Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Bring me to life | Hikotsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 4764
» Age : 22
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Morokei
8 ans (21/09)
Nakhus - Adepte
Violet

Roy
7 ans (23/08)
Lazulis - Herboriste
Vert

Méléagant
8 ans (29/09)
Etelkrus - Guerrier
Rouge

Karigan
3 ans (11/08)
Etelkrus - Garde
Futur orange

Athelstan
2 an (14/09)
Etelkrus - Garde
Futur rouge


» Feuille de perso'
» Points: 1300

MessageSujet: Bring me to life | Hikotsu   Jeu 14 Sep 2017, 10:58

    Without a soul
    My spirit's sleeping somewhere cold...
    Until you find it there,
    And lead it
    Back
    Home


    Comme beaucoup d'autres avant lui, comme beaucoup après lui sans doute, Roy était venu égarer ses pas dans les montagnes. Lui aussi y avait beaucoup de souvenirs. Ils n'étaient pas tous des plus joyeux, mais cette terre avait été une sorte d'épicentre de tous les événements de son existence. Maintenant que celle-ci semblait l'avoir martelé de coups jusqu'au bout, il ne se voyait pas ne pas y revenir. Il avait toujours aimé les montagnes. Leur froideur, leur hostilité, la solitude fraîche et silencieuse qu'elles procuraient. Il y avait souvent croisé les pas d'autres loups, mais sans jamais que leur présence ne brise le souvenir des instants qu'il avait eu juste pour lui. Parfois, il se disait que si sa destinée avait été autre, il aurait pu être un loup sympathique et chaleureux. Enfin, en tout cas bien plus que ce qu'il était devenu. Il ne savait même plus s'il éprouvait la moindre empathie pour quoi que ce soit à l'heure actuelle. Il se rendait compte qu'il avait presque naïvement - comment était-ce encore possible ? - cru que quelque-chose se dessinerait entre Tatsu et lui, que les épreuves qu'ils avaient traversées avaient dessiné entre eux un lien des plus particuliers, et qui lui convenait si bien. Il avait eu comme une sorte... d'espoir, oui. Lui qui ne se pensait plus capable d'attendre quoi que ce soit de la vie avait vu quelque-chose se dessiner inconsciemment.
    Et suivant ses bonnes vieilles habitudes, l'existence avait décidé qu'un beau jour il était temps de lui arracher. Tatsu avait disparu. Il l'avait vu quitter le lieu de la bataille alors que débutait la cacophonie d'une pseudo organisation. Il l'avait laissée partir, supposant qu'elle avait besoin de solitude pour un moment. Après tout, ils avaient été détrônés sans autre forme de procès par les dieux, et il avait toutes les raisons de penser qu'elle ne pouvait pas le prendre positivement. Mais apparemment, il avait sous-estimé son besoin de solitude, un peu moins éphémère que ce qu'il avait supposé.

    Le temps était maussade. A croire que la météo de son esprit avait déteint sur le monde extérieur. Des nuages bas enveloppaient les plus hauts sommets et laissaient présager une nuit pluvieuse et un automne se rapprochant de plus en plus. Le mâle blanc n'était pas monté bien haut, et n'avait pas non plus cherché à retrouver le Creux aux Loups effondré. Les sentiers de ces nouvelles montagnes ne lui étaient pas familiers, mais peu lui importait. Il avait grimpé jusqu'à un petit plateau d'où il voyait l'étendue noyée de nuages qui s'étendait devant lui. Une terre au visage changé, et qui n'était plus la sienne. Il redeviendrait invisible, lui aussi noyé dans la masse comme chaque nuage l'était dans le brouillard. Son regard demeura fixe derrière ses lourdes mèches blanches. La tresse qui les attachait était négligée, mais il ne tarderait plus à la rattacher serrée pour reprendre son travail avec sérieux. S'il n'était doué que pour cela, après tout, autant s'y plonger véritablement.
    Peut-être pourrait-il prendre un nouvel apprenti pour lui transmettre son savoir, après tout. Participer un peu plus activement à l'évolution de la meute histoire qu'on ne le remarque pas trop négativement. Les loups n'oublieraient sans doute pas qui il avait été - quoique, au moment où ses pensées atteignaient cette certitude il se mit à douter - mais n'oublieraient pas non plus qu'il ne l'était plus.

    Il accrocha son regard aux couleurs floues de l'un des territoires à peine distinguable à travers les nuages. Une bourrasque fraîche ébouriffa son pelage, lui arracha un frisson. Son horizon devait-il être aussi vide que ne l'étaient ses sentiments, et que l'était cette étendue vide de lumière devant lui ?
    Une partie de son être s'y était depuis longtemps résignée.
Revenir en haut Aller en bas
Liliandril
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 871
» Age : 18
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Hikotsu
& célibataire
8.5 ans ~ (15/11/2016)
Lazuli - Combattante
Glow Bleu

Messala
& Seul
4 ans ~ (14/09/2017)
Solitaire

Volstein
& Amoureux d'Heever
3 ans ~ (11/02/2017)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna
& Mui ?
1.5 ans ~ (20/05/2017)
Etelkus - Nourrice

PNJs & autres

Agravain
& Célibataire
7 ans (30/01/17)
Etelkus - Guerrier
Glow Orange

Thyara
& mariée à Hyozan
5 ans ~ (28/09/2016)
Raeder - Medecin

Varkyrith
& avec Kisame
3 ans ~ (7/02/2017)
Etelkus ~ Garde
Glow rouge


Fawn
♂ . ♀ & Huu ?
2 ans ~ (02/04/2017)
? - ?

Nimueh
& T'AS QUOI ?
1.5 ans ~ (08/05/2017)
? - ?


» Feuille de perso'
» Points: 1033

MessageSujet: Re: Bring me to life | Hikotsu   Jeu 14 Sep 2017, 17:18

Il y avait longtemps, elle avant monté cette pente avec horreur, la solitude la transfixiant, toutes ses peurs naïves la clouant au sol, au lieu de lui faire ouvrir les yeux… Ses pattes noires touchaient le sol pierreux, qu’elle sentait sous ses griffes. Son regard las se releva et se posa sur le paysage. Tout était différent maintenant, elle ne reconnaissait presque plus les chemins qui avaient fait sa vie de Séide durant toutes ces dernières années …
Les pierres fissurées, les pentes remplies de cailloux, les arbres brisés, les pics de glace étaient reflétés dans le vide de son regard luisant. Un paysage bleuté et brisé, qu’elle avait pourtant parcouru durant des journées entières, et qui maintenant, lui semblait tout aussi étranger que la première fois qu’elle était venue sur ces terres.
La première fois qu’elle était venue, tout était différent…
Il y avait eu Everbloom, et elle était entrée sur les terres sans s’en rendre compte, naïve comme elle l’était, pour finalement tomber sur un loup Séide. Un savant, qui l’avait regardé avec surprise mais curiosité et silence.
C’était d’un temps qui n’était plus, avant la guerre contre Chronos, avant la guerre contre Everbloom. Combien de guerres encore devraient s’ajouter à celle qui se livrait en elle depuis des années ? Elle resta là un instant, ses cheveux bouclés agités par la brise, s’enroulant et se déroulant autour de son cou, son visage pointé vers les roches, les anciens sentiers qu’on ne devinait presque plus.
C’était ici que tout avait commencé.
Elle s’avança entre quelques fossiles d’arbre, entre des anciennes fougères, et posa ses pattes dans l’espace arrondi qui avait été le centre du camp Séide. Les herbes qui avaient caché quelques tanières étaient mortes, le froid vent les ayant tués contre les anciennes grottes de pierre brisés. La louve sentait encore le léger parfum des Séides dans l’air, bien que la catastrophe eût détruit leur ancien repère, elle sentait encore la présence des loups dans cet endroit. En fermant les yeux, elle se rappelait encore des loups qui marchaient gaiement entre les tanières, des sourires et des regards. Elle pouvait même se duper à entendre les voix et le bruit des griffes sur le sol pierreux. Elle ouvrit les yeux, et tomba sur le camp dévasté, de pierres blanchies par le vent et la pluie qui les avait frappés depuis la mort des arbres et plantes qui les avaient auparavant protégés des intempéries. Qui aurait cru que toute une vie pouvait être aussi facilement rayée e la carte. Tout un village. Tout un clan.
La louve se détourna lentement de la scène de dévastation et d‘oubli, passant devant l’ancienne tanière des combattants, qui lui avait servi d’abri durant des années, sans même la regarder. Elle ignora les tanières des savants, qui avaient vu tant de petits bandages après des excursions un peu hasardeuses …. Mais ne put s’empêcher de s’arrêter un instant devant la tanière des Alphas. Celle-ci était, miraculeusement, presque intacte, et Hikotsu devinait encore un léger parfum plaisant, mêlé à quelque chose de dangereux. Elle imaginait encore le regard bleu de Roy, accompagné de celui, bien plus sombre, de Tatsu, sortant de l’ombre de la pierre. Tant de fois, elle aurait voulu le voir et lui parler, et elle savait qu’il était maintenant du même clan que lui, qu’il n’était plus Alpha… Mais elle ne savait pas ce qu’il en était de Tatsu. Celle-ci ne tarderait surement pas à s’afficher fièrement parmi les savant, son regard de glace posé sur Roy.
Roy.
Elle avait vainement essayé de ne pas penser à lui, elle avait tenté, encore et encore, de se dire qu’il était parti, qu’il était hors de portée, et que rien n’arriverait plus. Tatsu avait gagné, finalement, et il était temps qu’elle se retire de la vie du loup blanc.
Oh, elle ne voulait absolument pas le faire, mais celui-ci avait besoin de se faire une nouvelle vie, et elle doutait que la présence de quelqu’un qu’il avait connu depuis si longtemps n’aide à la situation. La louve de blanc et de noir arracha son regard de la vieille tanière, et reprit son chemin vers l’extérieur.
Elle se rappelait de ce chemin, elle l’avait emprunté, au retour de la guerre contre Everbloom. Faible. Epuisée. Demandant seulement un peu d’aide. C’était un combat dans lequel Roy avait tout perdu. Il avait perdu sa mère, qui était devenue aveugle. Il avait perdu son père, mort peu après. Mais il avait aussi perdu sa sœur, et Hiko avait toujours eu l’impression que de toutes ces pertes, c’était celle de sa jumelle qui avait le plus affecté le loup blanc. Le jour de la passation de pouvoir, elle n’avait jamais vu autant de froid dans les prunelles bleues du mâle.
Et c’était quelque chose qui lui avait glacé l’âme.
Lentement, ses pas l’amenèrent sur les pentes rocheuses de l’ancienne cordillère, hérissée en chaîne de montagnes célestes, et quelque chose l’amena à grimper, comme si elle pouvait échapper au passé en gravissant les monts de glace, et que toutes ses peurs et ses inquiétudes resteraient collés là-bas, au sol, incapables de la rattraper. C’était en contournant un rocher qu’elle le vit, et qu’elle s’arrêta, et resta immobile.
C’était lui, pas de doute là-dessus. Très peu de loups étaient aussi blancs, et avant une aussi grande quantité de cheveux. Il était debout à regarder la mer de nuages, sur laquelle se reflétait le peu de soleil qui leur avait été accordé pour la journée. Mais l’essentiel du ciel était gris et triste.
Ha. L’ironie du sort faisait qu’elle l’était également.
Elle ne dit rien, ça ne servait plus à rien, il ne savait pas, et ne pourrait probablement pas comprendre, même si elle lui expliquait.
Elle voulait s’approcher, mais en même temps, elle ne voulait pas le déranger, il avait l’air si consumé par ses pensées, et elle ne voulait pas faire interruption…. Mais elle ne pouvait pas repartir silencieusement, sans rien dire, non plus. Elle ne le reverrait peut-être plus jamais, tout seul, comme ça. Elle se sentait déjà extrêmement surprise de le trouver ici, seul, alors que, comme par une incroyablement coïncidence, elle avait décidé de gravir la montagne.
Elle resta là un instant, sans faire de bruit, tout simplement à le regarder. Il était si proche, et pourtant, il était si loin. Il avait toujours été loin, bien qu’elle eût essayé de se dire le contraire, mais aujourd’hui, bien que ça ne semble pas logique, il l’était plus que jamais. Il avait une compagne et ancienne chef de rang, qui avait dirigé toute une meute à ses côtés, et elle… Elle n’était rien pour lui. Elle devrait lui dire, maintenant. Qu’il comprenne au moins, pourquoi elle avait toujours été là. Pourquoi, à chaque instant, elle avait cherché à le défendre, à se battre à ses côtés, à le servir en tant qu’Alpha, en tant que loyale guerrière Séide, àà affronter des choses qui pourraient lui ôter la vie. Il devait savoir que tout, tout ça …. C’était juste pour lui.

« Roy ? »
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 4764
» Age : 22
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Morokei
8 ans (21/09)
Nakhus - Adepte
Violet

Roy
7 ans (23/08)
Lazulis - Herboriste
Vert

Méléagant
8 ans (29/09)
Etelkrus - Guerrier
Rouge

Karigan
3 ans (11/08)
Etelkrus - Garde
Futur orange

Athelstan
2 an (14/09)
Etelkrus - Garde
Futur rouge


» Feuille de perso'
» Points: 1300

MessageSujet: Re: Bring me to life | Hikotsu   Dim 17 Sep 2017, 17:42

    Il ne sut trop si c'était à cause d'un vent contraire ou des pensées qui l'avaient distrait de la réalité, mais il ne l'entendit pas arriver. Sa voix arracha un frémissement de surprise aux oreilles du mâle blanc, mais il ne tourna pas tout de suite la tête. Le mouvement l'avait sans nul déjà doute trahi, mais il eut comme une hésitation. Il était à la fois surpris et peu étonné que les pas d'Hikotsu aient croisé les siens. Cela sonnait comme une sorte de hasard, mais elle était devenue comme une ombre - sans aucun sens péjoratif pour une fois - dans son existence depuis un bon moment déjà. Son ombre à lui. Durant son règne sur feu la meute Séide, elle avait été très souvent présente à ses côtés. Il n'avait jamais regretté d'avoir fait d'elle une membre de leur clan. Elle avait été une guerrière loyale et un soutien précieux, même s'il avait du mal à se le figurer. Si on lui avait demandé de définir la nature de leur relation, il n'aurait sans doute pas su quoi répondre. Il n'était pas certain de saisir ce que signifiait le terme "ami", et si l'importance que la blanche avait prise petit à petit dans son existence faisait d'elle l'une de ces connaissances qui évoluent en quelque-chose de supposé plus complice. Il fallait bien avouer que lui n'était sans doute pas le meilleur ami du monde.
    Mais un détail troublant avait petit à petit fait surface. Malgré sa présence sommes toute plutôt discrète, la louve blanche avait su se dénoter du reste de ses congénères par la justesse des moments qu'elle choisissait pour apparaître. A chaque fois qu'il s'était retrouvé dans une situation qui l'avait heurté - aussi insensible qu'il ait pu paraître alors - elle avait su se montrer près de lui. Lorsqu'Everbloom avait fait de sa jeunesse un épuisement. Lorsque sa soeur était morte. Lorsque la meute Séide s'était scindée sous la rébellion de Paprika. Et aujourd'hui alors que Tatsu était partie et que Romance n'était plus, elle apparaissait de nouveau près de lui.
    C'était presque fascinant, à bien y réfléchir.

    Il tourna la tête vers elle, vers sa silhouette qui se tenait un peu en retrait. Il ne l’avait pas félicitée – ou remerciée – pour tout ce qu’elle avait fait pour leur ancienne meute durant les événements qui avaient secoué le continent. Il ne savait pas quels mots trouver exactement, d’autant qu’il n’était pas certain de comprendre ce qu’il lisait dans son regard au moment où il le croisait. Etait-elle heureuse de le voir ? Résignée, comme si le destin voulait qu’elle vienne près de lui alors qu’elle n’en ressentait plus l’envie ? Y avait-il dans ses prunelles légèrement luminescentes quelque-chose d’autre, quelque-chose qui l’effrayait ou qu’il ne voulait pas voir ? Quelques secondes s’écoulèrent alors qu’il ne savait trop comment réagir.
    Ils se retrouvaient tous les deux face à face en égaux cette fois-ci. Cela faisait longtemps. Ils avaient été d’abord loup de meute et solitaire, puis chef et guerrière. Cette fois-ci, ils n’étaient que deux âmes perdues dans un monde nouveau pour eux et dans lequel tout avait changé.

    "Hikotsu." Répondit-il, la voix plus basse qu’il ne l’aurait crue – presque rauque, même -, en guise de salutation.

    Sur le coup, il ne sut pas quoi ajouter. Quelque-chose de flou se déroulait à l’intérieur de son esprit, qui tournait lentement comme ces gros nuages qui pesaient à l’horizon. Quelque-chose que provoquait la louve blanche, toujours ces mêmes remous à l’intérieur et qui faisaient s’agiter les miettes de ce qui restaient de lui – de ce qu’il avait été. Elle était l’une des seules à lui rappeler à ce point qu’il avait un jour été un autre loup, pour une raison qu’il ne savait expliquer. Peut-être était-elle également la seule qui pouvait faire de lui quelqu’un d’autre.

    "Tu es saine et sauve." Lança-t-il sans lâcher son regard, avec une étrange sincérité dans ses paroles. Comme un air vaguement rassuré, que l’on pouvait percevoir derrière la glace de ses yeux.

    Sur une impulsion, il l’invita d’un signe de la tête à venir s’asseoir près de lui, face au grand paysage qui se dessinait devant eux. Un décor qu’ils ne connaissaient plus et qu’il leur faudrait découvrir à nouveau. Un peu comme ce qu’elle avait dû vivre lorsqu’elle était arrivée sur le continent, seule et perdue, supposa-t-il. Ils s’étaient tous les deux rencontrés face au vide englouti par Everbloom. Aujourd’hui, le monde n’avait plus du tout le même visage.
    Une étrange boucle dans le cheminement de leurs existences.
Revenir en haut Aller en bas
Liliandril
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 871
» Age : 18
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Hikotsu
& célibataire
8.5 ans ~ (15/11/2016)
Lazuli - Combattante
Glow Bleu

Messala
& Seul
4 ans ~ (14/09/2017)
Solitaire

Volstein
& Amoureux d'Heever
3 ans ~ (11/02/2017)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna
& Mui ?
1.5 ans ~ (20/05/2017)
Etelkus - Nourrice

PNJs & autres

Agravain
& Célibataire
7 ans (30/01/17)
Etelkus - Guerrier
Glow Orange

Thyara
& mariée à Hyozan
5 ans ~ (28/09/2016)
Raeder - Medecin

Varkyrith
& avec Kisame
3 ans ~ (7/02/2017)
Etelkus ~ Garde
Glow rouge


Fawn
♂ . ♀ & Huu ?
2 ans ~ (02/04/2017)
? - ?

Nimueh
& T'AS QUOI ?
1.5 ans ~ (08/05/2017)
? - ?


» Feuille de perso'
» Points: 1033

MessageSujet: Re: Bring me to life | Hikotsu   Dim 17 Sep 2017, 18:41

Il réagit à son appel presque instantanément, avec un tout petit mouvement qu’elle ne rata pas. Elle n’était pas guerrière pour rien, et elle avait lentement appris à lire les mouvements de ses ennemis, à deviner un geste durant un combat… Et apparemment, à discerner l’attention du loup qu’elle aimait. Ce n’était presque rien, comme mouvement, mais au moins, cela lui confirma qu’il l’avait bien entendue. Et elle resta là, debout, ses cheveux noirs et blancs battant lentement son cou, son regard bleu brillant posé sur le blanc.

Il se retourna enfin, sa longue tresse blanche un peu mal adressée pendant sur son épaule, ses yeux bleus et froids tournés vers elle, et il prononça son nom, d’une voix plus grave qu’à son habitude, et elle dut réprimer le frisson qu’elle ressentit en l’entendant. Elle aimait le ton de sa voix, bien que le plus souvent dévêtu d’émotions et de sentiments. Alors l’once de sincérité rassurée qu’elle y capta alors qu’il lui parla, son regard s’accrochant au sien … c’était plus qu’elle ne pouvait supporter … Mais elle le supporta, et ses yeux bleus luisirent d’un soudain éclat, à la preuve de sa qualité qui lui avait valu un glowstick.
Elle hocha la tête à sa remarque, et releva la tête vers lui, essayant de garder ce visage calme et impossible à sonder qu’elle l’avait vu porter si souvent.
« Toi aussi. » remarqua-elle, dans une stérilité de discussion qu’elle s’efforçait à entretenir. Elle n’avait pas le courage de lui dire. Il allait se détourner d’elle et disparaître à jamais.
Elle hésita.
« Je suis rassurée. » avoua-elle, son regard et son visage s’empreignant du même sentiment de sincérité, et d’un relâchement, comme après une intense inquiétude.

Elle n’y avait pas pensé de suite, mais elle ne l’avait pas vu à la fin de la bataille, elle n’avait pas pu savoir s’il était fortement amoché. Mais de toute évidence, il ne s’était pas pris de blessure grave, et allait bien. A part ses cheveux, qui n’avaient pas reçu beaucoup d’attention ces derniers temps, apparemment.

Il fit un mouvement, comme pour l’inviter à le rejoindre, et elle ne bougea pas. Elle avait envie de lui dire qu’elle n’était que de passage, qu’elle avait des choses à faire, qu’elle était heureuse de l’avoir vu mais qu’elle avait beaucoup d’autre chose, des choses plus importantes qui l’attendaient, et qu’elle ne pouvait pas rester. Qu’elle n’avait pas assez de courage, pour rester ici. Parce qu’elle savait ce qu’elle avait à lui dire, et si seulement elle pouvait le retarder …. Elle ouvrit la gueule, l’inquiétude peignant son regard, puis la referma, et s’avança vers lui.
Elle n’aurait peut-être pas d’autre occasion pour être tout simplement avec lui, comme maintenant.

Sa légère odeur sucrée, fruit des chaleurs l’accompagna alors qu’elle s’approcha du mâle blanc, pour venir s’asseoir à ses côtés, plus gracieusement qu’elle n’en avait l’habitude, et posa son regard brillant sur les sombres masses de plantes et de roches qui se dessinaient sous leur promontoire de montagne.
Elle agita ses oreilles et baissa la tête. Sujet de conversation stérile, aller cherche Hiko, cherche !
Au fond, elle paniquait beaucoup de devoir lui dire la vérité, celle qui avait peint toute sa vie depuis plus de 4 ans et demi, celle qui l’avait inspirée dans chacune de ses actions depuis tout aussi longtemps… Plus de 4 ans, qu’elle gardait ça pour elle, qu’elle ne disait rien, qu’elle le voyait aller et venir avec d’autres louves, qu’elle se sentait faible et pourtant si forte à chaque fois que leurs regards se croisaient … Plus de 4 ans qu’elle l’aimait en silence.
Il fallait le dire, tôt ou tard.
« Tu es devenu Lazuli, j’ai entendu ? »

Mais pour l’instant, elle donnerait beaucoup pour repousser cette date qui pourtant était inévitable.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 4764
» Age : 22
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Morokei
8 ans (21/09)
Nakhus - Adepte
Violet

Roy
7 ans (23/08)
Lazulis - Herboriste
Vert

Méléagant
8 ans (29/09)
Etelkrus - Guerrier
Rouge

Karigan
3 ans (11/08)
Etelkrus - Garde
Futur orange

Athelstan
2 an (14/09)
Etelkrus - Garde
Futur rouge


» Feuille de perso'
» Points: 1300

MessageSujet: Re: Bring me to life | Hikotsu   Hier à 21:30

    Le mâle ne manqua pas de remarquer la fragrance particulière que dégageait la louve blanche lorsqu’elle vint s’asseoir à ses côtés dans un mouvement fluide. Cela le surprit d’ailleurs. Pas le fait en lui-même, non – il était parfaitement conscient des cycles réguliers qui rythmaient la vie des louves et de toute la population en générale. Mais plutôt celui de s’en être aperçu. C’était à croire qu’il n’y avait jamais été vraiment sensible, comme s’il n’avait jamais vraiment ressenti certaines choses que les loups ressentent lorsque les louves venaient près d’eux dans cet état.
    Et il fallait que ce soit ce jour-là que ça arrive.

    Sa première pensée fut que c’était sans doute le pire moment pour que s’éveille cette infime partie de son encéphale en particulier. Il en ressentait quelque-chose comme une sorte de gêne légère, l’inconfort de celui à qui ce genre de choses arrive sans qu’il ne l’ait ni voulu ni attendu. Et s’il s’était senti presque enclin à la conversation lorsqu’Hikotsu lui avait exprimé son rassurement à le voir en vie, ce sentiment le bloqua dans un mutisme profond. Lorsque a louve blanche reprit la parole, il n’avait pas véritablement chassé l’étrange impression que lui provoquait le fait de l’avoir à ses côtés à cet instant.
    En vérité, il ne comprenait même pas pourquoi cela arrivait maintenant. Toute sa vie durant et même durant ses jeunes années, il n’avait pas été touché par la flamme qui avivait les jeunes mâles durant les chaleurs. Et c’était alors qu’il se retrouvait au fond du gouffre, redevenu un loup anonyme et sans aucun éclat pour illuminer son histoire qui s’allongeait, qu’il se mettait à découvrir ce genre de choses. Si elle avait encore existé, une partie de lui-même l’aurait assuré qu’il ne s’agissait en rien d’une mauvaise chose, que cela finissait par arriver, que c’était dans les moments les plus durs que l’on retrouvait le désir des choses les plus simples et les plus élémentaires de l’existence. Mais cette entité, si elle avait un jour existé, n’était plus que poussière. Aussi se perdit-il sans doute dans des considérations bien trop sérieuses et complexes pour ce genre de ressenti.

    Il s’efforça de focaliser son attention à la fois sur la voix de la louve et sur le paysage qui s’étendait devant eux, reléguant au rang de filigrane les pensées qui s’étaient permises d’envahir sauvagement son esprit. La question qu’elle lui posa était sommes toutes simples, sans doute un effort pour maintenir un semblant de conversation – elle savait bien, après tout, qu’il n’était pas des plus doués pour cela.

    "Oui." Répondit-il en cachant soigneusement le trouble qui l’avait habité. Mais le simple fait qu’il ait répondu presque aussitôt, sans s’accorder cette courte réflexion qui lui était si caractéristique, lui apparut comme un indice criant. Il ajouta : "Il faut croire que mon destin était moins grand que ce que l’on croyait."

    Et c’est sans doute mieux ainsi.
    Il garda cette pensée pour lui, ne voyant aucun intérêt ni pour lui ni pour elle à le partager. Il ignorait jusqu’à quel degré de confidence ils pouvaient partager leurs pensées. Il avait toujours eu du mal à juger de cela chez les autres, d’où une distance qu’il maintenait généralement entre lui et ses congénères. Une prudence qui lui permettait au moins d’éviter quelques coups de crocs dans le dos. Du moins était-ce la justification qui lui semblait la plus rationnelle.

    "Et toi ?" Finit-il par répondre en se décidant à tourner le regard vers elle.

    Il se demanda brièvement, en prononçant ces mots, si elle lui en voudrait d’ignorer de quel bord elle avait choisi d’être. D’ailleurs, il se demanda comment elle, elle avait pu connaître sa nouvelle meute. Il avait œuvré dans la discrétion qui sied à un roi déchu, et son pelage ne portait pas encore l’odeur qui caractériserait, dans quelques lunes, le clan des Lazulis. Peut-être qu’en se mettant à l’écart, il avait laissé filer de précieuses informations. Mais la nouvelle de la mort de Romance, retrouvée dans les Bois de l’Oubli, et du départ de Tatsu, l’avaient laissé dans un étrange état de solitude. Presque d’abandon.
    Il devait d’ailleurs sans doute à a présence de la louve blanche de ne plus ressentir aussi fort cet étrange sentiment, presque racine d’une rancune, de se retrouver seul sur la surface du monde.
Revenir en haut Aller en bas
 
Bring me to life | Hikotsu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Terres Libres
 :: → Monts Célestes
-
Sauter vers: