Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Pas à pas on grandira ○ LIBRE

Aller en bas 
AuteurMessage
Cro
». Inébranlable
». Inébranlable
avatar

Féminin » Nombre de messages : 7322
» Age : 24
» PUF : Croket
» Date d'inscription : 04/08/2009
» Personnages : ___
bulletblackNOUT
☥ Doyenne Etelkrus
☥ 9 ans ½ ( 2.1.18 )
goldenrod

bulletyellowGRIMM
☥ Bêta Etelkrus & Chirurgien
☥ 5 ans ( 15.1.18 )
snow&#c9aa9c

bulletredGEB
☥ Guerrier Etelkrus
☥ 3 ans ( 25.1.18 )
chartreuse&#dfc4b4

bulletyellow PTAH ( pnj )
☥ Louveteau Etelkrus
☥ 6 mois ( 6.1.18 )

bulletblackHEEVER
❄ Maître des Rituels Raeders
❄ 6 ans ( 25.1.18 )
#07cfb6&gainsboro

bulletblackSPLEEN
❄ Médecin Raeders
❄ 1 an ( 19.1.18 )
#87dfc0&white

bulletorangeNACHOS
☀ Guerrier Etelkrus
☀ 4 ans ½ ( 15.1.18 )
#e63811&#382929

bulletblackJAGH
☣ Doyen Etelkrus
☣ 7 ans ½ ( 14.1.18 )
green&ghostwhite


» Feuille de perso'
» Points: 437

MessageSujet: Pas à pas on grandira ○ LIBRE   Dim 25 Fév 2018, 19:06


« Pas à pas, on grandira
« Nout & Grimm & Geb & Ptah & libre


Ce matin là, l'ambiance était morose au sein de la famille d'hybride. Grimm, toujours le premier debout habituellement, dormait encore dans sa tanière quand la Matriarche était partie lui secouer les puces. Il avait veillé très tard -jusqu'à ce qu'il tombe de fatigue peu avant l'aube en fait- pour attendre sa compagne absente. Exceptionnellement elle n'était pas dans la grotte qui leur servait de foyer. D'abord ravi de penser que Vinara avait pu se trouver une occupation ou des amis pour la faire sortir un peu, le Bêta avait commencé à s'inquiéter lorsque la nuit était tombé. Il avait cherché à se rassurer en se disant que peut-être sa belle mais pas douce amoureuse avait besoin d'air, il comprenait parfaitement que la situation n'était pas idéal pour elle mais ne savait pas comment y remédier. Il craignait trop que sa sauvageonne grognon ne le laisse pour un autre, plus fort, plus endurant ou moins bavard. Il avait conscience qu'elle était comme un oiseau en cage et espérant de tout coeur que la femelle était simplement partie se promener, et qu'elle allait bientôt rentrer. Éternel optimiste, il n'envisageait aucune autre possibilité. Il s'y refusait. Nout gardait pour elle ses doutes, estimant que si son premier fils ressentait le besoin de croire que la femelle ne s'était pas enfuit sans un mot, elle n'avait pas à le railler là dessus. Après tout, il connaissait sa compagne mieux que quiconque non ? Le lendemain matin donc, la femelle hybride avait été surprise de trouver le beige affalé contre l'entrée de sa grotte, a moitié endormi et le regard un peu vague. La mère força le mâle à se lever et à l'accompagner récupérer son cadet, Geb, lui aussi dans les pattes de Morphée après avoir passé sa nuit, comme toutes les précédentes, à courir les terres à la recherche d'une piste inexistante qui le conduirait sur les traces de son enfant disparu.

Il était temps que Nout s'occupe de ses garçons et leur change les idées. Elle sentait qu'aujourd'hui, il aurait tout deux besoin de leur mère, alors pourtant qu'il était désormais des adultes a peu près accomplis. Les deux frères aînés, grognons et lents comme des vieillards, ronchonnait face au sourire moqueur de leur mère. La louve crocodile plissa ses prunelles dorés et ses pupilles s'étrécirent alors qu'elle faisait s'asseoir Grimm et Geb pour aller réveiller le petit dernier. Sur les traces de ses grands frères, il avait passé la nuit -comme souvent- à faire autre chose que de se reposer correctement. Mordu d'architecture et de construction, il avait encore la truffe sur ses plans alors qu'il bavait en ronflant. D'un coup de langue affectueux, la Matriarche hybride coiffa le benjamin de la fratrie pour l'éveiller en douceur. Elle était bien moins sévère avec Ptah qu'avec ses deux frères, ce que ne manquèrent pas de remarquer Geb et Grimm, toujours de mauvais poil. Lorsqu'enfin, le jeune loup fraîchement diplômé du passage à l'âge adulte leva le museau, ses iris complètement élargies par le sommeil et le manque de luminosité, les deux aîné remarquèrent qu'au cou du plus jeune brillait fièrement un glowstick orange. Cette découverte éveilla la bonne humeur, et tout deux félicitèrent Ptah joyeusement. Nout aboya fièrement pour inviter les garçons à sortir et les quatre loups aux gènes de gavials sortirent des tanières avec le sourire : ils allaient fêter la réussite de Ptah à l'épreuve de la Renarde. C'est un regard plein de tendresse et de fierté que Nout posa sur ses trois fils, chacun disciple d'un des Dieux des Etelkrus. Grimm pour Kiro, Geb pour Aka et Ptah pour Dairo. Quelle meilleur honneur pouvait-elle espérer pour eux ? Un large sourire plein de grands crocs lui fendit la gueule alors qu'ils marchaient vers la plage, les trois frères se bousculant dans de grands éclats de rire.

Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t16989-cro-s-rp-open-o#348563
Altheda
». Débutant
avatar

Féminin » Nombre de messages : 294
» Age : 18
» PUF : Alth', Lay
» Date d'inscription : 10/01/2016
» Personnages : .

» Neït
Lazulis ♀ 5 ans 1/2
Prêtresse/Empoisonneuse

» Alys
Etelkrus ♂ 4 ans
Bêta, Disciple de Dairo

» Dean
Nakhus ♀ 1 an
Potentielle disciple de Yurai

» Milkyway
Solitaire ♂ 2 ans
Gang du goûter ♥

» Naoūt (PNJ)
Lazulis ♀ 6 ans 1/2
Combattante, Disciple de Moiro


» à venir : Niall, Thanos

» Feuille de perso'
» Points: 482

MessageSujet: Re: Pas à pas on grandira ○ LIBRE   Dim 25 Fév 2018, 20:36

La température demeurait encore assez fraîche, mais ce n’était pas suffisant pour empêcher Neït d’aller récolter des ingrédient atypiques. Ce matin-là, elle s’était rendu aux côtes de nacres, alors que la mer commençait à descendre, pour aller ramasser quelques coraux. Certains était particulièrement efficaces dans la concoction de poisons divers. La louve s’ébroua afin de décoller les grains de sables de son pelage, peine perdue et elle le savait bien. Elle appréciait peu la plage, c’était un enfer pour nettoyer sa longue tignasse et cette fois encore, un long nettoyage allait s’imposer… Un soupir s’échappa de sa gueule, manque de bol ce soir c’était la pleine lune, soit une nouvelle nuit blanche en perspective vu qu’elle devait allait boire à la fontaine d’Ao. D’humeur peu enthousiaste, la femelle mâchouilla son piercing sur la langue qui renfermait son glowstick. Dire qu’elle avait failli ne pas l’avoir, tout ça parce que à l’époque elle était trop envahie par la colère. Ce n’était pas de bons souvenirs et Neït avait maintes fois tentées de les oublier mais les paroles d’Astralys lui revenaient sans cesse à l’esprit ces derniers temps et lui rappelaient à quel point sa mère lui manquait. Grandir sans figure maternelle avait sûrement été le plus difficile, sans compter que son père avait disparu peu de temps après…

La prêtresse renifla, d’ici qu’elle ait choppé la crève y’avait pas loin avec ce fichu temps à la con ! Elle finit par poser son arrière-train sur le sol, au diable le nettoyage ! C’est alors qu’elle entendit des rires. Intriguée, elle leva la tête à la recherche de la source du dit bruit et elle n’en crut pas ses yeux. Non loin de là, chahutait trois boules de poils aux côtés d’une louve qu’elle ne reconnaissait que trop bien, Nout. C’était à peine croyable et un instant, la disciple d’Ao se demanda si elle n’était pas en train de rêver, ce qui restait de sa famille n’était qu’à quelques mètres d’elle ! Sans se rendre compte de ce qu’elle faisait, la fille de Sekmêt se leva d’un bond et fis quelques pas avant de se stopper net. Elle n’avait pas revu sa tante depuis la destruction des anciens clans et elles n’avaient encore jamais mis les choses au clair, aussi Neït devait encore être perçu comme une menace. Néanmoins la silhouette de Grimm la rassura quelque peu, lui ne l’aurait sûrement pas oublié, du moins elle l’espérait… Elle distingua les deux boules de poils qui accompagnaient son cousin et ses yeux s’écarquillèrent tandis qu’un sifflement s’échappa de sa gueule.

« — Bah dit donc Grimm, je vois qu’on a pas perdu de temps… Qui est l’heureuse élu ? Pardon je devrais plutôt dire, qui a hérité de deux mouflets de mon cher cousin ? »

C’était sa manière à elle de le saluer car après tout Grimm était le seul qu’elle connaissait vraiment, les deux autres lui étant totalement étranger. Elle posa ses prunelles sur Nout, fronçant légèrement les sourcils ignorant comment réagir face à elle, ni même comment elle réagirait. Neït détailla le plus jeune des mâles et s’aplatit légèrement au sol pour mieux l’observer.

« — T’as une sacré bonne petite bouille toi, mais tu n’as pas la queue de papa Grimm, mais plus celle… » Elle se stoppa net, restant bouche bée en comprenant. Elle jeta un coup d’œil à Nout. « Whouah mais j’en crois pas mes yeux ! On peut encore avoir des enfants à cet âge-là ?! Enfin sans vouloir être offensante c’est assez impressionnant, mais du coup l’autre queue de croco est de toi ? Bon sang mais jusqu’où s’élargira cette famille ? Je commence à avoir trop de cousins et pas assez de cousines si je puis me permettre… »

Un sourire étirait les babines de la louve, elle était si heureuse de retrouver des visages familiers, enfin plus ou moins.
Revenir en haut Aller en bas
Oysteria
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 653
» Age : 20
» Date d'inscription : 04/02/2017
» Personnages :
ÉLAINE
4 ans (13/05)
Etelkru | Alpha


ARLESTON
6 ans (27/01)
Lazuli | Combattant


BETH
1 an (18/12)
Nakhu | Adepte


MADELEINE
2 ans (23/01)
Lazuli | Combattant


MARS
2 ans (18/03)
Solitaire | Chef de gang


» Feuille de perso'
» Points: 115

MessageSujet: Re: Pas à pas on grandira ○ LIBRE   Dim 25 Fév 2018, 21:38


    Madeleine

    Il fait plutôt bon, pour un matin d'hiver tirant sur le printemps. L'eau salée n'est pas la plus agréable, mais pourtant, Madeleine s'y baigne, de temps en temps, à l'aube surtout. Il aime voir le soleil se lever le matin, étendre sur l'eau à la surface lisse ses rayons chauds et paresseux, entendre le doux va-et-vient des vagues capricieuses. Il dort, à la manière d'une baleine échouée, la truffe dans le sable, sa queue crocodilienne traîne dans l'eau, les vagues vont et viennent entre ses écailles de nacre. Il est si bien, ici, l'humidité de l'eau s'agglutine dans ses poils blancs, et la moiteur lui procure une sensation de bien-être extrême. La tête sur le sol, ses canines bien trop longues sont plantées dans le sable, à la manière d'un loup aux dents de sabre, son corps musculeux est à moitié enterré, gardant la fraîcheur du sol. Les rayons de l'astre solaire caresse son échine, il grogne à la manière d'un louveteau réveillé trop tôt, ouvre un œil puis deux, cherchant la source de son réveil. Des éclats de rire résonnent, il redresse la tête, étire son cou et mastique doucement pour soulager sa mâchoire endolori. Le goût du sable envahit sa bouche, il baille aux corneilles et regarde au loin, quatre silhouettes lupines se dessinent, taillées par le soleil du matin. Un pique-nique à plusieurs pas de lui, il lève les yeux au ciel et ferme à nouveau les yeux, profitant de l'air marin. Il a dormi ici toute la nuit, et il note mentalement qu'il recommencera, l'air y est agréable, la mer le borde, le caresse et veille sur lui. Il se lève avec douleur, surpris que la petite famille ne l'ai pas déjà remarqué, tache blanche sur fond sable. Il étire ses grosses pattes avant puis arrière, et se met à marcher vers la bande de joyeux lurons. Il les observe d'un œil méfiant, il ignore pourquoi il les rejoindrait, alors il part du principe qu'il va juste passer à côté et rejoindre les terres de sa meute pour chasser un peu ou bien pêcher.

    Marcher sur du sable lui procure un bien-être doux, ses longues griffes s'enfoncent sans demander leur reste dans les grains, sa lenteur est justifiée, et sa queue crée un léger sillon derrière lui. Il se rapproche des lupins, passe à une distance raisonnable et en les regardant par curiosité, il remarque quelque chose d'assez étonnant. Il se stoppe net, les yeux écarquillés. Une louve noire aux couleurs flashy se tient debout, une louve plus âgée semble plus posée tandis que deux mâles se chamaillent tranquillement. Mais ce n'est pas la douceur familiale de la scène qui le gêne. La louve âgée et le plus jeune mâle ont tous deux une queue de crocodile. Bien que celle de la louve soit longiligne et dotée d'un plumeau blanc au bout et que celle du louvard soit courte, elles sont toutes deux à peu près semblables à la sienne. Il s'approche, oubliant toute notion de politesse, s'arrête à distance raisonnable. Il les fixe, ce n'est peut-être pas très poli, mais il est sous le choc. Il n'avait jamais croisé quelqu'un d'autre avec cet attrait, il pensait être le seul, l'unique. Il les regarde toujours, son air hébété se lit dans ses pupilles bleus clairs. Toutefois, ni l'un ni l'autre n'est albinos, il est donc fort peu probable qu'ils aient un quelconque lien familial. Mais la question se risque. Il ne peut pas quitter la queue de la louve des yeux, il repense à sa mère, qui n'avait aucun attrait reptilien, ses cheveux noirs coupés en carré, ses lunettes de soleil rondes toujours dressées sur son museau fin et étroit. Il n'a jamais connu son père, et il avait rapidement conclu que sa mère avait fricoté avec un crocodile. Et si ces deux loups étaient sa fratrie éloigné ? Non, impossible, sa mère lui aurait dit. Il reste planté là, tel un palmier au milieu d'une plage paradisiaque, la gueule à moitié ouverte, sa lourde queue blanche ondulant doucement. Mais qu'est-ce que c'est ce bordel ? Tout à coup, il se sent minable. Son crâne rasé, ses pattes monstrueuses, ses incisives trop grandes pour sa mâchoire, alors qu'eux, ils sont beaux et surtout, ils sont une famille. Il se recule, et bredouille quelque chose, conscient de gâcher le pique-nique.

    "Je... pardonnez-moi."

    Il se retourne vivement, et continue sa progression, la tête baissée, le regard rivé sur ses pattes avant. Mais il se stoppe à nouveau, se retourne et rebrousse chemin. Il revient aux côtés de la famille épanouie, essuyant les regards interloqués.

    "C'est quoi ce bordel ?"

    Un signe du museau vers les queues crocodiliennes qui ne sont pas les siennes, puis il montre la sienne, blanche, rose sur certaines écailles, d'autres transparentes, sa queue albinos n'en mène pas large face aux couleurs dures et certaines des deux inconnus. Il reporte son attention sur les autres, ne sachant pas comment réagir. Il se sent trahi, il a envie de grogner, de les insulter mais ils n'y sont pour rien. Il les observe, conscient de passer pour un fou, attendant une quelconque réponse. Trop de questions se bousculent dans son esprit, qui sont-ils ? Que font-ils ici ? Pourquoi cette queue en commun ? Le même crocodile aurait niqué plusieurs femelles ? Impossible, un crocodile pour unique père ? Ou alors est-ce une malédiction des dieux ? Que quelqu'un calme ce crocodile.
Revenir en haut Aller en bas
Cro
». Inébranlable
». Inébranlable
avatar

Féminin » Nombre de messages : 7322
» Age : 24
» PUF : Croket
» Date d'inscription : 04/08/2009
» Personnages : ___
bulletblackNOUT
☥ Doyenne Etelkrus
☥ 9 ans ½ ( 2.1.18 )
goldenrod

bulletyellowGRIMM
☥ Bêta Etelkrus & Chirurgien
☥ 5 ans ( 15.1.18 )
snow&#c9aa9c

bulletredGEB
☥ Guerrier Etelkrus
☥ 3 ans ( 25.1.18 )
chartreuse&#dfc4b4

bulletyellow PTAH ( pnj )
☥ Louveteau Etelkrus
☥ 6 mois ( 6.1.18 )

bulletblackHEEVER
❄ Maître des Rituels Raeders
❄ 6 ans ( 25.1.18 )
#07cfb6&gainsboro

bulletblackSPLEEN
❄ Médecin Raeders
❄ 1 an ( 19.1.18 )
#87dfc0&white

bulletorangeNACHOS
☀ Guerrier Etelkrus
☀ 4 ans ½ ( 15.1.18 )
#e63811&#382929

bulletblackJAGH
☣ Doyen Etelkrus
☣ 7 ans ½ ( 14.1.18 )
green&ghostwhite


» Feuille de perso'
» Points: 437

MessageSujet: Re: Pas à pas on grandira ○ LIBRE   Dim 25 Fév 2018, 23:18

( Geb & Ptah ont normalement la queue aussi longue que Nout, les refs sont pas tout à fait exactes sur ce plan là ! ^^" )


« Pas à pas, on grandira
« Nout & Grimm & Geb & Ptah & Neït & Madison & libre


Une première silhouette vint à leur rencontre. Les trois frères, profitant vraiment pleinement de ce moment ne la remarquèrent que quand elle interpella l'un deux. Quatre paires d'yeux couleur miel fondirent sur la Lazuli tandis que Nout redressait en plus la tête, oreilles en arrières. Une vague d’inquiétude l'avait tout de suite titillée alors qu’elle reconnaissait sa nièce. Il y avait bien longtemps qu'elle n'avait pas pensé aux enfants de sa demie-soeur. Les pauvres témoins d'une après midi d'horreur. Si Grimm semblait s'en être remis relativement bien, quoi qu'il restait rapidement mal à l'aise lorsqu'une bagarre violente éclatait, la Matriarche n'avait aucune idée de comment avait pu évoluer Neït et Widar et Ace. Elle savait juste qu'Ankhti, passée disciple de la Corneille, avait pardonné son geste impardonnable et l'avait aidé à mettre au monde Geb, Nephthys et Diantre durant le début de la fin du monde. Elle ne remercierait jamais assez cette louve sage et patiente pour cette aide si précieuse d'ailleurs. Pour la première fois de son existence, la mère hybride se sentit timide et embarrassée de se montrer si heureuse et fière, en famille, alors qu’elle avait ruiné celle de sa nièce pour protéger son premier-né. Nout jeta un regard surpris à Grimm en entendant l'interpellation de la Prêtresse Lazulis. Mais ce fût Ptah le premier à répondre, un vague sourire moqueur sur les babines :

« Pour rien au monde je voudrais de ce rat de bibliothèque pour père ! »

Il était bien trop jeune pour connaître la tragédie familiale. D'ailleurs Geb ne devait pas en avoir entendu beaucoup parlé non plus. A moins que leur aîné ai jugé bon de leur conter cette morbide histoire, ils ne devaient pas comprendre l'attitude de leur mère, toujours droite et fière d'ordinaire. Seul le cadet, disciple d'Aka, sembla remarquer le trouble de sa génitrice et s'approcha d'elle, le regard curieux. Dans le même temps, le beige qui aimait tant les livres s’esclaffa à la remarque de son plus jeune frère et alla saluer sa cousine d'une étreinte furtive. Si leur relation restait lointaine, il n'oubliait pas qu'elle lui avait offert le moyen de se protéger de Widar, qui à l'époque le terrorisait, et plus tard, après la création de leurs nouvelles meutes respective, la disciple de la Dragonne l'avait soigné avec patience, lui sauvant probablement la vie au passage. Cette confiance et cette bonne humeur partagé par Grimm et Neït sembla soulager la Matriarche hybride qui inspira et s'avança lentement. Sa longue queue reptilienne dansa de droite et de gauche, signe équivoque de malaise. Mais si son fils et sa nièce avait fait la paix, alors c'était à son tour de faire un pas vers l'autre branche de leur famille. Ptah et Geb ne connaissait Neït et la saluèrent poliment en attendant les explications sur le comportement étrange de la femelle hybride.

« Tu as deux cousines, en réalité. De l'âge de Geb. Ta soeur m'a aidé à les mettre au monde. »

Répondit Nout d'une voix assurée et sereine tandis que le mentionné baissa le museau en signe de présentation. Si la pique concernant son âge avait un peu vexée la mère de famille, la légèreté de la conversation et l'attitude tout sauf agressive de Neït avait rassuré la louve-gavial. Elle se laissa même sourire. La chaleur monta jusqu'à ses prunelles dorés et enfin, elle paru presque contente de croiser sa nièce.

« Tu as tellement grandie. »

Et tu es devenue tellement jolie. Plus belle encore que ta mère. Mais cela elle ne pouvait pas décemment le dire. Pas vrai ? Grimm prit enfin la parole, afin de donner un peu les nouvelles, dans l'idée, aussi, de dissiper la gêne dans les prunelles de sa mère :

« Ahah tu n'étais pas loin, je ne suis pas encore papa, mais tonton ! Geb a été plus rapide ! »

Si la mention fit sourire Nout et Ptah, elle eu l'effet inverse sur le Guerrier qui serra les crocs. Le disciple du Grizzli s'éloigna de quelques pas pour éviter d'être désagréable. Le Bêta des Etelkrus se rendit compte, un peu trop tard, de l'effet de ces paroles pourtant anodine sur son frère. Il fit la grimace en expliquant à sa cousine la raison du malheur de Geb :

« Lüun, sa première fille, est portée disparue depu... »

Le beige à la queue courbée fût coupé par l’aboiement du jeune père. Une nouvelle fois quatre paires d'orbes dorés filèrent vers un nouvel individu. Parmi ces prunelles de miel on pouvait lire la stupéfaction chez la Matriarche, la surprise chez le disciple de l'Anaconda, la méfiance chez le porteur du glowstick rouge et l'amusement dans celui du petit dernier, adepte de la Renarde. C'était la première fois pour chacun d'eux qu'il croisait un loup aux attributs hybrides similaires à leurs gènes crocodiliens. Et vu l'hésitation du Lazuli, il devait en être de même pour lui. Tous le détaillèrent, ce loup blanc à la peau pâle et rose. Un albinos aux yeux clairs. Mais ce qui les choquait le plus c'était l'allure râblée, la queue de gavial, les écailles, les longues griffes et les larges crocs, sans compter les pupilles verticales. Mises à part les couleurs, il ressemblait beaucoup à Nout. En plus épais. Et en blanc. Très vite cette dernière avança vers l'inconnu, légèrement devant ses fils et sa nièce, instinct maternel oblige. Elle ouvrit la bouche pour parler mais l'enthousiasme de Ptah et de Grimm, fascinés tout deux par leur ascendance reptilienne la prit de court parce qu'ils s'exclamèrent en même temps que c'était une coïncidence aussi étonnante qu'étrange, mais que c'était vraiment cool. Le Bêta des Etelkrus, hésita une seconde pour continuer -il était le plus haut gradé, mais sa mère avait toujours autorité sur lui et Geb se posait a son tour en protecteur-.

« Exactement ! C'est quoi ce bordel ? Vous ressemblez plus à ma famille que moi ! C'est fascinant, votre mutation génétique est équivalente à... »

Il réfléchit une seconde tout en souriant, cherchant dans es souvenirs d'Historien.

« Mon arrière-grand mère ! Je crois... »

Nout donna un petit coup sec sur la cuisse de son aîné du bout de sa queue écailleuse pour le faire taire. Ce dernier sursauta.

« Pardonnez mon fils, il semble oublier que la moindre des choses seraient de nous présenter. »

La Matriarche fit les gros yeux à Grimm, qui afficha un air embêté. Il oubliait parfois l'importance des conventions sociales.

« Je m’appelle Nout. Et voici... »

Chacun des trois fils se présentèrent docilement. L'aîné, Grimm, en souriant, le cadet, Geb, en s'asseyant toujours suspicieux, et le petit dernier, Ptah, vraiment amusé par la situation.

« Je pense que nous sommes d'accord pour dire que nous sommes ravis de rencontrer un autre hybride ! »

« Carrément ! »

Renchérit Ptah en balançant sa queue reptilienne de droite et de gauche. Les mutations de la famille étaient bien moindre que celle du Lazuli, à force de dilution génétique, et cela le rendait plus incroyable encore aux yeux des hybrides. Quatre paires de pupilles fendues, étrécies en de très fines lignes dans un océan d'or liquide, fixèrent l'albinos avec fascination mêlée d'excitation. Ils n'étaient pas les seuls !

[/size]
Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t16989-cro-s-rp-open-o#348563
Altheda
». Débutant
avatar

Féminin » Nombre de messages : 294
» Age : 18
» PUF : Alth', Lay
» Date d'inscription : 10/01/2016
» Personnages : .

» Neït
Lazulis ♀ 5 ans 1/2
Prêtresse/Empoisonneuse

» Alys
Etelkrus ♂ 4 ans
Bêta, Disciple de Dairo

» Dean
Nakhus ♀ 1 an
Potentielle disciple de Yurai

» Milkyway
Solitaire ♂ 2 ans
Gang du goûter ♥

» Naoūt (PNJ)
Lazulis ♀ 6 ans 1/2
Combattante, Disciple de Moiro


» à venir : Niall, Thanos

» Feuille de perso'
» Points: 482

MessageSujet: Re: Pas à pas on grandira ○ LIBRE   Sam 17 Mar 2018, 07:51

L’Etelkrus semblait quelque peu gênée et un instant, Neït se demanda si s’était sa présence qui l’offusquait. À moins que cela ne lui rappelle de mauvais souvenirs, mais la prêtresse trouvait cela mérité. Toute sa vie, la violence de ce combat l’avait hanté, avant de constater que cela avait détruit sa famille que jusque alors, elle avait crût parfaite. Aussi, Nout méritait également de subir quelques tourments, ne serais-ce que pour comprendre ce que la descendance de Sekmêt avait vécu et le poids qu’ils avaient eut sur les épaules en ne possédant plus aucune figure maternelle ou paternelle. Un sourire moqueur étira les babines de la prêtresse en entendant la remarque du plus jeune de la bande. Il faut dire qu’avoir un raton-laveur de géniteur ça devait pas être marrant, d’ailleurs, cela ne devait sûrement pas être facile pour se trouver une compagne dans les pages de vieux livres… Bien que cette idée l’amusa quelque peu au final… Neït remarqua facilement les signes de malaises de sa tante qui s’approchait d’elle et de ses enfants. La louve pouvait parfaitement comprendre pourquoi, après tout une partie d’elle avait voulu la tuer durant une longue période et Widar avait longtemps tourmenté Grimm le jugeant responsable de la mort de leur mère. Ce qui était totalement absurde…

Les oreilles de Neït remuèrent en entendant sa tante évoquer sa sœur. Ânkhit. Depuis combien de temps leurs chemins ne s’étaient pas croisés ? Avec une certaine frayeur, la Lazulis ne put s’empêcher de se demander si sa sœur était encore en vie… Leur famille était tellement dispersée et détruite, comment savoir si les membres de la fratrie avaient survécu ? La gueule sèche, Neït hocha doucement la tête, se rappelant que sa sœur le lui avait confié, certainement pas à Widar en tout cas… Les sourcils de la prêtresse se froncèrent un court instant néanmoins Grimm fut plus rapide et prit la relève dans le dialogue interpellant quelque peu la louve.

« — Whouah le petit caïman est tellement plus jeune… difficile de croire qu’il est parent avant nous, ça ne nous rajeunit pas ça Grimm… »

Neït ne pouvait qu’admirer son jeune cousin qui avait déjà fondé sa propre famille, même si cela lui paressait tellement tôt. Il n’avait pas encore eut l’occasion de faire toutes les expériences nécessaires qui l’aurait conduit à prendre une décision aussi importante que celle de former son propre nid. La prêtresse remua doucement sa queue nattée en voyant l’effort que c’était pour Geb de supporter d’entendre parler de sa fille disparue. Elle n’était certes pas mère, mais Neït savait ce que ça faisait de perdre un être qui nous était cher.

« — La petite reviendra, l’avantage dans cette famille, c’est que nous sommes tenace...»

Elle fut interrompue par un nouvel arrivant, qui possédait les attributs reptiliens de Nout ainsi que des deux petits derniers. Neït s’approcha également en reconnaissant Madde, un membre de sa meute avec qui elle n’avait encore jamais conversé. Certes, de loin, elle avait remarqué sa particularité mais cela ne l’avait pas autant intriguée qu’aujourd’hui. Elle leva un sourcil en entendant Grimm parler d’arrière-grand-mère, bon sang même-elle ignorait de qui il s’agissait et lui sortait ça comme ça ! C’était comme si il avait un arbre généalogique sous le nez avec la représentation de chacun des membres… Neït écouta les membres de la troupe de Nout se présenter, avec une bande pareille, les Etelkrus devaient être sacrément envahis… La prêtresse posa son arrière-train au sol en jetant un coup d’œil à Grimm, ils restaient les deux seuls de la troupe à ne pas posséder de queue reptilienne.

« — On peut dire que tu tombes à pic Mister noix de croco !»

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pas à pas on grandira ○ LIBRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pas à pas on grandira ○ LIBRE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: