Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 → Empreintes de folie

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
». Maître du Jeu
avatar

Masculin » Nombre de messages : 3280
» Age : 28
» PUF : Je suis le maître du jeu.
» Date d'inscription : 28/11/2010

» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: → Empreintes de folie   Jeu 10 Mai 2018, 09:31

Comme le reste du continent, malgré l’aura divine qui règne en ce lieu, l’Île aux Roses a été frappée par la sécheresse. Ce n’est plus qu’un tableau de fleurs séchées et de poussière. Une nature morte et immobile, au milieu de laquelle trône encore la lumineuse fontaine.

Vos pas vous ont guidé jusqu’ici ce jour-là, peut-être dans l’espoir de retrouver dans ces fleurs une étincelles de vie.

Mais c’est autre chose qui attire votre attention.
Au milieu de l’île, sur la margelle de la fontaine, sont dessinées des traces étranges.
Lumineuses, d’un rose pur, elles rappellent sans conteste le liquide qui s’y écoule.
L’incompréhension se mêle à une certitude glaçante.

Quelqu’un ou quelque-chose aurait-il eu le cran de bafouer la déesse en répandant le précieux liquide de sa fontaine ?
Ou pire, encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Liliandril
». Adorateur
». Adorateur
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1266
» Age : 19
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Volstein
& Seul
8.5 ans ~ (sept)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna
& amoureuse d'Astaroth
8 ans ~ (sept)
Lazuli - Herboriste
Glow Rose

Astralys
& Célibataire
6 ans ~ (sept)
Lazuli

Angelica
& relation libre avec Murmure
5 ans ~ (sept)
Nakhu en évaluation

Lucie
& Célibataire
4 ans ~ (Sept)
Etelkrus - Guerrière
Glow orange

Maria-Elena
& Célibataire
2 ans ~ (sept)
Nakhu - Louveteau

» Feuille de perso'
» Points: 63

MessageSujet: Re: → Empreintes de folie   Dim 13 Mai 2018, 11:37

Astralys

Elle avait la plus grande des chances, non seulement elle faisait une patrouille dans l’île aux fleurs dégoulinantes de romantisme écœurant, mais elle devait la faire avec une des disciples de la déesse Barbie, une louve violette à lunettes rondes, qui, au début, c’était respectueusement (et probablement timidement) tut, jusqu’à que la rouge ait le malheur de lui demander ce qu’elle savait de Moiro. Et la, la violette avait sorti un livre, presque de nulle part, et avait commencé à blablater sur l’histoire, les caractéristiques, les pouvoirs, les disciples, la coiffure, la couleur de vernis-à-griffes de ladite déesse, comme si elle avait passé sa vie à l’étudier. Et vu le look de bibliothécaire solitaire qu’avait la demoiselle, Astralys n’en doutait que trop peu.

Elle avait donc espéré changer le sujet vers Ao, déesse qui l’intéressait bien plus, mais pour l’instant, la respiration entre deux phrases ne semblait pas être un nécessité pour l’herboriste Brienna, et elle n’avait pas trop eu la foi d’en caser une.
Astralys faisait des efforts, ça, c’était clair. Dans les vieux temps, elle aurait déjà baffé l’insupportable intello, et lui aurait rappelé qu’elles n’étaient pas la pour une leçon d’histoire, mais plutôt pour vérifier le territoire, aussi asséché qu’il soit. Elle avait envie de se plaindre qu’elle ait à se coltiner cette femelle, mais elle comprenait très bien qu’une herboriste accompagnait la plupart des patrouilles en ce moment. Le climat était vraiment mal tourné, et les herboristes avaient un mal de fou à trouver des stocks, ainsi, dès qu’un guerrier, capable de défendre, se baladait dans les alentours, une herboriste suivrait pour cherche un recoin avec des plantes vivantes.

Les loups malades de crises de chaleur, de problèmes de coups de soleil et d’autres maux dus à la température devenaient de plus en plus fréquents, et les deux Lazulis restaient le plus souvent possible dans l’ombre, lorsque c’’était possible sur le chemin de leur périple.

Ce ne fut qu’en approchant l’île qu’Astralys fut enfin laissée en paix. L’herboriste venait de prendre une inspiration douloureuse, en laissant son regard tomber sur l’île. Même de loin, elle faisait pitié. Les fleurs semblaient sèches, mortes, tuées, et l’odeur agréable (bien que trop sucrée et agaçante aux yeux d’Astralys) habituelle qui émanait des plantes avait disparu. Même la courte étendue de mer qui séparait habituellement l’île des terres avait disparu, la mer ayant régressé sur plusieurs dizaines de mètres, laissant les couches de sel sur les berges. Il était maintenant facile d’atteindre l’île à pied.

La rouge grogna un coup, puis entama une route rapide, dans l’espoir de retrouver de l’ombre au plus vite de l’autre coté, peut être dans le temps de la déesse rose.
Les dieux ne leur avaient pas fait signe encore, sur le devenir des terres, avec cette désertification soudaine. Et surement la disciple de Moiro voudrait lui en toucher deux mots. Astralys, elle, aspirait encore au glowstick, et elle espérait que les dieux ne prendraient pas des vacances rafraîchissantes d’ici là.

Brienna


Son regard d’or s’emplissait de douleur, alors qu’elle s’approchait de d’île de sa déesse. Les plantes étaient mortes, l’air était fétide, et empestait le sel abandonné sur les côtes par la mer qui disparaissait lentement. Même l’eau fuyait les terres, et Brienna ne pouvait s’empêcher de se demander si les Lazulis ne devraient faire de même.
La vie ici était insupportable. Et elle pensait que si ils partaient, si ils trouvaient de nouvelles terres, peut être qu’ils s’en sortiraient mieux. Enfin, si cette sécheresse n’était que naturelle. Si c’était une espèce de malédiction, elle la suivrait partout, et il faudrait donc trouver une autre solution.

Alors qu’elle remontaient les chemins de l’île, autrefois bordées de fleurs, et maintenant exemptes de signes de vie, le regard de l’herboriste se fixa sur le temple de sa déesse. Il y avait de nombreuses lunes, elle était venue ici faire sa demande de glowstick. C’était avant qu’elle ne rencontre Astaroth, avant toute un chapitre de sa vie, tout un roman, dont les pages brulaient au soleil.

Les deux louves s’arrêtèrent soudain, un air consterné se dessinant sur leurs faces. Et la rouge guerrière bondit vers la fontaine avec un cri de fureur, accusant les loups des autres clans de blasphème, et grognant à tout va.

Brienna fit un pas en arrière, choquée par cette découverte inattendue, et bissa ses oreilles. Sa première pensée fut également au blasphème, et elle se sentit profondément blessée que quelqu’un aurait pu faire ça.
Mais en s’approchant pour observer les dégâts, elle se rendit compte que cela n’avait pas tant la tête d’un crime, que d’un message. Les trâces roses lui donnait pas l’impression d’un message empli d’haine, mais plutôt d’une signal d’attention, d’un message écrit à leur égard. Ce qu’elle avait prit pour des traces de griffes, ressemblaient plus aux arabesques des écrits des temps anciens.

La violette souffla un instant.
« Demoiselle Astralys calmez vous, je crois pas que ce soit un blasphème, regardez, c’est presque comme si on nous avait laissé un message, qu’en pensez-vous? »

Brienna se tourna vers la rouge en parlant, et rencontra un regard partagé entre la fureur un l’incompréhension.
« Tsss, pépette, personne ne laisse des messages avec le liquide d’une fontaine divine, personne n’oserait tremper la patte dedans, été c’est pas comme si les dieux nous laissaient de emails quand y’a un problème. On devrait rentrer et dire tout ça à Morrow de suite. » grogna la guerrière.

Brienna fit la moue : Non seulement al louve était entêtée, mais elle l’avait apostrophée d’une manière très peu respectueuse, et elle ne pensait pas un seul instant à Anastasia (sa sœur adoptive) lorsqu’il en venait aux Alphas, mais seulement à la figure rouge, et proéminente du clan. Habituée à un certain langage et un certain respect, Brienna semblait contrariée, et s’assit, pour regarder dans son livre sur Moiro.
Est-ce que ces traces lui disaient quoi-que ce soit ? Estce que Astralys, dans toute son ironie, avant eu raison ? Est-ce que la déesse rose leur avait laissé un message ?

La guerrière grogna de frustration.
« Ehoh, on à pas le temps de lire un bouquin là, faut qu’on rentre et qu’on mette les gens au courant ! …. Grrrrrr, au pire t’sais quoi, reste ici, moi j’vais chercher des gens plus futés »

Brienna hocha la tête, complètement ailleurs, à essayer de comparer les traces lumineuses à des écrits, inquiète.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 5054
» Age : 23
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Roy
12 ans (23/08)
Lazulis - Herboriste
Vert
(+1 Rajeunissement)

Karigan
9 ans (11/08)
Etelkrus - Garde
Orange

Athelstan
8 ans (14/09)
Etelkrus - Garde
Rouge

Azkaban
5 ans (14/08)
Solitaire

Bree
6 ans (21/09)
Lazuli - Herboriste

» Feuille de perso'
» Points: 500

MessageSujet: Re: → Empreintes de folie   Jeu 24 Mai 2018, 07:36

    Une autre silhouette arriva sur ces entrefaits. Bien que son visage n'en montrât rien, le loup fut surpris de trouver déjà deux de ses congénères au coeur de la Roseraie intemporelle. Les fois où il s'y était déjà rendu, les lieux avaient été désert de toute présence lupine. Roy n'était pas spécialement un loup à aller prier les divinités chaque jour pour qu'elle rendent son existence meilleure - il avait déjà parcouru une bonne partie de ladite existence, et qui n'avait pas été des plus agréables, ce qui avait sans doute chargé son esprit d'une point de scepticisme - mai l'Île aux Roses avait la particularité d'héberger un nombre étonnant de plantes qui se trouvaient rarement ailleurs sur le continent. Une sorte de jungle à la végétation bien particulière et qui constituait un trésor pour ses sens affûtés d'Herboriste. En temps normal du moins, car la chaleur terrible qui s'était abattue sur leurs terres, les loups tombaient comme des mouches. La famine s'était installée, tous étaient de plus en plus faibles. Et les guérisseurs avaient de plus en plus de mal à garder tout ce joli monde sur pattes.

    Et pourtant, la saison la plus chaude n'était même pas arrivée encore, si l'on en croyait l'époque à laquelle on se trouvait. De longues lunes d'une saison florissante auraient dû encore les séparer des mois de grande chaleur. La situation pouvait-elle être pire encore ? Si oui, elle finirait par les consumer tous, et il ne resterait de Punk-Wolf qu'un immense désert. Le blanc avait compté sur le printemps pour que sa compagne retrouve sourire et énergie. Elle dépérissait lentement, rongée par l'inquiétude de ne pas voir revenir leur fils Irwell de son long voyage. D'autres choses également pouvaient expliquer la tristesse qui l'avait envahie, et faisaient toujours naître chez l'herboriste une pointe acide de culpabilité. Parfois il craignait d'avoir précipité sa chute, quelques années auparavant, en lui révélant l'existence de Spleen. Lui aussi avait appris qu'elle avait des enfants déjà, très loin d'ici mais certains conçus avec un loup qu'il avait connu. Il ne l'avait jamais vraiment croisé, et il ignorait ce qui se passerait s'il le faisait. Il ne savait même pas si ledit loup avait eu vent de l'existence de la famille de la blanche avant de disparaître de sa vie.

    Perdu dans ses pensées et songeant à ce qu'il pourrait trouver sur l'île pour sauver sa bien-aimée, le blanc fut donc surprise d'y trouver déjà deux de ses congénères, Brienna et Astralys. Deux louves qu'il voyait comme fondamentalement opposée, aussi celui qui les avait assignées à la même patrouille devait sans doute avoir voulu faire un trait d'humour. Qui avait visiblement viré à la dispute car lorsqu'il s'approcha, la louve la plus sombre avait un air particulièrement agacé et faisait la morale à la seconde, qui elle regardait avec intérêt quelque-chose sur la margelle de la fontaine. Un regard aux alentours l'informa de deux choses, et aucune n'était bonne. La première était l'absence de vie sur cette île qui avait tant représenté pour son ordre depuis la création des Lazulis. Une part de lui-même se crispa intérieurement, et il sentit refaire surface un sentiment d'impuissance qui lui rappelait désagréablement les durs temps d'Everbloom. La seconde était la présence de traces colorées sur la fontaine divine, comme si quelque-chose était venu en éclabousser la pierre. Il coucha les oreilles et plissa légèrement les yeux.
    Par les Sept, qu'est-ce que c'était que ça ?

    Le liquide de la fontaine était uniquement contenu dans les glowsticks des disciples de la Tigresse. C'était elle qui les faisait naître de sa surface, aucun mortel ne le touchait. Aucun jusque-là en tout cas. Les muslces du blanc se tendirent légèrement alors qu'il balayait de nouveau les alentours du regard. Quel loup avait osé faire une telle chose ? Certainement pas un Lazuli. Un solitaire ? Un Etelkru ? Tous avaint pourtant bien mieux à faire que d'aller narguer les divinités en ces temps difficile ou boire et manger étaient croix et bannière.

    "Astralys a raison, ce n'est pas normal." Lâcha-t-il de son timbre grave, d'une voix basse. "Nous devons rentrer prévenir le clan."

    Il leur jeta un regard entendu, toujours habité du pressentiment qu'ils n'étaient pas seuls sur cette île.
Revenir en haut Aller en bas
Feather
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1301
» Age : 21
» PUF : Feather, Fea' ou bien Frigo 8D
» Date d'inscription : 25/07/2014
» Personnages : Quartz
Mâle
11 ans
Coursier Lazuli
Célibataire

Chulhei
Mâle
10 ans
Canonnier Raeders
Célibataire

Daehwan (pnj)
Mâle
10 ans
Médecin Raeders
Célibataire

Safran
Femelle
4 ans
Seconde (autoproclamée)
Raeders



» Feuille de perso'
» Points: 1312

MessageSujet: Re: → Empreintes de folie   Jeu 24 Mai 2018, 20:32

Les enfants de l'océan revenait toujours vers lui d'une façon ou d'une autre. De ce fait, alors que Safran avait rêvé toute sa jeunesse du continent, elle avait fini pas s'intéresser à une île. Il fallait dire aussi que les promesses n'avaient pas été tenues : les grands espaces d'herbes vertes, les forêt aux multiples arbres et les faunes qui grouillait dans ce paysage aux reliefs non usé par les vents violents de l'océan, l'eau clair des ruisseaux et la fraîcheur de l'intérieur couvert des terres, tout ça, ça n'existait pas. La jeune louve en avait été un peu déçue alors elle revenait sur de la valeur sûre.
Cette île, elle ne la connaissait pas puisqu'elle n'avait connu jusqu'alors Morne-oeil mais la jeune louve fit comme chez elle... en fait elle n'avait pas vraiment besoin d'une île pour faire ça, Safran pouvait être partout chez elle, il suffisait de s'approprier le terrain. Provocation d'adolescente ou simple folie, il se trouva que la Raeders marqua ce territoire comme étant celui des pirates sans même se poser de question mis à part une seule : est-ce que ce spot de pêche valait-il vraiment la peine qu'on le prenne ?

La chaleur du soleil et l'heure du repas qui approchait incitèrent la jeune pirate à tester le coin de pêche tout de suite. Pour tout avouer, il n'était pas très bon et Safran n'attrapa rien de plus qu'une sole qu'elle dévora en trois bouchée. Mais un Raeders avait plus d'un tour dans son sac et l'adolescente avait appris depuis longtemps que les oiseaux marins étaient souvent attirés par l'odeur du poisson. Alors elle se roula généreusement dans le reste de la carcasse, devenant une boule puante sur patte.
La jeune louve n'attendit pas très longtemps, rapidement les premiers cris de goéland retentirent dans le ciel et une nuée d'oiseaux commencèrent à un peu trop s'intéresser à la Raeders. Un autre loup aurait peut-être pris peur, mais Safran avait grandi ainsi, entourer de la mer et sa faune alors, plus pour jouer que pour fuir, elle se mit à courir sur les chemins de cette île de fleurs séchée, suivie de quelques oiseaux courageux. Une course que les meilleurs chasseurs considéreraient comme lente, par sa mal formation des pattes avant, la louve n'était pas des plus rapide mais il ne suffisait pas grand chose pour s'élever par dessus les collines.

Et il ne suffisait de pas grand chose pour trébucher. Un caillou mal placé, le soleil dans les yeux, ou la surprise de voir d'autres canidés ? Qui sait quel en était la cause mais Safran se ramassa, trébucha sur ses propres pattes sur encore quelques mètres non contrôler avant de s'écraser en face de trois adultes inconnus à l'odeur indéchiffrable à cause de la sienne.
Loin de perdre la face, Safran releva rapidement la face, relevant son chapeau de ses yeux d'une patte avant de prendre une position parfaitement détendu, couchée au sol avec un grand sourire.

« Bonjours les autochtones, ça roule ? »


Désolé mon Capitaine, c'était une faute professionnel assez risible mais on faisait tout pour garder la face.
Revenir en haut Aller en bas
Liliandril
». Adorateur
». Adorateur
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1266
» Age : 19
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Volstein
& Seul
8.5 ans ~ (sept)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna
& amoureuse d'Astaroth
8 ans ~ (sept)
Lazuli - Herboriste
Glow Rose

Astralys
& Célibataire
6 ans ~ (sept)
Lazuli

Angelica
& relation libre avec Murmure
5 ans ~ (sept)
Nakhu en évaluation

Lucie
& Célibataire
4 ans ~ (Sept)
Etelkrus - Guerrière
Glow orange

Maria-Elena
& Célibataire
2 ans ~ (sept)
Nakhu - Louveteau

» Feuille de perso'
» Points: 63

MessageSujet: Re: → Empreintes de folie   Mar 29 Mai 2018, 13:29

Astralys

Elle allait tout juste se retourner pour rentrer et abandonner la pouf violette dans son coin, lorsque soudain, un autre Lazuli entra en scène. Blanc de la truffe aux griffes, Astrays le reconnut comme un herboriste, probablement poto de ladite pouf-lavande. Elle n’en connaissait pas grand-chose sur lui, a part quelques rumeurs qu’il avait autrefois été un chef pas très concluant.

Heureusement, il était de son avis, et la rouge se retourna vers la louve à lunette avec un air exaspéré.
« Eh, poulette, il est d’accord avec moi alors on s’bouge et on y va, ca s’trouve celui qui a fait ça est toujours ici, et pour oser bafouer une fontaine, j’crois que taper sur 2 ou 3 Lazulis ça lui ferait pas froid dans le dos, alors BOUGE. » grogna-elle.

Et alors que la violette semblait changer d’avis, l’air toujours sceptique, une autre présence se révéla. Une présence qui déplut nettement plus à la rouge que le mâle de neige. Une solitaire, et de plus, une pirate.
Sincèrement, Astralys n’avait rien contre les solitaires en soi, et encore moins contre les Raeders, mais depuis qu’elle était devenue Lazuli, sa loyauté allait directement aux 2 Alphas, mais surtout aux 3 dieux de son clan, et la possibilité que cette p’tite gamine ait bafoué la fontaine de Moiro était trop importante pour que la guerrière rouge ne fasse que chasser la jeune louve.

Astralys bondit donc sur la petite alors qu’elle finissait à peine sa phrase, et tenta de lui boucher la sortie, tout en l’immobilisant.
« Ecoute pirate en carton, c’est toi qui à touché à la fontaine de Moiro ? Réponds vite sinon j’t’assure que tu vas rouler. En pièces détachés. » grogna-elle, ses crocs à découvert.
Loyale, mais pas très diplomate. Astralys ne faisait jamais les choses à moitié, et elle n’hésiterai certainement pas à détacher les parties moins utiles du corps de la petite, si elle ne lui répondait pas, ou si elle avouait au crime.

Brienna

Elle commençait à se dire qu’Astralys avait peut être raison, cherchant mais le trouvant pas. Ces marques semblaient bel et bien n’être rien d’autre que des éclaboussures. Et si c’était le cas, ça vouait au blasphème. Encore.
Après les Precursors, encore un autre qui désirait blasphémer les temples des dieux ? Ou peut être juste Moiro ? Non, surement pas ? Est-ce qu’il existait des loups avec un dent contre sa déesse. Brienna baissa les oreilles, en élevant ses yeux vers la statue, qui s’était animée le jour de sa demande de Glowstick. Moiro, que sais-tu ? Que voudrais-tu qu’on fasse ?

Et soudain, Roy, et autre Herboriste, arriva, regardant le marques, puis déclamant qu’il fallait absolument rentrer pour avertir les Alphas. Elle soupira, jetant un dernier regard à sa déesse, puis se leva. Elle avait peut être eu trop d’espoir, mais elle ne voulait tellement pas un nouveau conflit des dieux, comme elle en avait connu, petite. En fait, elle ne voulait pas de conflit du tout.

Soudain, une petite boule de poils brune roula jusqu’à eux, se recoiffa de son chapeau, et sourit joyeusement. Brienna allait tout juste sortir un ‘awwwws’ lorsque la guerrière rouge bondit sur la jeune avec un grognement sauvage. Brienna chouina, et se couvrit les yeux de ses pattes. Oh non, elle ne voulait pas voir ça ! Elle ne voulait pas voir ça du tout !
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 5054
» Age : 23
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Roy
12 ans (23/08)
Lazulis - Herboriste
Vert
(+1 Rajeunissement)

Karigan
9 ans (11/08)
Etelkrus - Garde
Orange

Athelstan
8 ans (14/09)
Etelkrus - Garde
Rouge

Azkaban
5 ans (14/08)
Solitaire

Bree
6 ans (21/09)
Lazuli - Herboriste

» Feuille de perso'
» Points: 500

MessageSujet: Re: → Empreintes de folie   Dim 03 Juin 2018, 09:37

    La louve sombre sembla satisfaite qu'il se rallie à son opinion et lança une remarque plutôt acerbe à Brienna. Et à partir de ce moment là, les choses allèrent très vite. Une silhouette apparut soudain au détour des buissons desséchés, précédée d'une odeur qui picota la truffe du blanc au point qu'il douta un instant que ce fut un loup. Mais c'en était bien un, une même d'après l'effluve très ténu qui était perceptible - difficilement, certes, mais perceptible - sous la puanteur qu'elle dégageait. Il la jaugea rapidement du regard en retenant un mouvement de recul, et constata avec plus ou moins de surprise qu'il s'agissait d'une solitaire Raeder. Elle avait sans conteste un air à la branche familiale majeure de la troupe de Morne-Oeil avec son pelage chocolat et crème et ses cheveux foncés. Seul détail détonnant pour quelqu'un qui les avait connus, ses yeux d'un rouge profond. Il n'eut pas le temps de s'attarder d'avantage sur son apparence qu'Astralys bondissait pour plaquer l'inconnue au sol, après que celle-ci leur ait jeté une phrase totalement déplacé pour quelqu'un qui venait de se faire surprendre en territoire de meute par trois loups visiblement plus âgés et forts. Derrière, Brienna afficha un air choqué et laissa échapper un petit couinement. Et avant que quiconque d'autre n'ait eu le temps de réagir, un cri puissant résonna dans le lointain.

    Roy tourné légèrement la tête, les oreilles redressées. Jamais il n'avait entendu pareil bruit, et pourtant il avait connu le vacarme de la colère de Cronos, les rugissements presque non lupins des terribles soldats Precursors, les cris tordus des mutants d'Everbloom. Mais celui-ci était grave, roulait dans l'air avec un écho comme s'il venait de terres bien trop lointaines pour être normalement perceptible. Une ombre passa dans le regard clair de l'Herboriste et ses muscles se tendirent imperceptiblement. Un frisson parcourut son échine alors que le cri s'éteignait à l'horizon, les laissant dans le terrible silence qui était devenu caractéristique des terres depuis leurs désertification progressive. Les oiseaux avaient depuis longtemps arrêté de fêter l'arrivée du soleil, devenu leur plus grand prédateur.

    En quelques pas, il gravit l'une des petites buttes qui entouraient le centre de l'île pour jeter un oeil à l'horizon, mais rien n'y était visible. Mais il gardait au fond de lui le pressentiment que quelque-chose ne tournait pas rond. Le bruit venait du Nord, peut-être de la Plaie du Monde ou plus loin même, des terres Nakhus. Quoi qu'il en fut, il fallait tirer ça au clair. Il baissa les yeux en contrebas, où se trouvaient toujours les trois femelles dont l'intruse. Il lui suffit de croiser brièvement leur regard, aucun mot n'était utile.
    Ils devaient y aller.

    Sans plus réfléchir, le blanc s'élança en direction du bras de mer par lequel il atteindrait au plus vite la côte, puis les terres du continent. Les yeux étrécis, ses longs cheveux traçant une comète blanche derrière lui, il fila en direction des terres de Yurai.
Revenir en haut Aller en bas
Feather
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1301
» Age : 21
» PUF : Feather, Fea' ou bien Frigo 8D
» Date d'inscription : 25/07/2014
» Personnages : Quartz
Mâle
11 ans
Coursier Lazuli
Célibataire

Chulhei
Mâle
10 ans
Canonnier Raeders
Célibataire

Daehwan (pnj)
Mâle
10 ans
Médecin Raeders
Célibataire

Safran
Femelle
4 ans
Seconde (autoproclamée)
Raeders



» Feuille de perso'
» Points: 1312

MessageSujet: Re: → Empreintes de folie   Dim 03 Juin 2018, 11:21

Safran eu à peine le temps de penser à la suite qu'un des  autochtones lui sauta dessus, les crocs dévoilé, limite à lui baver dessus avec sa tronche de chien enragé, l'agressant verbalement tout en l'écrasant. La jeune louve n'avait pas rencontré beaucoup de loups du continent jusque là et la première rencontre avait été assez positive en soit. Ceux qui venaient parfois sur Morne-oeil n'étaient pas non plus très méchants alors Safran n'avait jamais eu à apprendre à avoir peur d'eux. Mais sa meute vivait recluse sur une petite île, son père l'avait élevé avec l'idée que le continent pouvait venir les piller sans faire fit des conséquences, elle avait grandi avec l'idée d'éventuelles confrontation.

[dé]

Alors la pirate, bien loin de se laisser faire face à la louve rouge, lui balança un violent coup de patte arrière dans le ventre non sans ménagement ni en oubliant d'utiliser les griffes. Ça avait été rapide, sans grande réflexion, Safran n'était pas du genre à se laisser impressionnée par le premier venu et un entraînement quotidien de nage en pleine mer, ça se sentait dans les coups, c'était un exercice qui musclait pas mal les pattes.
Profitant de l'ouverture créée, la jeune louve roula sur le côté pour revenir debout sur ses quatre pattes, faisant un bond en arrière pour s'éloigner un peu de la boule de nerf tout en appréhendant l'éventuel prochain coup. Son pelage hérissé bien que court lui donnait tout de même un certain volume agressif, que dressée signe qu'elle ne se laisserait dominer ainsi, ses oreilles pivotèrent cependant au résonnement d'un énorme bruit sourd qui balaya le territoire. Bruit qui interpella directement le loup blanc qui après un échange de regard avec ses copines, sauta dans la mer, attiré tel un aimant vers l'origine du son.
Safran elle ne s'en préoccupa pas vraiment, des drôles de bruits venus de loin, elle en avait déjà entendu et faisant partie d'un autre monde coupé du reste, elle avait pris l'habitude de ne pas forcément s'en occuper, elle resta donc focalisé sur la louve rouge, laissant le blanc partir et la violette chouiner dans son coin.

« Je sais même pas qui c'est ton Moiro alors t'inquiète, c'est pas moi qui ait touché aux affaires de ton petit copain. »



Dernière édition par Feather le Dim 03 Juin 2018, 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
». Maître du Jeu
avatar

Masculin » Nombre de messages : 3280
» Age : 28
» PUF : Je suis le maître du jeu.
» Date d'inscription : 28/11/2010

» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: → Empreintes de folie   Dim 03 Juin 2018, 11:21

Le membre 'Feather' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Event - Attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
Liliandril
». Adorateur
». Adorateur
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1266
» Age : 19
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Volstein
& Seul
8.5 ans ~ (sept)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna
& amoureuse d'Astaroth
8 ans ~ (sept)
Lazuli - Herboriste
Glow Rose

Astralys
& Célibataire
6 ans ~ (sept)
Lazuli

Angelica
& relation libre avec Murmure
5 ans ~ (sept)
Nakhu en évaluation

Lucie
& Célibataire
4 ans ~ (Sept)
Etelkrus - Guerrière
Glow orange

Maria-Elena
& Célibataire
2 ans ~ (sept)
Nakhu - Louveteau

» Feuille de perso'
» Points: 63

MessageSujet: Re: → Empreintes de folie   Dim 03 Juin 2018, 12:46

Astralys
8 PV


Elle était penchée sur la gamine quand soudain, celle-ci bondit et lui mis un coup de patte, alors que la rouge dressait les oreilles vers la violette, agacée par tant de frousse par rapport à une petite gamine. Ça lui apprit à se moquer de ce qui est petit et mignon... et qui sent le poisson. Elle grogna furieusement en roulant sur le coté, et alluma ses pattes de feu, en se retournant vers la gamine.

OK, alors maintenant on pouvait pas lui reprocher qu'elle ne l'avait pas cherché. Elle montra des crocs avec un grognement.
"Tu es sur notre territoire, GAMINE, et si tu tiens à tes poils moches, je te propose de venir avec nous, ou d'en subir les conséquences." ragea-elle en montrant des crocs. Elle montrait souvent des crocs quand même.

Elle se rendit compte qu'elle essayait d'être diplomatique, et avec un grognement agacé, elle changea d'avis. Ah nan, c'te p'tite la SAOULAIT. Elle grogna un grand coup et bondit vers l'avant pour lui arracher la tête.
Et faillit arracher la tête à la violette.

"DAME ASTRALYS CONTRÔLEZ VOTRE TEMPÉRAMENT"
s'exclama cette dernière, prenant la rouge au dépourvu, qui freina au plus vie, consciente que les Alphas seraient pas contentes si elle réduisait la soeur adoptive de l'une d'entre elles en charpie. Elle râla, agacée, et éteint spontanément les flammes sur ses pattes, avant de grogner, et de jeter un regard courroucé à la jeune pirate. Clairement, elle la retrouverait pour se faire sa peau. Elle fouetta l’air de sa longue queue, l’enflammant pour plus d’effet, bien que c’était assez inutile, puis partit en courant après Roy.

« DEBROUILLE TOI AVEC LE POISSON PANE ALORS PRINCESSE »
hurla-elle sur la violette, furieuse que celle-ci se soit interposée.

Brienna


Elle n’avait aucune envie de voir une baston, déjà qu’elle s’était écriée d’un petit cri en voyant la jeune louve donner un coup de patte à la rouge (bien que celle-ci le méritait amplement), et elle vit la rouge changer d’avis, et de passer de la diplomatie à l’attaque, avant de bondir entre elles avec un cri furieux.

Sa voix était bien plus aigue que celle de la guerrière, alors elle avait moins de force et d’effet, mais la rouge freina quand même, et se détourna furieusement, pour lui crier dessus en partant.

La violette fit la moue, puis se tourna vers la jeunotte.

« Je suis désolée demoiselle, mais tu es sur les terres de Lazulis, la meute des dieux de l’intelligence, du charme et de la détermination, et de plus, tu es dans une des fontaines sacrées. Les loups gardes t’auraient assommée, et emmenée en prison, et Dame Astralys est … pas patiente … »
finit-elle, de nouveau avec une moue.

Pas patiente, c’était gentil encore.
« Nous devrions, partir, cela sent le danger, par ici, et de plus, quelqu’un à touché au liquide de la fontaine, ce qui est très dangereux, cela rends les dieux furieux… Nous devrions partir. De plus, il semblerait que quelqu’un ait trouvé un cerf, si j’ai bien entendu. Et un cerf, c’est pas mal à manger. » remarqua-elle à voix haute.
Elle secoua la tête.

« Tu es une pirate hm ? Je ne vais pas te forcer de venir avec nous, mais je te préviens de ne pas revenir ici. Certains loups sont gentils avec les étrangers, d’autres beaucoup moins, et nous avons pour ordre d’escorter tout loup étranger hors du territoire. De manière plus ou moins… forcée … Je n’aimerais pas pour toi que tu retombes sur la dame Astralys, elle est pas très sympa. »


Brienna agita ses oreilles, puis tourna la tête vers les taches rouges et blanches qui s’éloignaient. Elle souffla un coup, puis sourit à la gamine. Brienna aimait les enfants, et elle pensait d’ailleurs sérieusement à en avoir avec son chéri, et cette jeune miss était courageuse et mignonne, deux choses que Brienna ne croyait pas du tout avoir.

Elle se détourna, et partit en courant également. Dans l’éventualité ou c’était vraiment un cerf, elle aurait peut être bien à manger, pour la première fois depuis des lunes. Alors elle laissa la petite, et partit vers la source du bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Feather
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1301
» Age : 21
» PUF : Feather, Fea' ou bien Frigo 8D
» Date d'inscription : 25/07/2014
» Personnages : Quartz
Mâle
11 ans
Coursier Lazuli
Célibataire

Chulhei
Mâle
10 ans
Canonnier Raeders
Célibataire

Daehwan (pnj)
Mâle
10 ans
Médecin Raeders
Célibataire

Safran
Femelle
4 ans
Seconde (autoproclamée)
Raeders



» Feuille de perso'
» Points: 1312

MessageSujet: Re: → Empreintes de folie   Lun 04 Juin 2018, 23:20

La rouge commença à s'enflammer... littéralement et bien que ça surpris un peu Safran sur le coup mais rapidement elle passa au dessus de ça. Elle connaissait l'histoire de ces loups qui gagnait des pouvoirs via les dieux et puis, hé, sa famille se transformait en être à demi aquatique à l'âge de huit ans, un petit briquet sur patte c'était pas plus extraordinaire que ça.  Safran n'était pas forcément une très bonne combattante, elle avait même tendance à préférer éviter une confrontation inutile mais là l'autre l'avait directement agressé et la jeune pirate n'était pas une couard ! En fait oubliez ce qui a été dit plus tôt, Safran trouvait souvent une excuse pour rendre une confrontation utile et justifiée, elle n'évitait pas tant que ça le combat au final.
Mais la confrontation n'eut pas lieu grâce à la miss violette qui s'interposa. Agacée mais abandonnant, la rouge partie faire trempette à la suite du loup blanc, laissant la douce et la pirate en tête à tête. Une fois la rouge suffisamment éloignée pour ne plus être un danger direct, Safran s'offrit une détente, étirant ses pattes avant, cul en l'air avant de remonter le tout pour finir sur les pattes arrière tout en écoutant d'une oreille la miss violette.

Elle était plus polie que son amie rouge en tout cas et elle lui offrit même un petit cours sur sa meute, la présentant tout en la mettant en garde contre les loups moins patients comme Damas Stralys, sérieusement c'était quoi ce nom à coucher dehors ? Comme elle finissait de s'étirer, la jeune louve écouta un peu moins bien l'histoire avec les dieux pour ne pas dire qu'elle n'écouta rien du tout.

« Intelligence, charme et détermination... ça fait pas un peu présomptueux comme description de meute ? »

La modestie tout ça ?  
Dernière mise en garde, petite insulte masquée envers probablement l'autre rouge puis se lança également à la suite des deux précédents loups sans plus de cérémonie. Hé bien, pour de féroces autochtones qui gardent leur fontaine à la mord-moi-le-nœud, il suffisait d'un bruit pour qu'ils abandonnent toutes charges. Si Safran s'en contrefichait au début, le fait que les trois loups se soient précipiter aussi vite à l'origine du bruit attisa sa curiosité alors elle finit par elle aussi se diriger dans cette direction.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: → Empreintes de folie   

Revenir en haut Aller en bas
 
→ Empreintes de folie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La folie des BAM ! [FINI]
» L’argent conduit à la folie !
» Crise de folie... |Libre|
» ~ Lorsque la folie danse la valse de la Vie ~
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: Archives Event
-
Sauter vers: