Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Soupçons inquiétants [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aishi
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 513
» Age : 21
» Date d'inscription : 14/05/2017
» Personnages :
    Morrow
Relation compliquée avec Noroi | Lesbienne | Alpha Lazuli | 9.5 ans (née le 27/01/17)
    Korra
Avec Geb ♥ | Hétéro | Nourrice Etelkru | 6 ans (née le 20/07/17)
    Thalion
Célibataire | Garde Etelkru | 4.5 ans (né le 30/10/17)
    L'ombre
Brute solitaire | Adulte | Sans relation fixe
    Anianka
Lazuli | Prêtresse de Moiro | Libre & bisexuelle | 2 ans (née le 10/03/18)

» Feuille de perso'
» Points: 364

MessageSujet: Soupçons inquiétants [Libre]   Jeu 02 Aoû 2018, 22:25


Soupçons inquiétants
Libre

La matinée était bien avancée, et Morrow venait tout juste de sortir de la grande tanière des herboristes, le visage cerné par la fatigue. Les pauvres devaient carburer sans pause pour soigner toutes les blessures de l'après combat contre le Cerf de Yurai. Certains nécessitaient beaucoup plus de soins que d'autres comme Hikotsu, ou encore Astralys. Morrow quant à elle refusait de se faire soigner maintenant, et grâce à l'arrivée de la pluie et de certains herbivores, elle avait pu partir en chasse rapidement avec quelques autres résistants pour ressourcer les troupes. Cette nouvelle avait réjouit toute la meute et le morale était en hausse, chacun pouvait reprendre des forces à son rythme désormais. De nombreuses discussions concernant l'évènement au temple de Yurai avaient circulé entre les membres, et l'inquiétude grandissait dans les coeurs muets car personne n'avait de réponse sur ce qui s'était passé et sur ce qui pourrait encore arriver.

Elle s'arrêta à l'ombre d'un rocher et s'assit lentement, ses os craquant. La vieillesse ne lui échappait pas et comme tous le monde, elle commençait à ressentir la fatigue continuelle que pouvait contraindre celle-ci. Des rides s'étaient formés sur son visage, des plissures au coin de ses yeux. Cela lui donnait beaucoup plus de maturité mais dénonçait aussi de nouvelles faiblesses. Ses cheveux avait perdu de l'éclat, ils étaient désormais blancs ou gris, ternis par le temps et la sécheresse. Son pelage avait perdu son éclat rouge d'antan et s'était éclairci. Moins épais suite à cette longue famine qui avait duré une éternité, il ne lui donnait plus autant de charme et de robustesse qu'autrefois. Mais elle n'en demeurait pas moins active, elle se donnait corps et âme pour protéger les siens, pour mener à bien son rôle de chef avec Ana.

Une expression critique collée au visage, elle méditait sur les derniers évènements. Elle avait écouté les rumeurs, les inquiétudes, et bien qu'elle avait tenté d'apaiser les plus inquiets en leur assurant sécurité et protection, elle savait que cela les dépassait. Rien n'était plus sûr désormais, et elle comptait bien rendre une petite visite à la Dragonne pour lui faire part de ses propres doutes. En attendant, elle pressentait que quelque chose allait arriver, le danger n'était jamais bien loin.
Revenir en haut Aller en bas
Liliandril
». Adorateur
». Adorateur
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1266
» Age : 19
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Volstein
& Seul
8.5 ans ~ (sept)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna
& amoureuse d'Astaroth
8 ans ~ (sept)
Lazuli - Herboriste
Glow Rose

Astralys
& Célibataire
6 ans ~ (sept)
Lazuli

Angelica
& relation libre avec Murmure
5 ans ~ (sept)
Nakhu en évaluation

Lucie
& Célibataire
4 ans ~ (Sept)
Etelkrus - Guerrière
Glow orange

Maria-Elena
& Célibataire
2 ans ~ (sept)
Nakhu - Louveteau

» Feuille de perso'
» Points: 63

MessageSujet: Re: Soupçons inquiétants [Libre]   Ven 03 Aoû 2018, 13:05

Brienna

La louve violette avait dû faire cent mille pansements depuis qu’elle était revenue. L’avantage était que maintenant, elle pouvait faire des pansements les yeux fermés, mais le désavantage était qu’elle avait du mal à garder ses yeux ouverts, tant elle était fatiguée. Brienna elle aussi, avait fini par laisser le temps et l’âge l’atteindre.

La louve violette-grise avait laissé son pelage s’éclaircir, et ses cheveux flamboyants s’étaient ternis, quelques mèches grises s’étaient glissées ça et là. Mais la jolie louve qu’Astaroth avait rencontré n’avait pas terni dans sa personnalité et sa douceur, au contraire, plus elle prenait d’années, plus son sourire s’adoucissait, et ses yeux brillaient. Alors, en terminant un dernier bandage, gardant ses yeux ouverts avec difficulté, elle s’excusa, sortant de la grotte.

Mais depuis l’attaque du cerf, Brienna avait quelque chose qui lui trottait dans l’esprit, et qui la perturbait beaucoup.

Il fallait savoir que Brienna était une des seuls disciples de Moiro dans le clan des Lazulis, il y en avait vraiment peu, des loups à glowstick rose, et de ce fait, tout ce qui touchait à sa déesse de près ou de loin la stressait profondément. Et Brienna ne pouvait pas sortir les traces du liquide de Moiro, éclaboussés sur la fontaine, de son esprit. Alors en sortant de la tanière des herboristes, elle chercha du regard quelqu’un de plus important qu’elle, et son regard tomba sur la cheftaine rouge, Morrow.

Elle s’avança de quelques pas vers la grande louve, et la salua d’un mouvement de tête.

« Morrow, il y a quelque chose dont je voudrais te parler tout de suite. »


Brienna ne tutoyait jamais, et usait toujours de longues formules de politesse, alors le fait qu’elle s’avance pour apostropher la louve rouge, pâlie par l’âge et l’inquiétude, sur ce ton-là, montrait bien un énorme stress sous-jacent à ceux qui la connaissaient, ou qui avaient déjà interagi avec elle.

« Il y a quelques jours, le matin de l’attaque du cerf, moi, Astralys et Roy nous étions rendus à la fontaine de Moiro, et il y avait là des traces très étranges, comme si quelqu’un avait éclaboussé la fontaine du liquide divin, comme un blasphème, mais bizarrement, pas comme un blasphème. On n’avait pas l’impression que quelqu’un ait fait exprès d’éclabousser, mais plutôt que c’était un dommage collatéral. » dit la grise aux cheveux roses et or, en regardant la rouge.

« Je pense qu’il pourrait y avoir un danger là-bas, et bien que je crois pas que grand monde va aller faire son épreuve chez Moiro, il faudrait vérifier ce qu’il s’était passé là-bas ! »
dit-elle encore, ses yeux grand ouverts d’inquiétude, se mordant la babine.
Revenir en haut Aller en bas
Aishi
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 513
» Age : 21
» Date d'inscription : 14/05/2017
» Personnages :
    Morrow
Relation compliquée avec Noroi | Lesbienne | Alpha Lazuli | 9.5 ans (née le 27/01/17)
    Korra
Avec Geb ♥ | Hétéro | Nourrice Etelkru | 6 ans (née le 20/07/17)
    Thalion
Célibataire | Garde Etelkru | 4.5 ans (né le 30/10/17)
    L'ombre
Brute solitaire | Adulte | Sans relation fixe
    Anianka
Lazuli | Prêtresse de Moiro | Libre & bisexuelle | 2 ans (née le 10/03/18)

» Feuille de perso'
» Points: 364

MessageSujet: Re: Soupçons inquiétants [Libre]   Ven 10 Aoû 2018, 20:58


Ses oreilles tressaillirent, quelqu'un approchait. D'après l'aura que pouvait ressentir Morrow, il s'agissait d'une femelle de la meute, mais elle ne parvint pas à l'identifier plus que ça. Elle maintint son regard planté sur le décors lorsque Brienna approcha, la mine chargée d'inquiétude. Le sourire que Morrow s'apprêtait à lui faire en signe de salutation fut vite balaye par les paroles de l'herboriste. Elle hocha la tête, le regard remplit de questions, puis écouta attentivement le rapport qu'on lui faisait. Au fur et à mesure que la violette parlait, les traits de Morrow devinrent critiques. Ses doutes se confirmaient de plus en plus et la sécurité des membres devait être renforcée.

Calme toi, Brienna. Intervint-elle d'une voix détendue, son visage s'adoucit et elle afficha un sourire rassurant à l'herboriste.

Je vais prévenir Anastasia et nous allons renforcer la sécurité des frontières. Affirma-t-elle avec assurance.

Toi et Roy irez au temple de Moiro pour le surveiller, tentez d'analyser un peu plus les traces et quand vous aurez des réponses revenez me faire un rapport, à moi ou à Anastasia.

Elle marqua une pause, le regard perdu sur l'horizon.

Pour Astralys, penses-tu qu'elle soit suffisamment guérie pour faire une garde ? Je pense qu'elle est prête désormais. Elle a fait ses preuves, mais elle a subit de lourds dégâts contre le Cerf.

Une guerrière de plus, certes, mais pas un cadavre. Morrow ne voulait pas perdre ses guerriers, même si leur rôle consistait à protéger la meute au péril de leur vie, un peu de repos pour les plus blessés ne serait pas de trop. Puis qui sait ce qui approche, si un autre animal venait à se muter chez Moiro, il faudrait que tous les guerriers soient en forme.

Qu'avaient-ils bien pu faire aux dieux pour que de telles catastrophes arrivent..
Revenir en haut Aller en bas
Altheda
». Débutant
avatar

Féminin » Nombre de messages : 356
» Age : 18
» PUF : Alth', Lay
» Date d'inscription : 10/01/2016
» Personnages : .

» Neït
Lazulis ♀ 9 ans 1/2
Prêtresse/Empoisonneuse

» Alys
Etelkrus ♂ 6 ans 1/2 ans
Bêta, Disciple de Dairo

» Dean
Nakhus ♀ 4 ans
Potentielle disciple de Yurai

» Milkyway
Solitaire ♂ 4 ans 1/2
Gang du goûter ♥

» Leikn
Solitaire ♀ 1 an 1/2
Médecin

» Naoūt (PNJ)
Lazulis ♀ 6 ans 1/2
Combattante, Disciple de Moiro


» à venir : Niall, Thanos

» Feuille de perso'
» Points: 482

MessageSujet: Re: Soupçons inquiétants [Libre]   Sam 11 Aoû 2018, 19:31


Neït secoua sa longue tignasse aux mèches principalement noires. Depuis combien de temps n’avait-elle point mis un griffe en ces lieux ? Fort longtemps… La prêtresse avait eut vent de certains événements, notamment au sujet de cerf apparut au temple de Yurai. La silhouette des plus menue, ravagée par le manque de nourriture, la femelle avançait dans ce camp qui pourtant elle ne considérait pas comme sien. Voilà un moment que sa vie au plus près du temple d’Ao l’avait éloigné de son clan. Mais ils fallait qu’ils sachent, tous devait savoir cette terrible vérité. Neït doutait qu’Anastasia en ait parlé à Morrow, et bien que les rapport de l’empoisonneuse avec l’alpha Lazulis étaient difficiles, il s’agissait là de l’existence de tous. Gloriel y compris. Un bon moment déjà que le gamin n’avait croisé son chemin, était-il en vie ? De tout cœur, Neït l’espérait, car mine de rien elle se sentait responsable de lui, lui ayant parlé de Ao avec une ferveur qui commençait à s’éteindre avec le temps. Combien de temps encore les dieux se serviraient d’eux comme pantins ? Seraient-ils éternellement leurs esclaves, dépendant de leurs caprices ?

Le décès de Sarcan était parvenu aux oreilles de la louve, soi-disant mort de vieillesse. Neït avait du mal à le croire, quelque chose avait du profondément bouleverser le prêtre Nakhus, c’était un détail qui flottait de plus en plus dans son esprit. Le camp se dévoila alors sous les yeux verts-bleus de la prêtresse. Morrow apparut dans son champ de vision, sa vieillesse de plus en plus visible. Après tout, n’étais-ce pas leur fardeau à tous, l’âge ? Sans jeter un regard aux autres – dont certains visiblement surpris de voir Neït qui ne s’était pas montré depuis un paquet de temps – la louve s’approcha de l’ancienne solitaire. Brienna était à ses côtés, évoquant Moroi. Se raclant la gorge, la louve prit alors la parole.  

« — Morrow. Brienna.  » Elle reporta son attention sur l’alpha. « Nous devons protéger les temples de Yurai et Moroi. »

Sachant que l’alpha ne se laisserait pas convaincre aussi facilement, Neït remua sa queue au bout nattée, relevant la tête tandis que sa longue natte reposait en partie sur le sol. Quelques secondes durant, la louve mâchouilla son piercing sur la langue qui renfermait son Glowstick.

« —Lors de ma dernière visite auprès d’Ao, en compagnie d’Anastasia, la Dragonne m’a prévenu d’un mal qui causerait d’importants ravages dans le futur. Selon elle, Moroi et Yurai en seraient victimes.  »
Revenir en haut Aller en bas
Liliandril
». Adorateur
». Adorateur
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1266
» Age : 19
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Volstein
& Seul
8.5 ans ~ (sept)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna
& amoureuse d'Astaroth
8 ans ~ (sept)
Lazuli - Herboriste
Glow Rose

Astralys
& Célibataire
6 ans ~ (sept)
Lazuli

Angelica
& relation libre avec Murmure
5 ans ~ (sept)
Nakhu en évaluation

Lucie
& Célibataire
4 ans ~ (Sept)
Etelkrus - Guerrière
Glow orange

Maria-Elena
& Célibataire
2 ans ~ (sept)
Nakhu - Louveteau

» Feuille de perso'
» Points: 63

MessageSujet: Re: Soupçons inquiétants [Libre]   Dim 26 Aoû 2018, 10:52

Brienna

Les nouvelles se firent que plus la stresser, et l’herboriste violette semblait visiblement inquiète, tracassée par cette nouvelle provenue directement de la gueule des dieux.  Moiro était en danger, et Brienna, l’une des dernières disciples roses restantes pour l’instant, se sentait affreusement touchée par cette menance.

Elle trépigna un instant, puis agita ses oreilles.
« Nous devrions partir dès que possible pour nous assurer qu’il ne se passe rien sur l’île des roses ! »
dit-elle.

Elle agita ses oreilles, puis les baissa doucement.
"Astralys peut marcher de nouveau, je dirais que dans quelques semaines elle ira mieux. Seule la cicatrice sur son visage ne guérira pas. Elle aura une marque pour le reste de sa vie..."

Elle regarda la Prêtresse, puis son Alpha, puis s’excusa d’un mouvement de tête en entendant le râle de l’un de ses patients.
Brienna avait bien peur qu’il y ait un autre animal fou près de la fontaine, et elle s’était donc décidée à partir dès que possible, ce soir même, pour y jeter un coup d’œil. Il n’était pas question qu’il n’arrive quelque chose à sa déesse, ni à l’île sacrée sur laquelle elle habitait.
La violette rentra dans la tanière, l’air stressée, puis ressortit, et tapota l’épaule de Morrow.

« Venez vite. Il faudrait trouver Sieur Roy... Dame Hikotsu se meurt » souffla-elle, l’air triste et désemparée.


Hikotsu

Effectivement, elle se mourrait. Et c’était pire que le moment ou Anastasia l’avait trouvée. Lorsqu’elle avait été allongée là, quelques jours auparavant, c’était la fatigue physique, son corps qui la lâchait peu à peu, mais le cri de la bataille avait ravivé son esprit, et elle s’était forcée à rejoindre le front pour défendre les siens, forte de ce désir de protection.

Mais maintenant l’épuisement venait de bien ailleurs.
Ce n’était plus seulement la force qui lui manquait, mais ses souvenirs s’effaçaient. Il y avait beaucoup de choses, dans son esprit, qui s’effaçaient, fades, disparaissant dans la pénombre de l’oubli.
Lorsqu’elle avait sorti son arme d’âme, et que celle-ci avait été endommagée, Hikotsu avait su que ce serait bientôt fini. Cette arme, manifestations de sa force d’esprit, avait pris des sacrés coups. Et la louve noire et blanche s‘était abimée de l’intérieur, et non de l’extérieur. C’était des blessures qu’aucun guérisseur ne pouvait espérer guérir. Alors la louve, allongée sur une couchette, disparaissait lentement du monde.

Elle ne parlait plus.

Elle ne mangeait plus.

Elle se mourrait.

Dans le silence qui résonnait dans ses oreilles, elle ne remarquait à peines les formes aux pelages colorés qui s’approchait pour repartir ensuite. Vaguement, elle percevait encore un sentiment, un sentiment de désir de présence. Présence de qui ? Sa mémoire ne pouvait plus lui dire, mais elle redressait un peu les oreilles à chaque fois qu’une forme pâle passait à côté.[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 5054
» Age : 23
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Roy
12 ans (23/08)
Lazulis - Herboriste
Vert
(+1 Rajeunissement)

Karigan
9 ans (11/08)
Etelkrus - Garde
Orange

Athelstan
8 ans (14/09)
Etelkrus - Garde
Rouge

Azkaban
5 ans (14/08)
Solitaire

Bree
6 ans (21/09)
Lazuli - Herboriste

» Feuille de perso'
» Points: 500

MessageSujet: Re: Soupçons inquiétants [Libre]   Mer 29 Aoû 2018, 08:24

    Il ne savait plus exactement si l'on était la nuit ou le jour, le matin ou le soir, lorsqu'un sursaut tira Roy de la somnolence dans laquelle il avait brièvement plongé. Il cilla plusieurs fois, et ne parvint pas à identifier ce qui l'avait réveillé. Un bruit peut-être, ou son organisme qui avait eu peur de plonger dans un sommeil trop profond. C'était la première véritable pause qu'il s'accordait depuis le retour de la bataille, et il était épuisé. Beaucoup de loups avaient été blessés là-bas et dû être ramenés au camp pour plus de soins. Chaque meute avait soutenu les autres, et chacune avait ensuite pansé ses blessures. Ceux qui étaient en état de sortir avaient profité de l'averse féroce qui s'était abattue à l'aube pour partir en quête de nourriture. Soigner les blessés ne servirait à rien si leur corps n'avait plus l'énergie de les guérir. Ces chasseurs, pour la plupart à moitié emmaillotés dans des bandages de fortune, des stries sur le pelage et des taches sanglantes sur le corps, avaient puisé dans l'espoir porté par ce ciel pluvieux les forces d'aller de l'avant. Cela devait être un beau spectacle, tant de prunelles qui luisaient d'espoir. Le loup blanc n'y prêtait aucune espèce d'attention.

    La bouche sèche et la tête lourde, il se redressa et s'ébroua. L'âge n'avait pas encore trop abîmé son corps - et son pelage de toute manière n'en montrerait jamais le moindre signe - en revanche il sentait que la fatigue l'envahissait plus rapidement. Il avait consacré des heures à naviguer d'un blessé à l'autre, à prodiguer des conseils aux jeunes Herboristes et aux volontaires qui les aidaient. Il avait rassuré des angoissés, hoché la tête aux exclamation victorieuses de babines fiévreuses et ensanglantées. Et tout ceci avait drainé jusqu'à la dernière parcelle de son énergie. Dès qu'une accalmie s'était présentée, il s'était isolé dans un coin pour se reposer quelques instants. Visiblement, le repos devait être de courte durée car il voyait à l'extérieur le même ciel que lorsqu'il avait laissé tomber ses paupières. Il s'étira brièvement, secoua sa lourde chevelure, et passa de nouveau parmi les blessés. Il avait vu que sa compagne Hikotsu avait été prise en charge par la jeune Brienna, et il s'en réjouissait. Il savait la jeune louve compétente et studieuse. Maintenant qu'il n'avait plus les pattes dans le sang et le museau dans les herbes médicinales, le moment était peut-être venu de se rendre à son chevet.

    Il fit quelques pas vers l'entrée de la grotte, et s'immobilisa au sortir de celle-ci pour inspirer profondément et réveiller son cerveau légèrement embrumé. Une voix familière qui prononçait son nom lui fit tourner le regard dans la direction du petit groupe qui s'était formé non loin. Il comprenait Morrow, qui venait de le nommer, ainsi que Brienna et Néît. L'herboriste de neige fut surprise de voir la prêtresse dans les parages. Elle s'était isolée des autres lazulis pour se consacrer pleinement à sa divinité, et ses venues étaient rares. Celle-ci n'était certainement pas de bon augure, au vu de l'expression qui naissait sur son visage. Le cerveau de Roy ne mit qu'un court instant avant d'être presque certain que Brienna venait de rapporter ce qu'ils avaient vu au temple de Moiro à la Chef au pelage sang. La présence de la prêtresse le confirmait dans sa supposition que la conversation devait tourner autour de quelque-chose de plus ou moins divins.

    Il s'approcha donc à son tour de cette discussion qui venait de l'impliquer pour en comprendre les teneurs, saluant d'un hochement de tête silencieux les trois louves présentes. Le temps ne l'avait pas rendu plus bavard, bien loin de là. Au moment où il s'approchait, captant l'avertissement de Néît ainsi que les propos de Brienna à propos d'Astralys, cette dernière fit soudain volte-face et manqua de le bousculer en retournant soudain vers la grotte, de laquelle venait de monter un gémissement rauque. Sa sonorité était désagréablement familière au guérisseur blanc, mais il mit ça sur le compte de son inquiétude pour sa compagne, qui couvait dans son esprit et le rongeait depuis bien des lunes déjà. Son impuissance, funeste écho de ce qui s'était passé avec sa soeur et sa mère, en était pour beaucoup.

    "Nous ne sommes de toute évidence pas arrivés à temps pour protéger le temple de Yurai." Répondit-il en jetant un regard entendu à Morrow et à la prêtresse. "Peut-être que chez Moiro il n'est pas encore trop tard pour enrayer une chose similaire cependant."

    Il n'avait pas franchement eu l'occasion d'observer le cerf en détails, d'autant que celui-ci semblait avoir repris une apparence tout à fait normale une fois la vie arrachée, mais son esprit de guérisseur lui laissait supposer que plus longtemps l'animal restait à proximité de la fontaine à boire son poison, plus fort il devenait ensuite. Simple question de logique.

    Le reste de sa réflexion fut happé par les paroles de Brienna à Morrow, qui le concernaient bien plus directement que ce qu'il avait pu voir à la fontaine de Moiro. Les images des taches lumineuses qui constellaient la margelle de la fontaine furent soudainement effacées, aspirée dans un tourbillon qui ne laissa place qu'à une froide horreur au fond de lui.
    Il fit volte-face sans mot dire, ses prunelles devenant soudain plus froides que jamais, et il dirigea de nouveau ses pas vers l'intérieur de la grotte. L'atmosphère là-dedans lui semblait soudain étouffante et poisseuse, sa truffe frémit et ses oreilles se rabattirent sur son crâne, dans ses épaisses mèches. Durant la bataille, il l'avait vue soudainement se réveiller de l'espèce de torpeur triste dans laquelle se se trouvait depuis des lunes. Il avait revu la louve qui s'était battue pour lui chez les Séides, fière et sans peurs. Et il avait caressé l'espoir que le mal soit oublié et qu'ils vivent ensemble des jours plus paisibles et plus souriants.
    Quelle bonne plaisanterie, tout cet espoir.

    Son esprit lui jeta cette pensée à la figure lorsqu'il parvint au chevet de la louve blanche, prostrée sur une couche et les yeux mi-clos. Recroquevillée sur la paillasse, elle semblait soudain si maigre et fragile. Le coeur du guérisseur se serra quand il passa la patte sur son épaule, que son glowstick projeta sur leurs pelages blancs sa lumière émeraude, et qu'il ne sentit rien. Aucune blessure physique ne la mettait en danger, rien que son pouvoir ou quelconque guérisseur ne pouvait guérir l'avait mise à terre. Il laissa retomber sa patte au sol, s'assit près d'elle et pencha la tête pour effleurer sa joue de son museau.

    "Hikotsu ?" Murmura-t-il doucement.

    Etait-elle seulement encore là ?
Revenir en haut Aller en bas
Aishi
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 513
» Age : 21
» Date d'inscription : 14/05/2017
» Personnages :
    Morrow
Relation compliquée avec Noroi | Lesbienne | Alpha Lazuli | 9.5 ans (née le 27/01/17)
    Korra
Avec Geb ♥ | Hétéro | Nourrice Etelkru | 6 ans (née le 20/07/17)
    Thalion
Célibataire | Garde Etelkru | 4.5 ans (né le 30/10/17)
    L'ombre
Brute solitaire | Adulte | Sans relation fixe
    Anianka
Lazuli | Prêtresse de Moiro | Libre & bisexuelle | 2 ans (née le 10/03/18)

» Feuille de perso'
» Points: 364

MessageSujet: Re: Soupçons inquiétants [Libre]   Mar 04 Sep 2018, 19:19


D'un hochement de tête, la rouge acquiesça la proposition de l'herboriste.

D'accord, merci Brienna. Répondit-elle avec un sourire qui se voulait rassurant.

Elle dévia son attention sur la Prêtresse qui fit son entrée, la saluant d'un simple mouvement du museau. Pas le temps de prendre des nouvelles de cette dernière qui avait disparu depuis des lunes et qui à sa grande déception avait été absente lors de la défense du temple de Yurai. Morrow fronça les sourcils en entendant son ton impératif, beaucoup trop d'éléments étaient réunis pour ne pas prendre en compte une telle menace. Elle lui lança un regard interrogateur et attendit que celle-ci développe ce qu'elle avait pu voir ou entendre.

La menace est donc réelle. Rajouta Morrow gravement en déviant son regard sur le départ de Brienna.

Le temple de Yurai a déjà été attaqué Neit, tu as manqué l'assaut. Rétorqua-t-elle le regard toujours ailleurs, mais le visage dur.

Peut importe, je suppose que tu avais de bonnes raisons. Des traces ont été retrouvé chez Moiro, quelqu'un a bu dans la fontaine. Elle tourna son attention sur Roy qui s'approcha à son tour, restant un court instant silencieuse. Elle le salua avec chaleur, bien que sa voix trahissait son inquiétude.

Bonjour, Roy.

Effectivement. Comme je l'ai dit précédemment, nous allons augmenter la sécurité du territoire. Je voulais que tu ailles avec Brienna au temple pour garder l'entrer et pour examiner quelle créature a pu le profaner.
Répondit-elle à l'ancien Alpha.

Neit, si tu pouvais r.. elle s'interrompit.

Un gémissement parvint à ses oreilles et au même rythme que les autres, son museau se tourna immédiatement vers les tanières des guérisseurs. Oreilles pointées, elle lança un regard peiné au mâle clair, puis après un bref échange avec la natée, elle s'orienta à son tour vers l'endroit où reposait Hikotsu.

Des rides virent crisper son visage en voyant l'état de la combattante. Les séquelles contre le Cerf étaient beaucoup trop importantes, elle s'en doutait. Morrow avait fait son possible pour protéger l'ancienne des assauts du Cerf, mais sa détermination était imperturbable et la rouge était compréhensive quant à ses motivations. Elle avait encouragé la blanche à donner le meilleure d'elle même, car c'était la seule chose qu'elle pouvait faire. Elle aurait préféré que celle-ci se retire, mais dans un cas comme celui-ci, qui voudrait se reposer quand ses proches risquent leur vie ? Contre sa volonté, l'alpha avait laissé l'ancienne prendre cette décision. Et aujourd'hui, elle devait accepter son sort.

Elle s'approcha de son aînée et lui donna un coup de museau affectif sur l'encolure. Elle espérait de tout coeur que celle-ci se rétablisse, mais les chances étaient maigres.

Courage, Hikotsu. Murmura-t-elle à l'oreille de la dame, à la fois avec sa voix mais aussi en usant de sa télépathie.
Nous sommes là pour te soutenir...

Après un long moment où elle se recueillit mentalement auprès d'Ao, elle releva ses iris vairons sur le guérisseur clair.

Je comprendrais que tu veuilles refuser la mission au temple de Moiro, Astralys ira avec Brienna, si cela te convient. Tu pourras les rejoindre quand tu le souhaiteras. Déclara-t-elle, d'une voix douce.    
Revenir en haut Aller en bas
Liliandril
». Adorateur
». Adorateur
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1266
» Age : 19
» PUF : Hikotsu, Liliandril
» Date d'inscription : 01/03/2014
» Personnages : ~

Volstein
& Seul
8.5 ans ~ (sept)
Nakhus - Adepte
Glow' Pourpre

Brienna
& amoureuse d'Astaroth
8 ans ~ (sept)
Lazuli - Herboriste
Glow Rose

Astralys
& Célibataire
6 ans ~ (sept)
Lazuli

Angelica
& relation libre avec Murmure
5 ans ~ (sept)
Nakhu en évaluation

Lucie
& Célibataire
4 ans ~ (Sept)
Etelkrus - Guerrière
Glow orange

Maria-Elena
& Célibataire
2 ans ~ (sept)
Nakhu - Louveteau

» Feuille de perso'
» Points: 63

MessageSujet: Re: Soupçons inquiétants [Libre]   Sam 22 Sep 2018, 12:07

End Credits ~



Hikotsu


Le monde semblait si flou et lent autour d’elle, comme si elle voyait tout depuis l’arrière d’un voile blanc, qui avait été posé sur le monde. Tout n’était que flou et incertitude. La tâche rouge qu’elle voyait s’approcher, était cela louve Morrow, ou plutôt une grande rose, qui s’agitait dans un souffle, une brise qu’elle ne ressentait pas sur son pelage ?


Une touche de chaleur se faufila dans son monde froid, une touche sur son épaule, un souffla sur sa joue, et dans la confusion, Hikotsu ressentit une certitude. Celle de l’affection. Elle était sûre que cette chaleur venait de celui qu’elle aimait.
Et tout doucement, elle leva une patte faible pour chercher en tâtonnant la patte du loup qu’elle aimait. Il lui semblait si loin, sur dur à attraper. Des douleurs courraient dans sa patte, remontant dans ses muscles comme des dagues de glace, alors qu’elle l’étendait à peine, cherchant dans les très proches environs quelque partie de son Roy.

Elle sentait sa chaleur, d’une manière étrange. Elle était non seulement là, à l’extérieur, tenue, mais elle était là, à l’intérieur, comme une petite flame, qui illuminait une petite bougie vacillante dans une grotte de glace. Le souffle froid qui montait dans le corps de Hikotsu faisait vaciller la petite flamme, dont la teinte d’or se reflétait dans les colonnes de glace. Et pourtant, bien que résistant au froid, la petite flamme n’était cependant pas capable de faire fondre la fine neige sur le sol de cette caverne.

Les doigts de la patte étendue vers le vide tremblèrent et la patte noire de la guerrière se laissa tout doucement tomber par terre, n’ayant pas réussi à aller au-delà de 2 petits centimètres, dans sa recherche qui lui avait pourtant parue si grande, si ardue.

Le feu de la petite bougie vacillait, se soufflait dans la brise glaciale.
Elle n’entendit pas le son de la voix de la rose, mais le tintement de sa pensée dans la caverne la réveilla un peu, et doucement, elle bougea un peu ses babines, à l’intention de Morrow, en un dernier sourire. Elle était là pour elle, pourtant Hikotsu n’avait jamais été bien importante, surtout de son point de vue.

Le froid mordait la flamme, sans méchanceté. Il n’y en avait guère besoin. Comme le reste de l caverne autrefois chaleureuse en emplie d’émotions, la bougie cèderait.

Hikotsu n’avait plus la force d’ouvrir les yeux, et tout son corps disait la mort, à part son pouls, très lent, très calme, de plus en plus espacé. Les battements disparaissent doucement, comme si le cœur de la louve partait, s’en allait doucement, quittait cet endroit de tant de belles choses. La caverne était remplie des images des moments forts de la vie de la louve. Les visages de ses enfants, le paysage des Monts Célestes, là où le soleil illuminait la neige, les sentiers. Là où elle avait rencontré celui qu’elle aimait. Le visage de Skaër, lui aussi, y était, dans un petit cadre oublié, couvert de givre. Les deux fils qu’elle avait eu avec lui y étaient aussi, petite image de deux lardons au pelage gris-brun. C’était une image empreinte de peine. Pourtant, elle n’avait rien de spécial. C’était deux petits, ses enfants, sous les pattes d’une autre louve. Elle les avait laissés là, en espérant revenir les chercher…
Mais elle ne les avait jamais revus.

Irwell était dans les disparus aussi, et la peine d’avoir perdu tous ses fils se devinait dans la manière dont Hiko se rappelait lui. Petit loup blanc à longs cheveux, entrain de mordiller la tresse de son père, sous les yeux de ce dernier, qui semblait froids et blasés pour le reste du monde, mais dans lesquels Hikotsu voyait cette douce lueur d’affection.

Bree, sa fille, était là, à tous ses âges. De la petite louvette menue, à la jeune louve gênée, à la louve adulte aux longs cheveux, dont la tristesse et la disparition de son frère jumeau pouvait se voir dans le fond de son regard. Bree était la petite perle de sa maman. Elle était à la fois son père, par son physique et sa froideur, et sa mère, par son courage, et sa hardiesse parfois irréfléchie.

Mais la lumière qui éclairait ses tableaux se ternissait, et il ne restait plus qu’un loup blanc. Un loup de neige, aux longs cheveux, et aux yeux de glace.
Son regard était doux. Hikotsu avait eu le privilège d’être regardée avec ce regard, qui avait échappé à tant d’autres. Hikotsu s’était toujours sentie si chanceuse d’avoir un mâle comme Roy à ses côtés. Elle l’avait aimé. Ils avaient eu des enfants, et sa vie si tumultueuse, si pleine de complications et confusions s’était tout doucement redressée en un chemin sur, accompagné, et une histoire avec une belle fin.


Mais maintenant qu’il fallait partir, Hikotsu se sentait prise de regrets. Elle le laissait seul, sans elle, sans sa présence toutes les nuits aux coucher, sans son sourire le matin, sans le coup de langue qu’elle lui donnait quand elle le sentait triste, sans son odeur dans le noir. Elle le laissait, et elle ne voulait pas partir.

Une larme coula de sous ses paupières, qui ne parvenaient pas à s’ouvrir, traçant un sillon sur son pelage, et tombant avec un petit ‘ploc’ sur le sol.
Et elle expira la dernière fois, en un dernier souffle tenu, qui souffla la petite bougie, plongeait la caverne de glace dans le noir et le froid. Et doucement la petite lumière qu’avait été la guerrière s’éteint avec les derniers battements de son cœur qui la quittait.

Dans la pièce, il n’y eut plus que le silence de la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 5054
» Age : 23
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Roy
12 ans (23/08)
Lazulis - Herboriste
Vert
(+1 Rajeunissement)

Karigan
9 ans (11/08)
Etelkrus - Garde
Orange

Athelstan
8 ans (14/09)
Etelkrus - Garde
Rouge

Azkaban
5 ans (14/08)
Solitaire

Bree
6 ans (21/09)
Lazuli - Herboriste

» Feuille de perso'
» Points: 500

MessageSujet: Re: Soupçons inquiétants [Libre]   Dim 14 Oct 2018, 12:15

    Un silence glacé.
    Roy avait toujours été sensible à la vie. A ces petits lueurs invisibles qui dansaient autour de lui au rythme des pas et des coeurs de ses congénères. Il n'avait jamais été à l'aise en société et pourtant il ne se sentait jamais aussi bien qu'au milieu de ces battements silencieux. Un paradoxe avec lequel il n'avait jamais eu de difficultés à vivre. Son pouvoir était capable, avant de l'utiliser, de ressentir la présence de la vie. La présence modeste et effacée des plantes, celle plus affirmée des autres animaux, et bien-sûr l'éclat de celle des loups. Son office de guérisseur lui avait montré combien terrible était l'instant où une vie s'effaçait, disparaissait comme happée par le néant. Il s'était fait à cela car il n'en avait pas eu le choix, et car ce fardeaux allait avec la profession à laquelle il avait toujours été destinée, et pour laquelle il avait donné toute son existence. Comme beaucoup d'autres choses, Roy avait appris à prendre cette peine pour la ranger soigneusement au fond de lui et ne rien en montrer. Faire comme s'il s'était habitué, comme si cela ne le touchait plus et ne lui faisait plus rien éprouver. Il aurait souhaité que cela arrive, que son regard et son esprit se fassent à la mort comme on se faisait à certaines douleurs. Mais son pouvoir l'en avait empêché, lui laissant certes la possibilité de guérir mais également cette sensibilité qu'il devait doucement repousser à chaque fois qu'elle se présentait. Ce n'étaient pas les larmes des proches qui lui serraient le coeur, que l'on croyait de glace, pas le deuil que l'on portait ensuite ou la tombe qui était creusée, preuve ultime que ce camarade ne reviendrait jamais plus. Non. C'était cette petite lumière qui s'éteignait comme une flammèche soufflée, cette vie qui soudainement n'était plus là.
    Oui, au fil de sa vie, Roy avait compris ce qui se passait à chaque fois que cela arrivait, et y était préparé.
    Mais rien ne l'avait jamais préparé à ça.

    Lorsque le souffle d'Hikotsu résonna une dernière fois, alors qu'elle crispait ses babines dans un léger sourire, il la sentit s'envoler. Cette présence qui avait été près de lui depuis tant d'année soudain n'était plus là. Il ne sentait plus rien à l'endroit où reposait la louve blanche, plus rien qu'une silhouette immobile, sans vie, cage de chaire de laquelle s'était échappée la louve blanche sans crier gare. Il ferma les paupières.
    Et quelque-chose en lui se mit à hurler.
    A hurler d'une douleur qui le déchirait à l'intérieur, qui lui martelait à grands coups de griffes dans le coeur qu'il n'avait jamais été là pour ceux qu'il avait aimé. Qu'il n'avait jamais su quoi faire, que tout ce qu'il croyait être le ciment e son existence s'envolait en poussière pour tout laisser s'effondrer à chaque situation délicate. Il pensait avoir bâti quelque-chose, mais il était un bien piètre bâtisseur. Malgré le rictus qui resterait à jamais figé sur le vsiage de feu sa compagne, la certitude qu'elle avait terminé sa vie malheureuse l'étouffa au plus profond de son coeur.
    Car désormais il était trop tard.
    Trop tard.
    Trop tard.


    Il savait que Morrow lui avait parlé un instant avant, mais il ne se souvenait plus exactement de ses mots. La tempête à l'intérieur l'empêchait de penser correctement, muselait sa froide intelligence dans une chaîne de torture. A l'extérieur il était glace, à l'intérieur un brasier de souffrance.
    Hikotsu était partie.
    Il était seul.

    Il lui sembla s'écouler une éternité, mais peut-être ne fut-ce que le temps d'un battement de coeur, avant qu'il ne rouvre les paupières. Durant une fraction de seconde, un espoir naïf perça sa carapace et jaillit dans son esprit, l'espoir qu'il avait de nouveau halluciné, que rien de tout cela n'était réel. Que sa belle louve allait être simplement couchée près de lui, inquiète de son sommeil agité. Mais il était encore là, dans cette grotte d'où montaient de partout des gémissements, dans cette atmosphère lourde des relents d'une souffrance dont il n'avait plus rien à faire en cet instant. Il n'y avait plus de souffrance qu'il ait envie de soulager, puisque rien n'avait u sauver la seule personne pour qui il aurait tout voulu donner. Il aurait pu s'en vouloir de penser aussi amèrement, mais il n'en eut pas la force. Au diable les conventions, les autres loups et leurs exigences sociales.

    Il se coucha près de la louve blanche et posa la tête dans la fourrure tiède de son cou. Sans rien dire, dans le silence qui était son refuge lorsque la vie se faisait trop dure avec lui. Il n'avait plus de larmes pour pleurer, et seul un sanglot amer secoua ses épaules. Une seule et unique marque qui montrait combien la peine qu'il éprouvait était grande aux yeux de tout ceux qui pensaient ne jamais le voir présenter que son masque de froideur. Il n'en avait rien à faire en cet instant. Il aurait voulu oublier, débrancher tout ce qu'il y avait sous son crâne pour ne plus songer à rien. Mais c'était impossible. La vie n'était pas ainsi.
    Alors le loup blanc resta à veiller sur sa blanche compagne.
    Dans le silence glacé de la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soupçons inquiétants [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soupçons inquiétants [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Terres Lazulis
 :: → Gouffre aux Faucons
-
Sauter vers: