Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 → Un affreux goût de déjà-vu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
». Maître du Jeu
avatar

Masculin » Nombre de messages : 3108
» Age : 27
» PUF : Je suis le maître du jeu.
» Date d'inscription : 28/11/2010

» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: → Un affreux goût de déjà-vu   Dim 23 Avr 2017, 18:21

Une odeur inconnue vous titille les narines.

L'inconnu ne s'est pas montré discret, et c'est plutôt étonnant. On dirait qu'il voulait être repéré, et même suivi.
Une piste d'odeur très nette, âcre et suffocante, s’étend sur toute la longueur de l’île. Une extrémité part de la Rougelande, l’autre du Dolmen des Perdus. En son centre, dans un large fossé creusé dans la terre même, au pied du vieux saule, se trouve un charnier. Il n’y a pas que des os de proie : il y a aussi de très vieux os canins.

Ce n'était pas là quelques jours plus tôt.

Vous ne comprenez pas, et vous êtes agacé. De plus en plus agacé.
Qui ose vous donner des ordres chez vous ? Qui se permet d'essayer de vous faire peur ? Vous refusez de partir.

Puis soudain, ils apparaissent.
Les os volent en tous sens alors que du fossé surgissent des dizaines de créatures, qui se ruent à l’assaut avec une férocité indéfinissable. Sur le coup, vous n’identifiez pas ce que c’est, puis vous vous rendez compte qu’il s’agit de loups. Mais ils sont très, très différents de vous.

Plus petits, mais plus sveltes, incroyablement plus rapides, à la peau dure, à la fourrure courte et aux muscles très noueux, ils vous surpassent très nettement en vitesse et leur acharnement vous déstabilise. L’effet de surprise vous cause aussi du tort, et le tout mis bout à bout, vous perdez cette embuscade. Maintenus au sol par l’ennemi, vous ne pouvez qu’attendre votre sort.

Au-dessus du bruit des respirations affolées, vous entendez un bruit sourd.
Un rire, très rauque.
A peine audible, mais persistant, qui cause une sueur froide dans votre dos.
Des hautes branches du saule tombe une masse. Le bruit de l’impact vous surprend et vous fait sursauter. L’animal s’est probablement cassé les quatre pattes en sautant de si haut … Pourtant, il parvient encore à mettre une patte devant l’autre.
Mais son corps est … Difforme.
Sa fourrure est complètement miteuse. Par endroits, on dirait que le poil s’est momifié. Les oreilles sont totalement mitée et déchirées. Les parasites courent le long de son dos. Ses griffes sont longues et comme couvertes de moisissures. Sa queue est très raccourcie, et tordue dans un angle bizarre. Son corps est lacéré par de multiples cicatrices, certaines très profondes. Les os de la créature saillent sous sa peau.

Il a l’air millénaire.
Seuls ses yeux brillent d’une énergie digne de la force de l’âge, et leur expression oscille entre l'intelligence et la folie. Des yeux d’un bleu très froid, très pur. Il force le respect. Il inspire la crainte.
Sa gueule se fend en un rictus si effrayant que malgré vous, vous ne pouvez pas refouler la peur qu’il suscite en vous. Vous ne pouvez pas non plus détourner le regard. Vous ne faites qu’attendre. Son regard se plante dans celui de chaque loup retenu. Il détaille tout le monde. Puis il retourne près du tronc de l’arbre, afin d’avoir une vue sur tout le monde, et s’assoit pesamment. Son sourire carnassier ne le quitte pas.

- On est toujours aussi buté, à ce que je vois …

La voix est profonde, rocailleuse, gutturale. Le ton est étonnamment doux. Tout chez cet individu est déstabilisant.

- J’avais espoir que la nouvelle génération soit dotée de plus d’intellect. Je suis amèrement déçu.

Il baisse les yeux vers le fossé.

- Le message était pourtant parfaitement clair. Et vous n’avez pas compris. Dans ce cas-là, je vais avoir recours à une autre méthode.


Il fait claquer ses mâchoires. L'un des loups bruns à crête rouge qui a surgit de l'ossuaire retourne à l'intérieur de la galerie. Un hurlement strident vous vrille les oreilles et, quelques secondes plus tard, il en ressort en tirant un loup au pelage argenté par la peau du cou. Les Séides le reconnaissent, malgré la terre qui tâche son pelage et les quelques éraflures qu'il a sur les épaules et les flancs. C'est la sentinelle qui a disparu il y a quelques jours !
Leur soulagement laisse rapidement place à une crainte glaciale. Le soldat pousse la sentinelle vers le loup décharné, mais étrangement, celui-ci ne fait rien contre lui. Il lui fait juste un signe de tête et, avec raideur, la sentinelle s'assoit à côté de lui en tremblant, les oreilles rabattues et la queue coincée entre ses cuisses.

- Pour qui tu te prends, exactement ?

Vous vous tendez comme un arc.
Un mâle dans la force de l'âge, un Brethen, s'avance de quelques pas, toisant le loup sans âge et retroussant les babines. Son échine se hérisse et sa gueule s'ouvre à nouveau sur des mots menaçants. Gahan, un mâle ayant rejoint la meute il y a quelques années de cela, s'arrête à seulement deux pas du grand loup gris, tout dans sa posture indiquant qu'il était prêt à l'affronter, en dépit de ses menaces et de son armée de sbires.

- Tu penses pouvoir débarquer ici et nous dire quoi faire ? Tu penses qu'on va t'obéir, alors que nous sommes chez nous, et que nous sommes libres ? Tu penses que déployer ta petite armée va nous faire peur, alors que nos meutes respectives sont loin d'être au complet en ce moment même ? Tu rêves ! aboya t-il avec hargne.

Et avant que quiconque ait pu réagir, le loup gris attaque.
Vous ne donnez pas cher de la peau du vieux mâle contre un bagarreur comme Gahan, et pourtant.
Et pourtant.

Avec une agilité indescriptible, il parvient à esquiver la charge de son assaillant, qui se retourne prestement pour repartir à l'attaque. Il bondit et vise la gorge du mâle gris, qui se cabre au lieu d'éviter l'attaque. Vous attendez le craquement qui annoncera que sa nuque a été brisée. Au lieu de cela, il encaisse entièrement le choc, coupant le souffle à son adversaire. Il l'attrape ensuite à la base de l'oreille, le faisant hurler de douleur, plante fermement ses pattes sur ses épaules en plongeant ses griffes dans sa peau. Il lui arrache l'oreille, puis prend une prise ferme à la base de son cou. Une série de craquements atroces retentis, recouverts par les beuglements de la victime.

Et, comme ça, il lui arracha la tête.
Littéralement.

Il ouvre les mâchoires pour se débarrasser du crâne séparé du corps et secoue la tête avec dégoût.

- … Quel gâchis.

Son faciès change radicalement. Son visage se ferme et se durcit. Son regard ne cille pas et se fait extrêmement menaçant. La colère fait trembler ses babines et hérisse son échine décrépie.

- Croyez-moi, je ne tire aucun plaisir à faire ça. Aucun. Mais si vous m'y obligez, en vous comportant ... De la sorte, je le ferai. Revenons à nos moutons, maintenant. Je suppose qu'après cela il n'y a plus besoin que je me présente, mais pour les plus jeunes d'entre nous, je vais faire cet effort. Je suis Rengar, chef des Precursors. Depuis le temps, vous vous êtes sûrement dis que j’étais mort, à juste titre.. Krilla et Margarett sont parties il y a bien longtemps maintenant, hélas. Mais elles m’ont laissé un petit cadeau. Un héritage, pour être plus précis, ajouta-t-il en se pourléchant les babines.


Les sbires qui vous retiennent lancent un jappement bref et sonore, de concert. Les oreilles de Rengar tintent de plaisir.

- Contemplez la nouvelle génération de Precursors ! Des êtres affûtés, taillés pour la survie. Des années de croisements et d’étude génétique pour créer les plus parfaits représentants de notre race.

Il fronce les sourcils, puis secoue la tête de gauche à droite.

- Relâchez-les. Ce n’est pas une position très confortable pour écouter une histoire. Allez-y, mettez-vous à l’aise.On a beaucoup à se dire.
Donc … Vous ne vous souvenez probablement pas des circonstances de notre départ dans les ombres, mais vos ancêtres l’ont vécu. Petite leçon d’histoire : ma meute supposée originelle était composée de loups de la « nouvelle » génération de Punk Wolf, et portait le nom de Séides. Celle qui a tout oublié de son passé, de son histoire, de sa famille. Nous, nous nous sommes souvenus. Nous avons déserté cette meute de loups, prisonniers de leur oubli, et nous nous sommes rassemblés avec une conviction : faire renaître notre véritable histoire, notre héritage, et reprendre le contrôle de nos vies. Vos ancêtres ne l’ont pas entendu de cette oreille … Ils nous ont traité d'hérétiques, de fous, et nous ont bannis de leurs frontières en poussant leurs assassins à nous traquer et à nous tuer. Nous avons tenté de raisonner avec eux, et plus tard, avec ceux qui se sont séparés du noyau Séides pour devenir les Brethens. Mais il n'y a eu aucun résultat ... Alors nous leur avons fait la guerre, dans l’espoir de récupérer ce qui nous revenait de droit, et d’ouvrir les yeux de ceux qui se sont enfoncés bien trop profondément dans l’ignorance. Ils se sont basés sur beaucoup d’interprétations et de préjugés pour nous définir, alors je veux parler ici à cœur ouvert, et je veux que cela se fasse dans les deux sens. Nous n’avons pas abandonné l’espoir de reprendre cette île, qui nous appartient. A nous, les véritables enfants des dieux, ceux qui n’ont jamais rien oublié, et ceux qui ont été les seuls à démontrer la cruauté sans faille de Cronos. Lui, dieu des dieux, qui a annihilé tout un peuple car il n’en était plus satisfait. Lui qui a remodelé des êtres à partir des anciennes lignées en manipulant leur esprit pour qu’ils ne sachent rien. Rien que ce qu’il voulait implanter dans leurs mémoires.


Il leva un bref instant les yeux au ciel. La sentinelle à son côté a cessé de trembler. Du coin de l'oeil, il observe l'orateur avec un mélange d'incompréhension, d'horreur et ... D'une autre émotion, que vous ne parvenez pas à déchiffrer. Rengar se racla la gorge sans y prêter attention, et poursuivit :

- Voici comment ça va se passer. Nous allons récupérer notre Mine, puis le reste des territoires que nous convoitons, petit à petit. Tout loup qui le souhaite est invité à nous rejoindre. Tout loup qui voudrait vivre libre, en solitaire, aura droit de passage ainsi qu’une possibilité de chasser sous conditions sur nos terres. Ceux qui s’opposent à nous …

Son éternel sourire cruel illumina son visage d’un éclat sauvage.

- Rien n’empêche qu’ils vivent leur vie de leur côté. Vous voyez, avec le temps, je suis presque devenu raisonnable, et je me suis souvenu des erreurs passées, ajouta-t-il en dévoilant ses crocs. Gardez toutefois ceci à l'esprit : pendant toutes ces années où vos ancêtres nous ont pourchassés, nous avons été condamnés aux ombres. Bon nombre des nôtres sont morts de faim ou ont tout simplement été tués, car ils déshonoraient le nom de Cronos. Aujourd’hui, il est grand temps de rattraper les erreurs qu’ils ont commises. Il vous faudra donc apprendre à partager. Et si vous n'y êtes pas disposés, ma foi ...

Son regard se posa sur le cadavre baignant dans le sang du mâle décapité. Il se remit d’aplomb sur ses quatre pattes et balaya l’assemblée du regard.

- Questions ?

***

Ainsi donc, les Précursors sont de retour.

Au fond, ce n’est pas tellement une surprise. Hormis la survie de Rengar, qui dépasse toute logique.

Pour l’instant, impossible de comprendre comment il peut être encore en vie, il y a de toute façon plus important à faire pour l’instant. Prendre une décision. Les Precursors sont incontestablement plus nombreux, sûrement plus forts, et certainement mieux organisés que la première fois. Dans l’immédiat, vous ne pouvez pas les attaquer. Vous n’êtes pas prêts à cela. Mais il va falloir décider de la marche à suivre. Allez-vous les laisser s’installer sur l’île ? Allez-vous prendre le risque de vous battre contre eux ? Allez-vous les rejoindre ?

Le choix est très personnel … Ce n’est pas parce que votre meute aura décidé d’une voie qu’elle sera la meilleure pour vous. Réfléchissez-bien. Consultez les Archives. Discutez avec les Anciens. Ne prenez pas de décision trop hâtive. Punk Wolf se souvient de ce dont les Precursors ont été capables. Beaucoup se souviennent aussi du dénouement si particulier que la confrontation avec eux a donné.

Essayez de faire le meilleur choix possible, s’il y en a un.
Revenir en haut Aller en bas
Vekah
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 3167
» Age : 23
» PUF : Vekah / Amneshia
» Date d'inscription : 04/08/2009
» Personnages :
    bulletpurple Sumer. & Remus.
    ~ Double faces
    6ans- 08/09/2016
    Lazulis & Herboriste
    Rose
    Célibataire | Hétérosexuelle et Homosexuel
    #ffccff
    #330033

    bulletorange Heinrich.
    ~ L’indépendant
    3ans - 31/03/2017
    Solitaire
    N'aura jamais de Glow'
    Célibataire | Asexuel
    #ff9966

    bulletgreen Anastasia.
    ~ Fougère urticante
    2ans - 13/05/2017
    Lazulis & Chef
    Future Bleu
    Célibataire | ???
    #009900


» Feuille de perso'
» Points: 460

MessageSujet: Re: → Un affreux goût de déjà-vu   Dim 23 Avr 2017, 22:14

    bulletpurple Adèle ~
    L'ours délicat...

    bulletpurple Les terres de Punk Wolf n'étaient plus aussi sûres qu'avant... Les événements récents ne laissaient aucun doute. Deux fontaines avaient été profanées, celle du Mido et de Ao. Des individus jusqu’à maintenant inconnus prenaient un malin plaisir à instaurer un climat de peur. Pourtant malgré ces actes de profanation, aucun d'entre eux ne fut revendiqué par quoi que ce soit. Personne. Cela n'était qu'une mauvaise farce de solitaire de passage sur l'île ou bien un véritable danger tapi dans l'ombre? Aka et Dairo semblaient savoir, mais ne voulurent rien dire à ce sujet. Les deux Dieux avaient alors demandé aux Séides et aux Brethens de prendre garde, de surveiller les frontières avec soin et surtout de bien rester à l’abri.

    bulletpurple La truffe au vent Adèle sentit rapidement l’effluve d'un intrus dans la Rougelande. L'odeur était celle d'un lupin mêlée à celle de charogne. Il était bien difficile de la rater vu le niveau de puanteur de celle-ci. Bien que cela soit déraisonnable de sa part, cette dernière suivit l'empreinte olfactive. Il y a peu, un soldat du nom de Ary avait disparu lors d'une de ses rondes sans laisser de traces. Adèle était peut-être sur la piste du loup crème.

    bulletpurple La piste odorante l'avait menée jusqu'à l’éclat saule, territoire de Kiro. Le guerrier était un de ses disciples, ce n'était pas un indice très intéressant, mais la coïncidence avait de quoi titiller la curiosité. Plus ses pas allaient vers le centre de la plaine, plus l'odeur putride de charogne effaçait celle du loup. Puis au loin, Adèle pu apercevoir un attroupement d'animaux sous le Saule qui portait la fontaine de l'anaconda. Trop loin pour distinguait s'ils étaient loup ou autres chose, elle se rapprocha. L'effluve de chair pourrie ne lui permettait plus de sentir quoi que ce soit d'autre.

    bulletpurple Ses pattes foulaient l'herbe lentement, elle se faisait aussi discrète que possible. Bien que cela soit difficile étant à découvert. Étrangement plus elle arrivait à distinguer les individus, plus son cœur s'affolait et se serrait. Son Glowstick lui aussi s'affolait sans raison. La lueur se fit vive et voulu manifester son pouvoir. La louve anthracite pouvait sentir de la chaleur émaner de son chapelet. Il était vrai que les Glowsticks étaient instable ces derniers mois. Adèle se désintéressa de son collier pour reposer ses prunelles sur le groupe. Quelle ne fut pas sa stupeur quand elle remarqua que le groupe était fait de loups, mais là n'était pas la surprise. Ils étaient nombreux, très nombreux et la plupart d'entre eux étaient semblables, tel des jumeaux. Finalement l'un d'entre eux l’aperçut. Comme un regroupement de chiens devant une route voyant un camion de charcuterie passer, tous les regards se tournèrent vers elle. C'est à ce moment que le pouvoir d'Aka l'abandonna. L'assemblée se leva, mais ne broncha pas. Il était trop tard pour faire demi tour, derrière la foule une voix s'éleva, mais celle ci ne lui était pas destinée. Un silence s'installa par la suite, les loups étaient près à lui sauter dessus. Toutefois, ils ne le firent pas. Tout cela était étrange.

    bulletpurple Tout bon loup qui avait envie de vivre aurait fait demi-tour, mais il y avait de grande chance qu'il se fasse rattraper par la suite. Adèle prit son courage à deux pattes et s'avança dans la foule. L'attroupement s'écarta sans broncher, jaugeant la nouvelle venue en attendant de décider comment réagir. Personne ne lui parla, aucun ne la toucha, tous étaient près à lui sauter à la gorge. Une armée face à un seul loup... Adèle avait beau être plus puissante qu'un soldat lambda et un pouvoir lui permettant de se transformer en ours. Elle ne ferait pas le poids face à eux, son Glowstick s'était éteint et sa technique de combat était néant. Il fallait se l'avouer, ils étaient sacrément plus avantagés qu'elle avec leur carrure profilée et bodybuilder. Leurs regards la transperçaient de part en part, elle qui était si enjouée d’habitude était livide. Elle avait de quoi se faire dessus et appelait sa mère d'outre tombe.

    bulletpurple Leur déplacement progressif ouvrit la vue d'Adèle sur le chef du groupe, un cadavre à ses pieds et Ary bien vivant sur l'un de ses côtés.

    bulletpurple La femelle sombre finit son parcours et s’arrêta une fois sortie de la foule. Elle n'avait d'yeux que pour lui. La maternelle avait vu le corps décapité et son camarade, mais rien ne comptait plus que lui. Son regard l'avait agrippée avec violence et son sourire ravageur l'avait happée avec férocité. Tétanisée par une peur surnaturel, elle ne bougea pas. Elle savait qui il était. La colère se mélangea à la terreur pour enfin donner naissance à quelques mots:

    "Ren... Rengar!"

    bulletpurple Ses muscles se crispèrent, la colère avait dépassé la peur ou plutôt la peur était trop forte pour être raisonnable. Le sang de la louve bouillonna dans ses veines et ses griffes lacérèrent l'herbe douce sous ses pattes.

    "Tu n'en as pas eu assez? Il ni avait pas assez de morts? Pourquoi t'acharnes-tu sur ma famille? Pourquoi n'es tu pas mort comme un chien dans ton coin?"

    bulletpurple Adèle était pourtant quelqu'un ouvert d'esprit et pacifiste, mais face à ce monstre son identité avait disparu. Même si ce n'était pas lui qui avait tué son frère, il ne restait pas moins le chef de l'immonde créature qui avait fait un infanticide. Et puis tout le reste... Elle ne pouvait pas lui pardonner, juste le détester au point de vouloir le tuer. La rage était tellement forte à son égard. Sa mâchoire se serra avec hargne, elle ne devait pas lui bondir dessus. Un léger goût d'hémoglobine lui chatouilla les babines. La femelle essayait tant bien que mal de ne pas succomber qu'elle ne fit pas attention que ses gencives saignaient à cause de la pression. Adèle ne devait pas succomber à cela, pas comme lui qui avait fait tant de mal. Elle n'était pas comme cela, le sang ne lui procurait aucun émoi. Pourtant, si elle pouvait le voir baignant dans son sang... Adèle en serait heureuse.

    bulletpurple Une brève lueur ralluma son Glowstick, mais mourut aussi rapidement. Dans un élan inconsidéré, elle s’élança vers le loup pouilleux. Adèle n'avait rien fait lors de son premier passage. S'il était là, cela ne voulait dire qu'une chose. Le cauchemar allait recommencer. Il était hors de question que cela se reproduise.

    Elle ne voulait plus entendre de pleurs.

    Elle ne voulait plus être victime du destin.

    bulletpurple Elle voulait encore voir sa meute sourire… Même si elle devait se salir pour cela ou même mourir.
Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t5408-8594-vekah-s-pero-8592
Ar'Okai
».New'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 43
» Age : 51
» Date d'inscription : 10/10/2015

MessageSujet: Re: → Un affreux goût de déjà-vu   Dim 23 Avr 2017, 22:34



    Le sang s'écoulait encore de ses babines.

    Le goût âcre et métallique de la substance lui collait au palais et attisait ses sens de prédateur, bien que l'heure ne fut pas à la chasse, du moins pas encore. D'apparence placide, il attendait simplement qu'ils réagissent, analysant leurs faciès et les probables réactions qui se faisaient en eux. Son regard finit par glisser à nouveau sur le cadavre du vieux Brethen, et un curieux frisson lui parcourut l'échine, un mélange de déception et de haine semblable à celui qui l'avait poussé à commencer sa quête. Cet amalgame de ressentis insupportables. Rengar n'était pas quelqu'un de qui on triomphait par la force. Même alors qu'il était sans doute plus âgé que n'importe qui, sûrement plus vieux que le vétéran qu'il venait de tuer pour préserver sa propre vie. Il savait déjà comment les Séides en particulier allaient interpréter cet acte : ce serait un meurtre. Mais après tout, n'avait-il pas fait que se défendre ?

    Il orienta les oreilles en arrière et retroussa légèrement les babines lorsqu'une louve fendit la foule pour lui faire face, réduisant avec fougue l'écart qui les séparait. Aussitôt, le meneur Precursor comprit que le message n'était toujours pas passé. Un brusque soubresaut de rage le secoua et le propulsa sur ses quatre pattes. Sa queue tordue se dressa autant qu'elle le pouvait et sa nuque s'abaissa alors qu'il jaugeait son adversaire. Celle-ci non plus n'était plus toute jeune. Mais c'était sans nul doute l'une des meilleures guerrières qu'il lui serait donné d'affronter ici. Elle lui faisait un peu penser à la Rouge ... Mais il ne l'avait pas vue. Elle était sûrement morte. De même que la plupart de ceux qu'il aurait bien aimé retrouver. Quelle allégresse cela aura été de lire la stupeur et l'incompréhension sur leurs visages alors qu'il faisait son grand retour ...

    Elle lui hurla des mots au visage, mais il ne l'écoutait déjà plus. Toute sa concentration était dans l'analyse de son adversaire, ses points forts et ses points faibles. Un large rictus étira ses lèvres alors qu'il posait les yeux sur son glowstick. Comme cela allait être amusant. Lorsqu'elle bondit à l'attaque, Rengar s'était préparé. Avec une facilité vexante, il esquiva l'attaque et se retourna d'un geste pour planter ses crocs au-dessus des reins de la louve. La morsure, sèche, profonde, frappa loin dans la chair, atteignant presque les os. Profitant de ce bref avantage sans hésiter un quart de seconde, Rengar se cabra et ramena la louve vers l'arrière, la plaquant au sol, les quatre pattes en l'air. Elle réussit à l'attraper au niveau de l'épaule, et ne lâcha prise que lorsqu'elle heurta le sol, arrachant un pan de fourrure à Rengar qui laissa sa chair à vif. La décharge de douleur le grisa, et rompit les dernières chaines qui le liaient encore à la décence.

    Car oui, jusque là, Rengar s'était montré décent.

    Avec un mugissement digne d'un dragon, il ouvrit grand les mâchoires, qui semblèrent même faillir se rompre sous l'effort. Il frappa avec violence et rapidité, tel un serpent, et atteignit directement la gorge, y plongea profondément les crocs et en arracha tout ce qui s'y trouvait alors que les griffes de ses pattes antérieures fouillaient la poitrine de sa victime. Une explosion de sang lui gicla au visage alors que la louve se vidait de son sang dans d'affreux soubresauts d'une souffrance indéfinissable. A nouveau Rengar avait tué celui qui l'avait agressé. Rapidement. Sans torture. Avec une propreté et une efficacité impressionnante. Le prochain à tester sa patience n'aurait pas droit à cette chance.

    Essoufflé, fulgurant de rage, Rengar recula, repoussant les pattes de la louve qui étaient retombées contre lui d'un geste impatient et agacé. Autour de lui, sa meute se rapprocha, formant un large arc de cercle offensif. Tous avaient la même expression que lui. Déçue. Agacée. Haineuse. Désabusée. Les sbires bouillonnant avaient du mal à rester sur place. Mais leur meneur de donna jamais l'ordre d'attaquer. Il observait simplement l'assistance, se demandant si un troisième imbécile allait vraiment tenter de jouer la carte de la force brute contre lui. Contre eux.

    - Questions ? répéta t-il, les crocs entièrement repeints en rouge du sang de ses deux victimes.

Revenir en haut Aller en bas
Cro
». Inébranlable
». Inébranlable
avatar

Féminin » Nombre de messages : 7064
» Age : 23
» PUF : Croket
» Date d'inscription : 04/08/2009
» Personnages : _____

bulletblack ☥ ☀ Nout
Etelkrus ; Guerrière
8 ans ( 2.10.17 )
Avec Darius ♥
#goldenrod


bulletblack Jagh
Etelkrus ; Garde
6 ans ( 14.10.17 )
Célibataire
#green & #ghostwhite


bulletgreen ❄ ☤ Heever
Lazulis ; Herboriste
4 ans ½ ( 25.10.17 )
Célibataire mais ne repousse pas Volstein.
#07cfb6 & #gainsboro


bulletyellow ☥ ✐ Grimm
Etelkrus ; Bêta
Archiviste & Chirurgien
3 ans ½ ( 15.10.17 )
Avec Vinara ♥
#snow & #c9aa9c


bulletblack ☥ ☸ Geb
Etelkrus ; Apprenti Guerrier
1 an ½ ( 25.10.17 )
Avec Korra ♥
#chartreuse & #dfc4b4


bulletorange Nachos
Etelkrus ; Guerrier
3 ans ( 15.10.17 )
Célibataire
#e63811 & #382929

___

Pnj ; Darius, Guerrier Etelkrus.

___

» Feuille de perso'
» Points: 187

MessageSujet: Re: → Un affreux goût de déjà-vu   Lun 24 Avr 2017, 00:40

La scène était surréaliste, impossible. Jamais l'hybride n'aurait penser que les monstruosités racontés par les anciens soient si proche de la vérité... Nout, qui était venue montrer l’Éclat Saule à son jeune fils, avait été des premières à découvrir l’amoncellement de squelettes et ce que cela impliquaient. Un autre soldat qui l'accompagnait était reparti en courant le plus vite possible avertir les Séides et trouver les Alphas. En attendant, la louve crocodile ne pu que protéger Grimm en se plaçant au dessus de lui. Elle avait toujours espéré pour lui qu'il n'ai jamais à connaître de crise comme elle en avait vécu avec Everbloom. A en croire les anciens, si elle se rappelaient bien des sombres histoires d'horreur, les prochains temps seraient bien pires que ce qu'ils avaient connus. En tout cas qu'elle avait connu. Nout ne put rien faire pour empêcher le louveteau de voir le sang couler. Grimm restait figé, entre la peur et l'incompréhension. Ses yeux d'enfant ne pouvait se détacher du très vieux loup gris et de sa victime décapitée. Le spectacle devint plus insoutenable encore lorsqu'Adèle s'élança contre le montre de poil et de chair. Nout se rappela alors qu'à l'époque, bien avant sa naissance, la Maternelle avait perdu un frère alors qu'elle n'était que louveteau... Elle aurait tant voulu l'aider, mais la scène se passa si vite que personne ne pu réagir... Tous restaient abasourdis par la rapidité à laquelle la mort avait entraîner avec elle deux âmes meurtries... Et cela, grâce aux Precursors. Ou du moins à leur chef...

Jagh et Widar faisait également partis de la foule. Jagh se préoccupait autant du discours de ce loup inconnu et étrange que de retrouver des éventuels gamins perdus, comme Grimm ou Noroi, ou encore son frère. Il était un Gabelou, oui, un soldat, oui, mais il avait ce réflexe de Maternelle souvent, qui le faisait s’inquiéter pour les plus jeunes. Alors tout en écoutant et observant la scène aussi surprenante que monstrueuse, le loup blanc et vert sondait la foule à la recherche des plus jeunes à protéger. Il en était de son devoir !

Quand à Widar, retournée par la mort d'Adèle, l'une des gentilles Maternelles qui l'avait souvent gardée autrefois avec sa fratrie de sales gosses, grondait avec férocité. Son poil avait doublé de volume et même si elle avait à peine plus d'un an, elle se sentait prête à en découdre avec ces connards de brutes épaisses ! D'ailleurs elle ne se gêna pour leur hurler des insultes suintantes de mépris et de dégoût avant de se faire violemment rabrouer par Nout. La Matonne la fit taire d'un coup d'épaule mauvais. La colère de la jeune femelle se redirigea alors contre cette dernière, déjà cause de son malheur : Nout avait donné le coup fatal à sa mère lors de leur dispute quelques semaines plus tôt, et ça, la brune ne le digérait pas du tout. Sans un mot de plus, Widar se glissa entre d'autres loups pour s'éloigner de cette salope et se rapprocher du devant de la foule. Tous étaient mélangés ici, Séides et Brethens, et probablement quelques Solitaires. Widar avait entendu parler des Precursors, évidemment, comme tout les jeunes de la meute. Mais les voir ici, en vrais... C'était autrement plus impressionnant, et, même si elle avait du mal à l'avouer, ça foutait les chocottes !

***

Heever avait suivit le mouvement lorsqu'un soldat était venu rapporter la sinistre découverte sur le sol du dieu flavescent, Kiro. Il y avait déjà un bel attroupement lorsqu'elle arriva, le souffle court. L'odeur nauséabonde lui souleva le coeur. Heureusement en tant que Savante, elle avait l'estomac bien accroché. Plutôt petite et très svelte, la jeune louve gris cendré se faufila aisément vers l'avant du groupe encerclé par les angoissants guerriers inconnus. Un rapide coup d'oeil lui avait permis de se rendre compte qu'il étaient taillés pour le corps à corps. Elle n'avait jamais vu de loup qui paraissait si violent et si fort à la fois. Lorsqu'une voix grave, caverneuse, attira son attention vers l'avant du groupe. Les oreilles d'Heever tiquèrent lorsqu'elle entendit le nom. Son nom. Son sang se glaça dans ses veines alors que ses poumons se vidaient de leur oxygène. Si elle n'avait pas eu le pelage si pâle, on l'aurait vu devenir livide. Il était là. Celui pour qui Leemoncello avait mis tant d'effort dans l'apprentissage de la jeune grise aux yeux glacés. Celui pour qui elle avait été forgée à la base. Leemoncello avait tout fait pour qu'elle devienne une grande soldate pour ce loup-là. Il avait tant répété que c'était son rôle, son destin, que c'était ainsi qu'elle ferait honneur à ses ancêtres. Jusqu'alors, tout ces discours lui avait semblé très lointain, très nébuleux. Mais l'ancien Alpha avait eu raison finalement... Rengar était revenu.
Heever ne le connaissait que de réputation, que par le récit de celui qui l'avait élevée, et celui, bien moins glorieux, des anciens de la meute. Du temps avait passé. Sa voie était celle des Savants, sous le regard bienveillant du Raptor. La jeune louve grise n'était pas taillée pour être une guerrière hors-pair. Sa constitution ne le permettait pas vraiment. Elle continuait à s'entraîner évidemment, et devenait chaque jour plus rapide et agile, oui, mais la force brute ne venait pas, ou du moins pas assez vite. Heever restait faible et petite. Tout les enseignements de Leemoncello revinrent la hanter alors que sous son regard vague, l'un des derniers membres de sa famille de sang se faisait étriper... La conscience revint à Heever à ce moment là qui fit un bond vers l'avant pour prêter secours à Adèle. Mais elle se stoppa nette en ayant à peine dépassée la première ligne de loup. Il était trop tard pour sa tante. Trop tard.
Tétanisée, Heever fixait Rengar. Un mélange d'émotions vibrantes la travaillait. Elle avait été créée et éduquée, dressée presque, pour ce loup là. Mais entre temps, elle avait choisie son propre chemin, elle s'était liée avec des frères de meute, elle était en fin d'apprentissage...
Hantée par ce qu'elle devait être, par respect et honneur pour son père et ses ancêtres, et celle qu'elle voulait être, la jeune disciple du Raptor ne pouvait détacher ses prunelles glacées du chef des Precursors.
Leemoncello avait tout fait pour qu'elle soit des leurs...
Pour qu'elle les rejoigne lorsqu'ils réapparaîtraient.
Mais les Séides étaient sa meute...
C'est là qu'elle avait le peu de proches qui lui restait...
C'est à dire son mentor, et ses amis.
Le seul lien de parenté Séide venait de s'éteindre sous ses yeux.
Ce qui réduisait considérablement son monde : Roy, Nout, Noroi, Volstein & Skaër étaient ses derniers points d'ancrage.

L'horreur serrait la gorge d'Heever. Même si elle n'avait jamais été très proche d'Adèle, la voir ainsi étendue là... Une vague de panique envahit la jeune louve et elle eut l'impression de suffoquer. Extérieurement, seul le regard fiévreux et inquiet de la jeune femelle témoignait de l'ouragan violent qui secouait son coeur et son esprit. Elle chercha du réconfort dans l'idée d'avoir un contact visuel avec Roy ou Tatsu...
Mais ses yeux couleur de givre ne s'accrochèrent sur aucune silhouette blanche, beige ou bordeaux avant de revenir trouver celle de Rengar...
Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t16989-cro-s-rp-open-o#348563
Sköll
».Accro'
».Accro'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 2424
» Age : 28
» PUF : Sköll
» Date d'inscription : 28/05/2010
» Personnages : Skaër solo glowstick vert.
8 ans (07/04)

» Feuille de perso'
» Points: 131

MessageSujet: Re: → Un affreux goût de déjà-vu   Lun 24 Avr 2017, 09:58

Instinct stupide de suivre une piste pour finalement se rendre compte que l'on venait de se faire piéger. Skaër n'était pas seul, ils étaient nombreux et de toutes origine ce qui ne manqua pas de l'interpeller. Et puis ils y avaient eux ou plutôt lui, ce loup pourtant bien vivant qui semblait sortir tout droit d'un tombeau. Sans même savoir qui ils étaient, la sentinelle disparue fit soudainement son apparition, un brethen s'avança et là son regard se tourna vers le sol devant le déchaînement de violence qu'il se produisait. Skaër tremblait et leva les yeux au moment même où le grand mâle venait de séparer la tête du corps de sa victime. Son estomac déjà peu rempli manqua de rendre les petites proies qu'il avait avalé quelques heures avant.

Et le récit commença sans qu'il ne comprenne où il voulait en venir en parlant du passé. Et puis un mot un seul suffit, celui de Precursors. Jetant un œil sur les autres il n'était visiblement pas le seul à être surprit de leur retour. Comme beaucoup il n'en avait eut que des récits et pas des moindres pour être le fils de Raw. L'ex alpha Séide lui avait tout expliqué sans même l'épargner qu'il avait perdu un frère dans le combat. Les revendications ne changeaient pas et ils reprenaient évidemment les mines comme si l'histoire recommençait. Skaër comprit sans mal que son sang était issu de cette génération de loups qui n'avaient selon eux rien de légitime d'être "les enfants des dieux" et en conclu rapidement qu'il ne pouvait qu'être qu'un ennemi à éradiquer bien que Rengar voulait selon lui partager tout en revendiquant quand même la possession de l'île.

Une voix s'éleva et il tourna la tête. Adèle fit face au loup et elle semblait bien mieux connaître le sujet que lui. Une haine l'animait, il n'avait jamais vu sa sœur ainsi. Silencieusement il la fixait, espérant qu'elle ne se lance pas à l'attaque et si elle même savait que ce n'était qu'une pure folie. Elle se jeta corps et âme sur le loup décharné.

- ADÈLE NON !

Trop tard, sa sœur manqua son attaque et se retrouva rapidement sur le dos. Le cœur de Skaër battait si fort qu'il cru qu'il allait déchirer sa poitrine. Aller aider la louve il le voulait tellement mais sans aucun autre soutient c'est sa propre vie qu'il mettrait en jeu. Impuissant, Rengar trouva la jugulaire et c'est les larmes aux yeux que Skaër une fois de plus ne pu soutenir la scène. Un craquement, un hurlement étouffé et s'en était finit. Il n'entendait plus que les ricanements des sbires de Rengar qui se rapprochaient de leur chef. Il n'avait désormais plus rien à quoi se rattacher à part peut être Heever qu'il allait sûrement décevoir. Skaër leva les yeux droit devant, évitant soigneusement de voir la dépouille de la louve et l'œuvre de Rengar dont il croisa là regard. Les pattes tremblantes il s'avança pour sortir du lot mais sans pour autant lui faire face directement, sa voix s'éleva.

- Pas de question mais une information. Je me rendrais sous peu aux mines.

Il ne donna aucune raison à sa venue ni son nom puisqu'il était bien visible aux yeux des precursors et qu'ils n'auraient en principe aucun problème pour le reconnaître. A vrai dire ses idées étaient confuses. Perdre l'un des siens aussi brutalement l'animait d'une haine certaine et les récits de son père résonnaient encore et encore dans un coin de sa tête. Skaër ne se donnerait pas en spectacle pour se faire tuer sur le coup alors le rendez vous était prit et il aviserait le moment venu. Le mâle brun se rapprocha du cercle formé par les sbires de Rengar, espérant qu'on le laisserait passer. Pour lui le meneur des Precursors avait tout dit et tout était très clair.

Revenir en haut Aller en bas
Cro
». Inébranlable
». Inébranlable
avatar

Féminin » Nombre de messages : 7064
» Age : 23
» PUF : Croket
» Date d'inscription : 04/08/2009
» Personnages : _____

bulletblack ☥ ☀ Nout
Etelkrus ; Guerrière
8 ans ( 2.10.17 )
Avec Darius ♥
#goldenrod


bulletblack Jagh
Etelkrus ; Garde
6 ans ( 14.10.17 )
Célibataire
#green & #ghostwhite


bulletgreen ❄ ☤ Heever
Lazulis ; Herboriste
4 ans ½ ( 25.10.17 )
Célibataire mais ne repousse pas Volstein.
#07cfb6 & #gainsboro


bulletyellow ☥ ✐ Grimm
Etelkrus ; Bêta
Archiviste & Chirurgien
3 ans ½ ( 15.10.17 )
Avec Vinara ♥
#snow & #c9aa9c


bulletblack ☥ ☸ Geb
Etelkrus ; Apprenti Guerrier
1 an ½ ( 25.10.17 )
Avec Korra ♥
#chartreuse & #dfc4b4


bulletorange Nachos
Etelkrus ; Guerrier
3 ans ( 15.10.17 )
Célibataire
#e63811 & #382929

___

Pnj ; Darius, Guerrier Etelkrus.

___

» Feuille de perso'
» Points: 187

MessageSujet: Re: → Un affreux goût de déjà-vu   Lun 24 Avr 2017, 14:40

( je reposte juste parce que j'ai zappé un passage pour Heever ><" )
Énormément de chose se précipitait dans la tête de la jeune femelle grise. Avec ce retour en fanfare des Précursors, le mensonge sur ses origines refaisait surface dans sa mémoire. Jusqu'alors, il n'avait pas été difficile de porter le secret. Pour Heever, la fausse vérité avait été la vraie. Elle avait vécu son enfance sans réaliser vraiment, sans s'en inquiéter non plus. Mais maintenant... Maintenant que tout lui retombait dessus et que chaque mot de Leemoncello se ré-imprimait dans son cerveau, elle prit conscience de la fragilité de cette affabulation. Quiconque d'un peu réfléchi pourrait faire le lien que son père avait tout fait pour dissimuler. Père qui ne l'était que par adoption d'ailleurs. Heever se souvenait de sa généalogie réelle, celle qu'elle avait apprise par coeur mais dont elle devait faire comme si elle n'en savait rien. Cela n'avait jamais eu d'importance. Jusqu'à aujourd'hui. Jusqu'à ce que les Precursors reviennent et avec dans leurs rangs, ses potentielles parents biologiques. D'ailleurs, devait-elle considérer ces similitudes de pelage chez certains des sbires de Rengar comme une preuve ? Quoi qu'elle était loin de leur carrure de molosse, mais peut-être sa naissance prématurée dans le froid et la faim avait-il affecté son organisme au point qu'elle ne grandirait jamais comme les autres ? Et si tel était bien le cas, sa génitrice allait possiblement la reconnaître, et pourrait mettre en évidence l'affiliation ? Autre chose. Si le but de son existence était de retourner chez les Precursors, pourquoi c'était Leemoncello, un Séide, qui l'avait elevée ?
Ses parents ne voulaient-ils pas d'elles ? Tant d'interrogations, de doutes. Heever aurait voulu que Leemoncello soit là pour répondre à ses questions, pour comprendre son but. Alors elle se rappela que peut-être, une autre personne pouvait lui fournir ces justifications...

« Tequeela est-elle parmi vous ? Ou sa fille ? »

S'entendit-elle questionner juste après l'intervention de son oncle. Mettre en rapport la disparition soudaine de sa grand-mère et la meute des Precursors risquaient de donner aux Séides des raisons de cracher sur les souvenirs qu'ils avaient de Tequeela, la mère de l'ancien Alpha et Alpha avant lui, auprès de son compagnon Raw. Heever savait qu'ainsi, tous comprendraient la trahison de la Reine déchue, et elle en était peiné, surtout pour Skaër, seul parent restant. La jeune louve grise sentit le poids de regards lourds sur ses frêles épaules parce que cela signifiait aussi qu'elle en savait quelque chose. Et si sa meute découvrait l'étendue des connaissances de la jeune Savante concernant ce groupe d'individu qu'ils haïssaient, nombreux seraient ceux qui lui tomberaient dessus. Mais le mal était fait : la question était lancé, et avec elle, le processus de destruction de l'honteux mensonge de Leemoncello et Paprika. Non, Heever jugea que Paprika en savait trop peu pour être inquiétée. Elle l'espérait en fait. Parce que jamais elle n'avait eu ce genre de conversation avec elle. Seul son père avait agit dans la plus grande limpidité vis à vis d'elle, tout en la forçant à jouer la mascarade. Était-ce pour cela qu'il n'avait jamais fait preuve de tendresse ou d'affection pour elle ? Parce qu'en fin de compte, il ne l'avait jamais acceptée comme sa fille ? Était-ce pour cela qu'il avait toujours été déçu d'elle, de son caractère et de ses compétences physiques ? Beaucoup d'enchaînement logique s'illuminaient dans l'esprit troublé d'Heever. C'est ainsi qu'elle comprit qu'elle n'avait jamais été rien d'autre pour l'ancien Alpha, qu'un futur agent dormant, qu'une arme à activer au moment venu. Elle n'avait été pour lui, que l'objet à transmettre aux Precursors lorsqu'ils reviendraient en force. La colère s'accumula dans les tripes de la petite louve, à l'encontre du père déjà renié lors de la scission des Séides. Cette rage offrit un peu de contenance à la grise, qui se redressa un peu. Son regard glacé, perçant, fixait toujours le chef des envahisseurs.
Autre point que le cerveau en ébullition de la disciple du Raptor souleva en même temps que la tempête émotionnelle, ces sur-loups avaient-ils un rapport direct avec les événements récents ? Oui, sans aucun doute. Le charnier d'ossements et les menaces semblaient être leur signature... Mais, pourquoi les Dieux, ou en tout cas Dairo et Aka, avaient-ils jugés que les mortels ne pourraient s'en sortir seuls ? Rengar et ses pairs étaient-ils bien plus dangereux et puissant que de simples loups génétiquement améliorés ? Ou y avait-il un ennemi plus destructeur encore qui allait leur tomber sur le coin du museau ? Tout se chamboulaient dans la tête d'Heever. Peut-être bien que les Dieux craignaient les Precursors... Après tout, ce loup gris et vieux devait avoir nombre d'astuces encore. Et puis, comment pouvait-il être encore en vie après tant d'années ? Il ressemblait à un zombie tout droit sorti de sa tombe, comme si son corps se décomposait depuis longtemps... Rengar était-il un genre d'immortel ? Avait-il un secret de longévité qui n'avait rien de naturel ? La Savante avait encore beaucoup de questions, mais elles devraient attendre. Tout ce qu'elle espérait maintenant, outre avoir une réplique à son interpellation, c'était que ses Alphas soient là pour prendre en charge la situation et donner leurs ordres. Tout son monde s'écroulait et elle avait besoin de ce dernier pilier stable pour se sortir de tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t16989-cro-s-rp-open-o#348563
Plume Blanche
». Débutant


Féminin » Nombre de messages : 288
» Age : 23
» Date d'inscription : 25/08/2015
» Personnages : Sayuri
3 ans le [28 Septembre 2017]
Glowstick Jaune
Garde Etelkrus
Célibataire

Saitan
2 ans [Le 26 Septembre 2017]
Combattant Lazuli
Célibataire

???
??
Adepte Nakhus
Célibataire
(Coming soon)

» Feuille de perso'
» Points: 424

MessageSujet: Re: → Un affreux goût de déjà-vu   Lun 24 Avr 2017, 17:45

[Je risque d'être un peu lente à répondre à cause des travaux d'école alors n'hésitez pas à répondre. Je répondrai lorsque j'en aurai le temps tout en prenant en compte vos réponses.]

Il se réveilla lentement, grognant de douleur. L'anthracite souleva légèrement la tête, confus, un mal de tête intense l'empêchant de reprendre ses esprits. De sa patte gauche, celui-ci chercha son sac rempli d'herbe médicinal. Pas la. Il grogna, reposa sa tête sur ses pattes, soudainement étourdi. Après quelque minutes, l'anthracite fit une tentative pour se lever et manqua de tomber. Grognant contre ce qui lui arrivait, le mâle chercha du bout des pattes son sac, certain qu'il l'avait laisser dans les environs. Améthyste s'arrêta net en remarquant que ce n'était pas sa grotte. Le savant se figea, aux aguets, mais rien ne vint. Que faisait-il la? Comment s'était-il retrouver dans cet endroit? Oubliant momentanément son besoin de faire disparaitre l'intense mal de crâne, le disciple d'Ao fit quelque pas à l'extérieur de la grotte. Des corps d'animaux mort jonchaient le sol devant lui.

Que se passait-il, bon sang?! Améthyste s'approcha de l'un d'eux, le renifla. Une odeur de bruler se faisait sentir. Presque aussitôt, des images l'assaillir, le faisant tomber sur le sol. Le disciple d'Ao reprit conscience de longue minute plus tard. Le mâle se releva, cherchant de nouveau son sac. Lorsqu'il le trouva, celui-ci alla chercher la plante qu'il apportait toujours avec lui. La camomille. C'était toujours pratique lorsque l'on avait des migraines. Il la prépara rapidement et l'avala. L'anthracite s'assit, les yeux portés au loin, regardant la la forêt dans laquelle il se trouvait. Améthyste avait élu domicile dans la forêt pluviale. Celui-ci avait décidé d'y vivre, car il n'en pouvait plus de tout se qui se passait chez les Séides. Les nombreux loups, la plupart étant membres de sa famille était mort devant lui. Le choc avait été si grand que l'anthracite avait préférée partir, ne voulant plus vivre cela.

Cependant, quelque jours plus tôt, le savant avait perdu le contrôle de son pouvoir et il avait tué tout les animaux qui se trouvait a proximité. Cela ne le dérangea pas plus que cela. Une vie de plus ou de moins... Las, le disciple de la dragonne s'éloigna de la forêt pluvial, cherchant un endroit qui lui permettrait de se détendre. Au départ, il avait prévu de se rendre dans la Grève Gelée, mais ses pas l'avait dirigé vers l'Éclat Saule. Le solitaire grogna en entendant autant de bruit, mais décida tout de même d'aller voir ce qui se passait. Ses fines oreilles entendirent toute la conversation. Les précurseurs? Sa mère lui en avait déjà parler et les maternelles aussi...

Lorsqu' Améthyste arriva, ses yeux se posèrent sur le corps sans vie d'Adèle. Son regard n'exprimait rien, pas même le dégout ou la tristesse. Améthyste ressemblait presque à une coquille vide. Un loup passa près de lui. Amé' ne prit même pas la peine de tourner la tête pour voir qui c'était. Cela ne l'intéressait pas. Son regard sans émotions restait obstinément accrocher a ceux du grand mâle qui se tenait devant lui. L'Ex-Savant ouvrit la bouche pour parler, mais une voix féminine se fit entendre. À travers le brouillard de son esprit, celui-ci reconnu Heever. La jeune savante demanda si Tequeela était présente.

L'anthracite eut un rictus de mépris et un faible grognement monta. Cela lui rappelait ses parents qui était mort. Une mort atroce et sa mère qui les avait laisser seule pour aller embrasser la mort. Sa queue s'agita brusquement. Ses muscles se tendirent légèrement.

-Pourquoi être revenue? Allez-vous détruire notre monde comme Chronos l'a fait? Qu'allez-vous faire de nous si nous décidons de nous joindre à vous? Allons-nous devenir vos soldats ou vos esclaves? Que va t'il se passer? Demanda le solitaire en dirigeant ses oreilles vers Rengar. Épargnerez-vous les nôtres ou vous allez les détruire?

L'anthracite avait demander cela sur un ton neutre, la curiosité transperçant légèrement sa voix grave et basse. L'anthracite s'assit, regardant toujours droit devant lui. Allait-il faire partir de cette meute ou voulait-il juste s'informer? En jetant un regard a Amé', il était difficile de répondre tant il n'exprimait pas d'émotion et les pensées du mâle était si mélanger qu'il ne saurait même pas répondre. Est-ce qu'il y a une lueur d'espoir, de peur ou de calme dans son regard? Peut être ou est-ce simplement un éclat mystérieux qui ne veut rien dire. Peut être veut-il tout dire à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Liliandril
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 904
» Age : 18
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Hikotsu
& célibataire
8.5 ans ~ (15/11/2016)
Lazuli - Combattante
Glow Bleu

Messala
& Seul
4 ans ~ (14/09/2017)
Solitaire

Volstein
& Amoureux d'Heever
3 ans ~ (11/02/2017)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna
& Mui ?
1.5 ans ~ (20/05/2017)
Etelkus - Nourrice

PNJs & autres

Agravain
& Célibataire
7 ans (30/01/17)
Etelkus - Guerrier
Glow Orange

Thyara
& mariée à Hyozan
5 ans ~ (28/09/2016)
Raeder - Medecin

Varkyrith
& avec Kisame
3 ans ~ (7/02/2017)
Etelkus ~ Garde
Glow rouge


Fawn
♂ . ♀ & Huu ?
2 ans ~ (02/04/2017)
? - ?

Nimueh
& T'AS QUOI ?
1.5 ans ~ (08/05/2017)
? - ?


» Feuille de perso'
» Points: 1103

MessageSujet: Re: → Un affreux goût de déjà-vu   Lun 24 Avr 2017, 18:26

Varkyrith

Elle s'était sentie tellement exclue, ces derniers temps. Tant, et si bien, qu'elle avait fini par voir le monde sous un éclat sombre indescriptible, et tous ces loups, ces nouveaux loups, forts, puissants -et certain étaient graves beaux, il fallait l'avouer- ne lui faisaient pas plus peur que ça. Jusqu'à qu'ils tuent deux ou trois des leurs, sans pitié. La louve noire, à l'imposant corps de mâle qui aurait abusé sur la musculation restait assise ses prunelles vertes, à demi cachées par sa masse de boucles, posé sur le chef. Il avait l'air vieux, si vieux qu'il ne devrait plus être en vie. Quelque chose le retenait, quelque chose de très étrange.

« Donc, vous nous dites que tout ce monde que nous connaissons est constitué de mensonges. »

souffla-elle, en regardant le sol.
Elle était la fille d'une solitaire et d'un charmeur. Elle perdait sa famille. Qui avait-il a perdre, après tout, maintenant ?

Elle glissa lentement un regard sur ceux qui l'entouraient. Il y avait sa sœur, miss 'je fais ce que je veux, et comme t'es même pas censé être de ma famille, tu m'obéis' . Il y avait Heever, miss 'je suis la fille des Alphas, respectez mon calme est non-naturel'. Et il y avait un tas d'autres adultes, qui semblaient, eux aussi, surs d'eux, ou inquiets, ne voulant pas trop avoir l'air d'être décidés à se battre devant une aussi grande audience.

« Si tout ce qu'on nous a raconté est fait de mensonges, si la plupart d'entre nous avaient oublié, qu'est ce qui fait que vous, vous vous êtes souvenus de la vérité ? Êtes vous d'une quelconque manière plus forts que des loups normaux ? » demanda-elle, en se levant, figure sombre dont les cotes blanches tranchaient avec le pelage.

Elle s'avança, hors du cercle de Brethens, de Séides, de Solitaires, vers les loups, plus calme, ses yeux verts brillants sous ses mèches, posant sans trop y faire attention, une patte dans le sang qui coulait de la carcasse d'une des maternelles qui l'avaient élevées. Comme si elle n'y était pas habituée, maintenant, au sang. C'était dans ce même sang qu'avait baigné sa mère.
Elle se sentait un espèce de détachement, après toute cette violence, après les pertes qu'elle avait subi, c'était comme si elle lâchait toutes ses cartes sur la table, et qu'elle savait qu'elle allait perdre. Mais putain, les acolytes du Rengar étaient canons.

Elle voulait juste être loin des Séides, loin de tout ceux qui l'avaient vu grandir, ou enfin, c'était ce qu'il semblait. Elle voulait avoir une vie ailleurs, une vie ou on arrêtait de la juger. Qu'on arrête de rire parce qu'elle ne ressemblait pas à une femelle. Qu'on arrête de la juger parce qu'elle avait l'air différente. Elle voulait s'intégrer quelque part où on lui fouterait la paix, et qu'elle pourrait s'amuser tranquillement.

« Vous semblez bien forts, quel intérêt aurez-vous a accepter des loups plus faibles parmi vos rangs ? » demanda-elle encore.
Il semblait soudain évident qu'elle ne faisait pas ça juste pour le plaisir intellectuel de poser des questions.

La motivation était devenue réelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: → Un affreux goût de déjà-vu   Lun 24 Avr 2017, 23:30


    Cette odeur ...

    Tatsu n'avait pas vécu l'ère des Precursor, au contraire de ses parents. Elle en avait toutefois récupéré l'héritage. Dans sa quête d'éclaircir les origines des Séides, sa mère, Valka, avait réalisé des recherches au sein des archives et avait sorti de l'ombre des parchemins traitant effectivement d'un autre passé que celui qui s'était collé à leur mémoire. Elle avait fait de ces recherches la quête de sa vie. Les siens y avaient très mal réagi. Très peu de temps après, la meute de Rengar avait fait irruption sur Punk Wolf. Une coïncidence totale. Tatsu n'aurait donc pas dû se douter de qui pouvait être porteur d'un tel effluve, si Valka n'avait pas été si précise lorsqu'elle avait tout raconté à sa fille. Une odeur de loup mêlée à celle de la charogne, comme s'il avait vécu dans les os et le sang durant toute sa vie, ce qui était plus ou moins le cas. Lorsqu'elle repéra la piste, elle était relativement proche de la Cordillère, ce qui lui fit prendre peur. Elle était accompagnée de Sethek, et avait congédié son apprenti Volstein très peu de temps auparavant. Instinctivement, elle coula un regard au jeune loup dont la truffe rasait le sol, et chercha l'élève savant du regard, mais ne le trouva pas. Plusieurs Séides s'étaient déjà lancés sur la voie sans attendre. Elle grinça des dents et les suivit, engageant les membres postérieurs pour les dépasser.

    Toutefois, au bout de la piste, plusieurs loups étaient déjà rassemblés. La fourrure de l'Alpha était complètement hérissée, ses oreilles bien droites et la queue levée haut en marque de supériorité et d'animosité pure. Des rangs inconnus s'étendaient face à ceux qui avaient été trop imprudents pour charger tête baissée. Les inconnus les retenaient, mais n'avaient pas l'air décidés à les exécuter. Tendue, Tatsu prêta l'oreille, et n'entendit que la seconde moitié du discours du grand mâle gris, juste après qu'il eut raconté l'histoire qu'elle connaissait déjà presque par cœur. Elle n'eut pas besoin de réfléchir bien longtemps, et le pire, c'est qu'elle ne se posa aucune question, alors qu'elle aurait du. Rengar ne pouvait pas être encore en vie, et pourtant, il était là, devant elle. Elle ne l'avait jamais vu, mais elle eut l'impression de l'avoir connu toute sa vie. Elle ne ressenti ni peur, et curieusement, ne ressenti pas non plus la moindre surprise, comme si elle s'était attendue à son retour. Selon Valka, cela avait été inévitable. Elle n'y avait que très peu songé ces derniers temps, mais au fond, peut-être l'avait-elle su, depuis tout ce temps.

    Elle n'eut pas le temps de digérer les paroles du meneur Precursor qu'il exécuté un assaillant : un Brethen, qui décida de lancer l'assaut seul. Rengar le tua très rapidement et proprement, le pauvre bougre ne poussa pas le moindre cri. Etonnée par tant de clémence, Tatsu se tînt sur ses gardes. Cela cachait forcément quelque chose. Par la suite, ce fut une louve de son clan qui s'avança. Instinctivement, l'Alpha fit un pas en avant et gronda férocement pour tenir sa soldate dans les rangs, mais elle n'obéit pas. Avec horreur, elle la vit se ruer sur Rengar, qui lui infligea le même sort qu'au vieux guerrier Brethen. Dans un torrent de sang jaillissant de sa gorge et de sa poitrine, l'ourse délicate tomba aux pieds du chef Precursor, sans que Tatsu n'ait eu le temps de bondir à ses côtés. Pourtant, elle était ramassée sur elle-même, tous les muscles tendus et prête à se détendre pour suivre la combattante. Mais la raison l'en empêchait. Elle savait, malgré elle, et malgré l'envie irrépressible d'annihiler le monstre qui se trouvait devant elle, elle n'en avait pas le pouvoir. Pas encore. Elle se redressa lentement, alors que de parts et d'autres, les questions fusaient. Tatsu serra les mâchoires. Ils auraient du se taire, tous autant qu'ils étaient. Se tourner vers Rengar et lui accorder de l'attention, c'était déjà le début de la fin.

    Et pourtant ...

    Le meneur Precursor avait l'air si posé, si diplomate à sa façon. S'il avait voulu tous les massacrer, il en aurait eu les moyens. L'instinct affûté de l'Alpha lui souffla de ne pas imiter ceux qui venaient de perdre la vie, et de privilégier l'écoute, la discussion, ce qui était très, très loin d'être son fort. Toutefois, pour le bien de sa meute, elle se força à se détendre et à écouter les questions des uns et des autres sur des charbons ardents. Elle avait redouté que d'autres membres de sa meute ne suive le mauvais exemple d'Adèle. Fort heureusement, chacun se tînt à carreau. Elle se tourna vers les siens et, d'un geste sec de la queue, leur intima de rester en retrait. Elle ne voulait pas de mort inutile supplémentaire. La gorge nouée, elle attendit que les interrogations s'estompent. Pendant un instant, les mots ne lui virent pas. La situation était si complexe : d'un côté, Tatsu se battait pour ne pas réagir à l'instinct. Celui de protéger sa meute d'une offense et d'une menace directe, celui de se défendre face à un affront. De l'autre, de part sa sensibilisation par le biais de Valka, Tatsu comprenait les Precursor, et les avait toujours compris, bien qu'elle n'ait jamais pu tolérer leurs méthodes. Leur présence sur l'île était légitime. En un éclair, l'Alpha comprit que dans l'instant présent, il n'y avait pas d'autre issue possible. Il leur faudrait tolérer la présence des Precursor, du moins, pour l'instant, avant d'être en mesure de les repousser, si seulement c'était possible ... Ils étaient si nombreux, et avaient l'air si redoutables ...

    - Que les lâches profiteurs finissent par être séduits par ton discours faussement raisonnable, cela ne me surprend pas. Mais ne pense pas une seule seconde que les vrais Séides se laisseront avoir par tes charmes perfides, Rengar.

    Sa phrase pleine de fiel était autant adressée au meneur ennemi, pour qu'il ne tente pas de drainer ses effectifs, et aux Séides eux-même, pour les dissuader de se laisser séduire par le Precursor charismatique.

    - Néanmoins, si tu te dis prêt à négocier de manière à éviter toute nouvelle effusion de sang inutile ... Je pense que nous t'écouterons.


    Elle chercha Roy dans la foule et tenta de croiser son regard pour guetter son avis. Elle ne voulait pas lui imposer sa façon de penser, mais cette solution était de loin la plus raisonnable, et peut-être même la seule qu'ils aient sous la patte. Un affrontement à chaud, ici, maintenant, serait catastrophique. S'il devait y avoir un combat, ce serait après avoir établi une stratégie et éventuellement contracté des alliances. S'ils imitaient le Brethen et Adèle, bien que l'envie ne manquait pas et faisait même bouillir le sang de Tatsu dans ses veines, elle se devait de rester en arrière. Et cela lui coûtait, vraiment, beaucoup. Elle se redressa de toute sa hauteur et s'avança de nouveau, réduisant dangereusement l'espace qui la séparait encore de Rengar.

    - Mais tente quoique ce soit contre nous, Rengar ... Essaie de nous tendre le moindre piège, et tu le paieras. Très. Cher.

    Elle expira brutalement l'air qu'elle retenait dans ses poumons et soutint son regard sans ciller. Son coeur emballé tambourinait contre ses tempes et sa vision se brouillait. Elle était à deux doigts de céder à son instinct impulsif, et planta les griffes dans le sol, l'esprit torturé par l'odeur du sang d'Adèle qui se déversait à ses pattes.
Revenir en haut Aller en bas
Kinta
». Débutant
avatar

Féminin » Nombre de messages : 266
» Age : 18
» PUF : Uwny
» Date d'inscription : 05/05/2016
» Personnages :
ABÉLARD
Coursier Lazulis
glowstick vert
9 ans ( septembre 017 )



ARDWYCK
Guérisseur Etelkrus
glowstick orange
7 ans ( septembre 017 )

ACE
Solitaire
4 ans ( sep 017 )



» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: → Un affreux goût de déjà-vu   Mar 25 Avr 2017, 19:04

Personnages utilisés : Ace & Ardwyck


Les précursors ? On les avait trouvé ? On avait senti leur odeur et vu un tas d'os ?
Ace se faisait fumer le cerveau à comprendre de quoi il s'agissait. Mais ça semblait être quelque chose de sérieux puisque les Alphas étaient réquisitionnés.
Puisque tout le monde quittait le camp en direction de l'Eclat Saule.

Le blond emboita le pas à la foule pour finalement remonter la colonne de loups, tout excité. Ca puait l'aventure après tout ! Mais ce n'était pas ça qui le motivait à courir le plus vite possible en direction de la plaine. Ca puait aussi la peur. Impossible d'ignorer les mâchoires cripsées, les muscles tendus, et cette putain d'odeur de peur qui flottait dans l'aur.
Il ne pouvait protéger personne si il restait derrière.

Les Précursors.
Il les avait en face de lui. En face d'eux. Parce qu'un attroupement s'était formé. Un public dont semblait se délecter un mâle gris. Il avait l'air vieux et sale, mais il dégageait une aura de force incroyable. Et Ace admirait ces impressionants loups.
Jusqu'à ce que le chef .. Décapite froidement un de ses semblables. Puis une vielle maternelle de sa meute qui avait eu le courage de protester contre ces revendications. Le jeune Ace était atrocement choqué par ce spectacle. Ce sang .. ces cadavres baignant devant lui. Adèle .. Debout.. murmura t-il.
Mais il était incapable de faire un mouvement ne serait-ce que pour lui donner un petit coup de museau pour la réveiller.

Puis sa peine se changea en dégout. Tout dans cette scène lui donnait un haut le coeur. Il se contorsionna et se mit à vomir.
Sa demie-soeur s'avança vers le monstre Rengar - car c'était son nom - . Elle lui faisait penser à un petit poisson attiré par la lumière de la lamproie.
Et son dégout se changea en haine.

VARKYYYY ! brailla t-il en bondissant en avant.

Il ne voyait plus rien que le rouge qui pulsait partout et les insultes de Widar en arrière plan, invisible à sa vue. Ce Rengar il le détestait et il voulait vraiment lui foutre une raclée.
Mais une patte bleue posée sur sa queue l'empêchait de se jeter en avant. Va pas ajouter ton cadavre à la pile gamin.

Comment tu peux penser à le rejoindre ?? C'est un putain d'assassin ! Moi .. jamais je les rejoindrais !!

Et comme il ne pouvait pas faire un mouvement, il trouva une solution alternative en désespoir de cause. Il cracha bruyamment en direction de Rengar, même si la moitié de la bave lui découlinait sur les babines.
Revenir en haut Aller en bas
Combo
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 994
» Age : 19
» PUF : Johnny Depp c'est MON mari !!
» Date d'inscription : 10/11/2013
» Personnages :
  • Zizana
    - Décédé à l'âge de 12 ans

  • Sweeney
    - 5 ans
    - Célibataire
    - Solitaire

  • Tulio
    - Bientôt


» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: → Un affreux goût de déjà-vu   Mar 25 Avr 2017, 23:41

Zizana marchait lentement la tête basse, ses pattes frottant au sol tellement elle n’avait aucun entrain à les lever. Ses cheveux trainant au sol et ramassant la poussière, elle pensait sans cesse à Aro qui devenait de plus en plus faible et elle s’en faisait beaucoup pour lui. Chaque minute passer était souffrant pour elle et son cœur était bien lourd. Mais après une semaine de renfermement intense sans manger, la vieille louve avait décidé de quitter les terres Séides pour quelque temps afin de pouvoir penser à autre chose. Même ses visites courantes à la bibliothèque à fouiller dans les archives ne l’avait pas apaisée. Un peu de temps passer sous les grands arbres de l’éclat saule devrait être en mesure de remettre son esprit dans un état stable.

Alors qu’elle se trainait jusqu’à l’entrer des terres, la rousse fut dérangée par un vacarme assez puissant qui provenait de la forêt ainsi qu’une forte odeur de charogne. Elle s’arrêta brusquement et se redressa en direction du bruit et huma l’air autour d’elle. Zizana était peut-être une trouillarde à 100% mais parfois elle ressentait une force puissante la pousser. Peut-être était-ce les fantômes qu’elle avait la capacité de voir grâce à son glowstick ou bien totalement autre chose. Elle ne le savait pas mais ce qui était sur, c’est qu’elle ne ressentait la présence d’aucun esprit alors la force provenait probablement d’elle même. Cette pensé la fit frissonner puis elle se secoua pour reprendre ses sens. Elle écouta attentivement puis elle s’élança à toute vitesse dans la forêt, elle devait absolument aller voir ce qui se passait.

Plus elle se rapprochait du bruit et plus son cœur battait rapidement. Il y avait toute sorte d’odeur y compris l’odeur des séides. L’angoisse, cette pourriture auxquels Zizana faisait face à chaque instant de sa vie, montait en elle comme une flèche. Elle sentait qu’elle avait fait le mauvais choix en s’approchant de la source du bruit mais il était trop tard, elle fut complètement absorbée par ce qu’elle vit et trois petits loups étrange, effrayant et très différent de son peuple la poussa à travers le méli-mélo de canidé. Apeuré et paniqué, elle ne savait pas trop comment réagir et elle savait que se débattre ne servirait à rien alors elle se laissa bousculer violement contre les autres avant de finir tête première contre le sol. Pourquoi c’était-elle embarquer dans une telle misère ?

Reprenant son souffle, la vieille louve se releva doucement en tremblant, queue entre les jambes. Elle plaqua ses oreilles vers l’arrière puis posa son regard un peu partout avant d’arrêter ses yeux bleus sur l’horreur qui se dessinait devant elle. Elle faillit gerber en voyant les corps sans vie du Brethen et de la Séide. La scène étant beaucoup trop horrifiante, Zizana tourna le regard et le posa sur … Rengar. Elle ravala sa salive avec difficulté et si on avait pu, on aurait vue la louve blanchir de peur. Elle recula d’un pas en restant fixer sur le loup massif taché par le sang.

De mémoire, Zizana ne connaissait pas grand chose des précusors mais grâce à son titre d’Archiviste et de sa capacité à déchiffrer toute sorte de manuscrit ardu à comprendre, la vieille louve avait pu lire beaucoup de choses à propos de ces monstres. Elle savait à quel point Rengar et ses servants pouvaient être puissant et qu’ils étaient en mesure de tous les réduire en nourriture pour charognard en un seul coup de patte. Lire les archives en rapport au précursor faisait peur à la louve rousse mais puisque c’était seulement que dans un bouquin, elle ne ressentait aucun danger. Mais Maintenant qu’elle voyait Rengar en vrai, là devant elle, Zizana se demandait sérieusement si elle n’avait pas fait une erreur dans ses lectures et si elle aurait pu voir un signe de leur retour.

Elle ravala sa salive à nouveau et les iris de ses yeux passa du bleu ciel au bleu poudre presque blanc. Elle était terroriser et même les paroles de son Alpha ne la fit pas décrocher de Rengar. Elle le fixait toujours et c’était comme s’il l’obligeait à le regarder par une force quelconque, la sensation que la louve ressentait était douloureux et ses yeux commençait à lui brûler.

Une larme discrète s’échappa de son œil et coula doucement le long de sa joue.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 4814
» Age : 22
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Morokei
8 ans (21/09)
Nakhus - Adepte
Violet

Roy
8 ans (23/10)
Lazulis - Herboriste
Vert

Méléagant
8 ans (29/09)
Etelkrus - Guerrier
Rouge

Karigan
4 ans (11/10)
Etelkrus - Garde
Futur orange

Athelstan
2 ans (14/09)
Etelkrus - Garde
Futur rouge

♦ Azkaban ♦
Nouveau-né
Nakhu - Adepte

» Feuille de perso'
» Points: 1300

MessageSujet: Re: → Un affreux goût de déjà-vu   Dim 30 Avr 2017, 15:05

    Au milieu de toutes ces ombres qui les entouraient, la silhouette de Roy, immaculée, se détachait étrangement. Il était arrivé plus ou moins en même temps que Tatsu sur les lieux et avait constaté avec elle la situation. Et rien dans tout ce qui se disait et se déroulait devant eux n'était de très bon augure pour les présents. Son regard s'accrocha au loup qui se tenait par-devant, meneur évident de cette troupe constituée d'individus étrangement similaires. "Loup" était un bine grand mot pour qualifier la créature qu'il était. La silhouette décharnée, le corps couturé de cicatrices et piqueté de vermines ou de plaques de peau à nue, seul ce qui brillait dans son regard balayait l'impression qu'il s'agissait d'un corps remis en mouvement par quelques obscur pouvoir magique. Et il n'aimait pas ce qu'il voyait dans ces prunelles aussi claires que les siennes - seul point commun dans leurs apparences respectives. L'échine légèrement hérissée et le regard dans l'ombre de ses lourdes mèches, l'Alpha s'avança parmi les loups sans avoir cure des monstres qui les entouraient, leur coupant visiblement la retraite, jusqu'à dépasser avec Tatsu les rangs des Séides.

    Des Precursors. C'était donc cela, l'incarnation du fléau qui avait marqué les mémoires de ceux qui l'avait vécu, bien des années auparavant. Des loups qui se prétendaient plus légitimes que les habitants actuels de ce monde, pour la simple raison qu'ils disaient provenir de l'ancien. Il se fit la brève réflexion que si tous étaient comme ce dénommé Rengar, il y avait peut-être eu là une raison valable à l'extinction des loups précédents. Réflexion qu'il aurait été très imprudent de lancer tout de go, il en avant parfaitement conscience, aussi garda-t-il le silence. Non loin, la silhouette de Tatsu était tendue comme un arc, et il la vit grogner lorsqu'Adèle suivit les traces du vieux Brethen pour aller s'écraser contre la force apparemment sans égal de ce loup décrépi. Un frémissement agita les babines du mâle blanc, mais ce fut tout ce qu'il eut comme réaction. Son regard demeura quelques secondes sur le corps sans vie de la Soldate - une perte regrettable - avant de revenir sur Rengar alors que fusaient des exclamations, des questions. Il fit quelques pas, passant devant les loups de la meute - et les autres d'ailleurs, car il ne lui semblait pas reconnaître sous les effluves de charogne que l'odeur des Séides - dans un geste qui aurait presque paru protecteur. Il passa devant Heever et frôla de sa queue l'épaule de son apprentie, qui semblait presque en transe tandis qu'elle évoquait... Tequeela.

    Même s'il n'en montra rien, l'information l’interpella. Venant d'Heever, tout particulièrement. Ils avaient assez rarement discuté de choses très personnelles, mais avaient parfois échangé suffisamment pour qu'il n'aie l'impression de la cerner doucement. Et soudainement, une part de son existence, qui semblait étroitement liée à sa mystérieuse apparition dans la meute et aux enseignements de Leemoncello, venait d'entrer dans la lumière. Il lui faudrait tirer tout cela au clair, même si son esprit avait du mal à concrétiser l'idée que la petite louve grise ne puise faire partie d'une sorte de... complot qui aurait visé au retour de cette meute tant redoutée. Il la dépassa, attentif aux dires de ses congénères, et rejoignit Tatsu de son pas mesuré. Cette dernière siffla quelques mots qui trahissaient la haine qu'elle devait ressentir à l'égard de ces envahisseurs à Rengar. Même si qualifier de "charmes" ce qu'il était ou disait était, pour lui, extrêmement aimable de sa part. Il avait beau être puissant, il n'avait bien que cela. Même si, en l'occurrence, c'était amplement suffisant pour qu'une tête coupée et une morsure fatale donnent matière à réflexion.

    Il s'avança à la hauteur de la femelle sable, la laissant cracher son venin sur cet individu, et lui adressa un regard froid mais non sans approbation lorsque leurs yeux se rencontrèrent brièvement. Faisant face lui aussi au meneur des Precursors, il se décala infimement vers Tatsu, comme pour lui conseiller muettement de ne pas jouer avec le feu. Il n'avait aucune envie de voir son crâne voler et orner le sol près de celui de feu le vieux Brethen. Il eut du mal à juger si elle était effrayée par Rengar sa troupe de parias. La colère qui s'éveillait en elle semblait dépasser tout autre émotion, hérissnat soné chine et jetant un éclat mauvais dans son regard.

    "Tu ne mentionnes pas l'option que les Séides conservent leur intégrité sans toutefois être clairement vos ennemis." Lança-t-il d'un ton égal. "Il va de soi que nous aimerions éviter toute mort inutile et regrettable..." Son regard passa brièvement sur les deux corps immobiles tout près, sans qu'aucune émotion ne s'y reflette. "... Ta proposition de partage mérite quelques éclaircissements je crois."

    Il était si fier de ses monstres génétiquement sélectionnés qu'un massacre de ses enfants adorés serait sans doute pour lui déplaire également. Les Séides savaient se battre avec hargne, et ils ne se laisseraient pas faire comme des enfants.

    "Il est dans l'intérêt de tous de ne pas provoquer de massacre dans tous les camps." Ajouta-t-il, le regard plongé dans celui de Rengar.

    Son échine s'aplatit, comme si ce qu'il ressentait se résorbait lentement, créant un contraste étonnant entre les deux Alphas. Comme si, à eux deux, ils ne formaient qu'un seul être, se complétant dans une volonté semblable et un panel de réactions qui devaient habiter tous les loups présents.
Revenir en haut Aller en bas
Oysteria
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 365
» Age : 20
» Date d'inscription : 04/02/2017
» Personnages :
WINNIFRED
8 ans (04/02)
??? | ???


ÉLAINE
3 ans (13/05)
Etelkru | Alpha


ARLESTON
6 ans (27/01)
Lazuli | Combattant


AGRAVAIN
7 ans (30/01)
Etelkru | Guerrier


» Feuille de perso'
» Points: 415

MessageSujet: Re: → Un affreux goût de déjà-vu   Dim 30 Avr 2017, 17:52


La situation était chaotique, presque irréelle à cause de la violence des événements et surtout la hargne que le loup difforme avait fait preuve. Il y avait énormément de Séides, mais malheureusement, leurs odeurs étaient cachées par une puanteur innommable qui donnait à Winnifred l'envie de vomir, malgré sa nature carnassière. La louve avait quitté le foyer de sa meute en quête de nouvelles, et elle était partie avec Méléagant. Tous deux étaient à l'écart de l'attroupement séide et ils écoutaient et observaient. De nombreux visages s'offraient à Winnie, et elle voyait pour la première fois à quoi ressemblait les Séides. Elle n'attarda pas longtemps son attention sur la meute et ses yeux vairons se posèrent sur le loup qui semblait différent. Elle voyait sur le sol du sang et des corps sans vie, elle songea avec douleur que la menace était bien réelle. Elle se serra contre Méléagant et des larmes coulèrent de ses yeux, sous le choc et terrifiée. Même si elle ne connaissait pas tous ces loups, elle ne pouvait s'empêcher d'éprouver énormément de tristesse.

Les Precursors étaient donc de retour. Sans les avoir jamais connu, Winnifred connaissait leur existence et leur histoire grâce aux livres où l'histoire de Punk Wolf était relatée, la Genèse était douloureusement inquiétante. Elle savait qu'ils étaient enfants reniés et non-désirés de Cronos et qu'ils désiraient plus que tout annihiler l'héritage de leur père. Ils rêvaient également d'imposer leur philosophie à Punk Wolf, quoi qu'il en coûte. Combien de vies lupines avaient disparues sous leur occupation ? Winnifred se rappela d'un passage qu'il l'avait profondément choqué : les Precursors s'étaient adonnés avec plaisir à des tortures, des captures et des meurtres ignobles. Une guerre s'était alors propagé, réunissant Séides et Brethens à lutter contre cette bande de voyous, sous l'œil attentif d'une violence-reine et impétueuse. La louve aux longs cheveux blancs frissonna et réduit encore un peu la distance entre son corps et celui de Méléagant. Elle ne voulait en aucun cas revivre un épisode aussi insupportable, aussi meurtrier.

Celui qui se faisait appelé Rengar avait convié les loups présents à le rejoindre, et si refus se faisait, leur vie était sérieusement remise en cause. Winnifred ne voulait pas rejoindre ces brutes, elle préférait largement le calme et la diplomatie des Brethens, et elle claqua des mâchoires, s'il le fallait, elle se battrait pour que la paix persiste sur les terres de Punk Wolf. Des phrases assassines fusaient devant elle, et elle sentait l'angoisse devenir de plus en plus pesante, elle soupira d'effroi et balbutia quelques prières à l'attention de Yurai. Silencieuse, Winnifred pleurait, elle enfouit sa tête dans le cou de Méléagant et pria avec ardeur, elle priait que ces brigands assassins soient stoppés, elle priait pour que la peur quitte à jamais Punk Wolf. Elle repensa à Dairo qui lui avait intimé de rester à l'abri, et de sauver sa propre peau mais malgré l'adversité qui régnait entre Séides et Brethens, la louve fauve approuva mentalement que s'il y avait confrontation, elle se battrait, comme elle le pourra, aux côtés de chaque loup, Séide ou Brethen et portrait secours à chaque congénère. Avec son physique léger et fin, elle ne pouvait malheureusement pas prétendre d'être capable de se battre mais elle savait guérir. Si sa queue n'avait pas été aussi courte, elle serait sûrement logée entre ses pattes arrières. Elle baissa légèrement ses oreilles sur son crâne, et sa peau tremblait légèrement. Elle était terrifiée, alors avec adresse, elle faisait son maximum pour ne croiser aucun regard.

Revenir en haut Aller en bas
Ar'Okai
».New'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 43
» Age : 51
» Date d'inscription : 10/10/2015

MessageSujet: Re: → Un affreux goût de déjà-vu   Lun 01 Mai 2017, 15:40


    Les loups arrivaient, petit à petit, de plus en plus nombreux.

    Excessivement énervé par le comportement de la guerrière Séide, il toisait les nouveaux arrivants avec une grande tension, s'attendant plus qu'à moitié qu'un d'entre eux ne suive le mauvais exemple, l'obligeant à commettre un troisième, ou peut être même un quatrième meurtre inutile. Croire que le temps les avait rendus plus intelligents et plus raisonnables avait été une profonde erreur. L'échine complètement hérissée, la gueule entrouverte sur ses crocs ruisselants de sang, le meneur Precursor attendait qu'on ne cherche à nouveau à contester sa puissance, les muscles tendus à se rompre. Mais, contre toute attente, les corps gisants à ses pieds semblèrent porter leurs fruits, malgré un certain retard. Plus personne ne chercha à l'agresser, à contester sa force, à le provoquer en un combat perdu d'avance. Alors, et seulement lorsqu'il finit par s'en rendre compte, Rengar se détendit, et fut à nouveau à même d'écouter les réponses et les réactions des Séides, des Brethens et des Solitaires. Il resta toutefois debout, surplombant les cadavres refroidissant peu à peu. A ses côtés, les Porteguerres ne quittaient par les loups les plus proches d'eux des yeux. Les Troupiers étaient parfaitement calmes et immobiles, postés derrière eux de manière à ce que personne ne les attaquent en traitre, ce qui n'aurait pas été étonnant. Quant aux Long-Voyants, ils étaient assis derrière les Troupiers eux-même. Ils n'avaient pas besoin de se trouver près du coeur de l'action. Ils ne voyaient rien, de toute façon. Mais leurs grandes oreilles ourlées et touffues bougeaient dans tous les sens, signe qu'ils ne perdaient rien de ce qui se déroulait.

    Le premier à prendre la parole fut un mâle. Et lorsque Rengar posa les yeux sur lui, son coeur bondit dans sa poitrine, avant qu'une brise glacée ne vienne apaiser ses ardeurs. Il avait crut, pendant un très bref instant, avoir Raw en face de lui. Mais ce loup était trop jeune, et même si la ressemblance était frappante avec l'ancien meneur Séide, il y avait quelques différences notables. Il devait s'agir d'un de ses descendants, fils, petit-fils, il n'en savait rien. Mais il en apprendrait sûrement bientôt, car il lui fit savoir qu'il se rendrait aux Mines. Si cela avait été une quelconque menace, Rengar passa bien à côté, et ne rétorqua que par un sourire prononcé, dévoilant à nouveau ses crocs sales.

    Une louve au pelage d'argent, jusque là restée silencieuse et visiblement secouée par les événements, finit par prendre la parole. Il ne la reconnut absolument pas, et ne la lia à aucun loup qu'il avait connu précédemment. Néanmoins, elle mentionna un nom très, très important. Tequeela. Rengar la fixa un long moment sans rien dire, puis il s'approcha d'elle d'un mouvement brusque, et s'arrêta net à seulement deux pas d'elle. Bruyamment, il huma son parfum alors que ses oreilles s'orientaient lentement vers l'arrière. Il se mit à lui tourner autour, très agité, essayant de recoller les pièces d'un puzzle qui ne faisaient absolument aucun sens. Il finit par reprendre sa place initiale en face d'elle, la massacrant du regard, non pas parce qu'il avait envie de lui faire du mal, mais parce qu'il ne comprenait pas.

    - Tequeela ... Tequeela a passé le reste de ses jours à nos côtés, mais elle a finit par rendre son dernier souffle. Quant à sa fille, j'ignore qui elle est. Elle n'a jamais porté le moindre de mes enfants. Pourquoi ? demanda t-il abruptement. Quel lien a t-elle avec toi ?

    Sa poitrine se creusait et se soulevait rapidement. Il était très curieux, et impatient, de savoir si elle avait le moindre rapport avec l'une de ses défuntes compagnes. Bien que Krilla avait toujours été la femelle Precursor dominante, Tequeela avait eu un grand impact sur la vie de Rengar, il ne pouvait le nier. Alors, cette jeune louve au pelage clair avait éveillé tout l'intérêt du dominant.

    Il fut obligé de passer à autre chose, les réactions et les questions se succédant à la vitesse de la lumière. C'était une bonne chose : le message était passé, et les loups de l'île étaient enfin entrés dans une réflexion prudente, plutôt que de charger tête baissée, ce qui n'avait de toute façon jamais fonctionné avec eux. Un loup lui posa plusieurs questions, qui lui firent hérisser le poil. A croire que cet imbécile n'avait rien écouté, ou rien compris, ou peut-être était-ce un mélange des deux. Il lui jeta un regard de dégoût et d'agacement et s'écarta de la louve grise pour se rapprocher de lui, restant toutefois à une grande distance de cet être qui le révulsait de part sa stupidité.

    - Nous sommes ici pour nous opposer à Cronos et réduire son faux héritage à néant. Tu penses vraiment que nous agirions comme lui ? Quel intérêt cela aurait-il donc ?! Réfléchis avant de poser des questions encore plus idiotes que toi. Non, nous ne sommes pas là pour vous détruire. Nous sommes là pour vous réveiller. Nous sommes là pour vous restituer votre véritable héritage, celui qui vous revient de droit et qui vous a été dérobé. Si vous nous rejoigniez, vous serez formés, et vous deviendrez des Precursors à part entière. Il n'y a pas d'esclavage ici, mais des mœurs très, très différentes de celles auxquelles vous êtes habitués. Chacun d'entre vous n'aura pas ce qu'il faut pour devenir l'un des nôtres, c'est une évidence. Mais ça ne coûte rien d'essayer. Nous accueillerons tout loup assez motivé pour nous rejoindre. Nous laisserons les autres vivre, loin de nos frontières. Mais que ceux qui s'opposent à nous garde bien à l'esprit que nous ne les laisserons jamais nous repousser dans les ombres, comme cela a été fait il y a longtemps.


    Il reprit son souffle, foudroyant toujours son interlocuteur du regard, lorsqu'une nouvelle voix s'éleva. Il tourna la tête vers celle qui venait de parler. Elle semblait avoir visiblement mieux écouté son discours. Elle semblait également être moins apeurée, et plus fascinée que les autres. Posé et silencieux, Rengar l'écouta jusqu'au bout, et sourit légèrement. Voilà enfin une question intéressante ! Il s'approcha d'elle lentement, la tête légèrement baissée, et s'arrêta à quelques mètres avant de s'asseoir. Dans ses yeux, il plongea les siens, purs éclats de glace vibrants, et lui répondit d'un ton grave.

    - Nous n'avons pas de réponse précise à apporter à cette question, mais je peux te dire tout ce que je sais. Tous les loups issus de la première génération de Cronos avaient des bribes de souvenirs extrêmement flous, semblables à des vestiges de rêves, qui ont peu à peu été effacés par leur propre volonté ou par l'aide discrète de Cronos. Ce qui a distingué les Precursor de vos ancêtres, c'est que nous avons tous, chacun de notre côté, avant de nous réunir, choisi de rester accrochés à ces bribes de souvenirs, et nous avons lutté pour les conserver, les creuser, en récupérer d'autres morceaux. C'est ainsi que nous nous sommes souvenus du passé, petit à petit. Et c'est cette dévotion commune à ne pas oublier qui nous a réuni sous le nom des Precursor.


    Il se racla la gorge et déglutit avant de reprendre.

    - A la naissance, les Precursor n'étaient qu'un petit rassemblement de loups comme moi, qui ont choisi de ne pas oublier, de lutter contre la force qui tentait d'effacer nos souvenirs et notre personnalité. Nous n'étions pas particulièrement doués pour la chasse ou le combat. C'est notre exclusion qui nous a poussé à le devenir. A surpasser quiconque, sur tous les domaines, pour avoir la chance de pouvoir faire face à nos adversaires et un jour, reprendre ce qui nous reviens de droit. Peu importe ce que tu vaux à l'entrée. Si tu fais preuve d'assez de motivation et de dévotion à notre cause, rien ne t'empêchera de devenir un Precursor.


    Il la regarda longuement, puis se tourna vers le loup suivant. Ou plutôt, la louve. Lorsqu'il la vit, Rengar eut le même électrochoc que lorsqu'il avait crut avoir en face de lui l'ancien Alpha Séide. Il se souvenait parfaitement de cette petite louve brune, cette petite chamane, qu'il avait suivi lorsqu'elle était sortie de la Bibliothèque de l'Île Lugubre chargée de parchemins ancestraux. Dans sa cavalcade, elle en avait fait tombé un. C'était cette vieille relique poussièreuse, qui s'était presque déchirée entre ses crocs, qui lui avait donné les dernières clés pour faire son retour. Les dernières clés qui lui avaient confirmé qu'il avait vu juste sur Cronos, qu'il ne s'était jamais trompé, et que sa cause était donc juste, et n'attendait plus qu'à être menée. Et voilà que, devant lui, il avait sa fille. La ressemblance était frappante. Mais il y avait aussi un air chez elle ... Froid, hautain, distant, un peu abrupt, un peu raide ... Était-ce seulement possible ? Avait-il devant lui le fruit de l'alliance de la chamane et de Raw ? Le visage déformé par un rictus effrayant, il s'approcha d'elle comme on s'approche d'une proie, et se planta devant elle, à seulement deux pas.

    - Impulsive, mais prudente. Fière, mais indécise. Quel beau mélange tu fais ... Alpha, si je comprends bien ? Intéressant. Je suis ravi que tu sois ouverte à la discussion. Je pense que nous avons ... Vraiment, vraiment beaucoup de choses à nous dire.


    Il la contemplait comme si elle n'était qu'un morceau de viande, laissant son regard courir non seulement sur son visage, mais aussi sur sa poitrine, le long de ses pattes et de ses flancs. Il se pourlécha les babines alors que son sourire n'en finissait plus de s'étirer, jusqu'à ce que sa contemplation carnassière ne soit interrompue par des hurlements. Quelqu'un invectivait la louve qui avait semblé si fascinée par Rengar et ses alliés, et tentait de la retenir. Rengar ne s'en formalisa pas. Si elle avait vraiment envie de les rejoindre, elle le ferait, et personne n'y pourrait rien. C'était ainsi que sa motivation serait testée : en la laissant décider de son libre chef. Rengar et les siens ne supplieraient personne.

    Enfin, un mâle blanc robuste mais étonnamment petit s'approcha de l'Alpha femelle et s'arrêta à ses côtés, juste en face de Rengar lui-même. Celui-ci comprit qu'il devait s'agir de l'Alpha mâle ... Et fut étrangement déçu. Il l'écouta distraitement, avant de planter son regard dans celui de l'autre Alpha, arborant une mine exagérément dépitée.

    - ... T'as pas trouvé mieux que ça ? Sérieusement ? Enfin, les goûts et les couleurs ... Blague à part, tu m'as l'air éclairé, Alpha Mâle, en tout cas plus que ton prédécesseur, et ce que tu dis rejoins ma proposition. Venez tous deux me rendre visite à la Mine. Nous en discuterons, entre meneurs. Les Séides peuvent tout à fait vivre leur vie de leur côté du moment qu'ils nous laissent vivre la nôtre. A ce propos, les Mines ne suffiront pas au maintien de ma meute. Je compte m'emparer de quelques uns des territoires que vous appelez libres. Puisqu'ils ne sont à personne ... Ils sont à nous, désormais.

    Un grognement approbateur s'éleva parmi les rangs des Precursor, remplissant l'air d'un bruit sourd et menaçant semblable à celui de l'orage qui approche.

    - Nous n'avons pas encore jeté notre dévolu sur l'un ou l'autre de ces endroits, mais vous le saurez sans mal, lorsque nous aurons marqué nos nouvelles frontières. Toutefois, nous ne contesterons aucun territoire déjà approprié par l'une ou l'autre des meutes. Encore une fois, je suis devenu raisonnable ...


    Il se leva, et son mouvement fut répéta par l'intégralité de sa meute, comme s'ils n'avaient fait qu'un. Il balaya l'assistance du regard et acheva sa ronde en plongeant à nouveau les yeux dans ceux de l'Alpha Séide mâle, puis femelle.

    - Sans plus de questions et puisque notre message semble être bel et bien passé cette fois, nous allons nous retirer aux Mines. N'hésitez pas à nous rendre visite. Nous ne mordons pas.


    A nouveau, son rire rauque résonna dans le silence fraichement retombé. Il attendit toutefois quelques instants, qu'une potentielle recrue ne se lance chaudement dans l'aventure, ou que de nouvelles questions ne fusent. Il avait réellement l'impression d'avoir toute leur attention, que ce soit par la peur, par la colère ou par l'intérêt. Rengar était satisfait.

    Très satisfait.


Revenir en haut Aller en bas
Liliandril
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 904
» Age : 18
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Hikotsu
& célibataire
8.5 ans ~ (15/11/2016)
Lazuli - Combattante
Glow Bleu

Messala
& Seul
4 ans ~ (14/09/2017)
Solitaire

Volstein
& Amoureux d'Heever
3 ans ~ (11/02/2017)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna
& Mui ?
1.5 ans ~ (20/05/2017)
Etelkus - Nourrice

PNJs & autres

Agravain
& Célibataire
7 ans (30/01/17)
Etelkus - Guerrier
Glow Orange

Thyara
& mariée à Hyozan
5 ans ~ (28/09/2016)
Raeder - Medecin

Varkyrith
& avec Kisame
3 ans ~ (7/02/2017)
Etelkus ~ Garde
Glow rouge


Fawn
♂ . ♀ & Huu ?
2 ans ~ (02/04/2017)
? - ?

Nimueh
& T'AS QUOI ?
1.5 ans ~ (08/05/2017)
? - ?


» Feuille de perso'
» Points: 1103

MessageSujet: Re: → Un affreux goût de déjà-vu   Lun 01 Mai 2017, 19:12

La louve sombre écouta le discours de Rengar, et ses yeux brillèrent légèrement. Cela répondait bien à sa question, et elle hocha la tête, presque imperceptiblement. Très bien, elle reviendrait le voir. Alors, son demi-frère lui hurla de pas les rejoindre, et son sang se glaça. Comment savait-il ? Elle avait juste posé des questions, seul Rengar, qui avait pu apercevoir son regard était au courant de ce qu'était véritablement ses desseins. Elle jeta un rapide coup d’œil en arrière, vers lui, sans pour autant tourner la tête, les deux Alphas Séides venant juste devant elle, pour grogner contre le chef des Precursors.

Mais si il disait vrai, les Séides étaient les abrutis, qui refusaient de voir qu'un être avait tué tout un peuple pour son propres plaisir. C'était eux, les cons, ceux qui ne voyaient pas clair. Ils jugeait, alors que eux même étaient dans l'erreur.
Son regard s’assombrit. Elle en avait que trop connu, de loups qui jugeaient sans réfléchir. Elle devait passer aux archives, dans la bibliothèque, pour se faire une bonne opinion. Et elle quitta donc, le plus discrètement possible, l'assemblée de loups, disparaissant de la masse rapidement, pour leur échapper.
Race à son frère, elle ne serait plus la bienvenue, ici.

Il était temps de tout recommencer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: → Un affreux goût de déjà-vu   Ven 05 Mai 2017, 11:52


    Il était particulièrement difficile pour Tatsu de rester maître de soi.

    Son intégrité mentale avait déjà été mise à l'épreuve par la succession d'événements qui avait marqué ces derniers jours. Maintenant que la menace qui planait sur eux avait éclaté, elle avait l'impression qu'un poids s'était ôté de ses épaules : elle savait maintenant à quoi elle avait affaire, et pouvait agir, n'avait plus à attendre que le destin ne lui tombe sur le coin de la figure. Mais une question fleurissait dans son esprit et commençait à la démanger à tel point que sa concentration sur l'instant présent en pâti. Pourquoi les dieux avaient été si alarmistes face à une menace qui ne provenait, au final, que de loups mortels ? Y avait-il autre chose ? Se trompait-elle en pensant que la menace Precursor était celle soulignée par les divinités ? Elle manqua un échange, et se mordit les joues pour se concentrer. Elle devrait éclaircir cela plus tard. Maintenant, ce qui comptait, c'était faire le point sur tout ce que Rengar avait répondu.

    Tequeela avait bel et bien rejoint les Precursor. Ce n'était pas surprenant, Valka avait eu des suspicions vis à vis de cela et en avait plus tard fait part à sa fille. Ainsi, elle n'éprouva pas grand-chose vis à vis de cette révélation. En revanche, elle garda un œil circonspect sur Heever, soudainement emplie de méfiance à son égard. Elle n'eut pas vraiment le temps d'y faire quoique ce soit, car de nouvelles informations déferlaient. A nouveau, Rengar répéta son objectif. Tatsu le respectait. A vrai dire, dans d'autres circonstances, et quelques années en arrière, peut-être aurait-elle été tentée de le suivre. Elle se posa une question mortellement dangereuse. Qu'est-ce que Valka aurait fait ? Elle avait été témoin de leur violence. Elle avait été compromise par eux. Elle s'était battue contre eux. Non, elle n'aurait pas pu les rejoindre. Mais s'ils avaient vraiment changé ? Tatsu en doutait très, très fortement. Elle se méfiait de Rengar comme de la peste. Elle partageait son respect et son importance accordée au passé, et souhaita que sa meute retrouve sa possession de sa véritable histoire. Mais les moyens utilisés par les Precursor les rendaient infréquentables.

    La fourrure de l'Alpha se hérissa lorsque Rengar s'approcha d'elle. Son regard luisait d'un intérêt qui la mit mal à l'aise, et la dégoûta. Elle retroussa les lèvres et grogna un avertissement qu'il sembla complètement ignorer. Elle ne doutait pas un instant qu'il la reconnaissait, ou en tout cas, qu'il la liait à la défunte chamane. Elle avait joué un rôle dans l'apparition de sa meute en terres Séides, sans en avoir conscience. Il n'avait pas pu l'oublier, pas avec les archives cachées qu'elle avait mit sans le vouloir entre leurs pattes. Lorsque le meneur se moqua ouvertement de Roy, le sang de Tatsu ne fit qu'un tour. L'échine abaissée, elle lança un aboiement féroce et s'avança de quelques pas furtifs, la queue dressée et la fourrure hérissée. Elle était à deux doigts de se jeter à la gorge de son adversaire. Mais celui-ci, impassible, poursuivait son monologue comme si elle n'avait pas existé. La louve, fière de nature, fut vexée par l'affront et se redressa de toute sa hauteur en se rangeant aux côtés de son partenaire, si bien que leurs fourrures se touchèrent, pour la première fois. Comme électrisée par le contact, Tatsu trouva les mots pour remettre Rengar à sa place sans provoquer de combat qu'elle aurait, même si cela lui coûtait de l'admettre, assurément perdu. Elle choisit d'ignorer sa provocation et ses tentatives de déstabilisation, et lui répondit d'un ton égal, en le regardant bien en face.

    - Ce n'est pas l'endroit pour discuter des termes de notre plus qu'éventuel arrangement, Rengar, aussi garderais-je mes réponses à tes souhaits pour plus tard. Mais ne crois pas un seul instant que nous serions assez fous pour te rencontrer aux Mines, où n'importe quelle embuscade pourrait nous attendre. Si tu tiens à nous rencontrer, cela se fera en terrain neutre.

    Elle s'avança près de lui, avalant la distance de respect entre eux deux, et lui chuchota à l'oreille d'un ton glacial :

    - La Grève Gelée, dans trois jours, au zénith. Tu viendras avec un garde, et pas un seul de plus. Nous viendrons tous les deux, Roy et moi, sans personne d'autre.

    Tatsu recula pour se ranger à nouveau auprès de Roy, lui glissant un regard apaisant, comme pour lui indiquer qu'elle savait ce qu'elle faisait. Dans cette zone, impossible de préparer une embuscade. C'était un désert plat, gelé et blanc qui s'étendait à perte de vue. Aucun des deux camps ne serait à son avantage, mais cela les mettait à l'abri d'un piège. Le délai lui permettrait de discuter avec sa meute ainsi qu'avec Roy de ce qui était acceptable ou non. Que Rengar s'installe sur les territoires libres ne lui plaisait pas, mais s'y opposer amènerait assurément la guerre. Elle ne le souhaitait pas, et savait pertinemment que Roy partageait ce désir de repousser l'affrontement, voire même de l'éliminer. Mais les territoires libres abritaient la plupart des temples, et la louve s'en inquiétait. Que se passerait-il si Rengar prenait possession de la Lande des Brumes, du Delta Embourbé, ou de tout autre territoire accueillant le temple d'un dieu ?

    Il lui tardait, finalement, d'avoir cette discussion avec le meneur des Precursor. Cela serait ardu, mais les Alphas Séides avaient une chance de régler leur cohabitation par la force des mots, épargnant ainsi à leurs proches la moindre effusion de sang. C'était une opportunité à ne pas gâcher, elle en avait parfaitement conscience.

    Elle ne savait pas, toutefois, si elle saurait conserver son sang-froid jusqu'à la fin, où si elle n'essayerait pas d'ouvrir la gorge de Rengar à la première occasion.

Revenir en haut Aller en bas
 
→ Un affreux goût de déjà-vu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quel endroit affreux! (titre nul dsl)
» Il ne peut plus rien nous arriver d'affreux maintenant !
» Un affreux suicide
» N'Ange → A mettre à la poubelle /!\
» La grande évasion [Pv Darren - Natasha]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: Archives Event
-
Sauter vers: