Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Retour aux sources - Nala

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edrakan
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 905
» Age : 22
» PUF : Edrakan
» Date d'inscription : 28/04/2011
» Personnages : Sh'Eym - 5 ans
[Juillet 2015]

MàJ. Janvier 2016

» Feuille de perso'
» Points: 400
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1
Perso 2
Perso 3
Perso 4
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Retour aux sources - Nala   Mar 13 Déc 2016, 23:58

Combien de temps ?

Un an, deux ans... quatre ans ? Oui, ça devait être ça. Quatre ans. Quatre ans qu'il avait quitté ces terres pour en découvrir d'autres. Pour revenir. Il pencha sa tête gracieuse vers l'avant, puis sur le côté, comme s'il était curieux.

Pourquoi t'es revenu ? C'était que des connards ici, tu sais bien... Des débiles... Seuls les grands pouvaient être un poil moins débiles... Mais tout ceux qui étaient haut comme trois pommes, comme toi quoi, qu'est-ce qu'ils pouvaient être cons... Intolérants... Agressifs, aussi, avec leurs jeux de merde...

Ahah, allons, ils n'étaient pas si chiants ! C'était si intéressant de les regarder se trémousser, se dandiner les uns avec les autres, les voir s'amuser, ensemble, toujours... Toujours ensemble...


    "Taisez vous..."

Il avait murmuré ces mots, le regard dans le vide. Il s'approcha, fit quelques pas, vers l'étang. Se pencha en avant, lapa doucement l'eau claire qui réfléchissait un ciel blanc, empli de nuages, sans tain. Quel beau jour pour revenir, vraiment... Temps dégueulasse. Il releva le nez, détailla les environs. Rien n'avait changé, suite à son départ. D'ailleurs, c'était sûrement encore les mêmes débiles au pouvoir.

Il effleura la surface de l'eau d'une de ses pattes.

Il était maigre à faire peur, mais ça ne se voyait pas trop. Son poil bouffant, doré, scintillait sous les reflets du soleil. Sa queue battait doucement l'air, lascivement l'air, le pic planté dedans glissant près de ses flancs sans jamais, évidemment, s'y planter. Il était grand, très grand. Trop, grand. Et ses yeux couleur turquoise semblaient briller doucement dans cette atmosphère silencieuse et... Si morte.

Allez, viens, on s'en va, c'est nul comme endroit...

A son esprit s'imposa la vision des jungles luxuriantes, colorées, éblouissantes qu'il avait vu - en vrai, en rêve ? Il tourna la tête, habitué. Il n'était jamais vraiment ici. Son esprit n'était jamais vraiment ici.
Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t9935-9644-le-fou-m-blessed
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 4679
» Age : 22
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~

Romance
13 ans (16/07)
Séides
Bleu

Morokei
7 ans (21/07)
Séides - Archiviste
Violet

Roy
6 ans (23/06)
Séides - Alpha
Vert

Méléagant
7 ans (29/07)
Brethen - Lieutenant
Rouge

Karigan
3 ans (11/08)
Séide
Vert

Athelstan
1 an (14/07)
Brethen - Louveteau



» Feuille de perso'
» Points: 1300
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1ROMANCE0104
Perso 2MOROKEI061
Perso 3ROY043
Perso 4MELEAGANT405
Perso 5KARIGAN001
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: Retour aux sources - Nala   Dim 18 Déc 2016, 19:11

    Il marchait sans véritable but.
    Il avait l'impression qu'un silence épais avait envahi son existence. Qu'elle n'était plus faite que de regards désolés, de paroles qui étaient muettes pour lui. Et en filigrane de toutes ces ombres silencieuses, le dernier regard qu'Anthem lui avait adressé avant de mourir. Il en avait presque relégué au second rang les derniers mots du feu anthracite, tant ce échange entre leur prunelles l'avait poignardé au coeur. Il avait lu dans celles de son grand-père cette pensée qui le taraudait depuis des lunes, il s'était vu jeter violemment à la figure ce terrible état de fait. Tu ne peux rien faire. Il avait l'impression que son existence dérivait lentement. Tout était vague et inutile, il n'était qu'un petit loup pitoyable qui agitait les pattes dans tous les sens sans que rien ne se passe, sans que cela ne règle quoi que ce soit. Et autour de lui les loups tombaient malades, vivaient des choses terribles, mourraient. Et lui ne faisait que contempler avec une frustrante impuissance. Pourtant il avait essayé de se convaincre qu'il pouvait faire quelque-chose, qu'il n'avait pas été inutile. Après tout, l'échec à guérir la maladie n'était pas uniquement de son fait, tous les guérisseurs devaient se sentir aussi coupable. Ce qu'avait subi Maisie, il n'aurait rien u faire pour l'empêcher. Même s'il était resté le soigner dans la Mine, il n'aurait pas pu sauver Anthem. Et pourtant, il y avait à chaque fois cette voix désagréable qui lui chuchotait en grinçant que s'il avait fait quelque-chose un peu plus tôt, s'il avait su quoi faire quelques instants avant que l'inévitable ne se produise, il aurait pu être évité. Par les sept, qu'ils se sentait stupide à tendre vers cet apitoiement sur lui-même comme un adolescent aux humeurs changeantes. Mais la fatigue et tous ces échecs qui pesaient sur ses épaules commençaient à peser sérieusement sur son moral et sa joie de vivre.

    Ils avaient enterré Anthem. Puis il était parti et avait erré sur les terres jusqu'à atteindre cet endroit, où l'odeur de l'un de ses congénère l'avait tiré de ses ruminations. Il releva son regard fatigué et constata effectivement la présence d'un autre mâle sur la berge, un peu plus loin. Dans les timides rayons du soleil mourant, son pelage blond scintillait, auréolant sa silhouette dégingandée d'une lumière diffuse. Il paraissait grand - et encore plus du point de vue de Roy, qui n'avait largement pas la chance de pouvoir en dire autant. Le blanc prit soudain conscient de l'allure qu'il devait avoir. Il devait faire peur à voir. Son pelage, sans doute hirsute désormais, était encore tâché de poussière, de suie et de larges traînées de sang. Il descendit à pas mesurés vers la berge, à un endroit assez éloigné de l'inconnu. Par précaution, il le surveillait du coin de l'oeil, même si la vie qu'il représentait était aisément détectable pour le pouvoir du Savant.

    Le blanc s'avança sans hésitation apparente vers l'onde et y pénétra sans briser son allure. Aussitôt, la fraîcheur le saisit et un frisson agita son échine. Il entra dans l'eau jusqu'à ce que celle-ci ne vienne lécher sa colonne vertébrale et, en quelques coups de pattes, tâcha de retirer le plus gros de la saleté. Peu à peu, sa pelisse reprenait sa teinte de neige, légèrement grisâtre car trempée. Il ressortit rapidement de l'Etang, les pattes engourdies mais les idées un peu plus claire. Cette brève baignade n'avait sans doute pas été si mauvaise.

    Il jeta un regard au loin, pour vérifier si l'autre était toujours présent.
Revenir en haut Aller en bas
Edrakan
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 905
» Age : 22
» PUF : Edrakan
» Date d'inscription : 28/04/2011
» Personnages : Sh'Eym - 5 ans
[Juillet 2015]

MàJ. Janvier 2016

» Feuille de perso'
» Points: 400
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1
Perso 2
Perso 3
Perso 4
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: Retour aux sources - Nala   Lun 19 Déc 2016, 13:49

Un mâle blanc. Quelques bruits de feuille, quelques bruissements de fougères, et un petit mâle à la fourrure épaisse, à l'allure négligée, apparut délicatement de l'autre côté de l'étang. Morgan sentit ses oreilles se pointer vers l'avant. Il avait ce côté contradictoire qu'il aimait aussi peu ses congénères qu'il n'aimait la solitude. Le silence, le bruit de la nature donnait toujours plus de consistance aux voix qu'il abritait sous son crâne, jusqu'à ce que, parfois, il ne se souvienne plus de qui il était. C'était déconcertait, désagréable... Il pencha la tête sur le côté. Le blanc du poil de l'autre était sale. Emplie de poussière, de terre... Et de sang, impossible de s'y méprendre, c'était du sang séché. Morgan en avait porté bien assez longtemps pour savoir ce dont il s'agissait.

Il s'approcha de quelques pas, curieux. Peut être... Y avait-il des choses à savoir, sur ce qui avait pu se passer depuis qu'il était parti.

Peut être que les plaies ne sont plus aux commandes... Imagine !

Il secoua doucement la tête. L'autre loup l'avait complètement ignoré, malgré le fait évident qu'il ait du le voir. Il s'enfonça dans l'eau, tranquillement pour se toiletter. Bien. Morgan chercha donc à occuper son temps, histoire de le laisser finir. Il avait l'air ailleurs, préoccupé. Et pour être plein de sang, comme ça, y'avait sûrement une raison. Une idée tilta doucement dans l'esprit de Morgan. Etait-ce... La guerre ? Avec les autres là, les glandus des cailloux, les rebelles de mon cul ? Ca y est, c'était le moment de se mettre sur la gueule ? Il avait pas signé pour ça...

Tout à ses pensées, il se rendit compte que l'autre était ressorti. Qu'il le chercha même des yeux. Alors Morgan ne se fit pas prier : il s'avança d'un trot bondissant, aristocratique, oreilles en avant, visage ouvert, bienveillant.

L'air sympathique.

    "Eh, l'ami ! Il se fait maintenant plusieurs lunes que je ne suis pas passée par ici... J'étais de cette meute, celle qui a l'étang. Peux tu me donner les nouvelles ?"

Son ton était... Un peu trop haut, pour un mâle, chantant, doux, agréable, puissant, scintillant... Agréable, dérangeant, décalé, étonnant.

Mais pourquoi tu lui parles... Bon il a une belle gueule faut avouer maintenant qu'il a fini d'être crade de terre !


Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t9935-9644-le-fou-m-blessed
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 4679
» Age : 22
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~

Romance
13 ans (16/07)
Séides
Bleu

Morokei
7 ans (21/07)
Séides - Archiviste
Violet

Roy
6 ans (23/06)
Séides - Alpha
Vert

Méléagant
7 ans (29/07)
Brethen - Lieutenant
Rouge

Karigan
3 ans (11/08)
Séide
Vert

Athelstan
1 an (14/07)
Brethen - Louveteau



» Feuille de perso'
» Points: 1300
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1ROMANCE0104
Perso 2MOROKEI061
Perso 3ROY043
Perso 4MELEAGANT405
Perso 5KARIGAN001
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: Retour aux sources - Nala   Lun 09 Jan 2017, 19:32

    A sa grande surprise, son congénère semblait l'avoir surveillé lui aussi car à peine eut-il relevé les yeux vers lui que ce dernier bondissait dans sa direction, en foulées dansantes et élastiques, avec visiblement la ferme intention de venir lui faire un brin de conversation. Roy n'était pas exactement dans ses meilleurs jours pour tenir un discours, mais il aurait gravement manqué de courtoisie en ne restant pas saluer l'inconnu, aussi attendit-il sans bouger que l'autre parvienne à sa hauteur. Lorsqu'il lui parla, le blanc nota sa voix particulière, chante, qui allait étrangement bien avec son allure. Même dans tout ce gris qui occupait son esprit, il se fit la réflexion que ce loup était bine particulier, et une once de curiosité souleva la poussière qui régnait à l'intérieur, brièvement. Et les paroles du loup dorés provoquèrent chez lui une furieuse impression de déjà-vu, assaisonnée d'une franche stupeur. Encore un ? Il avait quelques temps plus tôt fait la connaissance d'une louve blanche qui venait d'une terre lointaine et qui, par un miracle qu'il n'arrivait pas à expliquer, avait traversé toute une partie du continent sans s'apercevoir de la jungle de l'enfer qui avait envahi quasiment toutes les terres. Mais littéralement. Elle avait été candidement surprise lorsqu'il lui en avait parlé, et lui en était tombé des nues. Et ce grand loup semblait lui aussi par une sorte de jeu du destin avoir légèrement manqué cet épisode.

    Après avoir répondu à son salut par un bref hochement de tête, Roy répondit :

    "Toutes les terres ont été envahies par cette espèce de jungle que tu vois." Il désigna les alentours du Lac, et tout particulièrement la berge opposée à celle où ils se trouvaient, qui croulait sous un entremêlement épais de végétaux dont le mirage semblait verdir l'eau de l'Etang. "Des loups sont tombés malades et se sont transformés en monstre sans que l'on ne puisse rien y faire et nous ignorons comment la combattre. Elle st bien plus forte que nous."

    A mesure qu'il déroulait ses mots, on pouvait sentir au fond de sa voix l'amertume qu'il couvait. Sentant que son ton risquait de déraper - par les dieux, qu'est-ce qu'il lui arrivait - il baissa un instant la tête. Ses yeux disparurent sous ses épaisses mèches blanches et il inspira doucement. Puis il releva le regard vers l'inconnu et lâcha d'un ton bien plus neutre, comme si rien ne s'était passé :

    "Vous devez avoir quitté la meute depuis bien longtemps pour ne pas le savoir."

    Ce n'était pas une pique ou une remarque agressive, simplement u constat. Il ne connaissait pas l'individu qui lui faisait face et avait même l'impression de ne jamais l'avoir croisé de sa vie. Cela faisait-il donc plus de cinq ans que ce doré, qui se prétendait ancien Séide, aurait quitté les terres ?
Revenir en haut Aller en bas
Edrakan
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 905
» Age : 22
» PUF : Edrakan
» Date d'inscription : 28/04/2011
» Personnages : Sh'Eym - 5 ans
[Juillet 2015]

MàJ. Janvier 2016

» Feuille de perso'
» Points: 400
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1
Perso 2
Perso 3
Perso 4
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: Retour aux sources - Nala   Lun 09 Jan 2017, 23:58

Morgan s'approcha du petit mal blanc en trottinant, avant de lui tourner autour. Son attitude pouvait assez facilement être vue comme malsaine il est vrai, mais pour l'instant avec son air doux et son sourire, il semblait n'y avoir pas besoin de s'inquiéter. Il le détaillait de haut en bas. Il ne se souvenait pas de lui. Il devait être très discret, ou en tout cas plus discret que ces bras cassés de merde qui t'avaient tellement fait chier, tu t'en souviens bien, n'est-ce pas ? Hein, tu t'en souviens ? Alors pourquoi, pourquoi tu es revenu, dis moi ? Tu t'ennuyais, là bas ? Oh, oui, on s'ennuyait, mais au moins pas de raclures de bidet de merde pour nous chier dans les bottes, nous chier à la figure, nous trainer dans la boue... Celui là comme les autres...

L'autre semblait le regarder comme s'il lui avait poussé une deuxième tête. Mais pas comme ça d'un coup, non, comme si depuis le début il avait une deuxième tête et s'en servait parfaitement, comme si c'était normal, mais quand même pas si normal que ça, comme s'il devait être là, mais sans vraiment être là quand même, une aberration, mais une petite aberration. Une aberration gentille. Enfin plutôt une petite, allons, restons crédibles. Il s'approcha encore de lui jusqu'à le frôler de son museau, frôler son poil blanc, gris propre. Il était réellement immaculé, il avait rarement vu loup aussi blanc, il tranchait dans la végétation comme un réverbère au milieu d'un lac. Morgan recula d'un pas, lui redonnant un peu d'espace vital, toujours de son allure détachée et qui pouvait sembler... Provocatrice.

Il lui décrivit la jungle. Oh. Je t'avais dit que ça avait changé, crétin. C'est beaucoup plus beau qu'à notre départ. Toute cette végétation luxuriante qui s'est créée, qui a repris ses droits... C'est magique, que dis-je, magnifique ! Finalement, c'est p'têtre pas plus mal d'être revenu... Traine le ventre un peu sur le sol, récupère un glowstick, tu sais, ces petites boules de pouvoir, et tu pourras te remettre un peu dans le bain, hors de portée des autres, au chaud, si tu ramènes une proie de temps à autre. Morgan avait du mal à focaliser son attention sur le loup en face de lui. Sa vision, parfois, se troublait. Mais il n'en montrait rien, non, il continuait à observer le jeune loup avec un doux sourire. Oh, des loups sont malades ? Quelle tristesse. Ca ne nous affectait pas, hein Morgan ? Tant que ça ne nous arrivait pas. Rien, ici, de toute façon, ne nous importait vraiment. Par contre, lui, ça l'affecte. Regarde comme il est triste, lis l'amertume, lis le désespoir qui se dégage de lui... Regarde son regard qui s'enfuit littéralement, qui ne veut même pas nous voir. Tu sais quoi, Morgan ? Il se souvient, c'est évident, comme un museau au milieu de la gueule. Et ce sang, rappelle toi, d'où vient-il ? Un blessé, ou peut être même... Un mort. Morgan approcha son museau de celui de l'inconnu immaculé, collant presque sa truffe à la sienne, comme pour être sûr d'être bien dans son champ de vision, envahissant.

    "Eh, c'est une bien triste nouvelle... "

Il continua à le fixer, suivant son mouvement lorsqu'il releva la tête, pour rester juste en face de lui. Bouffon... Bouffon ?

    "Je viens de loin, je suis partie d'ici il y a... Bien des années. Trois, quatre, cinq, qui sait ? Personne, je pense, ne se souvient de moi, pas même ma mère si elle vit encore. Mais peut être était-ce de toute façon ce qu'elle voulait..."

Il avait pris un ton un peu dramatique, reculant la tête, faussement affligé, jouant un rôle qu'il connaissait par coeur, que tout le monde autour de lui connaissait par coeur, le rôle d'un loup normal, avec des occupations normales, des attentions normales... Il se remit à tourner autour de l'autre, comme un vautour autour de son cadavre, le détaillant sous toutes coutures, notamment sa magnifique fleur éclôt sur son dos, allant même jusqu'à la frôler du museau, sans gêne.

    "Allons donc... D'autres nouvelles, peut être ? Qui... Est à la tête de la meute, maintenant ?"

Tu le sais, au fond de toi, une paire de débiles bouffis de pouvoir, allons, pourquoi ne pas poser une question plus pertinente...

    "C'était ta mère ? Ton père ? Ta soeur, ou ton frère peut être ? Oh, ta copine, sinon. Ou ton copain, hein, je sais pas."

Il parlait du sang, bien sûr. De son air affligé mais pourtant aux paroles beaucoup trop dures et détachées pour être réellement honnêtes. Il était curieux, il voulait savoir, alors il demandait. Il aurait peut être. Il n'aurait peut être pas.


Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t9935-9644-le-fou-m-blessed
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 4679
» Age : 22
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~

Romance
13 ans (16/07)
Séides
Bleu

Morokei
7 ans (21/07)
Séides - Archiviste
Violet

Roy
6 ans (23/06)
Séides - Alpha
Vert

Méléagant
7 ans (29/07)
Brethen - Lieutenant
Rouge

Karigan
3 ans (11/08)
Séide
Vert

Athelstan
1 an (14/07)
Brethen - Louveteau



» Feuille de perso'
» Points: 1300
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1ROMANCE0104
Perso 2MOROKEI061
Perso 3ROY043
Perso 4MELEAGANT405
Perso 5KARIGAN001
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: Retour aux sources - Nala   Mer 11 Jan 2017, 19:30

    La conversation prit un tour inattendu en moins de temps qu'il ne fallut pour le dire.
    Alors que Roy terminait sa phrase, l'autre se mit soudain à... lui tourner autour. Le regard accroché à sa silhouette, il décrivait des cercles lents autour de lui, bien trop proche pour qu'un malaise ne s'installe pas. Son attitude paraissait presque agressive, envahissante, et jurait horriblement avec l'expression presque douce et chaleureuse qui demeurait accrochée à son visage. Comme un pantin au visage sympathique,mais dont les gestes trahissait des intentions qui l'étaient bien moins. En tout cas, ce fut ainsi que Roy perçut ce soudain changement de comportement, et il se crispa légèrement. Il n'avait jamais été un grand adepte des contacts physiques, et l'était encore moins avec des inconnus dont les manières étaient aussi incompréhensibles et perturbantes. Il ne pensait pas toutefois que l'autre irait jusqu'à le toucher. Et d'ailleurs il se trompait lourdement. Il ne put réprimer un léger frisson et une amorce de mouvement quand il sentit le museau de l'inconnu frôler son pelage,mais déjà le doré s'était reculé d'un preste pas en arrière, dans une allure joueuse et troublante. Troublante dans le plus mauvais sens du terme qui puisse exister. Le loup au pelage de neige avait l'étrange impression d'être pris dans une sorte de jeu malsain de chat et la souris, où il n'avait malheureusement pas tiré le rôle du félin. L'autre avait, en quelques instants, délimité un espace autour de lui qu'il peuplait de ses grandes foulées, dont il traçait les limites à coups de regards faussement chaleureux.

    Lorsque soudain, il avança le museau et colla sa truffe à la sienne, Roy eut un franc mouvement de recul et se dégagea de ce contact. Le ton de l'autre laissait planer le doute sur une sincère tristesse ou une ironie pure - qui allait bien d'avantage avec l'image de lui que l'on se faisait au regard de son comportement. Le regard glacé du blanc ne le quittait pas des yeux, guettant le moindre de ses gestes. Le doré prit un air attristé et un ton soudainement tragique en évoquant les années qu'il avait passé hors du continent. Cela devait donc bien faire au moins cinq ans - était-ce ce qu'il avait vécu ailleurs qui lui avait donné ainsi ces étranges manières et cette présence presque gênante ?. S'il avait croisé une seule fois ce loup dans sa vie, Roy s'en serait très certainement souvenu.

    L'autre se remit à son ballet de rapace, mettant franchement le blanc mal à l'aise. Il ne savait pas trop s'il avait envie de gronder franchement sur cet individu pour qu'il arrête ou de s'ne aller soudainement à toute pattes - ou les deux peut-être - mais il était certain d'une chose : la situation ne lui convenait pas, mais alors pas du tout. D'un pas sur le côté, il rompit la danse de l'autre en sortant de son cercle, le regard sombre et les oreilles rabattues dans sa tignasse. Ses longues mèches volèrent sur son épaules en suivant son mouvement. Il aurait peut-être été enclin à répondre aux interrogations du doré sur la meute, si celui-ci n'avait pas enchaîné avec une question qui le laissa coi.
    Il parlait du sang sur son pelage.
    Le regard de Roy se fit glacial, alors qu'il jaugeait en silence l'individu qui se tenait devant lui. Malgré la distance qu'il avait imposée - ou plutôt tenté d'imposer - Roy se sentait encore prisonnier des mouvements de l'individu. Désormais, une question devenait largement prioritaire par rapport aux réponses que l'autre exigeait.

    "Qui êtes-vous ?" Lança-t-il d'une voix basse.

    Son regard plongea dans celui de l'inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Edrakan
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 905
» Age : 22
» PUF : Edrakan
» Date d'inscription : 28/04/2011
» Personnages : Sh'Eym - 5 ans
[Juillet 2015]

MàJ. Janvier 2016

» Feuille de perso'
» Points: 400
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1
Perso 2
Perso 3
Perso 4
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: Retour aux sources - Nala   Jeu 12 Jan 2017, 09:46

Il le gênait. Il le gênait, je te gêne, je le sais. Ca gêne toujours les différentes personnes. Que je croise. Pourquoi ? Je ne suis pourtant pas méchant, pas encore... Il s'assit sur le sol, dignement, alors que l'autre reculait. Ahah, il ne pourrait bientôt plus reculer, à cause de l'étang. Ca ne devait pas être agréable. Et le voilà qui brisait cette danse, sortait légèrement du cercle, comme si ça pouvait l'endiguer. Il était nerveux. Hein, regarde, il est nerveux, il en a marre, ça y est, comme les autres, comme toujours, tu l'exaspères, il veut partir... Il avait l'air gentil mais, déjà, il ne veut plus discuter avec toi, il ne veut plus t'aider, il ne veut plus de toi, comme les autres, tous les autres.

Ah, la fameuse question, qui êtes vous. Les réponses aux questions étaient finies, c'est ça ? Peut être que s'il lui donnait un peu de pain à manger, il continuerait à lui parler ? Il ne pouvait pas s'enfouir encore plus en ces lieux sans rien connaître de la situation actuelle... Il ne pouvait pas, non, ça risquait de devenir dangereux - il savait se défendre, mais il ne voulait pas, pas vraiment, se battre. Il pencha la tête sur le côté, pour le fixer toujours de son air doux, chaud. Alors ? Son père, sa mère ? Son sex-toy ? Allez, demande lui, tu veux savoir !

    "On m'appelle..."

Il était assis sur le sol, il se coucha, lascivement, roula sur le dos, salissant légèrement son pelage pour la beauté du geste, pour la beauté de la pose, alors qu'il y tenait tant, il se roula sur le dos et tendit doucement les pattes vers le jeune loup en face de lui, lui offrant un sourire de roi, un sourire de servante, un sourire de pute qui veut de l'attention, beaucoup d'attention, toute l'attention.

    "Morgan."

Capitaine Morgan.

    "pardon, Capitaine Morgan."

Allez, dis le. Dis le, maintenant, comme tous les autres, que c'est un prénom de fille. Dis le, jette le moi à la figure. Peut être, alors, que je serai pour toi une pute avec mon regard doux, mon poil épais et bouffant sur mon corps rachitique, peut être que je serai ta Morgan.

Il lui offrit un grand sourire terrifiant.

    "Et toi, qui es tu ? Je peux demander ? Je peux encore poser des questions ou, toi aussi, toi encore, tu vas me demander de... M'en aller... Seul ?"

A la moitié de son discours, son ton avait changé, passant d'une voix douce et sombre, effrayante, à une plainte, trop aigüe, poignante, emplie de détresse.

Clown.

Illusionniste.

Fou.

Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t9935-9644-le-fou-m-blessed
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 4679
» Age : 22
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~

Romance
13 ans (16/07)
Séides
Bleu

Morokei
7 ans (21/07)
Séides - Archiviste
Violet

Roy
6 ans (23/06)
Séides - Alpha
Vert

Méléagant
7 ans (29/07)
Brethen - Lieutenant
Rouge

Karigan
3 ans (11/08)
Séide
Vert

Athelstan
1 an (14/07)
Brethen - Louveteau



» Feuille de perso'
» Points: 1300
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1ROMANCE0104
Perso 2MOROKEI061
Perso 3ROY043
Perso 4MELEAGANT405
Perso 5KARIGAN001
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: Retour aux sources - Nala   Ven 27 Jan 2017, 18:52

    L'attitude du doré était de plus en plus déroutante. Il sembla soudainement décider de ne plus chercher à l'encercler, à l'entourer, à l'emprisonner par ses simples mouvements, mais il se laissa rouler au sol dans un mouvement souple et étiré, presque félin. Il tendit les pattes vers lui dans une posture lascive, avec un sourire qui fit se sentir le blanc plus mal à l'aise encore. Son pelage épais était sali par la terre molle de la berge, contre laquelle il s'était coulé d'un geste gracieux. Mais la grâce ici n'avait rien d'envoûtant ou de charmant. Elle était une pièce de plus à ce puzzle qui n'avait pas de sens, à cette espèce de folie que le blanc sentait poindre derrière ce discours dont il ne saisissait plus les enjeux.

    Il s'appelait donc Morgan.
    Un nom qui ne disait effectivement rien à Roy, même s'il était déjà convaincu de n'avoir jamais mis les pattes au même endroit et au même moment que cet individu. Il ajouta une sorte de grade qui ne correspondait à rien dans les hiérarchies que le Savant connaissait, et qui confirmait ou bien que l'autre était complètement dérangé, ou bien qu'il venait en effet d'une autre contrée où les moeurs étaient bien différentes. Ou bien peut-être justement était-il revenu car on ne voulait plus de lui dans ce mystérieux pays ? Cela aurait-il été étonnant ? Le blanc s'efforçait de soutenir le regard du grand mâle, alors que l'expression sur son museau s'étirait en un sourire toujours plus grand, presque irréel, effrayant. Il avait l'impression de marcher sur le fil d'un rasoir, qu'un faux geste le ferait tomber dans les précipices de ce regard fou et de cette infinie rangée de crocs.

    L'autre finit enfin à poser des questions à son tour, avec un ton plaintif et geignard qui jurait effroyablement avec celui qu'il avait emprunté quelques instants auparavant, alors qu'il jouait le fauve plutôt que la proie à terre. Sa silhouette malingre semblait presque fragile, ses longs membres cassables. Il voyait les os jouer sous son pelage qui le recouvrait de mèches épaisses, lorsqu'il étirait trop les pattes ou se tordait pour ne pas cesser de le regarder. Roy laissa passer un instant de silence, alors que son esprit tâchait de faire la part des choses. Pour le moment, cet individu était des plus dérangeants, mais même si son instinct lui criait de partir ou de lui aboyer un bon coup dessus, sa raison prit les rênes : il n'était pas dangereux. Il n'avait rien tenté contre lui, et si ce n'était ses remarques et son comportement déviants, il ne lui avait pas fait de mal. Du moins pas en apparence. Et du moins pas encore.

    "Mon nom est Roy. Savant Séide." Répondit-il froidement.

    Il n'eut aucune réaction quant à la dernière phrase de l'autre, sa méfiance ayant supplanté sa pitié. Contrairement à sa mère, la douce Romance qui s'efforçait de voir en chacun le meilleur, Roy était un être qu'Everbloom avait blessé profondément. Définitivement, il en avait peur. Et le comportement de l'autre était beaucoup trop insensé pour l'instant pour qu'il ne se résolve à s'ouvrir d'avantage à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Edrakan
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 905
» Age : 22
» PUF : Edrakan
» Date d'inscription : 28/04/2011
» Personnages : Sh'Eym - 5 ans
[Juillet 2015]

MàJ. Janvier 2016

» Feuille de perso'
» Points: 400
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1
Perso 2
Perso 3
Perso 4
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: Retour aux sources - Nala   Sam 28 Jan 2017, 11:22


Savant. Savant. Savant. Savant. Ahah, que sait-il, que croit-il savoir, ce puceron des dieux, cette âme triste, dure, immaculée, que croit-il ? HEIN ? Morgan baissa les oreilles contre son crâne, agressé par cette voix intérieure, son sourire, ses émotions s'effacèrent quelques instants seulement alors qu'il s'écoutait religieusement, cherchant à calmer ces voix, ces choses qui le constituaient. Mais ça ne dura qu'un instant alors qu'il redressait ses longues oreilles duveteuses, encre vierges de boue, alors que son corps tout entier en était recouvert.

Il était sale. Ce constat le bloqua un instant alors qu'il regardait presque avec curiosité son poil, brun, sali, boueux, son poil duveteux et volatil, prêt à disparaître, trainé dans la boue. Morgan prit une large inspiration, laissant cette odeur d'humus humide l'emplir, le dégouter, le dégouter de ce qu'il avait fait. Pourtant, toujours sur le dos, il ne bougea pas. Son ton se fit roucoulant.

    "Rrroy..."

Il l'avait laissé glissé sur sa langue, se l'était approprié, l'avait... Sali ? Entre ses canines de loup, il s'était emparé des consonances ronronnantes du nom du loup blanc à la magnifique fleur dans le dos. Sourire, large, doux, sur ses babines. Il se laissa glisser pour s'allonger normalement et, d'un même mouvement, se redressa souplement, comme un gros chat, avant de se rapprocher de son acolyte.

    "Roy... Veux tu être mon ami ?"

Le ton était plaintif, doux, aguicheur, il voulait quelque chose, oui, mais quoi ? Mais non n'avons PAS besoin de lui, regarde le, dans cinq minutes il sera là à se trainer le ventre au sol devant son dieu de merde, son dieu sale, son dieu aux pouvoirs immenses, son dieu, oui, toujours, dieu... Allons, va-t-en, Capitaine. Va-t-en alors qu'il en est encore temps, va ! Morgan était un peu trop près de Roy, mais pas trop, mais encore assez pour vraiment l'effrayer.

    "Vois tu, je n'ai... Pas d'amis..."

Un ton un peu plus factuel, toujours changeant, pluie, soleil, toujours différent, chaque fois une facette nouvelle, rarement compréhensible. Allons, il aura tôt fait de te trainer dans la boue, lui aussi ! Regarde le de son air dur, froid, sûr de lui, il est SAVANT, pas un de ces misérables traine-la-patte, jamais il ne te témoignera la moindre sympathie, et de toute façon, il ne te sera jamais utile... Morgan fit un pas sur le côté et, d'un mouvement serpentin colla son corps boueux contre celui, maintenant propre, de Roy, comme s'il cherchait réconfort, comme s'il cherchait chaleur de loup pour se réconforter. Murmure.

    "Je ne veux plus... Être seul."

Il n'était pas agressif, non, jamais, au contraire, alors pourquoi, hein, pourquoi se faisait-il toujours mettre à part ?


Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t9935-9644-le-fou-m-blessed
 
Retour aux sources - Nala
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FB 1623] Retour aux sources du savoir
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Nathou et Syb,retour aux sources{Choupinet'
» Petit retour aux sources [Terminé]
» Retour aux Sources et aux Champs [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: