Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 soleil rouge [Quartz]

Aller en bas 
AuteurMessage
Vitae
».New'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 11
» Age : 13
» Date d'inscription : 18/06/2018
» Personnages : WEEDO
mâle.célibataire
2 ans et demi [31.07.18]
Etelkrus & guerrier
Aka.pouvoir zombi




» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: soleil rouge [Quartz]   Sam 04 Aoû 2018, 11:47

Le grand loup observait l'étoile monter dans le ciel pendant qu'il marchait. Et juste avant ce grand soleil qui était encore entouré de petits nuages blancs, une averse s'était déchaînée sur les terres. Des éclairs avaient brouillé le ciel, le tonnerre faisait trembler le sol jusqu'à ce que plus aucun herbivore ne se sente en sécurité. Mais lorsque l'orage de chaleur s'était dissipé pour laisser place à un peu plus de froideur, tous les petits troupeaux étaient venus apprécier les gouttes déposées sur la fine couche de pelouse qui avait bien voulu pointer son nez, là où il y en avait. Et ça, le canidé le savait, au plus grand malheur de ces bêtes.
Après être passé au temple d'Aka, le cher Dieu qui lui avait offert son glowstick il n'y a pas si longtemps, son instinct de carnivore le poussa à rejoindre la Rougelande qui devait regorger à présent de biches et autre nourriture. Il traîna son corps robuste jusqu'à la rivière qui séparait le lieu de culte de la plaine, qui de base était remplie d'une eau rafraichissante mais qui se trouvait vide aujourd'hui et comme les dernières rudes semaines subit par la chaleur.
Il traversa le petit trou creusé dans la poussière marron, ressentant les larmes du ciel qui n'avaient pas encore séché sous ses coussinets, provoquant le frisson qui parcourut son dos, hérissant son poil tricolore. Les sourcils froncés et ses yeux foncés rivés sur l'horizon, il avançait d'un pas déterminé.
Il n'avait pas spécialement faim, mais il avait cette chose au fond de lui qui lui hurlait d'assouvir ce désir de tout animal ce nourrissant de chair. Lorsqu'il arriva en haut pour voir la grande lande, au loin s'offrait à lui un petit attroupement de cervidés.
Ils n'étaient pas excessivement nombreux, mais qu'importe le nombre, il allait en attraper un et son endurance et sa force physique allait bien lui servir.
Le gros loup contourna au maximum le groupe, ne fonçant pas tout droit sur eux, mais au contraire en essayant de se retrouver derrière pour passer encore plus inaperçu mais aussi pour avoir un aperçu global. La terre marron et les petites herbes pourpres camouflaient son pelage facilement détectable sur le vert habituel des plaines, ne laissant que son glowstick s'illuminait en fonction des rayons chauds.
La discrétion était de mise, et c'était les premières choses qu'on lui avait appris -même si ce n'était pas que pour tuer de la nourriture. Tapis au plus possible, son souffle vint écarter la mèche grise qui retombait sur son œil gauche avant de trouver sa cible. Et elle était là, juste sur la droite, un peu écartée du reste des animaux. Une belle biche qui semblait peut être un peu plus jeune qu'une adulte mais sans trop non plus. Ses yeux fendus et l'élégance qu'elle portait n'allait pas la sauver des crocs du mâle.
Il avança lentement, se rapprochant au plus près en essayant de ne faire aucun bruit. Ses pattes jonchaient rapidement le sol. Avant de faire chaque pas, il posait en vitesse ses yeux sur le sol pour s'assurer que rien ne pouvait le faire repérer jusqu'à ce qu'une brindille vint craquer sous son poids; les oreilles de toutes les têtes beiges se dressèrent et cherchèrent la direction du bruit.
Weedo arrêta sa respiration d’un coup, ne bougeant plus d’un pouce. Il ne fallait surtout pas qu’il soit repéré, sinon il serait obligé de se lancer maintenant à la chasse de sa cible. Les regards affolaient se calmèrent puisqu’ils ne trouvaient rien. Le mâle inspira profondément après avoir arrêté de respirer pendant de longues secondes. Le troupeau avait repris ses occupations et le mâle avait pu se rapprocher encore plus.
Les gouttes sur le sol mouillé son pelage, laissant ses poils s’emmêlaient entre eux. La queue plaquée sur la terre et la tête basse pour ne pas que ses oreilles soient trop voyantes, il était prêt à y allé.
L’iris sombre se posa fixement sur la petite un peu loin du groupe,  ses muscles se gainèrent d’un coup, laissant ses veines monter sous sa toison rouge et beige. Il tendit alors ses jambes avant de sortir des herbes et de s’élancer. Les bêtes s’écartèrent d’un bond avant de se mettre elles aussi à courir, mais la petite exilée se trouvait toujours à l’écart. Il passa rapidement devant elle, pour la pousser encore plus loin des autres. Elle courut, s’éloignant encore plus, la laissant seule à la portée du carnivore.
Une course folle démarra alors, laissant un écart entre eux qui ne voulaient pas changer. Son corps était certes endurant, mais pas forcément taillé pour alors que la biche c’était tout le contraire. Sa respiration se faisait de plus en plus saccadée, laissant son souffle chaud pousser cette mèche rebelle. Alors que ses jambes le tiraient, il fallait qu’il y aille maintenant.
Il bondit alors sur l’arrière train de la bête, laissant ses griffes s’accrochaient à la fine peau qui se déchira au fur et à mesure. Elle décida de ne pas s’arrêter de suite avant de bramer et s’effondrer par terre avec le loup. Ils tombèrent ensemble sur la poussière marron, le mâle n’eut qu’une faible douleur, comme si il venait de s’égratigner.  Il se releva en vitesse sans forte douleur de cette chute, et se jeta sur la gorge de l’animal qui n’eut le temps de se relever. Ses crocs blancs s’enfoncèrent dans la jugulaire, avant de les retirer et de laisser le sang coulait sur la terre qui devint rouge à son tour.
Les yeux de l’animal devinrent blancs et son pouls s’arrêta de suite. L’Etelkrus acquiesça comme pour remplacer le sourire que les autres auraient eut. Il l’attrapa et la hissa sur son dos, laissant pendre la tête sur le côté de son dos.  Il se retourna, ne souhaitant pas aller au camp maintenant. Il alla alors là où le couché soleil était le plus voyant.
Arrivé, le mâle s’étala avec le corps dans le duvet roux de la Rougelande, qui était flamboyant comme le soleil qui s'offrait à lui, cette immense boule de feu qui avait desséchée la plupart des terres, coupant net cette herbe couleur sang dont il avait entendu parler. Cette période rude qui ne c'était pas encore totalement effacé des mémoires pour la plupart et Weedo ne se plaignait pas d'avoir eu la chance d'en quelques sortes, passer outre. Il était arrivé alors que tout cela arrivait quasiment à sa fin, voyant au fur et à mesure quelques visages se décrisper même si aprioris, ça n'en était pas fini. Les conséquences de cet été se paieraient tôt ou tard, les Nakhus avaient déjà pu y goûter.
Revenir en haut Aller en bas
Feather
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1327
» Age : 21
» PUF : Feather, Fea' ou bien Frigo 8D
» Date d'inscription : 25/07/2014
» Personnages : .


Quartz
Mâle
11 ans
Coursier Lazuli
Célibataire

Chulhei
Mâle
10 ans
Canonnier Raeders
Célibataire

Daehwan (pnj)
Mâle
10 ans
Médecin Raeders
Célibataire

Safran
Femelle
4 ans
Seconde (autoproclamée)
Raeders

Lucky
Mâle
1 ans
Solitaire




» Feuille de perso'
» Points: 1312

MessageSujet: Re: soleil rouge [Quartz]   Lun 06 Aoû 2018, 16:18

Soulagement du vivant, la pluie sauveuse qui hydratait à nouveau la terre après une éternité d'absence mais à cela s'ajoutait un autre danger que les survivants préféraient oublier pour le moment. Quartz ne survivait plus depuis bien longtemps, il errait seulement et certains diraient que c'était déjà bien. Cependant parfois, même assez régulièrement, il repensait à sa vie, douloureux sort des morts que de repenser à ce qu'ils n'avaient plus. Le fantôme n'avait pas vécu longtemps, à peine plus d'un an et son temps dans l'état actuel avait été beaucoup plus long et pourtant, il semblerait que jamais il ne s'y ferait totalement. En tout cas aujourd'hui il n s'y faisait pas.
Au début, ce n'était que pour visiter les reste de l'ancienne cordillère qui abritait autrefois le camp de sa meute, les montagne étaient devenues beaucoup plus grandes et bien différentes. Avec le temps le paysage s'était totalement métamorphoser, ne laissant même plus de trace de l'ancien lieu habité. Les Monts Céleste étaient maintenant plus qu'un paysage sauvage où se mêlaient entre eux les animaux sans dieux. Et au delà, plus loin en contrebas, il y a les Rougelandes, une des dernières terres intactes d'une époque connue d'un nombre plus en plus limité de loups.

Quartz savait que ces terres, autrefois chez lui, ne l'étaient plus depuis qu'il était Lazuli. Pourtant, la nostalgie lui donnait furieusement envie de fouler à nouveau ces plaines d'herbes rouges. Bafouer consciemment la frontière, plus d'un canin, qu'importe sa meute s'arracheraient les poils rien qu'à l'idée mais les morts n'ont pas d'odeurs, du moins lui sous sa forme fantomatique n'en avait pas. Il n'avait pas non plus le poids du corps qui marque la terre boueuse, ni même la certitude d'avoir la chance d'être vu. En d'autres terme, il n'y aurait aucune preuve de son passage, on prendrait celui qui a vu un fantôme pour un fou et puis voilà. Si les alpha Etlekru n'avaient pas changer, Quartz en connaissait un de toute façon, dans le pire des cas, on lui râlerait dessus, le mâle blanc n'était plus à ça prêt.

Il se laissa descendre des monts pour rejoindre les landes. La journée avait bien progresser au fil du voyage, le soleil déclinait à l'horizon, couvrant le ciel de tons chaud tandis que le sol se couvrait de couleur pourpre et sang. Peu intéressé par les proie qui repeuplait doucement le territoire, il s'arrêta un peu en auteur, face à la ligne déclinante de l'astre du jour. Bientôt la lune le rappellerait à l'ordre, révélant aux mortels sa véritable apparence, apprenant aux etelkrus qu'il était venu les hanter.

Rien n'aurait pu gâcher ce court instant de solitude nostalgique, mis à part un autre loup peut-être, qui était venu lui aussi admirer ce couher de soleil... avec un petit en cas. Les oreilles  de Quartz pivotèrent à l'arrière, sa queue s'agitant dans un mouvement agacé. Au moins, la chance était avec lui ce coup-ci, l'autre ne vint pas s'asseoir dans sa personne comme ça arrivait si souvent. Peut-être le voyait-il ? Mais le mâle lazuli en doutait beaucoup, l'autre n'avait aucune réaction à son égard bien que ça ne saurait tarder. Dans quelques dizaines de minutes, la lune serait suffisamment haute et le soleil suffisamment bas pour qu'Ao le rappelle au monde physique. Hé bien, il en tirait une sacré  tronche l'autre quand il le verrait, mort qu'il était. Quartz ne se donna même pas la peine d'essayer de dévoiler sa présence, elle le saurait bien assez tôt.
Il ne se donna pas la peine de faire demi tour et de repartir tant qu'il avait encore le temps, il voulait profiter du paysage lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Vitae
».New'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 11
» Age : 13
» Date d'inscription : 18/06/2018
» Personnages : WEEDO
mâle.célibataire
2 ans et demi [31.07.18]
Etelkrus & guerrier
Aka.pouvoir zombi




» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: soleil rouge [Quartz]   Mer 08 Aoû 2018, 19:54

je ne sais pas si Quartz a une odeur lorsqu'il est matérialisé, dis moi si je me trompe ;)

Le soleil laissa lentement sa place à la pleine Lune, laissant les rondeurs du satellite se dévoiler. Les animaux s'étaient écartés, un film bleu foncé avait recouvert le paysage et une légère brise venait s'engouffrer dans ses poils. La nuit tombée, il était temps pour lui d'aller quitter la carcasse qu'il avait fait attention de protéger des fourmis et autres petits insectes. Mais les légers courants d'airs qui venaient soulager l'étouffante chaleur -qui revenait peu à peu, vint apporter au museau du mâle une effluve peu connu.
Il se leva le plus vite possible en essayant de faire le moins de bruit, tournant la tête d'un bond pour pointer son regard au loin sur un..tas d'os ? Weedo ne savait sur le moment si le plus bizarre était qu'il ne l'est pas entendu arriver, le fait que son odeur n'appartienne pas à un Etelkrus ou son corps pas très commun.

«- Vous êtes ? »

Il le dévisagea de haut en bas de ses yeux inexpressifs, histoire de savoir au moins à quoi il avait à faire. Une lueur bleu s'échappait de son coeur, enfin surtout la chose qui ressemblait de près à un glowstick. Et ce bleu clair était égal à la déesse Ao, donc surement un Lazulis. Si le squelette d'un loup n'était pas arrivé depuis des siècles ici, il avait appris un minimum sur les meutes aux alentours. Et le mi loup mi squelette fantomatique était sur leurs terres, alors que les meutes entre elles restaient assez méfiantes.
Tout pouvait étonné, que ce soit sa présence sur la Rougelande ou même sa discrétion et ça faisait bien hausser les sourcils du tricolore.

«- Qu'est ce qui vous amène ici, sur les terres des Etelkrus en tant que Lazulis. »

Son ton était sec et rude, en vrai il s'en fichait un peu de savoir ce qu'il faisait là, mais il allait lui faire comprendre qu'il n'était pas sur le bon territoire.

Il s'avança la tête haute, laissant de côté le corps inerte de la biche. Il avait un rendez vous ce soir avec un vieux solitaire qui l'avait quémandé pour une quête meurtrière, et même si il avait du temps devant lui avant que tout le monde soit endormi, il aurait bien aimé y être à l'avance.
Le canidé squelettique en face n'avait pas l'air spécialement méchant, mais il allait falloir lui faire retenir la leçon pour ne pas qu'il s'y repointe. Surtout que lui même avait bien dut voir le tueur à gage, et si il avait voulu être plus discret ou se montrer agressif, il aurait surement déjà fait.
Revenir en haut Aller en bas
Feather
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 1327
» Age : 21
» PUF : Feather, Fea' ou bien Frigo 8D
» Date d'inscription : 25/07/2014
» Personnages : .


Quartz
Mâle
11 ans
Coursier Lazuli
Célibataire

Chulhei
Mâle
10 ans
Canonnier Raeders
Célibataire

Daehwan (pnj)
Mâle
10 ans
Médecin Raeders
Célibataire

Safran
Femelle
4 ans
Seconde (autoproclamée)
Raeders

Lucky
Mâle
1 ans
Solitaire




» Feuille de perso'
» Points: 1312

MessageSujet: Re: soleil rouge [Quartz]   Mer 08 Aoû 2018, 22:58

Il regardait l'horizon sans bouger, sans réagir plus que ça, statue macabre au milieu d'un champ d'herbe qui n'était plus le sien. Doucement il se sentit plus lourd avec l'élévation du règne lunaire, retrouvant le poids de son corps qu'Ao gardait avec elle la journée. L'astre était rond et plein cette nuit là, éclairant le monde d'une lumière argenté. Quartz serait peut-être rester un peu plus longtemps s'il avait été chez les Lazulis mais là ce n'était pas le cas, il était temps pour lui de traverser à nouveau les montagnes. Mais avant même qu'il ne commence à bouger, une voix l'interpella.
Doucement, il pivota la tête vers l'origine de la voix pour faire face à un mâle au pelage clair le regardant de haut en bas. Ah il l'avait oublié celui là. Le fantôme n'aimait pas beaucoup être ainsi décortiquer du regard, l'envoyant au rang de monstre de foire mais il avait l'habitude, il n'en était pas loin du stade de monstre. Quartz fixait l'inconnu de ses orbites vides, son visage sans chaires n'affichant aucune émotion visible par défaut.

L'Etelkru était confiant malgré la présence anormale d'un mort qui ne l'était pas tout à fait. Certains loups étaient comme ça, ce n'était pas le premier que le fantôme croisait bien qu'en général, les camarades lupins avaient tendance à blanchir du pelage à la première rencontre.  Non ce mâle là avait l'air même plutôt confiant, n'hésitant à remplir son rôle de garde frontière à base de questions sèches. Quartz ouvrit ses mâchoires pour répondre.

« La nostalgie d'un séide pour les terres séides »

Il avait été chez lui ici bien avant ce guerrier Etelkru, il avait arrêté de l'être à cause des dieux et de leur remodélisation du monde et des meutes. Mais lui était mort, les fantômes ne pouvaient-ils pas hanter les endroits qu'ils voulaient ? Les autres peut-être, mais lui, par son glowstick dévoilant son appartenance totale à  Ao n'avait probablement pas ce genre de liberté. Il ne répondit pas à la première question, dans les choses actuelles, un nom ne servait à rien, d'autant plus qu'il le savait déjà lazuli. Un fantôme chez les lazulis, il n'y en avait pas des tonnes, si l'autre loup se plaignait et s'il arrivait à ne pas être pris pour un fou, Morrow saurait où le trouver de toute façon.
Il se releva, fit craquer quelques os avant que ses orbites vides ne reviennent sur l'etelkru. Sous sa forme physique, Quartz devait et se montrait plus prudent, il attendait donc de voir l'attitude du mâle adverse avant de lui tourner le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: soleil rouge [Quartz]   

Revenir en haut Aller en bas
 
soleil rouge [Quartz]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Legolas Greenleaf || Un soleil rouge se lève...
» Comment contrer un mumak?
» Décors Moria et Autres.
» Les étoiles de sang [Partie I: Raaze le bandit] - [Partie II: Soleil Rouge]
» Legolas || Un soleil rouge se lève...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Accueil
 :: → Archives RP
-
Sauter vers: