Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Quand la vérité fait mal • Volstein

Aller en bas 
AuteurMessage
Cro
». Inébranlable
». Inébranlable
avatar

Féminin » Nombre de messages : 7375
» Age : 24
» PUF : Croket
» Date d'inscription : 04/08/2009
» Personnages : ___
bulletyellow GRIMM
☥ Bêta Etelkrus & Chirurgien
☥ 9 ans ( 15.9.18 )
snow&#c9aa9c

bulletred GEB
☥ Guerrier Etelkrus
☥ 7 ans ( 25.9.18 )
chartreuse&#dfc4b4

bulletorange PTAH
☥ Architecte Etelkrus
☥ 4 ans ½ ( 6.9.18 )
#bef522 & #b2b2b2

bulletblack HEEVER
❄ Maître des Rituels Raeders
❄ 10 ans ( 25.9.18 )
#07cfb6&gainsboro

bulletblack SPLEEN
❄ Herboriste Lazuli
❄ 5 ans ( 19.9.18 )
#87dfc0&white

bulletorange NACHOS
☀ Guerrier Etelkrus
☀ 8 ans ½ ( 15.9.18 )
#e63811&#382929



» Feuille de perso'
» Points: 437

MessageSujet: Quand la vérité fait mal • Volstein   Lun 18 Déc 2017, 20:37


« Quand la vérité fait mal...
« Heever & Spleen & Volstein


Cela faisait maintenant quelques temps que Volstein s'était livré en pâture aux Raeders pour préserver son frère et le reste de la famille de Roy. Il avait donc le statut officiel de prisonnier mais n'était pas vraiment considéré comme tel. Heever y avait veillé. Si ses nouvelles valeurs de Pirate prenaient une place importante dans son coeur, celle du Nakhus l'était plus encore. Malgré la bizarrerie de la situation et son inconfort, la louve cendrée essayait de donner à celui qu'elle aimait tendrement le plus d'espace et de liberté possible, malgré la fonction première de pourquoi il était captif : la fabrication du rhum. Par exemple, il partageait sa petite caverne d'infortune dans les Dédales de leur Grotte miraculeuse. Bien sûr, la Médecin n'avait rien tenté d'inconvenant vis à vis de lui, se sentant coupable de l'avoir amené ici bon gré mal gré. Et puis, il y avait Spleen. La gamine qu'elle avait eu avec le grand frère de celui qu'elle souhaitait qualifier comme son compagnon. La mioche qui avait pointé le bout de sa truffe sans prévenir et qui avait chamboulé son existence. La relation qui la liait à sa fille était solide mais timide. Il y avait peu d'élan de tendresse, peu de mots doux. Malgré cela, la femelle grise et turquoise avait un instinct de protection inimaginable pour la petite blanche. Bien qu'elle ai du mal à lui vouer des gestes affectueux -chose compensée par grand-mère Paprika-, il était impensable que qui que ce soit de mal intentionné s'approche de cette boule de poil aux iris de givre.

Depuis que Volstein vivait prêts d'elles, la culpabilisait la rongeait chaque jour plus encore. La colère qu'elle avait ressenti en comprenant que son histoire d'un soir avait donné naissance à une fille à peine plus jeune que les premiers enfants de son mentor s'était évaporé pour laisser place à la honte. Elle aimait le loup blanc et noir aux beaux yeux d'or, et il avait fallu cet événement stupide et irréfléchi pour qu'elle le comprenne enfin. Et maintenant la conséquence l'empêchait d'avoir une vie sentimentale paisible et honnête. Ce soir-là, Heever avait donc décidé de parler à son ami et potentiel compagnon. Elle avait décidé d'enfin lui avouer sa terrible erreur et de faire face à la haine du disciple de la Corneille. Elle était moins sûre de parvenir à tenir face à la douleur qu'elle lirait probablement dans son regard si chaleureux habituellement... Mais elle sentait bien qu'il avait des doutes. Qui n'en aurait pas ? La ressemblance avec Roy avait une forme d'évidence pour ceux qui avaient connu l'ex Alpha des Séides. D'autant plus pour son frère... Heever savait pertinemment qu'elle risquait de le perdre définitivement et cette idée lui déchirait le coeur. Grâce à lui elle avait ré-appris à apprécier, à aimer. Grâce à lui elle avait retrouver peu à peu goût au bonheur... Et elle risquait de tout perdre à cause de cette nuit-là. Celle qui avait décider du reste de sa vie, celle où elle avait fini par admettre qu'elle voulait retrouver sa mère, qu’elle voulait retrouver Volstein... Si seulement elle avait su que ses chaleurs n'étaient pas terminées. Piètre Savante sur ce coup-là.

Splee était là, assise sur la plage à jouer avec quelques coquillages, silencieuse. De temps en temps elle la voyait regarder l'horizon, fixer le vide puis soupirer. Elle savait bien qu'elle faisait du mal à son enfant en lui cachant la vérité sur sa venue au monde. Elle voyait que sa fille était plus malheureuse chaque jour de ne pas savoir d'où elle venait, de ne pas connaître son géniteur. Pourtant Heever ne parvenait pas à prononcer son nom, elle ne le voulait pas parce qu’elle ne voulait plus l'impliquer d'une quelconque manière qui soit dans sa vie. Elle ne voulait plus le voir, pour la bonne raison qu'il ne représentait plus rien d'autre qu'un pan de sa jeunesse. Et elle voulait faire son avenir auprès du disciple de Yurai. Hors sans vérité, cela risquait fort bien d'être impossible. Et même en étant honnête, elle compromettait leur futur potentiellement commun. La femelle aux longs cheveux déglutie avant de se redresser. Elle ne voulait pas encore que Spleen entende ce discours, alors elle la laissa là, tranquillement assise face au soleil couchant qui miroitait de milles feux dans l'océan calme. La jeune louvette était sage et ne risquerait pas de s'aventurer dans l'eau glacé. Au pire quand elle verrait sa mère rentrée, elle finirait par la suivre. Il fallait donc qu'elle trouve rapidement l'élu de son coeur, et qu'elle se dépêche de lui avouer sa faute... Comme si c'était facile. Un nœud se forma dans sa gorge alors qu'elle s'avançait dans les galeries de la Caverne aux Trésors pour trouver le loup blanc et noir.

« Volstein. Je dois te parler. »

La boule dans sa trachée lui faisait mal. C'était si douloureux... Elle avait tellement peur de détruire à tout jamais ce qu'il y avait entre eux...

« Je t'aime. Sincèrement. »

Heever en avait envie de vomir. Ses pattes tremblaient, ses yeux clairs étaient vitreux, au bord des larmes. Elle ne voulait pas le blesser, et pourtant, elle s'apprêtait à le faire, de la pire des façons...

« C'est pour ça... Que... Je dois te... dire, pour Spleen. »


Elle imaginait sans peine le choc qu'il avait dû subir en voyant la gamine naître quelques heures à peine son arrivée au campement des Raeders. Au moins aussi choqué qu'elle-même qui n'avait pas eu le moindre signe de grossesse. Et puis évidemment la souffrance de comprendre qu'elle avait eu un enfant, avec quelqu'un d'autre. Dire que ce qu'elle désirait le plus ardemment, maintenant, c'est qu'il ai été le père de sa fille. Elle voulait tant fonder une famille avec lui... Elle regrettait tant, et en même temps, elle ne pouvait pas rejeter Spleen qu'elle aimait tout de même profondément. Malgré le géniteur, Spleen était la chair de sa chair. Jusque là, elle avait éviter soigneusement de se perdre dans les beaux yeux de miel du charmant Volstein. Puis enfin, elle remonta ses prunelles bleu claires, coupables, vers lui.


Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t16989-cro-s-rp-open-o#348563
Liliandril
». Adorateur
». Adorateur
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1266
» Age : 19
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Volstein
& Seul
8.5 ans ~ (sept)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna
& amoureuse d'Astaroth
8 ans ~ (sept)
Lazuli - Herboriste
Glow Rose

Astralys
& Célibataire
6 ans ~ (sept)
Lazuli

Angelica
& relation libre avec Murmure
5 ans ~ (sept)
Nakhu en évaluation

Lucie
& Célibataire
4 ans ~ (Sept)
Etelkrus - Guerrière
Glow orange

Maria-Elena
& Célibataire
2 ans ~ (sept)
Nakhu - Louveteau

» Feuille de perso'
» Points: 63

MessageSujet: Re: Quand la vérité fait mal • Volstein   Mar 19 Déc 2017, 21:43

Volstein


Il se lavait les ailes avec de l’eau de mer, lorsqu’elle vint le voir. Il s’était dit que un jour, elle viendrait s’expliquer, et que cela servait donc à rien de la presser pour comprendre d’où venait la petite. Surtout, il l’avait compris depuis longtemps, mais il avait vu comment elle se comportait avec lui, et quelque chose en elle avait changé. C’était pour cela précisément qu’il n’avait pas pressé le sujet, qu’il avait attendu qu’elle soit prête à lui parler.
Il n’était pas disciple de Yurai pour rien.

Mais actuellement, il était prisonnier. Un prisonnier bien traité, mais un prisonnier quand même. Il désirait fortement retourner chez les siens, les Nakhus, mais d’un autre côté, il sentait que les Raeders ne le laisseraient pas non plus partir tant qu’ils avaient pas leur stock de Rhum, et de toute manière, Heever avait besoin de lui ici. Et il avait besoin d’elle, de s’expliquer, de voir le clair dans la brume. Hm, il ne doutait pas que sa chère déesse, Yurai, comprendrait.
Il agita ses oreilles en la voyant. Elle avait l’air mal. Stressée. Inquiète. Paniquée.

Malheureusement il s’y attendait, et il se sentait même étrangement rassuré par ce fait. Si elle était venue le lui dire comme une fleur, il aurait compris qu’elle se fichait des conséquences, qu’elle n’en avait rien à faire de à quel point elle l’avait blessé. Elle avait toujours su qu’il l’aimait, et tout de même, elle était partie faire roulades avec son grand frère. C’était un manque de respect parfait… Mais c’était pas l’aveu qui l’intéressait le plus. Il voulait savoir pourquoi elle l’avait fait.
Est-ce qu’elle aimait Roy ? Est-ce que c’était son grand frère qu’elle voyait à travers lui ?

Cette pensée lui gela les entrailles, alors qu’il lâchait ses grandes ailes pour se retourner vers elle et l’écouter.

Elle lui dit qu’elle l’aimait, et malgré la situation, malgré la large blessure qui avait griffé son cœur quand il avait compris ce qu’il s’était passé pourque la petite louve blanche et turquoise soit là, à jouer dans le sable, le loup noir et blanc sentit une petite montée de chaleur. Toute petite, par rapport à ce qu’elle aurait pu être, si les circonstances avaient été différentes… mais elle était toujours là.
Malgré ce qu’elle avait fait, malgré sa disparition, le fait qu’elle s’était attaquée à sa belle sœur, puis son frère (message contradictoire avec le faisage de baybayz maybon) il l’aimait toujours. Pourtant, Yurai savait que ce n’était pas sage.
Il fallait un peu de folie pour qu’une vie soit complète.

« Je sais. Roy m’as dit. »
avoua-il, en regardant la louve grise et turquoise, qui tenait toujours aussi facilement son cœur entre ses pattes.
Il aurait dû le reprendre, il aurait du la laisser, mais il n’avait jamais réussi. Il ressentait pour elle quelque chose de si fort, et ne pouvait imaginer la vie sans elle, même si elle était loin, presque inatteignable.
Et puis maintenant qu’il y avait une possibilité de réciprocité, elle avait chamboulé tout.

« Je voudrais juste savoir comment … pourquoi c’est arrivé ? »
demanda-il.
Revenir en haut Aller en bas
Cro
». Inébranlable
». Inébranlable
avatar

Féminin » Nombre de messages : 7375
» Age : 24
» PUF : Croket
» Date d'inscription : 04/08/2009
» Personnages : ___
bulletyellow GRIMM
☥ Bêta Etelkrus & Chirurgien
☥ 9 ans ( 15.9.18 )
snow&#c9aa9c

bulletred GEB
☥ Guerrier Etelkrus
☥ 7 ans ( 25.9.18 )
chartreuse&#dfc4b4

bulletorange PTAH
☥ Architecte Etelkrus
☥ 4 ans ½ ( 6.9.18 )
#bef522 & #b2b2b2

bulletblack HEEVER
❄ Maître des Rituels Raeders
❄ 10 ans ( 25.9.18 )
#07cfb6&gainsboro

bulletblack SPLEEN
❄ Herboriste Lazuli
❄ 5 ans ( 19.9.18 )
#87dfc0&white

bulletorange NACHOS
☀ Guerrier Etelkrus
☀ 8 ans ½ ( 15.9.18 )
#e63811&#382929



» Feuille de perso'
» Points: 437

MessageSujet: Re: Quand la vérité fait mal • Volstein   Dim 21 Jan 2018, 22:33


« Quand la vérité fait mal...
« Heever & Spleen & Volstein


La réponse de Volstein la terrassa. Elle devina alors que c'était trop tard, que jamais plus elle ne pourrait réparer les blessures qu'elle lui avait causé. Elle sut que jamais elle ne pourrait vivre auprès de lui, parfaitement et complètement heureuse, à cause de tout ce qu’elle avait fait subir à son plus ancien ami. Elle aurait pu avoir une ultime chance si elle avait été la première à lui parler des circonstances de l'arrivée de Spleen. Roy était donc passé avant elle et avait réduit à néant, sans le savoir, ce qu'Heever espérait construire avec celui qu'elle voulait pour compagnon. Elle ne pouvait en vouloir qu'à elle-même de toute façon, pour tout ce qui s'était produit. La boule dans sa gorge menaçait d'éclater sa trachée et bloquait son souffle. Elle vérifia que Spleen n'était pas a portée d'oreille et reporta son attention sur le beau loup blanc et noir.

« J'aimerais te répondre... Mais... »

Les yeux pâles de la femelle, embués de larmes qu'elle se refusait à laisser courir sur ses joues, se détournèrent vers l'horizon avant de revenir vers lui et de fixer son collier de pierres violines.

« Je ne sais pas. Ce n'était pas prévu, c'était un mauvais choix. »

Heever lança un regard en coin à sa fille, toujours sagement assise à contempler la nuit arriver. Evidemment, Spleen n'était pas une erreur, le choix du père en était une. Enfin, si cela pouvait être considéré comme un choix, dans la mesure où elle n'aurait jamais imaginé qu'un enfant soit conçu ce soir là. Elle regrettait tant d'avoir lâché prise avec Roy au lieu de venir se perdre dans les pattes de Volstein. Lui avait toujours été doux et tendre avec elle, et jamais avant ces derniers jours, elle n'avait pu lui rendre toute cette affection.

« J'aurais aimé revenir en arrière, changer les choses... »

Elle déglutit, ravala sa peine et sa honte pour se forcer à se noyer dans les si réconfortantes prunelles de l'ex-Savant devenu Nakhus.

« Je suis tellement désolée. C'est avec toi que je voulais fonder une famille. Avec personne d'autre. Je voulais que ce soit toi le père de mes enfants... »

La voix d'Heever mourut alors qu'elle ne parvenait plus à retenir ses larmes. Elle se sentait sale, abjecte de faire subir à ce pauvre Volstein tant de souffrances alors que toujours il lui avait fait confiance, il l'avait soutenue, aimée. Elle était indigne d'un loup si généreux, et pourtant elle espérait encore que tout soit possible en sachant au fond d'elle qu'elle avait déjà tout gâché. Le disciple de la Corneille lui avait ouvert les yeux, il lui avait montré comment accepter ses sentiments, comment gérer ses émotions et surtout, comment aimer... Et elle ne l'avait jamais remercié comme il le méritait...
Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t16989-cro-s-rp-open-o#348563
Liliandril
». Adorateur
». Adorateur
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1266
» Age : 19
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Volstein
& Seul
8.5 ans ~ (sept)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna
& amoureuse d'Astaroth
8 ans ~ (sept)
Lazuli - Herboriste
Glow Rose

Astralys
& Célibataire
6 ans ~ (sept)
Lazuli

Angelica
& relation libre avec Murmure
5 ans ~ (sept)
Nakhu en évaluation

Lucie
& Célibataire
4 ans ~ (Sept)
Etelkrus - Guerrière
Glow orange

Maria-Elena
& Célibataire
2 ans ~ (sept)
Nakhu - Louveteau

» Feuille de perso'
» Points: 63

MessageSujet: Re: Quand la vérité fait mal • Volstein   Lun 22 Jan 2018, 09:55

Volstein

Le blanc et noir l’écouta sans l’interrompre, ses yeux d’or posés sur elle, emplis de tristesse. Il pourrait crier, il pourrait être fâché, ce serait plus facile à Heever de gérer ça, plutôt que son silence et ses yeux déçus posés sur elle.
Il ne l’aimait pas moins, mais sa confiance en la louve grise était effondrée. Si elle voulait toujours, ils partiraient d’ici, mais ils devraient tout refaire à zéro. Ce serait long et ce serait dur, et ils auraient du mal. Mais il ne supportait pas la tristesse qu’il voyait dans les yeux de la louve cendrée aux marques de la couleur de la mer tropicale.
Il s’approcha d’un pas, alors qu’elle finissait de parler, la regardant en face, court sur pattes comme il était, ils étaient de la même taille. Le Nakhu aux longues oreilles leva une patte, la posa sur les épaules d’Heever, et la tira vers lui, pour glisser son museau derrière son oreille. Son odeur douce l’assaillit, et il ferma les yeux.

« Heever, je ne t’aime pas moins à cause de ce qu’il s’est passé… mais tu sais que je ne peux plus te faire confiance comme avant. » souffla-il tout doucement, pour qu’il n’y ait pas moyen que la petite louve blanche et turquoise qui jouait dans le sable non-loin l’entende.

Il recula un peu pour la regarder. Il la voyait triste, meurtrie par ce qu'elle avait fait, par son choix, qu'elle regrettait de toute évidence. Peut être que finalement, elle ne voyait plus en lui le fantôme de son frère, et qu'elle était venue à l'aimer pour qui i était lui.
Si seulement elle avait pu le découvrir d'une façon qui ne briserait pas autant son coeur.

« On peux réessayer, en partant de zéro, si tu veux. Mais soit patiente avec moi, je t’en prie. »
Ses yeux bleus étaient si beaux, froids comme la givre du matin, mais tumultueux comme une tempête en mer, et le blanc et noir s’y perdit un instant, avant de cligner des paupières. Il releva la patte qu’il avait posé sur les minces épaules de la jolie pirate, pour repousser les mèches folles qui tombaient en travers de son si joli regard, avec un petit air triste, avant de venir poser son front contre celui de la louve de cendres.

« Je te pardonne. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand la vérité fait mal • Volstein   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la vérité fait mal • Volstein
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le besoin se fait sentir [Syrius]
» Quand l'envie se fait urgente. ? Le 19-10 2010 à 3 heures 38
» Quand l'attente se fait longue [PV : Holly] [Clos]
» Quand l'ennui se fait ressentir...
» Quand l'espoir se fait rare, il y aura toujours une nouvelle qui la renforcera. {PVC le clan}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: