Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Une vie pour une vie. ○ LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crolutin
». Inébranlable
». Inébranlable
avatar

Féminin » Nombre de messages : 7210
» Age : 23
» PUF : Croket
» Date d'inscription : 04/08/2009
» Personnages : ___

bulletblackNOUT
☥ Etelkrus
☥ Guerrière
☥ 8 ans ( 2.10.17 )
☥ Avec Darius ♥
goldenrod

bulletyellowGRIMM
☥ Etelkrus
☥ Bêta & Chirurgien à ses heures perdues
☥ 3 ans ½ ( 15.10.17 )
☥ Avec Vinara ♥
snow&#c9aa9c


bulletredGEB
☥ Etelkrus
☥ Guerrier
☥ 1 ans ½ ( 25.10.17 )
☥ Avec Korra ♥
chartreuse&#dfc4b4


bulletblackNÒTT
☥ Etelkrus
☥ Louveteau
☥ Nvlle-née ( 30.10.17 )
☥ Célibataire
#040404&#caab9d


bulletorangeGRAN'PA
♰ Etelkrus
♱ Archiviste
♱ 3 ans ½ ( 15.10.17 )
♱ Célibataire
#d4d5ea&#d6d6d6

bulletblack ❄☤ HEEVER
❄ Readers
❄ Mousse
❄ 4 ans ½ ( 25.10.17 )
❄ Célibataire mais ne repousse pas Volstein
#07cfb6&gainsboro


bulletorangeNACHOS
☀ Etelkrus
☀ Guerrier
☀ 3 ans ( 15.10.17 )
☀ Célibataire
#e63811&#382929


bulletblackJAGH
☣ Etelkrus
☣ Garde
☣ 6 ans ( 14.10.17 )
☣ Célibataire
green&ghostwhite


___









» Feuille de perso'
» Points: 187

MessageSujet: Une vie pour une vie. ○ LIBRE   Dim 19 Mar 2017, 19:28

Depuis l'annonce de sa démission forcée, quelques jours auparavant, la santé de Leemoncello s'était dégradé de manière violente. Entraver par sa souffrance, le vieux guerrier et anciennement Alpha ne quittait plus sa couche. Comme il ne mangeait plus rien, il ne ressentait plus la nécessité de se soulager ou de faire ses besoins. De toute façon il n'en aurait pas eu la force. Il ne parvenait plus à se lever. Ah ! Il était beau le vaillant soldat, le fier Alpha... Depuis le matin s'ajoutait aux cuisantes quintes de toux quelques caillots de sang gluant et noirâtre. Loin de surprendre le mâle anthracite, ce nouveau symptôme lui avait fait comprendre l'ampleur des dégâts qu'il se refusait à admettre, mais aussi le pourquoi de cette infection que rien ne semblait pouvoir ralentir : son glowstick le menait à sa perte. Enfin, plus exactement le pouvoir offert par Aka le Grizzly, le détruisait de l'intérieur. Les glandes à venin de son palais devait s'être percées, ou peut-être que le produit toxique s'imbibait dans le reste de sa bouche et ses muqueuses... Même si a la base ce poison lui servait à paralyser ses proies lors de la chasse ou ses ennemis lors d'un combat au corps à corps, à haute dose, cela avait fini par lui endommager les sinus, la gorge, l’œsophage et peut-être même l'estomac, d'où le sang. Ça sentait le sapin pour le vieux grincheux qu'il était devenu, mais finalement c'était plutôt rassurant... La mort promettait de la délivrer de ces atroces douleurs qui le faisait suffoquer à intervalles bien trop rapprochés. Il ne désirait plus rien de toute façon, tout ses rêves et tout ses derniers espoirs s'étaient envolés...

Un rapide tour de sa vie passée le lui rappelait avec aigreur. Élevé pour être un meneur de loup, pour être un soldat qui plus tard dirigerait d'autres guerriers, il n'y avait pas la place pour la douceur ou l'innocence durant le court laps de temps de ces jeunes années. Il avait perdu son frère sous les crocs des Precursors, celui qui aurait dû être son compétiteur, son adversaire émulateur, mais aussi son complice et son soutien. Après cette épisode Tequeela avait perdu le peu de chaleur maternelle qu'elle possédait, et s'était concentré sur l'enseignement de ses enfants. Il se rappelait lorsque Adèle avait souhaité devenir nourrice. Leur mère l'avait mal pris évidemment, car elle ne considérait pas les Maternelles avec beaucoup de valeur, mais elle avait sourit à sa fille et l'avait poussé à faire ce qu'elle désirait. Leemoncello se souvenait de la surprise de découvrir sa mère presque... tolérante. En tout cas pour Adèle. Adèle qui ressemblait tant à sa génitrice physiquement mais qui était son contraire en caractère. Lui avait prit la voie tracé pour lui. Il s'était trouvé quelqu'un d'autre à qui se mesurer en la personne de Paprika. Jeune louvette brune qui ne s'en laissait pas conter. Le temps était passé vite. Il y avait eu une seconde portée, Raw et Tequeela se réitéraient leur appartenance mutuelle avec la naissance de Skaër et Pumpkeen. Très vite, le mâle aux toiles d'araignées violines sur les épaules avait compris qu'en fait il s'agissait d'une vengeance de la part de sa mère, qui voulait asseoir sa domination sur Valka, la maîtresse de l'Alpha bordeaux au béret. Tatsu était alors entrée dans leur vie avec fracas, sans pourtant qu'elle-même n'en sache la cause. Leemoncello n'avait jamais réellement porté de jugement ou d'importance à ses histoires de famille, moins qu'il en donnait aux liens du sang en tout. De fait, Tatsu était sa soeur au même titre qu'Adèle ou Pumpkeen.
Le mâle sombre tourna la tête en entendant un bruit. Nout, la soldate fidèle à son poste et en cloque jusqu'à ses beaux yeux d'or pétillant de vie revenait de l'extérieur avec un morceau de viande pour Heever, qui le surveillait. Une bouffée d'amertume forma une boule dans la gorge du vieil Alpha qui détourna le regard en crachant ses poumons.

C'est pourquoi il avait choisie sa demie-soeur comme conseillère lorsque Raw s'était effacé de la place de Dominant. Et folie qui l'avait inondé, Leemoncello avait choisi Paprika, par respect, par volonté de montrer à tous qu'elle valait bien plus que ce qu'il pensait tout bas, et par cette émotion si perturbante et réconfortante qu'elle avait du faire naître en lui. Il l'avait aimé. Réellement, profondément, passionnément. Et jamais elle ne l'avait laissé s'approcher. Jamais elle n'avait eu pour lui tout l'amour qu'il lui dédiait. Il avait fini par se faire une raison et était parti en quête de Tequeela, disparue depuis plusieurs mois. Il y avait mis le temps, mais l'avait finalement déniché dans les enchevêtrement noueux d'une souche, très au nord des terres de son enfance. D'abord méprisante et suspicieuse, la descendante de l'Araignée avait fini par lui confier une dernière mission. Élever un enfant, quelques années plus tard. Un fils dont il aurait tout loisir à le voir devenir un vrai guerrier, un grand loup. Il y avait cru. Il en avait rêvé. Et clairement ce n'était pas Paprika qui lui aurait offert des enfants. Tequeela l'avait su, même si une fois encore elle n'avait jamais rien dit, acceptant le choix de son fils en silence. Nout l'avait retrouvé ensuite, pour le ramener chez les Séides, car il en était l'Alpha, et que la meute avait besoin de lui pour faire face à quelque chose d'anormal. A contre-coeur il avait retrouvé son pays en compagnie de la mignonne petite soldate. A vrai dire, retourner parmi les siens et découvrir Paprika malade l'avait affecté. Leemoncello avait alors retrouver espoir dans son compagne en espérant un rapprochement après la crise. C'est tout le contraire qui arriva, car à force de côtoyer d'autres femelles, il avait fini par se laisser aller à d'autres envies, d'autres rêves. Lorsqu'il avait trouvé Skrunkie en pleurs par exemple, sur l'île funèbre, lorsqu'il l'avait consolée et rassurée. Là il avait eu cette impression de tendresse, cette envie de la protéger de ce qui la faisait souffrir, de l'aider à redresser la tête avec honneur. Il avait commencé à s'imaginer trouver compagne plus attentive, plus réceptive surtout. Et la femelle beige avait tout d'une louve en détresse à protéger à qui il aurait su offrir du soutien et de la présence.
Des nausées prirent le guerrier mal en point, il vomit le dernier remède qu'il avait ingurgité peu de temps avant. Nout vint le voir, réconfortante et terriblement sensible à son état. Il se noyait dans les grands yeux de miel de la louve enceinte. Puis, fronçant le museau en marmonnant quelque chose, il se mit à fixer Heever.

Finalement il n'y avait eu rien de plus et Everbloom avait pris tout leur temps, leur énergie, leurs espoirs. La lutte avait été terrible, violente, longue. Il avait fallu plusieurs années pour enfin parvenir à voir le bout du tunnel, à voir une fin à ce carnage. Entre les malades, les Mutants, les bêtes monstrueuses et les plantes carnivores, tout rêve de futur était balayé. Mais ils avaient triomphé en s'alliant aux Brethens, ce ramassis de vermines. C'était une honte, passée comme un soulagement post-combat. Et il en était arrivé là, sur une paillasse humide et poisseuse de sa sueur et de son sang. Voilà des mois et des mois que Roy tentait chaque jour de l'aider et de le soigner. Et si parfois un mieux se faisait sentir, c'était finalement l'infection qui l'emportait dans des délires fiévreux et des hallucinations paranoïaque. Il ne mangeait plus, il refusait la majorité des soins. Ses os avait fini par se consolider à peu près et il souffrait moins qu'au début. Il était pourtant plus faible. Mourant. Il le sentait venir. Il avait vu dans les yeux des autres, de Roy, de Paprika, mais aussi d'Heever et Nout et de tout les autres, que tous comprenaient la gravité de son état instable, que tous redoutait que chaque nuit soit la dernière. Lui le premier. Chaque matin il se félicitait d'être encore de ce monde, alors même qu'il n'attendait que la délivrance de la fin pour apaiser tout ces maux. Parce que sa vie était loin d'être un champ de bataille suffisant, il avait fallu qu'il amoncelle plus d'échec encore... Heever était l'un deux. Elle aurait dû être un mâle. Mais c'était une maigrichonne petite femelle qu'on lui avait amené. Pas le fils promis par Tequeela. Une simple et fragile loupiote. Alors certes elle apprenait vite cette gamine. Mais jouer dehors l’intéressait plus que l'histoire et la pureté de sa lignée. Et puis, elle préférait s'instruire auprès du soigneur blanc que des braves guerriers que comptaient le clan. Alors oui, connaître les bases sur les plantes pouvait s'avérer très utile en cas de premier soins à apporter en urgence, mais elle devait aussi et surtout savoir se battre et avoir le cran de diriger toute une meute ! En ça, Leemoncello avait raté l'éducation de la petite louve gris pâle aux yeux bleu si perçants et curieux.
La louve hybride s'allongea contre le vieux mâle, pour supporter une partie de son poids et apaiser sa douleur, puisqu'il avait vomi le pavot, elle l'avait bien vu dans les crachats sanguinolents. Depuis le début de sa grossesse elle avait développé une empathie plus grande encore. Cela avait achevé le meneur des Séides, émotionnellement parlant.

Nout. Il avait tant pensé et espéré avec elle. Elle avait été celle qui l'avait remmené à son clan, sa famille. Elle s'était battue de toute ses forces contre la corruption végétale qui avait envahit leurs terres, elle n'avait eu de relâche jusqu'à la fin de leur calvaire. Et même sans glowstick, elle s'était illustrée, aidant partout où elle pouvait poser la patte. Volontaire et fiable. Et douce. Et souriante. D'un naturel optimiste. Leemoncello s'en était rendu-compte alors qu'il avait insisté pour qu'elle soit sa béquille, qu'elle soit là pour lui, pour le soutenir et l'aider dès lors qu'il avait besoin de quelque chose. La soldate n'avait jamais faillit à aucune de ses missions. Il avait cherché à lui montrer son affection, mais elle n'avait jamais répondu à ses attentes. N'avait-il pas été assez clair lorsqu'il était moins agressif avec elle qu'avec tout les autres ? Lorsqu'il se forçait à ne pas hurler sur elle malgré la souffrance insupportable qui ruinait son corps et son esprit ? Lorsqu'il s'efforçait de la rappeler constamment à lui pour sentir sa présence et son odeur prêt de lui ? N'avait-elle rien vu ?! Le mâle anthracite aux yeux vert feuille de vigne vide de pupilles n'était pas très bavard et n'avait jamais eu l'idée de lui dire ouvertement tout les compliments qu'il pensait tout bas. Mais était une raison suffisante pour ignorer ces appels ? Pourquoi croyait-elle qu'il ne la laissait jamais tranquille ? Pourquoi ne voulait-elle pas voir ce feu brûlant pour elle dans ses iris rongée par la fièvre ?! Idiote qu'elle était. Si belle. Si douce. Si ... Elle l'apaisait. Elle le faisait se sentir mieux. Mais Nout, elle, elle ne sentait rien. Ou plutôt si, elle sentait le mâle. Parce que Leemoncello avait vite reconnu l'odeur de testostérone qui avait pris sa place auprès de l'hybride. Il avait compris que sa chance était passé. Il avait vu le ventre de la guerrière s'arrondir. Et cela l'avait rendu terriblement malheureux. Un échec de plus, un espoir gâché de plus. Comme si toutes les misères qu'il endurait n'était pas assez. On lui refusait le bonheur à quelques jours de sa mort. On lui refusait des derniers instants heureux et paisibles... Pourquoi les Dieux le haïssaient tant ??!

Il en était là de ses lamentations muettes, de ses constats dévalorisants et de ses amours perdus avant même d'être réellement né, lorsqu'Heever partit en courant, appelant des Savants en criant. Nout, contre lui, s'était crispée. Il n'entendait pas très bien parce que son pouls battait fort à ses tempes. Inhabituellement fort. Il en avait mal. Son crâne allait exploser, se disloquer sous la pression soudaine et brutale. Le vieux loup se laissa tomber en arrière, sur la louve aux longs cheveux de neige. Elle s'agita, voulût se dégager. Les petits ? Quels petits ? Ah. Oui. Les petits de Nout. L'ancien dominant se redressa avec peine, permettant à Nout de se redresser. Pourtant elle ne se dégagea pas complètement. Juste pour protéger son ventre du poids mort qu'il était. Mais elle restait à ses côtés. Elle restait prêt de lui et son étreinte était d'une douceur infinie. Pourquoi n'avait'il pas...

« Nou...out... Je dois... Je veux... »

D'une voix rassurante, elle chuchota des mots qui n'avait plus de sens.

« Veux... je dois te dire... »

L'hybrida posa sa tête sur l'échine du mâle, elle essayait de le calmer. Il devait rester tranquille. Elle lui expliqua que son coeur s'emballait, que du sang coulait de ses narines et des coins de sa gueule. Elle continuait en décrivant son corps fébrile parcourut de convulsions. Leemoncello avait hurlé de douleur et avait faillit la mordre. Il ne s'était pas rendu compte qu'il avait tant bougé et tout ses muscles, raides et épuisés, n'avaient pas supporté cette décharge d'énergie, il était retombé au sol dans un craquement d'os inquiétant. Peut-être qu'en fait rien ne s'était bien remis. Il vit rouge. Nout essayait de rester calme mais il sentait sa panique soudaine. Il ne comprenait pas pourquoi, parce qu'il ne sentait plus rien. Parce que tout allait mieux d'un coup. Il put prendre une grande inspiration comme il ne l'avait plus fait depuis tant de temps. Assez d'oxygène pour lui dire enfin ces derniers mots.

« Je t'ai aimé... Nout... »

Ses derniers mots. Parce que ce fût aussi sa dernière inspiration. Il commença a vomir des litres de sang, s'étouffant dans tout ce liquide grenat. Il était secoué de spasmes. Et puis tout s'arrêta. Son coeur cessa de battre... mais les derniers battements avaient été pour Nout. Et puis le noir. Le délivrance. La mort.

***

Nout était allongée contre Leemoncello, elle voulait le soutenir quelques heures encore. Tous savaient qu'il n'était plus question que de ça : de quelques heures. Elle n'aurait jamais cru qu'en fait, il y aurait si peu de temps que ça. Ce fût si... rapide. Déroutant, affolant, et presque traumatisant. Heureusement l'hybride avait envoyé la jeune Heever chercher de l'aide avant qu'elle ne puisse voir l'horreur de la scène. Les aveux inattendus de l'Alpha paralysèrent la femelle enceinte, malgré ses veines inondées d'adrénaline. Pourquoi c'était à elle qu'il avait dédié ses dernières forces ? Ses dernières paroles ? Elle restait bloquée sur les derniers mots de Leemoncello sans parvenir a y croire, sans comprendre ni comment ni pourquoi le loup mourant pouvait avoir pensé ça... Sûrement était-ce parce qu'elle était la dernière qu'il avait vu. Oui c'était l'explication la plus facile, la plus logique aussi. La soldate aurait vraiment aimé mettre ces déclarations tardives sur le compte des divagations dues à la fièvre, mais elle savait en son for intérieur qu'il s'agissait de bien plus que d'un simple délire de malade. Choquée et incapable de bouger, on la bouscula sans ménagement, sans doute des soignants pour essayer de faire quelque chose. Mais il était trop tard. Leemoncello était mort dans une flaque de sang. Elle-même était couverte de son sang chaud et poisseux. C'est sans doute pour cela qu'elle ne réalisa pas tout de suite que ses pattes arrières étaient mouillées aussi. C'est parce qu'elle ne réalisait pas que son Alpha était mort qu'elle ne pouvait réaliser que d'autre chose se produisait... Jusqu'à ce qu'une contraction torde ses entrailles. Avec horreur, elle crû mourir de la même manière que le dominant anthracite... Avant d'enfin, comprendre. Elle allait mettre ses petits au monde !
Dans un glapissement elle essaya d'attirer l'attention. Mais tous étaient tournés vers Leemoncello dont les yeux se ternissaient à mesure que son âme cessait d'exister. Alors elle aboya plus fort, désespérée, désemparée, affolée...

Ce n'était pas possible... Il fallait. Non. Pas maintenant... Elle devait faire prévenir Darius... Elle devait... OUTCH !!! Nouvelle contraction. Grimace. Jappements.

« Darius... Trouvez-moi... Darius ! »

Gronda la louve-crocodile quand enfin une tête se tourna vers elle. Par tout les Dieux, pourquoi maintenant ??! C'était bien le pire timing possible. Vraiment.


Dernière édition par Cro le Dim 19 Mar 2017, 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t16989-cro-s-rp-open-o#348563
Cobra [ABS]
».Habitué'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 709
» Age : 20
» PUF : Amarök - Cobra - MiD
» Date d'inscription : 13/05/2015
» Personnages :

DARIUS
Nout | Guerrier | Etelkrus (PNJ)
9 ans

KYONSHI
Célibataire | Etelkrus | Soldate (PNJ)
5,5 ans

SMAUG
Célibataire | Etelkrus | Eclaireur
4 ans

» Feuille de perso'
» Points: 365

MessageSujet: Re: Une vie pour une vie. ○ LIBRE   Dim 19 Mar 2017, 20:15

Yona


Yona avait regardé les aller-retour de ses camarades, sa fille près d'elle. La soldate était heureuse car sa fille unique avait enfin eu son glowstick malgré ses pattes faibles. Aka faisait donc confiance en Kyonshï et cela rendait donc la louve noire heureuse. Elle était assise, prenant sa pause après avoir patrouiller et tenter de découvrir le pouvoir de sa descendante. D'ailleurs, Yona était près de la tanière de l'Alpha, le grand Leemoncello. Malheureusement, celui-ci était malade depuis quelques années, mais ces derniers temps, tout aller mal, elle pouvait l'entrevoir suffoquer et cracher un peu de sang depuis quelques jours. Nout, la fille d'Anthem et Plume Blanche, s'occupait ainsi du chef malade. Autrefois, elle arborait un visage triste mais depuis un moment, ses yeux avaient trouver le bonheur et elle pouvait remarquer un ventre rond. La louve hybride avait donc trouver réconfort et amour auprès de quelqu'un?

Ca a durer quelques minutes, la louve n'était pas ressortie de la tanière de l'Alpha, d'ailleurs l'odeur du sang lui monta à la tête. Elle ne fit pas attention jusqu'à ce que ça tilt dans sa tête. Surtout quand elle vit Heever. Yona se leva d'un bond, appelant autour d'elle des gens, qu'importe.

Leemoncello a besoin d'aide!

Puis, demandant à sa fille de rester calme et de ne pas bouger, elle partit, trottant mais avec rapidité dans l'endroit où se reposer. Là était coucher l'alpha, baignant dans son sang. Elle voulut l'aider mais d'autres suivirent. Alors, elle se retourna pour demander à Nout ce qu'il s'était passé, mais l'image que la soldate vit était une future mère en pleine souffrance, les eaux sur le sol se mélangeant au liquide rouge de Leemoncello. D'un clin d'oeil une ombre apparut près de Nout, lui posant la patte sur ce ventre arrondie. Yona changea de place pour se retrouver ainsi auprès de sa camarade. la noire comprit qu'il fallait la calmer, la crocodile gémissait.

Reste calme, tout va bien...

Chuchota-t-elle en commençant à masser le ventre de la mère. Yona remercia le ciel pour avoir appris de sa mère, Lisabeth, l'ancienne cheffe des maternelles, quelques astuces en cas d'accouchement. Sous son contrôle, son ombre alla chercher un bâton qu'elle demanda à sa camarade de tenir, où cas où la douleur était trop forte. Elle ne pouvait rien faire d'autre que de masser Nout afin que ses muscles se détendent le plus possible.


Darius&Awan



Darius tournait en rond autour des terres Séides. Il attendait la venue de son étoile, celle-ci portait leurs enfants. Leur amour ne cessait de grandir à chaque fois qu'ils se voyaient et Nout avait toujours l'occasion de lui dire tout ses tracas. Le mercenaire l'écoutait, souriant et protecteur. Pourtant, l'attente fut longue, trop. Voilà un moment que la soldate aurait du venir, même avec ce gros ventre qui l'alourdissait. Il s'inquiéta et d'un bond il passa la frontière, prêt à rejoindre sa belle.

Il courrait comme il pouvait avant de voir dans sa vision quelqu'un qui s'approchait de lui. Awan. Celui-ci avait un regard en panique et il lâcha un sourire stressé auprès de son frère jumeau. C'était bien un grand lien qui les unissait car celui-ci avait su le trouver. Ils se touchèrent le museau, heureux de se revoir avant que Awan lui dise.

Leemoncello... Il... Non! Nout a besoin de toi! Tes enfants!

Le coeur de Darius fit un bond dans sa poitrine. Qu'avait-il à voir là-dedans ce vieux loup de bon à rien? Qu'avait-il fait à sa bien aimée? Et ses enfants?! Il voulut jurer mais suivit son frère dans un triple galop.

Quant ils furent arriver, Awan montra la tanière et dit qu'il restera dehors à surveiller la foule qui commençait peu à peu à se former tout autour du Creux aux Loups. Darius marcha d'un pas inquiet, suivant cette odeur nauséabonde de fer qu'était le sang. Puis, il les vit. Un corps entouré de plusieurs loups et derrière, celle qu'il aimait le plus au monde. Le lou brun d'approcha, touchant le museau de Nout.

je suis là, doucement ma chérie.

Il se coucha, berçant la tête grimançante de douleur de l'hybride. Le coeur du mâle se serra, il vit une des soldates répondant au nom de Yona qui tentait tant bien que mal de soulager les douleurs de l'accouchement. Darius avait mal pour son étoile et ses petits, l'inquiétude du futur père était grande. Elle n'était pas vraiment à therme, ce n'était pas aujourd'hui!
Revenir en haut Aller en bas
Vekah
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 3208
» Age : 23
» PUF : Vekah / Amneshia
» Date d'inscription : 04/08/2009
» Personnages :
    bulletorange Heinrich.
    ~ L’indépendant
    3ans - 31/03/2017
    Solitaire
    N'aura jamais de Glow'
    Célibataire | Asexuel
    #ff9966

    bulletgreen Anastasia.
    ~ Fougère urticante
    2ans - 13/05/2017
    Lazulis & Chef
    Bleu
    Célibataire | ???
    #009900


» Feuille de perso'
» Points: 460

MessageSujet: Re: Une vie pour une vie. ○ LIBRE   Mer 29 Mar 2017, 23:47

    bulletpurple Adèle ~
    L'ours délicat ...

    bulletpurple Il y eu soudainement de l'agitation chez les loups présents au camp. Un regroupement de loups mécontent lier à la passation de pouvoir? Non, les messes bases ne parlaient pas de ça. Il ni en avait que pour Leemoncello. Soudainement, une voie s'éleva légèrement du brouhaha.

    "Leemoncello est mort!"

    bulletpurple Adèle se leva d'un bond. Non, elle avait du mal entendre. Puis une seconde voie viens confirmait se qu'elle venait t’entendre. Les louveteaux qu'elle gardait s'agitèrent à ses pattes inquiet de la voir changer de comportement aussi rapidement. Ni une ni deux, elle appela une autre maternelle qui était un peu plus loin hors de l’attroupement et lui refila à la hâte les enfants. L’anthracite s’élança vers la tanière de son frère malade et ne fit même pas attention à ceux qui était sur son passage. Elle ne manqua pas de renverser quelques un des ses congénères au passage. Devant l'entrée se trouver une bande de curieux qu'elle dégagea sans mal à coup d'épaule. Adèle tomba face à Awan qui servait plus où moins de vigile. La maternelle était la sœur de l'ancien Alpha, rien cas sa tête elle avait un laissé passer, enfin elle était loin de se préoccupé du loup crème. La louve sombre entra sans demander quoi que se soit dans la tanière. C'est alors qu'elle découvrit le corps sans vie de son frère baignant dans son propre sang. Un peu plus loin se trouvait Nout et Darius dans une toute autre situation.

    bulletpurple Le temps sembla s’arrêter. Adèle n’entendait plus les cris de douleurs de la future mère ni même la raffut à l’extérieur. Lentement, elle avança vers le corps refroidissant du mâle couleur ébène. Une myriade de souvenirs lui viens en tête, pourtant même aussi nombreux soit il. Il ni en avait pas assez. Ils n'avaient pas pris le temps de faire plus.

    bulletpurple La maternelle s'échoua devant le tas de chaire sans âme. Des larmes coulèrent de ses prunelles dorées. Elle le savait, il était malade, mourant même. Perdre l'autre elle, son dernier frère de porté, celui qui représentait leur mère à ses yeux. Un déchirement sans nom lui éclata le cœur dans un silence macabre. Aucune lamentation, uniquement des larmes.

    "Tu as fais du bon travail, Soldat. Adieu, mon frère. Repose en paix..."

    bulletpurple Il ne méritait pas un adieu brouillant et désordonner.
Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t5408-8594-vekah-s-pero-8592
Crolutin
». Inébranlable
». Inébranlable
avatar

Féminin » Nombre de messages : 7210
» Age : 23
» PUF : Croket
» Date d'inscription : 04/08/2009
» Personnages : ___

bulletblackNOUT
☥ Etelkrus
☥ Guerrière
☥ 8 ans ( 2.10.17 )
☥ Avec Darius ♥
goldenrod

bulletyellowGRIMM
☥ Etelkrus
☥ Bêta & Chirurgien à ses heures perdues
☥ 3 ans ½ ( 15.10.17 )
☥ Avec Vinara ♥
snow&#c9aa9c


bulletredGEB
☥ Etelkrus
☥ Guerrier
☥ 1 ans ½ ( 25.10.17 )
☥ Avec Korra ♥
chartreuse&#dfc4b4


bulletblackNÒTT
☥ Etelkrus
☥ Louveteau
☥ Nvlle-née ( 30.10.17 )
☥ Célibataire
#040404&#caab9d


bulletorangeGRAN'PA
♰ Etelkrus
♱ Archiviste
♱ 3 ans ½ ( 15.10.17 )
♱ Célibataire
#d4d5ea&#d6d6d6

bulletblack ❄☤ HEEVER
❄ Readers
❄ Mousse
❄ 4 ans ½ ( 25.10.17 )
❄ Célibataire mais ne repousse pas Volstein
#07cfb6&gainsboro


bulletorangeNACHOS
☀ Etelkrus
☀ Guerrier
☀ 3 ans ( 15.10.17 )
☀ Célibataire
#e63811&#382929


bulletblackJAGH
☣ Etelkrus
☣ Garde
☣ 6 ans ( 14.10.17 )
☣ Célibataire
green&ghostwhite


___









» Feuille de perso'
» Points: 187

MessageSujet: Re: Une vie pour une vie. ○ LIBRE   Lun 10 Avr 2017, 18:14

Tellement d'agitation, tellement de chaos pour une si petite grotte habituellement si calme. Le dernier souffle de l'Alpha, ou plutôt, son dernier litre de sang, avait attirer plusieurs loups. Heureusement pour Nout, Yona vint l'aider, lui aporttant un peu de soutien et de réconfort. Comme elle prenait en patte l'hybride avec un certain savoir-faire, cette dernière pu se laisser aller à la confiance avec Yona et accepta de mordre le bâton qu'elle lui tendait. Les contractions se rapprochèrent et la souffrance cabrait le corps de la femelle par vague. Tous ses muscles se crispaient à chaque nouvel épisode de douleur. Une éternité passa. Et encore une, à haleter et subir ce carnage pré-natal dans le sang de son ancien Alpha. Nout grondait, tout en plantant ses crocs dans le morceau de bois. Non ! Elle ne voulait pas que ses petits naissent dans le sang. Elle ne voulait pas de cette odeur nauséabonde comme symbôle de bienvenu. Elle essyeya de se redressa pour partir, mais elle avait trop mal. Et Darius, son formidable compagnon, arriva enfin, comme un héros illuminant l'avenir alors que tout n'es que désespoir et peur. Il vint s'allonger auprès de l'hybride et seul sa présence suffit à apaiser l'inquiètude de la femelle en train de mettre bas. Le Mercenaire beige était là. Il était venu pour elle. Enfin, Nout parvint à se détendre un peu. Enfin, elle trouva la courage et la force de donner naissance même si c'était un peu tôt. Grâce à son compagnon. Il était temps qu'il arrive !

* * *

Heever s'approcha lentement, n'osant pas trop déranger les loups qui s'affairaient autour de Leemoncello. Même si elle avait juré n'avoir plus de parents, voir son père mourir là, dans une mare de sang, lui retourna le coeur. Evidemment, il était avant tout un patient qu'elle perdait. Mais l'apprentie savante ressentait aussi une infinie tristesse, comme celle provoquée par la départ de sa mère, qu'elle se forçait à cacher et à refouler. Elle voulait, à l'instar de son mentor, se montrer distante et froide. Heever avait encore bien du mal à garder son armure mentale solide, mais chaque jour elle parvenait à gagner un peu plus de contenance et de sérieux. Elle se perdait dans son apprentissage pour mieux oublier le reste. Elle voulait satisfaire aux exigences de Roy, même si maintenant il avait bien d'autre chose à faire que de s'occuper d'elle. Malgré sa promesse de garder une certaine retenue vis à vis de Leemoncello, la jeune louve grise s'approcha finalement d'Adèle, sa tante, pour écouter les quelques mots qu'elle eut pour l'ancien Alpha. Sans un mot, la jeune et frêle louve gris clair frotta sa truffe contre l'épaule de sa tante au pelage anthracite avant de chercher une boule de mousse imbibée d'eau pour commencer à nettoyer le corps de son patient. Le corps de son père.

Travail et retenu devaient être les maîtres mots.
Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t16989-cro-s-rp-open-o#348563
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 4900
» Age : 22
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Morokei
8 ans (21/09)
Nakhus - Adepte
Violet

Roy
8 ans (23/10)
Lazulis - Herboriste
Vert

Méléagant
8 ans (29/09)
Etelkrus - Guerrier
Rouge

Karigan
4 ans (11/10)
Etelkrus - Garde
Futur orange

Athelstan
2 ans (14/09)
Etelkrus - Garde
Futur rouge

Azkaban
Nouveau-né (14/10)
Nakhu - Adepte

» Feuille de perso'
» Points: 1300

MessageSujet: Re: Une vie pour une vie. ○ LIBRE   Mer 12 Avr 2017, 08:43

    Une agitation soudaine avait attiré son attention, le tirant de l'espèce de contemplation sous prétexte de rangement qu'il faisait dans son ancienne tanière. Maintenant que Heever grandissait et que ses parents ne vivaient plus dans la tanière des Alphas, il lui avait semblé évident que c'était à elle que devait revenir ce morceau de grotte qui avait été celui de Romance, puis de leur famille, et enfin la sienne aux dernières heures sombres de leur histoire. Désormais, tout n'était que poussière et souvenir, et il n'avait plus rien à faire ici. Il l'avait donc rapidement remise en ordre, triant les remèdes qui étaient restés à sécher, remettant en état les anciennes places des malades. Bien des loups avaient défilé dans cette tanière que s'était trouvée Romance lorsqu'elle avait commencé son apprentissage de Savante, rejetée par son père et perdue au milieu de la meute. Le dernier patient en date avait sans doute été Aristote, aux derniers jours de son existence. Il s'était effacé de leurs vies en silence, laissant derrière lui le monocle que le blanc portait accroché aux bandages de sa patte et une brume de tristesse. Il y avait eu Leemoncello aussi, encore Alpha alors et en si mauvais état. Comme il était étrange de revoir ces images qui dataient de quelques semaines à peine, et qui pourtant lui semblaient être celles d'une autre vie. Une vie où il n'était pas Alpha, une vie où il avait une famille et quelque-chose qui battait à l'intérieur de son poitrail, quelque-chose au fond de lui d'autre que ce désert infini de glace et de ténèbres. Son regard balaya une dernière fois la tanière rangée et propre, et il décida de se mettre en quête de son apprentie. Elle était prometteuse, même de son point de vue pragmatique, et s'impliquait dans sa formation avec assiduité. Il n'avait eu que peu de temps à lui consacrer ces derniers jours, mais il savait qu'il faudrait qu'il continue à lui enseigner comment parfaire ses techniques. Il voyait en elle du potentiel pour être une Savante tout à fait respectable, et depuis le départ de Paprika elle semblait avoir calmé cet espèce de penchant princier qui la caractérisait si bien au début de leur relation de maître à apprentie.
    Comme si une part de sa sauvagerie et de son arrogance s'étaient envolées avec la louve brune. Il avait constaté qu'elle avait été heurtée par ce qui s'était passée le jour de leur nomination - qui pourrait l'en blâmer après tout - et dès lors elle avait pris bien plus à coeur son apprentissage. Ce revirement était intéressant - peut-être l'aurait-il auparavant trouvé inquiétant, mais ce n'était plus le cas.

    Ce fut lorsqu'il passa l'embrasure pour sortir que l'agitation attira son regard. Un petit groupe s'était formé autour d'une silhouette au sol, que quelques pas dans cette direction suffirent à faire identifier comme étant celle de Leemoncello. Une large flaque rouge qui n'augurait rien de bon s'étendait autour de lui. Roy s'avança en silence à travers le regroupement pour se pencher vers le mâle anthracite, mais sans illusion aucune sur ce qu'allait être le verdict. Il vit s'avancer Adèle, les yeux emplis de larmes, puis Heever. Lorsqu'il parvint à la hauteur du gris, il s'immobilisa et eut un signe de tête. Le temps avait retenu bien trop longtemps Leemoncello dans cette vie, sans doute était-il quelque-part où l'existence lui serait plus douce. Pouvait-elle de toute façon être pire que ce qu'il avait vécu ici-bas ? Il entrevit Heever revenir avec une mousse humide et commencer à nettoyer le corps sans vie de l'ancien Alpha des traces sombres qui tâchaient son pelage. Il ne la retint pas, ni ne fit de geste pour faire de même. C'était le dernier au-revoir de la louve blanche à son père, il ne jugeait pas devoir intervenir dans ces muets adieux.

    Non loin, à peine éloignée des flaques rouges, il vit la silhouette de Nout étendue elle aussi au sol, entourée de Yona et d'un mâle crème dont le nom lui échappait. Il y avait peu de suppositions à faire sur ce qu'il lui arrivait, cela faisait quelques temps que son ventre s'était arrondi. Dans un réflexe d'ancien Savant, il s'approcha de la scène, sans entrer toutefois dans la sphère personnelle du couple qui était étendu au sol. Bien qu'elle soit Soldat, Yona semblait gérer la situation sans trop de peine et aucune complication visible n'avait lieu. Le blanc resta quelques instants à veiller sur ce qui se passait, puis il se tourna de nouveau vers Leemoncello. La pensée que, maintenant qu'il était Alpha, on attendait quelque-chose de lui à cet instant lui était venue. Et cette fois-ci, Tatsu n'était pas là avec son aisance à discourir pour prendre la parole.

    Il avança donc au chevet de l'anthracite, qui semblait presque endormi désormais grâce aux bons soins de Heever, et se posta devant lui. Sa queue frôla l'épaule de son apprentie, pour lui signifier qu'elle avait fait du bon travail et qu'il était temps pour elle, si elle le souhaitait de rendre un dernier hommage à son père disparu. Il inspira en silence, cherchant ses mots devant les regards de ceux qui étaient désormais sous son commandement.

    "Leemoncello a été un chef respectable et qui a oeuvré autant qu'il a pu pour le bien de notre meute." Lança-t-il, alors que régnait un silence pesant. "Qu'il repose en paix maintenant, délivré des maux d'Everbloom et de tous ceux de ce monde."

    Son regard se posa sur les loups alentours.

    "Qu'il lui soit fait une sépulture décente auprès de celle de Raw. Les Séides se souviendront de lui."

    Il baissa légèrement la tête, comme en un dernier salut au gris. Puis il se redressa et fit volte-face. D'autres choses l'attendaient, des discussions à avoir, des actes à réaliser. Un futur à construire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une vie pour une vie. ○ LIBRE   Mer 12 Avr 2017, 13:53



    Une passation de pouvoir qui avait mené à la scission de la meute.
    Une lutte fratricide entre deux louves qui avait fait couler le sang devant les yeux de louveteaux innocents.
    Et de nouveau, des cris de douleur et de chagrin retentissaient dans le Creux aux Loups.

    Tatsu ne savait plus à quand remontait la dernière fois qu'elle s'était vraiment reposée. Elle n'en avait pas le temps, ni l'envie de toute façon. Son esprit ne la laissait jamais se relaxer tant il y avait de choses auxquelles elle se devait de penser. Après avoir perdu Valka, elle avait perdu l'estime de la meute, chose qui l'affectait énormément. Après cela, elle était montée sur le trône à reculons, après avoir longuement hésité s'il ne valait pas mieux pour elle comme pour les siens, qu'elle aimait profondément malgré ce qu'ils semblaient croire, de partir de son propre côté et de terminer sa vie en solitaire. Mais cela ne lui ressemblait pas. Elle ne respirait que pour les Séides, alors elle était restée, malgré les regards haineux que les siens lui lançaient régulièrement et la tension qui montait en flèche lorsqu'elle entrait dans le repère. Roy était là, son seul et unique pilier à l'heure actuelle, et cela lui faisait un bien immense, même si elle se refusait à trop le montrer. Après tout, elle venait de perdre son âme soeur. Ether s'était éteint dans la plus grande quiétude, mais beaucoup trop tôt, laissant une veuve éplorée et ses deux jeunes fils derrière lui.

    Tout cela était très dur à porter, même pour une louve au mental d'acier comme Tatsu.
    Il était particulièrement difficile de faire bonne figure avec toute cette douleur, mais pour la meute, elle se forçait à le faire. Lorsque les hurlements parvînrent à ses oreilles, elle n'hésita pas une seconde et se précipita vers la source du bruit. Elle arriva juste à temps pour entendre les derniers mots de Roy, et se recroquevilla brutalement en laissant échapper un long et affreux gémissement en comprenant que Leemoncello venait de s'éteindre.

    Sa plainte laide et rauque refusait de s'éteindre.
    Qu'avait-elle fait aux Dieux pour mériter ça ?
    Chaque jour, elle perdait quelque chose de cher à son cœur. Chaque jour, un nouveau mal venait s'ajouter aux autres. C'était comme si la malédiction qu'elle trainait avec elle depuis l'obtention de son Glowstick avait changé de méthode, s'attaquant désormais à ceux qu'elle aimait au lieu de la torturer, elle. Mais elle savait que cela n'avait rien à voir avec les âmes qu'elle véhiculait. Ce n'était que le sort, un bien sombre et triste sort qui était le sien.

    Finalement, sa voix finit par mourir, comme ce qui restait de la flamme qui la tenait réellement envie. Ombre d'elle-même, Tatsu s'avança vers le mâle anthracite et colla son front contre le sien, glissa son museau dans son cou et inspira son odeur une dernière fois. Les yeux embués de larmes, elle le saisit le plus délicatement du monde et le traina vers l'extérieur, afin d'exécuter l'ordre de Roy. Une fois à l'extérieur, elle lâcha son Alpha défunt pour lancer un appel à la cantonade d'une voix incertaine.

    - Je vais avoir besoin d'aide pour le transporter jusqu'en bas. S'il y a des volontaires pour aller chercher des fleurs pour décorer sa sépulture ...

    Elle n'acheva pas sa phrase, son esprit se perdant dans l'abîme. Elle ne s'en rendit d'ailleurs même pas compte, alors que son regard scrutait le regard de celui, peut être le seul, qui avait toujours cru en elle et qui avait vraiment fait l'effort d'apprendre à la connaître. Le seul qui, avec Ether et Valka, pouvait vraiment se vanter de la connaître et de pouvoir l'apprécier à sa juste valeur, sans préjugé, sans jugement anticipé. Le cœur gonflé de chagrin et de douleur, elle l'attrapa de nouveau par la peau du cou et attendit que quelqu'un vienne lui prêter patte forte.

    Leemoncello méritait une cérémonie, et elle allait la lui donner. Avec ou sans l'aide des siens, même si elle aspirait à l'unité de sa meute en dépit des circonstances.
Revenir en haut Aller en bas
Sköll
».Accro'
».Accro'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 2424
» Age : 28
» PUF : Sköll
» Date d'inscription : 28/05/2010
» Personnages : Skaër solo glowstick vert.
8 ans (07/04)

» Feuille de perso'
» Points: 131

MessageSujet: Re: Une vie pour une vie. ○ LIBRE   Mer 12 Avr 2017, 14:51

Un pressentiment, un hurlement au loin sur le territoire Séide et son cœur s'emballa. Skaër qui se tenait a l'écart de sa meute natale en terre libres depuis la nomination des nouveaux alphas, combla rapidement la distance qui le séparait du creux aux loups. Il entra, les oreilles couchés en arrière comme apeuré de voir autant de monde autours d'une silhouette gisant au sol. Il le savait que ça ne pouvait être personne d'autre. Il connaissait bien ce recoin du creux qu'il avait pourtant toujours évité par respect de l'intimité de son occupant. A peine eut il le temps de désigner ce corps que le nom de Leemoncello résonnait dans ses oreilles. Son frère venait de quitter ce monde et Skaër resta figé, a distance comme pétrifié de cette annonce. Même s'il n'avait finalement partagé que très peu de choses avec le défunt alpha des Séides, perdre ce frère si important a ses yeux manqua de peu pour le faire hurler. Pourquoi lui ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi ce peu de chose qui lui restait devait lui être retirer maintenant ?

Il n'aurait pas du être là, il n'était plus Séide mais la légitimité du sang ne lui ferait pas faire demi tour. Son regard se posa sur Adèle et s'il la connaissait encore moins que Leemoncello, sa présence le força a lui adresser un léger sourire. Et puis Tatsu évidemment qui prenait encore une fois les devants mais d'une posture qui pour une fois le déstabilisa. Les yeux embrumés de larmes autant qu'il n'en avait dans les siens, la rancœur resta loin derrière et si Skaër hésita un long moment à s'en aller. C'est le cœur gros qu'il s'avança pour se placer à l'opposé de sa demi sœur et saisir avec toute la délicatesse du monde son frère en silence. Il ne resterait pas pour la cérémonie et retournerait faire son deuil seul et en terre libre. S'il aidait Tatsu en ce moment même pour transporter le corps de son défunt frère en bas de la cordillère. C'est uniquement parce qu'il n'avait pu l'aider durant le combat d'Everbloom et qu'il ne pouvait tout simplement pas lui tourner le dos maintenant. Que sa présence dérange il n'en avait que faire, personne n'avait a lui dire ce qu'il avait a faire et encore moins de s'en aller. La tristesse l'emportait sur tout le reste mais une énorme boule de colère bouillonnait en lui et le moindre mot qui pourrait le contrarier maintenant ne serait déclencheur que d'une rage profonde. Et contrairement a ce qu'on l'on pouvait penser ce n'était pas a l'encontre des autres mais contre lui même.

Skaër avança au rythme de ceux qui voudrait bien aider a transporter ou accompagner Leemoncello. Les yeux clos il se laissait guider sans entendre le moindre bruit. Fort il voulait le rester mais les larmes qu'il versa le long de ses joues pour finir mélanger a la poussière de la cordillère ne laissait que peu de doute sur son état. Malheureux, il était malheureux.
Revenir en haut Aller en bas
Crolutin
». Inébranlable
». Inébranlable
avatar

Féminin » Nombre de messages : 7210
» Age : 23
» PUF : Croket
» Date d'inscription : 04/08/2009
» Personnages : ___

bulletblackNOUT
☥ Etelkrus
☥ Guerrière
☥ 8 ans ( 2.10.17 )
☥ Avec Darius ♥
goldenrod

bulletyellowGRIMM
☥ Etelkrus
☥ Bêta & Chirurgien à ses heures perdues
☥ 3 ans ½ ( 15.10.17 )
☥ Avec Vinara ♥
snow&#c9aa9c


bulletredGEB
☥ Etelkrus
☥ Guerrier
☥ 1 ans ½ ( 25.10.17 )
☥ Avec Korra ♥
chartreuse&#dfc4b4


bulletblackNÒTT
☥ Etelkrus
☥ Louveteau
☥ Nvlle-née ( 30.10.17 )
☥ Célibataire
#040404&#caab9d


bulletorangeGRAN'PA
♰ Etelkrus
♱ Archiviste
♱ 3 ans ½ ( 15.10.17 )
♱ Célibataire
#d4d5ea&#d6d6d6

bulletblack ❄☤ HEEVER
❄ Readers
❄ Mousse
❄ 4 ans ½ ( 25.10.17 )
❄ Célibataire mais ne repousse pas Volstein
#07cfb6&gainsboro


bulletorangeNACHOS
☀ Etelkrus
☀ Guerrier
☀ 3 ans ( 15.10.17 )
☀ Célibataire
#e63811&#382929


bulletblackJAGH
☣ Etelkrus
☣ Garde
☣ 6 ans ( 14.10.17 )
☣ Célibataire
green&ghostwhite


___









» Feuille de perso'
» Points: 187

MessageSujet: Re: Une vie pour une vie. ○ LIBRE   Ven 14 Avr 2017, 21:14



Heever s'attela minutieusement à nettoyer le corps de Leemoncello, tel un robot programmé pour faire ce simple travail. Elle était vide d'émotion. Tout ce sang avait évidemment d'abord inquiété l'apprentie Savante qu'elle était, mais une fois intégrée l'information qu'il n'y avait plus rien à faire, alors il n'y avait eu plus que la constatation du décès. Evidemment, perdre un patient était dur : c'était un échec complet. Perdre le loup qui avait été son père était autrement plus difficile. La jeune femelle gris cendré avait fait un choix, lorsque Paprika avait quitté les Séides. Ce jour-là, elle avait décider de ne pas souffrir de l'absence de cette louve qui l'avait abandonnée sans une hésitation, sans un seul coup d'oeil pour elle. Et même si cette résolution était loin d'être inébranlable, la situation lui avait été plus gérable ainsi. Par soucis d'égalité, et parce qu'elle n'avait pas cautionné les actes de Leemoncello, quand bien même elle en acceptait l'autorité, elle avait briser ce second lien parental de la même manière. Et tout comme elle avait refuser de voir sa mère partir, elle refusait de voir son père partir. Heever gardait dans son îlot secret mental le souvenir du pseudo-couple de ceux qui l'avait élevés. Ces deux là, l'une vivant à l'autre bout du territoire et l'autre finalement éteint, ne représentait plus rien d'autre que des Séides disparus. Roy fit une courte mais juste éloge funèbre alors qu'elle achevait de rendre à Leemoncello son honneur de guerrier en essuyant les dernières traces de sang de son poil gris. Lorsque le bout de la queue du nouvel Alpha mâle caressa furtivement son épaule, la jeune louve pâle sursauta et sortit de sa torpeur.

Une boule se forma dans sa gorge, qu'elle ne parvint pas à ravaler. La plainte de Tatsu, sa tante et désormais Alpha femelle vint vibrer dans ses tympans, le coeur d'Heever se souleva. Vouloir à tout prix ne rien ressentir semblait ne pas plaire à son corps qui se rebellait. Plutôt que de laisser court à la colère et la peine qu'elle ressentait, elle s'efforça d'imiter la froideur de son mentor et inspira pour se calmer avant de quitter à son tour la caverne et de disparaître dans la pénombre des grottes du Creux aux Loups. Sans un mot. Dans le silence le plus totale. Heever était mortifiée. Mais elle devait rejeter cette douleur. Elle devait s'immuniser contre ces émotions envahissantes. Elle devait se délier de ces sentiments qui risquait de compromettre ses performances de Savante. Elle ne voulait plus de toute cette souffrance. Pourquoi d'ailleurs, était-elle triste et brisée par la disparition successive de ses parents ? Tout deux devaient avoir été bien déçue par la jeune louve grise puisque aucun n'avait jugé bon de lui offrir un peu de tendresse. Bon, elle exagérait, Paprika avait passé de longues heures à la câliner lorsqu'elle était toute petite. Mais dès qu'elle avait débuté son apprentissage, elle n'avait été plus que consternation pour Leemoncello et un passe temps ennuyeux pour Paprika. Heever voulait se débarrasser de cette rancoeur qui lui restait en travers de la gorge. Elle devait se défaire de ce fardeau émotionnel pour pouvoir grandir et devenir la meilleure Savante qu'on ai connu. Voilà un objectif à la hauteur. Enfin quelque chose à faire d'assez prenant pour son cerveau ! Voilà son salut. Travailler pour oublier tout le reste. Et elle allait commencé tout de suite. Pour ne plus jamais prendre de repos. Jamais.


Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t16989-cro-s-rp-open-o#348563
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vie pour une vie. ○ LIBRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une vie pour une vie. ○ LIBRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jouer pour passer le temps [Libre ]
» Petite promenade pour se détendre (libre)
» Pour la première fois... [Libre]
» Deux hommes torses nus au soleil... trop beau pour être vrai ? (libre)
» Shopping tardif pour les fêtes [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: