Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Wiggle. (or not) - [Feat. Legion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Wiggle. (or not) - [Feat. Legion]    Mer 07 Déc 2016, 02:01


Un rat. Petit, noir et crasseux. Le genre dégoûtant quoi. Un petit nez frétillant et un regard rouge et méchant, de sales pattes grattant la terre à chaque bond en avant, avançant vers sa cible, des griffes assaisonnées au tétanos impatientes de s'enfoncer dans la chair, des dents jaunies dégoulinantes de rage laissant tomber sur le sol une, deux, trois gouttes de salive alors que le rongeur crache. De fureur ? De mépris ? De démence ? Difficile à dire. Tu le regarde avancer vers toi, immobile, tu le regarde bondir vers tes pattes, vers ta gorge, le mouvement chaotique de sa longue queue dépourvue de poils t'hypnotise. Tes paupières sont lourdes et ta tête penche vers l'avant, le sol se dédouble. L'animal t'atteint, il crache, ses dents crissent l'une contre l'autre, - n'était-t-il pas plus petit que ça il y a quelques instants ? -,Son visage gras et malpropre te regarde, de bien plus près, il te juge, tu le sais. Un clignement de paupières, un reniflement. Les yeux rougis étincellent mais ne lancent point de feu. Il ne t'attaquera pas. Il t'as accepté. Le Roi Rat t'as accepté. Des dizaines, des douzaines d'autres rongeurs surgissent de nulle part, se glissent entre tes pattes, grimpent sur ton dos, se frottent contre ton pelage. Le Roi est content. N'est tu pas un rat toi-même Isha ? Oui oui, tu es un rat et le Roi t'as accepté. Au loin retenti le sifflement mélodieux d'une flûte. Elle chante pour vous, elle chante pour ton peuple; suis le son de la flûte Isha, suis tes frères rats, laisse-la te mener à bon port, laisse-la te mener à la gloire...

Le sol vacilla sous tes pattes et tu te senti basculer sur le côté. Un haut le cœur te pris soudainement alors que tu perdais l'équilibre, mais un ballet de quelques pas lourds et patauds sur le côté t'évita une chute qui aurait probablement fait bien mal. Dans la crainte d'avoir écrasé des rongeurs dans ce tourbillon de brume mentale, tu t'empressa de lever les pattes, horrifié, mais alors que tu t'attendais à voir de l'hémoglobine et quelques minuscules entrailles s'accrocher à tes coussinets meurtriers -meutris ? une douleur incongrue semblait vouloir s'infiltrer dans ton esprit, lointaine, mais tu ne te souvenais plus très bien d'où elle pouvait provenir-, tu t'aperçu que tout avait disparu.

Les rats avaient été remplacés par des pétales roses éparpillés un peu partout autour de toi. Et alors une bribe de souvenir sembla vouloir faire surface.... mais elle disparu aussitôt dans une explosion en technicolor et pleine de motifs dansants de kaléidoscope. Tu perdit l'équilibre une fois de plus, et cette fois, rien ne t'empêcha de t'écraser lourdement au sol, au milieu des fleurs odorantes du Narsin. Celles-là même que tu avais consommé sous le conseil d'un jeune apprenti guérisseur pour tes maux de têtes fréquents qui visiblement, c'était trompé. Vraiment trompé.

La drogue hallucinatoire faisant pleinement effet dans ton organisme, tu ne senti pas le coup violent que tu reçu à la tête en tombant, ton corps secoué par les tremblements incessants que produisait le rire hystérique qui se mis à sortir de ta gorge. Tu ris comme un fou, à en pleurer, fasciné par les mouvements inhabituels du sol qui se déroulait devant tes yeux, dansait, se tortillait comme un serpent pris au piège. Fasciné par les couleurs impossibles qui se mirent à teinter les arbres et les plantes du Narsin. Subjugué par cette sensation folle, l'étincelle qui courait dans tes veines, la folie éphémère apportée par la plante que tu avais mangé sans te poser de questions, tu avais oublié pourquoi tu était venu, tu avais oublié que tu t'étais écorché les coussinets sur les pierres du Narsin en essayant de trouver cette plante damnée, tu en avait oublié jusqu'à ton nom, et ça ne te dérangeait pas plus que ça.
Tu riais.

Les larmes au coin des yeux, tu te releva non sans mal, vacillant, tremblant de tout ton corps, un sourire faiblard sur les lèvres, ton écharpe te claquant au visage.

Quelques pas en avant, quelques pas de côté, tu décida qu'il serait intéressant de voir où les rats étaient partis. Bien que tu pensa faire des kilomètres, en réalité seules quelques enjambées peu certaines furent accomplies.
Et puis, l'inévitable arriva.
Tu fonça droit dans quelqu'un.

- ooOOoow.


Tu dévisagea l'individu de la tête aux pieds, avec la sale tête de gars bourré que t'avais. De toute beauté.
Il s'agissait d'un mâle sombre à l'air peu avenant, te dépassant d'une bonne tête. Le genre à qui ont doit pas chercher d'embrouilles. Cependant, dans l'état où tu étais, - et les dieux savent que tu n'appréciait pas seulement que la gent féminine -, il te sembla alors approprié de...

- Coucou beauté... t... tu viens souvent dans le coin ?
Revenir en haut Aller en bas
Hax
». Illustre
». Illustre
avatar

Masculin » Nombre de messages : 8092
» Age : 24
» PUF : Hax-Makina
» Date d'inscription : 04/08/2009
» Personnages :
    ☼ DANIEL
    11/10/14
    Solitaire, glowstick rouge
    15 ans
    Vieux desperado antipathique ne parlant qu'espagnol

    darkred


    ✿ ARABELLA
    01/06/14
    Solitaire
    7 ans
    Solitaire avenante parlant espagnol et français

    #8F664E


    ☩ LÉGION
    23/08/16
    Solitaire
    8 ans
    Étranger.

    black


» Feuille de perso'
» Points: 1069
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1
Perso 2
Perso 3
Perso 4
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: Wiggle. (or not) - [Feat. Legion]    Lun 12 Déc 2016, 18:57

    [Et j'ai perdu la moitié de mon RP donc je vais abréger voilà voilà...]


    Poussé par la perspective d'une faim prochaine, et se fiant aux dires de l'étrange et joviale petite louve ailée qu'il avait un jour rencontré au cimetière, Légion arpentait les terres de meute.
    Pas facile de trouver de quoi se rassasier lorsque le monde était infesté de plantes prédatrices, et ce même quand on était entrainé à survivre dans des conditions particulièrement défavorables. Les proies se terraient mais il ne savait pas où, et sa méconnaissance des lieux — quand bien même il avait commencé à cartographier mentalement la région au fil de ses explorations – ne l'aidait pas à se faire une idée des potentielles zones giboyeuses restantes. Il n'avait techniquement pas faim en l'instant présent, mais ça n'aurait su tarder. Et il préférait s'offrir le luxe de savoir où trouver à manger si jamais le besoin s'en faisait clairement ressentir. Sa priorité, c'était sa mission. N'ayant pas de chasseurs pour le ravitailler si ce n'est peut-être Ruse — mais il ne savait pas vraiment quoi penser d'elle ni de son rôle, au final –, il devait se débarrasser du problème de la nourriture, et ce rapidement. Afin de pouvoir s'adonner à sa traque et uniquement à elle aussi vite que possible.

    Pas facile non plus de savoir ce qui aurait dû être une forêt et ce qui ne l'était pas, quand le monde était infesté de plantes prédatrices. Se frayer un chemin parmi cette végétation luxuriante et potentiellement mortelle était une expérience éprouvante ; il se coulait avec agilité parmi les fougères, échine voutée et pas souple, veillant à laisser la plus grande distance possible entre elles et lui. Tous ses sens aux aguets. De qui, de quoi se méfier ? L'ennemi n'avait ici pas de griffes, il n'avait pas non plus de crocs, ni même d'odeur animale. L'ennemi ne faisait pas de bruit, ne perturbait pas l'environnement. L'ennemi était l'environnement, il fourmillait de toutes parts sans qu'on sache s'il l'était réellement ou non. Et il pouvait surgir à tout instant.
    Au-dessus de sa tête, à droite, à gauche, derrière : il n'y avait que tiges, feuilles, lianes et bourgeons, qui défilaient depuis de longues minutes, et, bon sang ! Ca n'avait pas de fin.

    Quand soudain l'horizon se dégagea et voici qu'apparut une clairière baignée de soleil, que l'Everbloom avait semble-t-il épargné — du moins pour l'instant. Voyant là une formidable opportunité pour faire le point et envisager la démarche à adopter par la suite, Légion quitta le couvert de ces arbres qui n'en étaient pas vraiment, et sentit avec un certain soulagement la caresse du soleil sur son poil. L'air était autrement plus respirable ici que dans ce vaste merdier végétal, ne manquaient plus que quelques proies et le tableau était parfait.
    A peine se fut-il arrêté que quelque chose le heurta par l'arrière.
    Un courant électrique semblant embraser tout son corps, il fit brusquement volte-face, prêt à essuyer une éventuelle attaque, et furieux contre lui-même de n'avoir rien senti venir.

    — ooOOoow.

    Sa colère retomba bien vite lorsqu'il réalisa qu'il était nez-à-nez avec un congénère dont l'allure, si elle était singulière, ne suggérait pas la moindre agressivité.

    — Coucou beauté... t... tu viens souvent dans le coin ?

    Interloqué, Légion considéra longuement l'autre mâle sans répondre. Plus petit que lui et le visage mangé par un étrange dispositif biomécanique. Son oeil était comme vide.
    Etait-ce ça, un contaminé ? Il n'en avait après tout jamais vu.
    Il eut un mouvement de recul, préférant mettre une certaine distance entre cet individu profondément néfaste et lui. Et il eut beau humer l'air, l'odeur de ce personnage n'avait rien qui eut pu suggérer qu'il était atteint par une quelconque maladie, ou en tout cas une maladie qui ait pu découler de l'Everbloom. Mais comment être sûr ?

    — Vous semblez souffrant, finit-il par déclarer sobrement, continuant de scruter l'autre, juste au cas où il aurait fallu réagir rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
http://hax-makina.deviantart.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wiggle. (or not) - [Feat. Legion]    Mar 03 Jan 2017, 07:55

[H.S Pardon pour le retard, j'ai été pas mal occupée durant le temps des fêtes ;_;]

Devant lui se tenait un individu du moins particulier, ou sinon, loin de ce qu'Isha avait déjà eu l'habitude de voir. Un poil ras, des babines tombantes, un œil ténébreux sans pupilles, le genre difficile à déchiffrer. Si le Séide n'avait pas l'esprit aussi embrumé par les fleurs aux pouvoirs hallucinogènes, la vision des muscles bien découpés du mâle devant lui et sa taille nettement supérieure l'auraient à coup sûr convaincu d'adopter une approche plus subtile - voire pas d'approche du tout -, mais malheureusement, notre affiné fabriquant de prothèse étant loin d'avoir toute sa tête, l'inévitable était arrivé. Une rencontre brutale, signée d'une collision qui n'avait pas semblé plaire au concerné. Isha n'en faisait même pas de cas, devant lui se tenait un mâle au physique agréable, et c'était tout hein. Tant pis pour les présentations, après tout, le loup beige aimait bien être rentre-dedans dès le premier rendez-vous. Sans mauvais jeu de mots...

C'est son unique pupille disponible dilatée par la toxine, l'acier de son iris presque disparu derrière l'immensité d'encre de cette dernière, ainsi que sa démarche incertaine et brusque qui suggéraient le plus son intoxication de l'extérieur,ce qui avait d'ailleurs semblé faire hésiter sa nouvelle rencontre, mais à l'intérieur, ça n'allait guère mieux. Si l'euphorie de l'explosion de couleurs imaginaires dans son cerveau ne s'était pas encore dissipée, son cœur lui, était loin d'apprécier l'expérience. Plusieurs battements secs, rapides, trop puissants. Des galops hors du rythme, à côté du métronome. Le genre dont il faut sérieusement s'inquiéter, quoi. Ceux qui vous font croire qu'un oiseau s'est perdu au fond de votre torse et essaie désespérément d'en sortir, à grand coups de bec et d'ailes. Un vague haut le cœur assailli le jeune mâle et quelques points dansèrent devant lui mais il ne s'en soucia pas vraiment, trop occupé à contempler l'apollon qui se tenait devant lui. La lumière qui illuminait la boîte en métal sur son torse clignotait d'une façon inquiétante, ce qui ne présageait rien de bon...
À la tronche peu certaine que le solitaire affichait, Isha pensait qu'il n'allait jamais dire mot et partir sans plus de cérémonie ( ce qu'il aurait trouvé déplorable, vraiment, quel manque de classe !), mais il ne le fit point. C'est qu'il a une langue, le jeune étalon, tiens donc !

— Vous semblez souffrant.

Le Séide voulu rire mais seul un son étrange, métis de gargouillis et de râle, sortit de sa gorge. Il secoua la tête doucement dans le déni, mouvement qui lui sembla au triple ralenti, comme si sa pensée ne suivait son corps que de loin. Comme à bonne distance de sa caboche intoxiquée, la queue d'une comète.
Ce seul mouvement encéphalique suffit à lui faire perdre l'équilibre de nouveau. Un pas de côté, puis deux, son corps tangua dangereusement vers la gauche, mais au dernier moment il se rattrapa tant bien que mal.

— V-vous trouvez ? ... , lui répondit-il avec un demi sourire absent. Il n'arrivait même pas à fixer le visage de son interlocuteur, qui semblait soudainement se décupler d'une étrange façon vers le haut. Un nouveau haut le cœur l'assailli. Il se retint de vomir.

— A... Arrêtez de bouger comme ça, bae, vous m.... m'empêcher de contempler votre joli minois.

Une violente migraine menaçant de s'inviter au party, Isha se vit forcé de s'asseoir, passant l'une de ses pattes avant sur son museau dans un soupir.

— Seigneurs.... . Qu'est-ce que ce foutu apprenti m'a fait bouffer putain aurait été une phrase plus juste, mais c'était tout juste s'il arrivait à bien aligner ses mots.

Revenir en haut Aller en bas
Hax
». Illustre
». Illustre
avatar

Masculin » Nombre de messages : 8092
» Age : 24
» PUF : Hax-Makina
» Date d'inscription : 04/08/2009
» Personnages :
    ☼ DANIEL
    11/10/14
    Solitaire, glowstick rouge
    15 ans
    Vieux desperado antipathique ne parlant qu'espagnol

    darkred


    ✿ ARABELLA
    01/06/14
    Solitaire
    7 ans
    Solitaire avenante parlant espagnol et français

    #8F664E


    ☩ LÉGION
    23/08/16
    Solitaire
    8 ans
    Étranger.

    black


» Feuille de perso'
» Points: 1069
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1
Perso 2
Perso 3
Perso 4
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: Wiggle. (or not) - [Feat. Legion]    Ven 17 Fév 2017, 20:18

    [ Pas de souci ^^ bon ça fait un moment que j'ai pas RP et Légion est un peu robot comme mec donc ce post fait plus protocole de Terminator qu'autre chose mais tant pis ]

    L'état de l'autre semblait préoccupant. Pas que Légion ait été homme à se soucier du bien des autres, loin de là — comme tant de choses, il en était tout simplement incapable. Pas qu'il ait forcément été du genre à se soucier de son propre bien — là encore, on était bien loin de son domaine de compétences. Cependant la perspective d'attraper un mal inconnu ne l'enchantait guère : être diminué, que ce soit physiquement ou mentalement, c'était mettre sa mission en péril.
    Et ça, c'était tout à fait hors de question.

    Il se déporta légèrement vers l'arrière lorsque l'autre sembla sur le point de rendre son repas, veillant à mettre une distance plus respectable entre l'autre et lui. Il n'était toujours pas impossible qu'il ait affaire à un individu contaminé par l'Everbloom. Une contamination n'était pas envisageable.
    Il prendrait s'il le fallait la fuite, à défaut de pouvoir occire l'adversaire. Puisqu'il ne savait pas exactement comment la maladie des plantes se transmettait aux autres.

    — A... Arrêtez de bouger comme ça, bae, vous m.... m'empêcher de contempler votre joli minois.

    La paupière droite de Légion tressaillit légèrement, ce qui correspondait chez lui à un vague haussement de sourcil. "Joli" était un adjectif peu commun, et à ses yeux l'un des moins susceptibles d'être associés à son visage, d'ordinaire plutôt qualifié "d'effrayant" ou au mieux "d'austère" par les autres. Preuve de plus que quelque chose ne tournait pas rond chez ce mâle.
    Seul Dimitri l'avait un jour qualifié de "sympathique, même si peu commun". Mais Dimitri était différent. Et désormais Dimitri était mort.
    Il eut envie de faire un pas de plus en arrière, mais voilà que l'autre finit par s'assoir, visiblement défait.
    Ne sachant trop que faire, et n'étant pas adepte des tergiversations sans fin, Légion décida que le mieux à faire était sans doute de prendre le taureau par les cornes.

    — Avez-vous été contaminé par Everbloom ?

    Une réponse positive aurait engendré la fuite.
    Une négative, un interrogatoire un peu plus poussé. Peut-être avait-il croisé le chemin de Justice. Peut-être disposait-il d'informations susceptibles de l'intéresser.
    Une réponse indécise... eh bien, il aviserait.
Revenir en haut Aller en bas
http://hax-makina.deviantart.com/
 
Wiggle. (or not) - [Feat. Legion]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chaos Space Marine Roster - Legion of the Damned
» Gade impérial de la Steel legion
» [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas... || Haïne - Jerenn ||
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: