Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Chapelle à l'amour -Maisie / défi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liliandril
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 875
» Age : 18
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Hikotsu
& célibataire
8.5 ans ~ (15/11/2016)
Lazuli - Combattante
Glow Bleu

Messala
& Seul
4 ans ~ (14/09/2017)
Solitaire

Volstein
& Amoureux d'Heever
3 ans ~ (11/02/2017)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna
& Mui ?
1.5 ans ~ (20/05/2017)
Etelkus - Nourrice

PNJs & autres

Agravain
& Célibataire
7 ans (30/01/17)
Etelkus - Guerrier
Glow Orange

Thyara
& mariée à Hyozan
5 ans ~ (28/09/2016)
Raeder - Medecin

Varkyrith
& avec Kisame
3 ans ~ (7/02/2017)
Etelkus ~ Garde
Glow rouge


Fawn
♂ . ♀ & Huu ?
2 ans ~ (02/04/2017)
? - ?

Nimueh
& T'AS QUOI ?
1.5 ans ~ (08/05/2017)
? - ?


» Feuille de perso'
» Points: 1103

MessageSujet: Chapelle à l'amour -Maisie / défi    Jeu 29 Déc 2016, 19:51

La neige tombait du ciel, lentement mais sûrement, petit flocon par petit flocon. Des cristaux d'eau voletaient autour d'elle pour rejoindre leurs frère sur le sol. C'était comme un ballet, une danse qu'elle ne pouvait rejoindre.
Lorsqu'elle posait une patte sur le tapis blanc, celle-ci s'enfonçait sous la poudreuse, collant la matière blanche et froide contre son pelage d'hiver. C'était fatiguant, de devoir lever aussi haut les pattes, pour passer au dessus de la couverture de neige, puis s'enfoncer dedans de nouveau, Mais bon, elle avait voulu sortir..
Elle leva une patte trempée, l'agitant un peu au passage pour enfoncer sa gavroche sur ses oreilles, les protégeant du froid mordant, et des brises glaciales qui soufflaient, entre les piques de la cordillère, qui faisaient voler ses mèches de cheveux blancs, qui dépassaient de sous son chapeau sombre . Elle avait eu besoin de sortir comma ça, dans le froid. Elle se sentait si vivante.

Elle ne devrait tout de même pas tarder à rentrer … Elle devait parler à sa fille, voir comment elle était … Tout ça.
Elle aperçut le chemin pour aller au camp. En vérité il y avait plusieurs, mais celui ci était des plus utilisés. Elle leva une patte, prête à prendre cette route qu'elle connaissait si bien... Quand elle crut entendre son prénom. C'était comme le souffle d'un vent entre les rochers …
Elle se retourna, scannant le paysage de son regard bicolore si particulier, qu'avait hérité sa fille, Thyara.
Mais … Il n'y avait personne...

Elle resta là, le vent sifflant, la neige tombant autour d'elle, en spirales dansant sur la brise. Ses cheveux s'agitèrent, et entre les cascades de cristaux, elle crut voir quelqu'un, C'était une forme de loup, de loup sombre, plutôt grand … Elle serra ses petites ailes contre sa mince figure.
Il ressemblait à quelqu'un.. Ou plutôt … elle espérait que c'était lui.

Elle s'approcha de quelques pas, la neige rendant le personnage impossible à distinguer correctement. Et soudain, l'être commença à disparaître. Semblant reculer.
«Reno ? » demanda t'elle, espérant de tout son cœur que c'était lui.

Le vent souffla, comme toute réponse, alors que la forme sombre s'éloignait. Pourquoi ? Pourquoi un loup l’appellerait avant de partir comme ça ?
Elle se retourna, toute pensée de retourner au camp envolée, et prit le chemin vers la forme sombre. Elle prit de l'élan et sauta sur un gros rocher couvert de neige. Cherchant le loup.

Mais … où était-il ? Elle souffla, et tourna la tête, mais la forme avait disparu. Elle descendit du grand caillou, en faisait bien attention de ne pas glisser, puis soupira. Est ce qu'elle perdait la tête ? Ce fut alors qu'elle le revit, la forme, à quelques pas. Elle s'approcha … Et la déception l'envahit.
Pfff, ce n'était qu'un vieux buisson. Elle les connaissait en plus, il portaient des jolies fleurs bleue en fin printemps début été. Mais malheureusement ces fleurs n'étaient d'aucune utilité médicinale … Et effet c'était la racines qu'il fallait ! Celle ci donnait sommeil, elle avait parfois utilisé pour sa fille hyperactive mais les fleurs.. .
Les fleurs...
Quelque chose lui revint, et elle monta, par habitude, sa patte à l'attache de ses cheveux, un petit bracelet à piques noir et doré... Qui avait contenu une fleur, depuis plus d'une année maintenant. Une fleure bleue, qui lui avait été très, très spéciale.

La jeune louve baissa ses oreilles. Elle avait trois ans à présent, mais elle s'est souvenait comme si c'était hier, de ce réveil, sur un plateau de la cordillère, seule face au soleil, avec cette fleur bleue, pour seule preuve de la nuit qui avait échappé à ses souvenirs.
Elle regarda le buisson, puis le contourna, prenant ce chemin qu'elle avait déjà pris plusieurs fois.
Elle la trouva cette bordure, et sous la neige, contre ses pattes, elle sentit la pierre. Ce qui avait du se passer ici …

Elle baissa la tête, grattant la neige, pour découvrir la pierre en dessous, comme pour se prouver qu'elle existait, cette dalle de pierre qu'elle avait foulée plus d'une année auparavant, en compagnie de quelqu'un qui … qui …

Elle regarda au dessus du bord, la neige se clamant. Malgré les rideaux de blanc, elle devinait l'entendue des terres, qui devait être magnifique à voir en plein jour. Il avait vraiment fait attention à ça, le soir même ? Et la fleur, et …
Et il était revenu la voir.

Peut être n'avait ce pas été qu'un 'coup d'un soir', ce dit elle.
Elle ne comprenait pas toujours pourquoi elle se sentait comme ça envers lui. Après tout, il avait complètement mis le bordel dans sa vie qui avait jusque là été plutôt bien organisée. Mais … Pour une étrange raison …

Elle tourna sur elle même, et son glowstick s'illumina. Autour d'elle, dans un rayon de 2 mètres, des cristaux de glace, si, puisant sur la neige, formèrent 8 longues tiges de glace, qui convergèrent en un point au dessus de la tête de la blanche, pour descendre en une spirale sur quelques centimètres, créant un chandelier de glace, qui tournait sur lui même, avec le vent.

Cet endroit, elle voulait le marquer, y poser sa patte, même si la structure ne durerait pas plus de l'hiver, et fonderait au printemps, au retour de la chaleur. Elle ferma les yeux. Entre les tiges posèrent des cristaux, puisant toujours dans la neige, qui disparaissait autour des pattes de la louve étain, transformée en fins murs de glace. Les cristaux se rejoignirent avec un petit craquement en les cheveux de la louve retombèrent, le vent étant dévié par les parois de glace. Le toit finit de se constituer, au dessus de sa tête, et le bruit du vent disparut complètement. Elle ouvrit les yeux, et regarda autour d'elle.
Toute la neige avant disparu, sur le sol, et la pierre grise était à présent visible, sous l'espèce de dôme de glace, C'était comme une petite chapelle, une bulle de magie et de créativité dans ce monde de flocons et de tristesse. La louve tourna sur elle même, en regardant l'espace, Il était grand de deux ou trois mètres, avec 4 mètres de diamètre...

Mais elle trouvait cet effort trop simple. C'était facile de faire un petit espace de glace, mais pas pour qu'il représente quelque chose de non-concret,
L'amour.

C'était ça, qu'elle voulait sentir, quand elle était ici, les sentiments qui avaient dus les amener à créer Thyara. Elle ne pensait pas que ce soit possible que sa fille ait été conçue seulement à partir d'hormones dues à ses chaleurs. Il devait y avoir quelque chose d'autre.

Elle l'imaginait dans son esprit alors qu'elle créait, une fleur de glace gimpa sur une des plaques de sa bâtisse, douce, brillante, comme la fleur qu'elle avait trouvé posée près d'elle, ici même, ce fameux matin. Elle gimpa sur un bon mètre, réplique figée du buisson d'où se pointait une fleur.
Une fleur de glace.
La seule fleur de l'hiver.

La louve se leva, lentement, et marcha vers la petite fleur, qui tendait de fines pétales translucides comme du verre vers le centre de la chapelle aux amours perdus. Comme si elle recherchait une lumière dans l'ombre des nuages emplis de neige. La grise leva sa tête vers le toit, et le renfonça, tirant sur la neige qui s'était installée dessus dans les quelques minutes suivant sa confection. Elle avait eu du mal à créer ça. Elle n'avait pas l'habitude.

Elle se laissa tomber, en dessous du buisson de fleurs qu'elle avait créé, et ferma les yeux, sombrant immédiatement dans son sommeil.


Lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle sut qu'il avait arrêté de neiger. Une froide lumière pénétrait sa chapelle, à travers le mur qui faisait face au soleil, qui se couchait. Maisie leva la tête. Déjà ? Son œuvre l'avait plus affaiblie qu'elle ne l'aurait cru...
A travers la paroi, elle pouvait deviner les couleurs orangées du soleil qui se couchait, et la louve se déplaça, se tournant vers cette paroi.
Il y avait des ans et des mois, il aurait été là, à ses côtés.

Pourquoi avait-il fallu qu'elle tombe amoureuse comme ça ? Mais surtout, pourquoi était-elle tombée enceinte ?
Il aurait pu se passer tant de choses …. Si elle n'avait pas eu Thyara.
Elle s'était déjà raisonnée sur ça. Pas la peine de recommencer …

Mais dieux, qu'elle se sentait seule. Encore plus ici, où tout avait commencé. Soit, elle avait été libre, elle avait été seule, et heureuse … Mais de plus en plus, elle voyait qu'il lui manquait quelque chose, comme il avait manqué quelque chose dans l'éducation de sa fille. Il avait manqué de l'amour. De l'amour entre deux loups, entre deux parents. Il lui manquait.

Elle avait eu du temps, toute seule, à réfléchir sur tant de choses, et ça lui avait fait du bien, d'être ainsi libre mais … Mais elle ne voulait plus être seule comme ça, face à la vie. Sa mère, infectée par Everbloom, n'était jamais là, son père, malade à l'idée de perdre sa compagne n'était pas là non plus. Et son frère n'avait presque pas eu de temps pour lui, alors pour elle …
Non, elle avait été très seule, ces derniers temps, et de ce fait, ce qu'elle aurait pu avoir avec Reno …
Elle posa son front contre le paroi de glace.
Pourquoi fallait-il qu'ils soient toujours séparés. Elle avait prit son temps, pour le comprendre...

Elle l'aimait.

Elle se leva, avec un dernier regard vers les couleurs rougeoyantes de l'horizon, devinables, à travers les cristaux d'eau, en se tourna à l'opposé, pour marcher jusqu'au panneau le plus éloigné des couleurs rouges, et de le briser, le laissa s'affaler, et se casser en éclats sur la roche, en se retournant, et donnant des coups de patte arrière dedans.
Elle bondit à travers l'ouverture, ses cheveux balancés par le mouvement, sa forme grise se découpant de la structure bleu pâle, qui renvoyait la lumière. Elle descendit de quelques pas, dans l'ombre du bâtiment, creusant de petites empreintes de pas dans la neige fraîche avant de se retourner.

L'éclat de la bâtisse était celui du soleil couchant, et illuminait son pelage terne aux accents de gris, alors qu'elle soufflait ses adieux. Elle avait pris une décision. Elle allait le voir, comme Tweet le lui avait conseillé, et elle allait lui parler. Réellement. Il fallait qu'il sache. Elle baissa la tête.

Il était temps.

La grise s'éloigna, laissant pour seule preuve de sa présence le chapelle des amours de cristaux de glace, petite auréole de lumière, petit refuge pour les âmes errantes.
Dans le paysage enneigé, c'était comme un point de lumière, telle la mince louve blanche et grise, illuminée par ses marquages et son glowstick bleu, qui rentrait au camp.
Revenir en haut Aller en bas
 
Chapelle à l'amour -Maisie / défi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Chapelle] Et si nous péchions par amour de Dieu (pour le père Jean)
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: