Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 D'une pierre deux coups | Dairo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shakapick
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 2804
» Age : 23
» PUF : Pickly, Pickly Bloodimeda.
» Date d'inscription : 10/12/2010
» Personnages : TATSU.
8 ans [11][x2 Rajeunir utilisés]
En couple avec Ether.
Mère de Quartz et Sethek.

Glowstick bleu : à l'obtention, s'est transformée en entité véhiculant des âmes vengeresses. Est forcée d'en accomplir la volonté en tuant les loups ayant perpétré contre elles une trahison de tout sorte.

Pouvoir inné : comme sa mère, peut créer de petites illusions translucides.

Dispose d'une immense paire d'ailes bleues lumineuses qu'elle peut faire apparaître, disparaître, ou rendre invisible à sa guise. Ne lui permettent que de planer.

SETHEK
3 ans [3]
Louveteau Séide.
Fils de Tatsu et Ether, frère de Quartz.







» Feuille de perso'
» Points: 0
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1
Perso 2
Perso 3
Perso 4
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: D'une pierre deux coups | Dairo   Mer 29 Mar 2017, 13:08


    [Note : se déroule juste après les événements à la fontaine de Mido, avant l'annonce des Alphas Séides]

    Il avait quitté le Delta Embourbé en toute hâte, plus pressé de dissimuler sa peur grandissante aux autres que de se mettre en quête.

    Evidemment, il voulait s'assurer que tout allait bien au temple de Dairo, mais il était seul. Jamais il ne lui avait été confié la moindre mission. Jamais il n'avait suscité l'attention, en dehors de celle de ses parents, qui restait très superficielle malgré tout. Quant à son frère, c'était comme s'il n'existait plus. Sethek était seul, et sans le savoir, suivait les traces de sa grand-mère. La solitude avait été son lot jusqu'à ce qu'elle se décide à créer elle-même le changement qu'elle attendait et en bousculant les moeurs, au péril de son intégrité. Sauf que lui n'oserait jamais sortir des sentiers battus comme elle l'avait fait. Et elle n'était même plus là pour le guider. A cette pensée, une énorme boule se forma dans la gorge du jeune mâle et il peina à respirer. Il ne pouvait pas laisser son souvenir l'envahir maintenant. Il risquait déjà sûrement sa peau, inutile de compliquer la tâche.

    Il ne s'était rendu que très peu de fois au temple de la Renarde. Avant son décès, Valka avait emmené Sethek et Quartz faire le tour du territoire, plusieurs fois, et plus particulièrement le tour des temples. Grâce à elle, ils savaient parfaitement qui était qui, et quel divinité représentait quelle qualité, quel atout. Ce qui terrorisait Sethek, c'était qu'il ne se retrouvait nulle part. Il ne savait pas lire ses qualités et ne voyait que des défauts partout. Il avait largement passé l'âge de recevoir son Glowstick, et n'en avait toujours pas pour cette même raison. De toute façon, personne ne semblait s'en soucier. Il pouvait très bien vivre sans. Ca ne le dérangeait pas.

    Il quitta l'orée des bois et se retrouva dans une vaste plaine déserte et sablonneuse. Il savait que des mirages l'attendaient ici. Il fixa son regard sur l'horizon et ne se laissa pas malmener. Des changements dans le territoire attirèrent parfois son regard. De grands points d'eau alléchants, des fleurs magnifiques qui poussaient à vitesse incroyable, des proies dodues au fumet difficile à ignorer. Puis il croisa des monstres. Là, il dû faire appel à tout son sang-froid pour rester calme et se répéter que ce genre de créatures n'existait pas, qu'elles n'étaient que le fruit des illusions de la maligne déesse et qu'il ne risquait rien à les croiser. Une bête reptilienne aux écailles noires et aux griffes acérées surgit alors du sable juste devant lui. Ses griffes démesurées se précipitèrent vers l'avant alors que sa longue gueule s'ouvrait sur des mâchoires remplies de canines. Il aperçut un bref instant l'éclat de ses yeux bleu et ne put même pas réagir avant que la bête se propulse vers lui. La dernière chose qu'il vit, ce fut ses crocs étonnamment blancs et pointus.

    Mais il ne sentit rien. L'illusion s'évapora aussitôt qu'elle effleura son corps. Le cœur battant la chamade, à bout de souffle, il poursuivit son chemin en tremblant. Il fut soulagé lorsqu'il distingua le temple au loin. Il pressa le pas malgré la fatigue et marqua un temps d'arrêt sur son seuil. Il n'était pas là pour rendre visite à Dairo, mais pour s'assurer que tout allait bien dans les parages. Il se mit donc à patrouiller, le nez au sol, tous les sens en alerte. Avec tous les mirages effrayants qui envahissaient l'Erg, il doutait fortement que quiconque ose s'aventurer ici. Tout le monde n'était pas incrédule, et ces images illusoires semblaient décidément bien réelles. Selon lui, Dairo était en sécurité, mais mieux valait s'en assurer. Il chercha des pistes, remonta sur plusieurs kilomètres dans la direction des quatre points cardinaux avant de revenir. Tout allait bien. Il s'assit pour reprendre son souffle.

    Un chuchotis pressant envahissait son esprit.

    Il n'arrivait pas à faire le vide, comme si son instinct lui murmurait quelque chose qu'il n'avait pas envie d'entendre et qu'il s'efforçait à repousser, mais qui était si insistant qu'il ne pouvait faire autrement que de l'écouter à contrecœur. Il n'était pas fort comme Aka, pas agile comme Kiro, pas intelligent comme Mido, pas charismatique comme Moiro, il n'avait pas un mental d'acier comme Ao ni un sens aigu de la justice comme Yurai. Et il n'était pas non plus rusé comme Dairo. Toutefois, il partageait une caractéristique commune avec elle : l'imagination. La Renarde représentait autant ces deux qualités, pour peu que la créativité en était réellement une dans un monde aussi sauvage ... Il tourna la tête vers l'entrée du temple et déglutit.

    Après tout, il pouvait aussi vérifier qu'il n'y avait pas de danger à l'intérieur.

    Il se justifia ainsi pour céder aux caprices de son esprit et s'assura que la fontaine était intacte. C'était le cas. Aucun intrus n'était venu profaner ce lieu sacré. Satisfait, il poussa un bref soupir et voulut faire volte-face, mais ses pattes étaient ancrés dans le sol. Ses yeux ne quittaient pas le liquide orange magique dont la surface plane luisait d'une lumière surnaturelle. Son cœur battait si fort que ses tempes en devenaient douloureuses.

    Il s'assit, et leva un regard timide vers l'effigie de la Renarde. Elle était si belle ... Son visage inspirait des dizaines d'émotions différentes. Une certaine douceur, pimentée par une once de malice, une intelligence certaine mais aussi une grande sensibilité. Elle semblait complexe. Et il l'était, lui aussi. Il ferma les yeux. Il s'attendait à un refus catégorique, et cela n'aurait pas été une grande surprise. Il ne risquait rien, il n'avait rien à perdre. Il rouvrit les paupières avec la détermination de tenter sa chance.

    - Dairo ...

    L'écho de sa voix se perdit progressivement dans le silence du temple. Il ne s'attendait pas à ce que ses mots résonnent autant.

    - J'étais initialement venu m'assurer que nulle âme n'avait osé poser la moindre patte infidèle au sein de ton temple. Je pensais m'en aller sitôt ma tâche accomplie, mais mon instinct me hurle de rester. J'ai dépassé depuis trop longtemps l'âge d'obtenir mon Glowstick et, faute de trouver une divinité à laquelle me rattacher, j'avais perdu espoir de réussir à m'intégrer.

    Il marqua une courte pause, fronçant légèrement les sourcils.

    - Mais si pour être Séide, je suis obligée de porter la couleur d'un dieu, alors je pense que ça ne pourra être que la tienne. Je ne pense pas avoir une once de ton esprit indomptable et éclairé, Dairo, mais je crois pouvoir être capable de m'en inspirer et de tirer les bonnes leçons pour, un jour, devenir un disciple dont tu seras fière.

    Ça sonnait faux. Tellement faux. Elle le verrait, elle le saurait. La machine était lancée, il ne pouvait pas revenir en arrière. Honteux, il baissa les yeux sur ses pattes.

    - Je demande donc à passer ton Épreuve, Dairo. J'aimerai ... J'aimerai tenter ma chance.

Revenir en haut Aller en bas
Dairo
».New'


Féminin » Nombre de messages : 20
» Age : 51
» PUF : La renarde
» Date d'inscription : 25/02/2012

MessageSujet: Re: D'une pierre deux coups | Dairo   Sam 15 Avr 2017, 11:13

    Le loup qui passa la porte de son temple ce jour-là était des plus particuliers. Dès qu'elle s'intéressa à lui, une myriade d'émotions et de sentiments d'une puissance rare touchèrent la Renarde, et son regard se fit plus avisé sur la blanche silhouette qui s'avançait vers sa statue. Il semblait habité d'une inquiétude compréhensible. Les choses qui étaient arrivées dans les temples de ses confrères n'inspiraient pas la confiance et laissaient entendre qu'une menace planait. Il lui parla de cela, appela infidèles ceux qui avaient fait cela. Si elle avait été mortelle, peut-être qu'une ombre attristée serait passée dans le regard de la déesse. Mais elle dépassait cela de beaucoup, même si elle comprenait pour la plupart les sentiments et les intentions de ses enfants mortels. Elle lut dans l'esprit de celui-ci une pureté étonnante, une gentillesse et une empathie bien trop grandes pour un loup de cette taille. Bine mauvaises pour qu'il puisse vivre une vie sans remous également, bien d'autres l'avaient expérimentés avant lui. Il serait sans doute malheureux, et cela n'éveillait pas de joie en elle, bien au contraire. Alors qu'il lui avouait et s'avouait à lui-même qu'il désirait plus que tout passer son épreuve, elle s'accorda quelques instants de silence pour sonder son âme et poser sur lui son regard dans toute son intensité.

    Il était étonnant qu'il n'aie pas été demander à son frère Mido ou à sa soeur Yurai de porter leurs couleurs. Elle pouvait voir en lui des capacités que ses confrères auraient fait grandir, la vivacité d'esprit et la sagesse étaient des choses qui se cultivaient et qu'il aurait pu décider d'avantager.
    Mais non.
    Il avait décidé de se tourner vers elle alors que de sombres heures approchaient. Elle le sentait, et les signes en étaient évidents. Et lui avait décidé de venir prétendre au glowstick de la Ruse et de l'imagination. Il était loin d'être bête, aussi pouvait-il sans doute développer l'intelligence nécessaire à ce qu'elle attendait de ses enfants. La stratégie, la réflexion. Elle sentait qu'il ne voulait pas être contraint d'affronter dans la violence et dans la bataille ses congénère,s ou quoi que ce soit. Et la seule alternative pour survivre était alors la ruse.
    Il saurait s'en servir.

    Quelques secondes s'écoulèrent, durant lesquelles peut-être il sentit le regard de la déesse posé sur lui. Puis soudain, dans une grande lueur orangée sa silhouette gracieuse apparu, flottant au-dessus du liquide luminescent de la fontaine. Apparition qui, elle le savait, faisait toujours jaillir une émotion certaine lorsque les jeunes loups voyaient un dieu pour la première fois.

    "Bienvenue dans mon temple, Sethek." lança-t-elle de son timbre éthéré. "Contrairement à ce que ton esprit me dit, je lis dans ton coeur que tu saurais porter bien des couleurs parmi ceux du pathéon. La mienne est de celles-ci."

    Son regard blanc était plongé dans celui du jeune loup.

    "J'accepte donc."

    Elle eut un mouvement de queue et un pendentif d'une couleur or à l'orangé accrue apparu, flottant devant la silhouette blanche de son potentiel futur disciple.

    "Mon épreuve est une quête. Voici ce que tu devras trouver, caché ici dans l'Erg Ocre. Je vais te donner un indice te conduisant à une première orbe, laquelle contiendra un autre indice vers une orbe suivante, qui enfin te guidera jusqu'au pendentif. Si tu parviens à me le ramener, je t'accueillerai parmi mes disciples."

    Sur ces mots, le pendentif disparu et apparu à l'endroit où il était caché désormais. La Renarde s'assit au-dessus de la surface lumineuse et énonça :

    "Il faut parfois oublier ce que l'on voit pour ouvrir les yeux sur ce que l'on cherche. ce faisant et tout proche d'ici, tu trouveras la première orbe."

    L'air sembla se charger de magie alors que les mirages de l'Erg gagnaient en intensité.
    L'épreuve commençait.
Revenir en haut Aller en bas
Shakapick
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 2804
» Age : 23
» PUF : Pickly, Pickly Bloodimeda.
» Date d'inscription : 10/12/2010
» Personnages : TATSU.
8 ans [11][x2 Rajeunir utilisés]
En couple avec Ether.
Mère de Quartz et Sethek.

Glowstick bleu : à l'obtention, s'est transformée en entité véhiculant des âmes vengeresses. Est forcée d'en accomplir la volonté en tuant les loups ayant perpétré contre elles une trahison de tout sorte.

Pouvoir inné : comme sa mère, peut créer de petites illusions translucides.

Dispose d'une immense paire d'ailes bleues lumineuses qu'elle peut faire apparaître, disparaître, ou rendre invisible à sa guise. Ne lui permettent que de planer.

SETHEK
3 ans [3]
Louveteau Séide.
Fils de Tatsu et Ether, frère de Quartz.







» Feuille de perso'
» Points: 0
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1
Perso 2
Perso 3
Perso 4
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: D'une pierre deux coups | Dairo   Lun 17 Avr 2017, 21:51



    La déesse lui apparut.

    S'il avait souvent suivi Valka lors de ses prières quotidiennes, jamais il n'avait fait face à un dieu. Même s'il savait que Dairo ne se présentait que sous la forme de mirage, il eut le souffle coupé par sa beauté et la puissance qui se dégageait d'elle, malgré son visage doux. Ce qui l'époustoufla le plus fut son regard. Doux, assuré, remplit d'appréhension en même temps, et par-dessus tout, luisant d'intérêt. Pour lui. Il ne comprenait pas. Il ne comprenait pas non plus pourquoi elle pensait que d'autres divinités l'auraient accepté pour porter leurs couleurs. A ses oreilles, cela n'avait aucun sens. Il fronça légèrement les sourcils sous l'effet de la perplexité, et ne répondit pas. Il n'y avait pas besoin, de toute façon. Elle lirait dans ses pensées.

    Attentif, il écouta les consignes de la Renarde. Il savait déjà en quoi consistait l'épreuve, mais préférait être vigilant et ne manquer aucun détail sur son déroulement. Elle finit par lui donner le premier indice qui devait le guider vers le premier orbe, avant de disparaitre. Il se retrouva seul, et surtout, complètement perdu.

    Il aurait dû s'y attendre. L'imagination était une chose, mais c'était surtout la ruse que Dairo évaluait chez ses prétendants. Sethek était-il rusé ? Sûrement pas. Pas plus qu'il n'était particulièrement intelligent. La panique s'empara de lui. Oublier ce que l'on voit pour ouvrir les yeux sur ce que l'on cherche ? Ça n'avait aucun sens ! Comment pouvait-on voir quelque chose que l'on cherchait, puisque, précisément, on était en train de le chercher ? Il se mit brutalement sur ses pattes et fit volte-face en grondant, furibond. Elle était sûrement en train de se moquer de lui. Elle n'avait jamais cru à ce qu'elle disait vis à vis des autres dieux. Elle lui donnait un faux indice pour le faire tourner en rond pendant des heures et le tourner en ridicule. Sur ce coup de sang, Sethek rejeta l'indice de la déesse loin de lui et agit de son propre arbitre.
    Il balaya les alentours du regard. Il savait que beaucoup de choses qui se trouvaient devant lui - des plantes, des animaux - n'étaient probablement pas vraiment là. Sans s'en rendre compte, il suivit le conseil de la déesse en fermant les yeux sur son environnement, et en ne se fiant plus qu'à son odorat. Les images n'avaient pas d'odeur. Il put mettre l'appréhension de côté en se rassurant lorsqu'il croiserait une bête menaçante. Elle n'existait pas si elle ne sentait rien.
    Il prit une grande inspiration. L'orbe n'était pas loin. Mais il pouvait être partout. Aveugle aux monstres et aux plantes qui semblaient vouloir l'agresser, il chemina lentement et sans appréhension, jusqu'à ce que très rapidement un éclat n'attire son regard. Dans l'ombre d'une dune était logé le premier orbe, à moitié enseveli dans le sable, mais très visible pour le regard affûté de Sethek. Il se dirigea vers lui en trottinant, passant à travers un reptile qu'il savait n'être qu'un mirage de Dairo.

    En y regardant de plus près, l'orbe ne brillait que d'un seul côté, à sa gauche. Sethek tourna la tête dans cette direction et plissa les yeux. La boule auréolée de lumière orange semblait lui indiquer d'aller par là. Il pouvait même voir un éclat semblable à celui-ci à quelques centaines de mètres. Comme s'il était mené directement à son second trésor. Il tourna la tête du côté opposé. Une légère tornade de sable se formait sous l'effet du vent. Plusieurs créatures reptiliennes arpentaient les environs, en venant parfois aux griffes et aux crocs, visiblement très agitées. Il n'y avait pas la moindre trace d'un orbe. Et pourtant, ce fut cette direction que Sethek choisit de prendre. Il ne pouvait pas croire que trouver le second orbe était aussi facile que de suivre une direction indiquée. Un chemin trop simple à prendre était forcément le mauvais. Il évita soigneusement de provoquer les illusions, ne sachant au final pas du tout si elle étaient capables de le blesser, même si elles ne sentaient rien, se montrant plus prudent que précédemment lorsqu'il avait délibérément traversé l'espèce de gros basilic - pour sa défense, il lui avait paru plutôt lourd, très lent, et pas spécialement agressif, mais c'était tout de même une grosse erreur de sa part, qui plus est assez étonnante venant de lui. Cette fois, lorsque les créatures au ventre bas et aux longues gueules fines aux dents acérées se précipitèrent vers lui, il les prit de vitesse ou les esquiva lorsqu'il ne pouvait les distancer. Il s'approcha le plus près possible de la tornade pour les dissuader de le suivre, puis lutta de toutes ses forces pour se dépêtrer de son attraction. Il n'y voyait plus rien. Il ferma les yeux, rabattit les oreilles contre sa nuque, ferma hermétiquement les lèvres et avança droit devant, dans la direction qu'il s'était fixé.

    Il crut y laisser des plumes - littéralement - mais finit par avancer avec moins de difficultés, jusqu'à être à nouveau capable de courir. Essoufflé, il progressa à petites foulées en cherchant la moindre trace de lumière. Après un instant de désespoir grandissant, il le vit enfin, posé à même le sol. Il s'en approcha et l'observa intensément, sous toutes les coutures. Il ne contenait pas de pendentif. Peut-être avait-il un indice pour le mener vers ce dernier. Mais Sethek ne trouva rien. Incapable de trouver de réponse, il sentit la colère s'emparer de lui. La frustration était absolument ingérable. Pourquoi ? Pourquoi ce stupide orbe ne pouvait-il pas l'aider comme il était censé le faire ? Il n'était pas arrivé jusque là pour rien ! C'était compréhensible, après tout. Sethek était une erreur. Il n'était ni fort, ni intelligent, pas comme Quartz. Il n'avait jamais rendu ses parents fiers et avait même poussé sa mère à s'éloigner de lui. Il ne méritait rien, surtout pas la bénédiction d'une déesse comme Dairo, ou n'importe qui d'autre d'ailleurs. Il entra dans une rage convulsive contre lui-même et tourna en rond un long moment, l'échine complètement hérissée. Il finit par s'asseoir et balaya à nouveau les environs d'un regard noir. Le vent souffla dans son dos, agitant ses longues plumes et jouant dans les crins de jais de sa crinière. Au départ, il ne réagit pas. Puis il ouvrit grand les yeux. Le voilà, son indice. C'était le vent. Il se leva, et se concentra pour marcher exactement dans la direction dans laquelle il soufflait. Lorsqu'il comprit, il déglutit avec difficulté et sentit son coeur s'emballer.

    Il se dirigeait droit vers la tornade, qui avait prit en volume.
    Ce n'était pas un mirage : il pouvait sentir le vent et le sable le fouetter douloureusement. Il ne pouvait quand même pas s'approcher d'un tel danger ! Il se planta à plusieurs dizaines de mètres de là, les membres fermement plantés dans le sable, et considéra la situation avec de grands yeux ronds. Loin au-dessus du sol, emprisonné dans les brises capricieuses, lévitait un pendentif orange.

    Ainsi donc, Dairo voulait sa mort.
    Il avait la question et les moyens d'y répondre, mais n'arrivait pas à se servir du style pour tracer la solution. En fait, ce n'était pas une solution, c'était du suicide. Mais, pour avoir une chance d'être accepté, il était prêt à tout. Presque tout. Car Sethek restait un loup très craintif, et malgré ses tentatives à s’exhorter au courage, il n'y parvint pas.

    A moins que ...

    Il s'approcha de la tornade à tous petits pas. Ces caprices de la nature avait quelque chose en commun avec les cyclones, ou même les orages. Une particularité que tout animal capable de respirer et de différencier des odeurs devrait remarquer. Ces choses-là avaient une odeur. Âcre, métallique, qui inspirait aussitôt l'angoisse et poussaient les créatures à se cacher. Sethek huma à pleins poumons. Il ne sentait rien. Il plissa les yeux et leva la tête vers le pendentif. Décidément, Dairo était réellement pleine de surprises. Il fit encore un pas vers la tornade. Le vent manquait de lui arracher les cheveux. Encore un. Il faillit perdre pied et s'envoler. Profitant d'un soubresaut de bravoure, il bondit à l'intérieur de la tornade.
    Celle-ci s'évanouit automatiquement.
    Le pendentif lui tomba sur la tête avant de rebondir et de se ficher dans le sable. Tremblant de tout son corps, parvenant difficilement à la constatation qu'il avait été plus malin que la déesse et ne s'était pas laissé démonter par une illusion plus vraie que nature, il se saisit du bijou et repartit vers le temple d'une démarche des plus incertaines. Sans piper mot, en levant les yeux vers sa statue avec déférence et soumission, il le déposa aux pieds de l'effigie, recula prestement et s'assit, peinant à retrouver un rythme respiratoire normal.

Revenir en haut Aller en bas
Dairo
».New'


Féminin » Nombre de messages : 20
» Age : 51
» PUF : La renarde
» Date d'inscription : 25/02/2012

MessageSujet: Re: D'une pierre deux coups | Dairo   Sam 29 Avr 2017, 15:54

    La déesse se matérialisa devant lui au moment où il posait le pendentif au sol, devant la fontaine. Elle avait suivi avec satisfaction son avancée, ses doutes qui l'avaient presque conduit au désespoir, jusqu'à ce qu'il ne triomphe finalement. Elle n'avait rien qui puisse justifier un refus et nulle envie de lui refuser. Sa silhouette luminescente apparue assise au-dessus de la surface de la fontaine, et son visage afficha un sourire léger.

    "Félicitations, Sethek. Tu as admirablement réussi cette épreuve."

    Un petit tube magique, en verre, se matérialisa devant eux et alla se remplir du liquide lumineux, avant de venir se déposer devant les pattes du jeune loup. Le pendentif ne disparut pas, mais perdit son aura lumineuse, ne laissant qu'une lumière presque imperceptible au centre de son médaillon. Il était libre de le garder, si bon lui semblait.

    "Bienvenue parmi les Disciples de la Renarde. Arbore cette couleur avec fierté, et fais-lui honneur. Désormais, tu ne seras plus jamais seul."

    Lorsqu'elle disparut une aura de bienveillance sembla brièvement entourer le jeune loup, une sensation de réconfort à nulle autre pareil. Puis tout s'évapora, comme si rien ne s'était passé.
Revenir en haut Aller en bas
 
D'une pierre deux coups | Dairo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amalia Petridis - D'une pierre deux coups
» Combien ont coûté à Haiti les deux coups d'état contre Aristide ?
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: