Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 The names we loose in the wind - Feat. Pearlnox

Aller en bas 
AuteurMessage
Sale Cleb'
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 177
» Age : 19
» PUF : Insurgent Soldier/Canis Majoris/ Sale Cleb'
» Date d'inscription : 18/07/2017
» Personnages : _
~ VYDAR ~
Gros ours des neiges
Mâle - Solitaire - Sans pouvoirs
8 ans (20 novembre 2017)
Bougonne en #336699

~ HOOD ~
suburban vibes
Genderfluid - Nakhu - Sans pouvoirs
2 ans (30 avril 2018)
Murmure en #6633ff

» Feuille de perso'
» Points: 20

MessageSujet: The names we loose in the wind - Feat. Pearlnox   Mer 16 Mai 2018, 21:02

Le vent aurait dû l'emporter. Loin, loin... par-delà les montagnes. Aux endroits que seuls des paires d'yeux aviaires avaient pu admirer, aux endroits peuplés de plumes perdues, de crânes d'aventuriers perdus. À ces endroits où, éventuellement, intouché des pattes de ceux qui construisent et transforment, tout retourne indéniablement à la poussière. Tranquille, en paix, la matière là-bas se repose, observant le monde de loin. Les plus hautes cimes, les arrêtes arrondies des sommets, le commencement du ciel. Caressés du bout des ailes des faucons, loin de l'agitation et des problèmes des mortels terrestres. C'est là que le vent aurait du entraîner Hood avec lui.

Ses quatre yeux fermés, le loup sentait le vent gonfler ses pâles cheveux, danser son capuchon derrière sa tête. La caresse était rude, trop chaude. L'air empli de poussière se logeait douloureusement dans les narines, piquant, irritant. Il laissait des traces sombres aux coins des yeux, asséchait les gorges et les poumons. Pour plusieurs, la Vallée des Murmures, autrefois verdoyante, magnifique, gorgée de l'eau cristalline d'un ruisseau ondulant en son cœur et du chant paisible des oiseaux sauvages, s'était transformé en un troublant creux de désolation. L'herbe jaunie n'était plus présente que par rares touffes, tout le reste enseveli sous la terre sèche. Le ruisseau s'était asséché, les oiseaux tut. Si ce n'était que des longues plaintes du vent cruel, un effroyable silence avait colonisé la vallée, lourd et imposant comme le conquérant qui pille et qui brûle tout sur son passage. L'endroit aurait facilement pu être renommé la Vallée des Complaintes. L'on entendait parfois percer à travers les hurlements du vent les râles rauques des morts de soif....

Mais pour Hood, ce paysage d'apocalypse ne soulevait aucun regret, aucune mélancolie douloureuse. Le jeune loup n'avait que 6 mois lorsque la température capricieuse s'était soudainement transformé en sécheresse, ne lui laissant que quelques souvenirs flous d'enfance où les temps étaient différents. Si ces derniers étaient maintenant beaucoup plus durs, au fond du cœur du Nakhu, il y trouvait malgré tout un certain réconfort. N'était-il pas né la gueule dans la poussière ? N'avait-il pas passé toute son enfance à cultiver des amitiés arides, stériles, superficielles alors que les parents de ses amis les lui arrachaient, un par un, à cause de sa condition ? N'avait-il pas grandi en asséchant, de plus en plus, le recoin de son âme qui puisse encore éprouver de la sympathie pour sa génitrice ? Ce désert brûlant qu'était devenu toute l'île de Punk Wolf le rapprochait étrangement de ce qu'il s'efforçait d'ensevelir dans les abysses de son être, comme une projection salvatrice qu'il n'avait désormais plus besoin de traduire en mots. La nature se transformait en monstre de feu alors que lui, lui-même progéniture monstrueuse, foulait le sable et se sentait pour une fois compris.

Le brun contemplait, du haut des rebords arrondis qui entouraient la vallée, le désastre brûlé qu'était devenu la terre de sa meute. Une partie de lui enviait les tourbillons de sable qui s'envolaient bien haut dans le ciel sans taches. N'était-ce pas ce qu'il aurait du devenir ? Une poignée de particules sans nom, envolée sans que jamais personne ne le sache. Libre de toutes attaches, se laissant transporter par l'air à des lieues et des lieues de là. Le vent aurait dû l'emporter...

     
Revenir en haut Aller en bas
Noctem
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 112
» Age : 18
» Date d'inscription : 06/05/2018
» Personnages : - PearlNox-
Femelle - 3 ans (11/05/2018) - Adepte Nakhu
Célibataire et sans famille
S'exprime en #000066

» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: The names we loose in the wind - Feat. Pearlnox   Jeu 17 Mai 2018, 00:39

Pearlnox


    Le paysage complètement transformé de Punk Wolf était à la fois un grand mystère, un émerveillement face aux pouvoirs de la nature, mais aussi une réelle crainte pour les loups et les autres prédateurs qui peuplaient l'île. Les cadavres d'arbres calcinés par ce climat extrême gisaient là, tels des statues macabres figées sur place dans ce tableau fait principalement de sable. On se croirait au fin fond d'un désert, perdu en plein Sahara au milieu des mirages qui jouaient des tours à ceux qui, malheureux, voulaient bien croire leurs yeux de ce qu'ils voyaient. Punk Wolf n'avait jamais rien connu de tel... Pearl se demandait parfois ce que les dieux leur réservaient par la suite, à eux, pauvres mortels qu'ils étaient. Il était clair que certains loups naissaient plus gâtés que d'autres (ceci requiert des aléas de la vie.), et bizarrement, Pearl se considérait comme une louve plutôt chanceuse comparée à certain de ses confrères. Il est vrai que la vie n'a pas toujours été facile pour elle, mais la bleue finissait par se dire que ça aurait pu être pire. De toute façon, bien des choses l'attendaient encore en vu de son jeune âge, et même si la louve demeurait d'un calme affolant à quatre-vingt-dix pourcent de son temps, elle avait hâte de croquer la vie à plein croc et d'en profiter à sa manière. Mais dur dur de penser ça alors que la nature semble se dérober contre eux. Tout n'était plus que cendre et poussière. PearlNox semblait bien fatiguée, mais elle gardait toujours cette once d'espoir en elle qui la faisait croire aux biens faits que le temps peut apporter aux choses de la vie. Le climat ne pouvait que s'améliorer, et c'était là le seul point positif de la chose... Restait à savoir quand cela arrivera. Si ça arrive. Pearl tentait de ne pas trop penser à une autre possibilité, elle était trop optimiste pour ce genre d'effort.

    Détectant des empreintes de pas enfoncées sur cette nappe de sable et de poussière, elle se mit inconsciemment à les suivre. Les traces étaient encore fraiches et l'odeur qui s'en dégageait était à priori celle d'un Nakhu. Mais ça, elle le compris en arrivant là où le jeune loup se tenait. Droit devant elle, il semblait regarder d'un air pensif les tourbillons de sables qui s'élevaient du sol et qui s'éloignaient peu à peu de celui-ci. Alors que Pearl était plutôt perplexe quant au climat qui s'était installé sur l'île (sans autant le montrer), le jeune loup quant à lui semblait étrangement serein. Quand elle se rapprocha un peu, elle put reconnaître la silhouette du loup. Facilement reconnaissable, Hood ne passait pas vraiment inaperçu au clan et Pearl avait déjà pu le distinguer à quelques reprises sans jamais avoir fait quoi que ce soit pour aller à sa rencontre. Le moment était donc bien choisi pour engager une conversation avec lui. Il était grand temps d'en connaître un peu plus sur cet individu qui l'intriguait fortement depuis son arrivée au clan.

    - Accepterais-tu un peu de compagnie dans ta solitude ? Demanda-t-elle au jeune loup en arrivant vers lui. Quand elle fut à sa hauteur, elle le distingua brièvement pour déceler une réponse sur son visage. La louve fut légèrement confuse en voyant les quatre paires d'yeux sur le visage de son confrère, mais pour ne rien laisser paraître, elle sourit légèrement à ce dernier afin d'éviter un moment potentiellement gênant. La Bleue ne voulait en aucun cas qu'il se sente jugé par elle, car ce n'était absolument pas le cas. Pearl ne s'arrêtait pas sur l'apparence physique des autres, car bien des surprises pouvaient vous retomber dessus si vous n'aviez pas émis plus tôt la possibilité de l'existence d'une personnalité sous cet attirail de poil et de tissus.
Revenir en haut Aller en bas
Sale Cleb'
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 177
» Age : 19
» PUF : Insurgent Soldier/Canis Majoris/ Sale Cleb'
» Date d'inscription : 18/07/2017
» Personnages : _
~ VYDAR ~
Gros ours des neiges
Mâle - Solitaire - Sans pouvoirs
8 ans (20 novembre 2017)
Bougonne en #336699

~ HOOD ~
suburban vibes
Genderfluid - Nakhu - Sans pouvoirs
2 ans (30 avril 2018)
Murmure en #6633ff

» Feuille de perso'
» Points: 20

MessageSujet: Re: The names we loose in the wind - Feat. Pearlnox   Ven 25 Mai 2018, 03:48

Haut dans le ciel brûlant tournoyait une tache d'ombre. Elle n'aurait été que simple goutte d'encre parmi les aquarelles grises des nuages si le temps avait été plus beau, moins stérile, une tache parmi mille autres lorsque la vie faisait encore chanter la vallée. Aujourd'hui, cette tache était un mot noir sur papier vierge. D'autant plus difficile à manquer maintenant que les vivants se faisaient d'une triste rareté. Petit oiseau voletant et tourbillonnant sur les nombreux courants aériens, le volatile était si haut qu'il était franchement impossible d'en distinguer sa nature. Rare faucon, corneille égarée venant de l'Église en contrebas ou simple vautour carnassier attendant de trouver son prochain repas ? La dernière option était la plus plausible mais Hood se refusait d'y croire. Là-haut, l'oiseau n'était que silhouette, et tant que ce dernier ne descendrait pas, il laissait libre place à l'imagination de toutes les âmes qui le contemplait à ce moment même. Le jeune loup suivit de ses pupilles laiteuses le ballet de plumes en rêvassant. Il aimait à penser que c'était Yurai qui avait pris la forme de l'animal, Dame Corneille veillant malgré tout sur ses enfants, ses disciples. L'observait-elle en ce moment même ? Lui, rejeton mal aimé de la meute, monstre cornu aux impulsions distordues, méritait-il l'amour sage de celle qu'il servait avec tant d'ardeur ?

Le volatile disparu un instant dans la lumière crue du soleil, forçant notre jeune encapuchonné à baisser le regard. Lorsqu'il releva la tête quelques secondes plus tard, la corneille avait disparu.

Sans un mot, Hood passa quelques instants à chercher l'ombre dans le ciel trop bleu, mais celle-ci restait introuvable. Un peu déçu, il pensa avec une certaine amertume aux légendes que sa nourrice avait l'habitude de lui conter afin de l'aider à dormir quand le sevrage de drogue se faisait violent et douloureux. Il se rappelait vaguement des contes fabuleux de loups ailés amoureux du soleil et se dit que peut-être, comme le héros Icare, l'oiseau s'était trop approché de l'étoile diurne et s'y était brûlé les ailes. En ces temps de sécheresse extrême, la théorie lui semblait presque vraisemblable...

Ses pensées profondes furent alors interrompues par une voix féminine. Le vent ayant soufflé dans la mauvaise direction, le Nakhu n'a jamais senti venir cette nouvelle présence dans la vallée et sursauta donc légèrement, ses oreilles tiltant rapidement vers l'arrière.
« Accepterais-tu un peu de compagnie dans ta solitude ? »
Vint alors à hauteur d'épaules une jolie femelle toute bleue de poil. Hood se souvenait l'avoir déjà aperçue au clan, quelques fois. Elle s’appelait Pearl, ou Perle, ou quelque chose comme ça. Un nom raffiné pour un personnage à l'allure tout aussi raffiné. Loin de la monstruosité brute et basse de Hood le chien de ruelle... Ou du moins, c'était ce que notre jeune adepte pensait de lui-même.

Son premier réflexe fût un sentiment de défensive. Pourquoi venait-on lui parler, lui, junkie honteux aspirant encore plus honteusement au glowstick violet de la sagesse ? Il savait ce que les gens faisaient quand il voyait un loup dans une situation comme la sienne. Soit on en avait pitié, et parce qu'on en avait pitié, on allait à sa rencontre, pour faire face aux remords intérieurs qui vous aurait rongé si vous n'y étiez pas allés, soit on y allait tout simplement pour le spectacle. Pour voir si le monstre était aussi cauchemardesque que racontait les commères. Pour satisfaire sa grosse soif d'étrangeté, payer son ticket pour le freakshow. Son cœur se pinça un peu, mais il n'en fit rien paraître. Impassible, sans même jeter un regard à la nouvelle venue, ses quatre globes toujours fixés sur le ciel à la recherche de la Corneille Icare, il répondit d'une voix détachée :

- Curiosité ou charité ?
     
Revenir en haut Aller en bas
Noctem
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 112
» Age : 18
» Date d'inscription : 06/05/2018
» Personnages : - PearlNox-
Femelle - 3 ans (11/05/2018) - Adepte Nakhu
Célibataire et sans famille
S'exprime en #000066

» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: The names we loose in the wind - Feat. Pearlnox   Mar 29 Mai 2018, 16:50

Pearlnox

    Pearl n'allait d'habitude jamais chez les autres, c'était les autres qui venaient à elle. L'impression de vouloir quelque chose en particulier la déplaisait quand elle allait voir quelqu'un, comme si elle devait justifier son geste, son envie de parler à quelqu'un. Elle ne savait pas, ça lui prenait comme ça...
    Hood faisait partie des loups qui l'intriguait depuis toujours. Elle ne ressentait aucune peur à son égard, elle ne le connaissait simplement pas. Et c'est certainement ce que ses autres confrères auraient dû se dire quand ce dernier essayait de se faire une place au sein de la meute, quand il essayait de survivre malgré sa différence. Pourtant, il n'avait jamais fait de mal à personne, de ce que pouvait se rappeler Pearl... Peut-être qu'elle se trompait. Mais c'est ce qu'elle essayait de découvrir en allant vers ce dernier : le connaître, voir et se faire sa propre idée du loup sans ses maudits préjugés à son égard. Préjugés ? Elle était peut-être sur le point de le découvrir, ou pas. Tout dépendait si Hood était coopératif ou non.

    Pearl était restée un peu en retrait, attendant la réponse du jeune loup pour savoir si elle pouvait s'avancer plus. Comme il n'a pas répondu directement, elle ne bougea pas. Hood était sur la défensive et avait répondu par une autre question.

    - Curiosité ou charité ? demanda-t-il d'un ton très détaché. Cela ne faisait aucun doute, le loup était bien un habitué de la solitude et du rejet des autres.. C'était une bien triste façon de pensée pensa Pearl, mais justifiée quant à la situation. De toute façon, avait-elle déjà entreprit de lui parlé quand il est arrivé chez les Nakhus ? non. Elle n'avait rien fait, rien du tout. Mais même jeune, Pearl n'était pas friande des groupes de copains et des jeux que cela imposait. Elle restait déjà beaucoup dans son coin à regarder les autres faire.

    - Si je te réponds, me croiras-tu ? demanda-t-elle, toujours avec son plus grand calme. Au fond, elle ne savait pas si c'était la pitié envers Hood qui l'avait poussé à lui parler...Contrairement à elle qui, par choix, s'éloignait des autres, c'était les autres qui avaient choisi pour lui en le rejetant. En cela résonnait une forme d'injustice dont Pearl n'avait pour l'instant jamais eu conscience. Tout comme Hood, elle regarda le ciel, comme si elle cherchait quelque chose. Elle ne savait pas trop quoi dire et le silence s'installa entre les deux loups.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The names we loose in the wind - Feat. Pearlnox   

Revenir en haut Aller en bas
 
The names we loose in the wind - Feat. Pearlnox
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)
» Don't loose control [Livre I - Terminé]
» 08. Anyway the wind blows doesn't really matter to me
» Amy Wild - Firefly // If you loose yourself, your courage soon will follow
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: Terres Nakhu :: → Vallée des murmures-
Sauter vers: