Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Song of the sea [bree]

Aller en bas 
AuteurMessage
Feather
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1301
» Age : 21
» PUF : Feather, Fea' ou bien Frigo 8D
» Date d'inscription : 25/07/2014
» Personnages : Quartz
Mâle
11 ans
Coursier Lazuli
Célibataire

Chulhei
Mâle
10 ans
Canonnier Raeders
Célibataire

Daehwan (pnj)
Mâle
10 ans
Médecin Raeders
Célibataire

Safran
Femelle
4 ans
Seconde (autoproclamée)
Raeders



» Feuille de perso'
» Points: 1312

MessageSujet: Song of the sea [bree]   Dim 29 Juil 2018, 22:03


La  lune brillait haute dans le ciel, astre pure dans un ciel effroyablement vide de nuages, dansant entre les étoiles dans l'immensité de l'au-delà. En dessous, la mer, l'Océan, flots possessif que la nuit avait rendus noirs malgré les reflets blancs données par le ciel. Et en dessous de la surface, un autre monde, peuplé de créatures bien étranges par rapport à celles de la terre. L'Océan avait gardé ses allures primitives de premières formes de vie, l'Océan était peut-être un peu vieux jeu mais parmi tout ses monstres, il y avait ceux qu'il avait arraché à la terre, qu'il avait volé au continent. Il les avaient modifié, leur avait donné un petit côté aquatique pour qu'ils préfèrent la mer à la terre et maintenant ils s'étaient habitués, car par leur monstruosité, l'eau apportait une dimension et une aide que l'air n'offrait pas.
Dans ce nouveau monde, parfois, il avait l'impression d'avoir retrouvé une certaine liberté perdue. Ses nageoires, semblables à d'immenses ailes fines et membraneuses étaient étendu dans cette dimension, donnant parfois de petites impulsions pour lui permettre d'avancer. Il avait l'impression de voler, il avait dépassé de stade des ailés de sa meute, parce que eux, n'avaient jamais vraiment quitté le sol. La fraîcheur de l'eau lui indiqua que la nuit était tombée, doucement, aider par sa puissant queue de poisson, il remontait le courant pour regagner la surface et l'île. La journée, le soleil lui brûlait la peau alors pour échapper aux rayons, il arpentait les fonds.

Remontant à la surface, il longea les falaises, c'était comme revenir à ses origines, dans son territoire natale alors qu'on y faisait clairement plus parti. Quoique non, c'était différent, il n'était pas né ici et parmi les quelques fantômes qui s'acharnaient encore à vivre sur ce rocher, il se sentait chez lui. Et pourtant... ils en avaient perdu beaucoup. Il y avait ceux qui n'étaient pas revenu des terres qui leurs étaient maintenant interdites et il y avait ceux... ceux qui étaient partis, tout simplement, comme son père. Il lui manquait, beaucoup, mais on ne pouvaient arrêter les choses de se faire et il s'en serait tout de même voulu ne pas l'avoir laissé allé.
Là entre les flots et les pics rocheux, il émergea, d'un seul coup, il sentit tout le poids de l'air libre, le poids cher payé des loups mais qu'ils ignoraient jusqu'au jour où la mer les rappelle. La marée était basse, ce qui lui permit de rester un peu sur les rocher. Il huma l'air un instant, pour voir si au delà de l'odeur du sel, il sentait celle de sa fille mais elle n'était apparemment, pas dans le bateau.

Safran non mais il y avait quelqu'un d'autres dans le coin.
Une odeur plus douce, plus poussiéreuse, une odeur que Chulhei commençait maintenant à reconnaître à force de la sentir régulièrement sur l'île.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 5054
» Age : 23
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Roy
12 ans (23/08)
Lazulis - Herboriste
Vert
(+1 Rajeunissement)

Karigan
9 ans (11/08)
Etelkrus - Garde
Orange

Athelstan
8 ans (14/09)
Etelkrus - Garde
Rouge

Azkaban
5 ans (14/08)
Solitaire

Bree
6 ans (21/09)
Lazuli - Herboriste

» Feuille de perso'
» Points: 500

MessageSujet: Re: Song of the sea [bree]   Jeu 02 Aoû 2018, 17:54

    Une fois de plus, elle se retrouvait à errer sur cette île maudite.
    La nuit était tombée, mais sans revêtir son manteau de glace cette fois-ci. Une humidité persistante flottait dans l'air suite aux pluies de la journée, la terre s'était faite larges flaques de boues par endroits. En d'autres circonstances, personne n'aurait jamais remarqué ces détails. Le bruit de quelques insectes dans les herbes encore crissantes. Le rythme dans les forêt des gouttes qui tombaient une à une des hautes ramures. Le clapotis doux des rivières qui coulaient, certes encore en minces ruisseaux, mais qui coulaient tout de même. Non, en d'autres circonstances, les loups n'auraient pas prêté la moindre attention à toutes ces choses, qui pourtant aujourd'hui leur apparaissaient comme les plus précieuses merveilles de cette terre. Enfin la sécheresse battait en retraite. Ce n'était sans doute qu'une question de temps avant que les proies ne reviennent peupler les plaines et les bois. Et alors cette époque de disette serait enfin oubliée.

    Mais les conséquences de ce climat capricieux n'avaient pas simplement été la vie devenue de plus en plus difficile pour les lupins du continent, oh non. Dans le temple de Yurai, un animal assoiffé s'était abreuvé à la fontaine sacrée et était devenu fou. Il serait sans doute espérer un miracle que de penser qu'il était le seul dans son cas, de l'avis de la jeune louve. Elle savait que sa famille était en sécurité au camp, son père et sa mère. En revanche, alors que les loups pansaient leurs blessures et commençaient à discuter de ce qui avait pu se passer ailleurs, une pensée lui avait traversé l'esprit. Si tous les loups de meute avaient été prévenus, ainsi qu'un certain nombre de solitaires au vu du cri terrible de la Bête, il y en avait d'autres qui n'avaient certainement pas pu l'être. Qui ignoraient encore tout de ce qui pouvait leur tomber dessus à tout instant si une pareille créature entrait sur leur île. Ils étaient bien trop peu nombreux pour l'affronter. Et surtout parmi ces loups pirates, sans foi en les dieux ni respectant les lois des meutes terrestres, se trouvait un loup qu'elle appréciait.
    Au début, elle l'avait pratiquement détesté - du moins l'avait-elle cru. A leur première rencontre, il lui semblait tellement aux antipodes de ce qu'elle était et de ses valeurs. Et puis il y avait cette espèce de rivalité qui désormais faisait presque partie de l'histoire entre les deux familles dont ils étaient issus. En somme, aucune compatibilité possible à première vue.

    Puis elle était revenu plusieurs fois sur Morne-Oeil, qui était devenu le lieu de ses errances pensives. Et elle avait recroisé ce loup brun. Elle avait fini par, sans l'admettre, être heureuse de le revoir. Le résultat était qu'au sortir de la bataille contre le cerf, elle s'était précipitée à l'extérieur une fois les principaux blessés sommairement soignés et avait pris la route de Morne-Oeil. Ignorant son pelage de neige qui se souillait de boue, elle était parvenue aux Côtes de Nacre à la nuit tombée, alors que les averses s'étaient enfin arrêtées, au moins pour un temps. La traversée du bras de mer agité avait lavé les traces de boue et elle en était ressortie de nouveau immaculée, comme une sirène toute d'écume émergeant des flots.

    Le premier lieu vers lequel elle se dirigea fut l'épave énorme qui se trouvait près des falaises. Sans doute car c'était là qu'elle l'avait vu pour la première fois, ou car elle savait que les falaises permettaient ensuite par des sentes un peu abruptes de remonter jusqu'au coeur de l'île où se trouvaient de longues plaines et le repère du groupe. L'éclat de la lune jetait sur le paysage des ombres dures, et le décolorait pour en faire un camaïeux de gris bleutés. Comme à chaque fois qu'elle venait ici, son glowstick était soigneusement caché entre les pans de son écharpe noire. Plus discret, surtout dans la nuit. Et il faisait moins de différence entre elle et ceux qui vivaient là d'ordinaire. Son apparence suffisait à crier qu'elle faisait partie d'un sang qu'ils n'appréciaient pas, bien que certains y soient liés de manière évidente. Drôle de jeu du destin.

    Grand bien lui fut de prendre cette direction. A peine se fut-elle hissée sur les rochers qui encerclaient l'épave que son regard fut attiré par une silhouette en contrebas. Elle tiqua. C'était lui, et en même temps pas tout à fait. Il s'agissait sans nul doute du loup brun, même dans l'atmosphère décolorée par la lune étaient reconnaissables les marquages de son pelage, son épaisse crinière sombre et sa patte recroquevillée le long de son flanc. Mais de larges voiles flottaient autour de son corps, à demi-translucides, et sa queue était devenue longue et comme écailleuse.
    Le vent soufflait dans son dos, aussi ne douta-t-elle pas du fait qu'il l'aie repérée. Elle n'était pas venue ici pour se cacher de toute manière. Avec précautions, elle descendit le long des roches escarpées, sur les rocs mouillés et envahis d'algues et de coquillages, dans sa direction.

    "Bonsoir." Souffla-t-elle en s'arrêtant, arrivée au même niveau que lui.

    Il y avait dans ses yeux l'ombre d'un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Feather
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1301
» Age : 21
» PUF : Feather, Fea' ou bien Frigo 8D
» Date d'inscription : 25/07/2014
» Personnages : Quartz
Mâle
11 ans
Coursier Lazuli
Célibataire

Chulhei
Mâle
10 ans
Canonnier Raeders
Célibataire

Daehwan (pnj)
Mâle
10 ans
Médecin Raeders
Célibataire

Safran
Femelle
4 ans
Seconde (autoproclamée)
Raeders



» Feuille de perso'
» Points: 1312

MessageSujet: Re: Song of the sea [bree]   Ven 03 Aoû 2018, 13:45

Là, en haut des rochers qui pointaient vers le ciel, comme si elle l'attendait, une silhouette blanche se tenait là, contrastant avec le ciel de nuit, éclairée par la lumière lunaire. Puis, comme un esprit qui tombait du ciel, elle descendit doucement le long de la falaise, prenant soin de là où elle posait ses pattes. Et lui prit le temps de la regarder faire, lui devenu monstre marin sortant de l'eau, ses longues mèches encore dégoulinantes. N'avait-elle d'ailleurs pas augmentées en longueur ? Mais avant qu'elle n'arrive à son niveau il prit tout de même soin de se débarrasser du surplus d'eau, quittant définitivement la légèreté de la mer qui rendait supportable le poids de la malédiction.

« Bonjour chère Ange. »


Son sourire s'étira sur ses babines, avec ce côté toujours aussi malicieux qu'au premier jour mais peut-être un peu plus assagi avec le temps. Il approchait de sa dizaine d'année et la malédiction promise avait eu le temps d'arrivée à son apogée, ses nageoire alevines avaient atteintes leur taille maximale bien que disproportionnée d'un côté sur l'autre à l'instar de ses pattes avant. Il avait eu le temps d'avoir une fille aussi et de l'élever jusqu'à l'âge adulte et elle, elle n'avait déjà plus qu'une année de liberté à profiter avant que l'océan de la rappelle.

« Toujours à venir voler trop près de l'Enfer n'est-ce pas ? Un jour l'Océan se cessera de se montrer clément et te volera à la Terre. Surtout avec les temps qui courent... »


Il laissa sa phrase en suspens, les problèmes de l'île n'avaient pas à être évoquer à ceux du continent, ça ne les concernaient pas... enfin, jusqu'au jour où la mer décidera qu'ils devaient être sien. Derrière le ton un peu moqueur qui rappelait faussement à l'ordre la jeune femelle qui s'enfuyait de chez elle pour des terres peu recommandable, il y avait un véritable avertissement, c'était peut-être ça qu'il y avait la familiarité du tutoiement, il ne se moquait pas totalement d'elle.
Mais au delà du risque pris, celui de ce faire avaler par l'Océan ou par ses monstres, habitants de l'île ou des abysses, il fallait avouer, Chulhei était heureux de revoir la jeune Bree.

« Alors, toujours à la recherche d'occupations ? Pourtant ça fait longtemps que l'attirance de la nouveauté est passée. »


Sa queue de poisson s'agitait doucement dans l'air comme si elle cherchait à nager encore. Que venait chercher l'Ange sur ces terres qui lui étaient risqués ? L'aventure du danger ? Il ne lui semblait pas qu'elle était de ceux qui aimaient ce genre de fantaisies. Ou alors c'était autre chose ?
Le canonnier maudit de l'île aimait à penser que c'était un autre genre d'aventure que pouvait rechercher la jeune louve du continent.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 5054
» Age : 23
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Roy
12 ans (23/08)
Lazulis - Herboriste
Vert
(+1 Rajeunissement)

Karigan
9 ans (11/08)
Etelkrus - Garde
Orange

Athelstan
8 ans (14/09)
Etelkrus - Garde
Rouge

Azkaban
5 ans (14/08)
Solitaire

Bree
6 ans (21/09)
Lazuli - Herboriste

» Feuille de perso'
» Points: 500

MessageSujet: Re: Song of the sea [bree]   Mar 28 Aoû 2018, 08:26

    Le sourire qu'il lui adressa lui fut franc, mutin, avec dans les yeux cette étincelle de malice qui semblait ne jamais le quitter quelle que soit la situation. Maintenant qu'elle s'était approchée, elle voyait que son pelage était humide et sentait son odeur plus que jamais fondue dans celle de la mer. Parmi les rumeurs qui circulaient sur les Raeders et leur malédiction, l'une d'elle prétendaient qu'ils pouvaient se changer en monstres marins et passer des jours sous l'eau, guettant les malheureux qui s'aventureraient trop loin des côtes à la nage. Elle constatait à présent la part de vérité qui se cachait sous des dires destinés à effrayer les louveteaux. Chulhei ne se transformait pas en monstre, loin de là, mais elle fut prise de la certitude qu'il était capable de demeurer parmi les flots aussi longtemps qu'il le souhaitait, entouré de la gracieuse aura de ces voiles qui le hérissaient désormais. L'image devait être belle. Elle l'imaginait belle.

    "Je ne crains plus l'Océan." Répondit-elle doucement à son avertissement, devenu presque une habitude dans leurs rencontres.

    C'était la vérité. Peut-être illusoirement, elle ne croyait plus les légendes sombres qui décrivaient Morne-Oeil et ses habitants. L'île était pour elle un havre de paix, peuplé de loups différents de ceux du continent mais bien loin des créatures infernales que les propos déformés pouvaient décrire. Elle connaissait de nom la plupart de ses habitants même si elle ne les avait pas tous rencontrés. Leur chef Illidan, de ce qu'elle avait entendu, ne serait sans doute pas tout à fait en faveur de sa venue sur ses terres. En revanche, elle savait que l'amie de son père Heever vivait toujours dans les parages, la mère de sa demi-soeur Spleen. Elle n'était plus une enfant désormais, et si elle avait pu éprouver une sorte d'animosité fantôme à l'égard de cette blanche soeur, maintenant elle se sentait prête à faire un pas dans sa direction - bon, un petit pas, la sociabilité n'étant pas son fort - pour ne pas laisser de silence ou de reliquats de jalousie s'amasser dans l'ombre.

    La seconde remarque du brun lui fit poser le regard, qu'elle avait laissé dériver dans les vagues aux éclats blancs, vers lui. Il n'ignorait sans doute pas qu'elle ne venait plus ici par simple ennui ou pour se changer les idées. Cela avait été le cas, une fois ou deux, mais rapidement c'était de manière totalement volontaire et sous l'impulsion d'une véritable envie qu'elle avait dirigé ses pattes vers la plage, traversé le bras de mer et mis les coussinets sur le sable maudit. Ce qu'i ignorait peut-être était la chose qu'elle avait réalisé au sortir de la bataille et qu'elle avait encore un peu de mal à véritablement formuler. A savoir, qu'elle venait pour lui.

    "Nous avons eu des ennuis sur le continent." Répondit-elle en s'asseyant à ses côtés. "Je ne savais pas si vous étiez au courant."

    Comment auraient-ils pu l'être ? Elle aurait juré être la première à avoir quitté le temple pour se diriger vers Morne-Oeil, sans trouver de piste fraîche sur son chemin.

    "Un cerf a bu le liquide d'une fontaine divine et s'est transformé en monstre. Il a fallu beaucoup de loups pour le vaincre. La bataille a duré toute la nuit, et nombre d'entre eux ont été blessés."

    Elle laissa échapper un petit soupir et ses prunelles s'accrochèrent de nouveau à l'horizon.

    "Si une telle créature vous attaque ici par surprise, vous ne pourrez pas vous en sortir seuls." Laissa-t-elle tomber. "Je voulais vous prévenir."

    Parce que s'il y avait des loups qui voyaient d'un mauvais oeil ces maudits et leur île, et verraient certainement comme une bonne plaisanterie le fait de leur jeter à la truffe un monstre comme le cerf de Yurai, cette image ne lui inspirait que des frissons. Et des visions horrifiantes de corps familiers jonchant le sol à la froide lumière de la lune.
Revenir en haut Aller en bas
Feather
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1301
» Age : 21
» PUF : Feather, Fea' ou bien Frigo 8D
» Date d'inscription : 25/07/2014
» Personnages : Quartz
Mâle
11 ans
Coursier Lazuli
Célibataire

Chulhei
Mâle
10 ans
Canonnier Raeders
Célibataire

Daehwan (pnj)
Mâle
10 ans
Médecin Raeders
Célibataire

Safran
Femelle
4 ans
Seconde (autoproclamée)
Raeders



» Feuille de perso'
» Points: 1312

MessageSujet: Re: Song of the sea [bree]   Lun 10 Sep 2018, 15:52

Sa venue n'était pas un hasard... du moins pas totalement puisque peu de loups auraient la eu décence d'aller prévenir les marginaux de l'île maudite. Oui Chulhei était au courant des quelques malheurs du continent, Safran n'avait pas encore atteint l'âge fatidique mais pour ne pas l'avoir vu depuis plusieurs jours, il ne connaissait de l'histoire du cerf monstrueux que le puissant brame entendu quelques heures plus tôt. Ainsi par leur imprudence volontaire ou non, les divins du continent avaient sacrifié leurs disciples. L'Océan était peut-être possessif et égoïste mais au moins, les Raeders savaient à quoi s'attendre.
Le loup brun sourit à l'inquiétude que la blanche avait pour eux, damnés de la mer. C'était comme une petite alliée de ces terres interdites, la Belle qui s'enfuit de chez elle pour parler à l'Océan et ses fantômes de marin perdus qui jamais ne reviendraient auprès des leurs. Eux Raeders étaient ce ceux qui ne revenaient pas ou alors peut-être que dans dix ans on leur autorisera un soupçon de liberté.

« On est les Raeders, on s'en sortira toujours. »


Ils n'avaient pas vraiment le choix de toute façon. Et seuls, n'était pas un choix non plus.

« Mais merci de nous prévenir. Je souhaite un bon rétablissement aux tiens. »


Ça le touchait, cette attention à son égard, ça faisait longtemps qu'il n'y en avait plus venant de plus loin que sa famille. La dernière, c'était Winnifred qui s'était inquiété pour lui et sa famille de brigands. Il ne l'avait pas revu depuis qu'ils avaient été exilé sur cette île et au fond de son cœur, il sentait qu'il ne la reverrait pas.
Chulhei était venu s'asseoir à côté de la blanche femelle, ses nageoires misent au repos, retombant vers l'arrière comme des ailes de libellule tandis que sa queue reposait immobile sur les rochers. Son regard était perdu dans le lointain, vers ce ciel étoilé que des nuages de pluies tant attendu couvraient peu à peu, à l'horizon, pas de délimitation horizontale comme à l'autre côté de l'île mais les reliefs brumeux du continent.
Sur le visage du mâle, un sourire mais différent du précédent, plus proche du rictus. Et dans ses yeux, peut-être une lueur de léger mépris.

« Je me demande parfois à quoi pensent vos dieux . S'ils ne contrôlent peut-être pas la météo, pourquoi ne pas avoir désenchanté leurs fontaines ? C'est déjà étrange que le problème que vous avez affronté aujourd'hui n'est pas survenu plus tôt, ils auraient du le prévoir... ah moins qu'ils ne l'aient prévu justement. C'est comme le jour où ils ont désiré éclaté vos familles pour la foi. »

Anéantissant les loups, renforçant les prières, devenant plus puissant par ce biais. Quels étaient leurs plans exactement ?

« Peut-être que vos malheurs les amusent comme une vieille histoire que l'on raconte aux mômes... »

Revenir en haut Aller en bas
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 5054
» Age : 23
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Roy
12 ans (23/08)
Lazulis - Herboriste
Vert
(+1 Rajeunissement)

Karigan
9 ans (11/08)
Etelkrus - Garde
Orange

Athelstan
8 ans (14/09)
Etelkrus - Garde
Rouge

Azkaban
5 ans (14/08)
Solitaire

Bree
6 ans (21/09)
Lazuli - Herboriste

» Feuille de perso'
» Points: 500

MessageSujet: Re: Song of the sea [bree]   Ven 05 Oct 2018, 06:56

    Elle eut une mimique à la frontière entre la tristesse et l'amusement lorsqu'il lui répondit tout de go que le groupe saurait toujours s'en sortir. Il y avait une certaine beauté à croire ainsi en sa meute, si tel était qu'on pouvait appeler les Raeders ainsi, et en même temps elle ne pouvait s'empêcher de craindre cruellement qu'il ne se berce d'illusions. Il n'avait pas vu le monstre et les coups terribles qu'il avait infligés aux loups affamés. Ils avaient été des dizaines à venir au secours des Nakhus. Si une telle créature arrivait ici, qui viendrait secourir les damnés de Pontos ? La question était d'une consternante amertume.

    Elle hocha doucement la tête lorsqu'il la remercia et offrit ses voeux de rétablissements. Elle eut du mal à discerner s'il était sincère ou non. Les loups de cette île voyaient du'n très mauvais oeil ceux qui n'y vivaient pas, avait-elle cru comprendre, et même si elle constituait pour ce loup une exception, pouvait-on en dire autant de ceux qui partageaient son sang ? Vu la manière dont leurs deux familles avaient été liées au cours de leur histoire, elle aurait eu tendance à penser que non. Mais peut-être voulait-il simplement se monter sympathique à son égard, même si cela voulait dire envoyer une bénédiction à des loups dont il se serait allègrement moqué dans une toute autre situation. Ses prunelles bleues suivirent le regard du brun pour aller se poser sur la ligne à l'infini qui séparait la mer et le ciel. Dans les sombres volutes de la nuit, les deux semblaient presque impossible à distinguer, l'un étant le reflet de l'autre sans trop savoir qui était l'un et qui ne l'était pas. Des étoiles dansaient dans l'océan comme dans les cieux. Ses yeux suivirent cette ligne douce jusqu'à rencontrer les contours familiers de la terre qui était la sienne. C'était par là que Chulhei avait dirigé le sien visiblement. Les mots qui suivirent ne purent que le confirmer.

    "Tu parles des dieux comme si tu n'y croyais pas." Fit-elle doucement remarquer une fois qu'il eut terminé. "Pourtant tu les as vu toi aussi. Tu sais qu'ils existent, qu'ils ont reconstitué les terres détruites par Cronos."

    Bien-sur, Bree parlait de choses qu'elle était trop jeune pour avoir vécu d'elle-même. Mais cet événement avait marqué l'histoire de Punk-Wolf et ceux qui y avaient été lui avaient déjà raconté l'apparition des divins, leur intervention pour éviter la destruction du monde. Pour sa part, elle n'avait vu que le dieu Mido, dont elle portait l’artefact soigneusement caché entre les pans de son épaisse écharpe, mais elle n'avait pourtant jamais douté de l'existence des dieux. Quant à leur responsabilité... Elle ne savait trop que penser, et surtout ne savait pas s'il était vraiment logique d'essayer de se mêler aux pensées d'un dieu. Les loups n'étaient même pas à même de comprendre la dimension dans laquelle ils évoluaient lorsqu'ils n'étaient pas incarnés sur leur terre à un moment précis, alors tenter de démêler ce qui devait être leurs pensées. C'était sans doute une tâche trop titanesque pour eux, même les plus ouverts et les plus malins.

    "Je pense que nous sommes comme des fourmis si eux étaient des loups, et que nous ne pouvons pas comprendre leurs desseins."

    Elle redressa légèrement la tête et inclina le cou pour tourner le museau vers lui. Ses yeux cherchèrent son regard lorsqu'elle ajouta :

    "Ne trouverais-tu pas la vie terriblement monotone, cher pirate, si nous étions protégés de tous les malheurs par nos dieux ?"

    D'une certaine manière, elle comprenait ce qu'il exprimait. Il n'était pas le premier loup à se demander pourquoi les dieux n'avaient pas jugé bon d'intervenir pendant la sécheresse, pourquoi ils n'avaient pas plus clairement prévu ces créatures à leurs fontaines. Et d'un point de vue de loup, il était sans doute tout à fait légitime de se poser la question.
Revenir en haut Aller en bas
Feather
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1301
» Age : 21
» PUF : Feather, Fea' ou bien Frigo 8D
» Date d'inscription : 25/07/2014
» Personnages : Quartz
Mâle
11 ans
Coursier Lazuli
Célibataire

Chulhei
Mâle
10 ans
Canonnier Raeders
Célibataire

Daehwan (pnj)
Mâle
10 ans
Médecin Raeders
Célibataire

Safran
Femelle
4 ans
Seconde (autoproclamée)
Raeders



» Feuille de perso'
» Points: 1312

MessageSujet: Re: Song of the sea [bree]   Sam 06 Oct 2018, 23:04

Il se détourna de sa contemplation lointaine à la voix de la louve. Ce n'était pas qu'il ne croyait en l’existence des dieux, comme elle le disait si bien, il les avait vu de ses propres yeux à la fin du monde. Non il se questionnait simplement, il s'était toujours questionné sur leurs intentions, se demandant à quel jeu y jouait, désirant un jour d'être de la partie lui aussi, voulant comprendre comme un louveteau face aux private joke de ses parents. Il n'étais pas comme ces mortels des meutes à se plier sans rien dire à leurs décisions parce qu'ils étaient dieux et pas eux mais de toute façon, il n'était déjà plus sous leur juridiction.

« Je ne dois pas être une fourmi très sage, plutôt de celles qui s'invite aux pique-niques pour participer à un rassemblement où on est pas convié. »


Il n'avait jamais passé son épreuve de glowstick, pour les choix qu'il avait suivi, on ne lui avait jamais vraiment permis alors il avait des dieux la vision qu'on le lui avait compté : celle de Paprika. Ni supérieurs ni inférieur, égaux pour avoir besoin des mortels autant qu'eux avaient besoin d'eux, à la différence que Chulhei les voyait plus isolé que ça, habitants d'une autre dimension qu'ils croisaient entre deux chemins. Ah le continent pouvait lui sortir qu'il avait une opinion faussé, c'était sans doute vrai mais il n'avait plus à s'en soucier, les divins n'avaient pas de regard aux portes de l'enfer.
Le brun haussa les épaules aux dernières paroles de la louve blanche. Il se leva, quittant la contemplation de l'autre rive pour celle de la demoiselle, commençant doucement autour d'elle, la faisant devenir les nouvelles étoiles à admirer, un rictus toujours affiché sur le visage.

« Pour être monotone, il faut réussir à la maintenir la vie. Vos dieux ne vous protègent ni des dangers naturels, ni des surnaturels, peut-être même les provoquent-ils qui sait ? Même à l'époque de la fin du monde, leurs intentions n'ont jamais été vraiment claires. »


Il glissa derrière la femelle blanche, la frôlant de sa nouvelle queue écailleuse.

« Pour nous c'est peut-être plus simple finalement, nous savons à quoi nous attendre. Si l'océan est une divinité, elle n'est pas amicale, plutôt égoïste et possessive. Toujours insatisfaite, elle réclame des âmes à lui sacrifier. »

A ces mots, il poussa la blanche louve dans l'eau, la marée ayant laissé une légère profondeur bien qu'il y avait toujours de quoi avoir patte. Du haut de se rocher, le canonnier avec pris un air plus moqueur, plus joueur, satisfait de sa connerie.

« Et pourtant, il te laisse venir et repartir sans jamais une difficulté. Il doit bien t'aimer puisqu'il n'a pas encore essayer de te noyer. »


Il rapprocha son museau de celui de la louve, élargissant son sourire, son pelage ayant un spasme d'amusement.

« Ah moins que ce ne sois toi, le danger envoyé des dieux pour briser la monotonie. »
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 5054
» Age : 23
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Roy
12 ans (23/08)
Lazulis - Herboriste
Vert
(+1 Rajeunissement)

Karigan
9 ans (11/08)
Etelkrus - Garde
Orange

Athelstan
8 ans (14/09)
Etelkrus - Garde
Rouge

Azkaban
5 ans (14/08)
Solitaire

Bree
6 ans (21/09)
Lazuli - Herboriste

» Feuille de perso'
» Points: 500

MessageSujet: Re: Song of the sea [bree]   Dim 21 Oct 2018, 16:51

    Bree eut un petit sourire à la réponse qu'il eut à son analogie. Une mimique rare, précieuse dans son museau qui était souvent aussi froid que son pelage. Mais elle n'avait jamais la sensation d'être exactement dans le même monde lorsqu'elle venait ici et qu'ils conversaient. C'était comme une sorte de rêve ou de transe dans laquelle elle s'éloignait de ses codes comme de ses craintes. Elle n'avait jamais pensé à venir vivre définitivement sa vie ici, et pourtant elle appréciait grandement d'y passer quelques instants. Elle avait cette chance, de pouvoir naviguer entre les deux mondes grâce à cette lumière émeraude qu'elle portait. Comme une sorte de Charon angélique qui venait rendre visite tantôt aux spectres, tantôt aux mortels.

    Elle redressa légèrement la tête lorsque le brun se mit en mouvement pour décrire un cercle autour d'elle. Le souvenir de leur première rencontre s'afficha brièvement à ses prunelles, mais pour s'effacer presque aussitôt. Aujourd'hui elle n'avait aucune crainte face à ce loup maudit, et n'éprouvait qu'une sorte de... frisson lorsqu'il la frôlait, et lorsqu'elle croisait son regard que la nuit assombrissait, mais qui n'avait rien à voir avec de la peur. Elle l'écouta sans mot dire comme elle avait coutume de le faire avec bien d'autres loups, et fut étonnée de sa comparaison de l'océan avec les dieux. Ses yeux clairs quittèrent un instant la silhouette chimérique de Chulhei pour aller caresser les vagues, alors qu'elle demeurait songeuse. Elle savait l'attrait qu'avaient les Raeders pour la mer, mais ils y étaient liés d'une si puissante manière que ce n'était pas si étonnant. Toutefois, elle n'avait jamais vraiment réalisé qu'ils pouvaient la considérer comme l'égale de ceux à qui l'on vouait un culte là-bas, sur le continent. Est-ce que la mer leur parlait aussi, leur donnait des indices sur les choix à faire, les galvanisait comme pouvaient galvaniser les silhouettes lumineuses qui apparaissaient au-dessus des fontaines. Elle ignorait si le brun avait eu un jour un glowstick, s'il avait eu l'occasion de se retrouver seul et à nu face au regard d'un divin.
    Etait-ce cela qu'il ressentait lorsqu'il plongeait de longs moments dans la mer, la sensation d'être complètement découvert aux yeux de cette entité ?

    Ses réflexions n'eurent pas le temps d'être plus abouties. Durant cet instant où ses yeux se perdirent dans l'océan, soudain elle fut poussée en avant. Prise par surprise, elle n'eut d'autre choix que de se laisser chuter dans l'eau glacée qui lui tendait les bras en-dessous. Le froid la happa de son immense mâchoire, et elle sentit son coeur accélérer alors qu'elle émergeait de l'eau salée avec le museau crispé et qu'elle se redressait. Elle avait largement pattes à cet endroit là - le brun n'avait visiblement pas tenté de la noyer, c'était déjà ça. Son dos, sa tête et sa queue émergeaient suffisamment de l'eau pour qu'elle puisse s'y déplacer à pied, et elle tenta aussitôt de se rapprocher de la terre ferme. Les mots de Chulhei, qui semblaient à l'étrange limite entre la moquerie et la flatterie, résonnèrent au-dessus d'elle. Secouée de frissons, elle s'arracha à l'étreinte de la mer pour remonter sur un rocher plus bas, et finit par lever le museau pour croiser le regard malicieux du solitaire.

    "Ai-je l'air si dangereuse pour que tu veuilles me jeter à l'eau sans plus de cérémonie ?" Finit-elle par lancer avec un battement de queue bref.

    Une pensée lui vint alors, de celles qu'elle n'avait jamais. Une pensée mutine et amusante, une sorte de petite folie qui brillait au milieu de son grand être raisonnable. Elle hésita, une fraction de seconde. Une partie de son esprit jetait face à son museau les évidences qui lui disaient de ne pas suivre cet espèce d'instinct de louveteau - elle était déjà transie et devait se réchauffer au plus vite sans quoi le malaise pointerait le bout de sa truffe, et puis ce n'était pas un comportement digne de ce qu'on lui avait appris. Et une autre lui disait que ce loup venait de la jeter à la mer, et qu'il y avait entre eux autant d'attachement que de rivalité. Ce qu'ils étaient et ce qu'ils n'étaient pas étaient si proches et si opposés à la fois. Alors une lueur passa dans son regard, et elle n'hésita plus.

    Elle se ramassa sur elle-même et bondit vers Chulhei. Le temps sembla se distendre alors que son corps s'allongeait dans un saut qui filait vers le brun, ses pattes s'ouvraient dans une embrassade qui visait son cou à la fourrure qui flottait paresseuse aux embruns. Et soudain, elle fut à son niveau, ses pattes se refermèrent autour de lui et la gravité les appela aussitôt. Elle se sentit tomber en arrière, et une grande gerbe d'éclaboussures précéda le silence dans lequel les enferma l'eau glacée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Song of the sea [bree]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Song of the sea [bree]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Ombres du Pays de Bree
» Bree: le seul carrefour des civlisations?
» La VBM à Bree
» Première victoire de nos YET plus le Général à Bree
» 04. Love you like a love song, baby...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Terres Libres
 :: → Île de Morne-Oeil :: → La Carcasse
-
Sauter vers: