Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 A Feast for Crows - [Défi RP Solo] [Découverte liée à l'event]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sale Cleb'
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 243
» Age : 19
» PUF : Insurgent Soldier/Canis Majoris/ Sale Cleb'
» Date d'inscription : 18/07/2017
» Personnages : _
~ VYDAR ~
gros ours des neiges
Mâle - Solitaire - Sans pouvoirs
9 ans (20 novembre 2017)
Bougonne en #336699

~ LYSANDRE ~
prince des roses
Mâle - Lazuli - Absorbe la douleur des autres
2 ans (19 septembre 2018)
Fredonne en #cb63ff

» Feuille de perso'
» Points: 20

MessageSujet: A Feast for Crows - [Défi RP Solo] [Découverte liée à l'event]   Ven 25 Mai 2018, 17:57


@Altaïr a écrit:
En 250 mots, ton loup Hood partira en exploration dans le Sanctuaire, à la recherche d'une salle magique dont il aurait entendu parlé à la Bibliothèque, ou par des rumeurs au sein de la meute. La situation étant critique, il compte sur la bienveillance de Yurai pour le guider jusqu'à cet endroit qui, d'après les récit, serait une sorte de petit bois souterrain regorgeant de petits animaux et au centre de laquelle se trouve une cascade qui ne s'épuise jamais. Si cette salle est une légende, les sources souterraines qui peuvent se trouver dans les tréfonds du Dédale sont en revanche un fait avéré. mais pour cela, il fait s'aventurer suffisamment loin dans les profondeurs...


Des murmures. C'est tout ce qui supportait cette petite étincelle d'espoir, celle qui brillait faiblement, imperceptiblement, presque effacée par le soleil infernal. Des milliers de murmures, soufflés du bout des lèvres par des générations et des générations d’adeptes. Des allusions éphémères, quelques illustrations bien sobres griffonnées dans les plus vieux livres de la Bibliothèque. Vous savez, les anciens, ceux qui ont la reliure rongée par le temps, les pages jaunies par les mille et une pattes les ayant effleurées au fil des années, ceux qui prennent la poussière dans le haut des étagères, dans les allées les moins éclairées - celles où fleurissent les toiles d’araignées et la moisissure -  alors que sombre tranquillement le vieux savoir dans l’oubli. Oui, ces vieux bouquins là.  Le jeune Nakhu n’ayant pas grand graine de rat de bibliothèque, ses yeux multiples brouillant quelque peu sa vue et compliquant les travaux de lecture, n’avait pas lu lui-même ces antiques ouvrages. On le regardait parfois de travers lorsque l’on savait qu’il n’était point un grand abonné de la Bibliothèque de la meute de la sagesse, mais ce que peu savaient, c’était que si Hood n’apprenait guère par le biais sacré des livres, il était d’une écoute sans pareille. Il pouvait rester parfois des heures et des heures, couché tranquillement dans un coin tranquille, les yeux fermés, à écouter. Les murmures. Les centaines de phrases, de conversations échangées entre jeunes avides de connaissances, entre anciens partageant leur savoir. Et il apprenait. Alors que tous le croyaient endormi, paressant dans le lieu peut-être le plus respecté de tout le territoire Nakhu, il apprenait.

Dans ces temps des plus durs, beaucoup se réfugiaient dans les écritures afin d’oublier la soif et la faim qui leur tenaillait le ventre. Certains s’échappaient de ce monde sec et aride qu’était maintenant devenue l’île en s’enfouissant la tête dans le papier et les contes. D’autres, peut-être un peu plus terre à terre, recherchait une solution dans l’encre répandue sur les feuilles. Peut-être y avait-il une corrélation, un cycle ? Des actes précis à accomplir, des sacrifices afin de plaire aux Dieux ? Une pénitence à purger, pour quels crimes ? Un manque de dévotion ? Tant de questions sans réponses, et pourtant, les plus grands lecteurs semblaient ne jamais abandonner. Hood écoutait, et prenait des notes. Ici et là, il avait entendu des murmures, soufflés du bout des lèvres. Des légendes d’une salle magique, bénie, reluctante de vie, d’eau, de nourriture. Un petit espoir timide qui pointait dans les pensées de certains individus. On en parlait pas trop fort, de peur de faire rire. Après tout, la magie n’existait que dans les glowsticks, non ?...

On avait d’abord refusé d’y penser, cette idée considérée comme ridicule, mais maintenant que les mois avançaient et que la sécheresse ne semblait point vouloir s’adoucir, quelques-uns commençaient à sérieusement considérer l’idée de chercher cette salle. Aventure risquée dans les tréfonds du Dédale, même les plus habitués y pensaient à deux fois avant de s’enfoncer dans les entrailles sous-terraines du labyrinthe.

Des murmures. C'est tout ce qui supportait cette petite étincelle d'espoir, celle qui brillait faiblement, imperceptiblement, presque effacée par le soleil infernal. Des milliers de murmures, soufflés du bout des lèvres par des générations et des générations d’adeptes. Des allusions éphémères, quelques illustrations bien sobres griffonnées dans les plus vieux livres de la Bibliothèque. Et maintenant, c’était ces murmures qui avaient mené le jeune encapuchonné devant l’impressionnante entrée du labyrinthe.

Les imposantes et quelque peu monstrueuses statues d’améthyste qui gardaient l’escalier de pierre projetait sur le sol d’énormes reflets violets, accentués plus que jamais alors que le soleil transperçait les figures lupines comme Hercule et les têtes de l’Hydre. Les ombres et lumières fugaces dansaient sur le visage du loup panaché alors que celui-ci marchait doucement vers l’escalier, quelques corneilles volant en cercle bien haut au-dessus de sa tête. Il s’arrêta un instant, afin de contempler les gardiens de l’endroit. D’une étonnante finesse, on aurait pu croire la pierre taillée par les Dieux eux-mêmes. Mais Hood savait que malgré la beauté resplendissante de ces œuvres d’art, leur but était bien autre que d’être seulement apprécié par tous yeux se posant sur eux.
Il s’agissait d’une mise en garde.
Bien des loups n’étaient jamais revenus des immenses corridors de ce dédale. La nuit, dans le sanctuaire des Nakhus, il arrivait parfois d’entendre des sons étranges. Des phrases, un charabia incompréhensible, des chants semblant invoquer quelque chose. Peut-être le labyrinthe transformait-il les malheureux perdus en les étranges et horrifiques hybrides que représentaient les effigies.

À cette pensée, le corps du jeune loup fût parcouru d’un frisson glacial. Il jeta un œil aux volatiles qui s’adonnait aux courants aériens au-dessus de l’immensité du labyrinthe. Il savait que ces derniers étaient probablement là en attendant qu’il se perde ou vienne à bout de force dans les corridors tortueux. Il pensa mornement qu’il ferait un bien bon repas pour les corneilles carnassières, lui et ses quatre globes oculaires. Il soupira doucement.
Il savait qu’il n’avait pas le choix. Son avenir, l’avenir de la meute, peut-être même l’avenir de tous les loups de Punk Wolf reposait sur l’existence de cette salle. Si elle existait réellement, la sécheresse ne poserait plus problème. Plus personne ne mourrait de faim. Plus personne ne mourrait de soif. Même leur Oracle avait laissé son corps à la poussière. Les Nakhus étaient maintenant plus vulnérables que jamais, sans leader, sans nourriture, sans eau, sans rien. Peut-être même, s’il arrivait vraiment à trouver cette salle miraculeuse, qu’il pourrait voir en cette découverte une sorte de rédemption, un pardon pour son existence contre-nature. Peut-être même que la meute commencerait à l’apprécier, après ce service rendu. La peur se frayait un chemin dans les veines du brun, sourde mais bien là, et c’est cette impulsion nerveuse qui le décida à finalement monter les marches de pierre brûlante menant à l’entrée du Dédale. Une patte après l’autre.

Hood pria pieusement durant toute la durée de son ascension. Si Yurai aimait réellement ses disciples, elle l’aiderait dans sa quête. La Déesse corneille ne laisserait pas un fidèle adepte mourir alors que celui-ci essaie de sauver sa meute, n’est-ce pas ?... Du moins, le jeune loup l’espérait avec ardeur.

***

Droite. Gauche. Gauche. Droite.
Les parois moussues défilaient devant les yeux de Hood depuis déjà une bonne heure. Il avait pénétré depuis un moment dans le Sanctuaire, passant comme à l’habitude inaperçu dans la masse de loups qui s’y trouvaient déjà pour se reposer un peu plus au frais. Il avait suivi les indications qu’il avait retenu en écoutant les Anciens parler. La grotte un peu plus petite que les autres, celle qui semblait avoir des crocs grâce à ses stalactites et stalagmites lui donnant la silhouette d’une gueule ouverte. L’entrée avait été ardue à franchir, bloquée par de multiples branchages et camouflée naturellement par une épaisse couche de mousse et de plantes fluorescentes s’entortillant sur les rochers. Apparemment, ce couloir n’avait pas été emprunté depuis des années.

Plus il s’enfonçait, plus les heures passaient, et plus Hood doutait de l’existence de la fameuse salle. C’était beaucoup trop étroit. Trop sec, même pour un sous-terrain. S’il y avait vraiment une cascade dont l’eau cristalline ne s’épuisait jamais, l’air ne serait-il pas un peu humide ? N’y aurait-il pas un bruit ambiant, des chants d’oiseaux, des cris de petits mammifères ? Il n’entendait rien mis à part le son de sa propre respiration se réverbérant sur les parois de minéral. À bout, torturé par la soif et guetté par la claustrophobie, le brun commençait à considérer de rebrousser chemin. Déjà, s’il s’enfonçait plus loin dans le Sanctuaire, il risquait de prendre un mauvais tournant, de se perdre et de ne plus jamais arriver à voir la surface. Un début de panique essayait de frayer son chemin jusqu’à ses nerfs mais la foi de l’adepte envers sa déesse l’empêchait de complètement perdre la carte. Il retrouverait la sortie. Et tout irait bien. N’est-ce pas ?...

Alors même que le loup à crête pensait ces mots, il glissa soudainement sur un gros tas de champignons qui poussait au ras du sol, se ramassant truffe à terre et pattes en l’air. Il poussa un petit gémissement de douleur et se releva doucement, notant quelques gouttes de sang qui s’échappèrent de son nez et vinrent teinter la purée de champignons qui jonchait maintenant la pierre. Désespéré et se disant justement que ça ne pourrait pas aller plus mal, son regard suivit les fungus qui semblaient former un petit chemin à travers la grotte, qui s’était notamment beaucoup élargie. S’il y avait des champignons, il devrait bien y avoir de l’humidité, non ? Et s’il y avait de l’humidité…

Les oreilles de l’animal se dressèrent bien droite sur sa tête alors qu’il capta un petit bruissement de cristal faisant écho dans l’air. Il arrêta de respirer un instant, croyant qu’il avait rêvé, mais le bruissement était toujours là.
Il y avait de l’eau. Il y avait de l’eau !
Un grand sourire se peignit sur les lèvres de Hood alors qu’il se mit à galoper dans la direction du son, faisant cette fois un peu plus attention à ne pas glisser. Il trouva finalement ce qu’il cherchait : Un peu plus loin dans la grotte, illuminé par la douce lueur des végétaux bioluminescents, coulait un mince ruisseau sous-terrain. Il était petit, mais bien réel, et l’eau y était courante. Cela était beaucoup mieux que les quelques flaques d’eau stagnantes et pleines de boue que l’on trouvait parfois à la surface.
Le museau rapidement complètement immergé, buvant à grandes gorgées, Hood remerciait Yurai de l’avoir laissé trouver cette perle de la nature. Il était on ne peut plus impatient d’annoncer la bonne nouvelle au clan. Le ruisseau était certes loin, à plusieurs heures de marche, mais il savait que les Nakhus trouveraient un moyen d’y ramasser l’eau qu’ils avaient besoin sans trop d’efforts.

***

Au-dessus de la surface, bien haut dans le ciel, survolant les têtes monstrueuses des statues et les hauts murs des labyrinthes, les corneilles se languissaient, déçues. Aujourd’hui, tristement pour elles, les corneilles ne mangeraient pas.


1691 mots.


     
Revenir en haut Aller en bas
 
A Feast for Crows - [Défi RP Solo] [Découverte liée à l'event]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» •Crows Zero•
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: