Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Constat biologique [winnie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olga
».New'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 48
» Age : 19
» PUF : Nocray
» Date d'inscription : 10/02/2017
» Personnages :
° OLGA
mâle/brethens/1 an 6 mois le 19 mars

» Feuille de perso'
» Points: 110

MessageSujet: Constat biologique [winnie]   Dim 26 Fév 2017, 22:36

Alors ça, pour une découverte, c'en était une ! Une belle !

Olga considérait, de ses grands yeux blancs écarquillés une ma-gni-fi-que carcasse de loup qu'il venait de trouver. Sans doute un vieux solitaire malade et malchanceux...ou quelqu'un ayant fait une mauvaise rencontre...mais il ne s'était pas vraiment posé la question de "qui". C'est fou, tout de même, la beauté de la décomposition ! Cet abandon poétique des muscles qui permettait alors toute inertie ! Ce calme olympien ! Cette vie qui une fois envolée, engendre la vie encore (Des vers dans quelques heures, en l’occurrence) ! Ah, là dessus aucune doute : les morts sont bien plus charmants que les vivants !

Plus concrètement : Olga se trouvait bien à plat ventre, le nez à 5cm d'une dépouille d'un membre de sa propre espèce, dans un silence des plus morbides. Evidemment, dans sa tête, c'était la fête et il faisait bon nombre de commentaires enjoués sur ô combien il est beau de constater l'impact du temps sur les tissus mais...de l’extérieur il avait juste l'air d'un mec extrêmement bizarre, au mieux nécrophile, au pire meurtrier, puisque sans se mentir, la situation pouvait prêter à confusion.

Le loup violet inspectait donc avec minutie chaque petite partie du malheureux, avec l'intention profonde de faire un rapport complet du fonctionnement des organismes de cette planète lorsqu'il rentrerait sur la sienne. Certes, les siens l'avaient oublié ici, mais il ne s'était pas laissé abattre et n'avait pas chômé ! Il reviendrait à bon port avec un dossier complet concernant cette Terre bizarre et ses habitants chelous.
C'était une bonne journée, il en était content. A vrai dire, arriver jusqu'ici n'avait pas été un mince affaire à cause de la végétation dense. Il avait fallu ramper entre les lianes, éviter les ronces, couper certaines tiges...Il avait pensé faire tout cela en recherche de jolis insectes, papillons colorés ou autres migales, mais décidément un cadavre quasi frais de 5h maximum, c'était un véritable coup de chance ! Dans son passage à la loupe, il nota 3 profondes lacérations sur le torse du mort...étrange, lui qui pensait que les loups étaient des prédateurs et non des proies...bah. Il avait sans doute encore quelques trucs à apprendre.

S'il avait trouvé l'odeur de la mort dérangeante, il aurait sans doute remarqué que celle-ci lui masquait toutes les autres senteurs et il aurait sans doute été plus vigilent...meh. Non. On parle d'Olga tout de même. Toujours est-il que l'Alien ne remarqua pas qu'il n'était pas seul dans cette jungle impraticable. De même qu'il ne se posa pas plus de questions sur l'origine du décès et des étranges blessures de son sujet d'étude.

Un coup de tonnerre gronda, sans qu'il pleuve pour autant. L'atmosphère se fit lourde, un orage se dirigeait vers cet endroit. Un orage suivi de quelques autres compagnies...
Revenir en haut Aller en bas
Oysteria
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 365
» Age : 20
» Date d'inscription : 04/02/2017
» Personnages :
WINNIFRED
8 ans (04/02)
??? | ???


ÉLAINE
3 ans (13/05)
Etelkru | Alpha


ARLESTON
6 ans (27/01)
Lazuli | Combattant


AGRAVAIN
7 ans (30/01)
Etelkru | Guerrier


» Feuille de perso'
» Points: 415

MessageSujet: Re: Constat biologique [winnie]   Sam 04 Mar 2017, 17:04


La Passe Ventue était agréable en cette période, le vent soufflait et n'était pas trop froid. Winnifred avait décidé de venir en ces lieux pour chasser un peu, elle mourrait de faim et la Passe Ventue était son domaine de prédilection concernant la chasse. Elle arriva d'un pas léger, trottinant à une vitesse modérée et appréciait de voir chaque branche d'arbres se couvrir de bourgeons. Le printemps arrivait et Winnifred se sentait en joie. Après l'hiver rude qu'ils avaient vécu, un peu de douceur ne ferait pas de mal à sa meute. D'ailleurs, une odeur Brethen lui parvint à ses narines. Elle huma longuement et haussa les épaules. Après tout, elle était sur ses terres alors les Brethens n'étaient pas la dernière chose qu'elle s'attendait à voir ici. Elle continua sa marche et sentit l'odeur d'un lièvre. Elle se tapit dans l'herbe et attendit le moment propice, elle patientait en espérant que le lagomorphe s'éloigne un peu de son terrier, sinon la louve ne l'aurait jamais. La pauvre victime se décala en quête d'herbes sans doute délicieuses. Winnifred bondit et la réaction ne se fit pas attendre, la petite bête se mit à courir en tout sens, zigzaguant devant elle. Elle la poursuivit aussi vite qu'elle pouvait, sentant avec un certain plaisir tous ses muscles se contractaient. L'adrénaline monta à son cerveau et elle se sentait pousser des ailes. Le lièvre paraissait si près et pourtant si loin d'elle. Il l'emmenait dans la petite forêt dans le ravin et Winnifred ne lâchait rien. Elle sentit plein d'odeurs l'assaillirent mais elle se focalisait sur le lapin. Elle déboula en courant devant un étrange spectacle et d'un coup, l'adrénaline se transforma en terreur. Elle avait l'impression que de l'eau glacée coulait le long de sa colonne vertébrale.

Devant elle, un spectacle des plus morbides. Une carcasse, sans doute appartenant à un loup, gisait au milieu des arbres nus. Le pire était cet autre loup qui, lui, semblait vivant. Il fixait avec intérêt la dépouille et Winnifred reconnut dans ses yeux la même joie et la même curiosité qui apparaissaient dans les yeux des louveteaux qu'elle gardait parfois. Elle se recula, et le lièvre sortit de son esprit, heureux d'avoir survécu. Une puanteur innommable régnait autour de cette scène glauque. L'avait-il tué ? Elle l'ignorait, le loup ne semblait pas taché de sang. Et d'un coup, le vivant leva ses yeux vers la louve et un froid saisit le cœur d'habitude si chaud de Winnifred. Il n'avait de pupilles. Ses yeux étaient clairs, presque mystiques. Était-elle en compagnie d'un Dieu ? Elle connaissait toute la Divinité sur le bout des griffes et elle ne se rappelait pas d'un loup au regard aussi vide. Un coup de tonnerre la fit sursauter, et elle sentait terrifiée. Elle se demanda si elle n'était pas sujette aux hallucinations. Peut-être avait-il été témoin de ce décès et il était en état de choc ? Trop de questions se succédaient dans son crâne, elle sentit l'atmosphère devenir de plus en plus lourde et électrique. L'orage tonna une fois de plus et Winnifred restait là, sans bouger ni parler, à fixer cet étrange être qui semblait tout droit venu d'ailleurs.



Revenir en haut Aller en bas
Olga
».New'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 48
» Age : 19
» PUF : Nocray
» Date d'inscription : 10/02/2017
» Personnages :
° OLGA
mâle/brethens/1 an 6 mois le 19 mars

» Feuille de perso'
» Points: 110

MessageSujet: Re: Constat biologique [winnie]   Lun 06 Mar 2017, 13:51

Tiens ! Une louve. Vivante cette fois, donc bien moins intéressante. Mais Olga devait accepter le fait qu'il n'avait pas le monopole de ce territoire, et de ce cadavre. C'est vrai quoi, une telle trouvaille ne peut pas rester égoïste si longtemps et il concevait tout à fait que d'autres puissent venir admirer ce chez d'oeuvre biologique...Cependant, la louve ne bougeait pas. Ben ? Qu'est-ce qu'elle pouvait bien foutre plantée là si loin ? Ne voulait-elle pas approcher ? Sûr qu'elle n'y voyait pas bien. Le loup céleste tourna lentement la tête vers le cadavre, puis vers la louve, puis encore vers le cadavre, puis encore vers la louve et...Oh ! Oooooooooooh ! Diantre. Il savait pourquoi elle restait là tétanisée avec une drôle de tête. Rah, merde, il avait oublié la sensibilité des terriens et leurs capacités à s'imaginer beaucoup trop de choses en peu de temps.

" Hum...Si la question se pose : Je n'ai rien à voir là dedans. Enfin, dedans, pas "dans" le mort, enfin, je ne lui ai rien fait, quoi. Je ne l'ai pas connu vivant. Enfin, je l'ai juste...trouvé. Déjà cadavre. Ici."

Il la fixa de ses yeux vitreux attendant qu'elle se décontracte, mais visiblement, son argumentation n'avait convaincue que lui. Il ne tenait pas à ce qu'elle parte en courant pour dire à tout va qu'il avait commis quelque "crimes" condamnables sur cette planète. Les gens d'ici le prenaient assez pour un fou, et son but était de se faire discret afin qu'il ne lui arrive rien avant qu'on vienne le chercher pour l'emmener loin d'ici.

" Je sais que c'est une situation cocasse, cependant ne crains rien, je suis bien incapable de faire du mal à qui que ce soit...J'observais simplement avec intérêt le noble travail que la nature fera sur nous tous une fois trépassés. Pour vivre pleinement je suppose qu'observer la mort est primordiale. "

Il avait dit "nous tous", mais au fond il savait bien qu'il était différent, et que sa fin à lui se ferait loin de cette terre, là bas, dans les étoiles. Certes, observer de la sorte un mort pouvait passer pour un outrage à l'intégrité de ce dernier, et pouvait par conséquent choquer toute personne douée de codes moraux, pourtant, pour Olga, il n'y avait rien de mal là dedans. Il faisait partie de ceux qui ne croyaient pas en une quelconque âme, une quelconque conscience après la mort. Tout n'était que biologique. On vit, puis un jour on meurt, et après cet événement tragique, nous cessons tout simplement d'être. Rien. Black out. Nada. C'est pourquoi il trouvait étrange d'enterrer les morts, de s'occuper de leurs cadavres, ou simplement de ne pas les laisser là pourrir. Ils n'étaient plus ! Tout ce qui faisait d'eux "eux", avait disparu en même temps que leur cerveau s'était éteint. Ils n'étaient alors que chair, peau et os. Olga exécrait la spiritualité envahissante qui poussaient chacun à croire en de potentiels dieux, esprits, ou énergies et à chercher partout des signes qui n'étaient en fait que produits de leur esprit, ou du hasard.

Bah. Les terriens sont bizarres.

Toujours était-il que si le loup céleste
n'était pas la cause du décès du malheureux, il ne s'était pas posé la question de savoir qui ou quoi l'avait causée.
Revenir en haut Aller en bas
Oysteria
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 365
» Age : 20
» Date d'inscription : 04/02/2017
» Personnages :
WINNIFRED
8 ans (04/02)
??? | ???


ÉLAINE
3 ans (13/05)
Etelkru | Alpha


ARLESTON
6 ans (27/01)
Lazuli | Combattant


AGRAVAIN
7 ans (30/01)
Etelkru | Guerrier


» Feuille de perso'
» Points: 415

MessageSujet: Re: Constat biologique [winnie]   Mar 07 Mar 2017, 23:21


Winnifred était toujours pétrifiée de terreur, le loup en face d'elle. Il assura d'une voix monocorde et sur le ton de la conversation qu'il n'était pas impliqué dans la mort de la carcasse en face d'elle. Elle s'adoucit peu à peu en sentant de la sincérité dans sa voix, Winnie avait un peu ce don de deviner ou non quand quelqu'un ment, sûrement son travail de maternelle qui déteignait sur sa vie personnelle. Les louveteaux sont de vrais comédiens, professionnels en matière de mensonges alors Winnie a appris à connaître certains signes, le regard fuyant, la voix qui bégaye ou qui lézarde, le ton qui traîne ou au contraire des paroles débitées à une vitesse folle. Toutefois, le loup violet ne semblait pas mentir. Ou alors était-il aussi fort qu'un louveteau. Elle s'approcha doucement, il observait la Mort. Il semblait intéressé et surtout, il parlait avec un vocabulaire presque scientifique. Elle se détendit encore plus, elle aussi aimait étudier la Nature, elle aussi aimait beaucoup observer un sujet et y méditer durant de longues heures.

Elle n'était qu'à quelques pas du loup aux yeux vitreux et elle ne sentait l'odeur du sang que sur le mort, pas sur lui. Elle soupira d'apaisement, son instinct lui murmurait de ne pas se fier à un parfait inconnu mais l'odeur des Brethens vint lui embaumer le nez. Cet être fantasque faisait parti de sa meute, elle devait se montrer polie et courtoise, surtout en tant qu'épouse du Lieutenant. Elle sourit, d'une grimace qu'elle voulait rassurée et chaleureuse et s'empressa de regarder la carcasse. Il semblait bien torturé, le pauvre, il avait du souffrir car ses yeux étaient encore ouverts, sans doute paralysés par la terreur de mourir, ou de la chose qui l'a tué. Elle remarqua également trois immenses lacérations sur le torse du malheureux. Des traces de griffes énormes, était-ce un ours qui l'a tué ? Ou pire ? Depuis Everbloom, personne ne savait vraiment si les créatures immondes avaient bel et bien disparues, surtout à la Passe Ventue.

"En effet, cela peut être intéressant. Votre observation vous a-t-elle permis de connaître la cause de la mort ? Était-il un Brethen ?"

Sa voix était posée, calme et surtout maîtrisée malgré le reste de terreur qui avait du mal à quitter son corps. Son cœur tremblait encore mais sa raison faisait de son mieux pour calmer tout le monde ; le palpitant, le cerveau ainsi que les pattes de la louve qui grelottaient. Winnifred s'approcha et se mit également à l'observer, l'odeur de la putréfaction étant trop forte pour décrypter une quelconque odeur d'appartenance à une meute. Elle chercha alors un glowstick ou un accessoire qui pourrait identifier ce loup sans vie. S'il faisait parti des Brethens, alors les rangs de sa meute comptaient un membre en moins. S'il faisait parti des Séides, ils pourraient très bien demander ce que fait le cadavre d'un des leurs sur les terres des Brethens. Elle pria pour qu'il n'appartienne pas aux Séides, la trêve venait de se clore et elle ne désirait en rien une querelle entre les deux meutes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Constat biologique [winnie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un .gif animé de Winnie...
» Winnie l'Ourson... le nounours d'Aline...
» Constat et suggestion importante
» Constat
» Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: