Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 [EVENT] Le Crépuscule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shakapick
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 2806
» Age : 23
» PUF : Pickly, Pickly Bloodimeda.
» Date d'inscription : 10/12/2010
» Personnages : TATSU.
8 ans [11][x2 Rajeunir utilisés]
En couple avec Ether.
Mère de Quartz et Sethek.

Glowstick bleu : à l'obtention, s'est transformée en entité véhiculant des âmes vengeresses. Est forcée d'en accomplir la volonté en tuant les loups ayant perpétré contre elles une trahison de tout sorte.

Pouvoir inné : comme sa mère, peut créer de petites illusions translucides.

Dispose d'une immense paire d'ailes bleues lumineuses qu'elle peut faire apparaître, disparaître, ou rendre invisible à sa guise. Ne lui permettent que de planer.

SETHEK
3 ans [3]
Louveteau Séide.
Fils de Tatsu et Ether, frère de Quartz.







» Feuille de perso'
» Points: 0
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1
Perso 2
Perso 3
Perso 4
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: [EVENT] Le Crépuscule   Lun 10 Juil 2017, 20:42

    Le crépuscule teintait le ciel d’orange et de rouge.

    Les lueurs sanglantes perçaient tant bien que mal à travers la masse sombre de nuages orageux et chargés de pluie qui donnaient l’impression que le ciel ne tarderait plus à s’écraser contre la terre. Un présage funeste, mais pas autant que le destin qui se profilait à l’horizon pour les Séides. Alors que le tonnerre grondait dans le lointain, se rapprochant inexorablement, poussé par des vents violents qui leur soufflait au visage, rejetant leurs crinières en arrière et lissant leurs pelages hérissés, les Séides cheminaient en silence derrière leurs meneurs.

    A cet instant, il n’était plus question de luttes intestines, de mécontentement, de jalousie ou d’insubordination. Il s’agissait de s’unir contre l’adversité pour sauver un innocent. Il s’agissait de demander réparation pour un pacte brisé. Il s’agissait se sauver leurs vies, d’une manière ou d’une autre, même s’ils courraient vraisemblablement à leur perte. Ils cheminaient comme un seul être, leurs pas ne causant pas le moindre bruit contre la terre sèche, avide que la pluie se mette à tomber pour se revigorer. Le pelage hirsute, sali par son aller-retour du jour-même pour rencontrer le commandant ennemi, Tatsu ne ressentait plus ni la fatigue, ni la crainte, ni le doute. Juste une haine froide, une colère vibrante, une douleur aiguë qui lui transperçait le cœur et lui rendait la respiration difficile. Pas une seule fois elle ne s’était retournée pour s’assurer que tous ceux qui en avaient été donné l’ordre la suivaient bel et bien. Ceux qui ne se trouvaient pas là n’étaient pas Séides. Peu importe qui était là, qu’ils soient deux ou deux cent, étaient ceux qui qui elle pouvait compter et en qui elle pouvait avoir confiance. Ils représentaient sa force, les autres, sa faiblesse, et n’avait par conséquent pas besoin d’eux.

    La distance entre leur repaire et eux se creusait de plus en plus, à mesure qu’ils approchaient des alentours de la mine. Les trouées lumineuses étaient de plus en plus rares dans le ciel, qui oscillait entre le noir et le rouge. Dans un des rayons du couchant, petit à petit engloutit par les ténèbres, se dessinaient des silhouettes. Bien alignées, rangées côte à côte et parfaitement immobiles, de l’autre côté de la frontière. C’était comme s’ils s’étaient attendus à leur arrivée. Ils n’étaient pas surpris, ni apeurés, et ne se réjouissaient pas non plus, ils n’étaient ni bienveillants ni agressifs, complètement inexpressifs. Ils ressemblaient à des robots que l’on aurait désactivés, leurs regards fixes figés dans le néant, mais toujours prêts à réagir. Tous les grades étaient représentés. Troupiers, Porteguerre et Longs-Voyants. Il n’y en avait qu’un seul qui manquait à l’appel.

    - RENGAR !

    La voix de Tatsu tonna dans le silence. Aucun des loups présent ne réagit. Alors qu’elle s’était figée de l’autre côté de la frontière, Tatsu tourna la tête à droite, puis à gauche, et poussa un bref soupir. Le tonnerre mugit, beaucoup plus près cette fois, et la pluie se mit à tomber, très doucement. Les gouttes ruisselaient sur le pelage fin de la louve jusqu’à tomber au sol sans atteindre sa peau. Elle plaqua les oreilles contre la nuque et franchit la limite invisible qui séparait son territoire de celui de l’ennemi avec un grognement sourd. Aucun Precursor ne lui fit barrage ou ne s’attaqua à l’un des siens. Ils se contentèrent de les regarder passer. Une fois que le dernier Séide eut franchi la limite, les sbires se mirent en mouvement. Ils se redressèrent, attendirent quelques instants et les suivirent de loin. Au bout d’un moment, ils les avaient encerclés, mais ne tentèrent rien contre eux. Tatsu gardait son regard fixé sur l’horizon. A nouveau, le tonnerre gronda, juste au-dessus d’eux cette fois. L’atmosphère était chargée d’électricité et pesait lourd, l’air était étouffant. La fourrure de l’Alpha était complètement hérissée, en dépit de la pluie qui prenait progressivement en vigueur, de minute en minute.

    Le terrain s’inclinait progressivement. Quelques arbres et buissons secs entouraient une large cuvette de sable. Au nord, un amas de roche s’élevait au-dessus du sol et entouraient une trouée dans la pierre. Un chemin s’y engouffrait, menant jusqu’aux entrailles de la terre. Perché sur son sommet, un loup à l’allure difforme toisait ses visiteurs. Ses épaules donnaient l’impression qu’elles allaient bientôt percer la peau de l’animal. Ses pattes arrière étaient tordues dans un angle étrange, et sa queue semblait sur le point de tomber. Cette vision de cet animal mortellement effrayant dans une scène de crépuscule orageux avait de quoi tenir du cauchemar. Rengar avait tout, absolument tout d’un monstre, et il en avait conscience. Il en jouait. Il ne fallait pas qu’elle tombe dans son jeu. Tatsu redressa l’échine et planta son regard or et glace dans le sien. Il ne la regardait pas. Il regardait derrière elle, vers la meute dans son ensemble, jouissant visiblement de les voir au grand complet. Peut-être les avait-elle condamnés, au fond. Peut-être était-ce là ce que le meneur diabolique des Precursor avait planifié.

    Mais n’étaient-ils pas déjà condamnés ?

    - Rengar.

    Le tonnerre roula à nouveau dans les cieux.

    - Rends-moi. Mon fils.

    Un éclair zébra le ciel, illuminant un bref instant la silhouette de l’animal plongé dans l’obscurité. Elle attendit longuement qu’il réagisse, mais il ne lui répondit pas, et n’esquissa pas le moindre geste, se contentant de fixer la foule, posant son regard sur chaque visage durant quelques secondes, avant de passer au suivant. Mais il l’ignorait complètement. Elle n’existait pas. La fureur lui secoua violemment le corps, et elle dut planter ses griffes dans le sol pour ne pas se jeter à la gorge du grand mâle. Elle lâcha un aboiement féroce qui s’extirpa du plus profond de sa poitrine, les oreilles enfouies sous sa crinière brune et les crocs apparents.
    Elle avait pensé que les Precursor représentaient leur véritable héritage, les messagers d’une ère qui avait été oubliée à tort et que leurs voix méritaient d’être entendues. Même à ce moment précis, alors que son fils était captif, elle ne pouvait se retirer cette idée de la tête. Mais comment les écouter lorsqu’ils prenaient des mesures aussi drastiques ? Comment leur fait réellement confiance lorsqu’ils bafouaient les pactes à peine scellés pour le bien commun ? Valka avait eu foi en eux, même si elle avait rejeté en bloc leurs moyens violents et cruels. Tatsu ne savait plus quoi penser. Elle était déchirée entre mille mondes. Elle voulait les croire, et elle voulait que chacun des loups de Punk Wolf retrouve l’héritage et l’histoire qui lui étaient dus. Elle voulait protéger les siens et les mettre à l’abri d’un conflit assurément mortel. Elle voulait arracher son fils des griffes de ses geôliers. Elle voulait vivre. Elle voulait être auprès de Roy. Elle voulait voir une aube nouvelle se lever pour les Séides et devenir un chef respecté et apprécié.

    Mais toutes ces choses n’étaient pas compatibles.
    Il lui faudrait renoncer à certaines volontés.
    Mais lesquelles pouvait-elle se permettre de rejeter ?

    PR : RENGAR



Revenir en haut Aller en bas
Rengar
».New'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 42
» Age : 51
» Date d'inscription : 10/10/2015

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Crépuscule   Lun 10 Juil 2017, 21:03



    Immobile.

    Perché sur le sommet de la roche creusée qui faisait office d'entrée aux Mines, Rengar ne bougeait pas sous la pluie de plus en plus vigoureuse. Son pelage terne et hirsute ne le protégeait plus de l'eau, à tel point que celle-ci martelait sa peau pelée. Sauf qu'il ne la ressentait pas. Il n'avait pas froid. Il brûlait intérieurement. Dans sa tête, les choses s'étaient précipitées à mesure que son plan avait avancé dans le bon sens. Cela avait presque été trop facile. Il avait gagné ses territoires d'une facilité déconcertante : absolument aucune résistance ne s'était levée. Il n'y avait même pas eu de signe de trépas de son côté des frontières. C'était difficile à croire, mais les Séides avaient accepté son arrivée et son installation dans l'archipel ... Incroyable. Il avait pu gagner l'accès aux fontaines de Dairo et d'Aka, même si comme il l'avait mentionné, il n'était pas intéressé par les Glowsticks. Non, ce qu'il voulait, c'était simplement être près d'eux et s'assurer que les Séides comme les Brethens ne les corrompraient pas, comme le reste des divinités était corrompu. Aka et Dairo. Les seuls à s'être réellement distingués dans l'histoire. Les seuls à s'être opposés à Cronos, même si cela n'avait au final rien évité. Ils avaient essayé. Ils avaient défendu les vivants, et pour cela, ils avaient toute l'adoration de Rengar. La force et la ruse étaient ce qui le caractérisait, lui, et ses sbires. Il les aimait infiniment. Et il allait leur prouver cela.

    Ses yeux se mirent à luire. Il aurait dû attendre, c'était une évidence. Il aurait certainement pu convertir encore plus de Séides, et peut être même de Brethens, en les travaillait sur une longue durée. Mais il était trop impatient. Il sentait son corps lui demander d'aller plus vite, de plus en plus vite, et son esprit galopait lui aussi à une allure folle, qui manquait parfois de le rendre fou. Il luttait pour conserver les apparences, et savait, un peu malgré lui, que l'heure ne tarderait plus. Et c'était à ce moment là que les Séides avaient débarqué chez lui, au grand complet, minus les jeunes et ceux qui étaient trop vieux ou trop malades pour se battre. En somme, c'était toute la puissance ennemie qui s'était livrée à lui. Son célèbre rictus tordit son visage en une grimace effrayante. Ils lui facilitaient trop la tâche.

    Il secoua son échine, et un craquement d'os retentit, sans qu'il n'y réagisse pour autant. Son corps paraissait encore plus difforme qu'auparavant, si seulement c'était possible. Sa queue semblait prête à se rompre, ses pattes arrières étaient arquées, comme si son corps était trop lourd à porter alors qu'on lui devinait les côtes. Par endroits, sa fourrure était tombée, laissant à nu une peau couverte de croutes, de rougeurs, de boutons et de pus. Rengar ressemblait à une carcasse pourrissante, et pourtant, il tenait encore debout. Et en combat singulier, il aurait pu anéantir n'importe qui, même s'il n'avait pas réellement besoin de se jeter dans la mêlée pour annihiler ses ennemis. Ses sbires étaient nombreux, et surpuissants. Il n'avait pas à lever une griffe pour mettre un terme à tout cela.

    Il prit une grande inspiration lorsqu'un feu ardent irradia tout son corps d'une vive douleur, qu'il ressentit violemment, cette fois. Il ferma les yeux, et les rouvrit pour les planter dans ceux de l'Alpha femelle. Son nom lui échappait systématiquement, mais il savait qu'elle était la fille de la Chamane. Il se souvenait bien de la Chamane. Assez étourdie pour égarer les documents dissimulés par Cronos, et les lui livrer par inadvertance, facilitant son premier retour. Ah, de bons souvenirs. Il pointa les oreilles dans la direction de la meneuse, fit glisser ses yeux bleu clair dans ceux de son compagnon au pelage blanc, avant de refocaliser son attention sur elle. Un rire sec secoua ses épaules.

    - Il n'y a que moi qui ait une sensation de déjà-vu ?


    Il bondit de son promontoire, et les os de ses pattes craquèrent. Lorsqu'il se déplaçait, sa patte antérieure droite se pliait d'une étrange manière, mais continuait à supporter son poids comme par enchantement.

    - Je me souviens m'être tenu ici, les Séides et les Brethens face à moi, les crocs de Krilla entourant la gorge de Leemoncello. Tequeela, à la tête des Séides, venue me tenir tête devant mon propre foyer, m'ordonnant de lui livrer son fils exactement comme tu viens de le faire ... Et sais-tu ce qui s'est passé ensuite ?


    Il s'était approché de quelques pas avant de se figer, et de balayer la foule du regard.

    - J'ai fais admettre aux loups de Punk Wolf qu'ils ne valaient pas mieux que ceux qu'ils s'acharnaient à considérer comme des monstres. Je leur ai prouvé qu'ils se comportaient exactement de la même manière, lorsque l'on s'en prenait violemment à ce qui leur est le plus cher au monde.

    Il sourit, pencha la tête sur le côté et leva les yeux vers le ciel d'un air nostalgique.

    - Je n'ai pas tué Leemoncello. Je n'avais même pas tué ce pauvre enfant que l'on m'a pourtant accusé d'avoir massacré. Etriper un louveteau ... Incroyable. Comme si cela aurait pu m'aider d'une quelconque façon. Non, ma seule et véritable victoire, c'était d'avoir fait prendre conscience aux Séides qu'ils n'étaient pas si différents de nous. Et aujourd'hui encore, cela se prouve. Si je ne vous rends pas celui que vous êtes venus chercher, qu'allez-vous faire ? Nous attaquer. Et vous perdrez, mais vous mourrez en essayant, ce qui est caractéristique de votre meute dénuée de sens.

    Il redevint parfaitement sérieux en l'espace d'une fraction de seconde. Il se redressa, leva la queue et bomba le torse, menaçant.

    - Il ne peut y avoir de cohabitation. La seule solution est de vous convertir. Les Séides ne sont qu'un amalgame de trahison et de mensonge et doivent disparaître de la surface de ce monde - et pas seulement de cette île. A nouveau, je vous laisse le choix. Rejoignez les Precursor, ou mourrez sur le champ. Il y a encore un salut possible pour vous, et même plus que cela, une rédemption. Vous n'êtes même plus une meute à part entière ! Vous n'avez plus d'idéaux, plus de but, plus de cohésion. Il est temps pour vous de renaître et de vous émanciper définitivement de Cronos. Rejoignez-nous !

    Il avait hurlé ces derniers mots, alors que ses sbires lancèrent un bref aboiement sonore à l'unisson. Le ciel reprit le cri de guerre en faisant rouler le tonnerre dans les lourds nuages qui n'en finissaient plus de déverser leur chaude pluie d'été, de plus en plus violente, détrempant petit à petit la terre sablonneuse qui entourait les mines. Rengar se mura à nouveau dans le silence, préparé aux réactions prévisibles qui n'allaient plus tarder à pleuvoir sur lui. Il espérait juste qu'ils feraient le bon choix.

    Quoiqu'ils décident, ses plans ne s'arrêteraient pas à leur conversion, ou à leur massacre.
    Il voyait loin, très loin au-delà des Séides.



Revenir en haut Aller en bas
Feather
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 950
» Age : 19
» PUF : Feather, Fea' ou bien Frigo 8D
» Date d'inscription : 25/07/2014
» Personnages : Paprika
Femelle
10 1/2 ans
Capitaine Raeders (solitaire)


Noximilien
Mâle
12 ans
Brethen
En couple avec Kaméo

Eeno
Mâle
9 ans
Médecin Raeders (solitaire)
Célibataire

Quartz
Mâle
3 ans
Archiviste séide
Célibataire

Chulhei
Mâle
2 ans
Canonnier Raeders (solitaire)
Célibataire

Luna
Femelle
1 ans
Brethen


» Feuille de perso'
» Points: 397
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1ETHER590
Perso 2PAPRIKA930
Perso 3EENO037
Perso 4QUARTZ001
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Crépuscule   Mar 11 Juil 2017, 00:47

Bla bla bla.

Replaçons le contexte voulez vous ?
Après que Naout l'ait rejoint pour balancer des cailloux sur le Noiraud au travers de son corps fantomatique, à prendre en compte que l’objectif premier était probablement le mâle blanc et non le noir de viser, beau-papa Roy avait poussé une gueulante certes assez imposante et justifiée mais peu considérée par le fantôme de service. Il tchippa Naout avant de s'apprêter à lancer un autre caillou sur le Noiraud lorsqu'un un soldat jaune poussa tout le monde pour annoncer l'enlèvement de Sethek, à cet instant, Quartz cessa momentanément de faire le con. Dans sa famille, le jeune tricolore n'avait respecté que sa figure paternelle et encore, c'était surtout parce que le calme constant de l'ancien herboriste était juste flippant. Sa mère, il n'avait jamais eu beaucoup de considération pour elle et son récent passage au rang d'alpha lui donnait constamment des envies de la faire chier. Quand à son frère, il avait beau l'avoir charrier toute leur enfance comme pouvait le faire un frère casse couille, il aurait déplacé les montagnes de la cordillère pour lui et ce même si c'était après un long moment sans se voir ou se parler.
Et puis on se foutait clairement de la gueule de monde, et pour une fois, il y était pour rien. Genre c'était quoi cette perte de temps affreuse pour piétiner un pacte pris dans l'après-midi ? Les Précursors ne devaient pas avoir à faire grand chose de leurs journées... Hum, doit-on encore leur donner une once de sérieux ?

Quartz ne comptait pas attendre une réponse de sa madre, ni même de Roy, bordel, osef les alphas. La prudence, tout ça, c'était bon pour les vivants, Ao, en échange d'une solitude profonde et des sensations, l'avait rendu immortel en lui ôtant la vie, du moins, dans son constat actuel, qu'est-ce que pouvait bien lui faire une bande de clampins disproportionnés ? Il ne croisa pas le regard de sa mère, considérant que comme tout les autres, elle ne le voyait de toute façon pas... enfin dans ce qu'il en pensait, les séides étaient plus ouvert au paranormal qu'on ne l'aurait imaginé. Mais dans chaque famille qui semblait désuni, un lien invisible semblait lier leur destins et leurs actions, alors que Quartz tourna les talons, il entendit sa mère descendre de son perchoir pour un appel au probable combat qui lui fit tourner la tête un instant.
Ok, elle avait la classe la Mama comme ça avec son regard déterminé de mère qui allait botter des culs pour son petit. Quartz laissa passer sa mère pour prendre le chemin des mines derrière elle plutôt que tout seul, s'écartant tout de même de l'éventuelle file qui se formerait, ayant moyennement envie de se faire passer au travers.

Passons à plus récent, les Précursors faisait un mur de loup qui s'ouvrit à eux. Ohoh, ça faisait presque royal si on oubliait que ce mur ce referma autour d'eux. Nan mais ça puait le piège à des kilomètres, pourquoi on avait sauté dedans comme des brutes ? Pour sauver Sethek plus vite ? Bah c'est pas plus efficace en allant trop vite hein. L'orage vint interrompre ses éventuels grommellement et la pluie se mit à tomber. Si les gouttes lui passait au travers, ce n'était pas le cas de tout le monde et les gros pleins de poils chez les précursors parrurent rapidement très comique.
Nouvel éclair, un Rengar en contre jour, une vrai scène de cinéma. Par contre ça ne le rendait pas plus beau. Quartz lâcha un petit Erk en le voyant. Il avait entendu des histoires sur ce vieux mâle mais il ne l'avait en vrai... bah il était grave moche.
Mama était grave vénère et l'autre fit son méchant de service avec ses blablas interminables.

Chit Chat !  Chitt chitty chat chat. 

Se sentant très peu concerner par le vivant, son pouvoir l'aura finalement pas mal blasé sur le sujet, Quartz posa ses fesses au sol pour balayer son regard sur la foule. Est-ce que ce serait censé de passer au travers de la barrière de loup pour aller chercher son bro ? Ça pourrait l'être mais... à part lui faire la discussion, finalement il ne pourrait pas faire grand chose. Oh Ao, c'est le bordel sur Punk Wolf, est-ce pour cela que tu as filé à Quartz un pouvoir de spectateur ?



« Il y a de l'orage...» dira une jeune louve enfermée sous terre.


Dernière édition par Feather le Mer 12 Juil 2017, 22:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SeoSy [ABS]
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 88
» Age : 21
» Date d'inscription : 28/09/2016
» Personnages : Sarcan
♂ | 6 ans
Séide | Zélote
Célibataire


Vinara
♀ | 2 ans
Solitaire
Célibataire


» Feuille de perso'
» Points: 0
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1
Perso 2
Perso 3
Perso 4
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Crépuscule   Mer 12 Juil 2017, 21:20

Un loup beige avait mené les Séides à bouger. Une triste nouvelle avait brisé le traité de parole que les alphas avaient amenés avec leur fatigue au camp. Bien des choses s'étaient passées et en un laps de temps trop court aux yeux du zélote. Il était encore, quelques heures plus tôt aux creux aux loups, faisant face aux siens, discutant avec eux et le voilà désormais sur les chemins menant à un ancien territoire qui avait appartenu à son Clan. Un Séide avait été kidnappé. Rengar avait prouvé ce que valait sa parole : que nénies et frénésie. Sans doute avait-il attendu un relâchement des séides pour parvenir à ses fins ? Cela était possible après ils n'étaient plus qu'un spectre de meute. Ils avaient été mutilés par le départ de Paprika et de sa famille ainsi que d'autres parias. Tatsu et Roy n'étaient en place que depuis peu et avaient dû faire face à bien des crises, aussi bien extérieur et interne à leur propre clan.

Sarcan marchait en retrait. Il avait suivi l'ordre de Tatsu mais au final, pourquoi y allait-il ? Il n'était pas un guerrier. Il n'en avait absolument pas la carrure. Les Precursors riraient sans doute bien de voir ce mâle gringalet venir se dresser avec les siens contre eux. Un soupire lui échappa tandis que son regard se tournait vers les autres qui suivaient l'alpha. Ils n'étaient pas mieux que lui. Les séides n'étaient que des bambins face à la grandeur précursiale qui habitait les tunnels de la Mine. Ils couraient tous à leur perte, c'était le sentiment que le zélote avait. Ils se jetaient dans la gueule de Rengar et de leur propre chef. Ils auraient dû rester chez eux, abandonner le disparu. Ils avaient encore besoin de temps, besoin de revivre la cohésion qui coulait dans leur sang …
Le mâle secoua la tête. Il réfléchissait à de la cohésion alors qu'il venait de songer à abandonner l'un des siens. Il faisait déjà fausse route. Il ferma son esprit à toutes ses peurs. Le moment était mal choisi. Il savait que les probabilités qu'il ne survive pas était forte mais il allait aller au devant d'une couardise.

Il leva les yeux et pria les dieux.

Le zélote reposa son regard sur la meneuse dont la colère était à peine dissimulée. Il ne pouvait comprendre ses sentiments n'étant pas père, mais il connaissait la perte et l'abandon. Il se promit de faire en sorte d'aider cette mère à retrouver son fils et ce, vivant. C'était une promesse quelque peu ambitieuse surtout en voyant tous les Precursors qui sortirent dès leur approche de la Mine.

Si Tatsu exigea qu'on lui rende son fils, Rengar ne se priva guère d'une longue tirade. Le mâle écouta attentivement ce que la carcasse ambulante révélait de ses intentions et aussi ses souvenirs d'un passé que le zélote n'avait pu connaître. Mais par tous les dieux, quel âge avait celui qui se dressait devant eux ?
Sarcan tiqua et baissa les oreilles en entendant l'ultimatum que venait de soumettre l'ancien. Il n'avait plus que le choix entre devenir une abomination terrée dans les Mines ou de trépasser. Il tenait à sa vie. Qu'adviendrait-il s'il ne pouvait pas continuer ses offices ? Les dieux s'inquiéteraient-ils de son absence prolongée ? D'ailleurs, regardaient-ils cette scène depuis leur demeure céleste ? Les questions fusaient de nouveau dans son esprit. Il était encore jeune. Il n'avait pas encore eu la joie d'être papa ou de voir sa sœur devenir mère et donc le faisant devenir oncle. S'il mourrait, il passerait à côté de nombreuses choses. Il ne verrait plus les beaux paysages de ce monde. Il ne pleurerait plus sa solitude en compagnie de la pluie. Il ne pourra plus chanter de sa voix rauque avec le vent. Il ne serrait plus rien, même pas un souvenir dans de nombreux esprits.
Mais que lui apporterait une vie de déchéance chez ses ennemis ? Il deviendrait comme l'un de ces écervelés. Il serait sans doute vite jeté du groupe pour le fait qu'il ne soit ni guerrier ni un très bon chasseur. Il serait donc sans doute jugé inutile. Ou s'il l'était, il subirait sans doute de mauvais traitements. Il deviendrait un larbin, un esclave de la charogne ambulante qu'était Rengar.

Il s'avança vers le mâle.
    « Nous ne sommes peut-être plus une meute à part entière. Nous ne vivons certes plus sous la même cohésion que nos ancêtres mais nous demeurerons des Séides.

Pour la première fois de son existence, Sarcan montra les crocs. Il savait que cet affront ne passerait pas inaperçu mais il était résolu.
    « Je ne deviendrai jamais un esclave de ton sang souillé. Votre exil aurait dû causé votre perte. Vous n'êtes qu'un fléau.

Le tonnerre gronda tandis que la pluie s'accentuait, avalant ses derniers mots. La situation allait sans doute devenir critique mais le zélote ne se plierait pas à la volonté de ce loup.
    « Vous croyez être des canins mais regardez vous. Vous n'êtes que des créatures hideuses, détruites par le Mal que vous traînez dans votre ombre. Une renaissance dans vos rangs n'engendrerait que déchéance.

[PS : Etant donné que je ne souhaite pas que mon pépère meure AWESOME by susu, si Rengar l'attaque merci de prendre en compte que Sarcan utilisera son pouvoir pour se défendre
Pardon de ma réponse bof, l'inspi étant déjà partie en vacs bah voilà ...]
Revenir en haut Aller en bas
O-Shana
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 185
» Age : 21
» PUF : O-Shana, LittleNouss
» Date d'inscription : 23/01/2017
» Personnages :
E
ZHEKIEL
Séide [J] - Gabelou
4 ans (21/05/17)


M
AYURI
Brethens [Vio] - Lanterne
6 mois (31/06/17)


» Feuille de perso'
» Points: 0
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1
Perso 2
Perso 3
Perso 4
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Crépuscule   Mar 18 Juil 2017, 11:39

La peste ou le choléra



La tension et l’adrénaline coulaient dans mon sang. Nous savions que nous prenions d’énormes risques en allant rencontrer les Précursors en face à face, cependant nous n’avions pas vraiment eu le temps de nous organiser plus que cela pour partir à l’attaque. Le temps pressait, et le risque de perdre l’un des nôtres nous avait poussés à agir un peu sous le coup de l’impulsion. Nous avions quitté nos terres pour nous rendre à la mine. De la rancœur vint s’ajouter à la multitude de sentiments qui grouillaient en moi, quand je prenais la peine de penser que ce territoire était nôtre par le passé.
Nous arrivâmes et Tatsu ne tarda pas à faire acte de présence. Niveau discrétion nous pouvons repasser mais cela avait le mérite d’attirer l’attention et de réveiller cette terre souillée. Le temps grondait autour de nous, lourd de menaces. Et lorsque Rengar apparut je dus luter pour ne pas baisser la queue. Mon Dieu c’était un monstre incarné, tu m’étonnes que les histoires à son sujet faisaient flipper.

Nous l’écoutions sagement débiter sa tirade. Et les choix qu’il nous proposait me firent bondir de rage. J’étais outré, trahir notre meute ou mourir ? Etait-il sérieux ? Le pire c’est qu’il était évident qu’il pensait ce qu’il disait, et c’était tout simplement inconcevable et inacceptable pour ma personne. Le choix s’était opéré au moment même où il avait soumis ses propositions. J’allais réagir lorsqu’un des nôtres me devança.
Je ne pouvais qu’être d’avis avec lui, ces horreurs mentales et physiques qui apparaissaient devant nos yeux devaient disparaître, jamais nous ne nous rendrions sagement. Je le laissais finir avant d’enchaîner en grognant.

« Tristesse de voir que tu penses sérieusement au fait que nous pourrions accepter l’idée de vous rejoindre. Je ne te pense pas assez stupide, ou au mois j’ose l’espérer, pour penser un seul instant que cette éventualité peut être prise en compte. Notre fidélité va aux Séides, et non pas à des horreurs qui n’auraient mêmes pas dû être autorisées à exister dans ce monde. Jamais je ne m’abaisserai à vous suivre Rengar. »

Je signais peut-être mon arrêt de mort, peut-être ne reverrai-je jamais Lagherta, beaucoup de questions me venaient. Mais il était tout bonnement impossible d’accepter ces conditions, plutôt disparaître que de vivre un tel enfer.




Code © Adrenalean sur Four Seasons
Revenir en haut Aller en bas
Cro
». Encastré
». Encastré
avatar

Féminin » Nombre de messages : 6882
» Age : 23
» PUF : Croket
» Date d'inscription : 04/08/2009
» Personnages : _____

bulletblack ☥ ☀ Nout
Séide ; Maton ( soldate )
6 ans et demi ( 2.7.17 )
Avec Darius ♥
#goldenrod


bulletblack Jagh
Séide ; Gabelou
4 ans et demi ( 14.7.17 )
Célibataire
#green & #ghostwhite


bulletgreen Heever
Séide ; Savante, autrefois apprentie de Roy
3 ans ( 25.7.17 )
Célibataire
#07cfb6 & #gainsboro


bulletblack ☥ ✐ Grimm
Séide ; Archiviste & chirurgien
Deux ans ( 15.7.17 )
Célibataire.
#snow & #c9aa9c


bulletblack Geb
Séide ; Louveteau
Nouveau-né ( 25.7.17 )
Célibataire
#chartreuse & #dfc4b4


___


» Feuille de perso'
» Points: 187
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1LEEMON850
Perso 2SEKMÊT580
Perso 3NOUT440
Perso 4JAGH330
Perso 5HEEVER010
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Crépuscule   Mer 19 Juil 2017, 13:17

Après de longues lunes à s'être caché dans la brume et les ténèbres de sa solitude, Heever avait fini par revenir peu à peu vers le campement de sa meute. Le départ de ses parents adoptifs, le retour des Precursors, tout cela avait tant chamboulé la louve pâle qu'elle avait fuit ce désordre. Revenant trop peu chez les Séides pour s'y sentir encore chez elle. De toute façon, au fil des semaines, elle avait perdu toute attache sentimentale. Ses amis, trop préoccupé par leur peur et les risques qu'ils encouraient, l'avait oubliée. Ses collègues ne s'étaient pas formalisé de ses absences récurrentes, puisqu'il n'était pas rare qu'un Savant se perde très longtemps dans une quête parfois peu fructueuse, au sein de la bibliothèque ou en parcourant d'autres terres. Et pire que tout, son mentor n'était plus venu la voir une fois son glowstick obtenu. Elle ne lui en voulait pas évidemment, il était devenu Alpha et avait bien d'autre chat à fouetter que de s'occuper de l'esprit fragile et flageolant d'une jeune louve adulte. Et puis la probable majorité des autres loups devaient les prendre pour des déserteuses sans même se soucier du raz-de-marée qui inondait la Savante. La seule personne qui ne l'avait jamais quitté, à se confondre presque dans son ombre, était la guerrière Nout. Par respect pour feu Leemoncello, l'Hybride avait engagée son honneur à protéger Heever envers et contre tout. Elle en avait même peu à peu délaissé son fils unique, devenu un Archiviste à la mémoire surprenante et aux connaissances toujours plus vastes. De haut de ses deux années, Grimm avait déjà tracé sa voie sur le chemin des ressources inépuisables de la Grande Bibliothèque. Nout était pleine de fierté pour ce loup épatant que son fils était devenu, même si le poids de la culpabilité avait alourdi ses épaules. Entre devoir et coeur, la femelle louve-crocodile avait choisi sa loyauté envers le sang de Leemoncello, tout en sachant que Grimm avait encore son père. Heever, elle, n'avait plus personne, puisque même avec la dernière Séide de sa famille elle n'avait sut créer de lien. De plus, Jagh s'était proposé pour accompagné son jeune ami au pelage de sable, ne laissant jamais Grimm seul trop longtemps. Ils avaient fini par entretenir entre eux une relation plus profonde que de simples amis, que Nout ne comprenait pas, car cela ne s'apparentait pas non plus à une histoire de coeur.

Les deux louves soupirèrent de concert lorsque, exceptionnellement revenues au campement pour prendre la température et se tenir au courant des dernières nouvelles, la claque était tombée. Il n'en avait pas fallu plus pour détruire le semblant de calme qui avait sembler régner sur la confiance des Alphas. Dans une tornade de colère, nombre de soldats suivirent Tatsu avec fougue et hargne. La séquestration de son cousin fit étrangement écho aux histoires racontés par Leemoncello lors de sa convalescence, lorsqu'il lui inculquait encore les valeurs des Precursors. Par curiosité mêlée d'une autre émotion encore indescriptible, le corps maigre d'Heever se mit en branle pour suivre le mouvement. Nout suivit, autant que pour veiller sur Heever que par un soudain retour de foi dans les siens. Peut-être que cette ultime épreuve rendrait aux Séides leur unité ? peut-être que se lever tous contre un adversaire commun permettrait à la meute de se retrouver ? Elle faisait partie de ceux qui avait perdu la foi, alors pourtant qu'elle avait été une des plus fidèle soldate autrefois. De son regard d'or, elle chercha Grimm, Jagh ou encore Darius. Aucun d'eux ne semblaient apparaître parmi la foule de tête enragées. L'Hybride aux longs cheveux de neige en fût soulagée. Elle rejoignit donc Heever pour courir à son côté. Les émotions vives et violentes se transmettaient de loups à loups et bientôt Nout partagea l'animosité ambiante. Son poil était gonflé, ses muscles tendus. Elle se mettait à la place de Tatsu, et en même temps à la place de toutes les mères qui voyaient le danger fondre sur leur petit. Avec cette adrénaline, la louve-crocodile semblait retrouver un peu la fierté d'être Séide, la fierté d'aller se battre pour son clan auprès de ses frères de clan. La Savante disciple du Raptor, elle, n'était pas impressionnée par la fougue irréfléchie des autres loups, elle ne se sentait pas réellement atteinte. Comme si finalement, après tant de mois à ériger un haut mur de glace autour de son coeur, Heever avait finalement réussi à enfiler son armure et se mettre hors d'atteinte.

Lorsque comme tout les autres, elle entendit les paroles du Meneur Precursor. Elle écouta les mots de celui qu'elle était censée servir, de celui pour qui elle avait été élevée. Une image mentale la fit sourire, le discours de Rengar s'imprimait en lettres froides, blanches, sur le fond de son esprit. Elle n'avait plus peur de lui, elle ne ressentait plus rien d'autre que la curiosité peut-être malsaine de ceux qui sont au dessus d'une scène à observer dans les moindres détails. Heever n'était plus bouleversée par l'apparition du grand Maître des Precursors. Elle ne l'était plus non plus par celle de son ancien mentor au pelage immaculé. Autrefois, elle avait cru que son admiration s'était muée en quelque chose de plus sombre et plus doux à la fois. Elle avait ressentie de la jalousie à le voir côtoyer d'autres femelles alors qu'il l'avait oubliée, une fois sa formation terminée. Puis s'éloigner avait calmer tout ça, la solitude lui avait permis de comprendre ses erreurs, ses faiblesses, et surtout, de ne plus se battre contre elle-même. Discrètement, elle laissa Nout au sein des siens -des leurs aurait-elle dû penser-, pour se faufiler sur le bord du groupe de loups, s'asseyant à son extrémité. Entre un rang de Séides, et peut-être bien trop près d'un rang de Precursors. Silencieuse, observatrice, elle posa ses prunelles de glace sur les acteurs principaux de cette querelle alors que la pluie battante résonnait à ses tympans.
De son côté, Nout grognait à l'unisson avec ses pairs, ayant retrouver en quelques instants la confiance et l'unité à sa meute, même si elle savait qu'une fois une issue à ce conflit trouvée, on lui reprocherait ses derniers mois de vagabondage. Et même si elle devait être punie, au moins, elle se serait battue une dernière fois au milieu de ses frères de clan. Ses orbes couleur miel se posèrent sur Ezhekiel lorsqu'il répondit à Rengar. Elle ne l'avait côtoyé de près qu'une fois, mais était ravie de voir qu'il avait le courage de son côté. L'orage éclatait au dessus de leurs têtes de loups. Nout était très croyante malgré son absence de glowstick, aussi son esprit se demanda si la déchaînement du ciel étaient un signe de mécontentement de la part des Dieux, ou une simple coïncidence. Dans tout les cas, la pluie estivale rendait le sol spongieux et légèrement glissant. Un combat sur ce terrain était loin d'être idéal, surtout au vu des épaisses brutes, boules de muscles, qu'étaient les Precursors. La peur tiraillait les entrailles de l'Hybride, mais son dévouement restait plus fort, alors elle s'efforçait de ne pas trembler, elle vidait son cerveau des histoires d'horreur que tous ici avaient entendus sur les ennemis en face, pour mieux analyser comme un soldat, comme un vaillant guerrier. Parce que elle non plus, elle ne laisserait pas tomber sa meute.
Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t16989-cro-s-rp-open-o#348563
Liliandril
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 838
» Age : 18
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~
Alistair
& poké par Aora
8 ans ~ (26/03)
Séide - Savant
Glow' Rose

Hikotsu
& célibataire
7 ans ~ (15/11/2016)
Séide - Soldat
Glow Bleu

Agravain
& Célibataire
5.5 ans (30/01/17)
Brethen - Lieutenant
Glow Orange

Thyara
& mariée à Hyozan
3.5 ans ~ (28/09/2016)
Raeder - Medecin
Glow Jaune

Varkyrith
& va vous tomber dessus
1.5 ans ~ (7/02/2017)
Brehten ~ Maman

Volstein
& Ohw t'es ravissant ♥
1.5 ans ~ (11/02/2017)
Séide - Savant
Glow' Pourpre

Fawn
♂ . ♀ & Huu ?
0.5 ans ~ (02/04/2017)
Raeder - Mousse

Nimueh
& T'AS QUOI ?
0 ans ~ (08/05/2017)
Brethen - Louveteau

Brienna
& Mui ?
0 ans ~ (20/05/2017)
Brethen - Louveteau

» Feuille de perso'
» Points: 933
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1ARISTOTE4100
Perso 2BOTH830
Perso 3ALISTAIR630
Perso 4HIKOTSU405
Perso 5MAISIE015
Perso 6THYARA005
Perso 7

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Crépuscule   Jeu 20 Juil 2017, 09:34

La blanche et noire avait suivi les meneurs Séides sans hésiter. Comme si elle allait laisser Roy s'engouffrer dans quelque chose de dangereux, depuis ces ébats avec les Raeders, elle avait laissé ses cheveux pousser, leurs boucles étaient à présent resserrées en une natte guerrière, qui coulait sur ses épaules, et son regard c'était empreint du froid et de la silencieuse douleur de celle qui endure, sans pouvoir s'imposer dans le cours des choses. Il avait son cœur entre les pattes, il avait toute son existence à sa merci, et il ne le verrait jamais, jusqu'au jour où il ferait un faux pas, et qu'elle se jetterai dans les crocs de l'attaquant pour sauver cette vie qu'elle aimait tant.

Son ombre bicolore se joignait aux rangs Séides, son regard bleu, brillant de fureur, posé sur les precursors, risquait-elle sa vie, ici, à suivre le loup qu'elle aimait en secret depuis si longtemps maintenant ? Comme si cela avait de l'importance maintenant.
Maintenant qu'elle voyait sa mort se rapprocher, maintenant qu'elle sentait son cœur se fissurer, et qu'elle savait qu'elle n'en avait plus pour longtemps...
En vérité, elle n'avait plus cœur à ce permanent faux semblant, à ignorer ce qu'elle ressentait, et à le cacher derrière sa forte contenance, derrière son regard froid et inexpressif. Comment cacher de telles choses quand on était naturellement quelqu'un qui se démarquait par sa chaleur. Lentement, cette rétention l'avait rongée, au point qu'il était impossible de ne pas remarquer à quel point elle se taisait, qu'elle calculait froidement les autres, derrière son voile de peine.

Seule elle savait ce qui était devenu de son affection pour Skaër. Seule elle savait qu'il était parti chez les Precursors, qu'il était maintenant son ennemi... Et son cœur saignait d'autant plus à l'idée d’apercevoir son museau parmi ceux de ses ennemis... Car elle savait qu'elle ne serait pas capable de lui faire du mal … Normalement.
Mais elle n'était plus normale. Elle s'était retranchée, loin de ses sentiments, qui s'effondraient en hurlant silencieusement au milieu de la nuit. La douleur était à son paroxisme depuis plus d'une semaine maintenant, et la louve n'en pouvait presque plus. Alors mourir ici, mourir là bas... Cela n'avait plus tant d'importance quand on y réfléchissait. Y avait-il même un seul jour où on se levait avec la certitude qu'on serait toujours vivant au coucher du soleil ? Non, certainement pas. Et si ce jour était son dernier, alors elle le vivrait aux côtés de celui qu'elle aimait, ombre invisible qui brillait des feux de l'amour depuis si longtemps déjà.

Elle s'approcha donc de l'avant de la troupe, son regard si singulier, furieux, tombant sur les Precursors, passant tour à tour sur eux.
Vous ne valez rien, incapables de tenir votre parole. Ce n'est pas le fils de la pouffiasse que je veux récupérer... Il faudrait plutôt que votre meneur daigne regarder mon Roy comme il regarde la femme de joie, là. Il faudrait qu'il comprenne qu'il y a deux Alphas ici. Tatsu est peut être belle, peut être dangereuse, mais sans Roy elle ne serait rien.

Tout comme moi.

Le bleu d'Ao dansait dans son regard, alors qu'elle attendait la suite. Si il osait quoique ce soit envers Roy, elle était bien positionnée pour l'en empêcher, quelque soit le coût.
Elle s'était promise d'être là pour lui, à travers les averses comme les jours ensoleillés.

Il n'y avait rien de plus important dans sa vie.
Elle serait là à ses flancs quoi qu'il arrive, dans l'ombre de Tatsu, là ou personne ne pourrait la voir …
La où il ne la verrait jamais.
Elle serait la gardienne invisible du blanc ange qui avait changé sa vie, la détruisant.
Revenir en haut Aller en bas
Rengar
».New'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 42
» Age : 51
» Date d'inscription : 10/10/2015

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Crépuscule   Hier à 12:44


    Face à lui, il n'y avait que des visages luisants de haine.

    Il était difficile de leur en vouloir, au fond. Les méthodes désespérées qu'il avait utilisé avaient eu, au final, l'effet inverse de ce qu'il avait escompté. Le temps pressait. Il n'y avait pas le temps pour les pourparlers interminables. Vers la fin, il avait bien essayé, mais ce n'était pas dans sa nature. Et puis, ce n'était pas comme si les Séides avaient été capables de comprendre. D'une manière ou d'une autre, il l'avait su, depuis le début, ils ne comprendraient pas. C'était leur destin. Il serra les mâchoires. Il avait voulu le changer, ce destin, et il avait visiblement échoué. La colère et le dégoût qu'ils exprimaient lui lacéraient l'âme. Pour réussir ce qu'il s'était fixé, il avait besoin d'eux, et ils ne répondraient pas à l'appel. A nouveau, il sentit une décharge lui traverser le corps. Tous les Precursor clonés se redressèrent et dardèrent vers leur chef un regard anxieux. Ils savaient tous ce qui était en train de se passer, et Rengar aussi.

    Il avait juste espéré avoir plus de temps.

    Il ne prit pas le temps de répondre aux invectives. Il n'en avait plus. Il ne s'amusa pas à jouer le rôle qu'il s'était collé à la peau depuis le début. Son éternel rictus était finalement tombé pour laisser place à un visage calme et froid. Ses yeux étaient fixés vers l'avant sans rien voir. C'était terminé. Il ferma les yeux.

    - Vous ne comprenez pas ...

    Il ne pouvait pas se résoudre à l'idée qu'il avait échoué.
    Pourtant, sa transformation s'amorçait, et il n'avait pas réussi à convaincre les Séides, ou les Brethens, ou quiconque en ce bas monde, sinon trois âmes à moitié perdues. Sa peau se fissura et des lambeaux de chairs en tombèrent lentement, exposant une chair à vif, qui se putréfiait en quelques secondes. Sa queue tordue finit par tomber, elle aussi. Rengar vivait, mourrait et se décomposait en même temps.

    - Vous n'avez ... pas le choix ...

    Sa voix aussi changeait, devenait plus gutturale, plus grave, bien plus profonde. Sa mâchoire inférieure tomba et ses pattes cédèrent sous lui, se transformant instantanément en poussière. Les Precursors clonés se précipitèrent entre leur chef et les mortels, formant une barrière défensive. Puis, au dernier moment, ils firent face à Rengar, tournant le dos aux loups, comme s'ils cherchaient à les protéger, eux.

    Une formidable déflagration s'éleva de là où Rengar était tombé, sans livrer d'ultime combat. Les Precursors au premier rang furent brûlés sur place. Ceux qui se trouvaient en arrière eurent le visage et les pattes antérieures brûlées, et les autres, la fourrure légèrement roussie. Les mortels n'avaient rien. Les survivants se massèrent autour de la flamme infernale d'où naissait lentement une silhouette, d'abord très floue et imprécise, puis de plus en plus massive et détaillée. Lorsque l'épaisse fumée noire se dissipa, on pu l'observer, sous sa véritable forme.

    Spoiler:
     

    Il se redressa, de toute sa hauteur, et s'ébroua pour se débarrasser des derniers lambeaux du déguisement mortel qu'il s'était forgé, il y avait bien des années de cela. Il ouvrit ensuite les yeux et distingua le monde d'une autre façon, d'une manière qu'il avait oublié, à force d'être enchainé dans un corps inférieur. Pendant quelques secondes, il ne se passa rien. Il essayait de reprendre le contrôle de son être et de toute sa puissance, sans pour autant créer un cataclysme. Car au fond, même si par dix fois il avait fait fausse route, même s'il avait laissé l'impulsivité, la force, la colère et la frustration qui le caractérisaient et qui l'avaient fait naître, jamais il n'avait été le moteur d'une destruction programmée.

    En fait, il incarnait tout le contraire.

    Il leva la tête, dressa les oreilles, prit une intense inspiration et tenta de les localiser. Pendant un bref instant, il put les sentir, notamment grâce aux disciples présents autour de lui. Puis, brutalement, toute connexion fut rompue. Incrédule, il baissa la tête et balaya les loups autour de lui. Les Glowsticks rouges et oranges venaient de s'éteindre. La fureur embrasa ses prunelles.

    - Non ...


    Il jeta un regard rageur vers le ciel, comprenant brutalement ce qui était en train de se passer. Les mortels allaient l'accuser, lui, d'être la source de l'extinction des glowsticks ! Et il ne pourrait pas les contredire. Car dans leur histoire, il était destiné à être le méchant à abattre à tout prix. Pour autant, l'enjeu était trop grand, et il était également dans sa nature de ne pas laisser le destin lui dicter sa vie. Il observa les mortels. Son ultime chance se trouvait là, en cet instant. Il poussa un soupir, semblable à un vent chaud qui balaya les loups devant lui, et leur expliqua tout. Il leur devait au moins ça.

    - Mon vrai nom n'est pas Rengar. Ce n'était qu'un déguisement destiné à me mêler au monde mortel pour avoir le plus de chance de pouvoir le convertir à mes plans. Hélas, ce fut un échec. Je suis Ar'Okai.

    Sa voix était violente, brutale, extrêmement puissante malgré lui. Chaque mot sonnait comme un aboiement féroce, une provocation, une menace. Tout dans son être respirait la colère contenue. Mais ce n'était pas vers eux qu'elle était vraiment destinée - même si leur attitude bornée et leur incapacité totale à voir les choses en face avaient fini par le pousser à les détester de manière viscérale.

    - Mon origine ... Se trouve dans les sentiments brimés d'Aka et Dairo. Je suis né de leur colère, de leur frustration, de leur impuissance. Je pense que mon apparition a dû pousser le reste du Panthéon à les enfermer. D'où l'extinction de leurs glowsticks.

    Ses immenses sourcils se froncèrent, et tout son visage se crispa, alors que ses babines se retroussaient sur ses dents d'obsidienne.

    - Ce n'est que temporaire. Je les retrouverais. Je les libérerais. Mortels. Depuis le début, j'essaie de vous convaincre de vous allier à moi. Aujourd'hui, vous n'avez plus le choix. Regardez ! Les dieux que vous vénérez eux-même se dressent contre vous. Le monde dans lequel vous vivez n'a plus aucun sens. Il n'en a jamais eu. A cause de Cronos. L'heure de la vengeance a sonné, Mortels, et à travers moi, vous avez une chance de vous reconstruire une existence complète.

    Il sentait sa force défaillir en l'absence d'Aka et Dairo. Il prit une nouvelle inspiration et recula d'un pas.

    - Vous pouvez ne pas croire un traître mot de ce que je dis depuis le début. Je n'ai jamais été programmé pour être digne de confiance, sage, ou posé, ni pour être un chef éclairé. Je suis né pour remplir un seul objectif : libérer Punk Wolf de Cronos. Sachez ceci. Le combat de votre vie approche. C'est une certitude. Que vous vous alliez à moi ou non, il est incontournable.


    Il fut prit d'un violent tremblement, qui causa à son tour des secousses au sol.

    - Je dois partir, à présent. Aka et Dairo ont besoin de moi. Je reviendrais. Réfléchissez.

    Il rejeta la tête en arrière, se ramassa sur lui-même, et bondit vers les cieux, où il disparut. Ce qu'il restait des clones resta sur la terre ferme, faisant volte-face pour pouvoir observer les mortels yeux dans les yeux. Il n'étaient plus très nombreux, à présent. Il aurait été facile pour les loups mortels de les anéantir, et ils en avaient pleinement conscience. Ils formèrent un très long rang, et s'assirent, face à eux, les oreilles droites, le torse bombé et les yeux luisants. Eux aussi avaient une destinée, mais elle n'avait pas été fixée par Cronos. Ils avaient un devoir, et tâcheraient de le remplir jusqu'au bout. Sans animosité, sans provocation, ils restèrent là, immobile, silencieux, à attendre que fusent les interrogations ou les coups de griffes, préparés à faire face à toutes les éventualités possibles.

Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
». Maître du Jeu
avatar

Masculin » Nombre de messages : 3055
» Age : 26
» PUF : Je suis le maître du jeu.
» Date d'inscription : 28/11/2010

» Feuille de perso'
» Points: 0
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1
Perso 2
Perso 3
Perso 4
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Crépuscule   Hier à 12:49

Les morceaux se recollent, petit à petit.
L'apparence à moitié morte de Rengar avait donc un sens, finalement. Il n'a jamais vraiment été mortel. Du moins, pas un mortel comme les autres. Qu'est-il réellement ? Un émissaire ? Un esprit ? Un demi-dieu ? Ou une divinité à part entière ? De ce côté là, le mystère reste entier. Mais peut-être qu'il n'est pas forcément l'ennemi dans cet affrontement.

Quoiqu'il en soit, ce n'est pas maintenant que vous pourrez lui poser la moindre question. Il a disparu, aussi brutalement qu'il est apparu. Toutefois, ce qu'il reste de ses sbires est toujours là. Il sont beaucoup, beaucoup moins nombreux qu'au départ, et représentent une cible facile. Pourtant, ils n'ont absolument pas l'air de vouloir se battre.

A vous de décider ce que vous aller faire. Anéantir les sbires d'Ar'Okai, ou tenter de percer entièrement ce mystère ?
Les Glowsticks rouges et oranges sont bel et bien éteints. Les pouvoirs qui en dépendent sont par conséquent désactivés.

Quelques instants après la disparition d'Ar'Okai, un brouillard très épais a recouvert l'île. L'atmosphère est lourde, comme avant qu'un énorme orange n'éclate, mais le ciel est parfaitement blanc. Ni nuages, ni soleil. Juste un blanc limpide et lumineux, presque aveuglant.
Revenir en haut Aller en bas
Altheda
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 118
» Age : 17
» PUF : Alth', Lay
» Date d'inscription : 10/01/2016
» Personnages :
» Naoūt
Séide ♀ 4 ans
Glowstick Rose
Soldate

» Neït
Séide ♀ 2 ans

» Lyca
Raeders ♂ 6 mois

» Feuille de perso'
» Points: 0
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1
Perso 2
Perso 3
Perso 4
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Crépuscule   Hier à 15:29

Tss, dire que de base, il était censé y avoir une sorte d’entente entre les séides et ces maudits précursors, et voilà que maintenant, ils s’étaient tous dirigés en direction du repaire de leur ennemi pour récupérer le mouflet de l’alpha. Néanmoins comme la séide qu’elle était et que de doute façon elle devait s’efforcer d’être, Neït avait suivi le mouvement et progressait auprès de Naoūt. Elle parvenait à sentir la crainte de la vampire et savait très bien pourquoi. Si jamais le combat éclatait parce que les précusors se révéleraient suicidaires le sang coulerait à coup sûr, ce qui devait sûrement déranger quand on s’en nourrissait… La fille de Sekmet et Both se stoppa en même temps que le reste des autres membres de sa meute et regarda les lignes ennemies. Qui étaient nettement plus nombreux qu’eux, cela ne faisait aucun doute mais bon, où serait l’amusant si c’était trop facile ? Un sourire narquois étira les babines de la louve grise, ouais, l’idée d’une bonne baston n’était pas des plus désagréables.

Alors que Rengar débitaient des paroles aussi barbantes les unes que les autres. Il finit par proposer un odieux chantage aux séides présents. Vivre esclave ou mourir libre ? Il n’y avait pas à réfléchir une seconde. Elle jeta un rapide coup d’œil aux autres autour d’elle en se promettant mentalement que le premier qui trahirait cette fichue meute, n’aurait pas le temps de faire un pas supplémentaires en direction du groupe ennemi. Néanmoins personne bougea, et certains prirent même la parole pour bien faire comprendre à Rengar qu’ils ne bougeraient pas l’ombre d’une griffe pour lui.

Neït posa ses prunelles verts-d’eau en direction de Nout tandis qu’un frisson lui parcourait l’échine. Elle était si proche et pourtant tellement inaccessible. Le pire dans tout ça c’est qu’elle semblait heureuse. Cette satanée meurtrière se pavanait en vivant son petit compte de fée sans le moindre remords pour ce qu’elle avait osé faire. Elle soupira, si seulement elle affichait une once de remords alors peut-être, peut-être consignairerait-elle à lui pardonner son acte.

Ce fut à regret qu’elle dû détacher ses prunelles sur sa tante pour observer Rengar qui commençait à dire d’étranges paroles. Qu’avait-il consommé avant de se pavaner … Le plus intriguant vu alors son corps qui commença peu à peu à disparaître pour laisser apparaître une nouvelle apparence des plus… impressionnante il ne fallait pas se le cacher. Une fois la fumée noire l’entourant disparue, il s’avéra qu’il les dépassaient tous, sans exception, même ses soldats qui étaient déjà plus qu’imposant parurent petit à côté de lui. Néanmoins la louve ne put que ressentir une certaine excitation face à ça. Les choses devenaient des plus intéressantes il fallait le reconnaître… Tandis qu’il finissait de parler en les mettant en garde contre une quelconque menace, il bondit en direction du ciel où il disparut. Cependant il semblait avoir oublié ses sbires qui semblaient quelque peu perplexes.

Eh bien, ils vont être faciles à réduire en chair à pâté…

Mais quelque chose retenait la louve de vouloir les attaquer. Ils n’avaient plus de meneur ce qui faisait que le danger était plus ou moins écarté. De plus, était-il vraiment utile de faire couler le sang des séides inutilement, surtout que certains venaient de perdre leurs pouvoirs. Puis le ciel abordait une couleur vraiment bizarre qui intriguait Neït autant qu’elle la rendait méfiante.

« - On pourrait peut-être rentrer non ? Inutile de faire couler le sang des membres de la meute inutilement… »

Elle se rappelait néanmoins pourquoi ils étaient venus et regarda Tatsu.

« - Bien qu’on puisse toujours tenter de percer leur «  défense » pour récupérer votre fils. Cependant la vie d’un séide mérite-t-elle que l’on mette celle de tous ceux ici présents en danger ? Sachant que certains d’entre nous viennent de voir leur Glowstick s’éteindre ? »

Surtout que Rengar, enfin Ar’Okai parti, peut-être que Sethek parviendrait-il de lui même à sortir de ses geôles.


Dernière édition par Altheda le Dim 23 Juil 2017, 10:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Feather
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 950
» Age : 19
» PUF : Feather, Fea' ou bien Frigo 8D
» Date d'inscription : 25/07/2014
» Personnages : Paprika
Femelle
10 1/2 ans
Capitaine Raeders (solitaire)


Noximilien
Mâle
12 ans
Brethen
En couple avec Kaméo

Eeno
Mâle
9 ans
Médecin Raeders (solitaire)
Célibataire

Quartz
Mâle
3 ans
Archiviste séide
Célibataire

Chulhei
Mâle
2 ans
Canonnier Raeders (solitaire)
Célibataire

Luna
Femelle
1 ans
Brethen


» Feuille de perso'
» Points: 397
» PP:
» PPNOMPHYMENPO
Perso 1ETHER590
Perso 2PAPRIKA930
Perso 3EENO037
Perso 4QUARTZ001
Perso 5
Perso 6
Perso 7

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Crépuscule   Hier à 17:39

Oh... les choses prirent une tournure assez hum disons, différente par rapport à ce qu'on aurait pu imaginer. Alors que Quartz était en train de se dire qu'il allait joyeusement passer sans aucun respect au travers des précursors pour aller voir son frangin, regardant la ligne ennemi avec l'air le plus basé possible, ignorant complètement ce qu'il se disait, Rengar se mit alors à... brûler ? Sa chair se décomposait, les morceaux tombaient, c'était très écœurant, si le loup tricolore avait encore un estomac et prenait encore des petits-déjeuners, il l'aurait probablement rendu mais à défaut il fit juste une grimace avant d'aller se pencher vers Naout qu'il avait vu dans un coin.

« Tu crois que tu brûlerais comme ça si t'étais un vampire qui craignait le soleil ? »


En tout cas ça brûlait bien un précursors, alors qu'une masse rouge sortait entre les flammes, comme si le corps pourri et noir de Rengar était une sorte de porte des enfers, le petit peuple se mit à brûler lui aussi sans broncher dans le plus grand des calmes. Entre le style et ça, c'était définitif, cette meute devait être un peu masochiste sur les bords quand même. Surgit alors une bête immense, d'un rouge à en défoncer les rétines mélangé à un orange certes plus sobre mais tout aussi saturé, une immense crinière démarrait du coup jusqu'au dos, comme pour rappeler qu'il était né du feu, le tout avec des cornes difformes et un surplus de percing. Et parce que Naout était encore à côté :

« Ouais nan, tu serais incapable de te rendre moins moche toi »

Et Rengar dévoila ne pas être lui mais plutôt un être né de sentiments négatifs de deux des divinités, entre autre celles récemment tombés malades, Aka et Dairo, vivant sous le nom de Ar'Okai. Il expliqua plein de choses et Quartz prit alors conscience que les Précursors n'était pas si méchants que ça, juste un peu con peut-être. En fait, Ar'Okai était surtout un enfant qui voulait sauver l'honneur de ses parents bafoué par la grand-père, une affaire de famille classique. Il avait essayé d'obtenir l'aide des mortels avec la façon la plus stupide du monde, on obtient jamais rien en menaçant les autres de les tuer s'ils ne suivent pas ni en étant ultra agressif, mais il n'y avait rien de bien méchant au final.
Cependant, ce dieu prépubère avait de bien drôles idées. En fait, il mélangeait ses propres problèmes personnels avec ceux des autres, comme tout être un peu puissant qui veut être au centre de l'attention. Bien que Quartz ait été et soit toujours un sale gosse égoïste, il avait écouté quelques histoire et savait que le monde actuel n'était pas le premier, Cronos l'avait créé... tout comme les précédent avait été créé par un autre Dieu puissant (ou même déjà lui, c'était probablement ça d'ailleurs), tout comme demain pouvait être créé encore un nouveau monde qui s’assiérait sur celui-ci, même si ça pouvait tous les tuer. On meurt tous un jour et la vie est trop courte pour la passer à chercher une solution pour éviter l'inévitable. C'était se résigner certes mais après tout, Quartz était déjà mort.
Des dieux qui se dressent contre les mortels alors il faut se dresser contre les dieux ? C'était un peu loufoque comme idée, d'autant plus que le loup fantôme n'avait pas le choix, son existence dépendait d'Ao. Et puis aussi il en avait rien à foutre de ce adolescent divinement en crise. Alors qu'il s'évapora, ses alliés se mirent en ligne comme pour attendre leur sentence, résigné eux aussi. Quartz leva un sourcil avant de se lever lui et de s'étirer. Il quitta Naout, s'abstint d'aller emmerder Ezkhiel et alla en face du museau d'un précursors. Ces types avaient l'air tellement mort à l'intérieur, l'inverse de lui, un corps mais pas d'âme/

« Bon excusez moi messieurs, c'est bien mignon tout ça mais je vais voir mon bro. »


Et il passa au travers du mur comme il traverserait une paroi rocheuse pour entrer dans les mines. Son aura de fantôme faisait briller un peu les galeries sombres tandis qu'il progressait sans vraiment savoir où il allait.

« Youhou Sethek, t'es là ? … Ah ouais merde, tu m'entends probablement pas. »
Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT] Le Crépuscule
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: Terres Precursors :: → La Mine Abandonnée-
Sauter vers: