Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 A l'aurore de la solitude | Heever

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liliandril
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 954
» Age : 18
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Hikotsu
& amoureuse de Roy/relation avec Skaër a déterminer
10 ans ~ (Nov)
Lazuli - Combattante
Glow Bleu

Messala
& retient Callisto
5 ans ~ (Nov)
Solitaire

Volstein
& Amoureux d'Heever
4.5 ans ~ (Nov)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna

3 ans ~ (Nov)
Lazuli - Coursière
Glow Rose

Astralys
& ...
1 ans ~ (Nov)
Solitaire

PNJs & autres

Agravain
& Célibataire
7 ans (30/01/17)
Etelkus - Guerrier
Glow Orange

Thyara
& mariée à Hyozan
5 ans ~ (28/09/2016)
Raeder - Medecin

Varkyrith
& avec Kisame
3 ans ~ (7/02/2017)
Etelkus ~ Garde
Glow rouge


Fawn
♂ . ♀ & Huu ?
2 ans ~ (02/04/2017)
? - ?

Nimueh
& T'AS QUOI ?
1.5 ans ~ (08/05/2017)
? - ?


» Feuille de perso'
» Points: 503

MessageSujet: A l'aurore de la solitude | Heever   Lun 11 Sep 2017, 22:38

La forme blanche et noire de Volstein se glissa sur les roches et cailloux, les oreilles basses, son museau tourné vers les cieux. Il avait tellement de souvenirs des temps qu’il avait passé ici, en tant que jeune apprenti, puis savant Séide. Ses pattes blanches à doigts noirs flouèrent le sol, et ses yeux dorés se posèrent sur les cimes des rares arbres de la région, donc les feuilles étaient agités par une légère brise.
Tout avait changé, songea-il.
Le vent se glissa entre les fines lames vertes, et s’envola dans les gorges profondes, entre les pics glacés de roche, en sifflant doucement, d’une voix fatiguée et empreinte de douleur. Ici, la terre avait été déchirée, projetée en l’air, arrachée au sol dont elle provenait. Et ce lieu, qui avait été le siège de tant de belles après midi dépourvues d’inquiétude, était devenu un lieu dangereux, où les rochers tombaient sur les visiteurs les moins déterminés, et ensevelissaient les corps des plus faibles alpinistes.
Il baissa la tête, et souffla, la respiration créant un nuage brumeux devant son museau.
Le vieux temps lui manquait….
Les yeux fermés, il respira, l’air froid de l’altitude lui piquant les poumons, lui gelant la truffe.
Depuis que Chronos avait été vaincu, tout avait changé. Mais le pire, c’était bien les nouvelles meutes. Les Séides et les Brethens avaient disparu, et tout ce qu’il avait eu de stable et constant dans sa vie c’était évaporé en même temps. Et non contents de tous ces changements, les dieux s’étaient séparés, créant des meutes différentes, selon la couleur du glowstick. Volstein aurait pas été si dérangé, si Yurai, sa déesse et image dans la vie, n’avait pas choisi de se poser à part des autres. Loin de toute sa famille.
Sa tristesse ne pouvait être exprimée, d’autant plus que sa sœur, son frère, sa mère et sa copine se retrouvaient dans le même clan, alors que lui, expatrié, seul, était des Nakhus. Non, il n’avait rien contre son clan, c’était des loups bien, réfléchis et droits, et des êtres de sagesse et de bonté, mais sa famille lui manquait, et plus que tout, il voulait revoir les visages familier qui avaient fait sa jeunesse et son enfance.
Il releva la tête, clignant lentement des yeux, et reprit sa marche, bondissant avec adresse et grâce, malgré son corps trapu couronné de larges ailes de cristal, qu’on devenait lourdes et pesantes, les muscles noueux sous son pelage roulant à ses mouvements. Il était un des disciples de Yurai le plus taillé pour la guerre, et toute sa physionomie extérieure disait qu’il était un loup de force.
Mais au contraire. Volstein était des loups les plus sensibles et doux qui n’avaient jamais parcouru ces monts, et, émotionnel comme il était parfois, il se sentait un peu seul. Mais il avait grandi, et son corps d’adulte avait affiné sa vision du monde, et avait brisé sa vision naïve des tous les loups comme profondément bons. A présent, il regardait les autres avec moins de douceur et de confiance au premier abord. Mais ce n’était pas pour autant qu’il n’était pas prêt à aider. Le fait d’avoir découvert que le monde n’était pas rose ne l’avait pas dégouté, mais l’avait au contraire entêté à le peindre entièrement rose lui-même, de ses propres pattes, en rendant service aux autres, et en leur donnant des raisons d’être heureux. Les petites choses de la vie, bien qu’elles pouvaient sembler bêtes et futiles, étaient souvent celles qui laissaient le plus de marques de l’existence de chacun, et Volstein y prêtait grande attention, pour que, à travers des petites choses, il rende le monde meilleur.

Le blanc et noir bondit par-dessus une touffe de fougères glacées, et atterrit sur un rocher, qui laissait son regard se promener sur les terres dévastés de Punk Wolf. Que pouvait-on en dire ?
Tout avait changé.

Volstein laissa la brise lui ébouriffer son épais pelage, alors que ses prunelles se promenaient sur l’horizon, ce frais matin d’été, dont le ciel bleu pâle promettait une belle journée. Il mit fin à son mouvement, son museau pointé vers les terres Lazuli. Quelque part, là bas, Heever devait se réveiller.
Cela faisait des mois qu’il ne l’avait pas vue, qu’il n’avait pas entendu sa voix, vu ses yeux de glace briller de leur singulier éclat… Et elle lui manquait tellement. Pourtant, il n’avait pas osé aller la rejoindre. Comme à chaque fois auparavant, il se demandait si cette soirée sous les étoiles, dans les terres de Moiro n’avait pas été qu’un magnifique rêve…
Et pourtant, il savait que ça n’était pas le cas. Il avait bien vu cet éclat dans les prunelles de la louve, il avait vu son sourire, il avait senti son odeur…
Il se demandait ce qu’il lui arrivait en ce moment même. Peut être qu’elle avait repris son travail de savant-à-la-lazuli, et qu’elle était avec des patients, ou peut être cueillait-elle des herbes pour ses provisions, comme ils l’avaient si souvent fait ensemble.
Il avait également perdu sa mentor, Tatsu, qui semblait avoir disparu des terres. Il n’avait pas entendu parler d’elle, et ne l’avait pas vu depuis le désastre…. Le loup blanc secoua légèrement ses ailes, et les replia sur son dos, un peu plus confortablement.
Il lui en devait tellement, à sa mentor. Elle avait été comme une deuxième mère. Comme la grande sœur qu’il avait perdu, jeune.

D’un mouvement fluide, il s’assit, alors que le soleil se levait, éclairant son pelage clair d’or, d’ocre et de lumière, et que son regard s’emplissait de tristesse et de remords.
Il n’allait peut être presque plus jamais voir Heever. Il n’en avait pas discuté avec Sarcan, mais il doutait que toutes les relations amoureuses soient permises, surtout chez les Lazulis, qui étaient plus strictes qu’eux. Qu’allait-il faire ? Devait-il abandonner cette louve ?
Il aimait beaucoup de gens, et en appréciait encore plus, mais elle, elle avait touché quelque chose d’unique dans son cœur, et malgré son éternel optimisme, il savait, au fond de lui, qu’elle était irremplaçable. Et de toute manière, il ne voulait absolument pas la remplacer. Si il le fallait, et qu’elle trouvait quelqu’un d’autre, il se contenterait de l’aimer de loin. On n’attends pas de l’étoile qui éclaire notre chemin un amour réciproque. On se contente de l’adorer de loin, les larmes aux yeux, le manque étouffant notre respiration.
Il baissa la tête.
Il était entrain de la perdre.
Il en était sur.

Et pourtant, il ne pouvait trouver en lui le courage d’aller la voir, d’aller lui demander ce qu’il se passait, ce qu’elle voulait faire, ce qu’elle voulait qu’il advienne de leur histoire d’amour …
Soudain il fronça ce qui lui servait de sourcils.
Non.
C’était faux.
Il était peut être pas des plus futés, mais il était courageux, et il irait toquer chez les Lazulis si il fallait que ce soit ainsi, pour voir la louve de cendre. Pour enfin être fixé. Qu’allaient-ils faire de leur vie ? Est-ce que cette émotion qu’il avait ressenti ce soir sous les étoiles à ses côtés ne devrait se cloitrer qu’à cette seule soirée ? Il voulait savoir. Il espérait tant que ça ne serait pas le cas. Il se leva, et se détourna, décidé à parcourir toutes les montagnes et terres pour voir la louve qu’il aimait, et lui demander, si elle le voulait, d’être la sienne, comme il voulait tellement être le sien … Quand quelque chose bougea dans les fougères, en bas de la pente.
Il baissa un peu les oreilles et s’immobilisa, ses prunelles posés sur les longues herbes.
Qu’était-ce ?
Revenir en haut Aller en bas
Cro
». Inébranlable
». Inébranlable
avatar

Féminin » Nombre de messages : 7148
» Age : 23
» PUF : Croket
» Date d'inscription : 04/08/2009
» Personnages : ___

bulletblackNOUT
☥ Etelkrus
☥ Guerrière
☥ 8 ans ( 2.10.17 )
☥ Avec Darius ♥
goldenrod

bulletyellowGRIMM
☥ Etelkrus
☥ Bêta & Chirurgien à ses heures perdues
☥ 3 ans ½ ( 15.10.17 )
☥ Avec Vinara ♥
snow&#c9aa9c


bulletredGEB
☥ Etelkrus
☥ Guerrier
☥ 1 ans ½ ( 25.10.17 )
☥ Avec Korra ♥
chartreuse&#dfc4b4


bulletblackNÒTT
☥ Etelkrus
☥ Louveteau
☥ Nvlle-née ( 30.10.17 )
☥ Célibataire
#040404&#caab9d


bulletorangeGRAN'PA
♰ Etelkrus
♱ Archiviste
♱ 3 ans ½ ( 15.10.17 )
♱ Célibataire
#d4d5ea&#d6d6d6

bulletblack ❄☤ HEEVER
❄ Readers
❄ Mousse
❄ 4 ans ½ ( 25.10.17 )
❄ Célibataire mais ne repousse pas Volstein
#07cfb6&gainsboro


bulletorangeNACHOS
☀ Etelkrus
☀ Guerrier
☀ 3 ans ( 15.10.17 )
☀ Célibataire
#e63811&#382929


bulletblackJAGH
☣ Etelkrus
☣ Garde
☣ 6 ans ( 14.10.17 )
☣ Célibataire
green&ghostwhite


___









» Feuille de perso'
» Points: 187

MessageSujet: Re: A l'aurore de la solitude | Heever   Mer 13 Sep 2017, 11:50


« A l'aurore de la solitude.
« Heever & Volstein.
Thème ♫♪

Heever avait voulu revoir le lieu où elle avait grandi une dernière avant d'être prête à se lancer dans cette nouvelle aventure prometteuse d'une vie bien plus douce et sereine. Enfin elle l'espérait. Elle tentait de retrouver tous les loups contre qui elle avait gardé rancoeur afin de relâcher tous ces griefs malsains et se libérer enfin de toute cette négativité. Ce n'était pas facile de pister tout le monde dans des terres inconnues. Tellement de choses l'intriguait, l'attirait et l'angoissait en même temps. C'était pour ça qu'elle avait cherché à revenir sur un endroit un peu plus rassurant. Evidemment, le retrouver effondré et impraticable rendait le retour aux sources plus ardus. La Savante était déterminée cependant et malgré la fatigue qui creusait de grandes cernes sous son regard de glace, elle grimpa jusqu'en haut. La vu du campement Séide dévasté la fit blêmir. Elle s'assit en plein milieu, silencieuse, se recueillant sur les débris du passé qu’elle ne parvenait pas encore à lâcher. Là-bas se trouvait l'entrée réduite à un passage de souris vers la tanière des guérisseurs. Là où Roy lui avait tout appris. Là où Volstein et elle avait passé des heures a s'entraîner à faire des décoctions et cataplasmes. Là où son père adoptif était en convalescence de longs mois aussi. Et puis par là-bas il y avait eu la route empruntée par Paprika avant de disparaître en paria. De l'autre côté une caverne subsistait, l'entrée des grottes habitées. Celle de ses parents devait peut-être encore s'y trouver. peut-être n'était pas complètement détruite ? Curieuse, la louve cendrée se releva lentement pour se glisser entre les gros rochers menaçants de l'écraser à tout instant. Leemoncello s'était vidé de son sang là-bas, peut-être son odeur y flottait-elle encore ? Heever n'avait jamais vraiment aimé ce père méprisant... Et pourtant.

Elle rebroussa chemin. Changeant brutalement d'avis. Si elle voulait sortir de cette nostalgie déprimante elle devait arrêter de s'accrocher à tout ce qu’elle pouvait. Le regard un peu hagard, elle quitta le Creux aux Loups en trombe et glissa malencontreusement sur des graviers. En perdant l'équilibre, elle essaya de poser les pattes sur un morceau de roche qui céda sous son poids et elle roula un peu plus bas dans un buisson de fougères. Plus énervée que sonnée, elle grommela. Cela avait au moins eu le bénéfice de la faire sortir de cette torpeur consternante qui la tenait depuis la bataille de la fin du monde tel qu'il l'avait tous connu. Elle se redressa au bout de quelques minutes, quand même un peu lassée d'elle-même et affaiblie par le manque de nourriture. Elle n'avait rien avalé depuis plusieurs jours. Après s'être mise debout, Heever lustra son poil plein de poussière et de morceau de fougères. Elle avait l'air d'une sauvage, sale et ébouriffée. Même ses nattes étaient lâches et presque défaites. Il fallait aussi qu'elle se reprenne en patte de ce côté là. Lorsqu'elle releva ses prunelles de givre vers le haut, elle vit son seul et dernier ami, celui qui lui avait promis de toujours être présent et avait su faire naître une étincelle d'espoir en elle. Volstein. Un petit sourire timide se peignit sur le museau de la Savante qui s'avança doucement pour le rejoindre sur un terrain plus stable. Dans ses iris scintillèrent la surprise et la joie discrète de le revoir. De une parce qu'elle l'avait toujours apprécié, de deux parce qu'elle avait compris qu'il l'aimait beaucoup, et de manière plus réfléchie, parce qu'il tombait bien. N'avait-elle pas voulu le retrouver pour lui parler ?

Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t16989-cro-s-rp-open-o#348563
Liliandril
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 954
» Age : 18
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Hikotsu
& amoureuse de Roy/relation avec Skaër a déterminer
10 ans ~ (Nov)
Lazuli - Combattante
Glow Bleu

Messala
& retient Callisto
5 ans ~ (Nov)
Solitaire

Volstein
& Amoureux d'Heever
4.5 ans ~ (Nov)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna

3 ans ~ (Nov)
Lazuli - Coursière
Glow Rose

Astralys
& ...
1 ans ~ (Nov)
Solitaire

PNJs & autres

Agravain
& Célibataire
7 ans (30/01/17)
Etelkus - Guerrier
Glow Orange

Thyara
& mariée à Hyozan
5 ans ~ (28/09/2016)
Raeder - Medecin

Varkyrith
& avec Kisame
3 ans ~ (7/02/2017)
Etelkus ~ Garde
Glow rouge


Fawn
♂ . ♀ & Huu ?
2 ans ~ (02/04/2017)
? - ?

Nimueh
& T'AS QUOI ?
1.5 ans ~ (08/05/2017)
? - ?


» Feuille de perso'
» Points: 503

MessageSujet: Re: A l'aurore de la solitude | Heever   Ven 15 Sep 2017, 17:58

Sa surprise fut complète lorsqu’il la vit se relever d’entre les fougères, ses longues nattes cendre et turquoise légèrement décoiffés, son pelage de cendre luisant dans la lumière de l’aurore. Ses yeux turquoise brillaient, même alors que le soleil se levait, et pendant un instant, ils éclipsèrent le monde entier, et il n’y avait plus que lui et elle. Debout. Sur le flanc de la montagne, à se regarder avec surprise. Surprise et joie.

Il sourit, il pointa ses oreilles vers elle, son attitude défensive évaporée. Il avait bien espéré qu’il la reverrait, quelques instants plus tôt, et s’était même décidé à aller la voir, et maintenant, elle apparaissait devant lui. C’était comme un miracle, et il sourit plus largement, et sauta de son plateau rocheux vers elle, complètement absorbé par la louve couleur cendre…. Et se ramassa. Sa patte avant droite glissa sur des pierres instables, et il roula sur lui-même, surpris, avant de se retrouver par terre, dans les cailloux et le grès, glissant sur le dos avant de se prendre des fougères dans la figure.
Il repoussa les fougères de ses pattes, et tomba sur la tête de Heever, vu d’en bas, qui semblait aussi dépassée que lui.
Il sourit, gêné, puis se mit à rire, amusé par sa propre bêtise, alors qu’il aurait voulu être le plus classe possible devant la belle louve. Ça ne lui arrivait presque jamais d’être aussi maladroit, et quand c’était vraiment important pour lui qu’il soit admirable, il faisait n’importe quoi.
« Coucou Heever, t’es vraiment jolie vue d’ici ! » dit-il, avant de rouler sur le ventre pour la regarder dans le bon sens, ses yeux dorés brillant.

« Mais t’es encore plus belle comme ça. » avoua-il, en souriant plus doucement.

Il ouvrit la gueule un instant, comme pour dire quelque chose, puis la referma, et secoua la tête en souriant, avant de se redresser en position assise, et de s’ébrouer un peu.

« Comment ça va ? Je ne m’attendais pas à te voir ici ! »
dit-il, en souriant à la louve de cendre et blue-verte.

Et je suis tellement heureux de te voir, soufflait son regard doré doux, posé sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Cro
». Inébranlable
». Inébranlable
avatar

Féminin » Nombre de messages : 7148
» Age : 23
» PUF : Croket
» Date d'inscription : 04/08/2009
» Personnages : ___

bulletblackNOUT
☥ Etelkrus
☥ Guerrière
☥ 8 ans ( 2.10.17 )
☥ Avec Darius ♥
goldenrod

bulletyellowGRIMM
☥ Etelkrus
☥ Bêta & Chirurgien à ses heures perdues
☥ 3 ans ½ ( 15.10.17 )
☥ Avec Vinara ♥
snow&#c9aa9c


bulletredGEB
☥ Etelkrus
☥ Guerrier
☥ 1 ans ½ ( 25.10.17 )
☥ Avec Korra ♥
chartreuse&#dfc4b4


bulletblackNÒTT
☥ Etelkrus
☥ Louveteau
☥ Nvlle-née ( 30.10.17 )
☥ Célibataire
#040404&#caab9d


bulletorangeGRAN'PA
♰ Etelkrus
♱ Archiviste
♱ 3 ans ½ ( 15.10.17 )
♱ Célibataire
#d4d5ea&#d6d6d6

bulletblack ❄☤ HEEVER
❄ Readers
❄ Mousse
❄ 4 ans ½ ( 25.10.17 )
❄ Célibataire mais ne repousse pas Volstein
#07cfb6&gainsboro


bulletorangeNACHOS
☀ Etelkrus
☀ Guerrier
☀ 3 ans ( 15.10.17 )
☀ Célibataire
#e63811&#382929


bulletblackJAGH
☣ Etelkrus
☣ Garde
☣ 6 ans ( 14.10.17 )
☣ Célibataire
green&ghostwhite


___









» Feuille de perso'
» Points: 187

MessageSujet: Re: A l'aurore de la solitude | Heever   Dim 24 Sep 2017, 12:22


« A l'aurore de la solitude.
« Heever & Volstein.
Thème ♫♪

L'attitude de Volstein ne laissait pas beaucoup de doute à l'ex-Savante Séide. Son congénère était ravi de la voir et il l'exprimait bien plus ouvertement qu'elle et sa réserve. Maladroit, il glissa et s'étala dans la poussière au même niveau qu'Heever. Sa première intention fût de vérifier s'il allait bien et qu'il ne s'était pas blessé mais l'énergie communicative du mâle lui permit de vite voir que la situation rien de plus qu'amusante et ridicule. Un vague sourire répondit à l'hilarité du disciple de Yurai qui s'effaça rapidement lorsqu'il osa un compliment. La femelle cendrée était loin d'être habituée et à l'aise avec ce genre de bons procédés sociaux. Elle afficha donc un air neutre alors que ses prunelles de givre se fronçait, sévères face à la passion brûlante qu’elle lisait dans les yeux de miel de son ami. Il se retourna dans le bon sens et en rajouta une couche. Gênée, la louve recula d'un pas sur le terrain escarpé. Un vague soulagement adoucit son regard alors que Volstein renonçait à dire autre chose. Elle savait ce qu'il ressentait pour elle, il avait été assez clair la dessus, et s'efforçait d'apprécier à sa juste valeur cette tendresse peu coutumière à son égard. C'était pour ça qu'elle ne l'avait pas remballé et qu'elle souhaitait retrouver la capacité de s'ouvrir à ses émotions. Cependant cela restant insolite et étonnant et donc, mettait Heever dans une position inconfortable. L'incendie dans les yeux doré du mâle lui était aussi perturbant que rassurant et la louve cendrée ne savait pas trop sur quelle patte danser face à ça. D'autant plus que les hormones ne travaillaient pas en sa faveur, cela avait tendance à obscurcir le jugement plutôt que l'inverse. Heureusement, la fille de Mido avait pu ne pas trop s'en formaliser jusque là. Oreilles dressées et sourire en coin, la louve clair répondit de manière un poil plus enjoué qu'à l'accoutumé :

« Ça peut aller, et toi ? »

Il y avait une telle dimension dans cette question. Comment allait-il après tout ces chamboulements ? Quelle voie allait-il emprunter ? Serait-il séparer de ses proches ? Allait-elle le revoir ? L'aiderait-il comme il le lui avait promis, à retrouver la capacité de se laisser emballer par l'espoir et l'optimisme, à retrouver la satisfaction d'une relation amicale, ou encore à apprendre à transmettre de la bonne humeur, de la bienveillance et pourquoi pas, de l'affection ...? Ou devait-elle tirer un trait sur cette seule relation positive subsistante de son enfance et de leur ancien monde qui pouvait pourtant avoir tant d'avenir ...?
Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t16989-cro-s-rp-open-o#348563
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A l'aurore de la solitude | Heever   

Revenir en haut Aller en bas
 
A l'aurore de la solitude | Heever
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» Éternelle solitude | Lumi |
» Dans la solitude du desert.
» joséphine ▬ « La solitude effraie une âme de vingt ans »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Terres Libres
 :: → Monts Célestes
-
Sauter vers: