Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Bibelots & Pierres précieuses [RP Défi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SeoSy
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 221
» Age : 21
» PUF : A-Lucian
» Date d'inscription : 28/09/2016
» Personnages :
Sarcan
♂ | 9 ans
Nakhus | Oracle & Prêtre Sagesse
Avec CrèveCoeur [PNJ]
Parle en #6600cc


Vinara
♀ | 4 ans
Solitaire
avec Grimm ♥
Parle en #ff6600


Gloriel
♂ | 2 ans
En cours de devenir Lazulis | ???
Célibataire
Parle en #0066ff


Vivaldi
♀ | 3 ans
Lazulis | Herboriste
Célibataire
Parle en #00cc00


PNJs
CrèveCoeur
♀ | 7 ans
Nakhus | Adepte
Avec Sarcan
Parle en #990099


» Feuille de perso'
» Points: 1143

MessageSujet: Bibelots & Pierres précieuses [RP Défi]   Dim 14 Mai 2017, 18:36

Défi:
 


Un froid mordant régnait sur la Grève Gelée. Nombreux êtres auraient fui cette douleur qu'imposait le climat. Tous ces êtres n'était pas Vinara. La demoiselle n'errait que rarement sur cette immense banquise, la fuyant presque. Non pour cause du temps et des températures, mais uniquement pour l'absence de nourriture. Elle ne quêtait que les fortune et de quoi se repaître. C'était ce qu'il manquait affreusement à cet endroit de glace. Peut-être y avait-il des oiseaux tel que des pingouins ou des manchots ? Ou des poissons ? Quoi qu'il en soit, la louve n'en avait jamais croisé ou ne maîtrisait pas l'art de pèche.

Pourquoi était-elle donc venue ici ?

La curiosité l'avait poussée à étendre son expédition sur les bancs glacées. Vinara soupçonnait des richesses prises dans les glaciers, des richesses qui n'auraient encore jamais été trouvées … L'appât du gain l'avait entraînée sur ce sol glissant mais la détermination flamboyait dans ses pupilles vairons. Elle se stoppa et regarda derrière elle. La végétation lui tendait les bras, au loin, comme la rappelant à revenir la côtoyer. Un sourire narquois fleurissait sur les babines de la louve. Elle avait à faire ici. Elle inspecta du regard l'horizon, tournant la tête à droite puis à gauche. Il n'y avait pas un seul loup à des kilomètres. Du moins, en apparence. La solitaire savait que des galeries de glace parcouraient le sous-sol de la grève. Il suffisait juste de trouver une entrée, de s'y faufiler et hop, c'était parti pour une exploration. Elle reprit sa marche.

Un incroyable silence régnait. De temps en temps, le vent balayait l'endroit, déplaçant des petits cristaux de glace détachés de la banquise immense. La louve ne voyait que du blanc à perte de vue. Elle fouillait du regard le sol, cherchant une entrée mais rien. Elle fronça les sourcils. Le solitaire, qu'elle avait dépouillé et soutiré des informations quant à où il avait trouvé ses deux perles de rubis, aurait menti ? Cette idée la fit grogner de colère. La menteuse menée en déroute par un mensonge. C'était ironique.
Elle soupira et se stoppa. Elle regarda le ciel. Le soleil avait commencé à décliner. Cela devait déjà faire quelques heures qu'elle marchait. Il lui faudrait le même temps pour rejoindre la végétation et le printemps. La solitaire soupira de nouveau et elle fit demi-tour. Elle était particulièrement déçue. Un vent particulièrement glacial lui arracha un éternuement.

Un couinement de peur retentit.

Vinara s'arrêta net. Ses oreilles se dressèrent sur sa tête. Elle ne voyait personne et pourtant, elle n'était plus seule. Elle plissa les yeux. Un petit mouvement attira son regard. Un bout de queue noire dépassait du sol. La confusion habilla son regard tandis qu'elle s'approcha de cet appendice qui sortait de la glace. La solitaire découvrit à sa grande surprise un trou. Il n'était pas très grand et pourtant, il parvenait à accueillir un loup adulte. Elle le détailla en silence tandis que lui, se faisait plus petit dans sa cachette. Il était bien plus maigre qu'elle, sans pour autant être proche de l'anorexie. Un magnifique pelage noir recouvrait sa carcasse et de beaux yeux ambrés la fixaient. La peur y habitait. Mais ce qui retint le plus l'attention de la louve, ce fut la petite sacoche qui pendouillait sur le flanc droit du mâle.

« N'ayez pas peur mon bon monsieur, dit-elle toute souriante. Je ne pensais guère trouver âme qui vive ici.

L'actrice qu'elle était se mettait en place, jouant son rôle chaleureux à la perfection et usant du « haut-langage » des clans. L'autre mâle se détendit un peu.

« Je suis bloqué … Pouvez-vous m'aider ?
« Bien entendu.

Elle se pencha et l'attrapa par la lanière de la sacoche convoitée. Elle tira, espérant simplement briser de ses crocs la lanière et de partir en l'abandonnant là. Ce ne fut guère le cas et elle aida réellement le mâle à sortir du piège de glace. Elle garda son sourire tandis que son esprit pestiférait quant à la solidité du cuir.

« Merci, mademoiselle.
« Je vous en prie.

Le mâle noir plissa les yeux et bougea, dérobant du regard de Vinara la sacoche. Zut, elle s'était montrée trop insistante à regarder le sac. Il devait désormais se douter de ses intentions. Cependant, son geste indiqua à la louve qu'il devait y avoir quelques trucs de valeurs dedans. Sinon, pourquoi la cacher d'un simple regard ? Un grand sourire illumina son visage.

« Je m'en retourne vers la chaleur, et vous ? Vous allez resté ici ? Les pièges y sont nombreux. -Elle ne savait pas si c'était vraiment le cas- Et je doute qu'un autre loup parcoure la glace dans le coin ou dans les heures à venir.

Le mâle la regarda et sembla réfléchir. Il devait évaluer ce qu'elle venait de dire. La suivrait-il ?

« Je vais faire comme vous … Nos chemins se séparent donc ici. Encore merci et au revoir …

Il s'éloigna dans la direction opposée que devait prendre Vinara pour retourner d'où elle venait, marchant la queue entre ses pattes et tournant sans cesse la tête de droite à gauche. Nul doute quant à son caractère de trouillard. Elle le regarda, lâcha un petit grognement et à grande enjambée, elle le rattrapa.

« Je vais aussi là-bas. Dites … Vous n'auriez pas à manger dans votre besace ?

La méfiance du loup se ranima dans son regard tandis que la peur devenait plus lisible. Il s'éloigna un peu d'elle et hocha négativement la tête. Hmm, il n'me dira rien le con.

« Elle contient quoi alors ? Dit-elle prenant un air surprise.

Le loup plaqua ses oreilles en arrière. Il avait compris le jeu de l'enfant. Il grogna puis il prit les pattes à son cou, laissant en plan la louve colorée. Elle écarquilla les yeux. Généralement, elle se retrouvait à se battre pas à pourchasser son gibier ! Elle grogna et s'élança derrière lui. Nul doute, un trésor devait habiter dans la sacoche. Elle devait mettre la main dessus.


La course poursuite avait lieu. Le mâle, bien que maigrichon, la distançait sans grand mal. La solitaire peinait à suivre son allure, la faim la tenaillant et lui soufflait de garder les restes de son déjeuner au chaud au lieu de le consumer pour une sacoche. Elle n'écouta pas sa raison, préférant laisser la voleuse guider ses pattes. Elle glissa de nombreuses fois, se rattrapant en plantant ses griffes qui crissaient dans un bruit aiguë et désagréable. Vinara souffrait de ses pattes. Le froid les avait ankylosées malgré ses actions constantes. Chaque foulée était douloureuse. Elle savait que la folie la guidait pour une petite sacoche … Elle était idiote. Elle récoltait plus de mal et de perte d'énergie que ce qu'un trésor aurait de quoi lui rapporter. J'espère que ça à vraiment de la valeur c'te merde ! Elle pestiférait intérieurement tandis qu'elle y parvenait enfin.

Elle rattrapait enfin le mâle. Elle fit claquer ses mâchoires près de son arrière-train. Elle était toujours à la même allure. Elle n'avait fait aucune pointe de vitesse. Non c'était bien le maigrichon qui perdait de son mordant. Parfait, il devenait une proie à sa portée. Vinara parvint à se mettre à sa hauteur et le poussa légèrement d'un coup d'épaule. Il couina. Il écumait de peur, ses yeux roulant limite dans ses orbites. Il n'était plus lui-même, juste le spectre d'un trouillard pris en chasse. La solitaire trouva ce spectacle pitoyable. Elle n'était pas bien courageuse elle-même et pourtant, elle n'avait jamais été dans un tel état malgré certaine peur qui l'avait tiraillée. Elle avait aussi été poursuivie de nombreuses fois, elle avait échappé à la Mort … Elle ne pouvait donc pas réellement comprendre l'état du loup. Quel trouillard ce con. Fallait donner ta sacoche direct !
Elle lui donna un coup, l'obligeant à suivre la trajectoire qu'elle lui donnait. Il la suivit docilement et il s'engouffra dans le piège de la louve. Il trébucha contre une pierre de glace, dévala une pente en roulant et s'étalant dans le bas, les fesses en l'air.

« Quel joli croupion.

Vinara rentra à son tour dans la grotte avec un sombre sourire. Elle était pas bien imposante physiquement mais face à un tel peureux, elle devrait réussir à le paraître. Le mâle se redressa et fit volte-face, couinant de peur, plaçant sa queue entre ses pattes et se recroquevillant.

« Tombé dans le gueule du loup.

Le mâle écarquilla les yeux et découvrit qu'il était bel et bien piégé. Il se mit en position de défense.

« Je te propose un marché.
« Que … Que veux-tu sorcière ?!

La solitaire écarquilla les yeux. Sorcière ? Elle explosa de rire. Pourquoi l'appelait-il comme ça ? C'était idiot mais la louve apprécia. Les sorcières étaient des êtres impressionnants et effrayants, donc cool … N'est ce pas ?

« Ta sacoche contre ta liberté.

Il fut surpris et sans demander son reste, il enleva sa besace de son flanc, la faisant glisser de son corps vers le sol. Une fois posée, il regarda la louve. Elle se décala et d'un mouvement sec de la tête, lui indiqua qu'il pouvait déguerpir. Il ne se fit pas prier et prit la fuite. Toute contente, Vinara sautilla jusqu'à la sacoche abandonnée.

« Quel secret renfermes-tu ma jolie ? Murmura-t-elle.

Elle se mordilla les babines, impatiente de le découvrir. Elle fit sauter l'attache d'un coup de griffe et avec soin, elle ouvrit le sac. Elle attendit quelques secondes puis commença son inspection, sortant chaque objet contenu avec délicatesse. Le premier était une statuette en bois. Elle était sculptée grossièrement si bien que la demoiselle mit du temps à comprendre que c'était un ours. Sans valeur. Le deuxième fut un petit lézard séché. Il était entièrement raplapla et noir encre. Sans valeur. Une pierre ! Un espoir naquit sur le visage de la louve. Elle l'inspecta et son expression changea pour de la tristesse. Ce n'était qu'une simple pierre, tout ce qu'il y avait de plus banal. Sans valeur donc. Elle sortit deux, trois autres bricoles. Toujours sans valeur.

« P'tain !

Vinara explosa, grognant et griffant le sol. Elle avait coursé cet imbécile pour des bibelots sans valeurs ! Pourquoi diable les avait-il protégé avec autant d'ardeur dans sa fuite ?! Sans doute que ces objets avaient une valeur sentimentale mais cette idée échappa à la demoiselle. Elle ne s'était jamais attachée à un objet. Pour dire vrai, elle n'avait pas d'objet marquant. Pas d'objet qu'on lui avait offert pour dire qu'on l'aimait. Non rien de tout ça donc cette notion lui échappait grandement.

Sa fureur se calma. Elle lâcha un grand soupire en baissant les oreilles. Tant d'énergie partie en fumée pour des pacotilles. Il ne lui restait plus qu'à rentrer, retrouver la végétation et surtout, trouver de quoi la nourrir. Elle commençait à remonter la pente glacée quand elle s'arrêta net. Un éclat dans le fond de la grotte avait répondu à la brillance d'un de ses bijoux exposé au soleil. Vinara se retourna et écarquilla les yeux.

Le fond de son piège était tapissé de pierres précieuses.

Elle ouvrit la gueule à s'en décrocher la mâchoire. Elle venait de trouver une incroyable fortune ! Nul doute que ce glacier cachait des trésors inestimables ! Elle ne s'était pas fait roulée du tout par le solitaire ! Elle soupira de plaisir et entreprit une danse de la joie dans la grotte. Elle sautait, riait, pleurait de joie ainsi qu'elle se roula dans les bibelots qui jonchaient le sol.

Elle passa plusieurs minutes dans une excitation extrême puis lorsqu'elle se calma, elle regarda avec désir les pierres incrustées dans la glace. Elle avait du travail maintenant. La solitaire chopa la sacoche, l'évalua puis détailla les pierres. Si elle s'emparait des plus grosses, elle devrait être capable d'en prendre au moins six. Si elle prenait que des petites, beaucoup plus. Elle se laissa aller à la réflexion un instant. En prenant que les grosses, elle pourrait les échanger contre de grosses proies auprès des autres solitaires. Mais le bémol, c'était que la chair des grosses proies étaient longue à dévorer et donc plus sujette à pourrir avant même que Vinara est dévorée la moitié. Ce n'était pas rentable pour elle. Alors que si elle emmenait que des petites, elle aura de la monnaie d'échange pour un bon moment. Elle pourrait facilement récolter de petites proies tel que les lapins. Mais à force d'en manger, elle risquait d'être malade.

Sa décision fut prise : elle prendrait au moins trois grosses, une ou deux moyennes et après, elle mettrait un max de petites pierres.

La solitaire s'approcha du mur et elle l'analysa. Il était particulièrement fin mais semblait tenir de peu les nombreux trésors. C'était parfait, ce serait plus facile à prendre. Elle posa son arrière-train au sol et doucement, elle retrouva son calme professionnel. Elle tapota d'une griffe la pierre puis doucement, elle commença à découper un cercle dans la glace avec une de ses griffes. Elle commençait à se réjouir, voyant la pierre se détachée.

Une secousse la fit se coucher au sol.

Elle écarquilla les yeux et avec horreur, elle découvrit une fissure qui s'agrandissait, prenant base dans le cercle qu'elle avait creusé. Vinara grogna sur elle-même. Son analyse était faussée. Le mur était fin mais extrêmement fragile. Et elle comprit enfin le piège de cette grotte. Un trésor pour un mort.
Elle se releva, abandonnant son premier essai de vol. Elle avisa une pierre plus grosse et elle fit la même chose. Une nouvelle secousse se fit sentir et le plafond commença à descendre, craquant la glace qui composait le haut du mur. La louve se mordit une babine. Si elle continuait, elle se créerait son propre tombeau. Mais elle ne pouvait pas abandonner ces pauvres pierres à leur sort de simple décoration dans un endroit où personne ne pouvait les admirer.

« Merde … Merde … Merde …

Elle avait du mal à se concentrer. Une certaine peur se terrait dans son estomac. Devenait-elle comme le trouillard qu'elle avait laissé filé ? Elle ne l'espérait pas. Elle se rapprocha du mur. Troisième essai. Oui, elle était folle. Elle fit un cercle. Le mur se fissura, le plafond s'affaissa davantage. Elle se plaqua au sol. Elle ne pouvait plus se tenir debout. Mais elle se mit à sourire. Le plafond avait délogé des pierres. Elles étaient peu nombreuses mais ça suffisait. Chopant la sacoche, Vinara se dépêcha d'y glisser les joyaux. Une fois qu'il n'en restait plus aucune, elle se faufila hors de la grotte qui elle, ne manqua de se détruire complètement, envoyant des gerbes de glace sur la louve.
La solitaire grogna, sentant quelques picotements. La grotte avait réussi à la blesser de ses dards en s'effondrant. Était-ce sa punition pour avoir osée lui dérober ses pierres ? Possible. La louve haussa les épaules et regarda l'intérieur de la sacoche.

« Une … Deux … Trois … Quatre … Cinq … Et six.

Respectivement : une grosse et cinq petites. Vinara soupira. Elle aurait voulu en récupérer plus mais c'était amplement suffisant. Après tout, elle vivait toujours et possédait quelques petits trésors. Elle passa la sacoche autour de son corps, la cala bien et reprit le chemin vers la végétation. Elle mâchonna le lézard du trouillard.

« Finalement, il aura servi à quelque chose.

Elle quitta la Grève Gelée, laissant derrière elle un tombeau de glace, un trouillard tombé dans un trou et de petites taches de son sang. Mais elle était contente et chantonna sur le chemin du retour.


Première et dernière réponse de ce rp.
Revenir en haut Aller en bas
 
Bibelots & Pierres précieuses [RP Défi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours n° 5 : L'Oracle des Pierres Précieuses
» LE DIAMANT
» Like Diamond ? Les ami(e)s et la famille sont des pierres précieuses que tu ne peux pas façonner, ils éclairent ta vie lors des moments les plus sombre |Rose|
» Tuto-réaliser des pierres pour décorer les socles
» [Nouvelle Règle] Power in Stones (Le Pouvoir des Pierres)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: