Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 La chasse au renard | Ft. Dairo (Épreuve du Glow')

Aller en bas 
AuteurMessage
Haku
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1756
» Age : 18
» PUF : Haku, Kiwi, Hakiwi, Punkiwi
» Date d'inscription : 11/09/2015
» Personnages : ~

Hyozan

Mâle
10 ans et demi [né le 08/08/2016]
Raeder / Cannonier
Marié à Thyara <3
Gueule en #AFA6FE


Noroi
Femelle
8 ans [née le 31/01/2017]
Etelkrus / Prêtre / Glow' jaune
C'est compliqué / Bisexuelle
S'émerveille en #FEE35B


Mylo Xyloto
Mâle
6 ans et demi [né le 02/04/2017]
Raeder / Second
Célibataire / Homosexuel
S'amuse en #FABAFE


Callisto
Femelle
6 ans [née le 25/05/2017]
Lazulis / Herboriste / Glow' Bleu
Célibataire / Bisexuelle
S'exprime en #8744EA


Yogan
Mâle
4 ans [né le 23/09/2017]
Etelkru
Célibataire / ??
Grogne en #FEBB8E


Gurebi
Femelle
3 ans [née le 26/11/2017]
Raeder / Mousse
Célibataire / ??
T'agresse en #DCBEFE


Icare
Mâle
2 ans [né le 21/01/2018]
Etlekru / Louveteau
Célibataire / ??
S'intéresse en #A6C895


Sorrow
Femelle
1 an [née le 10/03/2018]
Etelkru / Louveteau
Célibataire / Pansexuelle
Blague en #CD2323


» Feuille de perso'
» Points: 526
MessageSujet: La chasse au renard | Ft. Dairo (Épreuve du Glow')   Lun 02 Avr 2018, 18:22

A travers la chaleur écrasante du jour, Icare a peiné à accédé à l'entrée qui s'enfonçait dans le sol jusqu'à la crypte de Dairo. Ses coussinets étaient trempés de transpiration et il haletait à cause du soleil qui étouffait son corps. Au fond de lui, le jeune chevalier espérait qu'il fasse plus frais au fond de cette crypte. Il ne savait pas d'où venait ce changement de climat et cette désertification des terres de Punk Wolf, mais cela ne présageait rien de bon. Les loups étaient tous en danger, mais les plus anciens loups et les louveteaux l'étaient d'autant plus. Maintenant que sa première année de vie était révolue, il pouvait acquérir son Glowstick et il avait le présentement que cela lui sera utile pour aider au mieux sa meute dans cette dure période.

Descendant lentement les marches de la crypte, le jeune loup reprit peu à peu son souffle. Le temple de Dairo semblait coupé du monde au fond de ce trou sombre, pourtant il n'avait pas peur. Le chevalier était convaincu d'avoir fait le bon choix de Glowstick. Il y a peu de temps, lui et sa sœur Lucie ont été mis au courant par Elaine de la mort de leur père. Bien sûr, c'était une idée qu'il s'était fait avec le temps, mais l'entendre dire de la bouche de Elaine lui a d'avantage fait réaliser qu'ils n'avaient plus de parents biologiques. Il a put apprendre l'identité de son père, Agravain, un chevalier arrivé sur Punk Wolf avec son frère Méléagant il y longtemps déjà. Icare s'est alors découvert de la famille un peu partout, notamment Gloriel ou même tout simplement Elaine. En menant un peu mieux l'enquête, il a même put trouver l'identité de sa mère. Némésis était son nom et, d'après ce qu'on lui a dit, c'était une pirate qui faisait partie du groupe de loups vivants sur l'Île de Morne-œil. Il fut assez surprit et fasciner de se dire qu'il avait du sang de pirate autant que du sang de chevalier ! Se dire qu'il était un hybride peu ordinaire le faisait sourire...

Et puis on lui avait dit que Agravain possédait un Glowstick orange, tout comme sa mère avant qu'elle ne devienne pirate. Icare s'était empressé de se pencher un peu plus sur la déesse orangée, révélant une fascination particulière pour cette dernière. Ainsi, parce que ses parents en étaient les disciples et aussi par sa propre volonté, il a choisit la renarde. Et le voici aujourd'hui, descendant dans la crypte le cœur battant, oubliant presque la chaleur déchirante à l’extérieur.

Arrivé en bas, il put admirer l'état des lieux et la fontaine mythique de la renarde. Cet endroit avait quelque chose de mystérieux qui ne déplaisait pas au loup au pelage marron. Il s'avança près de la fontaine, la tête haute, et s'adressa à la déesse qui gardait ces lieux.

"Salutation, dame Dairo... Je me nomme Icare, fils de Agravain et Némésis. Mes parents portaient autrefois votre couleur, c'est pourquoi j'aimerais gagner l'honneur de la porter à mon tour."


Il sentait son sang battre dans ses oreilles. Le jeune loup était très excité, mais serein à la fois. Il plaqua son aile contre lui, attendant la venue de la déesse.
Revenir en haut Aller en bas
Liliandril
».Fidel'
».Fidel'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1184
» Age : 19
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Hikotsu
& amoureuse de Roy/relation avec Skaër a déterminer
14ans ~ (Juil)
Lazuli - Combattante
Glow Bleu

Volstein
& Seul
8.5 ans ~ (Juil)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna
& amoureuse d'Astaroth
7 ans ~ (Juil)
Lazuli - Herboriste
Glow Rose

Astralys
& Célibataire
5 ans ~ (Juil)
Solitaire

Angelica
& relation libre avec Murmure
4 ans ~ (Juil)
Raeder

Lucie
& Célibataire
3 ans ~ (Juil)
Etelkrus - Louveteau

» Feuille de perso'
» Points: 703

MessageSujet: Re: La chasse au renard | Ft. Dairo (Épreuve du Glow')   Mer 11 Avr 2018, 18:56

Lucie

Lucie avait attendu ce jour depuis plusieurs lunes, mais enfin, elle se sentait prête à affronter ce qui faisait le plus peur sur punk Wolf. Le destin. Les dieux. L’épreuve du Glowstick. Elle s’était donc couchée de bonne heure, pour être forte le lendemain.

Mais la nuit se passa pas très bien. Elle ressassait ce qu’elle avait appris de Elaine, son alpha, et sa cousine récemment.
Elle avait eu des vrais parents, des disciples de Dairo. Son père était un ancien lieutenant d’un clan qui avait disparu à la mort de Chronos, du nom d’Agravain, et sa mère était une pirate à une aile, nommé Némésis. Savoir qu’elle avait vraiment une famille, et qu’elle avait des liens avec son Alpha, qu’elle avait vu comme un modèle de comportement toute sa vie l’avait rendue heureuse au possible. Et son affection pour la mer, pour l’aventure c’était également soudainement expliquée, lorsqu’on lui avait dit que sa mère était une pirate.
Le problème, c’était qu’elle avait peut-être eu des parents un jour, mais que maintenant ils n’étaient plus que poussière. Effectivement, tout en leur apprenant le couple incroyable et unique qu’avait été leurs parents, Elaine leur avait également expliqué ce dont la petite avait un peu peur. Ses parents n’était plus.
Elle avait peut être retrouvé son histoire, mais le vide parental que Stance avait tenté de combler pendant la dernière année de sa vie ne serait jamais complètement bouché. Lorsqu’elle ne savait rien de ses parents, ce vide avait été comblé par défaut, pas leur nourrice à elle et son jumeau Icare, mais maintenant qu’elle avait appris ce qu’elle était vraiment, elle se sentait très… désolée. Finalement, elle avait vraiment des parents. Mais bien qu’il en était de la biologie, elle ne pouvait les considérer réellement comme ses parents. Ils étaient donc de lointains géniteurs, dont elle aurait tellement aimé connaître l’existence plus exactement, en vivant avec eux, comme pouvaient le faire tous les autres enfants Etelkrus. Pour elle, Stance serait toujours sa vraie mère, bien que son énorme curiosité demandait à en savoir toujours plus sur ses origines.

Alors elle se réveilla pleins de rêves inquiétants, et posa son regard sur la couche de son frère… Qui était pas là. HEIN. MAIS.
Elle se redressa, et regarda autour d’elle. Il était ou ce futur-chevalier de carton ? Elle balaya l’endroit de ses yeux, avant de se rendre compte qu’elle était pas dans sa couche habituelle. Elle était dans celle de Stance, et que la tanière de son frère et elle était juste à côté. Ah.

Elle bondit dehors pour réveiller son frangin, et lui demander de venir avec elle chez Dairo, pour leur demande de glowstick, avant de se rendre compte qu’il n’était pas là. Elle fit une petite tête outrée, et se retourna. Le soleil était levé, et des loups circulaient déjà dans le camp. Dont Stance, qui parlait avec une autre louve dont Lucie n’arrivait pas à cerner le nom. Elle se recoiffa d’une patte, poussant une de ses mèches de cheveux bruns lisses derrière son oreille pour avoir la vue claire, et l’attachant grâce à une discrète barrette, avant de trottiner voir sa nourrice.

« Bonjour Stance, il est où Icaaaare ? » demanda-elle, en cachant un bâillement.
La louve verte aux bois de cerf fleuris se retourna vers la louve beige d’un air surpris.

« Il est parti au temple de Dairo ma jolie, ne voulais-tu pas l’accompagner ? Je te croyais déjà partie ! »


Lucie inspira d’un grand coup, l’air paniquée et se redressa, attachant rapidement sa deuxième mèche et remettant son pendentif droit sur son poitrail avec une grimace.

« J’y cours ! » s’exclama-elle, en tournant sur elle-même et en bondissant vers la sortie avant de revenir en arrière pour frotter sa tête poliment contre l’épaule de la nourrice couleur menthe.
« Merci Mère ! A toute à l’heure ! »

Elle prit alors le chemin du temps de Dairo, courant à toute vitesse pour rattraper le temps perdu, et en ce demandant où sa nourrice était donc partie durant la nuit, pour ne pas l’avoir trouvée dans sa couche la nuit précédente. Elle souffla un gros coup, puisant dans sa force pour allonger ses foulées, l’herbe étrangement sèche pour la saison lui battant les mollets, son regard espiègle scrutant le territoire à la recherche d’obstacles potentiellement ralentissant.

On ne lui avait jamais dit qu’il était interdit de se présenter à plusieurs aux dieux, et comme elle et son frère étaient les deux faces qu’une même pièce, avec les ailes uniques de côtés opposés et leur très bonne relation, il lui avait semblé impossible qu’elle ne soit pas là pour soutenir son frère, et qu’il ne soit là pour la soutenir. Il avait du croire qu’elle était déjà partie, ou peut être qu’il avait été tout aussi perturbé par les annonces d’Elaine qu’elle, et qu’il en avait oublié qu’elle voudrait surement venir.

Ou alors peut être qu’elle n’avait pas le droit.

Lucie vit le temple s’approcher, et calma sa course, les détroits étaient fins ici, et la chute longue, alors elle mesura ses pas, et parvint à entrer dans le temps de la déesse Renarde, pour y voir son frère, qui s’était déjà adressé à la statue.
AGHHHH elle était arrivée en retaaaaard. Elle se mesura, hésitant à rentrer et rouspéter son frère de ne pas l’avoir attendue, ou à rester ici, par respect pour son frère, qui semblait avoir déjà entamé son épreuve.
Bon. Tant pis. Elle attendrait.

Elle rentra dans le temple et s’assit à une distance tout à fait respectable de 6 mètres de son frère et de la statue, pour ne rien déranger, et attendit son tour, curieuse de comment la scène se déroulerait.
Revenir en haut Aller en bas
Dairo
».New'


Féminin » Nombre de messages : 31
» Age : 52
» PUF : La renarde
» Date d'inscription : 25/02/2012

MessageSujet: Re: La chasse au renard | Ft. Dairo (Épreuve du Glow')   Ven 25 Mai 2018, 07:25

    La Renarde avait senti une âme rentrer dans son temple, celle ci était juvénile et troublée. Certainement, un jeune loup cherchant à devenir son disciple. Elle ne tarda pas à le savoir quand celui ci s'adressa à elle. Dairo ne le fit pas attendre plus longtemps et descendit du panthéon pour rejoindre la terre des mortels. Son apparition était flamboyante, tel le phénix la Déesse apparut devant la fontaine. Nul chaleur ne se dégageait de cette dernière, il faisait déjà bien assez chaud dehors. Heureusement, le temple de la Renarde était sculpté dans le roche. Le troglodisme avait du bon !

    La divine créature posa alors ses prunelles sur le jeune mortel qui venait de l’appeler. La ressemblance était flagrante. Quand celle-ci entrouvrit la mâchoire pour commencer à parler et faire débuter l’épreuve, une nouvelle silhouette entra dans la salle du temple.

    Le frère et la soeur. La jeune louve avait un train de retard sur le mâle et au lieu de venir aux côtés de celui qui partage son sang, elle préféra attendre en retrait son tour. Dairo pouvait sentir chez la femelle juvénile une légère envie qui se mélangeait à une pointe de déception. La Renarde allait remédier à cela:

    "Avance donc mon enfant, ne reste pas dans ton coin. Je ne vais pas te manger."

    Dairo laissa la louve prendre place aux côtés de son frère puis les regarda avec tendresse.

    "Il n'y a nul doute, vous êtes bien les enfants de vos parents."

    Une pointe de nostalgie envahit la Déesse, c’était il y a si longtemps. Elle avait peine à sens rendre compte, elle sûr qui le temps n’avait pas d’effet. Agravain était un fier chevalier et un disciple admirable. Némésis était aussi une de ses disciples qui lui était cher à son coeur. Hélas, la louve avait préféré s’était tournée vers la piraterie, brisant ainsi le lien qui les unissait.

    "Bienvenue Icare et Lucie, dans le temple de la Renarde. Vous allez passer votre épreuve simultanément."

    Sur ces mots, la Déesse s’assit. Un geste anodin, mais dès que son postérieur toucha le sol la pièce fût soudainement plongée dans l’obscurité la plus totale, puis ce fût au sol de disparaître donnant ainsi aux deux loups une sensation de chute libre. Après un moment, leur descente se fit plus légère et ils finirent par regagner délicatement patte à terre. La lumière revient lentement, elle était douce et diffuse.

    Aux yeux des deux jeunes loups, ils étaient désormais seul dans une vaste pièce souterraine, au semblable contenu.

    Il n’y avait pas grand chose à l’intérieur. Une grande porte en métal dans le même style que celle des prisons, et qui était la seule sortie. Il y avait un grand tableau au mur près de la porte recouvert de petits cubes coulissants. Sur ces cubes se trouvaient des symboles étrangement dessinés, et ils semblaient complètement en fouilli.
    Une pièce manquait à ce et étrange tableau. Éparpillés dans la pièce ici et là d’autres cubes. Et enfin, au centre de la salle lévitait une jarre au dessus d’une grande vasque vide, et une plus petite en dessous, ce qui pourrait donnerait un effet de cascade si l’eau y coulait.

    La voix de Dairo prononça les mêmes mots pour chacun des deux aspirants.

    "L’épreuve est simple. Tu dois retrouver le bon cube manquant avec la bonne face et le mettre dans le tableau, puis reconstituer le dessin qui si trouve. Ce qui t’ouvrira la porte et te laissera sortir pour aller chercher ton glowstick."

    Dairo se tut et la jarre en lévitation se pencha pour déversé petit à petit un liquide lumineux orangé dans la grande vasque au milieux de la salle.

    "Une fois la grande vasque pleine, le liquide se déversera dans la plus petite puis finira par déborder et se répandre au sol. Dès que l’eau touchera le sol ton épreuve se terminera même si le tableau n’est pas fini. La petite vasque te représente. La grande vasque représente l’autre loup avec qui tu es venu. Si celle-ci se remplit trop et se déverse dans la petite, tu le condamne à l’échec de sa propre épreuve. Alors fais vite."

    S’il n’était pas assez rapide ferait échouer l’autre et vice versa. Une malice inhabituelle de la part de la Renarde, mais il s’agissait surtout d’un prétexte pour les stimuler et voir s’ils garderaient la pleine maîtrise de leurs capacités.

    Il n’y avait plus qu’à voir ce que cela allait donner.
Revenir en haut Aller en bas
Haku
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1756
» Age : 18
» PUF : Haku, Kiwi, Hakiwi, Punkiwi
» Date d'inscription : 11/09/2015
» Personnages : ~

Hyozan

Mâle
10 ans et demi [né le 08/08/2016]
Raeder / Cannonier
Marié à Thyara <3
Gueule en #AFA6FE


Noroi
Femelle
8 ans [née le 31/01/2017]
Etelkrus / Prêtre / Glow' jaune
C'est compliqué / Bisexuelle
S'émerveille en #FEE35B


Mylo Xyloto
Mâle
6 ans et demi [né le 02/04/2017]
Raeder / Second
Célibataire / Homosexuel
S'amuse en #FABAFE


Callisto
Femelle
6 ans [née le 25/05/2017]
Lazulis / Herboriste / Glow' Bleu
Célibataire / Bisexuelle
S'exprime en #8744EA


Yogan
Mâle
4 ans [né le 23/09/2017]
Etelkru
Célibataire / ??
Grogne en #FEBB8E


Gurebi
Femelle
3 ans [née le 26/11/2017]
Raeder / Mousse
Célibataire / ??
T'agresse en #DCBEFE


Icare
Mâle
2 ans [né le 21/01/2018]
Etlekru / Louveteau
Célibataire / ??
S'intéresse en #A6C895


Sorrow
Femelle
1 an [née le 10/03/2018]
Etelkru / Louveteau
Célibataire / Pansexuelle
Blague en #CD2323


» Feuille de perso'
» Points: 526
MessageSujet: Re: La chasse au renard | Ft. Dairo (Épreuve du Glow')   Dim 03 Juin 2018, 13:20

[A éditer]

Icare n'attendit pas très longtemps avant de voir apparaître devant lui la divine renarde. Elle était flamboyante, bien plus qu'il se l'imaginait. Sa chevelure orange flottait et brillait de mille feu, elle apparaissait encore plus belle que l'Etelkru l'avait imaginée. Il s'inclina avec respect tandis qu'une odeur familière, très familière, lui chatouilla les narines. Puis lorsque la déesse s'adressa à un loup derrière lui, Icare jeta un regard par dessus son épaule. Sa sœur Lucie se trouvait à quelques mètres de lui, lui ayant probablement couru après. Il lui lança un sourire ravi, un peu honteux de ne pas l'avoir prévenue de son départ en sachant pertinemment qu'elle voulait l'accompagner. Enfin, le principal est qu'elle était venue malgré tout, de toute façon il savait qu'elle ne lui en voudrait pas.

Lorsque Dairo mentionna leur parents, les yeux d'Icare se sont illuminés. Elle se souvenait donc d'eux ! Le chevalier avait envie de lui poser des dizaines de question à leur propos mais il se retint. Là n'était pas le sujet, il devait se concentrer sur son épreuve avant toute chose.

Alors ils allaient passer leur épreuve en même temps ? Icare n'eut pas le temps de réagir que la lumière disparut, puis le sol, les entraînants dans une chute vertigineuse . Le jeune loup secoua les pattes dans tous les sens comme s'il espérait agripper quelque chose, mais rien. Au final, leur chute s'est ralentie jusqu'à les faire flotter gentilement jusqu'au sol. Autour d'eux, rien n'était pareil. Une grande pièce isolée, une seule porte fermement close, un étrange tableau, des pièces éparpillées au sol et une vasque surplombée d'un vase au centre de la pièce. Les instruction étaient simple : reconstituer le puzzle avant que le liquide ne coule au sol.

Icare se tourna vers sa soeur, prêt à agir.

"Bon, pas de temps à perdre ! Je propose que tu rassemble les pièces pendant que j'essaye de déchiffrer le puzzle, qu'en penses-tu ?"
lança-t-il en balayant la salle du regard.

Sans plus attendre, le loup à aile unique s'approcha du puzzle et commença à l'examiner. Il y avait beaucoup de pièces mais pour l'instant, rien ne pouvait l'aider quand à ce qu'était censé représenter le dessin. Il bougea quelques pièces à tâtons sans vraiment trop savoir ce qu'il faisait, juste pour se familiariser avec le puzzle.

Ça n'allait pas être simple.

Il jeta un coup d'oeil par dessus son épaule pour voir la vitesse à laquelle la vasque se remplissait. Pour l'instant, rien d'alarmant, mais il ne fallait pas trop se relâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Liliandril
».Fidel'
».Fidel'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1184
» Age : 19
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Hikotsu
& amoureuse de Roy/relation avec Skaër a déterminer
14ans ~ (Juil)
Lazuli - Combattante
Glow Bleu

Volstein
& Seul
8.5 ans ~ (Juil)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna
& amoureuse d'Astaroth
7 ans ~ (Juil)
Lazuli - Herboriste
Glow Rose

Astralys
& Célibataire
5 ans ~ (Juil)
Solitaire

Angelica
& relation libre avec Murmure
4 ans ~ (Juil)
Raeder

Lucie
& Célibataire
3 ans ~ (Juil)
Etelkrus - Louveteau

» Feuille de perso'
» Points: 703

MessageSujet: Re: La chasse au renard | Ft. Dairo (Épreuve du Glow')   Dim 08 Juil 2018, 18:31

Musique ~


Lucie

La jeune louve brune, jais et or vit la figure rousse de la déesse Dairo apparaître devant eux et ses yeux turquoises s'agrandirent, impressionnés par cette lueur divine qui s'émanait de la Renarde. Elle leva ses oreilles, sa gueule légèrement entr'ouverte, ses yeux brillants. Lorsque la divine lui demanda de s'avancer, elle fit plusieurs pas en avant, puis jeta un regard fier mais amusé à son frangin. Haha, j'espère que tu ne te croyais pas partir tout seul affronter la déesse, j'suis venue t'embêter !

Elle fit sa fière, debout sur le bout de ses doigts, pour paraître plus grande qu'elle ne l'était, figure menue de femelle sur laquelle on passait trop vite le regard, à laquelle on n’accordait pas plus d'intrigue que l'histoire farfelue de ses parents. Petite qui avait tellement plus a donner, et à monter au monde qui l’entourait.

Ses yeux suivirent la déesse, avant que soudain, elle ne disparaisse. Et soudain, tout disparut autour d’elle.
Lucie baissa ses oreilles, s’accroupit un peu et commença à montrer des crocs, fouettant l’air de sa queue. Que se passait-il donc ?
Et là, avec un bruit de trappe, un claquement, le sol sous ses pattes disparut, et avec un hurlement de frayeur, Lucie se rendit compte qu’il n’y avait plus rien à quoi s’accrocher. Elle cria, tentant d’étendre son aile, dans un réflexe de survie qui ne servit à rien. Le poids de son coté droit ne la fit que tourbillonner dans sa descente, alors elle ferma les yeux, pour ne pas trop avoir le tournis, ses cheveux lui fouettant le visage alors qu’elle plongeait vers les profondeurs de la terre.
Mais plus elle tombait, moins elle tombait. Lentement, elle retrouvait un semblant d’équilibre, elle tombait plus lentement, pour enfin toucher le sol de ses deux pattes arrière, puis se réceptionner avec ses pattes avant, pour finalement se retrouver debout, dans une pièce inconnue.

Respirant toujours profondément à cause de la panique que lui avait causée cette chute soudaine, elle regarda autour d’elle, essayant de reprendre es esprits. Que c’était-il passé, par tous les dieux ? Un instant elle avait été prête à passer son épreuve, et maintenant, elle était tombée quelque part qu’elle ne connaissait absolument pas.
Les yeux de la jeune louve scrutaient ce qui l’entourait, sa respiration se calmant, ses mouvements se faisant moins pressés et paniqués. La pièce était des plus étranges. Lucie ne pouvait pas déterminer quelle en était la forme, car ses parois, si elle en avait, s’effaçaient dans le noir. Et pour une louve qui avait peur du noir, ce n’était pas rassurant du tout. Elle avala sa salive, et continua de faire le tour de la pièce du regard. La lumière ne venait pas d’une source identifiée, elle était juste…. Là. Et au centre de la pièce lévitait quelque chose de tout à fait surnaturel ; Une jarre, et par-dessus, une énorme vasque, tous les deux vides. C’était de la que semblait venir la lueur.
Le regard turquoise de la louve passa dessus, avec un léger froncement de sourcils, alors qu’elle essayait de comprendre comment ces deux entités pouvaient tenir comme ça, en l’air, sans support visible, et elle s’approcha tentativement, ses muscles bandés, prête à bondir en arrière si quelque chose n’apparaissait. Mais de la où elle était (assez bas, sa taille ne lui faisait pas de cadeaux), ca ne semblait être rien d’autre que une jarre et une vasque.

Elle tourna la tête, plissant les yeux pour mieux voir autour d’elle, et dans le noir des parois, elle aperçut quelque chose qui brillait légèrement, reflétant la lumière faible émise par la jarre. Elle avala sa salive, et recula un peu, retrouvant la lumière de la jarre. Elle n’avait pas du tout envie d’aller dans les profondeurs sombres, surtout pas vers quelques chose qu’elle ne pouvait pas distinguer. Il n’y avait pas d’odeur, autre que celle du renfermé, et la pierre, de l’humidité. Mais Lucie avait une grosse peur du noir, pas le noir de la nuit, illuminé d’étoiles, mais le noir d’une cave, d’une mine. Un noir impénétrable.

Elle leva sa tête vers la jarre et une voix retentit.
Et soudain, Lucie comprit. Ce n’était pas un piège planté là pour l’empêcher de devenir disciple de Dairo. C’était une épreuve. C’était son épreuve, pour avoir un glowstick.

Alors que la voix de la déesse rousse retentissait dans la grande pièce souterraine, la jeune louve agita ses oreilles. Un liquide se mit à couler de la jarre vers la vasque, et Lucie baissa ses oreilles. Si elle n’était pas assez rapide, Icare échouerait son épreuve. Si elle n’allait pas trouver ce tableau, dans le noir, son frère n’aurait pas son glowstick.

Lucie baissa ses oreilles, et avala sa salive.
La voix de la déesse se tut, et alors qu’elle n’avait pas encore fini de résonner dans la pièce, Lucie s’était retournée vers les profondeurs sombres de la caverne, s’accroupissant tellement qu’elle en avait presque le ventre par terre. Elle baissa ses oreilles et avala sa salive, puis souffla lentement en fermant les yeux.

De toute évidence, il fallait faire vite, mais elle ne pouvait pas trop se précipiter dans le noir, sans commencer à paniquer. Pourquoi avait-elle peur du noir, à vrai dire ?

Lucie inspira profondément par la truffe, et expira par la gueule. Le noir était horrible, il englobait des loups entiers, et les faisait disparaître pour toujours. Mais pourquoi ? Elle le pensait avec chaque once de son corps, que le noir l’engloberait, et la volerait à son frère.
Son frère, où était-il !? Dans la confusion la réalisation, elle avait oublié celui après qui elle avait courru pour passer son épreuve avec lui. Icare, où était-il donc ? Elle regarda autour d’elle. Et son regard tomba sur la jarre. Sur les vasques. Non. Elle devait réussir pour l’empêcher de rater. Donc ils ne pouvaient pas être ensemble.

Elle rassembla ses pensées, son regard retrouvant le noir.
C’était la nuit, c’était la nuit, dans une grotte sombre, que ses parents avaient disparus de sa vie. Et elle ne les avait plus jamais revus. Lucie posa une patte en avant, et mit son poids dessus, s’avançant un peu vers la prénombre. C’était le noir qui lui avait pris sa vraie famille, et elle avait toujours associé ça avec la perte, la tristesse, la douleur… L’orphelinat. Elle passa sa patte gauche devant la droite, se tirant vers sa peur, comme si celle si la repoussait avec un souffle paralysant. Mais maintenant c’était différent. Elle devait affronter le noir, elle devait le faire. Le faire pour son frère. La louvette fronça de ses sourcils et marcha vers la pénombre, et plus elle s’approchait, plus elle y voyait. Son pelage entier était hérissé de l’effort que cela lui prenait d’aller tâter dans la pénombre.
Son frère avait besoin d’elle maintenant. Ses parents la regardaient d’en haut, ainsi que Dairo, et elle devait y arriver.

Alors la louve prit une grande inspiration, et s’avança dans le noir, ses yeux plissés, cherchant le puzzle qu’il lui fallait résoudre. Lucie avait toujours aimé les charades, les jeux de l’esprit ; alors celui-ci ne devrait pas lui poser plus de problèmes que ça. C’était trouver la pièce manquante dans le noir qui allait se révéler compliqué. Elle reconnut que qui avait luit dans le noir, tout à l’heure, comme était une énorme porte de fer. Elle continua à chercher, et tomba presque de suite sur le tableau.

Elle se redressa sur ses pattes arrière, se faisant un peu plus grande, pour le juger. Il était fait de cubes, mais il n’avait aucun sens, un vrai bordel ce tableau. Elle posa une patte avant sur l’un des cubes, et sa patte, ainsi que cube, glissa vers le côté.

Les yeux de la jeune louve s’illuminèrent. Elle savait quoi faire.
Elle commença à bouger les pièces, pour faire correspondre les lignes arquées, comme tracés dans la pierre avec un épais feutre à encre, les lignes étaient fines par moments, épaisses à d’autres, et il suffisait de voir là ou pouvaient correspondre deux bords de cube. Lucie commença à glisser les cubes, trouvant les paires, comprenant de plus en plus vite ce qu’il fallait qu’elle fasse. Celui-ci, épais, avec l’autre épais, ah non pardon sinon l’autre bord ne correspondrait pas à celui-ci. Ce n’était pas facile, mais heureusement qu’il manquait une pièce, sinon elle n’aurait pas pu les déplacer du tout. Enfin, elle eut l’impression qu’elle avait tout lié logiquement… Mais le tableau était tellement grand, qu’il était dur de comprendre ce qu’il était vraiment.
Elle pencha la tête, il lui fallait une pièce avec un trait épais, qui rejoignait deux bords … et d’autres petits… Hmmm.
Elle se retourna, inspira un grand coup, puis bondit vers les tas de cubes, jettent tous ceux avec des traits fins, prenant son courage à quatre pattes pour fouiller dans le noir, dans les endroits sombres, les craquements dans les murs, et elle avait un tas conséquent de cubes qui pourraient, hypothétiquement, rentrer dedans. Et ils rejoignaient bien les deux lignes, mais elle n’arrivait pas à voir quel sens avait l’image d’ici.

Elle jeta un regard en arrière vers la vasque, mais elle ne pouvait voir d’ici comment ça se profilait. Elle avait fait aussi vite qu’elle pouvait, mais elle ne savait pas comment choisir… Et soudain elle sembla s’illuminer d’une idée, et elle bondit aussi vite qu’elle pouvait de l’autre coté de la pièce, pour regarder le dessin de loin.

Et alors que de près, les lignes continues et les arabesques n’avaient aucun sens, d’ici, elle voyait très bien ce que représentait le tableau. Un renard, enveloppé de fumée, qui bondissait hors d’une jarre, d ans un style plein d’enroulements des traits sur eux-mêmes, comme des coquilles d’escargot. Et la dernière partie qui marquait, c’était le fond de la jarre.

Lucie releva ses oreilles, ravie, et bondit vers son tas de cailloux. Cherchant, fouillant, sortant deux ou trois cubes. Mais aucun ne correspondait.

Lucie, après sa troisième tentative d’ouvrir la porte sans succès, retira la pièce, le cube, et jura, avant de re-traverser la pièce pour regarder le dessin en entier. Pourtant c’était bien ça, un renard enveloppé de fumé qui sortait d’une jarre avec des signes divins, elle ne s’était pas trompée.

Elle baissa ses oreilles. Elle était certaine qu’elle n’avait pas la pièce dans son tas de cubes aux lignes épaisses, et ce ne serait certainement pas un cube avec une ligne fine. Elle regarda autour d’elle, désemparée. Pourtant elle avait fait tout le tour de la pièce, tous les endroits sombres qui l’effrayaient, en avait-elle raté un ?

Lucie regarda la vasque. Presque remplie, prête à faire perdre son frère. Prête à se déverser dans l’autre vasque.
Elle baissa ses oreilles, regardant autour d’elle. Qu’est ce qu’Icare aurait fait à la place de Dairo ?

Lucie ne pouvait pas faire semblant de savoir ce qu’il se serait passé dans l’esprit de la Renarde. Mais son frère et elle faisaient souvent des jeux comme ça. Des jeux ou l’un d’entre eux cachait un truc à l’autre, et, avec des indices plus ou moins faciles à comprendre et bien dits, l’autre essayait de retrouver son truc.

Lucie fronça des sourcils en regardant le tableau, puis, rapidement, tendue par le manque de temps, regarda la grande jarre qui déversait son liquide. Et ils étaient identiques. Jusqu’à la dernière arabesque divine, ils étaient complètement pareils.

Ah mais quel piège rusé, elle ne pouvait réussir sans faire échouer son frère…  Si elle brisait la jarre la grande vasque déborderait. Et son frère perdrait. Lucie n’allait pas laisser cela arriver. Il fallait trouver un moyen.

Mais tiens,  le liquide décomptait son épreuve. Alors si elle était sortie, si elle était dehors, le liquide s’immobiliserait, non ? Et la grande vasque ne se déverserait pas. Et de plus, si elle visait bien, la plupart du liquide ne tomberait pas dans la vasque en dessous du goulot, mais sur le sol, et prendrait plus de temps à l’atteindre.

Lucie réfléchit un très court instant. Est-ce que c’était un risque qu’elle était prête à prendre ?

Elle inspira un grand coup. Oui. Elle croyait profondément en Dairo. Elle n’aurait pas fait une épreuve dans laquelle la seule solution était de faire perdre son frère. Alors Lucie se détourna de la jarre, attrapant un cube solitaire durant sa course, pour prendre tout son élan, bondir sur la paroi de la grotte, et pousser fort dessus, se projetant vers la jarre. Elle fit un mouvement de tête en bondissant, lâchant la pierre qui, quelques secondes avant elle, frappa la jarre, l’éclatant. Et devant ses yeux un autre cube apparut, couvert de motifs divins, avec une forme de fond de jarre. Et alors qu’elle était en plein bond, Lucie referma les crocs dessus.

Elle tomba de l’autre côté, enfonça le cube dans l’ouverture du tableau, et bondit par la porte qui venait de s’ouvrir d’un grand fracas, la lumière de l’autre coté l’aveuglant, alors que derrière elle, un énorme bruit d’éclaboussement se fit entendre.
Et haletante, La louve beige reprit sa respiration, ses yeux plissés à cause de la luminosité qui contractait trop avec la pièce sombre d’auparavant.

Elle avait fait tout ce qu’elle pouvait, elle espérait juste qu’Icare n’en paierait pas le prix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chasse au renard | Ft. Dairo (Épreuve du Glow')   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chasse au renard | Ft. Dairo (Épreuve du Glow')
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasse au renard à travers la ville! [Libre]
» Petite nouvelle du Renard
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Terres Etelkru
 :: → Falaises Littorales :: → La Crypte
-
Sauter vers: