Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Winter Land | Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 4898
» Age : 22
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Morokei
8 ans (21/09)
Nakhus - Adepte
Violet

Roy
8 ans (23/10)
Lazulis - Herboriste
Vert

Méléagant
8 ans (29/09)
Etelkrus - Guerrier
Rouge

Karigan
4 ans (11/10)
Etelkrus - Garde
Futur orange

Athelstan
2 ans (14/09)
Etelkrus - Garde
Futur rouge

Azkaban
Nouveau-né (14/10)
Nakhu - Adepte

» Feuille de perso'
» Points: 1300

MessageSujet: Winter Land | Libre   Mar 10 Oct 2017, 14:49

    Maintenant qu'elle avait trouvé une place un peu plus précise chez les Etelkrus que l'absence floue de rôle qu'elle avait chez les Séides, Karigan prenait plutôt à coeur sa nouvelle fonction. Elle était toujours volontaire pour les patrouilles le long des frontières, pour les parties de chasse également lorsqu'elle le pouvait ou pour quelque tour de garde nocturne autour de Grand Castel. Elle ressentait pour la première fois de sa courte existence la sensation d'être utile à quelque-chose, de ne plus être juste une sorte de poids sur le monde qui n'avait pas de but. Ce jour-là, elle devait avouer avoir fait un peu d'excès de zèle, et s'être trouvée emportée dans une soif d'exploration qui était complètement nouvelle pour elle. Elle était allée du Nord au Sud des côtes qui dessinaient la frontière du territoire Etelkru avec l'océan, et avait continué à suivre le littoral jusqu'à ce que les fragrances de son clan s'effacent pour laisser place aux côtés dégagées des terres libres. Puis, petit à petit, l'air s'était refroidi et elle était parvenue jusqu'à cette zone étrangement froide du continent que l'on appelait la Grève Gelée.

    C'était la première fois qu'elle mettait les pattes ici, un lieu de l'ancien monde qui avait survécu aux cataclysmes. En vérité, rien ne le distinguait des autres. De visu, il était semblable à tous ses congénères, le monde ayant été proprement remodelé. C'était un immense désert d'une blancheur qui se fondait à la brume ambiante. Une brume froide et qui picotait les poumons. Karigan fut secouée d'un frisson, et elle força l'allure. A sa droite, elle entendait plus qu'elle ne voyait la mer qui s'agitait, provoquant des roulements sourds en faisant se cogner les lourds blocs de glace détachés de la banquise. A chacun de ces chocs, il lui semblait ressentir une légère vibration dans le sol. L'impression dérangeante que quelque-chose sous la glace cherchait par des bruits sourds à vaincre l'épaisseur givrée pour surgir à l'air libre la fit décaler ses pas plus proche de la terre et plus loin de la mer. Cette dernière disparut dans le brouillard.

    Elle croisa sur sa route une série d'empreintes aux allures lupines, mais bien trop petites pour appartenir à l'un de ses congénères. Un renard, sans aucun doute, même si elle ignorait que ces créatures pouvaient survivre dans un froid pareil. Les êtres qui vivaient dans ces environnements aussi extrêmes étaient des plus fascinants. Elle-même ne se trouvait qu'à moitié adaptée à survivre dans un milieu non hostile, avec sa répugnance envers la nourriture qui lui faisait conserver une silhouette de gringalet malgré les années qui passaient. Elle avait compris qu'elle était différente lorsqu'elle avait constaté que chez ses congénères ne saillaient pas les côtes, que le ventre et leur poitrail n'était pas si creusé, le museau si affiné. Elle s'efforçait de suivre un régime alimentaire le plus normal possible, mais elle devait se faire violence à chaque fois. D'autant qu'elle n'avait plus le soutien de sa mère dans ce combat maintenant que celle-ci les avait quittés.

    Elle crut apercevoir une ombre à travers le brouillard, et cette impression la tira de ses réflexions. Elle s'arrêta sur place, les oreilles dressées, une auréole de vapeur blanche autour du museau à chacun de ses expirations. Elle ignorait quel prédateur pouvait rôder dans les parages, mais une seule certitude l'habitait : quel qu'il soit, elle ne serait pas de taille, physiquement, à lui faire face.
    Elle resta sur le qui-vive quelques instants, chatouillée par l'envie soudaine de faire volte-face pour reprendre le chemin du camp.


Dernière édition par Altaïr le Lun 06 Nov 2017, 11:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lanaë
».New'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 40
» Age : 19
» Date d'inscription : 23/09/2017

» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Winter Land | Libre   Ven 13 Oct 2017, 14:43

Winter Land



Elle ne se rendait que très rarement sur les terres qui l’avait vue naitre. Elle avait toujours peur de croiser des personnes ayant connu son ignoble père … Elle avait peur de rencontrer sa mère qui la reconnaitrait et qui lui dirait toute la aine qu’elle avait envers sa fille aveugle qui l’avait abandonnée. Elle s’en était beaucoup voulus et s’en voulait encore beaucoup. La louve quitta ce matin l’endroit où elle vivait désormais en solitaire, son éternel ami reptilien autour de son cou, elle prit lentement le chemin pour se rendre sur les Terres des Etelkrus. Elle connaissait par cœur le trajet qu’elle devait faire afin de s’y rendre, elle ne savait pas pourquoi mais ses yeux aveugles faisait totalement confiance à ses pattes et Nazama avait totalement confiance en ses capacités de se souvenir des trajets qu’elle avait déjà fait. Elle sentit un vent frai passe entre ses poils, soulevant ses cheveux nouées à leurs pointes. Aussi infime que possible, elle sentit le corps de Kyo se glissait au sol avec lenteur, entendant les cliquetis singulier des petites clochettes accrochées à son cou.
Tandis qu’elle marchait, la louve brune se surpris à penser à son passé quand elle vivait encore dans sa meute native. Elle ne sortait, lors de cette période, que très rarement de sa tanière. De ses yeux aveugles elle avait toujours était effrayée par le regard des autres et par leurs jugements. Elle avait également peur que des personnes aillent voir sa mère afin de la juger. Cela est peut être bizarre, mais la louvette avait toujours eu une crainte envers le regard des autres. Elle avait toujours eu peur qu’on puisse la juger sur le fait qu’elle est aveugle. A ce moment là elle n’était pas du tout utile à la meute et penser sincèrement qu’elle n’était capable de rien. Sa mère la surprotéger tout le temps, et c’est surement ce fait qui avait obligée Nazama as pensée qu’elle ne pouvait absolument pas être utile à la meute qui lui offert alors la protection d’autrui. Elle avait alors toujours de la nourriture et ne sortait que pour boire.

Elle fut forcée de sortis de ses pensées quand elle sentit une attaque de froid sur ses coussinets. Elle baissa lentement son museau afin de toucher rapidement le sol gelé. Elle compris rapidement l’endroit où elle était, c’était la pleine gelé. Sa mère lui en avait déjà parlé vaguement, elle lui avait dit que c’était une grande étendue de terre gelés. Ont lui avait raconté que des monstres gelés se trouvait sous la glace, enfermé à jamais dans le froid. Elle ne s’y était jamais rendue … et elle aimait donc découvrir les nouvelles odeurs qui s’y trouvaient. Le museau pointait en avant, à chaque bouffée un nuage de vapeur se dessinait dans l’air. Kyo était rapidement remonté sur la louve brune, apparemment la glace n’était pas vraiment quelques choses que le serpent aimait et la louve pouvait comprendre. Elle était consciente que la glace pouvait être coupante, cela n’était pas rare que des loups se coupent les coussinets sur la glace.

Mais alors qu’elle marcher tranquillement sur la glace, une odeur lupin vint à ses narines. L’odeur qu’elle humer avait quelque chose de particulier qu’elle pouvait reconnaitre rapidement, c’était l’odeur typique des loups des Etelkrus. Elle se stoppa rapidement sans un son, cherchant alors d’où venait l’odeur. Elle décida de parler de sa voie naturellement douce :

« Qui est là ? Vous n’avez aucune crainte à avoir, je ne vous ferai aucun mal … »




© codage par lea-angels






Revenir en haut Aller en bas
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 4898
» Age : 22
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Morokei
8 ans (21/09)
Nakhus - Adepte
Violet

Roy
8 ans (23/10)
Lazulis - Herboriste
Vert

Méléagant
8 ans (29/09)
Etelkrus - Guerrier
Rouge

Karigan
4 ans (11/10)
Etelkrus - Garde
Futur orange

Athelstan
2 ans (14/09)
Etelkrus - Garde
Futur rouge

Azkaban
Nouveau-né (14/10)
Nakhu - Adepte

» Feuille de perso'
» Points: 1300

MessageSujet: Re: Winter Land | Libre   Jeu 26 Oct 2017, 21:29

    La silhouette qui émergea du brouillard à pas délicats était celle d'une louve. Son pelage était brun et strié d'or, et un banda barrait l'endroit où se trouvaient ses yeux. Elle ne portait l'odeur d'aucune meute, ce qui annonçait qu'elle portait celle des solitaires. Un frisson parcourut l'échine de Karigan alors qu'elle ne l'a quittait pas des yeux. les solitaires étaient supposés être des individus bien plus redoutables que les loups de meute, puisqu'ils vivaient seuls, à la dure, sans le soutien de leurs congénères. Mieux valait donc faire preuve d'une méfiance élémentaire, sans tomber toutefois dans la paranoïa. Elle s'exhorta au calme et se contenta de traquer les moindres mouvements de la nouvelle venue. Elle s'arrêta à quelques distance, ayant visiblement flairé son odeur - presque un exploit avec ce froid qui semblait aspirer toutes les odeurs - et engagea la conversation. Visiblement, elle tâchait de gagner sa confiance, mais Karigan resta sur ses gardes. Etait-elle réellement aveugle ? Tenait-elle ça de naissance, ou bien de l'un des affrontements avec les fauves qui arrivaient sans nulle doute dans l'existence solitaire ? Etait-elle sincère ou tentait-elle de l'amadouer pour mieux la duper ensuite ? La louve grise inspira l'air glacé de la Grève, et se décida finalement à répondre.

    "Je... Mon nom est Karigan, Garde Etelkru. Qui êtes-vous ?"

    Elle ne fit pas un mouvement en direction de l'autre. Pas pour l'instant. Du moins eut-elle cette certitude avant qu'un choc un peu plus violent que les autres ne secoue la glace sous ses pattes. Son regard doré se décrocha de la silhouette de la solitaire pour se poser sur le sol, et constater avec horreur qu'une fissure fendillait la glace entre elles. Ses prunelles cherchèrent d'où elle venait alors qu'elle réfléchissait rapidement. Le vent se fit plus fort autour des deux femelles. Le choc avait sans doute été parmi les prémices d'une tempête. La mer s'agitait non loin, elle l'entendait cogner les blocs de glace avec bien plus de grondements que quelques instants auparavant. Finalement, elle prit son courage à deux pattes et lança, avant que l'autre ne réponde :

    "Je crois que nous devrions par..."


    Une autre secousse l'interrompit et elle ficha ses griffes dans la glace pour rester en équilibre, vacillante. Sous ses pattes, elle sentit le sol s'incliner en deux angles différents, et son sang se glaça Une large fissure s'ouvrait entre ses pattes, sous laquelle l'eau sombre et salée s'infiltrait, féroce. Elle n'eut d'autre choix que de bondir vers l'autre louve, la bousculant légèrement au passage, pour échapper aux blocs qui se décrochaient de la grève sous ses pattes. Mais avant qu'elle n'ait pu s'excuser ou même réfléchir à une manière de le faire, un autre constat s'imposa à elle. Et cette fois-ci, elle se fit qu'elle venait de les fourrer toutes les deux dans une galère monumentale.
    L'endroit où se trouvait la solitaire faisait partie des blocs qui se décrochaient également. Il tangua sous le poids de la grise lorsqu'elle s'y stabilisa. Avec horreur, elle vit le rivage s'éloigner alors que leur embarcation de fortune prenait le large, secouée par des vagues de plus en plus hautes. Les muscles crispées, Karigan lâcha :

    "Je suis vraiment désolée, je... nous sommes entrain de dériver, le... le bloc de banquise s'est décroché !"

    La côté était trop loin pour espérer pourvoir bondir jusqu'à elle, et de redoutables autres petits icebergs flottaient et s'agitaient autour du leur. L'eau glacée ne leur permettrait que de nager quelques instants avant d'être paralysées par le froid. Et la louve avec elle était très certainement aveugle.
    Par les Septs, comment allaient-elles se sortir de là ?
Revenir en haut Aller en bas
Lanaë
».New'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 40
» Age : 19
» Date d'inscription : 23/09/2017

» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Winter Land | Libre   Dim 05 Nov 2017, 21:29

Winter Land



Etelkrus, cela fait très longtemps que Nazama tenter d’oublier la meute qui l’avait vue naitre. Ce n’est pas qu’elle ne portait pas cette meute dans son cœur, c’est simplement que ce qu’elle avait vécue, les moments de bonheur avec sa mère, elle voulait les oublier. Après tout elle ne la verrait plus jamais et elle ne savait même pas si elle voulait la revoir. Elle rester face à la louve et souria lentement. Elle pouvait sentir que la louve des Etelkrus était encore sur ses gardes, ce qui pouvait être parfaitement compréhensible. Après tout certains loups solitaire pouvait être dangereux, certains loups de meute penser que les loups solitaires était beaucoup plus « dure » car il vivait en solitaire et qu’ils devaient se débrouiller seuls afin de survivre. Pourtant la jeune louve brune n’était pas réellement dangereuse, comme tout loups elle pouvait se défendre si ont l’attaquait, mais elle n’irait jamais faire de mal sans raison à un loup. D’ailleurs elle n’attaquera jamais la première. Nazama est une louve pacifique qui ne comprend pas comment ont peut se battre sur un coup de tête … Enfin elle comprend tout de même que l’on puisse se battre simplement pour défendre sa famille ou son territoire et elle comprend parfaitement que cela est normal. Elle garda cependant sa tête haute afin de montrer qu’elle rester « fière » même si elle était solitaire :

« Je me nomme Nazama, et le serpent est Kyo »

Elle ne dit que cela, elle ne trouver pas cela bien obligatoire de souligner qu’elle était solitaire puisque la louve l’avait certainement remarqué. De la buée sortait d’entre ses babines, et alors qu’elle allait dire quelque chose, elle sentit la glace tremblés sous ses pattes. Un tremblement de terre ? Elle grogna légèrement en tentant d’enfoncer ses griffes dans la glace afin de rester droite quand le « glacier » fit un brusque mouvement quand il se détacha du reste glacer. Elle grogna légèrement, l’absence de vue aller être vraiment handicapante aujourd’hui. Ne sachant que faire elle préférer ne rien faire, ne pas bouger. Elle leva légèrement les yeux afin de « regarder » la louve devant elle :

« Je le sens oui … Je … Je suis désolé je ne serait pas d’une grande aide … Mais avec un peu de chance il n’y a que cette parties qui c’est briser et ont vas aller vers un pan de l’autre coté qui ne c’est pas casser… Et ne faite pas de mouvement brusque … C’est instable … »



© codage par lea-angels






Revenir en haut Aller en bas
Crolutin
». Inébranlable
». Inébranlable
avatar

Féminin » Nombre de messages : 7198
» Age : 23
» PUF : Croket
» Date d'inscription : 04/08/2009
» Personnages : ___

bulletblackNOUT
☥ Etelkrus
☥ Guerrière
☥ 8 ans ( 2.10.17 )
☥ Avec Darius ♥
goldenrod

bulletyellowGRIMM
☥ Etelkrus
☥ Bêta & Chirurgien à ses heures perdues
☥ 3 ans ½ ( 15.10.17 )
☥ Avec Vinara ♥
snow&#c9aa9c


bulletredGEB
☥ Etelkrus
☥ Guerrier
☥ 1 ans ½ ( 25.10.17 )
☥ Avec Korra ♥
chartreuse&#dfc4b4


bulletblackNÒTT
☥ Etelkrus
☥ Louveteau
☥ Nvlle-née ( 30.10.17 )
☥ Célibataire
#040404&#caab9d


bulletorangeGRAN'PA
♰ Etelkrus
♱ Archiviste
♱ 3 ans ½ ( 15.10.17 )
♱ Célibataire
#d4d5ea&#d6d6d6

bulletblack ❄☤ HEEVER
❄ Readers
❄ Mousse
❄ 4 ans ½ ( 25.10.17 )
❄ Célibataire mais ne repousse pas Volstein
#07cfb6&gainsboro


bulletorangeNACHOS
☀ Etelkrus
☀ Guerrier
☀ 3 ans ( 15.10.17 )
☀ Célibataire
#e63811&#382929


bulletblackJAGH
☣ Etelkrus
☣ Garde
☣ 6 ans ( 14.10.17 )
☣ Célibataire
green&ghostwhite


___









» Feuille de perso'
» Points: 187

MessageSujet: Re: Winter Land | Libre   Lun 06 Nov 2017, 20:20


« Winterland
« Nachos & Karigan & Nazama.


Nachos se maudissait. Oui vraiment. Il maugréait dans ses moustaches, grincheux. Quelle idée saugrenue que de venir se promener du côté de la banquise ?! Non mais vraiment ? Il y faisait froid et humide. Tout était blanc et gris, monotone, triste. Un long frisson couru le long de son épine dorsale alors qu'il baillait. Les températures basses le rendait un peu... somnolent. Pour se tirer de cette léthargie désagréable, le mâle brun se secoua un peu en accélérant le pas. Sous ses coussinets il sentait le chuintement de la glace pillée écrasée. C'était... Agaçant. Dans un long soupir qui forma un petit nuage de vapeur autour de ses naseaux, le grand mâle crêté s'arrêta pour faire face au désert immaculé qui l'encerclait. Le silence écrasant lui insufflait une espèce de malaise. Seuls les morceaux d'iceberg flottant les uns contre les autres, et se battant avec le ressac de l'océan, venait briser l'impression de vide de ce lieu sans vie. Parfois le choc était un peu plus brutal et toute la banquise semblait en souffrir. Mais dans ce monde ouaté, perdu au milieu de l'épais brouillard, le disciple de le Renarde se demanda vraiment quelle araignée il avait au plafond pour être venu si loin de sa tanière. Il n'y avait même pas de quoi chasser ici ! Cette excursion était inutile au plus haut point. Sa vague curiosité était rassasié : ici, il n'y avait rien. Que dalle. De la glace, de la neige, de la bruine et encore de la glace. Fantastique ! Soufflant une fois de plus, râlant de sa propre idiotie, Nachos fit demi-tour subitement. Il en avait marre et il se pelait les couilles.

Et puis au moment même où sa décision de rentrer fût prise, le sol trembla un peu plus fort et de longs craquements résonnèrent tout autour de lui. Inquiet, il regarda en tout sens jusqu'à voir la fissure courir vers lui. D'un bond, il sauta hors d'atteinte et se ramassa aussi doucement que possible pour éviter un autre choc. Qu'est-ce qui avait provoqué cette scission de la glace ? Tendant l'oreille à chaque pas pour être sûr de ne pas provoquer de nouvelles failles, le mâle brun finit par entendre des voix lointaines, comme si ses oreilles étaient enveloppées dans du coton. Le rideau blanc du brouillard l'empêchait de discerner quoi que ce soit, alors il essaya de se repérer à l'ouïe pour rejoindre ces loups inquiets, au vu des inflexions dans leurs voix. En se rapprochant de la berge instable, il remarqua que la chape de brume se dissolvait légèrement, juste assez pour que ses prunelles de nuit s'accrochent à deux femelles sur un bout de glace qui s'éloignait. Ah bah bravo. Félicitations. Super. Top. Clap clap clap. Bandes de stupides femelles. Le museau du guerrier Etelkrus se fronça alors qu'il réfléchissait à toute vitesse pour aller sauver ces demoiselles en détresse. Bon finalement la providence l'avait amener pile au bon endroit§. Il aurait aujourd'hui encore, l'occasion de se faire mousser un petit peu en ramenant chez elles ces pauvres louves désemparées et fragile. Un large sourire éclata sur la face du mâle brun aux cheveux de feu avant qu'il ne s'approche précautionneusement du bord pour interpeller les naufragées en devenir.

« Hé là ! Vous partez en voyage sans moi ? »

Ironisa t-il, d'une voix mielleuse. Déjà son regard fouillait les blocs de glace pour essayer d'imaginer les plus épais et les plus stables. Il pensait savoir comment, mais tout dépendait de sa maîtrise de l'équilibre et de son sens de la gravité. Bon, en vrai, il ne doutait pas le moins du monde de ses propres capacités mais il s'imaginait déjà tombant dans l'eau glacé a cause de l'une ou l'autre qui ferait un faux mouvement et les précipiterait les trois dans les profondeurs sombres et froides des mers gelées. Il pensait qu'en sautant de petit bloc en petit bloc il pourrait les atteindre et qu'après, le retour serait encore plus facile car il pourrait alors faire contre-poids sur les morceau d'iceberg lorsqu'elles bondiraient comme de jolies gazelles qu'il se ferait ensuite un délice de chasser. Attendant une réponse de la part des louves bloquées sur leur radeau d'infortune avant de tenter quoi que ce soit, le mâle analysa le reste du coin pour éviter de briser la glace déjà fragilisée...


Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t16989-cro-s-rp-open-o#348563
Crystaless
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 215
» Age : 25
» PUF : MitsubaShinsen
» Date d'inscription : 17/05/2017
» Personnages : Un RP ?
Ma tribu !


Lagherta
Célibataire | 3 ans(27.5.17)
Etelkrus | Garde
#DarkTurquoise]


Alwine
Célibataire | 3.5 ans (15.4.17)
Etelkrus | Guérisseuse
#DarkOrange


Lénael
Célibataire | 2-5 ans(4.6.17)
Lazulis | Coursier
#LightSeaGreen



» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Winter Land | Libre   Mar 07 Nov 2017, 10:13


Lénael

Je continuais de me demander ce qui m’avait prit de venir fourré ma truffe ici, alors que mes pattes semi draconienne foulaient la neige et la glace. Et oui, j’avais fais l’incroyable bêtise d’apporté mon magnifique derrière jusqu’ici, dans la neige, la glace et le froid, genre d’endroit que le peuple responsable de la moitié de mes gènes évitaient, pour ne pas mourir stupidement. Heureusement que je n’étais qu’à moitié un dragon, sinon, je serais déjà mort d’hypothermie depuis longtemps. Je n’avais qu’à moitié, le sang froid. Et donc, même si la chaleur et le soleil me convenaient mieux, me donnant plus d’énergie et de vivacité qu’à l’accoutumée, le froid ne m’était pas pour autant fatal, enfin si, mais pas plus qu’à un loup normal, dirons-nous. Je pouvais risquer l’hypothermie, comme n’importe quel loup, si je prolongeais trop mon séjour en ce milieu froid et hostile, mais je ne risquais pas la mort imminente ou presque comme un dragon. Bref, je continuais de me maudire intérieurement, même si cela me faisait du mal de dire du mal de moi-même… Je grelottais, mes dents claquaient les unes contre les autres et je ne sentais presque mes pauvres grosses pattes dans la neige. Et j’étais lent… Très lent. Trop lent ! Si un ours polaire décidait, là, tout de suite, de faire de moi son repas, je n’étais absolument pas certain de pouvoir lui échapper…

Soudain, la glace émit un craquement sinistre, au loin, suivi de plusieurs autres qui se rapprochaient petits à petits de ma position actuelle… Mes yeux parvinrent rapidement à identifier une fissure qui se propageait dans la glace. Et malgré mes réflexes ralentis à cause du froid, je parvins à me mettre hors de portée de la faille qui me promettait un bain glacial si je ne bougeais pas de mon emplacement. Puis des voix me parvinrent aux oreilles, d’abord féminines, puis masculine. Il y avait vraiment autant de loups assez fous pour ramener leurs postérieurs dans ces lieux ?! Néanmoins, je décidais d’aller voir par moi-même à quel point la race lupine peut parfois se montrer stupide. Et je ne fus pas déçu du voyage en constatant que deux femelles se trouvaient sur un bloc de glace à la dérive… C’était presque réconfortant de savoir et de constater de mes yeux qu’il y avait eu plus stupide que moi par cette journée glaciale… Bon, Pap’s disait toujours qu’il ne faut pas rire du malheur des autres… Alors prenant sur moi, je repris mon sérieux et m’approchait du bord, pas trop quand même, je n’avais aucune envie de passer à la flotte aujourd’hui. Stupide, oui, mais pas trop, n’abusons pas, tout de même ! Un autre loup se trouvait là, et il me piqua mon idée en faisant un trait d’humour. Le vil rat ! Lui, je l’aime déjà pas, mais pas du tout même !
Mais je ne pouvais pas laisser les femelles dériver à l’infini et je devais, bien malgré moi, reconnaître que je ne pourrais pas les sauver toutes les deux, seul. Alors je m’approchais du mâle brun, et le détaillai un peu. Bien que grand pour un loup, je l’étais plus que lui, et plus long d’un demi-corps au moins également. Vive les origines draconiennes. Merci maman !

– T’as un plan pour les tirer de là ?

Pourquoi m’embarrasser de politesse puisque je savais déjà que je ne l’aimais pas ? Je le voyais étudier la banquise ainsi que les autres morceaux qui flottaient à la dérive. Il essayait probablement de trouver un chemin qui le mènerait aux femelles. Mais il n’allait pas être le seul à tirer de la gloire de cette journée. Hors de question qu’il les sauves, toutes les deux, tout seul ! En plus, je suis plus beau gosse que lui, avec mes atouts reptiliens, mes muscles plus que saillants et ma taille imposante, je faisais tomber les femelles comme des mouches ! Nah ! Sans attendre sa réponse, et ayant deviner le plan d’action, je m’approchais du bord et m’élançais vers le premier bloc de glace qui semblait être assez solide pour supporter mon poids. Et s’il supportait le mien, il devrait sans mal pouvoir supporter celui des autres, mais un par un seulement. Je me frayais doucement, mais sûrement, un chemin vers les femelles en détresse. Il fallait faire vite, mais rester léger et souples pour ne pas risquer de briser la glace. Ho, ce jeu de mots ! Ha ha ha, je suis trop fort !
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 4898
» Age : 22
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Morokei
8 ans (21/09)
Nakhus - Adepte
Violet

Roy
8 ans (23/10)
Lazulis - Herboriste
Vert

Méléagant
8 ans (29/09)
Etelkrus - Guerrier
Rouge

Karigan
4 ans (11/10)
Etelkrus - Garde
Futur orange

Athelstan
2 ans (14/09)
Etelkrus - Garde
Futur rouge

Azkaban
Nouveau-né (14/10)
Nakhu - Adepte

» Feuille de perso'
» Points: 1300

MessageSujet: Re: Winter Land | Libre   Ven 10 Nov 2017, 13:41

    La réponse de l'autre ne leur apporta pas grand solution - au moins si elles devaient mourir, elle saurait en compagnie de qui elle aurait rejoint le royaume des morts, songea morbidement la grise.

    "Non, il s'est décroché complètement." Répondit-elle en tentant de ravaler la panique qui oeuvrait à s'emparer d'elle. "Nous ne..."

    Elle s'interrompit soudain et plissa les yeux. Une silhouette venait d'apparaître sur la côté, sombre et floue encore, mais bel et bien présente. Les griffes fichées dans la glace pour tâcher de garder son équilibre sur le bloc instable - une chute dans l'eau glacée était vraiment la dernière chose qu'elle voulait - elle vit avec une joie incommensurable la silhouette s'avancer vers le bord et leur adresser quelques mots. Grands dieux merci. Elle ne comprit pas ce qu'il dit, à cause de la distance, du fracas des blocs qui dérivaient en se heurtant les uns et les autres et du vent qui sifflait par bourrasques, mais sa présence remplit son coeur d'espoir.

    "Prenez garde !" Cria-t-elle aussi fort qu'elle le put. "La glace est instable !"

    Car elle le voyait tout de même approcher de plus en plus près de la côte. D'ailleurs, il fut rejoint un instant plus tard par une autre silhouette. Et durant quelques seconde,s la jeune louve se fit la réflexion que c'était là un bien étrange binôme. Le premier venu semblait massif, costaud, certainement un guerrier, tandis que le second était tout en longueur et en souplesse. Une secousse de leur embarcation de fortune la ramena à la réalité, ainsi que la vision de la silhouette du sinueux qui s'élançait dans leur direction en sautant sur les blocs de glace. Elle sentit son sang se glacer dans ses veines. S'il lui prenait l'envie d'atterrir sur leur bloc, ils se renverseraient tous les trois, tant ce dernier était déjà instable avec les deux louves appuyées sur lui.

    "Quelqu'un est entrain de venir nous aider." Lança-t-elle à sa compagne d'infortune. "Si vos yeux ne voient pas, ne bougez pas. Accrochez-vous, couchez-vous sur la glace, nous allons nous en sortir."

    Elle se redressa, vacillante, et hurla à l'intention de celui qui bondissait déjà vers eux.

    "Arrêtez-vous, je vous en prie ! La glace ne supportera pas votre poids ici !"

    Même si elle avait du mal à imaginer que la situation puisse empirer, elle ne tenait pas à entraîner le mâle avec elles.
Revenir en haut Aller en bas
Lanaë
».New'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 40
» Age : 19
» Date d'inscription : 23/09/2017

» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Winter Land | Libre   Lun 27 Nov 2017, 01:04

Winter Land



ELa louve brune continuer de sentir le bloc de glace geler, elle tenter de sentir une odeur mais l’air geler ne laissait pas les odeurs flottaient librement. Elle était complètement perdue et ne savais que faire. Elle ne pouvait pas aider la louve accompagnant puisque ses yeux ne voyaient pas, de plus elle ne pouvait pas bouger librement sur la glace au risque de tomber dans l’eau glacée. Si jamais elle tomber personne ne pourra la sauver et elle décédera rapidement. Le fait qu’elle soit aveugle avait donné l’autorisation à ses autres sens de s’éveiller en peu plus, bien qu’elle ne puisse sentir les odeurs, elle entendait légèrement la voie d’un loup, couvert pas les bruits des glaçons se fracassant entre eux. Elle dressa lentement les oreilles en entendant l’autre louve parler, elle disait de prendre garde aux loups, que c’était instable. Elle grogna lentement en secouant la tête, les autres ne devaient pas prendre de danger pour la sauver.

Elle souffla lentement, créant un nuage de buée et tentait toujours de sentir l’odeur. Elle ne pouvait rien faire d’autre, ses pattes étaient bien ancrée dans la glace afin qu’elle ne tombe pas. Elle entendit les paroles de la louve et grogna en s’allongeant lentement sur la glace, les oreilles couché. Elle ne voulait pas que des loups prennent le risque pour la sauver elle, ils devaient tout d’abord sauver la jeune louve qui était à ses côtés. Elle entendit alors les bruits de saut d’un loup sur la glace, un loup s’approchait d’eux en sautant sur la glace.
Elle laissa la louve parler alors qu’elle était en train de parler et grogna doucement, elles devaient faire en sorte que le bloc de glace ne tombe pas, il semblait assez large ce qui était plutôt bon. Mais elles devaient faire attention à ce que leurs poids soient correctement repartis. Elle frissonna légèrement et grognant doucement, elle tourna la tête vers la louve afin que celle-ci comprenne qu’elle lui parle :

« Le bloc à l’air plutôt large ce qui peut permettre que l’on puisse rester stable mais je ne sais pas … Nous devons faire attention, nous devons bougez un minimum. »


Les oreilles contres la tête, Nazama ne savait que faire, elle se sentait particulièrement inutile, elle voulait simplement aider à trouver une solution. Cela ne la dérangeait pas de mourir mais la louve qui l’accompagnait devait vivre, et Kyo aussi.




© codage par lea-angels





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Winter Land | Libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Winter Land | Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Terres Libres
 :: → La Grève Gelée
-
Sauter vers: