Lui lança de petit coup d'oeil de temps à autre.

Alors qu'il soufflait longuement, il entendit un oiseau au dessus d'eux. Il leva la tête et reconnu des charognards. Un grondement lui échappa. Bien sûr les oiseaux étaient comme eux, ils cherchaient à se nourrir. Ils ne pouvaient plus se nourrir des bêtes mortes dans les forêt car elles étaient dévorées par les plantes. Alors ils devaient se rappatrier sur d'autres choses. Le loup se demandait aussi régulièrement comment les loups pouvaient manger à leur faim alors que la forêt se mourrait et que le gibier y était mort. Alors qu'il pensait à cela, il vit un oiseau se poser devant eux et s'approcher de la femelle. Aussitôt il donna un coup de crocs à l'animal qui s'envola en poussant des cris peu agréables. Il lança un regard à la belle et constata qu'elle ne semblait pas avoir reprit connaissance. Il sentit alors un coup sur son postérieur et comprit enfin ce que faisait les oiseaux. Ils la croyaient mortes et cherchaient à lui voler cette nourriture qui semblait protéger. Il se releva et hérissa son pelage en ouvrant ses ailes. Se dressant sur ses pattes arrières il chercha à atteindre les oiseaux. Quand il se reposa sur ses pattes il se mit à les chasser, mais ses fichus bestioles étaient tenaces et revenaient presque aussi vite qu'il les avait fait partir.

"Foutez le camp" grogna-t-il en donnant un coup de patte à l'un d'eux.

Grondant de colère, le loup ne supportait définitivement pas ces charognards. En en voyant un s'approcher dangereusement de la femelle, il eut une idée. Il se plaça au dessus d'elle, l'encadrant de ses pattes, il fit tomber ses ailes de chaque côté de son corps comme des barrières et laissa sa queue retomber, sa pointe se croisant à celle de la femelle. A chaque fois qu'un oiseau approchait il donnait un coup de dents dans le vide pour le chasser. Pas question qu'il laisse la femelle toute seule, ces viles créatures auraient vite fait de l'achever. Il savait les oiseaux affamés et capable de l'achever pour se nourrir d'elle.

"N'approchez pas !" aboya-t-il alors qu'un oiseau lui donnait des coups pour qu'il bouge.

Mais il resterait là. Ils pourraient lui arracher des mottes de poils, lui percer la peau, lui crever les yeux, il ne bougerait pas. Il était trop protecteur par nature pour abandonner la femelle. Et maintenant qu'il c'était attaché à elle, c'était encore plus inimaginable pour lui de l'abandonner.
Revenir en haut Aller en bas
Combo
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 952
» Age : 19
» PUF : Johnny Depp c'est MON mari !!
» Date d'inscription : 10/11/2013
» Personnages :
  • Zizana
    - Décédé à l'âge de 12 ans

  • Sweeney
    - 5 ans
    - Célibataire
    - Solitaire


» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Ven 04 Nov 2016, 02:23

Zizana n’était pas encore tout à faite inconsciente lorsque le jeune mâle la rattrapa sur sa grande aile noire douce et soyeuse. Elle avait encore énormément peur des majestueuses ailes d’Aro, mais son corps ne lui permettait plus de le démontrer, elle était dans l’incapacité de bouger ses membres. Elle avait beau essayer, rien ne voulais bouger. Ce moment de paralysie lui parut une éternité mais en quelque seconde elle ne voyait que du noir … Zizana c’était évanouie.

Quelques minutes déjà c’était écoulé et Zizana reprenait peu à peu conscience. Lorsqu’elle réussit à ouvrir les yeux, elle ne vit pas grand-chose. Elle ne distinguait pas les couleurs mais elle était capable de percevoir les formes et les contours à travers le brouillard qui flottait dans ses yeux. Elle était un peu confuse et son corps n’avait toujours pas retrouvé sa mobilité. Seul ses oreilles et ses yeux fonctionnaient à une certaine capacité. Zizana parvenu enfin à faire un bon focus sur ce qui l’entourait et à son plus grand étonnement, Aro c’était éloigné d’elle. Elle fut énormément surprise mais elle comprit pourquoi lorsqu’un énorme oiseau se projeta sur elle. Zizana était furieuse d’être encore trop faible et de ne pas avoir repris le contrôle de ses mouvements. Pour cette simple raison, elle ne pouvait pas fuir pour sauver sa peau. La peur l'envahi !

Soudain, Zizana vu Aro s’élancer vers elle et fendre l’air avec ses dents pour chasser l’oiseau qui tentais de la pincer dangereusement. Elle paniquait mais elle ne pouvait rien y faire puisque son corps ne l’écoutait pas. Aro avait l’air géant ainsi positionné au dessus d’elle avec ses ailes plaquer contre le sol qui faisait office de bouclier pour protéger la protéger. Curieusement, l’approche extrêmement prêt et imprévisible du jeune mâle ne la fit aucunement angoisser. Au contraire, Zizana ce sentait en sécurité et surprotégé. Peut importe si les oiseaux restaient ou s’en allait, elle comprit alors qu’Aro allait rester et qu’il ne la laisserait pas. Son cœur se réchauffa à nouveau et elle remarqua que sa queue remua légèrement de bonheur. Pouvait-elle enfin bouger ?

Après de longues minutes à se battre et à chasser les oiseaux, Aro réussit finalement à les faire fuir. Ils déguerpirent en vitesse énormément essoufflé avec des plumes en moins. Zizana eu un grand souffle de soulagement et elle tourna le regard vers Aro qui était toujours au dessus d’elle. Pouvant finalement bouger, elle étira ses pattes rayés vers l’avant puis se dégagea de sous son protecteur. Même si sa paralysie s’estompait, le corps de Zizana était encore engourdit ce qui la rendait mal à droite. Elle se leva doucement pour ne pas retomber brusquement et elle regarda Aro. Elle redressa ses oreilles vers le jeune mâle et elle se précipita sur lui un peu chancelante. Elle enfouit son museau dans la fourrure du cou d’Aro et se frotta contre celui-ci.

Merci Aro ! Merci beaucoup ! Senquit-elle très émue. Sans toi je serais probablement morte à l’heure qu’il est !

Zizana avait enfin trouvé un loup en qui faire confiance alors elle était déterminé à rester coller contre lui. Anxieuse ou non ! Après tout, elle lui devait sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Garion
»1.Averto'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 248
» Age : 21
» PUF : Hexx - Yamishin
» Date d'inscription : 23/10/2016
» Personnages : Aro
Compagnon de Zizana
Six Ans
Seide- Zélote
Se réveille XD

» Feuille de perso'
» Points: 120

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Ven 04 Nov 2016, 18:19

Après une lutte acharnée contre les volatiles noirs, le loup parvint enfin à les chasser pour de bon. Fier de lui, il constata par la même occasion que Zizana avait reprit connaissance et commencé à retrouver ses esprits. Il en fut indéniablement rassuré car il avait franchement eut peur en la voyant tomber ainsi sans raison apparente. De plus elle n’avait pas réagit pendant un certain temps se qui avait fait monter le stress du loup. Mais elle était revenue à elle ce qui avait grandement détendu la pression qu’il avait exercé sur ses muscles.

Il la laissa alors s’extirper de sous lui. La voyant chanceler il mit ses oreilles en arrières. Légèrement inquiet à l’idée qu’elle refasse une chute. Il aurait voulu demandé ce qui lui était arrivé, mais il en fut incapable. D’abord il trouva la question très mal venue. Ensuite il songeait que ce n’était guère ses affaires et que l’important pour lui était que la femelle est retrouvé connaissance. Il observa alors cette belle louve au pelage clair avant que celle-ci ne se jette presque sur lui. D’abord surpris, le mâle se raidit totalement. Absolument pas à habitué à ce genre de chose, il était tout troublé pour ne pas dire qu’il était en fait totalement incapable de comprendre ce qu’elle faisait.

Au début il avait cru qu’elle allait l’attaquer, ou lui montrer les crocs. Après tout là dernière fois qu’il c’était autant approché, elle l’avait assassiné du regard et avait relevé les babines. Il savait qu’il n’aurait peut être pas dû être aussi prêt mais il n’avait fait par instinct de protection. Alors tendis qu’elle se serrait contre lui, lui était resté raide. Habitué aux étreintes de ses frères et sœurs qui le câlinaient avant de lui donner de violent coup de crocs. Dans l’inertie totale, il l’entendit le remercier chaleureusement. Elle semblait émue, conquise par un bonheur intense, et il n’en comprenait pas la raison. Il avait pourtant agit de la façon la plus naturelle qui soit à ses yeux. Au final , quand il réalisa leur proximité presque sensuel. Quand il comprit qu’elle avait fourré son museau dans son pelage et qu’elle avait mêlé le sien avec sa fourrure, le mâle se décida à reculer.

C’est d’un pas raide qu’il fit quelques pas en arrière pour être un peu plus loin. Il l’observa avec attention, espèrant qu’elle ne joue pas la comédie, car il en avait connu qui savait très bien le faire. Il mit ses oreilles à l’horizontale et inclina la tête vers le bas avant de détourné à un peu celle-ci et de détourner son regard de la femelle.

« Inutile de me remercier… c’était naturel pour moi… » exprima-t-il.

Sa voix était basse. Il était mal à l’aise, et pas qu’un peu. Il l’était énormément en fait. Il était protecteur de nature, mais qu’on le remercie le déranger. Qu’on se blottisse à lui également. Il avait une certaine confiance en ses congénères, mais il ne fallait pas non plus pousser trop loin.

« Je… Excuse moi de m’être placé au dessus de toi… J’ai bien comprit que tu avais peur de la proximité avec les autres, mais j’ai pas trouvé d’autre solution pour te protéger » expliqua-t-il

Il tenait à s’expliquer avant qu’elle ne retrouve une quelconque peur à son égard. Alors qu’il la regardait à peine, il se décida à s’asseoir là où il était, c'est-à-dire à quelques centimètres d’elle. Il s’asseya et lança des regards à son corps. Déplia l’une de ses ailes, l’examina du regard, et en fit de même avec l’autre. Il avait perdu quelques plumes. Ses belles plumes duveteuses qu’il aimait tant. Il continua son inspection et secoua sa queue, puis finalement se secoua tout entier pour faire partir la poussière. Ainsi il découvrit des griffures plus ou moins profondes, ainsi que des crevasses dans sa peau. C’était superficiel et ça disparaîtrait dans un à deux jours. Mais ça allait sûrement le piquer dans quelques instants. Puis enfin il agita les oreilles et remarqua qu’il avait vraiment mal à l’une d’elle. Pour cause, il avait un trou au niveau de la base de l’oreille, créer par un coup de bec.

« Tss, ils paient rien pour attendre ces fichus piafs ! » grogna-t-il.

Il allait surement avoir mal à l’oreille pendant quelques jours et là bouger risquait de lui être douloureux. Lui qui pourtant agitait les oreilles de manière instinctive. Il allait devoir faire gaffe maintenant.

« Sinon, tu n’as rien ? » demanda-t-il en se reconcentrant sur Zizana.

C'était elle sa priorité. S'assurait qu'elle aille bien. Que ces viles créatures n'est pas réussit à la blesser. S'assurer aussi qu'elle tienne sur ses quatre pattes. Qu'elle ne retombe pas. Il c'était vraiment inquiété en la voyant tomber ainsi. Et d'ailleurs une lueur inquiète brillait encore dans son regard tandis qu'il l'observait avec attention.
Revenir en haut Aller en bas
Combo
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 952
» Age : 19
» PUF : Johnny Depp c'est MON mari !!
» Date d'inscription : 10/11/2013
» Personnages :
  • Zizana
    - Décédé à l'âge de 12 ans

  • Sweeney
    - 5 ans
    - Célibataire
    - Solitaire


» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Sam 05 Nov 2016, 01:32

Ça y est ! Zizana avait encore fait confiance trop tôt… Voir reculer Aro ainsi lui fit comprendre qu’elle avait été rejetée encore une fois. Elle c’était peut-être rapprocher de lui trop rapidement mais elle était confuse et elle ne connaissait rien de ce qui était d'une vraie relation amicale ou une simple connaissance. Elle avait malheureusement été rejetée et trahi trop souvent pour le savoir. Personne lui avait enseigné la politesse ou encore les bonnes manières … Elle avait tout simplement grandit dans la peur et l’angoisse en apprenant par elle-même comment vivre.

Sentent Aro reculer d’un pas raide suite à son rapprochement pour le remercier, elle fut extrêmement sous le choc et ne su pas comment régir. Elle rabattu ses oreilles vers l’arrière, presque dans la fourrure de son cou tellement elle ne comprenait pas l’action d’Aro. Son visage devint très rapidement d’un air agressif puis elle commença à montrer les crocs tout en fronçant les sourcils, de façon complètement à l’opposé d’amicale. Naturel pour lui, dit-il. NATUREL ! Pour Zizana, cet acte était tout simplement héroïque et elle lui devait sa vie ! Jamais personne n’aurait fait ça pour elle et elle lui en était extrêmement reconnaissante. Mais lui, s’éloignant ainsi, démontrait à Zizana qu’il ne voulait pas de ses remerciements … Du moins, c’est ce qu’elle pensait. Ce moment lui fit perdre la tête. Elle était fortement contrarier et la confiance qu’elle avait éprouvée envers Aro s’écourta brusquement. Encore une trahison ! Pensa-t-elle. Mais qu’est-ce qui m’a prit de faire confiance aussi rapidement…

Il lui demanda si elle allait bien. Elle le regarda furieusement les yeux pleins d’eau n’ayant aucunement le goût de lui répondre…

D’un pas bruyant et confus elle s’éloigna du mâle à une bonne distance sans même lui jeter un regard, les oreilles toujours vers l’arrière. Il avait beau essayer de se reprendre en expliquant ses actes, Zizana ne voyait seulement qu’une trahison. Faute de ne jamais avoir appris la vie comme il le faut. Une fois à une bonne distance, elle se laissa tomber violement sur le côté, devant un grand rocher, complètement dos à Aro. La poussière s’éleva dans le ciel puis elle relâcha un long soupir remplit d’émotion. Ses oreilles ne bougeant pas d’un poil. Elle grognait, pleurait, claquait des dents et elle respirait rapidement. Elle fit défiler les dernières années de sa vie jusqu’au moment présent. Voyant qu’elle ne servait pratiquement à rien à part peut-être lire des vieux bouquins tout plein de poussière, elle décida d’abandonner … Elle était à bout de se battre contre ses peurs et vivre 24h sur 24 dans l’angoisse et l’anxiété et d’avoir toujours peur d’être attaquer par quoi que se sois… Malheureusement, ce n’est pas ce qu’on appelle vivre.

Zizana n’eu même pas assez de force pour se lever, emporté par la tristesse et la haine. Elle se contenta simplement de se retourner sur le ventre. Avec l’aide de sa patte avant, elle fit passer son écharpe par-dessus sa tête et la prit dans sa gueule. Elle la déposa délicatement sur une branche non loin d’elle qui se situait à la même hauteur que sa tête. Elle se retourna pour regarder Aro, le regard affaissé par l’incompréhension. Zizana posa la tête entre ses pattes puis ferma doucement les yeux, épuisé. Peut-être qu’Aro aurait mieux fait de la laisser aux griffes des oiseaux finalement. De toute façon, elle était de trop partout où elle mettait les pattes.
Revenir en haut Aller en bas
Garion
»1.Averto'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 248
» Age : 21
» PUF : Hexx - Yamishin
» Date d'inscription : 23/10/2016
» Personnages : Aro
Compagnon de Zizana
Six Ans
Seide- Zélote
Se réveille XD

» Feuille de perso'
» Points: 120

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Sam 05 Nov 2016, 07:58

Quand il l’entendit grogner, quand il la vit retrousser les babines, il crut bien qu’elle allait le mordre. II détourna la tête, prêt à prendre le coup. Il ne bougerait pas. Il était habitué à prendre les coups. Son corps était marqué par la haine des autres loups, comme son esprit d’ailleurs. Mais le coup ne vint jamais et il l’entendit partir. Il retourna alors la tête vers elle, et resta immobile un moment, la totale incompréhension se lisant sur son visage. Pourquoi agissait-elle ainsi ? Avait-il fais quelque chose de très grave ? Il ne savait pas pourquoi elle fuyait par peur de tout, mais elle ne savait rien de lui en retour. Qui lui avait apprit à faire des calins ? Anubis ? Oui mais c’était son seul frère assez gentil donc c’était normal… Stargate ? Ahahah non, si on s’approche trop on finit par se prendre un coup de crocs. La belle Fawn ? Non plus, beaucoup trop solitaire. Elle c’est l’instinct de protection qu’elle lui a enseigné. Stargate lui a apprit a ne pas changer d’avis et à tout faire pour ne jamais regretter ses actes. Quand à son petit frère ? Il lui a apprit à être un louveteau.

Il secoua la tête en sortant de ses pensées. Balayant l’endroit du regard, il remarqua la queue de la femelle dépasser derrière un rocher. Il agita les oreilles, pris son courage à deux pattes, et s’avança. Il contourna alors le rocher et la fixa. Elle pleurait ? Pourquoi ? Elle venait tout juste de lui montrer les crocs. Blessé de ne pas savoir comment l’aider, il resta droit devant elle à l’observer. Il ne la trouvait pas faible mais fatiguée et désespérée et ça l’inquiéta. Ça n’aurait pas dû l’inquiéter, c’est vrai. Mais il n’était pas indifférent à la femelle, et il ne le serait jamais plus. Il souffla alors en baissant les oreilles et tourna la tête.

« Sèche tes larmes Zizana… Je suis désolé. Vraiment » lui dit-il.

Sa voix était enrouée. Montrant une certaine peine. Il s’en voulait et il n’avait jamais aimé voir la souffrance sur le visage des autres. Il voulait qu’elle sourit, qu’elle soit heureuse comme lorsqu’elle parle de son travail. Et puis il voulait comprendre aussi. Comment avait-il fait pour la mettre dans un état pareil ? Que devait-il dire ou faire pour qu’elle comprenne ?

« Tu sais… C’est naturel pour moi de protéger un loup que j’affectionne… Jamais je ne laisserais un ami ou un proche derrière moi… Plutôt mourir que de fuir mes proches » lui dit-il calmement.

D’une certaine façon il lui disait qu’il tenait à elle. Il était totalement démunie quand il s’agissait de parler de ses sentiments. Il ne savait pas comment s’y prendre. Il ne savait pas comment faire comprendre à un autre qu’il tient à lui sans passer pour quelqu’un d’étrange. Il agita les oreilles et resta toujours immobile dans sa position assise face à la femelle qui ne cessait pas de pleurer.

« Mais amis pourraient me haïr s’il le voulait, ça ne me dérangerait pas. Moi je suis têtu, quand j’apprécie quelqu’un ce n’est pas pour partir ensuite… » observa-t-il « Mais le contact… J’ai du mal avec le contact. Les seuls loups adultes qui se sont un jour blottit contre moi on ensuite essayé de m’égorger… Et puis… Non rien… Dis toi juste que ça me fait un peu peur quand un loup se colle à moi » expliqua-t-il. « Je sais que ça paraît très con… Mais j’ai besoin d’apprendre à faire à nouveau confiance à ceux qui m’entour. » lui dit-il.

Il prit une minute de silence. Il l’observait de ses yeux rougis qui brillait d’une lueur triste. Finalement, il se releva et vint se coucher contre elle. Il mit les oreilles à l’horizontal et fixa son regard loin à l’horizon.

« Grogne, mord, griffe, aboie, hérisse ton pelage. Fait moi tout ce que tu veux, je ne partirais pas avant que tu es au moins arrêté de pleurer. Une fois que tu auras arrêté de pleurer, si tu veux que je parte dis le moi, et je partirais. Sinon, compte sur moi pour être collant, parce que je le suis » observa-t-il d’une voix neutre.

Il lui lança un petit coup d’œil. Il voyait tellement de larme sur son beau visage de louve qu’il ne put pas s’en empêcher. Il lui essuya doucement ses larmes avec de tout petits coups de museaux emplis d’affection. Aussitôt qu’il eut finit, il ré-éloigna sa tête et la posa sur l’une de ses pattes avant, regard à nouveau la femelle prêt de lui.

« Ne me crois pas si tu ne le veux pas. Mais je t’apprécie beaucoup Zizana. Tu es une louve gentille malgré tes peurs. Tu es douce aussi. Tu es méfiante c’est vrai, mais peut être aussi parce que certains membres de notre espèce ont brisé ta confiance. Mais tu es forte aussi. Tu es forte parce que tu as continué d’avancer jusqu’à aujourd’hui malgré tout ceux qui ont pu te faire du mal, et malgré toute la douleur que tu portes sur tes frèles épaules. Tu es forte parce que tu as eus le courage d’intégrer une meute et de la servir en tant qu’archiviste. Tu n’es peut être pas une grande chasseuse ou une grande guerrière. Mais tu es ton clan du mieux que tu peux malgré tout ces individus qui te font peur. C’est pour ça que tu es forte et courageuse » lui avoua-t-il

C’était sorti tout seul, c’était venu naturellement. Il avait sentit le besoin de lui dire. Il ne pensait que c’était pour qu’elle lui pardonne qu’elle lui avait dit. Mais plus pour lui faire comprendre que c’était pas une petite louve méfiante et fragile comme elle aurait pu le croire. Qu’il ne la dénigrait pas, et ne la jugeait pas en mal. Au contraire, au fond il était même peut être un peu impressionner par tout ce courage inconscient qu’elle portait en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Combo
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 952
» Age : 19
» PUF : Johnny Depp c'est MON mari !!
» Date d'inscription : 10/11/2013
» Personnages :
  • Zizana
    - Décédé à l'âge de 12 ans

  • Sweeney
    - 5 ans
    - Célibataire
    - Solitaire


» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Sam 05 Nov 2016, 16:13

Zizana avait du mal à respirer et elle était en train de s’emporter dans ses pensés lorsqu’elle entendu des pas se diriger vers elle. Elle ouvrit les yeux pour regarder qui c’était, mais peut importe ce qu’elle allait voir à travers ses larmes, elle s’en fichait. Sur le moment des émotions, mourir ne la dérangeait plus. N’étant pas du tout surprise, elle y aperçut Aro. Elle lui montra les crocs à nouveau mais avec beaucoup plus de tristesse que de colère cette fois. Elle se retourna pour être à nouveau dos à celui-ci de manière à ne plus le voir. Pourquoi était-il revenu ? Elle avait bien vue que son geste de remerciement n’avait pas été le bienvenu et qu’Aro c’était sentit extrêmement mal à l’aise.

Naturel… lui dit-il encore dans une voix des plus calmes. Elle resta à nouveau bloquer sur se mot qui la fit bouillir de l’intérieur. Rien n’était naturel pour elle. En fait, ça ne se pouvait juste pas. Toutes les actions étaient causées par instinct ou bien par la peur, rien d’autre. Dans se cas là, Aro aurait tout simplement du fuir pour sauver sa vie à lui, au lieu de rester et de la risquer pour sauver celle de Zizana. Elle ne comprenait pas. Étrangement, il lui avoua qu’il n’aimait pas tellement les rapprochements. Zizana leva sa tête brusquement et la tourna pour y voir Aro qui était assis juste là. Elle le regarda d’un air colérique et attrister à la fois. Elle ne savait même pas ce qu’était un rapprochement adéquat ou bien un rapprochement déplacer elle était tout simplement sous le choc et l’avait fais sur le coup de l’émotion. Mais bien sur, le mâle ne pouvait pas comprendre que Zizana était perdu à ce point, parce qu’il ne savait pas la misère qu’elle avait dut traverser pour s’élever elle-même. D’ailleurs, elle avait refusé de lui en parler la première fois. À ce moment, elle replaça sa tête sur le sol de manière à être à nouveau dos au jeune mâle.

Inexplicablement, elle fut surprise lorsqu’elle sentit le corps d’Aro coller contre le sien. Ne venait-il pas de dire qu’il avait de la difficulté avec les rapprochements ? Ça y est, elle était confuse une fois de plus. Elle se décolla légèrement, simplement pour ne pas que leur corps se touche et elle regarda Aro qui lui transmit un message clair. Zizana le regardait la tête toujours sur le sol, les yeux pleins de larmes. Elle ne voulait pas qu’il s’en aille … Elle avait trop peur de rester seule, surtout avec les plantes terrifiantes qui envahissait leur terre.

Encore une fois, elle fut angoissée lorsqu’Aro vint lui essuyer quelques larmes à l’aide de son museau. Elle le laissa faire mais son regard changea soudain et sa respiration également… Au moment où il eu fini, Zizana se retourna sauvagement, gueule ouverte, babines retroussés, et lui pinça l’épaule comme simple avertissement. Elle était complètement embrouillée par certaines actions du jeune mâle qui se contredisait et elle ne savait plus comment réagir, mais elle fut vite apaisé et touché par ce qu’il lui avoua. Son cœur ralentis puis elle fut vite détendue.

Zizana se redressa légèrement de façon à paraitre moins abattu et elle posa le regard sur son écharpe qui était sur la branche. Curieusement elle ne se souvenait pas de l’avoir enlevé. Elle fronça les sourcils par simple questionnement puis haussa les épaules se fichant un peu de la situation avant de fermer ses yeux pour relaxer. Ils lui chauffaient beaucoup tellement elle avait pleuré. Elle jeta un regard vers Aro pour s’assurer qu’il ne s’en aille pas puis elle referma ses yeux laissant paraître un léger sourire sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Garion
»1.Averto'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 248
» Age : 21
» PUF : Hexx - Yamishin
» Date d'inscription : 23/10/2016
» Personnages : Aro
Compagnon de Zizana
Six Ans
Seide- Zélote
Se réveille XD

» Feuille de perso'
» Points: 120

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Sam 05 Nov 2016, 16:46

Il était resté près d'elle, avait sentit son étonnement, sa colère, sa peine, et tout le reste. Mais quand il c'était prit un coup de crocs dans l'épaule, il c'était relevé à toute vitesse. Les pattes avant tendu et le fessier vers le bas. Il plaqua ses oreilles en arrières. Cette fois ce n'était ni douceur ni peine qui se profila dans ses yeux, c'était de la crainte. Il retroussa les babines, dévoilant ses grands crocs blancs. S'il se mettait à grogner, il savait que la corneille qui veillait un peu plus loin viendrait l'aider à tire d'aile... Il fixa la femelle et un grondement lui échappa.

"Tu comprends pourquoi je n'aime pas le contact ? Dès que je m'approche, que j'essaie de créer des liens avec vous, vous changez à la seconde qui suit et vous plantez vos dents dans ma chaire." remarqua-t-il froidement. "Je ne suis pas votre souffre douleur. Je ne suis pas là pour vous servir de défouloir quand vous êtes déboussolés. Je te connais à peine, je fais tout pour que tu comprennes que je te ferais rien, et toi tu m'attaques alors que j'essaie de te faire comprendre que je t'apprécie ? Pourquoi ? Pourquoi vous êtes tous comme ça ? Pourquoi vous n'êtes pas foutu de m'accepter pour ce que je suis ? Vous êtes tous obligés de me mordre ? De marquer vos machoir dans ma chair ? Je n'ai pas assez de plaies comme ça peut être ?" gronda-t-il.

Ses yeux pleins de larmes, il était en train de se rappeler pourquoi il était arrogant et fier. Il se rappelait pourquoi il avait crée de barrières, pourquoi il s'éloignait, pourquoi il n'essayait pas de montrer ses sentiments, pourquoi il les étouffait. Parce que quand il essayait d'aider les autres, de se montrer doux comme il sait l'être, on se retournait contre lui. Toujours, encore... Apocalypse... Et tout les autres... Il les haïssait, ils avaient brisés ce qu'il était. Il n'en parlerait pas. Jamais. Il voulait retrouver la confiance. Réapprendre le contact. Mais quoi qu'il fasse on le blessait, on le mordait, on lui tirer le poils, lui arrachait les plumes... Il détourna la tête puis finalement il détourna tout son corps de la femelle. Il fit quelques pas et s'arrêta avant de se tourner de trois quarts vers elle.

"Je sais que j'ai fais une erreur, que je n'aurais pas dû te coller aussi prêt, que je n'aurais peut être même pas dû parler. Ce qui est naturel pour moi ne semble pas naturel pour toi... Il semblerait qu'à tes yeux tout les loups abandonnent leur congénères. Alors tu sais quoi, fuit si tu veux parce que je t'ai montré les crocs. Mais si tu as peur, que j'entends tes couinements ou tes pleurs, j'accourerais. Si je vois que tu souffres, que tu es en danger, je viendrais prendre ta place. Je ne t'approcherais plus, je ne me collerais plus à toi puisque sa te fais tant peur. Mais je te protégerais, parce que je suis comme ça, et que je sais que tu as peur seule dans cet univers angoissant. Et aussi parce que je t'aime beaucoup malgré moi... "

Il secoua ensuite la tête et s'éloigna jusqu'à un gros rocher sur lequel il monta. Il se laissa tomber dessus et souleva un nuage de poussière. Après quoi il prit soin de lécher son épaule blessée où du sang c'était mit à couler. La douleur était assez vive. Les crocs de la femelle c'était tout de même bien planté. Et puis il commençait à sentir les plaies venus des oiseaux. Il râla contre la douleur. ça faisait mal. Mais pas seulement dans son corps, également dans son âme. Pourquoi l'avait-elle blessé ainsi ? Lui n'avait pas voulu lui faire de peine. Il regrettait de lui en avoir fait. Mais il ne s'était pas montré agressif, ni mauvais envers elle. Il souffla longuement et passa une patte sur son museau après avoir couché sa tête sur le rocher. Il ferma les yeux, les oreilles basses. Pourquoi tout les loups sauf les petits semblaient-ils être tous violent dans le fond ? Lui aussi pouvait l'être, mais il avait enfermé cette sombre part de lui... Alors ils s'en prenait plein la tête. Au campement il s'éloignait des loups, ne les approchait pas. Il se méfiait d'eux mais joué bien la comédie... Aujourd'hui il songea qu'il n'aurait jamais dû approcher Zizana. Au moins il ne se serait pas rappelé de pourquoi il n'avait plus confiance en son espèce.

Il entendit le vol d'un oiseau et rouvrit les yeux. Entre ses mèches il aperçu la corneille à trois yeux qui le fixait. Elle gloussa, pencha la tête et tira sur une de ses mèches. Un petit sourire étira ses babines. Relevant la tête il lui donna un coup de langue. Il n'y avait qu'elle qui n'avait jamais été hostile avec lui. Il n'y avait qu'eux qui n'avaient jamais essayé de le blesser. Peut être parce qu'il avait toujours été parmis eux, plus qu'il n'avait jamais été au milieu des loups. Il ferma les yeux et envoya son esprit dans l'oiseau noir. Il s'envola alors rapidement en croassant pour aller caresser le ciel. Là bas il se sentait libre, et dans ce petit corps il n'avait pas mal. Il était léger, tranquille, et sans peine...
Revenir en haut Aller en bas
Combo
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 952
» Age : 19
» PUF : Johnny Depp c'est MON mari !!
» Date d'inscription : 10/11/2013
» Personnages :
  • Zizana
    - Décédé à l'âge de 12 ans

  • Sweeney
    - 5 ans
    - Célibataire
    - Solitaire


» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Sam 05 Nov 2016, 20:20

D’accord, Aro n’accepta pas du tout le fais que Zizana aille planter ses crocs dans son épaule et elle s’en doutait fortement. Il n’y avait rien d’amusent à se faire mordre par un autre membre de son espèce. Elle se retourna rapidement face à lui lorsqu’il se leva tout tendu, mais elle demeura couchée légèrement sur le côté. L’écoutant défiler son sermon froid et sec, babine retroussé, Zizana s’écrasa sur le sol, oreilles renfoncés dans sa fourrure, queue entre les pattes, muscles tendu. Son visage révélait une terreur énorme. Elle ravala sa salive plusieurs fois avant de se mettre à trembler. Au moment où elle crut qu’il avait enfin fini de la sermenter, il se retourna et lui lança autre chose. Elle l’écouta encore une fois avec attention et soumission avant qu’il ne s’éloigne pour de bon. Au même moment, Zizana prit son écharpe dans sa gueule et s’empressa de déguerpir au plus vite arrachant des mottes de terre sur le sol. Elle courut du plus vite qu’elle pu puis elle enfila rapidement dans un gros creux causé par un arbre tomber. Son cœur battait follement et elle tremblait de peur, Zizana était tout simplement affoler.

Elle tournait en rond dans son creux et arrachais des racines brutalement avec ses crocs à tout moment. Elle grognait, elle se plaignait et elle voulait pleurer, mais rien ne voulait sortir puisqu’elle avait épuisé tout ce qu’elle avait. Elle arrêta de tourner, soupira, et elle se roula en boule dans le fond du creux, gémissant silencieusement. Elle regardait partout, angoisser par tous les bruits qui l’entouraient.

Une fois l’adrénaline tombé, Zizana sentie un liquide chaud couler le long de ses côtes et ressentit une certaine douleur. Avec sa patte, elle alla tâter doucement l’endroit où elle avait de la douleur et où elle ressentait un liquide chaud et désagréable. Tout de suite, la douleur intense la fit sursauter puis elle alla se cogner la tête sur une grosse racine qui se trouvait non loin d’elle. Elle Jappa sur le coup puis se rabattit sur le sol. Elle jeta un coup d’œil à sa patte horrifier et paniquer d’y apercevoir du sang. Elle regarda alors ses côtes et y aperçus une très belle entaille … Zizana ne c’était vraiment pas manquer. Une grande entaille profonde était là, sur son corps et elle perdait beaucoup de sang. Elle regarda les alentours en cherchant où elle aurait bien pu se blesser ainsi. L’entrer du creux était très étroit et Zizana avait dû s’écorcher sur le rocher qui se trouvait juste à côté. En fuyant aussi rapidement elle n’avait sans doute pas fait attention en essayant d’entrer dans le trou.

Elle tenta de calmer sa respiration mais la douleur devenait de plus en plus puissante. Elle serra les dents, se retourna sur le côté où elle n’était pas blessée puis elle tenta d’arrêter le saignement. Sa respiration était saccadé et irrégulière. Elle repensa à Aro puis une larme coula sur sa joue. Elle se remémora tout ce qu’il avait fait pour elle et elle constata qu’elle avait été extrêmement dur autant pour elle que pour lui. Maintenant, elle se retrouvait dans cette position fâcheuse où elle l’avait mordu … Elle s’en voulait et elle se trouvait idiote. Aro lui avait clairement dit qu’il ne s’approcherait plus d’elle et ce n’est pas du tout la tournure des choses que Zizana avait voulu. Ça lui brisa le cœur mais ainsi étendu dans son creux à perdre son sang, elle ne pouvait pas faire grand-chose à part prier.

A.. Aro…réussit-elle à dire à travers un souffle très faible. Pardonne-moi …

Effectivement, Zizana était la genre de louve qui demandait pardon très facilement sans vraiment prendre compte de la gravité de la situation. La plus part du temps, elle essayait de se rassurer en demandant pardon. Cette fois ci, Zizana connu une peur qu’elle n’avait jamais connu… La peur de perdre Aro ainsi que de mourir sans même savoir s’il lui en voulait encore. Elle savait qu’elle en demandait beaucoup mais la peur s’empara à nouveau d’elle lorsqu’elle sentit ses paupières se fermer d’elles-mêmes et lorsque sa respiration se mit à ralentir. Zizana était là, allonger sur le côté, sa plaie bien en vue, attendant un miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Garion
»1.Averto'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 248
» Age : 21
» PUF : Hexx - Yamishin
» Date d'inscription : 23/10/2016
» Personnages : Aro
Compagnon de Zizana
Six Ans
Seide- Zélote
Se réveille XD

» Feuille de perso'
» Points: 120

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Sam 05 Nov 2016, 20:45

Il avait entendu fuir. Il c'était douté qu'elle le ferait. Il baissa les oreilles. Il avait peut être était un peu dur au fond de lui... Quand il avait reprit son corps, il avait été étonné par les violentes douleur qu'il ressentait à cause des coups de ses fichus oiseaux. Mais il ne s'en inquiéta pas. Il se demanda surtout où la petite louve était partie se perdre. Il n'avait pas envie qu'elle fuit vers un endroit contagieux. Si elle était contaminé parce qu'elle avait eut peur de lui... Oh, jamais il ne pourrait se le pardonner. Il aimait cette petite louve. Plus qu'il ne le croyait. Plus qu'il ne voulait l'admettre également... Il souffla alors avant de relever son corps. Il lança un regard mauvais à ses ailes lourdes et douloureuses. Les laissant traîner dans son dos, il se mit en marche sur les traces que la louve avait laissé en arrachant surement inconsciemment la terre et les herbes. Mais alors qu'il avançait tranquillement, il sentit l'odeur du sang, et très vite il vit les corneilles, ainsi que la sienne, venir se poser sur un arbre imposant tout en croassant. Ces croassements lugubres étaient des crics de joie. Enfin un animal était en train de mourir. Enfin elles allaient pouvoir se régaler. Mais lui sentit là une odeur qui l'inquiéta aussitôt.

Il dressa les oreilles, une lueur inquiète dans les yeux. Il sentit son coeur s'emballer et fonça vers l'arbre. Sous ses racines un trou... Trop petit pour le laisser passer, mais assez pour qu'elle puisse y aller. Il se plaqua au sol et lança des regards à l'intérieur. Elle était là. Il sentait son odeur à plein museau et voyait son abdomen se soulever et s'abaisser lentement. Il tendit sa patte dans le trou et lui releva un peu le museau. Elle était vivante, mais mal en point, et lui qui ne pouvait pas entrer. Il recula et lança un regard à l'arbre avant de le contourner. Il en fit deux fois le tour avant de remarquer que des racines n'étaient pas accrochés à de la terre. Il les arracha à grands coups de pattes et de crocs et trouva un trou assez large pour le faire passer. Il plaqua ses oreilles fit entrer ses pattes avant, puis sa tête, son abdomen en coupant sa respiration et en écrasant ses ailes contre son dos, et enfin son postérieur. Une fois entré dans le trou, il remarqua que l'espace était largement assez grand pour deux loups, ce qui le rassurant un peu. Au moins il n'allait pas étouffer avec elle si il restait là. Il s'habitua très vite à l'ombre et s'approcha de la femelle. Il lui donna un léger petit coup de museau mais elle ne sembla pas réagir. Enfin, il trouva la plait qu'elle avait au niveau du flanc. Il se mordit la babine supérieur, son cerveau réfléchissant à toute vitesse. Asenath lui avait déjà soigné ce genre de plaie profonde, mais comment s'y était elle prise déjà ?

Il ferma les yeux et prit une grande inspiration, essayant de se détendre. S'il réfléchissait sous le stress il était sur de ne pas se souvenir. Il envoya alors son esprit dans sa corneille, car c'était à travers elle qu'il avait observé l'Egyptienne le soigner quelques mois plus tôt. Il vit un nombres d'images assez important défilé dans sa mémoire et enfin il trouva ce souvenir vague et flou. Quand il quitta le corps de l'oiseau, il le fit trop précipitamment et s'appuya vivement au mur de la petite tanière pour ne pas tomber sur la femelle.

Il lui lança d'ailleurs un regard et lui enleva son espèce de foulard mauve. Après quoi il fit glisser le tissu sous le flan de la femelle avant de le nouer fermement autour de ses côtes au niveau de sa plaie. Pendant quelques secondes il vit le tissu se teindre de rouge. Mais cela s'arrêta rapidement, le saignement semblait s'être arrêté. En parti rassuré, il se coucha tout contre le dos de la louve et lui mit le museau vers le plafond pour que sa respiration soit plus simple. Il posa alors sa tête sur ses pattes, son museau caressant quelques une de ses mèches. Il entendait sa respiration sifflante, et il sentait le rythme lent de son coeur fatigué. Il agita doucement les oreilles qu'il mit finalement à l'horizontale.

"Allé Zizana. Tu es plus forte qu'un pauvre caillou quand même" souffla-t-il.

Il avait son regard posé sur elle, et blottit contre elle, il empêchait qu'elle entre en hypothermie. Il fallait qu'il lui tienne chaud. Il le savait, et il ne bougerait pas avant qu'elle se soit réveillée et qu'elle soit capable de bouger. Mais maintenant que la plaie avait cessé de saigner, ça ne devrait plus tôt tarder. Il ferma finalement les yeux et chercha un peu de repos. Il était un peu fatigué tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Combo
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 952
» Age : 19
» PUF : Johnny Depp c'est MON mari !!
» Date d'inscription : 10/11/2013
» Personnages :
  • Zizana
    - Décédé à l'âge de 12 ans

  • Sweeney
    - 5 ans
    - Célibataire
    - Solitaire


» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Sam 05 Nov 2016, 23:11

Zizana cligna trois fois des yeux avant de prendre une grande bouffé d’air. Ça lui fit énormément de bien, elle en avait grandement besoin. La première question qui lui vint en tête était, le fait qu’elle était toujours en vie. Mais pourquoi ? Elle sentit alors quelque chose lui serrer fortement le flanc et ça lui faisait mal. Elle remarqua alors que son écharpe n’était plus dans son cou mais bien autour ses côtes sous forme de garrot pour stopper le sang qui coulait. Elle fut heureuse de voir que sa avait fonctionné et que son sang voulait bien rester à l’intérieur d’elle même, mais elle fut déçus lorsqu’elle vit sa belle écharpe douce et soyeuse imbiber de sang. Elle allait devoir trouver autre chose à mettre à son cou si le sang ne voulait pas partir.

Une crampe douloureuse la fit bouger brusquement et c’est à ce moment qu’elle sentit un corps chaud contre son dos. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle n’avait pas froid. Elle renifla l’air et sentit une odeur familière. C’était Aro. Zizana ne put s’empêcher de sourire, le voir ainsi s’en occuper la fit comprendre qu’il tenait vraiment à elle et qu’il voulait son bien plus que tout. Elle fut émue de voir à quel point il prenait soins d’elle, après tout ce qu’elle lui avait fait endurer. Elle le trouvait… Comment dire … Très protecteur. Ça lui donnait l’impression qui la ferait passer avant lui, surtout lorsqu’elle vit qu’il était blessé lui aussi.

Elle tenta de se lever mais se fut un échec, elle dut s’assoir aussitôt sous l’impact de la douleur. Elle regarda à nouveau son flanc et soupira. Encore une fois, elle se dit qu’elle avait perdu contre une chose qui n’était même pas en vie. Elle hésita cette fois à le remercier. Elle lui devait deux fois sa vie maintenant … Elle le regarda puis elle regarda le sol où elle y avait laissé son sang. L’odeur de tout ça allait surement attirer des invités mal venue …

Merci … Souffla-t-elle encore toute faible. Et je suis vraiment désolé pour ce qui c’est passer tout à l’heure, je ne voulais pas. On dirait que j’ai simplement perdu le contrôle de mon corps et que j’agis sans même réfléchir alors je blesse les autres … Ou moi-même. Faut dire que je n’ai pas eu …

Elle hésita à lui dire qu’elle avait eu la vie difficile et qu’elle c’était élevé toute seule. Mais peut-être que de cette manière il comprendrait mieux pourquoi elle était aussi nerveuse et confuse. Elle le regarda et elle voyait bien qui ne la jugerait pas mais elle se tu et changea de sujet.

Sinon toi ? Ton épaule ça va ? Je suis sincèrement désolée …

Elle renifla la blessure qu’elle lui avait causé et elle remarqua qu’elle l’avait mordu beaucoup plus fort qu’elle ne le croyait. Elle vue tout de même du positif, selon elle, Aro ne l’oubliera certainement pas. Cette pensé la fit rire mollement et elle redevint sérieuse en peu de temps. Elle grimaça à nouveau sur le cou d’une nouvelle crampe intense qui provenait de sa plaie. Elle plaça sa patte sur son flanc et elle gémit, si seulement Aro cachait quelque chose sur lui pour la soulager. La douleur était tellement d’une intensité insupportable que ses pattes arrière se mirent à bouger toute seule. Elle les regarda un moment, intrigué, mais elle fut vite déranger à nouveau par sa crampe.

Argh ! Saleté de crampe ! Grogna-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Garion
»1.Averto'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 248
» Age : 21
» PUF : Hexx - Yamishin
» Date d'inscription : 23/10/2016
» Personnages : Aro
Compagnon de Zizana
Six Ans
Seide- Zélote
Se réveille XD

» Feuille de perso'
» Points: 120

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Dim 06 Nov 2016, 00:12

Aro était resté couché quand il la sentit s'agiter. Il tourna son regard vers elle et la vit bouger. Il soupira en levant les yeux au plafond. Il fallait qu'elle arrête de gesticuler sinon elle allait aggraver son cas, une chose qu'il ne désirait pas spécialement. Il l'écouta d'une oreille distraite, plutôt concentrait à arrêter de souffrir physiquement et moralement. Il l'écouta et à la fin de son explication sur son comportement, quand elle arrêta son explication sans raison et qu'elle changea de sujet, il tourna la tête et la fusilla du regard. Il l'obligea à se recoucher contre lui pour qu'elle arrête de faire l'endouille et de se blesser. Elle commençait à l'agacer à bouger alors qu'elle souffrait. Il avait presque le sentiment qu'elle cherchait à se faire plus mal alors que lui faisait tout son possible pour qu'elle aille bien. Il agita les oreilles avant qu'elle ne s'excuse de l'avoir mordu.

"Quoi ? T'as pas eut une enfance facile ? Tu t'es élevée toute seule, les autres ont été vilains ? Bah tu sais quoi ? Mes frères m'ont jeté d'une falaise et m'ont laissé pour morts ! Et la dernière meute que j'ai approché m'a torturé. T'as vue elle est belle ma vie hein ?" s'énerva-t-il enfin. "Maintenant tu veux bien expliquer clairement ton comportement ? Parce que je suis parfois agressif c'est vrai, mais je mérite pas qu'on m'attaque comme ça en traître" souligna-t-il plus calmement.

Quand il l'entendit râler contre sa plaie, il soupira un peu. A mais il fallait absolument qu'elle bouge tout le temps ? C'était une pile électrique ou quoi. Il fallait qu'elle se repose, c'est si dur à comprendre ? Il lui lança un regard fier, démontrant ainsi que si elle n'obéissait pas il allait vraiment se mettre en colère contre elle.

"Zizana arrête de gesticuler, tu vas te blesser d'avantage. Et mes connaissances en médecine s'arrête au nettoyage et pansage de plaie" observa-t-il

En clair, si elle aggravait son cas il ne pourrait rien faire du tout. Il posa sa tête entre ses pattes et ferma les yeux en soufflant longuement. Il cherchait à faire abstraction de la douleur.Un tremblement prit possession de son corps et fit vibrer son pelage dans un mouvement rapide. Quand il se détendit il entendit des croassements. Perturbés, il renvoya son esprit dans la corneille. Sa tête tomba alors lourdement sur ses pattes, et ses yeux étaient désormais pâles. Dans le corps de sa corneille il se prit un violent coup de serres et réintégra aussi vite son corps avant de se relever à vitesse de la lumière. Il lança un regard à la femelle.

"Il faut sortir, tu peux marcher ? Il y a une entrée plus large où on peu sortir sans se blesser. Je suis prêt à te porter s'il le faut, mais il faut sortir" remarqua-t-il

Les charognards étaient revenus. Et si les oiseaux noirs les défendaient, ils ne tiendraient pas éternellement. Le mieux était de sortir, prouvant aux oiseaux qu'ils étaient en vie, et également de rentrer au camp pour que la femelle se repose convenablement dans un endroit en sécurité. Il ne voulait pas la retrouver blessée d'avantage. Il ne voulait plus la voir souffrir, ni la voir pleurer. Il se promettait d'ailleurs de tout faire pour que ça n'arrive plus, car ça lui avait fait terriblement mal au coeur de la voir ainsi. Il agita les oreilles en entendant des croassements plus violents. Il fallait qu'ils fassent vite.
Revenir en haut Aller en bas
Combo
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 952
» Age : 19
» PUF : Johnny Depp c'est MON mari !!
» Date d'inscription : 10/11/2013
» Personnages :
  • Zizana
    - Décédé à l'âge de 12 ans

  • Sweeney
    - 5 ans
    - Célibataire
    - Solitaire


» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Dim 06 Nov 2016, 17:45

Il était vrai que Zizana avait vraiment mal agit envers Aro, alors qu’il prenait son temps pour la connaitre et qui la respectait énormément. Mais lorsqu’il s’énerva contre elle, elle s’écrasa à nouveau sur le sol, apeuré. Qu’avait-elle fait encore ? Se mouvement la fit japper de douleur mais se soumettre était plus fort qu’elle. Peut-être avait-il eu une vie dur lui aussi, mais ce n’était pas une raison pour qu’il s’énerve ainsi contre elle. Elle n’apprécia pas du tout . Comme elle trouvait qu’il avait un peu la mèche courte, Zizana se tu et elle trouverait un meilleur moment pour lui en parler. Elle soupira et détourna le regard.

Baah oui, il voulait qu’elle arrête de bouger pour ne pas empirer sa blessure mais Zizana en était incapable. Qu’elle soit couché ou bien assise, elle se tordrait de douleur quand même. Temps et aussi longtemps qu’elle ne serait pas soulager elle ne serait pas en mesure d’arrêter de bouger et d’essayer de trouver une position confortable. D’ailleurs, l’énorme crampe qui la faisait souffrir c’était estompé et elle pu se coucher et se détendre un peu. Elle bailla, étira ses pattes vers l’avant de manière à ce qu’elle n’est pas mal et se questionna sur ce que Aro faisait. Elle le vit vibrer puis devenir complètement sans âme avant de le voir revenir dans son corps. Elle commença à angoisser.

Zizana roula et s’écrasa le plus qu’elle pu dans le sol, dos courbé, griffes bien enfoncé dans la terre, lorsqu’Aro se releva à la vitesse de la lumière. Elle le regarda effrayé. Qu’est-ce qui se passait ? Et d’ailleurs pourquoi avait-il quitté son corps pour en reprendre possession par la suite ? Elle fut troublé et terrifier à la fois. Il l’a regarda soudain puis lui demanda si elle pouvait marcher. Non mais il était cinglé ou quoi !? Depuis tout à l’heure qui la regardait d’un air mécontent pour qu’elle arrête de bouger et qu’elle se repose, et puis là il lui demandait si elle pouvait marcher ! Elle du admettre que la situation était compliqué car même si Aro la portait, son corps allait devoir de battre contre la douleur, car voyant l’expression dans le visage du mâle, ça n’allait pas être un voyage très doux. La priorité allait être de se mettre tout les deux à l’abri. Zizana essaya de se lever mais se fut un échec encore une fois. Elle retomba aussitôt.

J’ai bien peur que tu sois obligé de me porter … Dit-elle essoufflé. Je m’en excuse Aro… Je suis vraiment un fardeau.

Elle regarda le jeune mâle, inquiète, et son regard fut vite détourner par un oiseau colossale qui venait de se coincé dans le trou par lequel Zizana était entré. Heureusement pour eux, l’oiseau était trop large pour pouvoir s’y faufiler. Par contre, le temps leurs était compté, si celui-ci avait pu atteindre la petite ouverture, les autres ne tarderaient pas à trouver la grande. Pourquoi devait-elle toujours se trouver des ennuis ? Surtout que cette fois elle avait emporté un autre loup dans ses problèmes.

Les oreilles de Zizana n’en pouvait plus tellement le ciel était remplit de cri perçant et désagréable. C’était vrai, s’il ne partait pas maintenant, ils ne s’en sortiraient probablement pas vivant, en tout cas, pour Zizana c’était certain.
Revenir en haut Aller en bas
Garion
»1.Averto'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 248
» Age : 21
» PUF : Hexx - Yamishin
» Date d'inscription : 23/10/2016
» Personnages : Aro
Compagnon de Zizana
Six Ans
Seide- Zélote
Se réveille XD

» Feuille de perso'
» Points: 120

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Lun 07 Nov 2016, 20:17

Aro observa la femelle se soumettre à lui et s'en agaçant d'avantage. Il faudra vraiment qu'il lui apprenne à tenir tête aux autres, sinon pas étonnant qu'elle soit manipulée et trahit. Mais il n'en souffla pas un mot. Il n'eut de tout façon pas le temps. Un charognard imposant avait tenté d'entrer dans la petite tanière. Il c'était coincé, mais il faisait tout son possible pour se frayer un passage plus grand et venir jusqu'à eux. Il hérissa son pelage et lui donna un violent coup de mâchoire dans le visage. L'animal poussa un cri de douleur et recula avant de s'envoler à tire d'aile. Le loup lança alors un regard à la petite femelle, inquiet. Mais il secoua rapidement la tête. Pas question de la laisser là !Il sortit le premier par le large trou, et une fois dehors il l'élargie avant d'attraper la femelle et de l'aider à penser. Une fois dehors il la prit son dos et la protégea de ses ailes.

"Je te préviens tu m'arraches pas de poils !"

Il ne lui laissa pas le temps de répondre et avança à grande enjambé. Comme il avait la femelle sur le dos, il faisait très attention à ne pas avoir de mouvements trop violents. Il ne voulait surtout pas qu'elle tombe, sinon elle risquerait de se blesser plus qu'il ne l'était déjà, et il n'en avait aucune envie. Il sentait les coups de bec sur ses ailes et son crane. Mais il essayait de faire abstraction, cherchant à oublier ces maudits oiseaux. Pourquoi étaient-ils si loin du campement déjà ? A oui, parce que Zizana l'avait fuit et avait fait l’andouille en fonçant tête baissée dans une petite tanière. Il eut envie de râler contre la femelle,mais il n'en fit rien. Il arrivait enfin vers le campement. Il le voyait à une bonne dizaine de mètres de lui, et les oiseaux avaient cessé de les suivre. Il lança un regard derrière lui. Il n'y avait plus personne. Juste une étendue sauvage parcouru d'herbe jaunie et de roches grises. Le mâle se coucha et déplia ses ailes pour que la femelle puisse descendre de son dos sans encombre.

Restant au sol, quand elle fut enfin descendu, il se coucha sur le flanc et ferma les yeux. Sa respiration saccadée, il sentait son coeur battre la chamade. La course et les coups l'avaient totalement épuisé. Il se sentait étourdit et avait envie d'une bonne sieste au calme. Mais pas question de sieste pour lui. Pourtant, là il cherchait vainement à reprendre son souffle et ses esprits par la même occasion car toutes ses pensées étaient floues.
Revenir en haut Aller en bas
Combo
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 952
» Age : 19
» PUF : Johnny Depp c'est MON mari !!
» Date d'inscription : 10/11/2013
» Personnages :
  • Zizana
    - Décédé à l'âge de 12 ans

  • Sweeney
    - 5 ans
    - Célibataire
    - Solitaire


» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?   Sam 12 Nov 2016, 23:08

Zizana était très touché par ce qu’Aro faisait pour elle. Il voulait tellement son bien et sa lui faisait chaud au cœur. Mais lorsqu’il la protégea avec ses grandes ailes, elle angoissa. Zizana avait vraiment du mal à s’y habituer mais comme c’était pour la protéger elle se contenta de fermer les yeux et d’oublier qu’il y avait ces énormes choses qui le recouvraient. D’ailleurs, elle trouva que le voyage était beaucoup moins pénible qu’elle l’avait crut. Elle dut admettre par contre que même si le voyage se faisait le plus doux possible, sa plaie la faisait énormément souffrir.

Elle sentait les oiseaux donner de violent coups de bec sur les ailes d’Aro et elle fut rassuré que sa ne la touche pas. Elle se sentit mal pour lui par contre … Il devait se résoudre à encaisser les nombreux coups de bec des oiseaux pour pouvoir rapporter Zizana en vie au campement. Elle en fut vraiment reconnaissante mais ne pu lui démontrer puisque la faiblesse s’emparait d’elle de minutes en minutes.

À un certain moment, Zizana sentit que plus rien ne les attaquaient. Elle fut soulagée. Elle sentit Aro ralentir puis se baisser tout en dépliant ses grandes ailes. Zizana compris qu’elle pouvait descendre sans danger. Elle déposa doucement une patte devant l’autre afin de ne pas faire de mouvement trop brusque et tomber. Elle avançait doucement vers le campement, derrière accroupit par la douleur avant de jeter un regard vers le jeune male qui venait de se coucher sur le flanc, épuisé. Elle lui avait donné du fil à retordre, certes, mais au moins il ne lui en voulait pas trop.

Affaiblie par tout ce qui c’était passé, Zizana se laissa choir dans l’herbe. Elle aperçu deux silhouette qui accourrait vers elle et Aro. C’était deux loups qui provenaient du campement. Zizana fut extrêmement soulager et se mit à pleurer à nouveau. Alors que les deux loups la portèrent avec délicatesse vers le campement, Zizana jeta un dernier regard à Aro qui semblait encore à bout de souffle. Elle n’eu pas suffisamment de force pour lui faire un sourire mais elle savait que se dernier regard allait le rassurer.

Merci Aro … réussi-t-elle à souffler

À ce moment, elle ferma les yeux se laissant tranquillement porter vers les siens. Elle avait passé à deux doigts de la mort mais ce qui importait maintenant c’est qu’on la conduisait vers les savants qui allaient pouvoir la guérir.

(Fin du RP)
Revenir en haut Aller en bas
 
Zizana, c'est pas plutôt Zizanie ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La carotte plutôt que le bâton et c'est tant mieux !
» [RS] La Zizanie [DVDRiP]
» [JEU] Plutôt ça ou ça ?
» [JEU] Plutôt ça ou ça ?
» Vous pouvez pas me taper, j’ai des lunettes. || SKYLER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: