Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Fly with the wind [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Plume Blanche
». Débutant


Féminin » Nombre de messages : 275
» Age : 23
» Date d'inscription : 25/08/2015
» Personnages : Aora
Maternelle
Glow violet
4 ans et demie [le 3 Juillet 2017]
Séide
En amour

Sayuri
Louveteau
1 ans et demie le [28 Juin2017]
Séide
Célibataire

Saitan
Louveteau
6 mois [Le 26 Juin 2017]
Séide
Célibataire

» Feuille de perso'
» Points: 424
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1
Perso 2
Perso 3
Perso 4
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Fly with the wind [Libre]   Jeu 05 Jan 2017, 19:18

Des ombres dansent autour de moi, elles tentent de m'attraper, de me dévorer. Ses longues griffes lacèrent ma peau. Je hurle et tente de fuir loin de ses choses. Il n'y a rien autour de moi pour me cacher. Je ne peux pas fuir. Je suis prisonnière.

-AHAHAHAH

Une voie s'élève dans l'espace, un rire moqueur, menaçant. La voix résonne dans mes tympans.

-TU NE VAUX RIEN! Jamais tu ne vas retrouver ton chéri. Tes enfants te fuit, ils ont peur de toi. Laisse-les t'attraper, ils t'apporteront la paix Plume!

Dès les premières paroles, je reconnus la voix de ma mère. J'ouvris la bouche pour lui répondre, mais rien ne sortit. Une terrible angoisse m'envahis. Je tremblai, cherchant d'où pouvait provenir le son de sa voix, oubliant qu'elle était dans mon cerveau. Au moment ou je baissai les yeux sur le glowstick, je le vis se détacher de mon cou et prendre la forme d'une louve aussi blanche que la neige. Ses cheveux violet et court cachait une partie de son visage. Un sourire mauvais se dessinait dans son visage et ses yeux bleu me fixais d'un air mauvais. Je fis un mouvement en arrière, lui tournai le dos et détalai. Son rire se fit entendre de nouveau. Je l'ignorai, l'angoisse m'envahissant de plus en plus.

Un hurlement de détresse se fit entendre et je tournai la tête, vit un loup noir au cheveux blanc. Mon coeur se remplit de joie et je me dépêchai de le rejoindre. Il est la, il est vivant. Au moment ou j'allais lui faire un câlin, le vide apparut sous mes yeux. Je lançai un cri, mon corps tombant vers le fond sans fin.



Je me réveillai en sursaut, le coeur battant la chamade. Je regardai fébrilement autour de moi, cherchant les ombres qui tentaient de me happer. Je poussai un soupir de soulagement en constatant qu'il n'y avait rien, sauf une grande masse blanche un peu plus loin.

-Maman? Ca va? Demanda Aora.

Je n'entendis pas sa réponse, la voix de Dragonne marmonnant dans ma tête. Je n'entendais pas le moindre son provenant de l'extérieur, juste les paroles de Dragonne. Hypnoptisée, je l'écoutai pendant un moment avant de lachai un grand cri de détresse. J'éclatai en sanglot et me laissai tomber a terre. Je sentis à peine Aora qui se collait contre moi, tentant vainement de me rassurer. Après un moment, je m'endormis et ne me réveillai qu'au bout de quelque heures.

J'ouvris les yeux, la première chose que je vis fut Aora qui me fixais. Je me reculai un peu et détournai le regard. Je poussai un grognement presque inaudible. Je restai ainsi pendant un moment et je me relevai brusquement, faisant sursauter ma fille. Je regardai ma fille avec un regard vide et commençai à parler tout en otant mon glowstick.

-Aora, je ne veux pas que tu dise à qui que ce soit que je pars.

Des larmes apparurent dans les yeux dans la louve blanche qui me questionna:

-Pourquoi maman? Pourquoi est-ce que tu pars?

-Je dois partir, pour le bien de tous. Je dois partir très loin et ne revenir jamais.

-Tu... Tu veux dire que?.. Commença t'elle avant que sa voix sa casse.

Je lui souris et hochai la tête. Elle avait comprit, pour une fois.

-Maman! Dit-elle en se jetant sur moi.

Je la repoussai brutalement et continuai de parler.

-Tu dois me promettre que tu ne diras à personne que je suis partis.

Elle résista en disant que j'étais perturbée par la mort d'Anthem.

-Depuis la mort de papa tu es tout le temps triste, c'est... c'est pour sa que...

-Promets-moi que tu ne diras rien et que tu cacheras mon départ Aora. Dis-je en montrant les crocs.

Elle refusa une nouvelle fois et je lui griffai l'épaule gauche. Elle hurla, des larmes affluant en abondance sur ses joues. Il fallut un long moment avant qu'elle accepte.

-D'accord... Je... Je promets... maman... Je... t'ai...

-Aurevoir Aora, dis-je en lui remettant le collier d'où pend la plume brillant d'une lueur mauve.

Je quittai la grotte, insensible au pleurs de ma fille. Je m'éloignai le plus rapidement possible, la partie rationnel de mon cerveau ne fonctionnant plus. Je n'arrivais plus à réfléchir. Je ne suis plus qu'une coquille vide. Après une longue course, j'arrivai devant les Criques du Soleil. L'eau montait dangeureusement, immergeant l'endroit. Il était tard, le soleil venait de disparaitre. Sans faillir, j'avançai dans l'eau, nageant le plus loin possible de la première crique. Je laissai les vagues m'attraper, je ne me débattis même pas pour remonter à la surface. Lorsque je sentis ma vie s'envoler, je vis mes enfants, même ceux que nous avions adopté. J'eus un moment de lucidité et paniquai, mais il était trop tard. La dernière chose que je vis fut la doux regard d'Anthem.

Le corps de Plume Blanche fut rejeter par l'eau et revint à son point de départ...
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 4679
» Age : 22
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~

Romance
13 ans (16/07)
Séides
Bleu

Morokei
7 ans (21/07)
Séides - Archiviste
Violet

Roy
6 ans (23/06)
Séides - Alpha
Vert

Méléagant
7 ans (29/07)
Brethen - Lieutenant
Rouge

Karigan
3 ans (11/08)
Séide
Vert

Athelstan
1 an (14/07)
Brethen - Louveteau



» Feuille de perso'
» Points: 1300
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1ROMANCE0104
Perso 2MOROKEI061
Perso 3ROY043
Perso 4MELEAGANT405
Perso 5KARIGAN001
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: Fly with the wind [Libre]   Mer 11 Jan 2017, 19:02

    La bataille était terminée.
    Le Monstre était vaincu.


    Une sorte de brume planait dans l'esprit de Morokei, peut-être à cause de la fatigue, de la peur, des blessures qu'elle avait reçues. Mais le principal était clair comme cristal. Ils avaient réussi. Ils avaient réussi à un prix terrible,au prix de blessures, au prix de vies. Mais Everbloom était mort.
    Et avec sa disparition se tournait enfin l'une des plus sombres pages de l'histoire du continent.

    Titubant à moitié, la louve n'avait pas tout à fait conscience de tout ce qui se déroulait autour d'elle. Elle secoua la tete. Des loups criaient, gémissaient, jappaient des ordres et des instructions. Une seule idée demeurait à son esprit.
    Il fallait qu'elle rentre à la maison.
    Il y avait tant de monde à qui annoncer la bonne nouvelle, et il leur faudrait sans doute du soutien pour ramener tous les blessés. Pour offrir à Twitchell et Ieno une sépulture décente. Pour venir en aide aux Brethens peut-être aussi.
    Tant de perspectives pour un futur qui s’avérerait sans doute bien plus lumineux que tout ce qu'ils venaient de vivre.

    Une sorte de sourire étira les babines de Morokei, alors qu'elle quittait la Passe Ventue. Elle sentait ses pattes faible,s tremblantes. Elle se savait blessée mais, si elle avait vu d'autres loups hurler à la mort lorsque la plante leur avait infligée d'aussi terribles coups qu'à elle, elle ne ressentait rien. Rien que e puisse la pousser à crier, seulement un léger picotement à l'endroit où elle devinait ses chairs blessées. Il lui vint la pensée trouble mais satisfaisante qu'elle possédait peut-être une sorte de pouvoir qu'elle n'avait jamais remarqué encore, quelque-chose qui l'empêchait d'être affaiblie par les blessures comme ses autres camarades. C'était donc à elle d'aller au-devant et de prévenir les Séides. C'était sa mission.

    Elle n'avait pas conscience de l'état dans lequel elle se trouvait, des deux plaies qui barraient son épaule et son flanc, tâchant son pelage caramel de rouge sombre. Ni de ses pattes brûlées par la sève corrosive. Elle courrait, laissant dans son sillage une myriade de gouttelettes à l'odeur métallique, mais avec une insouciance que son esprit embrouillé amenait presque à une sorte d'ivresse. Ils avaient vaincu Everbloom, elle allait aider à sauver tous les autres. Le sourire s'élargit sur son visage. Et elle courut plus vite encore.

    Un réflexe acquis par les longues années où la jungle était une véritable menace lui fit faire un crochet pour ne passer que par les terres saines, et elle déboucha ainsi sur l'une des pages des Criques du Soleil. Le temps était gris et couvert, l'orage ne tarderait sans doute pas. La mer aussi semblait noire. Ses pattes s'enfonçaient dans le sable, moelleux après les épines et les roches du canyon.
    Mais alors qu'elle filait, quelque-chose sur le bord de l'eau attira son regard. Une pointe de raison perça à travers son état second et elle s'approcha. C'était une silhouette. Une silhouette aux couleurs familières,mais il était si dur de se rappeler. Ses pattes manquèrent de la trahir et elle trébucha, tituba, mais parvint à se remettre d'aplomb et continua d'avancer. C ene fut que lorsqu'elle parvint à la hauteur de la louve étendue sur le sable que tout devint clair.

    Brutalement.
    Subitement.
    C'était sa mère.

    Avec horreur Morokei constata qu'elle ne respirait pas. De l'eau de mer perlait à ses paupières closes et à son museau, et l'odeur salée de l'océan avait recouvert son parfum.

    Morokei chancela.
    Comment était-ce possible ?
    Que s'était-il passé ?

    Son champ de visison se rétrécissait, des étoiles dansaient devant ses yeux. Soudain, le sol de sable heurta sa joue. Elle ne s'était pas rendu compte qu'elle chuta.

    Elle redressa la tête au prix d'un effort qui lui parut impossible et se traîna péniblement sur la courte distance qui la séparait du corps de Plume Blanche.
    Ca ne pouvait pas être réel.
    Elle délirait.


    Elle fourra le museau dans le pelage du cou de la louve caramel.
    Le monde tournait tout autour d'elle.

    Puis s'effaça pour ne laisser que le noir et le silence, alors qu'elle perdait connaissance.


[Morokei ne ressentant pas la douleur, elle finit par perdre connaissance suite aux graves blessures que lui a infligé Everbloom]
Revenir en haut Aller en bas
 
Fly with the wind [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: