Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Indiférrence et différences [Pv. Méandre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caïn
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 936
» Age : 22
» PUF : Levialhem.
» Date d'inscription : 13/07/2014
» Personnages :

Caïn
Mort à 15ans.


Twitchell "Tweet"
Mort à 6ans.

» Feuille de perso'
» Points: 400
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1
Perso 2
Perso 3
Perso 4
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Indiférrence et différences [Pv. Méandre]   Sam 14 Jan 2017, 22:55


    Sous l'ombre de la forêt pluvial, Caïn s'avançait.
    Prédateur, ne se souciant guère du danger, il progressant sans réelle méfiance. Cette terre lui était connue, ses pièges prévisibles. Il pouvait percevoir à la moindre pression de ses pattes sur le sol la fragilité de certains endroits, qu'il prenait alors la peine de contourner.
    Jadis, il était tombé dans un des sous-terrains de la forêt pluvial. Avait dû s'y trouver avec Illa, à son grand damne, puisqu'à ce moment précis de leur histoire ils se haïssaient plus qu'ils ne s'aimaient. Mais tout cela avait changé, au cours de cette même rencontre. D'un lac souterrain, il l'avait extirpé, ayant alors décidé de sauver sa vie au lieu de la laisser à son sort. La suite de l'histoire n'était une surprise pour personne. Ils s'étaient réconciliés, ils s'étaient aimés, avaient fondés ensemble une famille.
    C'était il y a longtemps, tout ça.
    Très longtemps.

    Poussant un soupir, blasé qu'était Caïn, ce fut avec une presque exaspération qu'il perçut la présence d'un congénère. Contrairement à son fils cadet, lui n'était pas bien friand de compagnie ou autres contacts sociaux. Aussi n'en avait-il que faire, de cette louve qu'il pouvait sentir, un individu qu'il considéra solitaire tout comme il pouvait l'être, puisqu'il ne percevait sur elle ni l'effluve des Séides, ni celle des Brethens.
    Indifférence.
    Et le vieux loup de poursuivre son chemin, déterminé à traverser cette terre, peut-être aussi à attraper une proie si l'occasion se présentait, mais ne comptant nullement s'arrêter pour sympathiser d'une quelconque façon.
Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t16809-la-trilogie-des-beaux-
Pestilence
». Inébranlable
». Inébranlable
avatar

Féminin » Nombre de messages : 7204
» Age : 23
» PUF : Pestilence
» Date d'inscription : 21/06/2010

» Feuille de perso'
» Points: 3450
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1
Perso 2
Perso 3
Perso 4
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: Indiférrence et différences [Pv. Méandre]   Sam 21 Jan 2017, 02:02

Quel avait été, déjà, le conseil de la meute ? Ne jamais s'éloigner des terres enneigées, protectrices ? Oui. Cela devait être ça. Quelque chose dans ce genre en tout cas. La véritable question était de se demander comment, elle, avait put arriver ici, au beau milieu d'une jungle tropicale. De mémoire, elle s’entrainait, à sa manière, à la téléportation. Ses frontières, ses conditions, son endurance, bref, un charabia bien enquiquinant pour quelqu'un qui voulait simplement découvrir le monde plutôt que de rester les pattes tremblantes dans les montagnes. Et probablement ses quelques compétences avaient réagit à ses désirs. Du haut pic rocheux, elle avait vision sur une bonne partie du monde PunkWolfien, et la tâche verte et dense au loin avait été un élément de surprise. Blanc et gris, voila les couleurs de son territoire. Ni bleu, ni rouge, ni vert. Un monochrome tapis de neige et de caillasse. Elle s'était alors concentrée pour s'imaginer ce monde verdoyant et en ré-ouvrant les yeux, s'était retrouvé là, tout bêtement.

Elle allait passer encore un sale quart d'heure une fois rentrée à la meute.
Si elle rentrait.
Si elle voulait rentrer.

Car tout un monde de couleurs s'était ouvert à elle, soudainement, et pour sa plus grande joie.
C'était juste très con d’atterrir dans un endroit chaud et humide quand toute ton anatomie et tes vêtements sont fait pour le froid et la sécheresse. Un détail parmi tant d'autres. Comme ses maigres connaissances en la faune et flore de ce monde. Et son sens de l'orientation négligeable. Et le fait aussi qu'elle était pas très attentive ou consciente des dangers l'entourant. Et aussi qu'elle marchait, le pas lourd, dans une zone proche de marécages. Et qu'elle était un peu bruyante. Un peu beaucoup d'ailleurs, à ricaner et s'esclaffer à chaque nouvelle plante découverte, et dieux qu'il y en avait dans une foutue jungle tropicale. Et voyante, entre le bleu de sa cape et le fauve de son pelage.

Darwin se serait facepalmé.

Le nez dans une quelconque plante étrangère, la reniflant, la léchouillant -on néglige beaucoup trop le léchouillage, pourtant source d'informations très utiles quant à la composition toxique d'un aliment-, la piétinant -parce que le respect est mort-, elle ne vit pas le grand mâle grisonnant passer non loin, l'ignorant royalement. Mais elle le sentit. A vrai dire, c'était bien son seul atout, ici. Dans un monde de blanc et de gris, sans plantes et trop peu d'animaux, balayé par de puissants vents il était difficile de compter sur autre chose que son odorat pour se repérer.
Elle leva alors la tête, croisant le doux fessier du mâle.

Que fallait-il faire face à un étranger ? Fuir s'il était plus grand, plus fort, qu'importe le domaine, et/ou se montrait agressif. Il semblait plus grand qu'elle, mais ni très puissant de par son grand âge ni violent. Il semblait juste. Blasé. Vieux. Bougon. Un peu comme les occupants de sa meute.
Alors quoi ? Engager la discutions, diplomatie oblige, était la seconde option. Mais franchement, qui veux discuter avec un gros tas de poils grommelant ? Pas elle en tout cas. C'était bien plus drôle de lui jouer un tour.

Elle plissa les yeux, un fin sourire sur les babines, se concentrant sur la silhouette qui s'éloignait bien vite. Attends voir, toi...

- RÉFLEXE ! hurla t'elle en sa direction

Et de son pouvoir de malchance, une branche de belle taille s'écroula sur l'animal. A voir s'il avait eu le temps de l'esquiver, ou si, comme elle l’espérait, il était désormais coincé.
Puis, bon, s'il en mourrait, c'était pas bien grave. Elle s’excuserait au près de son spectre.
Revenir en haut Aller en bas
 
Indiférrence et différences [Pv. Méandre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» souper andre fraikin
» souper sphaghetti andre fraikin
» Léandre d'Erac [Validé]
» Un geste d'humanité {Léandre de Vallombreuse & Benoît de Courtenvaux}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: