Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Forgotten smiles | Libre !

Aller en bas 
AuteurMessage
Liliandril
». Adorateur
». Adorateur
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1266
» Age : 19
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Volstein
& Seul
8.5 ans ~ (sept)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna
& amoureuse d'Astaroth
8 ans ~ (sept)
Lazuli - Herboriste
Glow Rose

Astralys
& Célibataire
6 ans ~ (sept)
Lazuli

Angelica
& relation libre avec Murmure
5 ans ~ (sept)
Nakhu en évaluation

Lucie
& Célibataire
4 ans ~ (Sept)
Etelkrus - Guerrière
Glow orange

Maria-Elena
& Célibataire
2 ans ~ (sept)
Nakhu - Louveteau

» Feuille de perso'
» Points: 63

MessageSujet: Forgotten smiles | Libre !   Jeu 25 Jan 2018, 11:28



Angelica

Elle était au premier plan, assise dans l’herbe, ses cheveux blancs, bouclés, relevés élégamment, malgré la tâche peu féminine à laquelle elle s’adonnait.
Ses oreilles baissés, la jeune louve essayait de faire quelque chose de bien compliqué. Elle avait trouvé une vieille bouteille de Rhum, et s’adonnait à la tâche de détacher le liège qui la bloquait avec ses dents. Mais, malheureusement pour elle, quelqu’un avait vachement bien sellé la bouteille, et c’était avec un profond agacement que, allongé sur le vent, sa bouteille de verre-vert entre les dents, elle essayait de la déboucher, relavant avec agacement les fesses, et essayant de garder ladite bouteille immobile d’une patte, alors qu’elle tentait de délivrer le liquide à l’intérieur.

Mais Angelica n’était que le premier plan, une petite louve, seule dans la lande, avec une bouteille, assez bien cachée, malgré ses grandes ailes qui la trahissaient pas instants, alors qu’elle les relevait en agacement, avec un grognement frustré, avant de se remettre à l’œuvre.
Si on regardait autour d’elle, on verrait les collines semblant abandonnées de Morne œil, mais juste un peu plus loin, en bas d’une colline, se trouvait un vestige d’arbre. Vous savez, les arbres dont les feuilles ont disparu, dont l’écorce à cramé par l’assaut du vent salé de la mer, et dont les braches se tordent, comme torturés, vers le ciel.

Sous cet arbre, ce trouvait une autre louve brune à longues ailes.
Enfin, il était une fois.


Thyara


Il était une fois, elle se réveillait tous les matins en souriant. Il était une fois, elle était sure de son monde comme elle était sure que le soleil se lèverait tous les matins.
Il était une fois, elle était Thyara.

Mais maintenant, elle ne savait plus vraiment si c’était le cas.
Figure abjecte, assise sur ses pattes arrières et fortement appuyée sur ses pattes avant, elle regardait le sol, son voile de cheveux blancs comme neige tombant d’un côté de son visage.
Quelques une de se mèches étaient devenus des dreadlocks, ornés de perles et de coquillages, comme il en était la tradition pirate, et un bandeau de la couleur des Raeders enserrait son front, ainsi qu’un pendentif avec un crane de loup, posé sur deux fémurs. Et pourtant, malgré ce style de pirate, elle se sentait moins libre, moins Raeder que jamais.
Bien sur qu’elle l’avait été. Oui, elle était fièrement partie des Séides pour fonder les Raeder, leur groupe de pirates familiaux sur la plage, avec son chéri, Hyozan, tout aussi intempestif et courageux que le vent de tempête … Mais elle n’avait pas vu Hyozan depuis quelques temps.
Non. Hyozan était trop occupé. Il avait deux fils capitaines et second maintenant. Dire qu’elle en avait été fière, mais maintenant, elle avait l’impression de tous les perdre, son compagnon, ses enfants, et surtout, sa liberté.
Elle était partie des Séides, il y avait longtemps maintenant, pour être libre. Libre comme le vent marin, libre comme l’océan, libre comme une pirate.
Et maintenant ?

Maintenant elle était damnée, fichue sur une petite île loin du monde. Loin de la tombe de sa mère et de son père. Elle était exclue.
Oui c’était vrai, elle n’avait pas régulièrement visité le cimetière, mais elle l’avait déjà fait, pour regarder la tomber grise de sa maman, et pour se rappeler. Se rappeler de son sourire, de son coq, Ronaldo, cet abruti, pour se rappeler de son optimisme. Pour regarder celle de son père, qu’elle avait si peu connu. Pour se demander ce qu’elle avait raté dans la vie, toutes les chances qu’elle aurait du avoir.
Et puis elle avait été voir celle de Ieno, son parrain, son oncle, qui lui manquait aussi. Et celle de Tweet, le copain de son parrain, meilleur ami de sa maman, et accessoirement le parrain qu’elle lui avait choisi, et qui l’avait choisie. Elle n’avait presque jamais pu lui parler. Seulement une seule fois. Elle avait vu une partie de sa maman mourir, le jour ou tweet et ieno n’étaient pas revenus avec elle.
Et même si elle ne s’en était pas rendue compte, petite, une partie d’elle était partie avec ces deux loups.

Thyara était misérable.
Elle souffla, voulut serrer ses ailes contre elle pour se réchauffer face au vent frais, puis abandonna.

Elle avait oublié. Elle n’avait plus d’ailes. Des larmes lui piquaient les yeux alors qu’elle inspirait furieusement par la truffe.
Lorsque Pontos les avait maudits, ses plumes avaient commencé à tomber. Elle avait été affolée, malheureuse, et personne n’avait remarqué. Quelques jours plus tard, elle s’était isolée, honteuse et malheureuse, son sourire disparu, alors qu’il ne restait plus que des os, de ses belles ailes. Sur ces os, était lentement apparu une longue peau grisâtre, qui avait formé comme des nageoires mobiles de chaque côté de ses côtes. Mais des nageoires, c’était pas des ailes. Et surtout, c’était pas elle.

Elle leva une patte, pour essayer de se débarrasser des coquillages qui grimpaient sur ses épaules brunes et crème, sans succès. Elle se trouvait laide, elle n’aimait pas ce qu’elle devenait.
Hyozan n’avait pas l’air plus malheureux que ça, il pouvait nager, il pouvait visiter les châteaux sous l’eau…. Mais Thyara n’en avait que faire. Elle n’avait pas décidé de rester pour les châteaux, mais pour sa famille. Elle ne voulait pas abandonner ses enfants et son compagnon. Elle s’était sentie au dessus de toute malédiction. Pour sa famille elle subirait tout. Alors, les premiers jours, elle avait subi sa perte de plumes, les coquillages qui grimpaient sur son pelage, s’ancrant douloureusement dans sa peau. Elle avait été brave, fière, pirate.

Et tout le monde l’avait oublié.

Teddy, elle en avait été sure, avait décidé de rejoindre un clan, et malgré sa tristesse, qu’elle ne verrait peut être plus jamais son bébé bourrin, elle s’était sentie fière qu’il ait trouvé sa voie, qu’elle soit en dehors des pirates ou pas. Hyozan n’avait pas partagé son point de vue. Il avait semblé presque décu de la décision de son fils.
Aneglica partait de plus en plus souvent, mais revenait toujours. Tout de même, Thyara avait le sentiment que la jeune louve voulait plus que cette île avait à lui offrir, et elle la comprenait.
Thyara se sentait aussi enfermée, et tous les fonds océaniques du monde ne pouvaient pas lui rendre cette liberté qui lui avait été arrachée avec ses ailes. Le vent vint fouetter sa figure solitaire, lançant ses mèches blanches en l’air sans respect, et asséchant un peu plus ses nageoires. C’était douloureux, ca faisait mal, mais Thyara ne voulait pas retourner dans l’eau pour s’apaiser.

Elle voulait rester dehors, seule, oubliée.
Elle ne s’était jamais sentie aussi déprimée.


Dernière édition par Liliandril le Sam 27 Jan 2018, 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Haku
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1792
» Age : 19
» PUF : Haku, Kiwi, Hakiwi, Punkiwi
» Date d'inscription : 11/09/2015
» Personnages : ~

Yogan
Mâle
6 ans [né le 23/09/2017]
Apprenti Etelkru
Célibataire / ??
Grogne en #FEBB8E


Icare
Mâle
4 ans [né le 21/01/2018]
Prêtre Etelkru / Glow' orange
Célibataire / ??
S'intéresse en #A6C895


Sorrow
Femelle
3 ans [née le 10/03/2018]
Coursière Lazuli
Célibataire / Pansexuelle
Blague en #A81A1A


» Feuille de perso'
» Points: 526

MessageSujet: Re: Forgotten smiles | Libre !   Jeu 25 Jan 2018, 20:43



"And though I once said I was better off just being dead
Better off just being dead, without my old friend
True, I once said, I was better off just being dead
But I didn't know you yet"


Encore une journée bien remplie pour Hyozan qui ramena un dernier sac rempli de poisson dans la réserve. Il le déposa lourdement avant de redresser la tête avec son sourire fier habituel. Soupirant longuement, heureux de s'être rendu utile un jour de plus, il s'en alla un peu plus loin vers les collines pour se reposer un peu. Ses journée ne s'arrêtaient pas, mais il aimait se rythme. Depuis tout petit, il a toujours voulu aller plus haut, c'était sa philosophie de vie et ça l'est toujours. Il cherche toujours à se rendre plus utile encore, à faire un maximum de tâche quitte à le rendre malade. C'était ce qui le rendait heureux au final.
Du moins, il le pensait...

En grimpant les collines, il grimaça. Des tentacules de méduses lui poussaient au niveau des coudes et des jarrets et c'était comme si c'était une partie de lui maintenant. Il les sentait se desséché au fil de la journée et ne tenait pas 24h sans s'être trempé un peu. Tous les Raeders de plus de 8 ans avaient acquit des particularité de la sorte, mais ça leur permettait de nager avec aisance dans l'eau, leur offrant de nouvelles possibilités ! Ce n'était pas plus mal finalement, d'être coincé ici !

Il respira profondément l'air marin, le sourire aux lèvres.
Puis son regard se posa sur une silhouette un peu plus bas, la silhouette de sa femme adorée. Ça faisait longtemps qu'il n'avait pas passé du temps ensemble ! Le mâle au pelage caramel s'est mit à trottiner gaiement dans sa direction, avant de voir que Thyara n'était pas comme d'habitude. Ce n'était pas la transformation de ses ailes en nageoires, non ça il l'avait bien remarqué, mais c'était son visage. Il était triste, trop triste.
Hyozan s'arrêta à quelques mètres d'elle, celle-ci ne l'ayant pas encore remarqué. Son visage heureux changea, ses yeux devint ébahis et sa bouche s'entrouvrit. Son cœur se serra si fort lorsqu'il vit les larmes de sa bien-aimée qu'il eut un mouvement de recul. Pourquoi n'avait-il pas remarqué quelconque tristesse chez elle plus tôt ? Comment avait-il fait pour passer à côté de ça ? Au fond la réponse était très simple : il était trop subjugué par ses fils devenus capitaine et second. Il était tellement fier qu'il en avait délaissé sa propre femme.

Et ce fut comme un énorme flashback qui lui sauta à l'esprit. Il se rappela de lorsqu'ils étaient Séides, qui lui était soldat et que Thyara était maternelle. Son rôle de soldat le prenait très à cœur, à peu près autant que son rôle de canonnier aujourd'hui. Il n'était presque jamais présent durant ces temps-là et c'est aussi un peu pour ça qu'ils ont rejoint les Raeders. Ça leur a permit d'avoir une première portée, de les élever comme il se devait, les deux parents présents.
Mais leur bonheur avait toujours été de courte durée. D'abord les Precursors qui leur a empêché de voir leurs premiers enfants grandir, puis la malédiction de Pontos. Est-ce que la vie était jalouse de leur bonheur ?
Bref, aujourd'hui il avait l'impression de se retrouver chez les Séides, trop prit pour s'occuper de Thyara, ne remarquant même pas que cette dernière déprimait en voyant son corps changer de la sorte. Lui, il l'avait bien prit, elle non. Et pourtant il n'avait rien fait.
Il baissa les yeux, regardant ses pattes, sa vision toujours à moitié effacé à cause de son œil manquant.
Il l'avait laissé tombée.
Il était minable en fait... Il ne valait pas mieux que son père durant ses sombres heures....

Son père... Qu'est-ce qu'il devait penser de lui de là où il était. Il redressa la tête vers le ciel, quelque nuages blancs légèrement rosés par le coucher de soleil s'y trouvaient. Il y imagina le visage de Haku, calme, imperturbable. Ses yeux turquoises en amande le fixant d'une lueur indescriptible, puis son sourire se dessinant légèrement au coin de ses babines blanches. Toute sa jeunesse il lui avait promit de le rendre fier, alors il avait toujorus fait de son mieux pour être le plus grand, le plus fort.
Et si ce n'était pas ce qu'il attendait de lui à l'origine ? Et si ce que Haku voulait, c'était qu'il s'occupe bien de sa famille, qu'il rende les gens heureux ? C'était ça la véritable erreur que Haku avait commise : il avait haï les autres, il les avait blesser pour son simple plaisir. C'était ce qui avait fait de lui un "mauvais loup", mais ses regrets lui avaient redonné le titre de "bon loup" aux yeux de Hyozan.
Délaisser sa mère avait été une des principales erreurs de Haku. Malgré sa jeunesse lorsque ça s'est produit, il se souviendra toujours de cette sombre nuit où ces loups sont venu assassiné sa mère sous les yeux, lui laissant cette cicatrice sur l'oeil pour la vie, en plus de sa cécité partielle. Si Haku s'était mieux occupé de Ginga, il n'en aurait jamais été là. Il n'aurait pas perdu son œil. Il aurait peut-être encore un papa à l'heure qu'il est.

Il serra les dents, posant de nouveau ses yeux lavandes sur Thyara. Oui, là on pouvait dire qu'il ne valait pas mieux que son père durant ses sombres heures. Mais il pouvait encore se rattraper tant qu'il en était encore temps. Il vieillissait déjà à vue d’œil, mais il n'était pas trop tard pour rendre heureuse sa chérie, sa Thyara durant les années qui leur restaient devant eux. Les enfants étaient tous grands maintenant, ils ne pourront pas en refaire éternellement sous prétexte que la vie était moins triste avec de jeunes enfants.
Ils devaient être soudés maintenant tous les deux. Hyozan devait s'occuper de Thyara, lui consacrer du temps. Ses enfants se débrouillaient seuls, mais Thyara ne pouvait pas se sentir seul.
Elle avait besoin de lui et il avait besoin d'elle...

Il fit quelques pas vers elle, plus lentement cette fois. Ses oreilles bougèrent lorsqu'elle remarqua finalement sa présence.

"Thyara..."
souffla-t-il, le cœur brisé par cette image de sa compagne.

Il s'assit à côté de la louve brune, plongeant son regard lavande dans le siens. Le mâle caramel et blanc leva alors une patte, essuyant la larme qui coulait sur la joue brune de Thyara. Puis il passa sa tête par dessus la sienne, ramenant délicatement cette dernière contre son torse avec son menton.

"Je suis désolé Thyara... Tellement désolé..."


Il regardait sa fille Angelica de loin. Elle avait tellement grandie... Elle avait grandit comme ses 7 frères et sœurs... Le temps passait si vite... Le canonnier avait tout donné, mais il ne put s'empêcher de lâcher une larme qui disparut rapidement dans la chevelure blanche de Thyara.
Il l'aimait tellement...
Revenir en haut Aller en bas
Liliandril
». Adorateur
». Adorateur
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1266
» Age : 19
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Volstein
& Seul
8.5 ans ~ (sept)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna
& amoureuse d'Astaroth
8 ans ~ (sept)
Lazuli - Herboriste
Glow Rose

Astralys
& Célibataire
6 ans ~ (sept)
Lazuli

Angelica
& relation libre avec Murmure
5 ans ~ (sept)
Nakhu en évaluation

Lucie
& Célibataire
4 ans ~ (Sept)
Etelkrus - Guerrière
Glow orange

Maria-Elena
& Célibataire
2 ans ~ (sept)
Nakhu - Louveteau

» Feuille de perso'
» Points: 63

MessageSujet: Re: Forgotten smiles | Libre !   Sam 27 Jan 2018, 17:55

Angelica

Angelica tirait toujours sur son bouchon avec une force empreinte de passion, ses sourcils -ou leur équivalent lupin- froncés, ses pattes avant bloquant la bouteille, son dos et sa nuque arqués pour permettre le meilleur sortage de bouchon en liège. Et pourtant, ça ne fonctionnait pas.
Elle grogna avec agacement, et roula sur le dos, sentant ses longues ailes de plumes passer sous son flanc lors de la roulade, pour qu’elle se retrouve sur le sol, sur le dos, ses deux ailes étalées de part et d’autre de son corps. Elle attrapa sa bouteille avec ses pattes arrières et ses pattes avant, enfonça ses crocs dans le sale bouchon de Pontos, et tira un grand coup en poussant avec ses pattes.

Et la bouteille lui explosa à la gueule.
Littéralement.

Le bouchon sauta, enfin, mais sauta surtout dans son œil, arrachant un cri furieux à la louve brune, avant que toute une vague de rhum lui tomba dans la gueule. Elle s’étouffa pendant quelques secondes en se redressant et en crachant partout.
« Aaaaah sale bouteille de Pontos, t’vas voir je vais te n- … » et le reste de ses vociférations furent perdues dans le vent, alors que de loin, on voyait une Angelica hors d’elle, armée de deux grandes ailes arquées par-dessus son dos qui bondissait sur place, réglant probablement le sort de l’herbe.

Thyara

Elle l’avait entendu arriver, et pourtant, elle ne s’était pas retournée. S’il avait quelque chose à lui dire, qu’il le dise de là-bas. Elle, elle en avait marre de venir vers lui, sans qu’il ne vienne jamais à elle pensa-elle, égoïstement, dans son élan de tristesse et d’énervement, ses yeux brillants d’énervement de sentiments retenus depuis trop longtemps déjà.

Et sa voix résonna dans le silence, et elle regretta d’emblée sa pensée, en baissant ses oreilles. Il avait une voix si triste, et pourtant elle le savait si heureux, si fier, si courageux face à tout ce que Pontos leur avait infligé. Elle le sentit s’approcher, et sut qu’elle allait devoir confronter son compagnon à ses yeux rougis d’avoir pleuré, et elle voulut baisser la tête, pour cacher honteusement l’eau de mer qui s’échappait d’entre ses cils bruns, mais Hyozan la devança.
Il passa une patte sous son menton, et vint essuyer l’eau sur ses joues brunes et beiges, pour poser ta tête près de la sienne, en la serrant contre lui, et elle se laissa faire un instant, avant de repousser un peu Hyozan, en reniflant, son regard bleu et or se plongeant dans celui, couleur lavande, du loup qu’elle aimait.
Bien sur qu’elle l’aimait, elle lui en voulait un peu de l’avoir oubliée, mais elle l’aimait toujours.

« Hyozan… Je suis désolée … J’ai juste … j’ai l’impression de retrouver toutes les choses pour lesquelles on a quitté les Séides au début ... » souffla-elle, en baissant ses oreilles.

Elle devrait être fière, forte, pirate, mais sans ses ailes, elle ne savait plus quoi faire. Elle avait ressenti quelque chose de similaire, le jour ou on lui avait pris son glowstick, mais à l’époque, elle avait eu ses jeunes enfants, Hyozan, et toute la famille pirate qui allait avec. Et puis elle croyait toujours que son père, Reno, allait bientôt les rejoindre, ainsi que sa mère, Maisie. C’était seulement après qu’elle s’était rendue compte qu’elle était maintenant orpheline. Elle avait toujours cru ne pas avoir de père, et maintenant, elle n’avait ni père ni mère.

Elle ferma ses yeux et baissa la tête.
« Tu étais de nouveau jamais là, j’étais seule… et mes ailes … » elle hoqueta, puis se reprit un peu, et regarda le caramel avec ses yeux larmoyants.

« Je ne suis pas sure de vouloir rester ici maintenant si c'est comme ça que ça va être. »

Revenir en haut Aller en bas
Haku
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1792
» Age : 19
» PUF : Haku, Kiwi, Hakiwi, Punkiwi
» Date d'inscription : 11/09/2015
» Personnages : ~

Yogan
Mâle
6 ans [né le 23/09/2017]
Apprenti Etelkru
Célibataire / ??
Grogne en #FEBB8E


Icare
Mâle
4 ans [né le 21/01/2018]
Prêtre Etelkru / Glow' orange
Célibataire / ??
S'intéresse en #A6C895


Sorrow
Femelle
3 ans [née le 10/03/2018]
Coursière Lazuli
Célibataire / Pansexuelle
Blague en #A81A1A


» Feuille de perso'
» Points: 526

MessageSujet: Re: Forgotten smiles | Libre !   Sam 27 Jan 2018, 18:44

Lorsque le canonnier s'écarta de Thyara, il put encore plus constater la tristesse de son regard. Il l'observait, le regard triste, ne sachant quoi dire. Il aurait put se confondre en excuse pour l'éternité, mais à quoi bon ?
Comment des mots pouvaient-ils réparer des erreurs de la sorte ? Le loup de cristal se contenta alors d'écouter les parole de la louve brune.
Il ne comprit pas trop pourquoi elle s'excusait à son tour alors que rien n'était de sa faute. Elle parla des Séides, des raisons pour lesquelles ils étaient partis, de l'histoire qui se répétait. Hyozan se sentait misérable. Il commençait à se demander si quitter les Séides n'avait pas été une erreur au final. Que serait-ils devenus si ils n'avaient pas quitté le clan ? Ils auraient dû s'adapter aux nouvelles meutes par la suite. Mais la Glowstick de Hyozan était bleu et celui de Thyara était jaune, est-ce qu'ils auraient dû se séparer pour aller dans les meutes correspondantes à leur couleur de Glow' ? Le mâle caramel ne préférait même pas y penser. Au final il n'y avait aucune solution, ils auraient été forcés de finir mal un jour. Il comprenait mieux la haine que Haku avait pu avoir pour la vie désormais.

Hyozan posa ses yeux sur les ailes de Thyara désormais changée en nageoires. La pauvre semblait terrassée par ce changement et c'était en effet comme si elle perdait une part d'elle-même avec ses ailes. C'est en partie grâce à ça qu'ils se sont rapprochés au début, quand le mâle à cristaux l'aidait à s'entraîner à voler tous les jours. Un boule naquit dans sa gorge tandis qu'il donnerait tout pour retourner à cette époque où ils étaient jeunes et où la vie semblait si facile.

Son cœur manqua un battement lorsque Thyara avoua ne pas avoir envie de rester ici. Il était plutôt heureux jusqu'à présent avec les Raeders malgré la malédiction, mais maintenant qu'il avait ouvert les yeux, pourrait-il continuer à vivre en voyant la tristesse dans le regard de Thyara chaque jour ? Il serait prêt à la suivre partout comme il l'a toujours été, mais où iraient-ils ?
Ils étaient coincés ici pour l'éternité maintenant à cause de cette foutue malédiction !
Enfoiré de Pontos...

Il resta un instant silencieux, le regard posé sur ses pattes. Il regardait la bague que lui avait offert Thyara pour leur mariage, cette coutume si peu commune qu'elle avait voulu réaliser comme son grand-père Aristote. Ce jour remontait à si loin maintenant, ils venaient d'avoir leur Glowsticks...
Hyozan posa sa patte à côté de celle de Thyara qui portait la bague qu'il lui avait offert le même jour. Une bague qu'il avait fabriqué avec son pouvoir... Il était étonné qu'elle ait aussi bien tenu le coup.

"Si c'était possible... Si on pouvait quitter cet endroit et si tu décidais de partir, je te suivrais où que tu aille..."


Mais les "si" posaient beaucoup trop de problèmes...

"Mais c'est impossible..."


Il soupira, les oreilles rabattues.

"Nous sommes coincés ici..."
Revenir en haut Aller en bas
Liliandril
». Adorateur
». Adorateur
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1266
» Age : 19
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Volstein
& Seul
8.5 ans ~ (sept)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna
& amoureuse d'Astaroth
8 ans ~ (sept)
Lazuli - Herboriste
Glow Rose

Astralys
& Célibataire
6 ans ~ (sept)
Lazuli

Angelica
& relation libre avec Murmure
5 ans ~ (sept)
Nakhu en évaluation

Lucie
& Célibataire
4 ans ~ (Sept)
Etelkrus - Guerrière
Glow orange

Maria-Elena
& Célibataire
2 ans ~ (sept)
Nakhu - Louveteau

» Feuille de perso'
» Points: 63

MessageSujet: Re: Forgotten smiles | Libre !   Sam 27 Jan 2018, 22:44

Angelica

Elle finit de piétiner l’herbe, puis s’assit et regarda la bouteille à moitié vide avec énervement. Tous ces efforts pour même pas la moitié d’une bonne goulée de liquide amer ! A force, elle allait en prendre direct dans la fontaine de Rhum, et a la louche. Ca ferais fontaine – louche – bouche. Et ce serait tellement plus facile, tellement plus rentable et tellement plus cool.

La louvette brune aux cheveux de neige et aux longues ailes attrapa la bouteille. Il y avait quand même de quoi la saouler passablement dans cette bouteille, et son honneur de pirate lui disait que si c’était possible il fallait au moins essayer. Alors elle empoigna sa bouteille, la redressa, puis la but. Complètement. Cul sec.
Pendant les minutes qui suivirent, elle toussa de tout son corps, sa gorge à moitié arrachée par la virulence de l’eau de vie Raeder, avant de se secouer, et de regarder autour d’elle. Il fallait qu’elle se planque un peu, histoire de ne pas tomber sur maman ni papa. Ils ne seraient probablement pas très contents. Maman et tout cas, papa elle ne savait pas trop. Alors elle se mit en quête d’un trou, ou d’un coin tranquilou, forme brune à longues ailes dans l’herbe sèche.

Au loin, derrière la colline, Thyara renifla de nouveau, en logeant son regard bicolore, hérité de sa mère, dans les yeux de son amour, avant de baisser les yeux sur leurs deux pattes accolées. Elle avait bien vu les deux bagues, et une petite boule remonta dans sa gorge à cette vision, l’eau revenant lui flouter le regard. Elle se souvenait des promesses qu’ils s’étaient faits ce jour là, le jour où elle avait perpétué la tradition de sa famille. Elle doutait d’ailleurs que cette tradition irait plus loin, ces enfants n’avaient pas l’air très enclins aux relations amoureuses de longue durée, et surtout pas aux promesses et aux engagements amoureux.
Elle souffla un peu. Il s’était promis qu’ils s’aimeraient toujours, et elle l’aimerait toujours, de tout son cœur, mais elle avait peur que cette vie ne lui convînt plus. Elle n’avait plus envie de rester ici, bien qu’elle savait que c’était impossible de partir. Elle entendit son mâle, et sentit son cœur se serrer. Oui, au fond, elle avait toujours su qu’il suffirait d’un seul regard, d’un seul mot, pourque Hyozan revienne vers elle, qu’ils soient de nouveau ces amoureux de conte de fées, à qui la vie tendait des bras, pour qui le monde était tellement grand et plein de surprises.
Mais elle avait presque 9 ans, elle était de plus en plus âgée, et elle sentait qu’elle n’avait plus cette douceur, cette liberté d’avant. Lui enlever ses ailes avait scellé son destin de louve confinée à une île.

« Je sais … » souffla-elle tout doucement, et venant glisser son museau sous celui de son bien aimé. Il lui avait paru si, si loin, ces derniers temps, et voici qu’ils étaient de nouveau l’un proche de l’autre, comme le premier soir qu’ils avaient passé sur la plage.

Elle se rappelait de la dernière soirée, de celle, chaleureuse, qui avait donné naissance à leurs quatre autres enfants.
Elle donna une petite lèche sur le museau caramel de son loup.

« Tu te rappelles ce que tu m’as promis, la dernière fois qu’on était tous seuls tous les deux sur la plage nacrée ? »
demanda-elle, l’ombre d’un petit sourire faisant surface à travers ses larmes.

Elle pouvait être malheureuse, et vivre avec sans problème, mais elle ne supportait pas de le voir aussi triste et désolé, alors qu’il était si heureux auparavant. Quelque part, c’était sa faute, elle lui avait ouvert les yeux sur comment elle se sentait, et il en était triste. Alors elle essayait de le faire rire, de le faire sourire au moins, pour retrouver cette étincelle si belle qu’il y avait dans ses yeux quand il était amusé. Cette étincelle qui l’avait rendue amoureuse. Cette étincelle qui rallumait tous les feux de son amour dans son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Lyros
».Habitué'
avatar

Masculin » Nombre de messages : 754
» Age : 20
» PUF : Ly', Lyrostar, Patafix
» Date d'inscription : 01/07/2013
» Personnages : .

ILLIDAN
7 ans, Capitaine Ræder
Pas de Glowstick


» Feuille de perso'
» Points: 10

MessageSujet: Re: Forgotten smiles | Libre !   Dim 28 Jan 2018, 11:59

Le pas silencieux, précautionneux comme toujours, un loup brun et blanc comme il en trainait beaucoup dans les parages s’arrêta sur une dune, son flegme éternel à peine trahi par l’incrédulité qui le prenait en identifiant la personne qui avançait un peu plus loin.

« Ange. Qu’est-ce que t’as fichu ? »

Son univers se reposant uniquement sur son odorat et son ouïe, il identifiait naturellement les gens par les subtilités de leurs fragrances, leur façon de marcher, d’affecter le monde. Mais vu l’odeur incroyablement présente de rhum dans les poils de sa petite sœur, il avait failli ne pas réussir à la reconnaître. C’était plutôt Paprika qu’on retrouvait le matin dans ce cas-là généralement après les soirées les plus torrides au camp, la vieille louve dormant les quatre fers en l’air au milieu d’une marée de bouteilles.

« Pas que je juge, tu fais ta vie mais, quand même…tu pues pas mal, » fit-il d’un ton vaguement moqueur.

Grand-frère indigne ? Bwah. Il la considérait assez grande pour gérer son propre derche.
Le port droit, les ailes lissées et soignées, sa longue queue de cheval ondulant doucement dans le vent et les yeux résolument fermés plutôt que perdus dans le vide, il avait une allure assez remarquablement éloignée de leur Carmen habituelle. Le nouveau Capitaine s’était largement repris visuellement parlant depuis son dernier pétage de plombs, toujours aussi enflammé au fond de son cœur mais tout aussi décidé à ne pas se laisser abattre. C’était d’ailleurs dans cette optique qu’il cherchait sa mère, il ne l’avait étonnamment que peu vue ces derniers temps, et il soupçonnait qu’elle s’éloigne d’elle-même pour une raison qui lui échappait. Il avait laissé son couvre-chef dans sa grotte personnelle, sachant que s’il s’envolait à cause du vent il aurait bien du mal à le retrouver avec ses quatre sens, mais ça ne l’empêchait de se sentir toujours plus impliqué dans la vie Raeder. Même si en l’occurrence c’était plutôt le simple amour d’un fils pour sa petite maman qui entrait en jeu.

« Je cherche maman, je suivais sa trace…si j’étais toi j’irais un peu plus loin, elle doit être quelque part dans les parages, » ajouta-t’il avec un léger rictus joueur.
Revenir en haut Aller en bas
Hiwell
». Affirmé
». Affirmé
avatar

Féminin » Nombre de messages : 3343
» Age : 21
» PUF : Messy ; Hiwell
» Date d'inscription : 24/07/2010
» Personnages :
DESCADA - Nakhu
6 ans (14/10)

HICHAM - Raeder
5 ans [26/09]

» Feuille de perso'
» Points: 65

MessageSujet: Re: Forgotten smiles | Libre !   Dim 28 Jan 2018, 16:17

    Hicham n’était pas du genre à dire grand chose. Ni à s’exprimer sur ses émotions ou ce qu’il ressentait par rapport à une situation. Du haut de son année révolue, l’ado semblait plus adulte que sa fratrie du même âge, du moins dans ses pensées. Car il semblait avoir été le seul à remarquer l’absence de sa maman. Enfin, c’est ce qu’il pensait jusqu’à ce jour.
    Comme tous les Raeders, et ce de tous âges, Hicham avait été confronté à un choix à faire. Un choix bien grand pour un si petit loup. Mais le mâle était déchiré par la peine et l’incompréhension. Il ne comprenait pas comment leur meute, Paprika, ses parents, avaient pu faire confiance si aveuglément à un gros crabe pleins de promesses. Il ne comprenait pas pourquoi ses soeurs et son frère étaient plutôt silencieux quant aux derniers évènement, préférant être en perpétuelle quête d’alcool, encore et toujours. Quant à Hicham, Thyara lui manquait atrocement.

    Ses pas le guidèrent naturellement vers le lieu le plus fréquenté de cette île maudite. D’un regard vert d’eau, il observait l’horizon comme si il l’attirait à lui. Comme s’il avait pressenti qu’une partie de sa fratrie se trouvait là-bas.

    L’odeur de l’alcool fut la première à venir lui piquer la truffe. Il vit les silhouettes de sa sœur Angelica, la plus terrible de son avis personnel, derrière celle de son grand frère et capitaine désormais, Illidan. Un sourire se dessina naturellement sur les lèvres du jeune loup. Mais lorsqu’il les rejoignit, la vue de la mer fit s’affaisser immédiatement son sourire, suivit d’un long soupir de détresse. Hicham se colla instinctivement au flanc de son grand frère, en guise de soutien.

    « Maman me manque. Je ne comprends pas pourquoi les choses sont ainsi. »


    Il jeta un regard désapprobateur à sa soeur, qui semblait plus se soucier de l’alcool que de sa famille ou de sa meute. Non pas qu’Hicham n’appréciait pas l’alcool, mais il était d’autant plus soucieux de ce qu’il se passait au sein de leur famille actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Haku
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1792
» Age : 19
» PUF : Haku, Kiwi, Hakiwi, Punkiwi
» Date d'inscription : 11/09/2015
» Personnages : ~

Yogan
Mâle
6 ans [né le 23/09/2017]
Apprenti Etelkru
Célibataire / ??
Grogne en #FEBB8E


Icare
Mâle
4 ans [né le 21/01/2018]
Prêtre Etelkru / Glow' orange
Célibataire / ??
S'intéresse en #A6C895


Sorrow
Femelle
3 ans [née le 10/03/2018]
Coursière Lazuli
Célibataire / Pansexuelle
Blague en #A81A1A


» Feuille de perso'
» Points: 526

MessageSujet: Re: Forgotten smiles | Libre !   Lun 29 Jan 2018, 00:06

Mylo Xyloto

Mylo était étonnamment calme ce soir. En se promenant dans les collines, il pensait au fessier de ce loup mi-ours mi-fraise qu'il avait croisé l'autre jour avec un léger sourire en coin. Quand soudain, il vit un rassemblement peu commun un peu plus loin. Il reconnut parmi le groupe Illidan, ainsi que son petit frère Hicham et sa petite sœur Angelica.
Content de les voir, il s'est approché en remuant, sa longue queue blanche remuant avec énergie derrière lui. En arrivant près d'eux, il a entendu son petit frère dire à Illidan que maman lui manquait.
Maman ?
Le pirate arc-en-ciel s'arrêta net, un peu troublé. Ça faisait un moment qu'il n'avait pas croisé maman, c'est vrai, mais alors où était-elle ? Son rôle de second le prenait très à cœur et draguer les loups perdus sur l'île encore plus, mais est-ce que ça lui avait fait louper des choses importantes ?

Il fit quelques pas en direction du petit groupe et demanda d'une voix claire, toujours un petit sourire en coin.

"Hé les gars ! Qu'est-ce qu'il se passe ici ? C'est réunion de famille ou quoi ?"


Il rit légèrement, agitant la mèche blanche qui lui retombait sur le museau.

Hyozan

Le mâle à cristaux accueillit le museau de Thyara sous le siens en penchant la tête sur le côté. Il se jura intérieurement de ne plus jamais laisser tomber sa chère compagne quoiqu'il arrive. Elle avait toujours été une partie de sa vie au fond, il l'avait connu si jeune, alors qu'il avait à peine 1 an. Il avait même connu sa mère Maisie encore plus tôt, alors qu'il n'était qu'un petit louveteau téméraire, obligé de rester jouer dans le Creux aux loups contrairement aux autres louveteaux car il inquiétait trop les maternelles avec son œil manquant. Il avait fait tant de chemin depuis ce jour, il avait vécu tant de chose et ça,
toujours avec Thyara. Les moments les plus marquants de sa vie, presque tous étaient en compagnie de la louve brune. Il lui a dédié toute sa vie, il l'a promit et il s'en félicite, mais il devait tenir sa promesse jusqu'au bout.
Jusqu'à la mort.

Un rire grave sortit de sa gorge lorsqu'elle évoqua la dernière soirée qu'ils avaient passés rien que tous les deux, au bord de la plage. Et puis il s'est souvenu du collier qu'elle lui avait offert, fait par elle et ses 4 plus grands enfants. Il ne le portait pas toujours, mais il le gardait précieusement avec la plume de Geai qu'il tient de son père. Ça c'est une soirée qui a marqué son esprit... Un moment de retrouvaille après la séparation des Precursors plutôt intime... Un soirée toute aussi douce et chaleureuse que celle qu'ils avaient passé au bord de l'Etang Nacré, avant la naissance de leur première portée.
Et cette promesse il s'en souvenait bien... "Ne pas attendre les chaleurs pour se faire des câlins sous le soleil couchant"... Le soleil couchant était là, mais pour ce qui était de ne pas attendre les chaleurs c'était plutôt râté. Une raison de plus de s'en vouloir.

"Je m'en souviens bien oui..."


Un sourire malicieux étira ses babines.

"Bon, c'est les chaleurs du coup c'est un peu raté, mais il n'est peut-être pas trop tard, non ?" lança-t-il d'un ton amusé.

Son regard se perdit dans les vagues qui léchaient le sable un peu plus bas puis se posa sur les ailes devenues nageoires de Thyara. Elles étaient sévèrement irritée... Ça devait être douloureux... Peut-être n'avait-elle pas encore vraiment mit les pattes dans l'eau pour se soulager ?
Et il eut une idée.

"Hé ! Tu te souviens quand on était gamins et que je t'aidais à t'entraîner à voler ? Une fois on est allé jouer aux Côtes de Nacres dans l'eau tu sais ? C'est ce jour-là que je t'ai dis que j'étais amoureux de toi."


Il a explosé de rire, se rappelant de sa naïveté de l'époque. Ils étaient si mignons...

"Qu'est-ce qu'on était jeunes et naïfs... C'était le bon vieux temps..."


Il se leva doucement et fit quelques pas, observant la mer avec envie avant de se retourner vers Thyara.

"Tu veux pas qu'on remette ça ? On pourrait redevenir jeunes en l'espace d'une soirée ?"


Hyozan a levé une patte pour la tendre en direction de la brune l'invitant à le suivre. Il savait que sa compagne ne refuserait pas une offre pareille, surtout si c'est pour ce rappeler des bons moments de leur jeunesse...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Forgotten smiles | Libre !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Forgotten smiles | Libre !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: