Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Tempête [ Alistair]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Plume Blanche
». Débutant


Féminin » Nombre de messages : 278
» Age : 23
» Date d'inscription : 25/08/2015
» Personnages : Aora
Maternelle
Glow violet
5 ans [le 3 Août 2017]
Séide
Célibataire et triste

Sayuri
Louveteau
2 ans le [28 Juillet 2017]
Séide
Célibataire

Saitan
Louveteau
1 an [Le 26 Juillet 2017]
Séide
Célibataire

» Feuille de perso'
» Points: 424
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1
Perso 2
Perso 3
Perso 4
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Tempête [ Alistair]   Lun 27 Fév 2017, 19:59

Spoiler:
 

La jeune maternelle pousse un soupir alors qu'elle s'éloigne du creux au loups. Elle venait de garder des louveteaux ayant beaucoup d'énergie et cela l'avait partiellement fatiguée. Elle ne voudrait jamais changer de travail, elle aimait trop les enfants, mais parfois, il fallait que la blanche et or s'éloigne un peu. D'ailleurs, ses pensées se dirigèrent pour la millième fois vers ses parents, mort durant la période d'Everbloom. L'événement commençait à dater, mais pour elle, la mort de ses parents venaient juste de se passer.

Aora s'arrêta, regardant les flocons de neige tomber délicatement sur le sol. Un frisson l'assaillit. Brr... fait froid, très froid. La maternelle comprenait mieux la réticence de sa grande soeur pour sortir l'hiver. En plus de ses blessures qui, étrangement ne la fait pas souffrir, la blanche et or avait remarquer que sa soeur avait un pelage qui ne s'épaississait pas l'hiver. Cependant, sa grande soeur allait mieux. Tant qu'a son frère... Celui-ci semblait s'était renfermer sur lui-même et ne parlait plus beaucoup. Déjà qu'a la base Améthyste ne faisait pas beaucoup les conversations, cette fois, il pouvait passer des journées complètes sans parler.

La louve reprit sa marche, laissant ses pattes la guider, réfléchissant toujours à ce qui s'était passer dans sa vie. Un élément chouette, mais qui la faisait souffrir en même temps était l'obtention et la découverte de son pouvoir. Celle-ci avait choisit Yurai, comme sa mère. La découverte de son pouvoir avait été une joie, mais aussi de la peur et de la tristesse. Elle avait gagner le pouvoir de se transformer en dragon respirant sous l'eau, mais a un prix auquel la Séide ne s'attendait pas. D'abord, sa fourrure avait perdu tout son épaisseur qu'elle gagnait, son alimentation avait changer, sa vision avait baisser, ne lui permettant de percevoir que les couleurs vives et les formes. Pour finir, une voix dans sa tête lui parlait, disant qu'il était un dragon et qu'il était la pour la guider. Celui-ci lui avait rapidement expliquer qu'en passant trop de temps sous sa forme de dragon, elle deviendrait à moitié dragon. La louve avait eu peur, mais n'en avait jamais parler à personne. Impossible! Comment ferait-elle? Comment serait-elle perçus? À moins, que la blanche et or en parle à Alistair.

Depuis la mort de ses parents, celle-ci s'était renfermer, cessant de faire confiance aux autres. En faisant son épreuve, la douce louve avait rouvert son coeur, comprenant qu'elle n'arriverait à rien si elle restait dans cet état. Peut de temps après, la louve avait vu Alistair. Ce doux et merveilleux loup auquel la disciple de Yurai avait offert sont coeur depuis toute petite. La blanche et or trouvait son pouvoir merveilleux. Des pétales de roses qui tombent du ciel! En grande quantité en plus! Aora trouvait que son pouvoir allait bien avec la douceur qu'elle avait détecter en lui. Après tout, il n'y avait que du bon dans les êtres non? Sa, la maternelle en était moins sur. Pourtant, celle-ci ne pouvait s'empêcher de penser qu'il n'y avait que du bon. Peut être voyait-elle au dela?

Peut être était-ce Alistair qui lui montrait autre chose? La louve sentit son coeur battre en pensant au savant. Son sang bouillait dans ses veines et elle sentit de la chaleur l'envahir. Aora l'aime et le temps qu'elle a passer avec lui cette journée la, à renforcer le sentiment d'amour qu'elle éprouve pour lui. D'ailleurs, lui aussi semblait intéresser par la maternelle. Celle-ci espéra que se soit le cas, qu'ils puissent passer tout leurs temps ensemble, mais elle ne voulait pas le pousser. La femelle voulait entretenir cette relation. Celle-ci avait sentit une sorte de lien se créer lorsqu'il avait parler de la mort de sa mère. Elle aussi était morte à cause d'Everbloom. Ils étaient seuls tout les deux, sans parents, mais ils avaient tout les deux garder leur douceur.

La disciple de Yurai lacha un soupir à fendre l'âme et gémit. Dès qu'elle pensait au loup anthracite et rose, son coeur semblait vouloir sortir de sa poitrine. C'était plaisant, mais si douloureux à la fois. Que doit-elle faire? Lui avouer ou continuer de le voir pour mieux le connaitre? La réponse fut clair, le deuxième choix. Mieux vaut patienter un peu. De toute façon, la maternelle était prête à attendre très longtemps...

Crrr

Un craquement la ramena à la réalitée. Regardant autour d'elle, la louve remarqua qu'elle se trouvait sur la Grève Gelée. Le dernier endroit ou elle voulait se retrouver! Surtout en ce moment... Le froid était plus glacial dans ce territoire que toute les autres places, sans doute à cause que c'était toujours glacée et qu'il y avait de l'eau sous ses pattes. La louve poussa un gémissement en sentant la main glacée du froid pénétrer sous sa fourrure. Un frisson la parcourut. Celle-ci regarda vers le ciel alors qu'une puissante bourrasque de vent faisait danser ses cheveux blanc et or. De sombre nuages s'ammonçelaient, annonçant la venu d'une tempête de neige. La disciple paniqua pendant une fraction de seconde. La voix du dragon lui disait d'aller se cacher, que la tempête ne tarderait pas.

La maternelle écouta la voix, marchant rapidement tant pour trouver un abri que pour se garder au chaud. Alors que son regard parcourait les alentours, ses pensées vaganbondèrent de nouveau vers le loup dont elle était amoureuse. Aora se demanda comment il aurait réagit avec elle, rougissant à la pensé qu'il se collerait contre elle pour la protéger. Peut être lui dirait-il de rester en arrière et de faire attention? Son coeur palpita à cette pensée et la femelle du se ramener mentalement à l'ordre pour ne pas tomber dans l'eau.

Un morceau de glace venait de céder près de ses pattes du coter gauche. La louve regarda l'eau, surprise, mais aussi émerveiller. Cependant, le trou n'était pas assez large pour qu'elle puisse y entrer. La disciple de Yurai continua son chemin, ses pensée dansant entre le besoin de trouver un abri et ses sentiments pour Alistair. Malheureusement, la demoiselle n'eut pas le temps de trouver un abri avant que la tempête commence. Le vent avait commencer à siffler dans les oreilles de la douce louve et les flocons la fouettait durement, comme si c'était de la... Il grêle?! Vite! Il faut qu'elle trouve un abri.

La louve accéléra le pas et au bout de longue minute interminable et glacial, celle-ci découvrit un abri fait entièrement de glace. Aora se dépêcha d'y aller, poussant un soupir de soulagement lorsque le vent cessa de fouetter son corps. La blanche et or s'approcha d'un mur de son abri et le renifla. c'était frais, mais il ne semblait pas y avoir de danger... La maternelle s'apprêtait à se coucher en boule lorsqu'un grognement envahit ses oreilles.

Aora chercha la provenance, utilisant principalement ses oreilles et son museau pour le trouver. Cependant, elle ne remarqua rien d'anormal. Le grondement jaillit de nouveau, plus proche. La louve regarda vers le haut et lacha un cris. Un ours! Son pelage blanc, légèrement jaune cachait des muscles et une tonne de graisse sous la grande forme qu'était l'animal. La disciple de Yurai comprit pourquoi elle n'arrivait pas à le voir, ni à l'entendre. Il était de la même couleur que le paysage et son odorat ne fonctionnait plus.

Sans réfléchir, l'orpheline grogna, montrant ses crocs contre la créature et tenta de l'attaquer. L'ours fut plus rapide et lui donna un bon coup de patte qui la propulsa contre le mur. Ses griffes avaient pénétrer profondément sa chair et du sang s'écoulait de la blessure. Sonnée, la louve se releva péniblement. Celle-ci comprit que le combat ne ferait que la tuer. Que pourrait-elle faire alors? La Séide recula, évitant de justesse un coup de dent. La glace craquait tout autour d'elle, inquiétant la louve. De nouveau, l'orpheline évita de justesse une attaque, gémissant de douleur à cause de sa blessure. Désespérer, Aora voulut bondir dessus pour éviter ses griffes, mais la douleur qui transperça son corps lui fit mettre les pattes sur un morceau particulièrement mince.

Crrrr Crrr

La disciple de Yurai hurla alors que la glace cédait sous son poids. Paniquée, son cerveau ne répondait plus à ses demandes. La louve voulait bouger, mais son corps refusait de lui répondre. La blanche et or s'était enfoncer beaucoup trop rapidement sous l'eau glacial, lui sauvant partiellement la vie. Si elle n'allait pas être morte sous la patte d'une grosse bête blanche, celle-ci mourrait d'hypothermie ou à cause de l'oxygène. Son corps coula, suivant le courant qui l'entrainait loin de la bête et de l'abri. La glace au dessus d'elle bougea, craqua, se brisa. Des vagues poussèrent les morceaux de glace vers le trou ou elle était tomber. Ca y est, la louve ne peut plus sortir. La blanche et or est désormait prisonnière d'une étendue d'eau sans fin... Et cette blessure qui lui faisait terriblement mal. Et ce sang qui coulait, qui tachait l'eau. L'odeur attirerait sans doute des prédateurs. Ils viendraient la manger.

Alors que le corps de la Séide se faisait transporter dans l'eau, une vague d'adrénaline la submergea, lui redonnant le contrôle de ses membres. Très vite, malgré la douleur qui lui lacéra le corps, la femelle nagea. Celle-ci se dirigea vers la surface, cherchant un petit trou pour respirer. Ses poumons la brulaient, tant par le liquide qu'elle avait avaler, que par le manque d'air. Rien. Pas un seul trou, pas même la moindre place pour mettre la patte et pousser la glace. Il n'y avait même pas de bulle, ni de grotte.

Juste une créature sur le points de mourir.

Soudain, une faible voix lui parvint. La Séide n'arrivait pas à comprendre ce qu'il lui disait, mais elle se souvint de son pouvoir. Aux portes de l’inconscience, alors que son esprit dérivait vers un sommeil éternel, la femelle activa son pouvoir. La disciple de Yurai ne tarda pas à sentir les changements qui s'opérait en elle. La transformation lui sembla longue et pénible. Lorsque ses branchies s'ouvrirent et se fermèrent, la dragonne transformer en louve soupira mentalement. Elle était sauvée! Du moins, partiellement. Après tout, il fallait qu'elle trouve une sortie et qu'elle se fasse soigner. La Séide doutait qu'elle allait survivre longtemps avec cette blessure sans un traitement approprié.

Lentement, l'oxygène qui pénétrait dans son organisme grâce à ses branchies, lui insufflèrent, la force nécessaire pour rester consciente. La jeune maternelle savait que cela ne tarderait pas avant que ses forces l'abandonne et que son esprit glisse de nouveau vers les portes de la mort, mais elle devait faire vite. Lentement, la Séide avança, donnant péniblement un queue de dans l'eau, utilisant ses nageoires tant pour avancer que pour se diriger. Son long corps suivant doucement les mouvements qu'elle faisait.

Aora se rendit rapidement compte que la douleur était moins forte. Celle-ci décida de nager un peu plus vite, espérant pouvoir bientôt se sortir de cet endroit. Le seul problème était les glaciers ou encore les morceaux de glace qui tombait. Bien que la louve-dragonne les voyait très bien, celle-ci avait une vision limité. Elle ne pourrait les voir qu'une centaine de mètre avant de les percutés et les évités avec un long corps qui fait souffrir et qui continuer d'avancer à cause des courants et de la poussé des nageoires, ce n'est pas facile. L'orpheline décida qu'elle prendra les décisions lorsqu'il y en aura un. Mieux vaut concentrer son énergie sur le chemin.

*Reste calme* dit la voix du dragon dans sa tête.

La créature marine ne répondit pas. Facile à dire, ce n'était pas lui qui s'était faite attaqué par un ours géant, qui était tomber dans l'eau et qui est proche de la mort, coincé sous l'eau, la où personne ne peut aller. Bah oui... parce qu'avec tout sa, personne ne peut respirer sous l'eau. Elle est toute seule. Au moins, la disciple de Yurai ne sent plus la morsure de l'eau glacée qui s’infiltre dans son corps.

Sans faillir, la blanche et or avançait, ses marques fluorescente illuminant les profondeurs de l'eau. Celle-ci recherchait toujours une sortie, un trou ou n'importe quoi qui puisse l'aider à se sortir de la. La blessure lui faisait toujours mal et elle sentait ses forces diminués petit à petit. La blanche et or émit un grognement et changement brusquement de direction. Ses nageoires effleurèrent la surface d'un iceberg en grande partie cacher par l'eau. La louve dragonne en profita pour se regarder dedans. Celle-ci put voir les marques que l'ours avait fait. Tout près de son cou, celle-ci pouvait voir de profonde marque d'où le sang s'échappait. La marque continuait vers le nageoire et se terminait vers le ventre. À ce moment, Aora comprit qu'elle ne pouvait pas tarder d'avantage. Elle savait que c'était grave, mais pas à ce point. D'ailleurs, selon ce qu'elle avait remarquer, sa patte avant droit serait toucher aussi...

La louve accéléra encore, grognant de douleur alors que la blessure semblait s'ouvrir d'avantage. Illusion ou réalité? La femelle ne saurait le dire. Sa vision commençait à lui faire défaut et son corps ralentissait. La louve-dragonne leva une nouvelle fois le regard vers le surface, mais ne vit rien. Désespérer, celle-ci sentit son corps trembler, comme s'il était secouer par des spasmes. La blanche et or paniqua alors que sont esprit s'éloignait doucement d'elle. Luttant pour rester réveiller, la disciple de Yurai utilisa ses dernières forces pour avancer. Ne voyant plus rien, celle-ci se demanda si elle était morte avant de se rendre compte qu'elle se trouvait dans un grotte.

La disciple de Yurai s'encouraga mentalement et remonta, se disant qu'elle avait peut être trouver une sortie. En remonta, celle-ci fonça contre de la glace. Un sentiment d'angoisse et de désespoir s'empara d'elle. Ca y est! Aora resterait coincer la pour toujours... Elle ne pourra jamais s'en sortir. Sauf si... la Séide s'approcha de la glace, la poussa du museau. Un craquement se fit entendre. La glace était mince! Il y avait une chance pour qu'elle s'en sorte! Comment faire? Aora pensa alors à ses pics arrondit. Ils devraient être assez dur pour pouvoir briser la glace non? La femelle se mit dos à la glace et donna des coups de tête vers l'arrière. La glace fendit au bout de longue et pénible minute. Une ouverture se fit, permettant à la douce louve de sortir la tête. La blesser força encore la glace, créant un espace juste assez grand pour que son long corps de serpent puisse passer.

Le contact avec le sol fut brutal. La douleur se répercuta dans le corps de la demoiselle qui se contenta de fermer les yeux, épuisée. Aora savait que ce n'était pas fini, mais elle se sentait au bout de ses forces. Son corps reprit sa forme de louve. La blessée ouvrit ses yeux, grognant de douleur et de désespoir. Elle se trouvait encore a la Grève gelée! La blanche et or se releva péniblement et s'aventura de nouveau dans la grève. Celle-ci ne constata pas que la nuit était tomber. La demoiselle était concentrer sur son corps, sur chacun de ses membres et les forçaient à avancer.

La vision troublée par sa faiblesse, celle-ci ne remarqua pas qu'elle était prêt de la lande des brumes. Tout ce que la femelle souhaitait, s'était de s'éloigner le plus possible de cette terre et de trouver quelqu'un qui la soignerait. Cependant, avant qu'elle atteigne la lande des brumes, celle-ci s'effondra sur le sol, le sang de ses blessures tachant son pelage de neige. La Séide, à bout de force, s'abandonna au sommeil, sans avoir conscience d'une forme lupine qui s'avançait vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
 
Tempête [ Alistair]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» Alistair Souleater
» [TopikaMétéo] La tempête...
» Tempête de Feuilles au pays des merveilles... (LIBRE)
» En pleine tempête [PV Ezylryb et Volt]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: