Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Take on me [Nòtt]

Aller en bas 
AuteurMessage
Dee
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 710
» Age : 22
» Date d'inscription : 02/01/2015

» Feuille de perso'
» Points: 38

MessageSujet: Take on me [Nòtt]   Lun 26 Fév 2018, 16:40

Cette grande loi d'attraction qui suspend le monde à sa place, l'use et le ronge dans un désir sans fin; chaque planète charrie ses misères en gémissant sur son sort. Quand tout s'était endormi dans des immobilités lourdes, dans des silences morts, les étoiles apparaissaient en haut plus éclatantes que dans aucune autre région du monde ; la rougelande. Àa la couleur noir du ciel, il aurait été impensable de se dire que c’était ici que tout allait commencer. Amon compris que c’était là que ça se tenait, l’enfer. Il ne voyait qu’une lueur rouge, fauve, ininterrompu, avec des paroxysmes qui le portait pourtant toujours un peu plus loin, en quête de ces petites morceaux de métal en fusion sur le voile du ciel. En est-il que cet endroit n’avait pourtant pas plus de valeur que d’autre, mais elle lui redonnait des forces. Ses belles lèvres brunes, à demi ouverte frémissaient. Probablement due à la chaleur humide de son corps et au froid du dehors, qui c’était de nouveau empêcher de passer aux travers de la nuit, sans problème. S’il était évident à voir, malgré la noirceur, Amon était blême et les yeux caverneux, il ne savait pas trop ce qu’il ressentait mais il était bein heureux d’avoir enfin retrouver un peu de joie. Quiconque retrouverais sa famille depuis longtemps abandonner, ne serait pas heureux ? Mais il était dépité, car il ne savait pas. Et il se sentait purement mentir de dire qu’il s’en sentait inonder et il y avait tellement de monde….Tellement de neveux, de nièce, de petit-petit neveux, de nouveau cousin qu’Amon ne savait plus trop ou donner de la tête, mais il y avait là, un amour qui ne savait mentir. C’était la même amour qu’Amon avait ressentit avec son ancienne famille. «Touchez mes mains, je brûle, je suis rouge, n’est-ce pas ?

Il prit familièrement un bout d’herbe rouge entre ses crocs avant de continuer à marcher, à la dérober, tel une ombre noir sur fond noir. Il ne fit pas attention aux voix qui parlait au fond de ses oreilles. Ce fut une honte pendant un certain temps, de rester là, mais Amon c’était habituer à se réfugier dans la présence de sa sœur lorsque tout était plus difficile. Comme son père avant lui, malgré la haine, malgré les morts, les douleurs et l’envie de mourir, Amon avait toujours eu le courage pour les demoiselle. Quant au courage moral….si supérieur à l’autre, la fermeté du brun n’était pas tant plus admirable….Il finis par soupirer, après s’être silencieusement coucher au pieds d’un grand saule, dont le murmure lugubre dansait aux travers de ses créneaux. Il ferma doucement les yeux, embrassant le plus étroitement possible, l’univers autour de lui avant d’ouvrir les yeux de nouveaux alors qu’une odeur beaucoup plus familière, fragile et chétif s’insinua. Il se releva avec rapidité. Au-dessus du bruit des autres organes, il était surtout assourdi par son cœur, qui sonnait des volées de cloche dans chacun de ses membres, jusqu’au bout de ses griffes. Il s’appuya un instant sur le tronc avec de glisser doucement dans la pante, son cœur battant dans ses cuisses, dans ses flances, dans ventre, et toujours un peu plus fort. Ses griffes sur le sol résonnère comme le grincement d’une horloge. Il n’était plus certains si c’était le bon moment, mais il fallait bien quelque imbécile dans ce monde. Il finit par s’avancer au flanc de la jeune femelle qui lui arrivait tout juste au ras de son ventre et regarda au loin en tenant un silence démodé. Il savoir comment la jeune femelle se sentait. Il savait que son existence était compliquer et malgré ses secrets, il se souvint de la douce voix de sa sœur qui ne parlait qu’en angoisse et il se souvint lui avoir répondu : Qu’est-ce qu’un peu de vide et de poussière aux travers des milliers de cœur dans le monde ? Il finit par tourner son regard de reptile sur la jeune femelle, sans dureté.

- Si l'on t'a donné une voix et un coeur et des larmes, c'est qu'il y a des êtres au monde qui attendent de toi que tu leur donnes le goût de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Eryldis
».New'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 20
» Age : 24
» Date d'inscription : 24/02/2018
» Personnages : ~

» Nótt
Ethelkru - ??? - 1,5 ans
Disciple de Dairo
66cc00

» Shu
Nhaku - Adepte - 1 an
Disciple de Yurai
993399

» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Take on me [Nòtt]   Sam 03 Mar 2018, 11:22

Cette nuit là la femelle aussi frèle soit-elle se baladait. Du moins c'est que tous auraient pu penser mais en réalité elle vagabondait, tout comme son esprits avant elle. Le ciel était sombre, noir et dégagé, avec par ci et là des éclats de lumière comme un appel à la tendresse et à l'amour. Ce ciel si immensément grand et au dessus de tous. Il était un peu comme la louve, vide et seul, sans aucun réel but dans la vie si ce n'est celui de traîner avec lui toutes les faiblesses du monde ... Nòtt ne savait que faire, elle marchait sans but, elle avait même finit par arrêter de penser complètement, laissant ainsi son esprit aussi vide qu'une marre sans eau. Mais elle n'avait pas prévue que l'eau coule et ruissellent de ses billes colorés en un torrent de lave qui vint lui brûler la gorge. Son ventre était noué et elle avalait sa salive pour se retenir d'exploser. La situation actuelle pour la jeune louve devenait longue et insoutenable, comme une mort lente et inévitable. Sa vie était comme une punition, un échec, elle était sans cesse en train de tousser ou de renifler, tout cela n'était qu'une habitude dans sa vie. Même la nuit elle ne pouvait plus dormir correctement, réveillée par ses quintes de toux. A tel point que la femelle n'osait plus dormir avec tout le clan, elle préférait s'éloigner chaque nuit pour ne déranger personnes avec ses petits soucis. Avec un peu de chance le sommeil l'emportera un jour...

Elle finit par arriver dans la rougeland, une terre étrange avec de l'herbe aux couleurs de l'automne, même si en ce moment il n'y avait plus tellement d'herbe à cause de la neige. L'hiver était un supplice pour elle, il fallait faire attention à ne pas tomber encore plus gravement malade, car le moindre choc thermique, le moindre microbe ou même virus, lui serait fatale. Elle ne voudrait pas être une source de malheurs pour sa famille, elle qui était déjà un si grand boulet que ses parents devaient traîner à chacun de leurs pas. La femelle était là assise au milieu de la nature sauvage, les quelques bruits d'insectes autour d'elle étaient rassurent, ils lui montraient qu'elle existait encore. Elle entendit un autre bruit étrange et en tournant la tête elle vit apparaître une ombre noir dans la nuit, c'était Amon, un de ses oncles. Il était gentil avec elle, même si Nòtt le trouvait parfois étrange elle aimait bien être en sa compagnie, comme elle aime juste être avec du monde et se sentir exister. Malheureusement à cause de ses allergies et autres maladies presque chroniques désormais, plus personne n'ose réellement venir vers elle. Il s'approcha tandis que Nòtt sentait son regard doux se déposer sur elle. Elle n'osa pas le regarder préférant voir l'horizon noir et sombre.

- Si l'on t'a donné une voix et un coeur et des larmes, c'est qu'il y a des êtres au monde qui attendent de toi que tu leur donnes le goût de vivre.

C'était très philosophique, la louve de sable ne savait pas réellement à qui il pouvait s'adresser car pour le moment personne n'avait eut l'air d'avoir besoin d'elle ... Sauf sa soeur, malheureusement Nòtt ne fut même pas capable de l'aider, de la chercher, c'est bien là la preuve que cette charmante louve au corps frêle et sans vie est une incapable. Personne n'as besoin d'elle dans se monde, mais pourtant le monde la torture pour le garder en vie et observer la joie des autres ...

- Alors j'aimerais bien savoir qui m'attend. Peut être qu'il est déjà trop tard pour lui ... ou elle.


Elle insista profondément sur le "elle" faisant ainsi référence à sa pauvre soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Dee
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 710
» Age : 22
» Date d'inscription : 02/01/2015

» Feuille de perso'
» Points: 38

MessageSujet: Re: Take on me [Nòtt]   Dim 04 Mar 2018, 04:19

She was broken, but never hopeless; alone but never lonely. Her eyes reflected pain but projected courage. She was a beautiful paradox.

Le sentiment de protection était un sentiment qu’Amon trouvait éphémère. Il trouvait stupide les gens qui cherche à se créer un bouclier, car nous ne sommes protégé rien. Depuis déjà sa toute jeunesse, Amon avait toujours été proche de cette réalité. Il n’avait pas oublier que le caractère n’empêchait personne de mourir. Le vent glacial coupa son pelage, saleté d’hiver…Ses yeux sans vie regarderai en même temps que sa nièce, le point invisible qu’il avait tant regarder. Lui qui, à l’habitude n’observait jamais les paysages, son regard constamment plonger dans ses pensés….Amon leva la tête pour respirer une goulée d’air froide. Fermant les yeux, en trouvant la gueule. Il huma l’air avec finesse avant de retenir l’air dans ses poumons qui se battait avec ferveur dans sa poitrine. Il tira un peu le rideau de son foulard sur la tête de sa nièce en prétextant la protéger de quelque chose alors qu’elle lui répondit, la tête toujours ailleurs, le ton de voix toujours souffrant. En la regardant, il se sentit un peu unit dans une conformité de sensations qu’il n’avait jamais vraiment connu. Un sentiment qui le portait à protéger ce qu’il avait toujours ignorer. À laisser une œil sur ce qu’il n’avait jamais vu grandir. À favoriser une relation qu’il n’avait jamais développer. Amon resta sataniquement dans un silence persévéré, éprouvant une certaine gène à la proximité qu’il avait envers Nòtt. Il comprenait si bien ce sentiment….Il s’en voulait de l’entrave qu’elle semblait comprendre de sa vie et il chercha à tout vitesse une façon de l’aider à rompre cette entrave qui la retenait immobilisé, mais il ne trouva rien. Il finit par se coucher doucement à ses côtés, ses muscles tranchés par le feu, qui mitraillait sans cesse son sang. L’herbe, couché sans un bruit, sans demander de reste sous la fine couche de neige se détacha doucement de ce drapé blanc pour venir doucement s’agenouiller sur le pelage brun d’Amon. Amon et le brun d’herbe se regarderai pendant plusieurs secondes avec cette émotion poignante que le plus brave guerrier éprouve avant de donner ou de recevoir la mort, puis tout deux finirent par tomber dans d’autres oublies….Amon finit par comprendre que les paroles de sa nièce n’était rien d’autre que des idées à coucher dehors, selon son expression…il décida de se faire paternel.

-Voyons.

Amon s’arrêta, sa tête se tourna avec rapidité vers l’est ou le passage éphémère d’une étoile filante venait de déchirer l’étendu noir du ciel. Certaines étoiles semblait pâlir et il sentit que les reines de la nuit lui échappait et qu’il n’y pouvait rien…Il fit durer le silence encore un peu en traçant au sol, trois points, bien aligné.

-Sait-tu lire les étoiles ?


Le vieil oncle poussa doucement sa patte sur l’épaule de sa nièce et levant les yeux vers le ciel, pour l’inciter à regarder vers le Nord, ou se trouvait un éclat beaucoup plus brillant que les autres.

-Celle là…c’est l’étoile polaire…Elle ne bouge jamais, elle garde le passage et pourtant, c’est elle qui brille le plus, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Eryldis
».New'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 20
» Age : 24
» Date d'inscription : 24/02/2018
» Personnages : ~

» Nótt
Ethelkru - ??? - 1,5 ans
Disciple de Dairo
66cc00

» Shu
Nhaku - Adepte - 1 an
Disciple de Yurai
993399

» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Take on me [Nòtt]   Sam 10 Mar 2018, 17:28

Un silence retentit dans l'immensité de la nuit. Amon ne devait plus réellement savoir quoi dire pour réconforter sa nièce, et malgré la détresse cette dernière ne voulais pas réellement qu'on l'aide. Elle n'avait pas envie d'embêter son entourage avec toutes ses histoires, elle qui se voit simplement comme une erreur du passé. Quelque chose qui n'aurait jamais du exister, le fruit d'un pêché. Nótt était le punition divine, ses parents n'ont pas su se retenir mais pourtant elle ne leurs en veux pas. Elle se sent plutôt coupable d'être ce qu'elle est de leur rappeler aussi souvent qu'elle n'est qu'un simple échec pour la famille. Personne ne veux d'elle nul part même la solitude ne veux plus de cette louve au pelage à la teinte du sable. Cela ce comprend, La louve tousse sans vraiment s'arrêter et puis si jamais on s'attache à elle, il ne faudra pas oublier qu'un simple rhume pourra l'emporter. Elle n'a aucunes défenses face aux forces de se monde si ce n'est cette petite coquille qu'elle à créait, une petite carapace où elle se réfugie et se sent bien. Certes ce n'est pas aussi confortable que le ventre de sa mère ou la chaleurs familial, mais au moins ça l'apaise. Le vent froid et humide de l'hiver se levait petit à petit, encore une nuit glacial, une nuit emplit de crainte. La crainte de savoir si Nótt se réveillera au petit matin ou bien si elle jonchera le sol entourée d'une marre de sang ? La question n'était pas si réjouissante, mais chaque nuit avant de fermer les yeux c'était la pensée de la jeune louve, pourtant elle ne souhaitait pas la mort, elle était heureuse de vivre malgré son état de faiblesse permanent, mais elle se demandait toujours si demain les dieux voudront bien jouer avec elle encore un peu.

Son oncle observait avec elle l'horizon, c'était sûrement harmonieux de voir êtres fixer un même point. Il respira ce qui attira les oreilles de la louve pivotant sur le côté. Alors qu'elle allait lui répondre le mâle posa sur sa tête un bout de tissu comme une protection. Il avait peur être peur qu'elle attrape froid à cause du vent présent à cette veillée nocturne. Mais ce n'est pas un bout de tissu qui l'empêchera de tousser le lendemain ou bien même dans la nuit. Une fois ses paroles finit elle senti le regard du loup sur elle, un regard sûrement emplit de tendresse et d'envie de la protéger. Tout ce que la jeune femelle voulait éviter. Elle n'aurait pas du se plaindre ainsi de sa situation, elle qui d'habitude préfère ne pas trop attirer l'attention. Disons que Nótt n'aimait pas réellement qu'on s'occupe d'elle juste par pure pitié. Si la louve voulait avoir de vraies relations avec les autres membres de sont clan elle voulait que cela soit fait car on l'aime bien et non pas parce qu'elle fait de la peine.

Le loup au traces vertes acide témoignant de leurs génétique ne trouva rien à redire, il préféra s'allonger prêt de la femelle ce qui au final la réconforta. Son oncle n'était pas comme tout le monde, c'était comme s'il savait exactement ce que Nótt ressentait à chacune de ses respirations, à chacun de ses battements de cœur. Il était un confident et un pilier pour elle, la louve de sable savait qu'elle pouvait se confier à lui sans pour autant passer pour quelqu'un qui se plaint constamment de sa vie. Il fixa ensuite l'herbe tandis que sa nièce posa la tête sur ses pattes avant dans un léger soupir. La nuit aller être encore longue, mais ce n'était qu'une habitude. Puis Amon finit par parler, déposant délicatement sa patte sur sa nièce. Nótt releva la tête pour répondre à sa question tout en l'observant.

-Sait-tu lire les étoiles ?

- Non pas vraiment, mais je veux bien apprendre.
Dit-elle avant de tousser légèrement.

Elle regarda la direction indiquée par son oncle dans l'espoir de comprendre enfin sa passion pour les étoiles, peut être que si la louve avait une passion sa vie serait alors plus claire et plus facile ? Peut être que c'est même grâce à ça qu'elle pourrait trouver sa place dans le clan ?

-Celle là…c’est l’étoile polaire…Elle ne bouge jamais, elle garde le passage et pourtant, c’est elle qui brille le plus, n’est-ce pas ?

- Oui c'est vrai, on dirait qu'elle pétille de joie.
Revenir en haut Aller en bas
Dee
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 710
» Age : 22
» Date d'inscription : 02/01/2015

» Feuille de perso'
» Points: 38

MessageSujet: Re: Take on me [Nòtt]   Lun 19 Mar 2018, 15:58



Ses naseaux se dilataire en entendant sa nièce lui avouer que non. Il se tourna donc vers elle avec une lassitude qui lui était propre et tenta de ne pas se disperser dans de trop vague explication. Pour lui, il était pourtant si évident de se dilater dans le grand ciel de nuit. Sa pupille lui donnait un air terrible et impatient, comme s’il souhaitait bondir directement dans le ciel et tout lui expliquer d’un coup. Tout était devenu si opaque alors qu’Amon gravait doucement au sol, quelque trait qui se reliait avec au bout, une boule de neige. Tout était si noir et d’un tel silence qu’il se sentit se glisser dans ses pensée, quittant de plus en plus le monde dans lequel il était, emportant Nott avec lui. Ils étaient comme deux cordes inviisibles, tendues et ne savais plus où et comment il était possible de se susprendre aussi longtemps. Il finit par se tourner vers Nott, après avoir finis d’écrire sur la neige, quelques brins d’herbe rouge écarlate.

-Le ciel est une plaine brusque ou une mer sans rivage. Tout est envahi par elle, même le reflet de l’eau immobile. Elles (les étoiles) font partie du ciel, mais aussi de la terre et grâce à elle, tu sera toujours en mesure de trouver ta place dans le monde.

Amon l’invita à lever ses yeux blanc et de secouer la tête du sud jusqu'au nord.

-Chaque être vivant ressemble un peu à ce merveilleux horizon, Nòtt. Quand je suis revenu de mon voyage, il y a des années, j’ai rencontrer des gens merveilleux qui m’ont appris le pouvoir des étoiles. Il y a des années nos ancêtres croyaient que ses petites bulles de feu étaient la représensation physiques de ceux qui nous on quitter. J’ai pour mon dire qu’elles sont disponible pour nous guider dans l’environnement. Tu vois, l’étoile qui est là ? Celle qui ressemble à une petite pelle ? C’est la petite ourse. Elle marque le pôle nord. Regard ici cette fois, Orion, lui, ressemble à un sablier. Il existe pour trouver le sud.

Amon continua de lui raconter ses souvenirs pendant un moment avant de soupirer et de jeter un œil sur la voie lactée, sans rien dire. Elle avait tendance à le calmer sans trop qu’il ne sache pourquoi. Et elle était la seule chose qu’Amon ne pouvait pas calculer d’avance avec son pouvoir et dont sa malédiction ne pouvait pas lui mentir des charabias inutile. Il s’étira un moment avant de se replacer, ses pattes glisser sous lui pour les réchauffer et jeta un œil sur sa nièce. Il savait à quel point elle se sentait morte. Il savait comment elle se sentait sans valeur. Il savait qu’elle se détestait lorsqu’elle se regardait dans le miroitement de l’eau et qu’elle préférait le reflet flou qu’elle retrouvait lorsqu’elle brouillait volontairement la surface de l’eau, il s’était lui-même sentit comme ça pendant longtemps lorsqu’il avait tout quitter, lorsqu’il avait perdu Deucalion ou lorsqu’il avait mentit à sa sœur à propos de sa mort. Mais il se sentait maintenant enrôler dans sa guerre et ce, même sans le vouloir. Il eu envie de lui dire que tout ce qu’ils avaient, dans la famille, c’était des fragments pour réparer leurs choses brisées.

- La nuit, les étoiles apparaissent à l’œil nu sous la forme de points (à cause de leur éloignement) brillants de couleur blanche, parfois aussi rouge, orangée ou bleue. Elles consomment énormément d’énergie pour exister, mais elles sont magnifique et c’est ce qui fait tout leur puissance.
Il marqua une pause avant de gronder légèrement. [/b]
Il est grand temps de rallumer l’étoile en toi.
[/b]
Amon retira son écharpe complètement et la déposa sur le corps de sa nièce et lui dit de prendre soin de celle-ci, car elle était le dernier vestige de son père et de son grand-père.

-Maintenant, que connaît tu, toi, des étoiles? Des questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Eryldis
».New'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 20
» Age : 24
» Date d'inscription : 24/02/2018
» Personnages : ~

» Nótt
Ethelkru - ??? - 1,5 ans
Disciple de Dairo
66cc00

» Shu
Nhaku - Adepte - 1 an
Disciple de Yurai
993399

» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Take on me [Nòtt]   Mer 04 Avr 2018, 19:17



Take on Me



Nòtt feat. Amon


Son oncle n'était que peu expressif, il avait cependant une expression très lasse de la situation. Comme si ça nièce n'était qu'une ignorante. Pourtant Nòtt était plutôt du genre à aimer découvrir de nouvelles choses, mais disons que jusqu'à présent personne n'avait su lui parler de ces étranges points lumineux. En observant son oncle la femelle remarqua à quel point il était passionné par la nuit. Cette immensité noirâtre, aux reflets bleutés était plutôt effrayante qu’intrigante. Nòtt avait plus peur de cette solitude immense du ciel, elle ne prenait pas forcément de plaisir à plonger ses billes vertes dans le noir. Son esprit ne serait que torturé par les réflexions que la louve pourrait se faire. Au final elle serait plus triste que la normale, à toujours se remettre en question... Mais au final peut être que cette introspection pourrait lui faire du bien, lui permettre de se connaître au delà de ses douleurs corporelles.

Mais avant de réfléchir sur le sens de la vie, la femelle allait écouter son oncle lui compter les histoires de la galaxie. Il avait l'air impatient de tout lui transmettre, de lui donner tout son savoir à ce sujet et cela n'était pas pour déplaire à la fille de Korra. Le ciel était devenu plus sombre et plus noir, faisant ressortir ses billes cristallines brillantes de milles feux. Pourtant Amon ne se précipita pas dans ses explications, préférant prendre son temps. Il dessina sur le sol quelques traits du bout de sa griffe et il prit grand soin de les relier entre eux. Il déposa des petite boules de neige à chaque intersection, représentant ainsi les points lumineux du ciel. Il s'arrêta un instant comme perdue dans ses songes, avant de se tourner délicatement vers la louve pour enfin lui dire mot.

-Le ciel est une plaine brusque ou une mer sans rivage. Tout est envahi par elle, même le reflet de l’eau immobile. Elles (les étoiles) font partie du ciel, mais aussi de la terre et grâce à elle, tu sera toujours en mesure de trouver ta place dans le monde. 

Il décrivit le ciel d'une manière si douce et métaphorique que Nòtt commençait à se laisser porter par les vibrations qui émaner de ses cordes vocales. C'est ainsi qu'elle leva les yeux vert le silence, l'immensité à laquelle son oncle voulait la mener. Elle fit donc un mouvement de tête partant du sud et arrivant au nord, comme pour contempler une prairie sauvage, cherchant ainsi la première des proies.

-Chaque être vivant ressemble un peu à ce merveilleux horizon, Nòtt. Quand je suis revenu de mon voyage, il y a des années, j’ai rencontrer des gens merveilleux qui m’ont appris le pouvoir des étoiles. Il y a des années nos ancêtres croyaient que ses petites bulles de feu étaient la représentation physiques de ceux qui nous on quitter. J’ai pour mon dire qu’elles sont disponible pour nous guider dans l’environnement. Tu vois, l’étoile qui est là ? Celle qui ressemble à une petite pelle ? C’est la petite ourse. Elle marque le pôle nord. Regard ici cette fois, Orion, lui, ressemble à un sablier. Il existe pour trouver le sud. 

Amon avait un peu raison, en soit tout cet ensemble d'étoile pouvait facilement faire penser à une meute. Une grande famille. Son oncle lui expliqua les croyances qui tournait autour des étoiles, le faite que c'est petits points lumineux seraient simplement nos ancêtres. Peut être donc que tous ses grand parents sont présent au dessus d'elle à ce moment précis. Il lui expliqua que les étoiles nous guidaient à travers la nuit, lui désignant ainsi la Petite Ourse et Orion. Puis il continua de lui parler, tandis que Nòtt rêvassait à ses paroles. Puis le loup s'arrêta, soupirant, observant la voie lactée sans plus rien dire. Il avait l'air pensif, calme et apaisé. La petite louve l'observa, ce loup qui était de sa famille lui paraissait pourtant si inconnus. Il avait un certains vécu qui lui avait permis de se connaître et de trouver sa paix intérieur. Si seulement Nòtt pouvait faire de même, arriver à la paix dans son corps si frêle... Il faudra peut être qu'un jour elle parte elle aussi en voyage pour méditer de tous les sens de la vie ? Ou peut être qu'il fallait simplement qu'elle aussi elle cherche et trouve la sa source relaxante et bienveillante qui la guidera à travers les années ?
La jeune louve resta pensive un long moment sans apercevoir son oncle en train de la regarder. Mais elle fut reprise à la réalité lorsqu'il reprit la parole.

La nuit, les étoiles apparaissent à l’œil nu sous la forme de points (à cause de leur éloignement) brillants de couleur blanche, parfois aussi rouge, orangée ou bleue. Elles consomment énormément d’énergie pour exister, mais elles sont magnifiques et c’est ce qui fait toute leur puissance. 
Il marqua une pause avant de gronder légèrement.
Il est grand temps de rallumer l’étoile en toi. 

En même temps que le mâle lui parlait la femelle déplaçait son regard d'étoiles en étoiles cherchant la palette colorée qu'il venait d'énumer. Puis il s'arrêta. Nòtt laissa ses billes encore quelques instant dans le ciel avant d'être interpellée par le rale profond de la gorge d'Amon. Rallumer son étoile à elle ? Il voulait donc lui aussi que la jeune louve trouve la lumière dans le noir ? Tout comme lui se fait guider par les étoiles … C'était touchant de sa part, Nòtt aurait pu en rougir, mais son oncle ne lui laissa pas le temps. Il enleva sa longue écharpe avant de la déposer sur le dos de la louve. La femmelle fût très touchée par ce geste qui lui redonna une once d'espoirs dans ce monde. Maintenant elle fera tout ce qui est en son possible pour ne plus avoir peur, pour vivre et croquer la vie qui lui a était offerte. Mais avant tout cela la femelle prendra le temps de se poser et de réfléchir à sa vie passé et ce qu'elle souhaite pour son futur.

-Maintenant, que connaît tu, toi, des étoiles? Des questions ?



- Comment tu fais pour reconnaître toutes les formes d'étoiles ? D'ailleurs comment on appel ces formes, la pelle et tout ?

Revenir en haut Aller en bas
Dee
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 710
» Age : 22
» Date d'inscription : 02/01/2015

» Feuille de perso'
» Points: 38

MessageSujet: Re: Take on me [Nòtt]   Jeu 05 Avr 2018, 14:06

Amon ne put s’empêcher de s’abandonner, les yeux fermés, aux enchantements de sa mémoire. Il était, quelque part, comme une ombre chargée sur les sapins noirs et il voyait, toujours au-dessus de lui, ces vieilles choses qu’il aimait. Et elles, peu importe qu’elle fût éloignée ou proche, ne put ni le réchauffer dans sa chair lors des moments de crises ou les souvenirs se nourrissait de son angoisse, ni s’abriter dans des songes beaucoup moins troubler. Il suffisait qu’elle existe pour qu’il sente que sa nuit était remplie de leur présente. À cette heure-ci, au doux lever du crépuscule d’hiver, ou on sentait plus particulièrement le besoin d’avoir un gîte, de rentrer près d’un feu ou de s’abriter pour dormir, Amon lui, pouvait se contenter de se coucher, les yeux perdus dans le ciel.

Cela n’avait jamais été un mensonge, Amon avait toujours aimer l’attention, mais rien de ce qui s’agitait autour de lui ne l’intéressait, il ne voulait plus se dresser contre le monde. Il ne voulait plus se salir les pattes sur des chemins où il s’embourberait en marchant parmi les piliers qui construisait son monde. Non…Il préférait, maintenant qu’il avait vu son père de nombreuse fois en rêve et qu’il avait parlé à ses ancêtres en rêves et qu’il les sentait à présent toujours près de lui, il préféra s’écarter sur des routes ou la terre pouvait le réconforter dans ses sentiers plus solitaire. Le regard anxieux, profond, fixé sur lui lui causa une impression étrange. Qu’est-ce que ses paroles lui faisaient, à sa nièce ? Venait-elle seulement d’apprendre à admirer l’obscurité profonde avec un œil plus profond encore ? Il admira encore longtemps sa longue crinière d’un noir mat avant de pousser un bâillement. Il fit une profonde respiration, comme si l’air qu’il inhalait devait calmer ses nerfs, qu’il sentait vibrer à l’intérieur de lui. Qu’oserait-il rajouter à dire, à deux pas d’elle, devant cette foule un peu mystérieuse qui dansait, pleins de regard, de grand yeux ouverts, avides de guider et d’aider les vilains petits insectes qu’ils étaient, eux, sur terre.

-Elles sont habitués à ce regard qui enveloppe, qui pénètre, qui glisse comme les yeux d’une biche sur le visage de son prédateur, qui erre dans ses muscles, comme une main, comme un souffle…

Amon esquissa un sourire, suivit d’un léger raclement de gorge. Il ne savait pas trop comme les lui présenter comme un horizon immense à embrasser. Il n’avait pas la capacité de parler comme l’avait fait ses maitres…Et s’il avait gagner quoique ce soit de ses parents, géniteur ou adoptif, ça avait été de parler en latence, lancer des phrases couper au bistouris et désarticuler chaque mot pour en capter toute la pudeur de leur sens. Il était comme quelqu’un dont le regard n’apprécierait pas bien les distances et qui pourtant était proche de tout, en même temps. Il chercha aussi à embellir un peu la conversation en chantonnant doucement et transforma ses paroles par son toucher dans les airs.

-Une chose à mille formes et la chose vivante passe d’une forme à l’autre sous le regard qui le touche. Ce regard clair et sûr que certaines femmes de ma vie possède…tu a le même. Tu prête une attention particulière à ce qui semble avoir toujours exister comme si tout était une nouveauté et tu pardonne.

Il y avait dans le regard rapide et aigu d’Amon, une signification embusquée qui contrastait avec sa grosse voix forte et rassurante.

-Les étoiles ne souffrent pas de nos tourments. Elles ne font que survivre et se faire aimer par le regard. Celui qui sait les ressentir par l’œil, éprouvera toujours la même jouissance que les paroles d’une chanson. Toujours le regard marron et volonté, il piqua sans jalousie un peu de chaleur dans l’univers et poussa son nuage de buée sur son pelage d’un beige bien calme et uniforme. Il me semble que derrière chacune d’elle, se trouve un petit bout de destin et d’inexplicable. Trouve celle qui te plait le plus !

Le grand brun jeta un peu sur celle dont Nòtt parlait avec curiosité.

-L’étoile en forme de pelle s’appelle soit la grande ou la petite ours. Dépendamment de sa grosseur. J’ai ramené avec moi un livre qui t’apprendra à les différencier les unes des autres et ce qui est amusant avec elles…c’est qu’elles ne sont pas tous connus encore. Qui dit que demain, notre ciel ne sera plus le même et tu trouveras d’ici le prochain soir, une nouvelle étoile qui pourrait porter ton nom ? Il marqua un temps ou le mien…

Amon lui fit un clin avant de le jeter à l’horizon alors que les étoiles brillèrent de mille feux dans ses yeux, était-ce là, la maturité dont son père lui avait toujours parler ? La caresse de son regard prêtait à son silence comme un sursaut sur sa vie.

-On appel leurs formes des constellations. Cependant, mes professeurs…ceux qui m’ont appris cet art, ignorent leur nature exacte. Jusqu’ici, j’en ai répertorier une dizaine mais il y en a que je n’ai toujours pas vu. Regarde un peu ici.

Amon sortie de sa sacoche un vieux livre qui sentait la vieille bibliothèque et le sable chaud du désert et l’ouvrit avec délicatesse, du bout du museau, jusqu’à la page des constellations sur laquelle s’agissait, avec des couleurs et des lettres…plusieurs mots comme : Petit chien, persée, Orion, Dragon, Bouvier. Tous ceux-ci, sont ceux que nous avons découvert. Certains n’apparaisse que quelques jours par années alors que d’autres y sont toujours. Si tu ne sais pas lire, je t’apprendrai. C’est une sale besogne mais c’est bien pratique quand viens le temps de se faire un journal pour insulter son frère en secret, hihihi, crois moi j’ai fais ça longtemps. D’ailleurs…la petite étoile là-bas, complètement à l’ouest qui ressemble un peu à un rat (avec beaucoup d’imagination okay), c’est l’étoile Deucalion, mon frère. C’est elle qui m’a ramener à la maison lorsque j’ai perdu mon chemin il y a plusieurs années. Elles est là seulement deux mois au 4 ans environs. Je l’ai manquer une fois jusqu’à ce qu’il reviennent et me ramène ici, près de vous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Take on me [Nòtt]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Take on me [Nòtt]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: