Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Esprit, es-tu là ? [Callum]

Aller en bas 
AuteurMessage
Oysteria
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 697
» Age : 21
» Date d'inscription : 04/02/2017
» Personnages :
ÉLAINE
5 ans ½ (13/05)
Etelkru | Alpha


ARLESTON
9 ans ½ (27/01)
Lazuli | Combattant


BETH
5 ans (18/12)
Nakhu | Adepte


MADELEINE
6 ans (23/01)
Lazuli | Combattant


MARS
4 ans ½ (18/03)
Solitaire | Chef de gang


» Feuille de perso'
» Points: 115

MessageSujet: Esprit, es-tu là ? [Callum]   Dim 28 Jan 2018, 17:12


    Beth

    Lors de la saison froide, la lune étend son règne plus longuement, perchée tout là-haut, ronde comme le haut d'un crâne d'oiseau, pâle et maladive, elle semble garder un œil sur la silhouette gracile qui déambule parmi les arbres. Il est tard, ou alors très tôt, l'aube n'est pas près de pointer le bout de son museau et les conifères et autres compagnons dénudés hurlent tandis que le vent les secoue violemment. La petite silhouette marche vite, elle semble pressée, et de temps en temps, la lumière lunaire l'éclaire, zébrant son pelage violacé, avant de disparaître dans l'obscurité de la nuit. Le bruit de ses foulées rapides résonne dans la forêt dense, puis un écoulement s'abat, le fantôme filant marche dans l'eau, perdant la protection des bois. Beth marche si vite qu'elle halète presque, le crâne d'antilope fêlé en deux encadre ses joues rondes de louvarde. Sa chevelure violette vole au gré du vent, et dans un soupir, un juron sort de sa gueule d'enfant avec une voix fluette.

    "P'tain."

    Ses fines pattes s'enfoncent dans le sable mouillé, elle a étudié pendant des lunes le moment propice pour aller visiter l'île et enfin vérifier si elle est réellement hantée. Elle a attendu patiemment que sa mère, ses sœurs Ori et Dean ainsi que son frère Eogan s'endorment pour filer à l'anglaise. Discrète, elle s'est enfui du repaire des Nakhus pour aller jouer les baroudeuses loin de l'œil protecteur de sa mère. Elle sait qu'elle n'est pas suivie mais elle ne peut s'empêcher de marcher vite, à la manière d'un petit crabe inquiet, l'eau mouille ses coussinets, tandis qu'elle observe la lune en répétant intérieurement les paramètres nécessaires à son escapade. La lune est pleine, et la marée est basse, les eaux se retirent le temps d'une nuit, rendant l'accès à l'île beaucoup plus simple qu'à la nage. Et puis de toute façon, Beth n'aime pas nager. Elle arrive sur la terre ferme après de longues minutes, jette un regard derrière elle, soupire de soulagement en apercevant qu'elle n'est pas suivie. Elle grimpe un petit talus, des herbes hautes se frôlent dans un bruissement léger, et un mulot s'échappe devant la prédatrice. Mais Beth s'en fout, elle n'a pas faim, elle n'a pas envie de tuer. Elle pénètre plus profondément dans l'île et arrive sur une sorte de plaine, bordée par des arbres hauts aux branches nues, à l'air menaçant. Elle s'arrête, contemple les lieux et remarque une petite stèle. Elle s'approche et essaye d'aligner les voyelles et les consonnes, comme Mère le lui a appris. Elle plisse les yeux et articule difficilement.

    "N-neeee p-paaaas t-t-tou-ch-eeeeer."

    Elle colle presque son museau à la pierre gravée, les inscriptions sont fines, illisibles. Elle coule un regard à droite, puis à gauche, et avec un sourire fripon, elle pose sa patte avant sur la stèle avec défi. Mais rien ne se passe. Elle regarde autour d'elle, persuadée d'avoir provoqué des esprits, mais le mutisme persiste, seul le hurlement du vent continue de résonner à ses oreilles. Déçue, ses babines se muent en une moue chafouine et boudeuse, elle observe la stèle puis va pour chercher d'autres bizarreries quand un bruit sourd l'arrête. Elle sent un frisson glacial caresser son échine, ses poils sont hérissés, elle ne bouge pas, et tend l'oreille, alerte. Une sorte de couinement s'élève, puis un cri. Et si elle avait réussi son coup ? Peut-être qu'un esprit était apparu, sortant d'un sommeil mortel, peut-être s'étirait-il avant de venir voir qui avait osé défier la mise-en-garde ? Beth attend, son cœur bat à tout rompre. Elle n'a qu'une envie, voir ce démon de ses propres yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Himi
». Indispensable
». Indispensable
avatar

Féminin » Nombre de messages : 4548
» Age : 25
» PUF : HimiKiel a.k.a le wapiti
» Date d'inscription : 03/08/2010
» Personnages :

Cassandre
3 ans[30] (Aoüt)
Etelkrus - Guérisseuse
|| Orange





» Feuille de perso'
» Points: 940

MessageSujet: Re: Esprit, es-tu là ? [Callum]   Lun 29 Jan 2018, 16:11



Comment était-il arrivé là ?
Cette question lui tournait dans la tête depuis un moment. Il se souvient juste d’avoir piqué un somme au pied d’un arbre. Un arbre tout tordu, qui n’aspirerait confiance à personne. Même les oiseaux le fuyaient en réalité. Drôle de phénomène s’était-il dit en le voyant mais entre ses racines personne ne viendrait l’emmerder ou l’agresser. Cette certitude l’habitait et le sommeil se profila à l’horizon en fin d’après-midi. En rouvrant les paupières, le lupin au dos beige commença par paniquer. Il se trouvait face à un brouillard épais comme tout.


« ARGH ! Mais je suis où moi ? »

Mes yeux faisaient des allers retours de gauche à droite frénétiquement. J’étais ailleurs, c’était un véritable cauchemar. Les arbres morts menaçant, la lune ronde énorme éclairait leurs branches projetant des ombres faméliques ressemblant à des griffes tordues. Et après ça vous voulez que j’aille bien ? Je me mettais alors à courir, le plus vite que je pouvais.
Au bout de quelques dizaines de mètres, j’arrivais à un des bords de l’île fantôme. Mon corps freina d’un coup sec lorsque j’entendis l’écho des vagues se brisant sur des rochers pointus et tranchants. Ma gueule était à la limite de se décrocher, quant à mes yeux, ils ont failli quitter leurs orbites comme dans un cartoon. Haletant, je posais mon fessier sur le sable froid. L’expression de mon corps trahissait ma loose attitude. La tête basse, le regard bougon, et mes babines faisant une belle moue de déception. Je suis resté comme ça un certain temps. Et cerise sur le gâteau, j’étais face à l’océan donc du mauvais côté de l’île.

« Hmpf j’ai la poisse c’est pas vrai… »

Une seule option s’offrait au Nakhu, faire demi-tour et trouver la sortie sans eau. Elle devait bien exister s’il était là. A moins de se faire posséder ? L’animal secoua le museau, écartant ces sombres idées loufoques. Il se releva calmement et tourna les talons vivement. La route serait surement longue, il n’avait pas de temps à perdre s’il voulait éviter les drames. Un bruissement derrière lui le fit sursauter. Il jeta un coup d’œil mais rien ne lui apparut.
Le brouillard commençait à se dissiper autour et la route commençait à se former d’elle-même.


« Merci Yurai, je vais enfin pouvoir voir où je mets mes pattes ! »

Je levais le museau vers le ciel avec un léger sourire comme pour remercier la déesse. Puis je reprenais mon chemin, un peu plus serein. Enfin aussi serein que ma panique me le permettait. Une bonne partie de la nuit à marcher en sursautant à chaque bruit. Je n’en pouvais plus et mes paupières se faisaient lourdes. Et pourtant, je ne pouvais pas louper cette forêt maléfique à traverser. Un panneau indescriptible siégeait à l’orée des bois. Je plissais les yeux pour mieux lire mais ça ne faisait pas grand-chose. Déçu, je reprenais le sentier et entamait la traversée. Ce fut flippant, si bien que j’avais fini par perdre le nord. Et puis des buissons de ronces qui se dressaient de partout. Même mon épais pelage ne me protégeait pas de leurs agressions. Quand je voyais enfin la sortie se profiler à l’horizon, j’accélérais le pas. Je n’aurais pas dû. Mon corps sentit la force de la gravité le tirer vers le bas. Je poussais un couinement à réveiller les morts tout en roulant comme une merde le long de la pente. Je me prenais tout, ou du moins j’en avais l’impression mais le rocher dans la patte à la fin me fit hurler de douleur. Ma carcasse continua d’avancer en râpant le sol jusqu’à ce que je distingue parfaitement un petit louveteau cornu. Je l’avais reconnu pour l’avoir déjà vu avec sa famille mais son nom m’était inconnu.
Une fois à ses pattes, je m’arrêtais enfin de glisser et mon cul jusqu’alors bien haut retrouva le sol violement. Je reniflais, la larme à l’œil puis sorti en relevant la tête :

« Euh excuse m-m-m-moi, j’ai eu quelques petits soucis… Tu vois, je suis chasseur de fantôme et je crois qu’y en a un qui m’a joué un sale tour et je suis tombé de de là-haut. »

Un petit mensonge histoire de pas faire là grosse chochotte qui s’est juste pété la gueule. Il tentait de se convaincre lui-même de son métier fictif. Mais c’était difficile de tenir la face avec le corps couvert de poussière et d’égratignures.



Revenir en haut Aller en bas
Oysteria
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 697
» Age : 21
» Date d'inscription : 04/02/2017
» Personnages :
ÉLAINE
5 ans ½ (13/05)
Etelkru | Alpha


ARLESTON
9 ans ½ (27/01)
Lazuli | Combattant


BETH
5 ans (18/12)
Nakhu | Adepte


MADELEINE
6 ans (23/01)
Lazuli | Combattant


MARS
4 ans ½ (18/03)
Solitaire | Chef de gang


» Feuille de perso'
» Points: 115

MessageSujet: Re: Esprit, es-tu là ? [Callum]   Ven 02 Fév 2018, 11:01


    Beth

    Un long bruit de froissement parvient aux oreilles alertes de la jeune louvarde. Ses yeux jaunes se posent alors sur l'intrus, sorti de nulle part, et l'observent d'un air dubitatif. Elle s'attendait à un esprit repoussant et suant de colère, elle se retrouve à avoir invoqué un mâle aux allures innocentes et au regard affolé. Elle soupire, et tandis qu'elle se retourne pour partir, sa voix lui parvient. Un chasseur de fantôme ? La déception qui s'était installé dans son cœur s'envole immédiatement pour laisser un sursaut de curiosité prendre place. Elle se retourne vivement, et s'approche du loup. Une lueur violette luit à son cou, et Beth se sent en confiance. Les disciples de Yurai ne mentent jamais, c'est maman qui lui a dit. Elle s'approche encore, si près qu'elle peut sentir le souffle chaud de l'adulte. Son regard brillant, ses oreilles penchées dans un élan d'intérêt, elle paraît soudainement plus enfant que jamais, son regard hautain et dur a disparu, laissant des yeux de louveteau, suintant de rêves.

    "Un chhhasseur de fantôômes ? Trop la chance ! Je peux vous t'aider ?"

    Sa petite queue aux longs poils se met alors à se balancer de droite à gauche si vite que de la poussière derrière s'envole dans un tourbillon las. Elle voulait invoquer un esprit, mais elle a invoqué bien mieux que ça, un chasseur de fantômes. Grâce à son expérience, Beth pourra sûrement en voir un vrai, et puis peut-être pourrait-il lui apprendre quelques conseils pour devenir, elle aussi, une chasseuse de fantômes ? En l'observant, la fille du prêtre se rend compte qu'elle l'a déjà croisé là où tous les autres disciples de Yurai se regroupent, peut-être l'a-t-elle déjà vu au temple de la déesse violette ? Une excitation soudaine lui fait louper des battements de cœur, elle se sent terriblement libre. Elle a désobéi, et à présent, elle va chasser des fantômes. C'était plus que toutes ses espérances, l'adulte paraissait affolé, le fantôme farceur devait être horrible pour l'avoir poussé de là-haut. La jeune se met à tourner un peu partout, cherchant un esprit ou toute chose s'en rapprochant, ses cornes d'antilope raclent certaines pierres, sa longue queue traîne derrière elle, son souffle est court, sa voix médusée d'impatience.

    "On commence ? Allez dis oui, dis oui, dis oui, dis oui, dis oui, s'il te plaîîîîît, je veux voir un fantôme, s'il vous plaît !"

    Elle s'est rapproché à vive allure, sa truffe collée à la patte du loup, contre sa chaussette noire et rouge, elle se met sur ses deux pattes arrières pour atteindre un peu plus la tête du loup, ses deux pattes avant posées sur la patte de l'adulte. Elle lui adresse un sourire angélique, ou plutôt démoniaque, et l'excitation qu'elle ressent lui mord tant les entrailles qu'elle a envie de crier toute sa joie. Ses yeux implorants, elle mime un couinement pour arracher un oui au grand loup brun.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Himi
». Indispensable
». Indispensable
avatar

Féminin » Nombre de messages : 4548
» Age : 25
» PUF : HimiKiel a.k.a le wapiti
» Date d'inscription : 03/08/2010
» Personnages :

Cassandre
3 ans[30] (Aoüt)
Etelkrus - Guérisseuse
|| Orange





» Feuille de perso'
» Points: 940

MessageSujet: Re: Esprit, es-tu là ? [Callum]   Lun 12 Fév 2018, 17:49



Une rencontre dont il aurait pu se passer. C’était déjà compliqué de ne pas mourir de ses trop nombreuses peurs alors gérer une louvette hystérique en prime. Bonjour galère. Quelle idée de lancer ce genre d’information ? Une folie pour ne pas perdre la face mais au final il perdait davantage.

« Chance ? T-t-t-tu crois ? Je ne suis pas certain d’appeler ça de la chance… »

Ma voix se perdait dans l’obscurité, diminuant de volume instantanément. Je sentais ma gorge se serrer quand je la regardais trépigner, tout en grattant les pierres dans un bruit strident qui me faisait grimacer. Je réfléchissais à une solution pour me sortir de la merde mais je ne voyais rien. Mon corps reprenait une position plus naturelle et j’en profitais pour virer la poussière en m’ébrouant. Mes yeux se perdait dans les volutes vaporeuses alentour. Quand la petite demoiselle se colla à ma mitaine trouée. Je faisais mine de rien mais l’angoisse me sautait à la gueule encore plus. Mon échine frissonnait de terreur. Sans que j’aie le temps de réagir, elle posa ses horribles petites pattes avant sur mes épaules. Il n’en fallait pas plus pour que mon esprit perde le nord. Un flux ininterrompu de pensées juvéniles envahissait ma pauvre tête. Entre les interdits brisés, la folie et la joie de chasser des esprits. Une fraction de seconde avait suffi à me faire mal au crâne et mon corps réagissait à son tour. Je fis un bond en arrière pour échapper au contact tel un chat surpris. Le dos rond et mes yeux bordeaux bien écarquillés, je savais que ma crédibilité en avait pris un sacré coup.

« Excuse-moi, mais il ne faut pas me toucher s-s-surtout après une agression fantomatique ! Qui sait ce qui a pu m’attaquer ! »

Des tentatives de rattrapages malhabiles mais généralement les enfants sont prêts à tout gober pourvu que ce soit impressionnant. Elle avait bien réussi à croire que Callum chassait des fantômes. Lui ! Une grosse blague. Le loup brun se redressa, les gouttes de sueur, du moins il espérait que s’en soit, perlaient sur ses tempes qui trésaillaient frénétiquement.

« Je je je doute que ce soit bien indiqué de chasser le fantôme à ton âge… Et puis l’oracle ne serait pas bien content que je t’emmène dans ce genre d’aventure… Et puis j’aimerai bien juste savoir ce qu’il se passe ici… »

J’étais perdu, perplexe, attendant que la vie ne m’achève et que la mort ne vienne me prendre.


Revenir en haut Aller en bas
Oysteria
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 697
» Age : 21
» Date d'inscription : 04/02/2017
» Personnages :
ÉLAINE
5 ans ½ (13/05)
Etelkru | Alpha


ARLESTON
9 ans ½ (27/01)
Lazuli | Combattant


BETH
5 ans (18/12)
Nakhu | Adepte


MADELEINE
6 ans (23/01)
Lazuli | Combattant


MARS
4 ans ½ (18/03)
Solitaire | Chef de gang


» Feuille de perso'
» Points: 115

MessageSujet: Re: Esprit, es-tu là ? [Callum]   Lun 12 Mar 2018, 19:32


    Beth

    Le chasseur de fantômes semble distant, il est sûrement terrorisé par la force très maléfique qu'il vient de trouver. Le long panache de poils qui sert de queue à Beth se balance de plus en plus vite, excitée comme tout. Elle reste un instant ainsi plantée, les yeux emplis d'étincelles morbides, la gueule déformée par un sourire dément. Elle aimerait tant rencontrer un esprit, un vrai de vrai, et encore plus s'il est méchant et farceur. Elle sursaute et manque de se rétamer quand le chasseur de fantômes fait un bond en arrière, le dos rond, ses yeux presque roses grands ouverts. Beth hésite un instant, ses oreilles tombent longuement, dubitative. Pourquoi a-t-il eu peur d'une petite louve alors qu'il poursuit des esprits machiavéliques ? Elle hausse les épaules, chacun ses faiblesses, après tout. Et quand il se justifie, elle émet un "aaaaaaaaaaaaaah" éloquent, hochant la tête pour appuyer ses dires.

    "Mais oui, bien sûr, faudrait pas que je sois maudite moi aussi !"

    Elle reste en retrait, cette fois-ci, ses yeux jaunes se perdant dans le vague. Un grondement rauque s'élève derrière, persuadée qu'il s'agit d'un esprit, elle saute en un bond pour se retourner, curieuse et surexcitée. Son corps tremble, et un long cri de joie sort de sa gueule. Si vous ne saviez pas qui était Beth, elle pourrait paraître flippante. Mais l'autre ouvre à nouveau la gueule, et le sourire enjoué de Beth se mue en une mine déconfite et déçue. Encore une fois, elle se retrouve rabaissée par son statut. D'une voix sur-aiguë et indignée, elle s'écrit :

    "Heeey c'est pas juste, j'ai pas choisi d'avoir Père comme papa !"

    La moue boudeuse, elle lève la tête d'un air hautain, les yeux fermés. Elle en ouvre un, une fine interstice de paupières pour jeter un regard au brun.

    "Il est pas zobligé de le savoir, après tout. Je peux t'aider, et après je rentre chagement."

    Un sourire aux babines, elle se rapproche mais se retient de se coller à lui. Excitée comme un boisseau de puces, elle se met à sautiller partout autour de lui, reniflant chaque rocher, chaque brin d'herbe à la recherche d'une quelconque présence fantomatique. Malheureusement, la petite a un grain, mais pas un radar à esprits. Elle revient au milieu de la plaine, inquiète, et un fin rayon de lune se fraie un chemin entre les épais nuages, éclairant la petite Beth et son grand ami, le chasseur. Elle l'observe un instant, elle n'avait pas vu ses cheveux rouges se dégradant en un violet profond. Les marquages blancs lui donnent un air aventurier, et puis ces lunettes sur son front doivent bien servir à quelque chose. Sûrement pour éviter de devenir aveugle quand il rencontre des monstres qui veulent le changer en pierre. Beth s'arrache à la contemplation du mâle, elle sursaute quand un brusque hurlement se fait entendre. Bien entendu, ce n'est que le vent qui souffle, mais pour Beth, c'est forcément un esprit. Elle écarquille les yeux, laissant ses deux iris jaunes flotter au milieu de ses orbites noires de jais, le regard vissé sur le mâle.

    "C'est quel genre de fantôme ? Et pis, ça mange quoi un fantôme ? Et pourquoi le fantôme il veut t'embêter ?"

    Ah, jeune Beth est bien casse-pattes, à questionner sans cesse, parler, trembler, crier comme un louveteau après avoir mangé trop de sucreries. Elle se retourne, observe les alentours quand une silhouette énorme se découpe du paysage noir des arbres. On dirait une sorte de loup immense, d'une blancheur laiteuse, avec deux émeraudes qui brillent au niveau des yeux. Terrorisée, Beth couine et balbutie, son corps tremble à nouveau, et elle sent la moutarde lui monter à la truffe.

    "L-l-làààà, y'a un-un-un fantôôome aaaaaaah."
Revenir en haut Aller en bas
Himi
». Indispensable
». Indispensable
avatar

Féminin » Nombre de messages : 4548
» Age : 25
» PUF : HimiKiel a.k.a le wapiti
» Date d'inscription : 03/08/2010
» Personnages :

Cassandre
3 ans[30] (Aoüt)
Etelkrus - Guérisseuse
|| Orange





» Feuille de perso'
» Points: 940

MessageSujet: Re: Esprit, es-tu là ? [Callum]   Dim 18 Mar 2018, 16:03



Pfiou, elle avait gobé le coup de la malédiction. J’avais au moins l’assurance qu’elle ne me toucherait plus avant un moment. Rien que cette pensée suffisait à calmer mon esprit agité. Je soupirais. Un problème de réglé, maintenant il ne nous restait plus qu’à rentrer… Du moins j’espérais. Je crois bien que l’espoir est devenu un gros défaut chez moi, car ils finissent tous par se briser. Et mes tremblements reprennent au moindre coup de vent. Allez savoir, il y avait peut-être de vrais fantômes dans le coin. Mais la puce bondissante sous mes yeux était bien plus flippante que tous les monstres d’une pauvre île. Je me demandais vraiment si elle n’était pas possédée par moment, si bien qu’à chaque fois que Beth s’approchait de ma bulle, j’avais un mouvement de recul. Mais quand elle évoqua son père mon esprit transposa tout sur ma vie et ma mine inquiète fut remplacée par une moue déprimée.

« Moi non plus je n’ai pas choisi d’être le fils de mon père t’inquiètes… »

On sentait toute l’amertume et la colère qui pointaient dans son regard bordeaux. Le loup avait le museau rabaissé et ses paroles se noyaient dans ses moustaches. Il n’oublierait donc jamais ces sentiments et cette haine de la vie. Il en oubliait presque la jeune demoiselle aux cornes de gazelles. Presque. Parce que cette voix lui perçait davantage les tympans que ses démons intérieurs. Son museau se mouva vivement de gauche à droite pour chasser les pensées négatives. Il inspira profondément et reprit son rôle de chasseur de spectre avec le plus de sérieux possible.

« Les fantômes ça mange les petits louveteaux trop impatient… Et et et ça mange aussi les âmes des loups qui s’aventurent trop près de chez eux… »

Un frisson me parcourait l’échine, soulevant ma fourrure beige. Il y avait une drôle de présence ici… J’avais la sensation que ça s’approchait. Scrutant autour de moi, je n’avais pour horizon que la brume qui s’épaississait. Il m’était même difficile de distinguer la fille de l’oracle. Mais ses cris résonnèrent si fort que j’aurais pu la trouver même en étant aveugle. Elle s’était un peu éloignée et je ne m’en étais même pas rendu compte. Quel idiot je suis, j’aurais dû la surveiller plus. Mon corps se précipitait dans sa direction mais mon attention fut perturbée par l’immense silhouette blanche. Je n’hallucinais pas et mes articulations jouaient des claquettes. Ma course se stoppa et ma mâchoire était à deux doigts de se décrocher. C’était quoi ce bordel ?! Cependant, j’avais capté que la petite louvette grise était aussi figée que moi. Et le monstre fantomatique s’approchait dangereusement d’elle.

« Maman ... »

Il n’avait pas réellement le contrôle de son corps et dans un bond il rejoignit la demoiselle.

« On décolle ! »

Je ne me savais même pas capable de sauter aussi loin. Mais nos vies en dépendaient. Je choppais Beth par la peau du cou avant de détaller comme un lapin. La fuite, ça je connaissais suffisamment. Mes muscles me brûlaient si fort, mon souffle haletant sur la nuque de la jeune louve, mes côtes qui battaient la mesure frénétique, mon cerveau embrumé par ma peur et celle de Beth, des images qui se déformaient à cause de mes pouvoirs maudits. J’avais tellement couru, je ne regardais que le chemin qui défilait sous mes pattes. Mon cœur battait si fort. Et c’est ainsi que l’accident se produisit. Mon visage fouetté par les ronces, je traversais une sorte de forêt morte trimballant un paquet bien lourd. Les flashs des pensées de la louvette se matérialisaient dans mon champ de vision. Si bien que je ne voyais pas vraiment où j’allais. Et là je vous laisse vous faire la scène au ralenti.
Un arbre droit devant, moi avec la petite entre les crocs, une course effrénée. C’est bon ? L’image est faite ?
Mon museau s’enfonça limite dans l’écorce et laissa une bonne marque sur le tronc et sur ma gueule. Mais le choc n’avait pas pris que moi dans l’affaire. Mon poitrail avait aussi encastré Beth dans l’arbre. Et de là, je perdis connaissance.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Esprit, es-tu là ? [Callum]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Esprit, es-tu là ? [Callum]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Monade : ou comment se torturer l'esprit avec Leibniz
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie
» « Timide ne veut pas dire simple d'esprit. »
» Esprit Servant de l'anneau
» Esprit Démoniaque || MANQUE LE KIT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: