Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 If you must die... | LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haku
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1495
» Age : 18
» PUF : Haku, Hakiwi, Nuage de Kiwi
» Date d'inscription : 11/09/2015
» Personnages : ~

Némésis
Femelle
13 ans [née le 06/08/2015]
Raeder / Seconde / Pas de Glow'
Célibataire / Hétérosexuelle
Murmure en #932B1B


Hyozan
Mâle
7 ans [né le 08/08/2016]
Raeder / Cannonier / Pas de Glow'
Marié à Thyara <3
Gueule en #465DD0


Noroi
Femelle
4 ans [né le 31/01/2017]
Etelkrus / Prêtre / Glow' jaune
Célibataire / Bisexuelle
S'émerveille en #C68B01


Mylo Xyloto
Mâle
3 ans [né le 02/04/2017]
Raeder / Cannonier / Pas de Glow'
Célibataire / Homosexuel
S'amuse en #FE01C3


Oruka
Mâle
2 ans [né le 02/05/2017]
Lazulis / Coursier / Glow' Bleu
Célibataire / Bisexuel
Philosophe en #010101


Callisto
Femelle
2 ans [né le 25/05/2017]
Lazulis / Herboriste / Glow' Bleu
En relation forcée avec Messala
S'exprime en #5300A5


Yogan
Mâle
6 mois [né le 23/09/2017]
Solitaire
Célibataire / ??
Grogne en #B03500


» Feuille de perso'
» Points: 439

MessageSujet: If you must die... | LIBRE   Dim 10 Sep 2017, 13:35



Esterno était fatigué, trop fatigué.

Le combat lui avait conduit à une perte total de sa meute, une dissolution des Brethens. Il avait eut des projets pour sa meute, des ambitions une fois que tout serait terminé. Il voulait faire en sorte que les Brethens grandissent, deviennent plus soudés et plus forts encore, que plus rien ne les empêche de vivre sans crainte. Il voulais les faire grandir jusqu'à sa mort où il aurait laissé Méléagant et Agravain à la tête de la meute, fier de voir des loups si ambitieux prêt à faire encore tout pour faire grimper les Brethen.
Mais tout s'était volatilisé...
La reconstruction des meutes, il l'avait très mal encaissé. Bien sûr, des meutes on été créées sur les même valeurs que les deux précédente, ou presque, mais il avait quand même vu tout ça comme une destruction pure et simple de sa famille Brethen avec qui il avait grandi et qu'il chérissait tant. Il n'a pas suivi ses enfants, il a prit la direction opposée en suivant les fidèles de Yurai. Il était seul, livré à lui-même désormais. En un éclair, tout ses amis, toutes sa familles avaient disparus. Et il se retrouvait seul comme au premier jour.
Il se retrouvait seul comme lorsque sa vie à commencé.

Trainant sa carcasse douloureuse à travers les terres Nakhu, il se dirigeait vers le temple de Yurai. Après avoir pénétré dans l'enceinte du temple totalement différent de ce qu'il avait connu, son cœur se déchira. Il ne connaîtrait plus jamais le monde dans lequel il a grandit, le monde qu'il a construit, et il n'avait pas la force de faire face à un changement aussi brutal.
Il ne voulait plus trouver la force...
S'effondrant face à la statue de se déesse, le vieux chef respirait laborieusement. Son museau était grisé par la vieillesse et ses yeux était cernés par l'âge. Ses pattes étaient tremblantes et son dos brûlé par son pouvoir le faisait souffrir. Il n'avait plus rien à faire sur ce monde, il avait déjà trop donné.

Il regardait la statue droit dans les yeux, le regard fatigué, les yeux humides.

~~~~~~~~~~

Callisto avait passé la première nuit chez les Lazulis, sa nouvelle meute, mais dès le lendemain elle avait attrapé sa soeur pour foncer chercher son père. Il était parti, il les avait laissée et elle savait que cet acte était du au fait qu'il n'en avait plus pour très longtemps. Cependant, la jeune louve au pelage foncé refusait que son père passe ses derniers instants sans ses filles. Il voulait au fond de lui qu'elles soient là et elles voulaient être là.
Le cheminement était silencieux et Callisto ne prononça pas un mot, tout comme sa sœur Joëlle qui suivait de près. Elles savaient toutes deux qu'aucun mot n'était à la hauteur de ce moment...

Arrivées sur le territoire Nakhu, elles ont pisté leur père jusqu'au temple de Yurai. Et alors qu'elles sont entrées en vitesse dans le temple, elles se sont stoppées net à la vu de leur père affalé sur le sol, la respiration difficile, les muscle endoloris.
Il était de toute évidence mourant...
Elles se sont approchées en silence, le regard triste, et, sans dire un mot, se sont allongées à côté de leur père, plongeant leurs museau dans son pelage ébouriffé. Il avait toujours cette même odeur de plantes médicinale, la même qui envahissait son antre alors qu'ils vivaient encore aux Dolmens.

Callisto donnerait tout pour que le monde d'avant revienne.
Elle donnerait tout pour que les Precursors n'aient jamais existé...
Revenir en haut Aller en bas
Oysteria
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 447
» Age : 20
» Date d'inscription : 04/02/2017
» Personnages :

WINNIFRED

8 ans (04/02)
??? | ???


ÉLAINE
3 ans (13/05)
Etelkru | Alpha


ARLESTON
6 ans (27/01)
Lazuli | Combattant


AGRAVAIN
8 ans (30/01)
Etelkru | Guerrier


» Feuille de perso'
» Points: 415

MessageSujet: Re: If you must die... | LIBRE   Dim 10 Sep 2017, 13:55


    Winnifred

    Winnifred se sentait terriblement vieille. Ses articulations grinçaient plus facilement qu'avant, et elle sentait la souplesse de ses muscles s’amenuisait avec le temps. Grâce à sa crinière blanche de naissance, les poils blancs n'étaient visibles sur elle que sur son museau ou son dos. Ses yeux vairons, fatigués, cherchaient le temple de Yurai. Elle souhaitait s'entretenir avec Yurai, ou au moins prier. Elle ne savait plus quoi faire, la dissolution des Brethens avait brisé son cœur, et elle se voyait déjà séparée de tout ce qu'elle aimait : Méléagant, ses enfants, ses amis. Elle marchait d'un pas lent, Salazar sur son épaule sifflait tout bas à l'adresse de Winnifred, sûrement pour lui remonter le moral. Elle était trop vieille pour tous ces changements, elle sentait une fierté extrême quand elle avait appris que ses deux filles étaient devenues des alphas de deux meutes différentes et pourtant, elle sentait que tout cela allait éclaté en un bazar innommable. Elle connaissait ses deux filles, elle savait qu'Anastasia et Élaine n'étaient pas les meilleures amies du monde, et elle avait peur qu'une nouvelle guerre éclate. Et qu'est-ce qu'elle ferait ? Se ranger du côté d'Anastasia et s'attirer les foudres de guerre d'Élaine ? Ou rejoindre la meute de son aînée et se faire reniée par Anastasia ? Ce dilemme ne devrait jamais être posé à une mère. Choisir entre ses deux filles était impossible alors elle avait besoin de réfléchir, au calme, et peut-être qu'avec un peu de chance, elle croiserait quelqu'un, l'Oracle ou un vieil ami...

    En arrivant dans le temple, elle vit Esterno affalé contre la fontaine, à ses côtés, ses deux filles. Elles avaient bien grandi. Elle se rappela de la toute petite Callisto jouant avec Élaine sur le perron du Palais, maintenant détruit. Son ami aux couleurs flamboyantes semblait mal en point, elle s'approcha, calmement, et elle sut qu'il était sur le point de mourir. Elle salua les deux femelles d'un signe de tête et se coucha près d'Esterno, là où elle le pouvait, puis elle posa son regard vairon sur son vieil ami, le cœur serré. Elle se concentra et posa une patte sur celle d'Esterno et activa son pouvoir. L'aura invisible sortit du corps de Winnifred et se déposa dans le corps fatigué de son compère. Elle voulait qu'il revoit ses souvenirs heureux, qu'il se sente bien, qu'il ait chaud. Elle ferma les yeux et des larmes coulèrent le long de son museau. Elle se revoyait aux côtés d'Esterno, quand ils avaient tous deux survécu à un tigre, puis à un incendie. Elle se revit rire avec lui, puis elle le revit fier et ambitieux en tant que chef aux côtés d'Agravain et de Méléagant. Esterno appartenait aux Brethens et Winnie sentait que tous ces changements l'affectaient, mais lui, au moins, avait fait le choix de suivre Yurai. Elle baissa la tête, sans dire un mot, et elle frôla le mal de tête sans pour autant arrêter son pouvoir. Sa respiration saccadée lui brisait le cœur et elle murmura, timide et bouleversée :

    "Vous avez été un chef merveilleux, et un ami extraordinaire."

    Sa voix se lézarda en un sanglot qu'elle étouffa. Elle pleurait silencieusement, se rendant compte bien trop tard combien elle estimait Esterno.
Revenir en haut Aller en bas
Kinta
». Débutant
avatar

Féminin » Nombre de messages : 294
» Age : 18
» PUF : Uwny
» Date d'inscription : 05/05/2016
» Personnages :
ABÉLARD
Coursier Lazulis
glowstick vert
10 ans ( NOVEMBRE 017 )




» Feuille de perso'
» Points: 100

MessageSujet: Re: If you must die... | LIBRE   Dim 17 Sep 2017, 12:16

Abélard cherchait Esterno.
Depuis que le monde était devenu différent.
Abélard cherchait Esterno.

Les Dieux que le loup blanc méprisait tant, avaient démoli tout ce que son père adoptif avait battu. Et au lieu de révoquer son glowstick, le loup pourpre avait préféré s'exilé, loin des siens, loin de ceux qu'il avait passé une bonne partie de sa vie à protégé.
Mais c'était hors de question. Abélard refusait d'être une vulgaire marionnette, triée par couleur et tout le Panthéon divin ne le séparerait pas de son papa.

Arrivé sur les terres Nakhu, il se demandait où Esterno pouvait être. Esterno avait toujours été proche des Dieux et même maintenant, Ab ne le voyait pas les renier.
Il se dirigea donc vers le temple du Yurai.
Pour assister à une scène qui lui déchira le coeur.

E-ESTERNO !

Affalé au pied de la statue, entouré de ses deux filles murées dans un étrange silence, il se tenait là. Abélard le rejoignit en deux foulées, remarquant à peine la présence des autres. C'était le regard triste et fatigué de son père qui lui brisait le cœur en mille morceaux.

Je t'en supplie .. Ne meurs pas ! Ne me laisse pas .. Esterno .. nooo .. papa.. sa voix se coupa dans un sanglot.

Il refusait d'admettre l'évidence. Il refusait de le perdre. En désespoir de cause, il se frappa le front contre le sol, ne pouvant accepter l’inacceptable.
Il avait été un bon chef, un bon père et si il lui fallait mourir,
au moins il n'était pas seul.
Revenir en haut Aller en bas
Crystaless
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 199
» Age : 25
» PUF : MitsubaShinsen
» Date d'inscription : 17/05/2017
» Personnages :

Lagherta
Célibataire | 3 ans(27.5.17)
Etelkrus | Garde
#DarkTurquoise]


Alwine
Célibataire | 3.5 ans (15.4.17)
Etelkrus | Guérisseuse
#DarkOrange


Lénael
Célibataire | 2-5 ans(4.6.17)
Lazulis | Coursier
#LightSeaGreen

» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: If you must die... | LIBRE   Mar 19 Sep 2017, 09:13


If you must die...



Le combat était terminé… Chronos était tombé sous l’assaut de tous les loups de PW réunis dans un même combat. Bon, bien entendu, ils avaient eu un peu d’aide de la part des autres dieux, ceux qui les aimaient… Peu à peu, les changements avaient été annoncés par les Dieux. Les anciennes meutes, Séides et Brethens, ne seraient plus qu’un souvenir pour les loups de ces terres… A la place, trois nouvelles furent créées. Les Etelkrus, les Lazulis et enfin, les Nakhus. Cette dernière serait constituée uniquement des disciples de Yurai. Zollmiro se rendit donc à l’évidence, il n’avait pas le choix. Pour lui, abandonner la déesse qui l’avait jugé digne d’elle était une chose impossible, pas maintenant, avec tout ces changements à venir, ces adaptations à faire… Alors il était en train de suivre leur nouveau guide, Sarcan, quand un sombre échos vint à ses oreilles… Esterno, l’ancien chef Brethen était en très mauvais état… Certes, les meutes avaient changé, mais Zollmiro estimait que Esterno avait le droit à un dernier hommage de sa part… Après tout, durant de nombreuses années, il avait guider les Brethens… Alors il averti Sarcan qu’il les rejoindrait plus tard, qu’il avait encore un truc important à faire, dans son ancienne vie, avant de commencer la nouvelle.

Et c’est donc au galop qu’il arriva à l’endroit qu’avait choisi Esterno, le temple de Yurai. Lorsqu’il y entra, une odeur que ne lui était pas agréable du tout arriva à sa truffe. D’abord, l’odeur d’Esterno, rassurante, fière et bien présente. Mais bientôt, celle âcre, du sang, vint se mêler à la sienne, ainsi que plus discrètement, pour l’instant, une odeur de mort… Zollmiro eut grand peine à ne pas faire demi-tour, tant cette associations d’odeurs lui retournait l’estomac. Il ne voulait pas assister à cela… Mais pour son ancien chef, il le ferait, un dernier hommage, un dernier Adieu à un chef qui les avait guider durant des années. Alors, il entra, la tête haute, fier de venir soutenir son chef. Mais la queue basse, malheureux d’avoir à faire une telle chose. Lorsqu’il entra, il fut triste de voir qu’il y avait si peu de monde… Il y avait au moins ses enfants, ce qui était déjà bien. Et il y avait également une louve que Zollmiro ne connaissait pas, mais qui semblait proche de l’ancien chef Brethen. Lui, il n’était qu’un membre de sa meute, banal, sans intérêt et sans réel lien affectif avec Esterno. Avait-il vraiment sa place ici… ? Ses convictions furent mises à rudes épreuves. Yurai, comment pouvait-elle infligé tant de souffrance à un de ses disciples ? Et a tout les autres, en les forçant à se regrouper en une seule meute, forcés de quitter tous les êtres qui leur étaient chers, définitivement… Mais l’heure n’était pas à ce genre de chose. Il s’approcha de la petite troupe, posa une patte réconfortante sur Callisto, puis fit le tour et agit de même avec Joëlle. Il salua d’un signe de tête respectueux le fils d’Esterno, Abélard, puis, il s’approcha de la tête d’Esterno, pour venir lui chuchoter à l’oreille ces quelques mots :

-"Merci pour toutes ces années durant lesquelles tu nous a tous guidé. Tu me manqueras, chef, et jamais je ne t’oublierais…"


Puis, il se roula en boule dans une petite place qu’il restait autour de son chef et posa, lui aussi, sa tête dans sa fourrure, triste de voir un être cher s’en aller, mais heureux qu’il puisse trouver une délivrance et qu’il ne franchisse pas cette étape seul.


Revenir en haut Aller en bas
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 4882
» Age : 22
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Morokei
8 ans (21/09)
Nakhus - Adepte
Violet

Roy
8 ans (23/10)
Lazulis - Herboriste
Vert

Méléagant
8 ans (29/09)
Etelkrus - Guerrier
Rouge

Karigan
4 ans (11/10)
Etelkrus - Garde
Futur orange

Athelstan
2 ans (14/09)
Etelkrus - Garde
Futur rouge

Azkaban
Nouveau-né (14/10)
Nakhu - Adepte

» Feuille de perso'
» Points: 1300

MessageSujet: Re: If you must die... | LIBRE   Sam 23 Sep 2017, 11:33

    Le temps lui semblait en suspend depuis le cataclysme qui avait secoué leurs terres. Il lui semblait que cela ne faisait que quelques instants qu'il s'était présenté au seuil du Palais aux côtés d'Esterno et Agravain, guidant les Brethens vers leur destin. Qu'ils avaient été témoin de l'Apocalypse de leur monde, happé par Cronos. Qu'ils s'étaient tous battus avec hargne pour qque tout ce à quoi ils tenaient ne soit pas détruit, effacé à jamais.
    Mais finalement, ce qui s'était passé n'en était pas si loin.
    Tout comme ses confrères, il avait vu disparaître la meute pour qui il avait tant oeuvré et en qui il avait cru avec l'énergie du désespoir, jusqu'au dernier grondement de cette bête qu'incarnait Cronos. Les Brethens avaient représenté pour lui une renaissance après la destruction de tout ce qu'il avait connu durant sa jeunesse. Il avait été le capitaine du navire qui l'avait sauvé des flots, qui les avaient tous les deux sauvés, Agravain et lui. Et aujourd'hui, il se retrouvé dépourvu par une volonté divine de ce pourquoi il avait travaillé toutes ces années durant. Et pire encore, on lui demandait de choisir de rejoindre l'une ou l'autre de ses filles dans des meutes qui n'étaient sans doute pas destinées à être franchement amies. On leur demandait à tous, toute leur famille. Mais pour Winnifred et lui, le choix était plus ardu que jamais.
    Ils avaient passé la nuit dans une tanière sur les terres qui n'appartenaient à aucune des deux meutes. Le choix de leur alignement n'étant pas fait, mieux valait ne pas lancer de rumeurs dans un sens ou dans l'autre. Méléagant ne voyait pas de manière optimiste le futur de deux clans gouvernés par deux soeurs. Deux soeurs que certains membres de leur famille renieraient pour rejoindre l'autre, c'était une évidence. Les graines d'une discorde pouvaient bien déjà être plantées. C'était donc le coeur lourd et sans vraiment réaliser ce qui leur arrivait que le grand mâle s'était endormi la veille au soir, la truffe posée sur la douce chevelure de sa compagne. Il y avait au fond de son coeur une crainte terrible, qu'il avait tue. Celle que sa douce ne choisisse pas le même chemin que lui. Que ferait-il alors ?
    Il préférait ne même pas se poser la question.

    Lorsque sa compagne s'était levée au matin, il s'était doutée de l'endroit où elle se rendrait. Elle avait toujours profondément cru en la déesse dont elle était la disciple, et un tel moment de doute était fort propice à un questionnement divin. Après une hésitation, il avait décidé de la suivre. Son esprit empli de doutes se convainquit que, peut-être, Winnifred trouverait auprès de la Corneille une solution au choix déchirant qu'ils devaient faire. C'était naïf, stupide, mais il se raccrocha à cette pensée et prit lui aussi la route du temple de Yurai. Il devait trouver une solution. Pour la seconde fois de sa vie, il se retrouvait privé de tout ce qui faisait son univers. Et le glowstick rouge qui brillait encore sur son épaule ne faisait que lui rappeler qu'il devait faire un choix au plus vite.
    Lorsqu'il parvint au coeur de la Vallée des Murmures, une voix familière lui parvint depuis le Temple. La voix d'un Brethen, qui criait sur un ton déchirant le nom d'Esterno.

    Le coeur du mâle manqua un battement et il bondit vers l'entrée. Ses griffes cliquetèrent sur la pierre lorsqu'il entra à toute allure dans l'église, les pupilles étrécies et les oreilles rabattues dans son chignon en pagaille. La vision qu'il eut de la scène le cloua sur place. Son grand corps s'immobilisa à quelque distance, alors qu'il avait la sensation qu'un bloc de glace lui tombait dans l'estomac, glaçait tout son être depuis l'intérieur.
    Il n'avait jamais vu Esterno comme un vieux loup. C'était un individu calme, sage, le phare des Brethens au milieu de toutes les tempêtes. Il avait vécu sur Punk Wolf bien des choses, et ce bien avant que les deux frères ne vienne l'épauler pour guider la meute alors en décadence. Pour Méléagant, il avait été un chef des plus honorables, un meneur qui inspirait le respect. Il possédait cette aura tranquille qui parvenait à calmer les ardeurs du lieutenant sombre au tempérament de feu, et lui avait donné la chance de prouver sa valeur en lui accordant une pleine confiance pour le rang de lieutenant.
    Tout ce que Méléagant avait pu faire pour la meute, ça n'avait finalement été que grâce à Esterno.

    Comme un enfant, il n'avait pas véritablement réalisé que ce pilier de son existence pourrait s'effondrer un jour à son tour. Méléagant était un loup d'action, qui vivait bien plus au jour le jour que dans le passé. Sa famille lui avait offert des perspectives d'avenir, mais pas de ce genre de d'avenir. La vision du meneur des Brethens étendu au sol le frappa bien plus fort qu'il ne s'y attendait. Il maîtrisa le tremblement qui menaçait d'agiter ses pattes, et finit par s'avancer, après de longues secondes. Winnifred était là elle aussi, aux côtés des filles d'Esterno, d'Abélard et de Zollmiro. Un bien petit comité pour un si grand chef. L'absence d'Agravain le surprit amèrement - mais comment aurait-il pu savoir, après tout ? Lui-même n'était tombé sur la scène que par une sorte de hasard. Il s'avança jusqu'au chevet de son chef, qui respirait laborieusement.
    Il n'avait jamais été très doué avec les mots dans ce genre de situation. D'ailleurs, il n'avait jamais vraiment vécu cette situation. Cette fois-ci, pas de panique, pas de fuite et d'ordres qui fusaient. Il n'y avait que le silence, les sanglot discrets que l'on entendait monter des autres présents, et le souffle rauque du mourant.

    Méléagant baissa la tête, la gorge serrée. Il ne voulait pas dire d'hommage maintenant, pas alors qu'Esterno respirait toujours, que la vie habitait son corps. Il avait l'angoissante impression que cela ne ferait que précipiter les choses, que son au-revoir pouvait écrire les derniers mots de l'existence de leur meneur. Il serra les babines, et ses oreilles se rabattirent encore d'avantage. Il frôla la joue du meneur de sa truffe.

    "J'aimerais ne pas avoir à vous remercier si tôt, sir Esterno". Murmura-t-il en fermant lui aussi les yeux.

    Puis il recula d'un pas. Son coeur battait la chamade.
Revenir en haut Aller en bas
Jared Riot
». Timid'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 73
» Age : 27
» Date d'inscription : 12/02/2017
» Personnages :

Jareth
[♥] 4 ans 1/2 le 09.09
[♥] Coursier Lazulis
[♥] Porte le Rose de Moiro
[♥] Bisexuel & a des vues
[♥] Parle en #800048


Ânkthi
[☥] 3 ans et 1/2 le 31.08
[☥] Nakhus Adepte
[☥] En cours pour porter le Pourpre de Yurai
[☥] Indéfini & Célibataire
[☥] Parle en #92ffc5

» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: If you must die... | LIBRE   Sam 23 Sep 2017, 12:23

Jareth vérifia la rose pourpre pour la déesse dans son collier et grimpa le parvis. Il était venu dans l'idée de voir Sarcan, ou bien de retrouver quelques Brethens, la Sagesse les ayant souvent guidé par le passé, ne serait-ce que par le biais d'Esterno. Il avait mis du temps à se rendre compte que cette meute un peu fouillis lui manquait énormément. Il avait toujours gardé une distance involontaire avec ses camarades à cause de son esprit trop foufou, de ses idées rigolotes que pour lui même et de ses toboggans arc-en-ciel. Pourtant depuis quelques temps, quand bien même adulait il sa déesse, il avait le sentiment d'être complètement seul. Il aimait bien voir de loin les Brethens se chamailler, ou partir en course pour sa meute. Bien sûr, il était un jeune adulte, il se ferait à sa meute nouvelle, mais quand bien même...

Il avait tout simplement l'impression d'avoir perdu sa famille à nouveau. Il avait toujours grandit chez les Brethens et il avait toujours ressentit ce sentiment de fidélité envers leurs chefs. Pourquoi désunir tout ce qui avait été uni ? Pourquoi briser des familles aussi soudées ? Comment pouvait on aussi facilement oublier qui étaient les amis et ennemis d'hier ? Le nouveau Coursier essayait de ne pas trop y penser, d'éviter ces pensées parasites de lui gangrener la bonne humeur. Pourtant en ce jour, rien n'allait être épargné aux anciens Brethens. Lorsque les pattes granite touchèrent le sol de l'église, les yeux de nuit captèrent le petit attroupement et il ralentit automatiquement. Dans un mouvement d'incompréhension, il agita les oreilles et haussa les sourcils, surpris de voir d'anciens Brethens. Un vague sourire naquit avant de mourir contre la façade triste que tous arboraient.

    [♥]Pourquoi ces têtes d'enterrement les mecs ? Et les filles... Y a un mort ou quoi ?


Puis Méléagant recula et le coeur du coursier Arc-en-ciel tomba dans sa poitrine au même titre que la chaleur quitta son sang. Celà ne pouvait être possible, il était en plein cauchemar. Il avança, tête tendue vers le corps rouge qu'on ne pouvait pas confondre avec un autre, queue entre les jambes. Il savait au fond de lui, il sentait qu'il n'y avait pas d'autres issues. Pourtant, il refusait de croire que celui qui avait construit sa famille était en train de s'effondrer. Il refusait d'entendre les pleurs, les sanglots des enfants. Il niait la mine grave du lieutenant Méléagant. Non, seul celui qui gisait là pouvait lui dire que tout irait bien, qu'il suffirait d'un peu de temps et que les Brethens ne mourraient pas.

Au fond de lui il voulait croire qu'avec Esterno, les Brethens continueraient d'être liés à jamais, quand bien même les meutes se déchireraient. Cette certitude l'avait rassuré alors qu'il avait élu domicile dans les roses du jardin de Moiro. Mais cet espoir disparaissait au rythme de la respiration du loup rouge. Il leva la tête envers tout le monde et assimila la tristesse. Il ne pleurerait pas, cela faisait trop longtemps qu'il ne l'avait pas fait. Il laisserait les pleurs à ses enfants qui le feraient sans doute mieux que lui. Il ne se frapperait pas de douleur, il n'en avait pas le courage. Il ne pourrait pas rester sérieux, c'était au dessus de ses forces. Pour une des rares fois de sa vie, Jareth ne trouvait pas de matière à rire, à sourire. Pourtant...

    [♥]Les Brethens ne sont pas tristes. Ils ne sont pas ces visages pleurant... Esterno, les tiens te pleurent et te pleureront, mais doit on vraiment te laisser partir avec cette image cassée de ce que tu as construit ?


Alors, fidèle à lui même, à son caractère de clown, Jareth remonta les coins de ses babines en un sourire qu'il essaya joyeux. Ses yeux retrouvèrent un peu de joie en repensant à toute sa vie chez les Brethens. Mais sa voix tremblante ne pouvait masquer la puissante tristesse qu'il ressentait au fond de lui. Il dut se reprendre à trois fois avant d'articuler quelque chose et il s'efforça de ne pas croiser un regard qui le ferait flanché.

- Salut chef ! ç'fait longtemps qu'y avait pas eu... tant d'calme. C'con toutes ces histoires d'dieux, ç'fait chier d'plus p-p-pouvoir s'réunir entre Brethens. C'tait cool tout ça, j'crois qu'sans toi d'ailleurs, on se s'rait grave emmerdé. Pas contre Méléagant et Agravain, mais c'des guerriers, sont sérieux t'ça ! Toi t'tais un papa. J'sais pas trop quoi t'dire, après tout, j'suis pas l'mieux placé pour causer. Fin si, mais j'cause pour rien dire, pour que tu t'souviennes des rires d'tes enfants, des sourires d'ta meute, p'tet même qu't'aie envie d'dire d'me taire. Je... Je...

Il souffla, fermant les yeux le temps que les larmes cessent de monter. Puis il repris la parole, le sourire sincère du dernier remerciement sur le visage.

- Merci chef pour tout c'que t'as fait pour nous. Les Brethens c'était vraiment grave cool.

Il posa la rose pourpre près d'Esterno et recula avant de gagner un coin en retrait, comme toujours, afin de partager les derniers instants Brethens de sa vie, savourant la tristesse pleinement, entièrement, n'omettant aucunement la moindre parcelle de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Haku
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1495
» Age : 18
» PUF : Haku, Hakiwi, Nuage de Kiwi
» Date d'inscription : 11/09/2015
» Personnages : ~

Némésis
Femelle
13 ans [née le 06/08/2015]
Raeder / Seconde / Pas de Glow'
Célibataire / Hétérosexuelle
Murmure en #932B1B


Hyozan
Mâle
7 ans [né le 08/08/2016]
Raeder / Cannonier / Pas de Glow'
Marié à Thyara <3
Gueule en #465DD0


Noroi
Femelle
4 ans [né le 31/01/2017]
Etelkrus / Prêtre / Glow' jaune
Célibataire / Bisexuelle
S'émerveille en #C68B01


Mylo Xyloto
Mâle
3 ans [né le 02/04/2017]
Raeder / Cannonier / Pas de Glow'
Célibataire / Homosexuel
S'amuse en #FE01C3


Oruka
Mâle
2 ans [né le 02/05/2017]
Lazulis / Coursier / Glow' Bleu
Célibataire / Bisexuel
Philosophe en #010101


Callisto
Femelle
2 ans [né le 25/05/2017]
Lazulis / Herboriste / Glow' Bleu
En relation forcée avec Messala
S'exprime en #5300A5


Yogan
Mâle
6 mois [né le 23/09/2017]
Solitaire
Célibataire / ??
Grogne en #B03500


» Feuille de perso'
» Points: 439

MessageSujet: Re: If you must die... | LIBRE   Jeu 26 Oct 2017, 20:54



Avec les Brethens, il n'avait jamais été seul. C'était l'avantage d'être dans un clan aussi soudé :
on ne se sentait jamais délaissé, jamais seul. Oh, il l'avait bien été durant Everbloom, mais lorsque la meute s'est reconstruite par la suite, il avait su qu'il ne reverrai jamais ces moments sombres de solitude. Et même en ce moment même, alors qu'il pensait mourir seul dans le temple de la déesse qu'il avait toujours vénérée, des compagnons sont venus à lui, donnant l'impression que l'esprit Brethen n'était pas totalement mort.

D'abord ses filles, si jeunes, si belles, qu'il aimait plus que tout au monde. Leur tristesse lui mettait du baume au cœur,
mais il préférait se voir partir maintenant en sachant qu'elles vivront encore longtemps plutôt que l'inverse. Le vieux chef savait qu'elle avait un brillant avenir devant elles, même dans ce monde en reconstruction. Elles étaient différentes mais complémentaires, l'une forte et l'autre intelligente, elles ne pourraient que briller.

Winnifred les a rapidement rejoint, la louve aux cheveux blancs avait vieilli depuis leur première rencontre, mais Esterno la trouvait toujours aussi éclatante. Elle avait eu de nombreux enfants et le mâle au pelage bordeaux savait que la distribution des meutes la mettait face à un dilemme poignant, mais elle trouverait la bonne décision à prendre, Esterno n'en doutait pas une seconde. Il était dans tous les cas ravi de la voir à ses côtés, elle était devenue une de ses amies les plus proches...

Abélard avait beau être son fils adoptif, Esterno l'aimait autant que ses filles biologiques. Il était devenu un grand loup, mais il savait qu'il avait encore bien des choses à accomplir. En tout cas, il se faisait toujours remarquer dans des situations comme celle-ci. La dernière fois qu'il l'avait vu réagir ainsi, c'était lorsqu'il était rentré de la bataille de Everbloom.
Désolé Abélard, cette fois je ne me relèverai pas...

Zollmiro, c'était un loup très doux que Esterno ne connaissait pas bien. Cependant, sa présence ici impliqua le respect du vieux chef envers le maternel, comme pour tous les loups présents ici d'ailleurs. Son cœur se réchauffa face à ses compliments et il était heureux de savoir que son temps en tant que chef avait été apprécié, même par ceux qu'il n'avait pas vraiment côtoyé de près.

Méléagant n'était évidemment pas loin étant donné la présence de Winnifred. Esterno était très heureux de le voir,
il avait été un lieutenant formidable avec Agravain et il était devenu très proche de ces deux-là. Il était d'ailleurs un peu triste de ne pas voir son deuxième compatriote... Mais au moins, un des deux frères était présent.

Et le dernier fut le plus inattendu. Jareth, un loup qu'il n'avait que très peu vu au sein des Brethens et à qui il n'avait jamais vraiment parlé. Pourtant il semblait aussi triste que les autres et a tenu un discours envers le vieux chef qui lui a donné la larme à l’œil.
Il était un papa...
Le mâle aux yeux orangés était heureux d'entendre qu'il avait toujours eu l'image d'un père pour les Brethens, c'est ce qu'il a toujours voulu faire passer comme message. D'ailleurs, il n’aimait pas l'appellation "chef", mais il n'y avait pas d'autres mots pour qualifier son rang. Au final, "papa" c'est plutôt représentatif...

"Merci Jareth... Je... Tu semble être un loup formidable, je m'en veux de ne pas avoir fait plus ample connaissance avec toi durant ma vie de chef."


Il tourna lentement la tête vers Winnifred.

"Winnie, ma chère Winnie, tu es une amie très chère à mes yeux et je n'oublierais jamais le jour où nous avons échappé à ce tigre et à ce feu de forêt... J'ai été très fier de t'avoir dans mon clan et dans mon cœur, toi et Salazar." souffla-t-il en riant. "Merci..."

Entre deux quintes de toux, il s'adressa au compagnon de la louve

"Mon brave Méléagant, je n'ai jamais regretté d'avoir accepté ta proposition lorsque tu m'as demandé de devenir lieutenant avec Agravain. J'ai eu bien des doutes au départ mais jamais je n'ai été déçu de vous deux. J'ai beaucoup aimé guider les pas de mes frères en sachant que j'avais votre soutiens, vous m'avez facilité bien des choses. Merci pour tout, vraiment...
N'oublie pas de saluer Agravain de ma part lorsque tu le verras..."


Il posa alors son regard sur le mâle rouge et noir.

"Tes paroles me touchent Zollmiro, même en sachant que nous n'étions pas proches. J'espère que l'avenir te réserve de belles chose... Merci d'être là..."


Finalement, il posa un regard bienveillant sur Abélard, posant une patte sur son poitrail avant de la faire glisser vers le sol.

"Mon fils, soit fort. Je ne serais peut-être plus présent en tant que corps, mais mon regard sera toujours posé sur toi à chaque instant. Je te soutiendrais quoiqu'il arrive et je ne cesserai de t'aimer même haut dans le ciel. Je veux que tu sois brave et que tu sois heureux jusqu'à la fin de ta vie. Une fois la fin venue pour toi nous nous reverrons, mais avant tu dois vivre et être heureux..."


Il toussa de nouveau avant de se tourner vers ses deux filles allongée contre lui.

"Vous aussi Callisto et Joëlle, mes filles... Je sais que vous êtes forte, que vous arriverez à endurer tout ce que la vie vous fera subir. C'est dur mais c'est comme ça, il faut braver ces épreuves et en ressortir encore plus fort. Je sais que vous en êtes capable, vous avez la force nécessaire... Et sachez que Richard était aussi fier de vous que je le suis. Je vous soutiendrai à ses côtés de là-haut, je vous en fait le serment."


...

"Je vous aime mes enfants."


...

"Merci pour tout mes amis... Mes camarades... Mes frères."


Au final, sa vie avait été une suite d'accomplissements. Il revenait de loin, d'un passé funeste, d'une mère qui n’aimait que son frère et qui le haïssait. Il avait intégré une meute en tant que jeune louveteau réservé. Il avait fait des rencontres comme Kaméo, Noximilien, Manji, Hilde et bien d'autres. Il avait prit Abélard sous son aile. Il avait prit confiance en soi durant toutes ses années. Il avait presque perdu espoir durant Everbloom mais il en était ressortit plus fort en trouvant l'amour à la clé. Il était devenu chef et il avait renforcé sa meute, il les avait vu grandir. Il avait vu naître ses filles grâce aux Dieux.
Certes les Precursors étaient revenus, ils avaient tout détruit et maintenant son monde n'était plus que poussière, mais il avait tout de même rendu sa vie utile et il avait été heureux la plupart du temps.
Son passage sur Punk Wolf aura été bénéfique pour beaucoup de loups, comme ceux présents en ce moment le montraient.
Il s'en allait par conséquent avec le sourire.

If you must die
Remember your life...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: If you must die... | LIBRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
If you must die... | LIBRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: Terres Nakhu :: → Vallée des murmures :: → L'église aux Corneilles-
Sauter vers: