Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Les Croquemitaines - Joyeux Caribous Inc.

Aller en bas 
AuteurMessage
Mona Lisa
».New'


Féminin » Nombre de messages : 33
» Age : 30
» Date d'inscription : 25/10/2018
» Personnages : .

« Le loup qui prépare les onguents et les médecines à pour nom apothicaire.
Lorsque c'est une louve qui exerce cette activité, on l'appelle sorcière.
Les mâles aiment bien tuer une femelle de temps en temps. »


» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Les Croquemitaines - Joyeux Caribous Inc.   Jeu 25 Oct 2018, 16:15

Depuis quelques jours, des phénomènes paranormaux se multiplient : apparitions d'esprits, objets qui s'envolent et se fracassent contre les murs, hurlements stridents, enfants possédés...

Après enquête, tout cela provient de la lecture d'un extrait du très ancien Mortuus Libro par une bande de jeunes louveteaux venus s'amuser dans la vieille bicoque abandonnée sur la colline qui surplombe le cimetière.
L'histoire raconte que la brume qui encercle l'île comme un étau blanc cache aussi le manoir aux yeux des vivants la plupart du temps et que, lorsque par chance il n'y a pas de voile de brouillard, on ne peut voir qu'un masure à demie effondrée. D'après la légende, quelques jours précédant la fête des morts, l'esprit qui habite le lieu soufflerait sur le linceul de vapeur pour inviter les âmes perdues à le rejoindre. Enfin, un coup de vent aura sûrement balayer le brouillard et les mioches auront trouvé l'idée séduisante d'aller faire un tour dans la maison dite hantée, après tout, vous connaissez les morveux et leurs besoins en Grands Frissons !

Toujours est-il que c'est à votre équipe d'experts que le nouveau Croquemort s'en remet : entrez dans sa petite cahute personnelle, et faites cesser ce boucan de folie qu'on provoqué les gamins en réveillant les monstres du livre maudit !



***


Non parce que... Elle en a vraiment marre ! Le Croquemort a un sommeil trèèès agité. La pauvre louve est chaque soir agressée par des monstres cauchemardesques : les Croquemitaines.

A la faveur de la nuit, vous poussez donc la porte de la chambre de la dame à la recherche des Monstres. Faites attention cependant : le Croquemort dort et il serait malchanceux de le réveiller !

Un livre au sol gêne l'ouverture de la porte. Il y a un diable dessiné sur la couverture. Vous lisez quelques passages :


« Guide des monstres – Chapitre 1
Les Croquemitaines

Ces monstres effraient depuis des générations d'enfants et de moins enfants.
Ils prennent 4 formes différentes dans le but de remplir de cauchemars la tête des loups.
Chaque forme doit être éliminée séparément !
...

Guide des monstres – Chapitre 2
Celui qui rampe dans le noir

Il dessine dans les ombres des formes menaçantes et lance des regards glaçants au cœur des ténèbres.
Il donne le frisson, mais une lumière douce et rassurante aura raison de lui.
...

Guide des monstres – Chapitre 3
Celui qui surgit

Sournoisement caché dans les espaces fermés, il bondit pour faire sursauter de peur.
Tout recoin sombre lui plaira, de la plus petite à la plus grande boîte en passant par un banal placard.
Eliminez toutes ses cachettes jusqu'à la dernière !
...

Guide des monstres – Chapitre 4
Celui qui tire les ficelles

Il utilise des ombres angoissantes pour tisser des fils de cauchemar et manipuler le louveteau à sa guise.
Tranchez les fils qu'il utilise pour se suspendre.
...

Guide des monstres – Chapitre 5
Celui qui mange les rêves

Caché au plus profond du rêve du louveteau, il le dévore peu à peu pour le changer en cauchemar.
Entrez dans le rêve et assénez les trois coups pour achever le monstre.
... »

Assez de lecture, il est temps d'agir !

Au sol vous voyez un tapis plein de jouet. La Croquemort serait-elle bien plus jeune qu'elle ne paraît ??!
Au fond de la pièce, il y a un placard fermé par un code à 4 chiffres.
Sous le placard, une petite boîte en carton est solidement fermée.

Le store électrique est baissé, il y a un interrupteur a côté. Dehors, la nuit est tombé et on peut presque apercevoir la lune.

Vous observez la louve qui dort. Sa respiration est lente et régulière. Vous voyez, gravé dans le bois du lit sept petits soleils souriant. Sûrement des autocollants.
Sur la table de chevet il y a une lampe dont on a retiré l'ampoule. Vous ouvrez le tiroir et trouvez, devinez quoi ? Une ampoule ! En dehors de ça le tiroir est vide, mais il semble pourtant plus lourd et plus profond vu de l'extérieur... Mme Croquemort aurait-elle quelque chose à cacher ?

Vous jetez un œil sous la lit... Et là, c'est le drame !

Une ombre s'étire et se contorsionne vers vous, elle a les yeux rouges luisants et malveillants, des crocs très épais et de multiples pattes aux longs doigts griffus ! Celui qui rampe dans le noir apparaît devant vous ! Il tient quelque chose dans ses mâchoires que vous ne pourrez récupérer qu'après l'avoir éliminé, vu la taille de ses dents...

Contrainte du monstre : Vous sentez le froid et la peur vous nouer les boyaux. Vous devenez lents et angoissés... Chaque loup ne peut effectuer que DEUX mouvements / gestes de son choix.
Cela prendra fin lorsque le monstre sera détruit.


Soyez forts et courageux face à ces horreurs !

Revenir en haut Aller en bas
Elle
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 979
» Age : 24
» PUF : Elle
» Date d'inscription : 17/04/2015
» Personnages : .
Mele
1 an et ½ en Déc 2017
Solitaire

» Feuille de perso'
» Points: 405

MessageSujet: Re: Les Croquemitaines - Joyeux Caribous Inc.   Ven 26 Oct 2018, 01:15

Fireheart² n'avait pas la moindre idée de ce qui se passait. Elle s'était réveillée au matin avec l'envie subite d'aller elle ne savait où. Elle y était allée et.... C'était le bordel. Ils devaient - oui, elle et trois autres joyeux lurons - débarrasser une inconnu de putains de démons. Enfin, ça, elle ne le savait pas, même si nous le savons. Parce que, on s'en souviendra, Fireheart² ne connaissait pas le langage des mots. Confuse n'était même pas un mot assez fort pour décrire ce qu'elle ressentait. Disons, pour le bien du jeu, qu'elle avait une idée plus ou moins claire de ce qu'il fallait faire. Mais, lire, ça non. Elle ne savait pas lire. Alors si jamais quelqu'un pensait utiliser son feu naturel pour éclairer la pièce avec douceur et faire fuir le premier monstre, et bien il allait devoir réussir à le lui faire comprendre. Surtout que sous l'influence de la peur, ses flammes étaient presque éteintes.

Le premier geste de Fireheart² est de glapir comme une tarée, effrayée à en mourir, et de se cacher derrière Lysandre.
Revenir en haut Aller en bas
Jolitemps
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 191
» Age : 23
» PUF : Auberjin
» Date d'inscription : 09/09/2017
» Personnages :
Jolitemps
Solitaire.
Possède sans promesse une ruine d'oiseau.
6ans et demi (14.09.17)

Teddy
Solitaire.
Seul et célibataire.
5ans et demi (26.11.17)

Pepper
Etelkru, louveteau.
Célibataire.
Bébé (02.11.18)


» Feuille de perso'
» Points: 400

MessageSujet: Re: Les Croquemitaines - Joyeux Caribous Inc.   Sam 27 Oct 2018, 06:29

Les Croquemitaines

ft. Fireheart², Lysandre & Alf.

Halloween 2018.
6 ans et demi.


Pour une fois, le monde voyait tes Perdus.
Tu ne te sentais plus seule fille à les sentir, à les voir. Et ça te faisais sourire, ça te faisais te sentir bien. Eux aussi, tous ces loups, goutteraient à la folie des fantômes qui n'ont deviné le chemin du Ciel ! Ils laisseraient une porte ouverte en leur esprit, celle où l'on peut venir murmurer à l'embrasure quelques histoires de vies passées. Tu les écoutais toujours, ces histoires.
C'est peut-être l'une d'entre elles qui t'avaient d'ailleurs convaincu de te porter volontaire pour sauver cette lupinité déchue de ces anciens vivants et de ces phénomènes amusants, d'accepter l'invitation de madame Croquemort. De savoir que les Perdus pouvaient se rassembler, tous, au même endroit, tenait pour promesse l'aboutissement de ta tâche : celle de tous les libérer, ces Perdus, de leur offrir une oreille pour leur récit et une promesse de paix éternelle.
Soupir, alors que tu entrais avec les trois autres vivants dans la cahute de votre hôtesse endormie, et que tes yeux fouillaient les environs sans jamais se poser sur tes comparses, cherchant tous ces Perdus promis.
Arastée, petite araignée pendue derrière ton oreille, ne semblait pas bien croire à cette légende. Alors, tu n'allais sur cette île que pour aider autrui, finalement, pour faire cesser ces choses surnaturelles qu'on pouvait voir surgir un peu partout ? Oh. Pour ta part, tu te serais toute l'année satisfaite du spectacle d'enfants possédés et d'entités vibrantes : c'était plus amusant que ton fade quotidien de rencontres qui n'aboutissaient que bien rarement à une activité sociale intéressante.
Soit : tu prendrais part au jeu quoi qu'il advienne, pour le simple plaisir de jouer.

Tu commences par livre quelques uns des passages de ce livre, souriant derrière tes longs cheveux venus cacher une partie de ton clair minois. Des monstres. L'idée d'en manger un te plaisait bien, tu n'avais jamais goûté à la chair d'un prédateur supérieur à celui du loup ! Gronde ton estomac, une langue vient lécher tes babines.
Tes yeux, adaptés à l'obscurité, bloque alors sur le tapis de jouet. Tu t'en approchas, jusqu'à te retrouver stopper par une forme sortie du lit.
..!
L'épais poil de ton encolure, lorsque le reste du corps est ras, se dresse. Instinctivement, tu grondes en laissant apparaitre tes dents de louve. C'est la peur, qui te prend, mais tu ne la connais pas assez pour le savoir. Alors tes traits de porcelaine se déforme, ta gueule s'ouvre en un râle ! Tu restes crispée, mécontente. Tes oreilles se couchent au cri affolé de ta comparse femelle, celle qui hurle tant l'angoisse la prend.
L'araignée n'aime le bruit. Tu lèves le devant de tes babines, ta langue remontant vers ton nez en réaction de ton corps au stress. Un râle est poussée, par toi cette fois-ci, formant quelque chose d'audible alors que tes yeux viennent percer le corps rouge de la jeune.

« Chut, chut, petite rouge. Ne crains pas l'éliminable car je te croquerais avant lui, si tu fais encore du bruit. »

Un sourire bizarre, pas joli pour une Jolitemps, viens prendre tes lèvres. Tu as du mal, avec les femelles, tu préfères les mâles. Et encore...Tu n'aimes pas grand monde, juste toi, ton araignée, et un peu un Oiseau. Mais tu as raison ! Elle devrait te craindre toi, cette petite rouge, elle ne devrait avoir peur de celui qui est repoussé d'une lumière !
Tiens, la logique aurait d'ailleurs voulu que tu t'orientes vers la table de chevet, que tu t'occupes de l'ampoule. Mais ma Joli', toi, tu te dis qu'un autre s'en chargera, qu'il y avait plus original à faire. Ce mâle blanc, ou l'autre gris. Pas la femelle rouge, non, elle a encore trop peur, sauf si tes paroles lui auront fait plus peur encore que les griffes des monstres.
Aussi, puisqu'un de ces mâles se porteraient sans aucun doute volontaire pour allumer une lumière, toi, tu préfères te laisser aller à tes obscures envies. Tu te refixes sur les jouets vu auparavant. D'un pas alourdi, la queue basse et les oreilles en arrière (c'est le monstre, qui fait ça !), tu t'en vas donc accomplir quelque chose de sans doute moins utile. Tu n'en a que faire d'accomplir au mieux la mission, tu préfères t'amuser avant : tu n'es pas là par bonté d'âme, tu n'es là que pour tuer ton ennui et t'amuser un peu, on l'a déjà dit je crois.
Et quoi de mieux qu'une maison hanté, que des monstres qui rodent, pour ça ?

Sur le tapis de jeu, tu cherches quoi dévorer en premier.
Le passage du livre te reviens, allez, tu te rendras un peu utile finalement. Cette boite, celle contenant ces dominos de bois, ce jeu que tu ne comprends pas et que tu trouves déjà bien embêtant, tu l'écrases, tu la réduis en une crêpe sous la courbe de tes fesses ! Et ce lapin, oh, ce lapin ! Avec ses billes qui lui servent d'yeux au regard si vide, qui scrute le monde d'une manière affolante, qui te regardes de sa place... Il te plait, tu le détestes ! Un sourire fend ta gueule en deux et tu jettes tes crocs sur sa gorge de coton, refermant ta prise. Tu le secoues, brise ses os de ouate, casse ses veines de fils. Entre tes crocs, le lapin ne sera plus que débris et poussière.
Bien fait pour lui.

Jolitemps s'en prend aux jouets : elle écrase la boite de jenga et déchiquète le lapin.
Revenir en haut Aller en bas
Dee
».Habitué'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 721
» Age : 22
» Date d'inscription : 02/01/2015

» Feuille de perso'
» Points: 38

MessageSujet: Re: Les Croquemitaines - Joyeux Caribous Inc.   Mar 30 Oct 2018, 10:59

(Je m'excuse à l'avance pour les fautes, j'ai écris sur telephone)

La clarté n'était pas intense...noir, obscure. Un endroit beaucouo plus sombre se voilait devant mes yeux, comme une concussion, un mal de tête jouait une musique incessante alors que mon regard, de 0plus en plus doucement s'ouvrit sur une drôle de maison, dont les toits semblaitent pouvoir s'éffronder à tous moments,. Une odeur de brûler, de eoissisure et d'herbe grasse me donna envie de vomir. Quel était donc cet endroit ? Je me lever donc, sans intensité, mes mouvements emblait t ernis par des étourdissements.

Mélancolique, morne, morose et sinsitre. Était les seuls mots qui venaient à mes oreilles alors que je pu me permettre de jeter un oeil au tour de moi. Lysandre était là, toujours endormis. Debout, au fond, tremblant de façon presque exagéré, un jeune louve produisait une légère aura de feu autour des meubles et de nos de congénaires, elle sembla si jeune. Je lui lança un sourire, en espérant la calmer puis jeta un oeil sur l'autre énergumaine qui se tenait avec nous. Joyeuselurones, la jeune louve portait sur elle une longue crinière blonde et était parsemé de tournesol séchés, qui doucement, un peu comme la vie, perdait de plus en plus ses feuilles. J'esquissa un sourire mesquin à la jeune dame en l'entendant profané ses paroles. Était-elle donc folle ? Ou prenait-elle s'implement le genre de la poésie littéraire dans ses paroles ? Je m'avança encore un peu et jeta un oeil sur le tapis remplis de jouet qui trônait au centre de la table. À qui appartenait donc ses jouets, dont l'essence même ne tenait plus qu'à un fil, dans cette sombre pénombre ? Puis, alors que mes pensées étaient concentrer une épaissse et noir colonne de fumée sortait de sous le lit, en grondant. Un sentiment de honte, de peur et de miséricorde m'envahit. Quel était donc cette peau qui n'était pas la mienne ? Un sentiment m'empêcha de respirer, mais rien n'allait m'empêcher de mettre fin à cette débandade. Je sauta donc d'un bond vers la table de chevet, descendit la lampe de chevet, enlevant le chapeau qui la recouvrait pour n'y voir donc que l'ampoule en elle-même et en tirer plus de lumière et et glissa délicatement l'ampoule. Celle-ci s'alluma directement alors que tout mon corps tremblait vigoureusement par la peur. Le monstre s'embla se rétracter un moment. Je m'éloigna rapidement pour retourner au centre de la table et poussa sans gêne la femelle qui était en train de tout dévorer.

-Je ne voudrais pas vous traiter de folle, tournesol, mais faudrait pas exagéré non plus. Trouve toi un os à mâcher au lieu de tout démolir ! Y'a pas que ça à mordre.

Je poussa un soupir avant de regarder plus attentivement les différents jouets qui trônait sur la table et tenta de faire le lien sur ce qui pouvait faire un lien avec la lecture du livre. Tiens, tu pourrais lancer un truc sur la tête de l'albinos pour qu'il se réveille et ensuite on verra. Et toi, ma belle, calme toi, y'a plus à craindre des maladies que de vraiment mourir ici.

Ou était-ce le contraire ? Pouvions nous mourir ici ? Et qu'adviendrait-il de la nuit noir ou on n'entrevoyait qu'à peine la lune ? Un sentiment d'angoisse m'empêcha de respirer un moment. Nous allions tous mourir. Un rire aigu retentit, alors qu'une poussière vint se coller à ma peau. Nous allions tous mourir. Puis, le regard appeuré de la jeune femelle rouge me ramena doucement un peu à l'ordre. Il était de mon devoir de la rassuré. Je fouilla dans mes poches de veste et y trouva un vieux bonbon à la menthe et tenta de lui proposer.

-Ça te calmera. En entendant approche toi un peu du centre, peut-être sera tu démystifier le sens des jouets avant que l'autre ne les démolisse.

En retournant vers le centre, un aura de chaleur se répercuta sur mes muscles alors que le feu de la jeune femelle endoloris ma peur pendant un moment. Et une idée me parcouru l'esprit, mais était-il sage de mettre à risque la jeune femelle, seulement en dépit du fait que ça pourrait peut-être fonctionner ? J'en profita pour donner un gros coup de patte derrière la tête de Lysandre avant de m'avancer vers la jeune folle qui n'avait toujours pas finis de déchiqueter les jouets.

-T'a finis ta crise ? Je pense avoir une idée pour le monstre qui se cache sous le lit. Notre solution, c'est elle dit-je en pointant la jeune rougeâtre.

(Hubert mets l'apoule dans la lampe puis empêche Jolitemps de tout démolir.)
Revenir en haut Aller en bas
Mona Lisa
».New'


Féminin » Nombre de messages : 33
» Age : 30
» Date d'inscription : 25/10/2018
» Personnages : .

« Le loup qui prépare les onguents et les médecines à pour nom apothicaire.
Lorsque c'est une louve qui exerce cette activité, on l'appelle sorcière.
Les mâles aiment bien tuer une femelle de temps en temps. »


» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Les Croquemitaines - Joyeux Caribous Inc.   Sam 03 Nov 2018, 19:44

Vous associez l'ampoule et la lampe et... ERREUR ! LUMIERE ! L'éclairage est trop puissant ! La louve sombre se réveille en grognant, furieuse et en pleurs. Vite ! Racontez-lui une histoire pour la rendormir !
Lisez à voix haute l'histoire du livre le plus proche pour trouver le code qui la rendormira. Vous ne pouvez plus faire aucune recherche en attendant.

« Dans un tout petit petit univers, il y a une toute petite petite galaxie, faite d'une seule petite petite planète autour d'un seul petit petit soleil. Sur cette toute petite petite planète, il y a le plus petit petit continent,
au milieu d'un tout petit petit lac, une toute petite petite île avec une toute petite petite forêt.

Et au coeur de cette toute petite petite forêt, il y a un tout petit petit coffre enterré,
avec un tout petit petit mot dedans, sur lequel est écrit, en tout petit ( petit ? ) :

" je t'ai fait perdre ton temps ! " »


Vite, une autre histoire !


« Le petit louveteau ne parvenait plus à dormir. Toutes les nuits, le vilain monstre venait le hanter.
A tous les coups, c'était la faute de cette sorcière de Mona Lisa, qui lui avait jeté ce sort rien que pour l'embêter.
Tout ça parce que le petit louveteau avait dit que la maison de Mona Lisa était moche. M'enfin, magie pour magie,
le petit loup se décida à éliminer le monstre à armes égales.
Après bien des recherches dans des livres de monstrologie, il découvrit qu'il suffisait de se brosser les dents cinq minutes,
d'allumer une petite veilleuse et de compter les moutons jusqu'à vingt-cinq. »


***

Lysandre n'ayant pas encore répondu, un malus lui sera appliqué d'office à la fin du jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Jolitemps
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 191
» Age : 23
» PUF : Auberjin
» Date d'inscription : 09/09/2017
» Personnages :
Jolitemps
Solitaire.
Possède sans promesse une ruine d'oiseau.
6ans et demi (14.09.17)

Teddy
Solitaire.
Seul et célibataire.
5ans et demi (26.11.17)

Pepper
Etelkru, louveteau.
Célibataire.
Bébé (02.11.18)


» Feuille de perso'
» Points: 400

MessageSujet: Re: Les Croquemitaines - Joyeux Caribous Inc.   Sam 03 Nov 2018, 21:14

Les Croquemitaines

ft. Fireheart², Lysandre & Alf.

Halloween 2018.
6 ans et demi.


Alors que tu aurais fais sa fête à tous ces jouets, avant de sans doute aller t'en prendre à autre chose, trouvant dans la destruction le moyen de vaincre les monstres dans un petit chaos, voilà qu'un loup n'était de cet avis. Oh, oh, qu'y était-il pour te dire tout cela ? Un loup, un simple loup. Tu te balances sur une de tes hanches alors qu'il te bouscule, gardes en gueule le lapin aux coutures atteintes en y serrant plus fort tes dents. Vilain garçon que voilà ! Tu soupires, lâche la peluche sur le sol, pour lui jeter un regard qui ne parle que de l'ennui qu'il t'évoque.
Voilà, à cause de lui, ton jeu s'est achevé sans que tu ne l'ais terminé...

« Je ne vois ici que les os de tes pattes, c'est les seuls qu'il me serait possible de trouver ici. M'en donnerais-tu un, ou laisseras-tu mes crocs s'ennuyer ? »

Ton sourire est embrun d'une malsaine malice, alors que tu ouvres ta gueule et penches tes oreilles en arrière. Allais-tu l'attaquer ? Non, bien sûr que non : tu aurais besoin de lui, si tu voulais d'ici sortir vivante. Et puis, ce n'est pas comme si tu avais été la seule à faire des erreurs ! Lui aussi, il s'est trompé, en allumant la lumière. Cette lumière si forte qu'elle en fait pleurer madame la Croquemort.
Pensée pour toi-même : le tien, de Croquemort, le Fossoyeur que tu pensais un jour croquer, n'a donc plus à s'en faire pour sa succession ?
Ses cris t'agacent, tu montres les crocs. Tu as envie de la faire taire, cette femelle ! Toi qui n'aimais déjà pas bien les louves, tu as envie de la calmer, comme tu te retenais de corriger Petite Rouge et ses pleurnicheries. Il n'y avait qu'une femelle pour ne pas jamais pleurer : toi. Et puis, tu ne crois pas qu'elle fasse partie d'une solution, la Petite Rouge, ça te fais te moquer du loup gris.

« Une solution qui pleure, comme cette croquemort pleurnicheuse ? Peut-être, oui, peut-être l'est-elle, peut-être à tu raison comme l'ampoule dans la lampe et les démons qui rodent. »

Mais il te faut te lasser de lui, car le temps est aux histoires. Tu lis la première, sans t'offusquer du temps perdu. Car cette histoire te plait, plus qu'elle ne devrait le faire ! Elle dessine sur tes babines un sourire qui s'étire loin sur tes joues. Tu l'aimes tellement que tu la relis une deuxième fois, pour le plaisir de t'en souvenir et de la raconter aux filles que tu porterais un jour. Puis il te faut passer à l'histoire suivante, celle que tu murmures après t'être approché de la Mona Lisa, déposant sur ses draps le lapin plus en forme. Ta gueule s'étend à l'oreille de cette petite pleurnicharde, tu te fais mère rassurant son enfant raté.

« Tu entends, dis, tu entends cette petite histoire ? Même si ton sort est mérité, sorcière, tu ne dois oublier de te brosser les dents cinq minutes, d'allumer une petite veilleuse, de compter tes moutons jusqu'à vingt-cinq sans en dévorer un seul. C'est ça, dis, c'est un petit code magique pour te rendormir, l'arme égal contre les pleurs et l'insomnie ? Il est caché entre les mots, mais il est là, juste là. Cinq, une, vingt-cinq, à rebord pour t'endormir. »

Tes crocs se retiennent de venir chercher sa peau, tu te contentes sagement de tes mots hasardeux.
Revenir en haut Aller en bas
Mona Lisa
».New'


Féminin » Nombre de messages : 33
» Age : 30
» Date d'inscription : 25/10/2018
» Personnages : .

« Le loup qui prépare les onguents et les médecines à pour nom apothicaire.
Lorsque c'est une louve qui exerce cette activité, on l'appelle sorcière.
Les mâles aiment bien tuer une femelle de temps en temps. »


» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Les Croquemitaines - Joyeux Caribous Inc.   Jeu 08 Nov 2018, 16:30

La Croquemort est calmée. Elle vous fusille du regard pour l'avoir éveillée si brutalement mais remercie Jolitemps pour sa douceur -bien que feinte- avant de fermer les yeux et de se laisser à nouveau happer par les bras de Morphée.

Vous pouvez reprendre vos recherches.
Revenir en haut Aller en bas
Jolitemps
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 191
» Age : 23
» PUF : Auberjin
» Date d'inscription : 09/09/2017
» Personnages :
Jolitemps
Solitaire.
Possède sans promesse une ruine d'oiseau.
6ans et demi (14.09.17)

Teddy
Solitaire.
Seul et célibataire.
5ans et demi (26.11.17)

Pepper
Etelkru, louveteau.
Célibataire.
Bébé (02.11.18)


» Feuille de perso'
» Points: 400

MessageSujet: Re: Les Croquemitaines - Joyeux Caribous Inc.   Ven 09 Nov 2018, 02:27

Les Croquemitaines

ft. Fireheart², Lysandre & Alf.

Halloween 2018.
6 ans et demi.


Ton sourire de dangereuse porcelaine resta figée sur tes crocs alors que s'endormissait la jeune louve. Tu aurais pu la croquer, là, maintenant, plonger tes dents dans son cou : ce n'était là que solution comme les autres, d'ainsi lui faire trouver le repos éternel. Jamais plus les monstres ne viendraient la hanter, cette vilaine petite sorcière que tu ferais brûler dans les flammes de ta douce folie.
Mais ta raison (en avais-tu vraiment une ?) te poussas à ne pas le faire, écoutant Arastée. Arastée, ton araignée, qui te prévenait qu'on ne devait y toucher, si on ne voulait pas subir une malédiction. Et qu'il te (enfin, vous, mais tu ne résonnais qu'en unique personne toi) faudrait trouver vite solution pour te débarrasser de ces vilains.
Vilains qui ? Vilains loups qui ne faisaient que trainer dans ton sillage, sans quelconque utilité ? Non, non, vilains monstres. Ton échine toujours hérissé par ce monstre, tu cherchas donc une autre lumière douce.
Pas auprès de cette louve de feu, non, elle t'était trop insupportable pour que tu y vois une solution.
Mais vers la fenêtre. Tu appuyas sur interrupteur du store électrique, le regardas monter de tes grands yeux bleus.

« Que douce la lumière de cette lune presque visible soit. »

Là, là, vous y verriez un peu mieux, non ? Et douce était la lueur de l'astre lunaire brillant là-haut, aux travers de ces nuages qui la masquaient presque. Tu la contemplas un instant, un instant qui dura longtemps.
Elle était belle, cette lune.
Aussi belle que tes dents qui ne cessaient de briller sous son éclat.

[ Jolitemps active le store électrique et regarde la lune. ]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Croquemitaines - Joyeux Caribous Inc.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Croquemitaines - Joyeux Caribous Inc.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux noel à tous!
» La Taverne du Nain Joyeux
» Joyeux noël à tous !
» Joyeux Noel à tous
» Joyeux Noel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: Terres Nakhu :: → L'Île Fantôme :: → La Masure Hantée-
Sauter vers: