Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

  † Par tous les Dieux, laissez moi manger ! † [Ezhekiel - Quartz ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
O-Shana
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 234
» Age : 22
» PUF : O-Shana, LittleNouss
» Date d'inscription : 23/01/2017
» Personnages :
E
ZHEKIEL
Ethelkrus [J] - Alpha
5 ans (21/09/17)


M
AYURI
Ethelkrus - Louveteau
2 ans (15/10/17)


N
EPHTHYS
Ethelkrus - Louveteau
1 an (19/09/17)


» Feuille de perso'
» Points: 690

MessageSujet: † Par tous les Dieux, laissez moi manger ! † [Ezhekiel - Quartz ]   Mar 23 Mai 2017, 00:06

Par tous les Dieux, laissez-moi manger !




J’avais cédé quelques temps plus tôt à ma folle envie de me dégourdir un peu. Entouré de l’irritant piaillement matinal des moineaux, j’avais passé les premières heures du jour à vagabonder sans trop réfléchir à ce qui pourrait me motiver. Je ruminais depuis quelques temps, j’en avais conscience et pourtant mon fichu caractère habituel se voyait en prime complété d’une morosité peu engageante. Pourquoi me direz-vous ? Les raisons étaient multiples, premièrement une ambiance tendue et lourde planait dans les terres depuis quelques jours. L’attente devenait longue pour identifier la source de ce malaise général. Et je n’aimais pas attendre. Qui sait ce qui nous attendait encore à l’avenir, alors que la meute se remettait à peine des derniers évènements ? Il était stupide de penser qu’une vie paisible et gaie attendait les membres des Séides. Peu m’importait les autres meutes, encore qu’il me paraissait primordial de s’enquérir de ce qu’il se passait par chez eux, question de sécurité pour nous. Seule primait notre survie à nous.

Mais dernièrement ce qui me frustrait également et me rendait plutôt … Bon d’accord avouons-le, j’étais carrément bougon. Mais cela s’expliquait par ces stupides femelles ! Que de problèmes avec ces dernières, sincèrement on n’a pas idée de s’agiter en tous sens pour aguicher les mâles durant leurs périodes de chaleurs. Comme s’il n’y avait pas plus important que de passer son temps à embéguiner les mâles qui n’étaient, par ce fait, plus totalement dédiés à leurs missions. Et ça, c’était tout simplement inconcevable pour ma personne. Je grognais tout seul, traînant mes pattes loin de la tanière. J’avais envie de m’isoler, d’aller surveiller le territoire sans avoir tous ces êtres faibles et inutiles dans mon champ de vision. Tellement frustrantes.

C’est donc naturellement que je m’étais dirigé vers le bois de l’oubli. Rien que le nom m’attirait comme un aimant à l’heure actuelle. J’accélérai la cadence, m’enfonçant sans inquiétude dans les profondeurs sombres et peu engageantes. L’atmosphère était particulière en ce lieu, étonnamment je m’y sentais presque à l’aise dans ce calme et cette obscurité partielle. En prenant le temps d’y réfléchir, c’était en réalité assez logique : ça reflétait plutôt bien ma propre personne.
Un bruissement près de moi m’interpella et je suivis du regard le jeune lièvre téméraire. Un rictus mauvais s’insinua sur mes babines avant que je ne m’élance à sa poursuite. N’écoutant que mes réflexes et mon instinct, je bondissais et zigzaguais entre les multiples obstacles qui se mettaient sur ma route. Je sentais le sang battre dans mes muscles, je pouvais presque toucher cette sensation d’excitation qui m’avait subitement prise à la gorge. Je n’étais pas chasseur, mais ma condition physique n’en n’était pas moins excellente : le lapin avait l’avantage de sa petite taille et sa rapidité certes, mais j’avais l’endurance et la puissance. Mère nature aimait opposer les forces qu’elle avait créées, et aujourd’hui j’étais bien décidé à être celle qui surpasserait l’autre.

Je sentais le quadrupède bifurquer de plus en plus, dans l’espoir de me semer dans les hauts arbres. Douce naïveté, son odeur de peur puait tellement qu’il ne risquait pas de passer inaperçu à mes sens. La course dura, il s’épuisa, ralentit. Ce n’était qu’un léger changement dans son rythme, mais suffisant à ce que petit à petit je réduise l’espace qui nous séparait. Il était fait, et j’allais être rassasié. J’aimais quand les choses étaient si simples. Pourquoi tout n’était pas comme cela ?


Je mis fin à son supplice rapidement et me couchais d’une manière peu délicate au sol, ma victime encore chaude dans la gueule. Toutes ces émotions m’avaient rendues un peu plus sauvage, moins à mène de me prendre la tête pour des histoires que je ne pouvais contrôler. Je mâchais bruyamment, abandonnant toute idée d’élégance ou de subtilité.
Et alors même que je m’acharnais sur la carcasse fumante, je la sentis. Cette présence, non identifiable et pourtant perceptible. Je me sentais observé, et aussi choquant que cela puisse paraître, je n’avais pas encore identifié la source de cette sensation. Je lâchais ma viande, oreilles aux aguets et prêt à bondir en cas d’agression. Bon sang chers Dieux, quand me laisserez-vous profiter d’un instant de plénitude et de tranquillité ? Etait-ce trop vous demander, sérieusement ? Humpf.

Code © Adrenalean sur Four Seasons

Revenir en haut Aller en bas
Feather
».Fidel'
».Fidel'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1000
» Age : 20
» PUF : Feather, Fea' ou bien Frigo 8D
» Date d'inscription : 25/07/2014
» Personnages : Paprika
Femelle
12 ans
Capitaine Raeders (solitaire)

Eeno
Mâle
10 ans
Médecin Raeders (solitaire)
Célibataire

Quartz
Mâle
4 ans
Coursier Lazuli
Célibataire

Chulhei
Mâle
3 ans
Canonnier Raeders (solitaire)
Célibataire

Daehwan
Mâle
3 ans
Médecin Raeders (solitaire)
Célibataire

Luna
Femelle
3 ans
Nakhu


» Feuille de perso'
» Points: 437

MessageSujet: Re: † Par tous les Dieux, laissez moi manger ! † [Ezhekiel - Quartz ]   Mer 24 Mai 2017, 23:29

Quartz s'ennuyait. Certains diront qu'il exagèrait, il se passait beaucoup trop de chose en ce moment pour pouvoir s'ennuyer, surtout pour un loup de cette famille. Maman était devenu alpha non sans que ça fasse du remue ménage, Papa s'en était allé vers des cieux plus nobles, certains dieux buguaient complètement tandis que d'anciens monstres de récits avaient refait surface. Oui franchement, il n'y avait pas matière à s'ennuyer et pourtant, Quartz trouvait que sa vie était devenue effroyablement plate et solitaire depuis sa remise. D'ailleurs celle-ci, si elle avait bien commencé, elle s'était très mal terminée. Oh il avait eu son glow mais justement, là était le problème.
Ao, fière de son nouveau disciple lui avait offert sa couleur bleu qui avait rejoint son cou avant de disparaître, faible lueur qui gagnait en intensité au fil des battements du cœur du jeune mâle pour acquérir l'éveil du pouvoir. Et là c'était tout simplement partie en couille. Quartz, tout fier qu'il était, après avoir remercié la déesse avait fait quelques pas en direction du territoire séide lorsqu'il sentit comme un point appuyer fortement sur son torse, lui coupant un peu la respiration, là où se trouvait son glowstick. Point qui ne s'arrêta pas là, le tube lumineux, régler à pleine puissance avait commencé à s'enfoncer de plus en plus dans ses chairs, broyant les os, perforant les poumons, salissant le pelage blanc et le sol d'une flaque de sang. Surpris, le jeune mâle était resté là, tétanisé par la douleur, le pelage hérissé, le regard perdu, à suffoquer tandis que du sang avait commencé à envahir sa gueule. Ses griffes avaient laissé de sales traces dans le sol minéral puis la douleur devint trop forte, il avait vacillé face à un monde flou qui s'était terminé sur une immense lumière bleuté qui l'avait aveuglé.
Et puis plus rien.
Nan littéralement plus rien. Lorsqu'il avait rouvert les yeux, plusieurs heures semblaient être passées puisque le soleil avait fait place à la lune dans le ciel et il n'avait plus de glowstick. Il ne le retrouvait plus. Son corps quand à lui semblait être incroyablement intact malgré la douleur qui restait encore bien présente dans son crâne et Quartz se serait presque demandait s'il n'avait pas rêvé son épreuve s'il n'avait rien ressenti. Ah on vous avait dit que c'était littéral, il ne sentait plus la morsure humide du brouillard des landes, plus l'herbe fraîche sous ses coussinets, il ne ressentait plus le vent dans son pelage, ses bracelets qui lui serrait les pattes. En fait il restait un truc, un dernier tout petit truc, il savait, il sentait ce petit quelque chose chaud qui luisait à l'intérieur de lui. Son pouvoir semblait lui avoir pris son existence ou quelque chose du genre mais il restait la seule chose perceptible par le jeune loup à plume pour qu'il n'oubliait pas qu'Ao restait avec lui. Drôle de cadeau mais... Merci ? Il était rentré ce soir sans connaître toute les facettes de son pouvoir.

Rapidement, Quartz avait découvert qu'il traversait les choses, et surtout les êtres vivants lorsqu'il n'avait pas malencontreusement foncer dans l'arrière train d'une soldate sur les nerf justement. Il l'avait vu trop tard et s'était lui même emmêlé les pattes avant de se casser la gueule dessus et... la traverser ? Le pire dans tout ça, c'est que si elle eut ce qui semblait être un frisson, elle ne le vit même pas et elle était loin d'être la seule. Si parfois un louveteau le regardait d'un air suspicieux, les adultes qui étaient capables de le voir étaient rares, voir inexistant. On disait que « le fils de l'alpha avait disparu » c'était fou comme ça sonnait dramatique avec cet connotation, on se serait moins inquiété si ça avait été « le fils de l'herboriste » ou encore « le fils de Tatsu et Ether ». Oui clairement, tout le monde en aurait eu marre au bout de quelques jours, là ça faisait jasé un peu plus longtemps. Certains disaient même qu'il avait raté son épreuve et que la honte l'empêchait de revenir, parfois ils poussaient la rumeur jusqu'à dire qu'on l'avait vu chez les nouveaux séides, Raeders le nom c'est ça ? ou chez les Précursors. Oh il ne spéculait pas, on disait vraiment ça, il était assis à côté lorsque ça s'était dit mais personne ne l'avait vu, entendu ou même sentit.
Quartz était devenu ce qu'il chassait.
Quartz était devenu un fantôme.

Le jeune mâle blanc n'avait rien à faire. Il était devenu archiviste mais à part lire des livres, ranger les livres et relire des livres, il ne faisait pas grand chose, disons qu'il manquait cruellement de conversation. Ça faisait à peine quinze jours qu'il avait son pouvoir et il avait l'impression que ça faisait quinze ans alors pour se changer les idées il était parti se promener un peu dans la forêt. C'est là qu'il vu un séide noir attraper et tuer un lapin. Ceci donna faim à Quartz, oh pas qu'il ait véritablement faim, il ne mangeait plus tout comme il ne buvait plus ou ne dormait plus, fantôme oblige mais son ancienne vie lui hurlait une grosse envie de viande, ce qui incita le jeune tricolore à suivre le foncé jusqu'à son installation pique-nique. Quartz vint s'asseoir en face de lui, les mots lui démangeant la gorge.

« Hé salut mec... »

Qu'est-ce qu'il pouvait lui dire ? Vasy file un morceau st'euplaît ? Il fait beau aujourd'hui ? Le jeune mâle avait surtout très envie d'avoir une vrai conversation avant de devenir fou.

« Oh par Ao, y'a une chance sur je ne sais combien que tu puisses ne serais-ce que m'entendre alors franchement même si c'est juste pour me dire de dégager, tu pourrais pas savoir le bien que ça me ferait. »


Aller loup du clan, sert de psy, au pire si tu es incapable de le voir, Quartz se fera un malin plaisir à te faire chier en te traversant pour te filer ces vilaines sueurs froides d'aura fantômatique.
Revenir en haut Aller en bas
O-Shana
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 234
» Age : 22
» PUF : O-Shana, LittleNouss
» Date d'inscription : 23/01/2017
» Personnages :
E
ZHEKIEL
Ethelkrus [J] - Alpha
5 ans (21/09/17)


M
AYURI
Ethelkrus - Louveteau
2 ans (15/10/17)


N
EPHTHYS
Ethelkrus - Louveteau
1 an (19/09/17)


» Feuille de perso'
» Points: 690

MessageSujet: Re: † Par tous les Dieux, laissez moi manger ! † [Ezhekiel - Quartz ]   Jeu 25 Mai 2017, 10:44

Par tous les Dieux, laissez-moi manger !




J’avais beau agiter mes oreilles en tous sens, rien n’y faisait je me sentais définitivement épié mais seuls les arbres venaient se refléter sur mes rétines. Je n’aimais pas ça, pas ça du tout. Inconsciemment, je me mis à penser aux récits qui étaient racontés par certains soirs sur cette cordillère maudite. Etait-ce vraiment des ours et des pumas qui avaient été aperçus ? Je commençais doucement mais surement à sentir la nervosité m’enserrer. Cette situation n’était pas normale. Soit ma caboche amochée commençait définitivement à me faire sombrer peu à peu dans la folie, soit il y avait une chose en ce lieu qui était potentiellement dangereuse pour la meute. A cette pensée je sus que je ne me laisserai pas fuir la queue entre les pattes jusqu’à la maison.
Bien qu’il faille avouer que je ne me sentais pas très courageux sur ce coup. De vieux souvenirs de mon géniteur en train de nous raconter à moi et ma mère toutes les histoires les plus inimaginables du monde pour nous confiner dans la tanière me revenait. Et si, finalement, il n’avait pas menti sur tous ses dires ? Je déglutis involontairement.

J’abandonnais la carcasse qui refroidissait à vue d’œil pour me relever, de manière à me sentir moins fragile. Diantre que ce mot m’horripilait, il était censé être destiné au sexe opposé, reconnaître que j’avais des faiblesses m’irritait. Il m’arrivait parfois de me dire que, si la meute cherchait à gratter un peu cette carapace que j’avais pris soin de bien ériger autour de moi, elle serait probablement surprise. Mais évidemment, ça ils ne le verraient probablement jamais. Mais revenons à nos moutons : je devais trouver l’origine de ce malaise.

Et alors que j’allais prendre la parole, je sentis l’air vibrer tout près de moi. Je laissais échapper un minuscule glapissement avant de me laisser couler dans mon ombre, me mouvant sur le sol. Quelques secondes seulement s’étaient écoulées entre ce mouvement dans l’air et celui où je réapparu quelques mètres plus loin. Mais il se passait quoi bordel ? Ma tension commençait à me faire perdre patience et aussi stupide que cela puisse paraître, j’étais pris d’une subite envie de faire claquer ma mâchoire dans l’air. Ce qu’il se passait ici était inconcevable. Je devais être dans un cauchemar, oui ça devait être ça. Car rien n’avait de logique à l’heure actuelle. Des monstres invisibles s’étaient-ils installés dans la forêt ? Non non, c’était impossible nous en aurions eu des échos, des proies auraient été retrouvées mortes. Je commençais à douter de me convictions.

Sérénité toute puissante, un petit passage par mon cerveau paumé ne te tenterait-il pas ? Evidemment que non, j’imagine qu’il était bien plus amusant pour Kiro de m’observer. Oui j’imaginais bien l’anaconda se repaître de ma situation actuelle, son disciple pris dans des tourments invisibles. Tellement risible.
Je sentis tout mon pelage être hérissé et un grondement sourd sorti de mes entrailles. Etait-ce totalement fou d’accepter de croire à des contes que l’on racontait pour effrayer les enfants ? Je ne m’étais jamais posé la question à vrai dire, mais là tout de suite, je sentis le louveteau en moi se rouler en boule. Malgré mon souffle saccadé je gardais ma position statique, mon égo ne supporterait vraiment pas la fuite. Ego ou stupidité ? Tout était question de point de vue j’imagine, n’est-ce pas Kiro ?


Code © Adrenalean sur Four Seasons



Revenir en haut Aller en bas
Feather
».Fidel'
».Fidel'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1000
» Age : 20
» PUF : Feather, Fea' ou bien Frigo 8D
» Date d'inscription : 25/07/2014
» Personnages : Paprika
Femelle
12 ans
Capitaine Raeders (solitaire)

Eeno
Mâle
10 ans
Médecin Raeders (solitaire)
Célibataire

Quartz
Mâle
4 ans
Coursier Lazuli
Célibataire

Chulhei
Mâle
3 ans
Canonnier Raeders (solitaire)
Célibataire

Daehwan
Mâle
3 ans
Médecin Raeders (solitaire)
Célibataire

Luna
Femelle
3 ans
Nakhu


» Feuille de perso'
» Points: 437

MessageSujet: Re: † Par tous les Dieux, laissez moi manger ! † [Ezhekiel - Quartz ]   Dim 28 Mai 2017, 10:59

L'autre agitait les oreilles, s'agitait lui mais ne lui répondait pas, ni le regardait d'ailleurs ce qui mit l'évidence en plein museau de Quartz, il ne le voyait pas... encore un. Le loup tricolore soupira, était-il véritablement condamné à rester éternellement seul sans personne avec qui parler juste pour être devenu ce qu'il chassait autrefois ? Un fantôme ? Seuls les louveteaux semblaient le voir, seuls les petits qui avaient encore peur du croquemitaine et qui croyaient aux histoires qu'on racontait le soir. En fait, la solution était peut-être là, si les loups croyaient encore au surnaturel, peut-être qu'ils le verraient. Ce noiraud allait lui servir de test, il allait lui faire si peur qu'il se pisserait dessus. L'emplumé afficha un sourire mauvais visible que par... ah bah personne en fait, Quartz n'avait pas de miroir en face de lui et comme il était le seul à ce voir ici... Il releva son regard vers celui ambré de l'autre loup, lorsque celui se mit à... fondre ? En un grosse flaque noire et disparaître pour revenir quelques mètres plus loin, abandonnant à proie à demi dévorée sur place.

Le noiraud semblait très stressé, ça se voyait dans son regard et son pelage. Probablement qu'il sentait la peur aussi mais pour tout avouer, ne respirant plus, Quartz n'avait plus vraiment d'odorat comme il n'avait plus le goût et plus les sensations. Vie bien plate en somme. Le tricolore alla donc près de la proie délaissée, rien de tel pour faire croire aux fantômes que de faire bouger un mort n'est-ce pas ? Sauf que voilà, le jeune mâle se retrouva face à un problème épineux : lorsqu'on a presque plus d’interaction avec le physique, comment faire bouger un objet ? L'avantage était que le lapin n'avait plus de statut de vivant et le nom vivant, ça Quartz arrivait à interagir avec bien que c'était encore difficile, son pouvoir étant tout de même récent.
Il essaya d'abord de le soulever doucement, faisant bouger les épaules mais ses pattes passèrent au travers de la proie. Il fronça les sourcils et tenta de recommencer mais si le lapin frémissait un peu, le fantôme finissait à chaque fois par passer au travers. Rapidement, juste bouger les épaules n'était plus la priorité, le faire bouger tout court serait déjà un grand début et ce avant que l'autre blacky ne décide de se barrer. Quoique la patience de Quartz était plus courte que celle de l'autre, il finit par s'énerver complètement sur la cadavre à moitié mangé et il le prit à plein crocs pour le balancer rageusement en l'air. Bien évidemment dans cet énervement, pouvoir décida d'obéir et le lapin s'envola véritablement en l'air pour faire un trajet en cloche jusque sur la tête de Blacky.

Oh... ce n'était pas le but premier mais... pourquoi pas ?
Revenir en haut Aller en bas
O-Shana
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 234
» Age : 22
» PUF : O-Shana, LittleNouss
» Date d'inscription : 23/01/2017
» Personnages :
E
ZHEKIEL
Ethelkrus [J] - Alpha
5 ans (21/09/17)


M
AYURI
Ethelkrus - Louveteau
2 ans (15/10/17)


N
EPHTHYS
Ethelkrus - Louveteau
1 an (19/09/17)


» Feuille de perso'
» Points: 690

MessageSujet: Re: † Par tous les Dieux, laissez moi manger ! † [Ezhekiel - Quartz ]   Lun 29 Mai 2017, 15:17

Par tous les Dieux, laissez-moi manger !




Je. Ne. Comprenais. Plus rien à ce qu’il se passait ! Par pitié non mais depuis quand les carcasses se mettaient à voler ? Je restais planté là, le museau en l’air à regarder le vol plané de ma proie jusqu’à ce que sa trajectoire s’oriente de mon côté. Mettez ça sur le coup de la stupéfaction, mais le fait est que je restais là, gueule entrouverte et yeux écarquillés à regarder ce lapin mort entamer sa descente vers moi. Mon cerveau était vide, plus rien n’avait de sens. Bordel mais c’était quoi ce foutoir au juste ?
Ce fut sur cette question peu délicate que je sentis l’impact. Je ne bronchais pas, ne tressaillant pas plus. Oh par les Dieux cette scène devait être épique pour ceux n’appartenant pas au commun des mortels. J’étais là, comme un imbécile la tête en l’air avec un lapin calé entre le haut de mon museau et mon front. Avez-vous déjà vu plus absurde vous ?

Je lâchais un rire nerveux, préférant ça à une crise de nerf intégrale où je me roulerai en boule en conjurant les mauvais esprits. Mais comment en étais-je arrivé là ? Je voulais simplement me changer les idées, pas me retrouver … Comme ça ! Je secouais la tête pour faire tomber la carcasse puis la fixais en plissant les yeux. Je lui donnais un coup de patte, mais elle ne se remis pas à léviter. Je pense que mon teint vira au vert, ou en tout cas je me sentis devenir livide. Si le lapin était vraiment inerte, alors qu’est ce qui l’avait fait voler ?...

Je déglutis et regardais autour de moi. Bon récapitulons. D’abord j’avais sentis une présence, à la suite de quoi tout mon corps avait réagi d’épouvante. Et après c’était encore plus parti en cacahuètes parce que … Le lapin avait volé. Rien que de le penser c’était totalement absurde. Finalement cette forêt devait être hantée, il devait y avoir des mini esprits de Kiro qui s’étaient donnés le mot pour venir me persécuter et rire de ma personne. Le louveteau en moi s’agita à cette idée qui paraissait de plus en plus plausible. Mais tous les adultes riaient en parlant d’esprits et de fantômes … N’est-ce pas ? Ce n’était que des histoires… Enfin selon eux, mais avaient-ils déjà vu une carcasse planer par l’opération du saint Kiro ? Je posais mes fesses. Si les intentions de mon tortionnaire étaient de me tuer, il aurait déjà eu bon nombre d’occasions de le faire. Partons donc du principe que je ne risquais pas à tenter le coup, d’autant plus que personne n’était dans le coin. Autrement dit je ne risquais pas de voir cette affaire s’ébruiter dans la meute et atteindre mon image de dur à cuire. Je soufflais un grand coup et lançais en bougonnant :

« Oh les esprits farceurs si vous continuez comme ça je vais vous bouffer dans l’air. A défaut d’être causant soyez au moins polis bande de malotrus. »

J’avais l’impression de parler littéralement dans le vent. Et pourtant, quand je me remis à regarder autour de moi, j’eu la nette impression de discerner une petite lueur bleue. Floue, presque transparente. Je clignais des yeux, me demandant si je n’hallucinais pas. Et en même temps, si mon cerveau commençait également à me tromper, ça ne donnait que plus de crédibilités à mes divagations. Et plus j’y pensais, plus je fixais cette lueur. Etais-je fou où gagnait-t-elle petit à petit en constance ? Diantre mais sur quoi étais-je tombé en venant ici ?!


Code © Adrenalean sur Four Seasons

Revenir en haut Aller en bas
Feather
».Fidel'
».Fidel'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1000
» Age : 20
» PUF : Feather, Fea' ou bien Frigo 8D
» Date d'inscription : 25/07/2014
» Personnages : Paprika
Femelle
12 ans
Capitaine Raeders (solitaire)

Eeno
Mâle
10 ans
Médecin Raeders (solitaire)
Célibataire

Quartz
Mâle
4 ans
Coursier Lazuli
Célibataire

Chulhei
Mâle
3 ans
Canonnier Raeders (solitaire)
Célibataire

Daehwan
Mâle
3 ans
Médecin Raeders (solitaire)
Célibataire

Luna
Femelle
3 ans
Nakhu


» Feuille de perso'
» Points: 437

MessageSujet: Re: † Par tous les Dieux, laissez moi manger ! † [Ezhekiel - Quartz ]   Sam 10 Juin 2017, 23:33

De son point de vue, la situation était plutôt drôle. L'autre, le museau levé avec le lapin dégoulinant sur sa tête était plongé dans une sorte de bug traumatique qui l'empêchait de bouger mais qui le faisait prendre petit à petite une expression horrifié. Quartz aurait juré voir le pelage du noiraud commencé à blanchir et lui, assis sur son arrière-train fantomatique laissa s’échapper quelques secondes avant de juste éclaté de rire. Le blanc se tordit à moitié sur le sol, son œil laissant s'échapper une petite larme. Par Ao, que ça faisait du bien de rire autant après avoir passer une semaine à ruminer sa solitude
Cependant, un coup de patte et quelques instants de réflexion plus tard, la victime de Quartz comprit que le mauvais esprit n'était pas dans le lapin mais à côté et peut-être même qu'il comprit qu'il n'y avait aucune tentative de vengeance de la part de la proie. Ça aura été rapide mais le but premier du loup tricolore était de faire croire à son voisin que les fantômes existaient et c'était bien à eux que le noiraud avait fini par s'adresser. Quartz eu un sourire pleins de crocs, à mi chemin entre la satisfaction de son plan et l'air mauvais du sale plaisantin. Le loup à plume n'était pas forcément quelqu'un de méchant mais il avait une assez grande part d'égoïsme en lui, s'il devait traumatiser tout les séides pour espérer être vu, hé bien il le ferait, qu'importe l'avis ou l'état des autres bien qu'il risquait fort de ce contenter que de quelques « élus ».

« Oh causant je le suis mais si tu faisais l'effort d'écouter ça serait mieux. »

Quartz se leva pour faire les quelques pas qui le séparait du compère noir. Ce dernier d'ailleurs plissait les yeux comme pour discerner quelque chose. Etait-ce lui ? Est-ce qu'il l'avait entendu ? Es-ce qu'il le voyait ? Oh ça serait tellement chouette s'il suffisait de convaincre les autres de l'existence du paranormal pour faire soit même partie de cette existence. Quartz se stoppa juste devant l'autre loup, c'était limite s'il ne lui rentrait pas dedans.

« ça fait presque un quart d'heure que je suis littéralement sous ton museau et tu me calcules à peine tsss. »


Il leva une patte vers l'autre loup pour lui faire une pichnette, se demandant s'il allait vraiment le toucher ou le traverser... hé bien il le traversait, les morts et les vivants étaient véritablement sur deux dimensions différentes et lui essayait de briser la frontière à grand coup de griffes et de carcasses volantes.
Revenir en haut Aller en bas
O-Shana
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 234
» Age : 22
» PUF : O-Shana, LittleNouss
» Date d'inscription : 23/01/2017
» Personnages :
E
ZHEKIEL
Ethelkrus [J] - Alpha
5 ans (21/09/17)


M
AYURI
Ethelkrus - Louveteau
2 ans (15/10/17)


N
EPHTHYS
Ethelkrus - Louveteau
1 an (19/09/17)


» Feuille de perso'
» Points: 690

MessageSujet: Re: † Par tous les Dieux, laissez moi manger ! † [Ezhekiel - Quartz ]   Jeu 29 Juin 2017, 23:48

Par tous les Dieux, laissez-moi manger !



Je ne sais pas exactement ce qui provoqua cette prise de conscience, mais alors même que je balançais ma tirade désespérée, j’eu l’impression qu’un bouchon s’échappa de mes oreilles. Et. Je. L’entendis. Cette voix, qui semblait se moquer et me sermonner sans aucune interrogation. Mais dans quel délire je m’étais plongé moi encore ? Depuis quand étais-je sujet aux hallucinations ? Je devrai consulter Nout en rentrant et sans attendre. Non parce que je commençais sérieusement à craindre pour ma santé mentale là.

Je secouais la tête, mais les phrases étaient ancrées dans ma tête, et la voix qui les avait prononcées m’était inconnue. Je cessais de lutter contre l’improbable et fixais cette petite lumière bleu d’un œil méfiant.

« T’es quoi au juste ? Un feu follet ? »

Et alors même que je disais ça, je sentis une sensation de froid contre mon museau. Et ce fut comme si un rideau tomba. Ce fut d’abord trouble à ma perception et plus j’acceptais ce que mes yeux me montraient plus je me rendis compte que la flammèche avait une autre forme. Et quelle forme.

« Oh putain, par les poils de la génitrice de Kiro ! Bordel de Dieux mais t’es qui toi au juste ?!! »

Je reculais d’un bond les yeux exorbités. Sa tête me disait quelque chose, j’avais déjà dû le croiser, mais un fantôme ça ne s’oubliait pas de la sorte ! Puis je me mis à gronder. Cette saleté de flammèche se foutait de moi depuis un quart d’heure. Il allait le payer chèrement. Je lançais une patte vers lui, mais je me retrouvais déséquilibré lorsque mon élan ne rencontra que … du vide. Sa joue aurait dû être balafrée et au lieu de ça, je passais au travers sans lui laisser la moindre égratignure.

« Tu sais qu’en vrai, t’es hyper frustrant ? T’as une explication à me donner au moins j’espère. »

Je me retrouvais à parler à un être intangible. Je crois que même Nout ne suffira plus à me sortir de cette panade là. Je déglutis, pris entre l’envie de fermer les yeux et de faire en sorte d’oublier tout cet épisode absolument perturbant, et celle de vérifier que je ne rêvais pas. Nous vivions dans un monde de magie, alors pourquoi devrait-on renier l’existence de fantôme après tout ? J’avoue, j’étais largué. Et pendant ce temps, je fixais la flammèche à forme lupine d’un regard mauvais. Mon égo ne s’en remettrait jamais.




Code © Adrenalean sur Four Seasons


Revenir en haut Aller en bas
 
† Par tous les Dieux, laissez moi manger ! † [Ezhekiel - Quartz ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [EVENT] Omnia, la fête de tous les dieux
» Course Poursuite ! [PV Haley et son cavalier ;)]
» Ils ne sont pas tous des dieux.
» [EVENT] Omnia, la fête de tous les dieux!
» Non mais laissez-moi manger ma banane [Maël]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: