Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Mermaids' song | Nandil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hiwell
».Obsessionnel'
».Obsessionnel'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 3137
» Age : 20
» PUF : Messy ; Hiwell
» Date d'inscription : 24/07/2010
» Personnages :
AZURA - Lazuli
11 ans (18/08)

AURÉLION - Nakhu
10 ans (22/08)


» Feuille de perso'
» Points: 415

MessageSujet: Mermaids' song | Nandil   Mer 12 Juil 2017, 15:13

    Quand les souvenirs s’en mêlent

    Tout le long du ruisseau, elle cheminait d’un pas léger. Les jours avaient doucement passé et Azura avait doucement grandi. Aujourd’hui elle était adulte et elle avait bien changé. Ses cheveux avaient beaucoup poussé et elle se les était réunis en une coiffure tirée en arrière, sécurisée d’un bijou d’argent. Soupir. Durant son absence, elle eut temps de ressasser souvenirs et souvenirs, bons et mauvais. Mais, malheureusement pour elle, il y avait plus de mauvais que de bons. Elle avait remarqué que rares étaient ses amitiés, plus courantes étaient ses connaissances. Elle s’était rendu compte qu’elle avait navigué en solitaire tout le long de sa vie, préférant s’auto protéger plutôt que de prendre un éventuel risque d’attachement qui serait susceptible d’affecter son pouvoir incontrôlable.

    Les larmes me viennent

    Elle s’était assise au pied du grand saule qui trônait au beau milieu de l’endroit. Elle le contemplait en ressassant toute seule, activant son pouvoir d’Ao. Ainsi, en observant les branches, les feuilles de cet arbre impressionnant, elle eut la courte impression de devenir myope, jusqu’à ne plus distinguer la forme des branches ni différencier les feuilles de celles-ci. Une lourde goutte tomba sur le sol et le vent s’était levé. Ses cheveux bruns flottaient dans l’air comme si elle se trouvait dans les profondeurs des océans.

    Et le chant des sirènes


    Et elle aurait bien aimé s’y trouver, actuellement. Elle ne faisait que ça, de ressasser le passé. Elle ne trouvait pas de voie à suivre. Elle se sentait inutile, préférant écouter le chant de la nature et de ses émotions. De se laisser aller par son pouvoir bleu. Elle se laissa pleurer doucement en posant le crâne contre l’écorce de l’arbre. Il n’y avait pas de raison particulière à ses larmes. Juste de la fatigue. De la fatigue émotionnelle.

    Me replonge en hiver

    L’hiver l’avait tuée. Et l’avait réanimée. Elle l’avait passé en solitaire et avait compris beaucoup de choses, mais parfois la réalisation du « sens de la vie » n’est pas toujours simple à encaisser. Se rendre compte de son inutilité et de son vide intérieur n’est pas très cool à vivre. Mais au moins, elle s’en est rendu compte maintenant. Peut-être pourrait-elle rebondir à présent ?

    Oh mélancolie cruelle

    Le soir tombait petit à petit, plongeant la louve « entre chien et loup ». La plongeant plus profondément encore dans ses pensées. Cette fois, elle vit carrément des images.
    Son père Uriah mourant dans ses pattes. Son masque tombé pour la première fois.
    Sa sœur Lexia désertant sans crier gare.

    Abandon. Trahison.

    Larmes larmes coulant encore et encore. Manque, manque cruel d’amour et de famille désormais inexistante.
    Vent, soufflant et soufflant plus fort et plus fort.

    Harmonie fluette

    Puis le calme, après la tempête. Les secousses qui parcouraient son corps cessèrent enfin, et elle relâcha légèrement la pression de son crâne contre le saule. Elle ne dégagea qu’un long soupir, gardant les yeux clos et écoutant le silence de ce lieu.

    Euphorie solitaire

    Le vent cependant, resta avec notre louve. Mais au lieu de faire voleter les cheveux d’Azura et agiter les flots, une bulle de brume épaisse se forma autour d’elle et autour du saule. L’utilisation de son glowstick la fatigua énormément et l’écorce commençait à s’humidifier. Elle tremblait de tous ces membres, commençait à avoir mal aux articulations, mais bizarrement, elle y prit un certain plaisir. Elle était seule au milieu de la brume, pensant et se laissant aller, laissant ainsi glisser l’euphorie de ses pensées dans sa tête et dans l’air. Et ce sans mettre aucune résistance.

    Elle n’entendait plus rien dans cette euphorie et dans la brume qui l’entourait. N’importe qui aurait pu passer là sans même qu’elle s’en rende compte.

Revenir en haut Aller en bas
 
Mermaids' song | Nandil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 04. Love you like a love song, baby...
» Love is a song of hope... [PV Eclair Sournois ]
» This is River Song, back in her cell. Oh, and I'll take breakfast at the usual time. Thank you!
» ISLEY + you're the one song left in my symphony, like you were made for me
» Something good comes with the bad A song's never just sad [Chavace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: