Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Ces filles au Pays des Merveilles ❀✠ LustDust

Aller en bas 
AuteurMessage
Jolitemps
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 191
» Age : 23
» PUF : Auberjin
» Date d'inscription : 09/09/2017
» Personnages :
Jolitemps
Solitaire.
Possède sans promesse une ruine d'oiseau.
6ans et demi (14.09.17)

Teddy
Solitaire.
Seul et célibataire.
5ans et demi (26.11.17)

Pepper
Etelkru, louveteau.
Célibataire.
Bébé (02.11.18)


» Feuille de perso'
» Points: 400

MessageSujet: Ces filles au Pays des Merveilles ❀✠ LustDust   Dim 04 Nov 2018, 11:09

Ces filles au Pays des Merveilles

ft. LustDust.

Automne 2018.
6 ans et demi & Quelques mois.


« Fille aux étoiles plein les yeux, reprendrais-tu un peu de thé ?
- Seulement avec un sucre, m'dame.
»

Tu regardas de ton froid regard la petite louve bleue, celle qui du sien avait capté toutes tes attentions. Alors que tu t'étais approché de la terre des siens, elle avait braqué sur toi son regard à l'iris d'étoile. Elle t'avait un instant conquis, Joli', alors tu l'avais conquis à ton tour : de tes crocs, pour ta part, ceux qui s'étaient refermé sur le cuir de son harnais pour la soulever dans les airs. Elle n'avait même pas eu le temps de crier que déjà, tu l'emportais loin des siens. Au-revoir à sa famille, à son clan et à ses amis : tu la leur rendrais ce soir, lorsque de goûter elle aurait pris avec toi.
Dieu sait qu'elle avait gesticuler, durant la route. Qu'elle avait voulu se soustraire à ta prise, qu'elle t'avait grondé bien des choses de sa fluette voix d'enfant : mais rien n'y avait fait, tu avais été sourde à l'aveugle, ne faisant que glousser entre tes dents.
Sans doute avait-elle compris qu'il ne valait mieux plus bouger, car elle n'était alors que faible face à forte, sans moyen de retour vers son chez-elle. Secrètement avait elle espérait que tu disais vrai, que tu la ramènerais chez elle à la fin de ce temps, aussi joli fut-il. Pepper était prudente, comptait bien te satisfaire si tu lui promettais vie sauve.

L'enlèvement d'enfants étaient d'ailleurs une chose nouvelle, pour toi. Une première ! Mais c'était une façon comme une autre d'achever ton ennui : tu tentais de nouvelles choses, qui guère ne te hanteraient. Qu'on te pardonne si ça ne marchait pas vraiment, ce n'était là qu'un vague essai. Et puis, si tu n'aimais pas forcément les louves, tu n'avais rien contre les petites filles. Un jour, tu en aurais une, comme elle ! Mais bien plus tard, lorsque ta fécondité partirait avec ta descendance. En attendant, tu te contentais de rester invisiblement enceinte d'une petite démone, nichant au fond de ton utérus laissé au repos, alors que le sien ne marchait pas même encore.
Pepper s'était faite silencieuse, face à toi. Elle ne t'avait pas donné son nom, ni quoi que ce soit, se satisfaisant du surnom que là tu lui avais trouvé. Oh ! Sans doute avait-elle un peu peur, d'être ainsi entre les griffes d'une folle solitaire, elle qui ne voyait que ce monde en noir et n'avait su se prévenir de tes agissements insensés. Tu étais trop imprévisible, pour qu'elle puisse te capter.

Joli', tu avais donc installé notre petite fille sur un petit rondin disposé autour de la souche d'un ancestral chêne, au cœur d'un bois où tout était oublié. Ici, tu avais usé d'un petit service à thé disposé sur la souche, qu'on t'avait permis d'emporter d'une vieille bâtisse à l'abandon : de toute façon, tu n'avais demandé à personne le droit de voler, tu l'avais tout simplement fait. Tu y avais laissé de l'eau à tremper avec ces quelques plantes : chantonnait dans la petite théière persil, sauge, romarin et thym.
Tu avais même servi à ton invité quelques bouts d'os en guise d'amuse-gueule qui n'amusait que toi, à faire craquer sous tes dents ces petits bâtons d'animaux pour mieux résister à cette envie de croquer le minois enfant. Elle, elle n'avait pas vraiment faim : elle restait impassible, à t'observer de ces yeux sans lumière. Elle ne parlait pas, ou que trop peu. Tu faisais la conversation pour elle, tu n'avais besoin de mots pour leur trouver de réponse, toi.
Et alors que tu portais à tes babines un nouvel os, tu pris la parole pour une troisième venue, celle qu'il serait normal de voir s'installer sur le troisième rondin, celui resté vide. Petite bleue ne pouvait la voir, ses oreilles se contentèrent de pivoter en sa direction alors que son nez captait ses effluves féminines. Toi, tu te décidas à l’accueillir.
Le sexe femelle serait dominant, aujourd'hui.

« Es-tu toi aussi femelle chimère, fille peu sage, celle manquante à notre table ? Viens, viens donc avec nous partager ce moment. »

Tu étais solitaire, elle était Etelkru, celle venue Nakhu. Aucune de vous n'aviez à vous trouver ici, sur ces terres Lazulis, mais pourtant était-ce là que devait s'organiser ce thé partagé.
Car il n'y avait que là où l'on pouvait trouver ce Pays des Merveilles, n'est-il pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Dust
».New'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 43
» Age : 24
» PUF : BitterTwins
» Date d'inscription : 08/10/2017
» Personnages : Lustdust ❦ Nakhus
Celibataire ♀


» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Ces filles au Pays des Merveilles ❀✠ LustDust   Dim 04 Nov 2018, 13:50

Le ciel de nuit semblait être du papier carbone lorsque la louve avait quitté sa sacro sainte tanière, Dust n'étant pas d'une activité très intense. Lent. Lent. Tout semblait ralentit, somnolent, comme dans du coton hydrophile, dans cette forêt d'oubli. Depuis quand tournait elle ici? Ca lui était sortit de la tête. Les feuilles laissaient passer de la lumière à travers les feuillages, à présent, elle avait marchait ici toute la nuit? Cela n'expliquait pas pour autant ses insomnies récurrentes, à ruminer le moindre bonjour qu'on lui adressait. La solitude l'embourbait dans une espèce d'anxiété de l'autre permanente. Encore et encore, les souvenirs la hantait, un film ancien et granuleux. Les étoiles illuminaient tantôt l'ennui du soir infinis, maintenant elle semblait comme si elle était sortit d'un lavage de cerveau, plus rien ne subsistait dans son cerveau par trop de fois embrumé.
Tout semblait maintenant mystique, ses idées étaient bariolés de question sans réponse, et c'était de nulle importe. Une sorte d'ivresse s'emparait d'elle. Les idées folles flottaient comme des anges dans sa tête droguée à la forêt d'oubli. Rouges, jaunes, verts, quels comprimés de l'amour allaient elle gouter à cette tea party complétement mad? Ces planètes sucrées qui en douceur, l'éveillerait à une vie plus heureuse, où elle n'aurait pas à se mutiler, se flageoler sans cesse, dans ce spleen qui semblait l'avoir prise de ses griffes depuis maintenant trop longtemps? Etait-ce là un guide spirituel, une chamane, qui l’accueillait avec ces paroles passionnantes, despotiques, prophétiques? Dust voulait s'en abreuver, son regard était fasciné, ébahie. Quelle poésie dans la langue, pourquoi tout les loups n'était pas si lumineux? Que ce passait-il à cette sainte table?
"Euh... Je... Bonsoir. Vous buvez de l'alcool ou quoi? Cet endroit est magicobulique. Je veux bien goûter votre mystérieux breuvage! MERCI" Elle fut prise d'un rire nerveux, un rire Fou.
Quelqu'un qui l’accueillait, qui voulait bien d'elle, elle qui n'était qu'une esclave, une merde de la vie? Non, sérieusement, dans la tête de Dust, c'était avec si peu d'égo qu'elle se considérait. Magicobulique? Qu'est-ce que ça signifiait? Aucune idée, tout était si beau, Lust avait imprimé sur son faciès de jeune déjà vieillit par la tristesse un sourire béat. Elle s'approcha d'un air pataud à la table où les deux femelles discutaient, avec de la maladresse dans les gestes, étourdie par son délire. Son regard semblait perdu vers un abîme que personne ne connaissait, ô oui Dust, trop de fois tu t'es penché, ne sachant pas que tu y prendrais bizarrement goût, dans le néant. Une larme de joie coula de ta joue tandis que tu lâchais tout tes souvenirs, tu ressemblais à un chiffon usagé, qui en avait trop vue, et ton sourire tranchait avec cette attitude de grande paumée que tous te connaissait. Cette forêt était décidément bien étrange, pour te mettre, toi si austère, dans un état de lâcher prise pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Jolitemps
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 191
» Age : 23
» PUF : Auberjin
» Date d'inscription : 09/09/2017
» Personnages :
Jolitemps
Solitaire.
Possède sans promesse une ruine d'oiseau.
6ans et demi (14.09.17)

Teddy
Solitaire.
Seul et célibataire.
5ans et demi (26.11.17)

Pepper
Etelkru, louveteau.
Célibataire.
Bébé (02.11.18)


» Feuille de perso'
» Points: 400

MessageSujet: Re: Ces filles au Pays des Merveilles ❀✠ LustDust   Mar 06 Nov 2018, 15:52

Ces filles au Pays des Merveilles

ft. LustDust.

Automne 2018.
6 ans et demi & Quelques mois.


Toi, l'hôte, tangua sur ton morceau de bois comme tu aurais danser un tango. De blanche et de mauve était sorti la louve du noir et des buissons. Savais-tu, que cette troisième dame viendrait vous joindre ? Ton sourire s'étire, vient saluer tes joues et souligner tes pommettes. N'avais-tu pas eu peur qu'un mâle Lazuli ne vous chasse, toi et ta fille d'un soir ? Elle, ça ne l'aurait sans doute pas dérangé : elle ne se sentait pas vraiment à sa place, la Pepper, elle ne savait pas si elle devait hurler pour appeler son aide ou se taire pour ne pas finir en ton ventre grondant. La prudence lui intimait de ne rien tenter contre toi : dieu sait qu'elle faisait bien, hein ? Tu l'aurais sans doute fait taire, tu l'aurais peut-être emporté au-dessus de la mer juste pour lui faire regagner ses étoiles. Te doutais-tu d'ailleurs qu'en l'enlevant aux siens, elle ne te ferait de grabuge ?

Tu ne savais rien, Jolitemps. Ou tu savais tout.

La venue de cette Nakhu vint illuminer ton visage d'une étrange clarté. Que cachais-tu dans ta tête, pour votre maintenant ? Tant, tant de choses ! Tu y avais pensé, à votre amicale, celle qui vous mènerait au pays des merveilles. Préparé, planifié dans le silence et l'imprévisibilité !
Elle s'approcha, encore, vous parla. A toi, surtout. Elle, louvette, n'avait fait que tourner sa tête vers elle à l'annonce de ses bruits de pas, humant l'effluve étrangère, s'en imprégnant sans comprendre les mots de cette autre venue. Elle n'était pas bien entouré, n'avait sa place parmi des louves dont on ne pouvait capter les paroles. Alors, pourquoi, pourquoi Pepper était-elle là ?
Car tu l'avais décidé, toi. Car tu trouvais ça plus amusant, d'avoir avec vous une enfant qui n'avait encore jamais entendu les premières notes d'une folie dont elle serait, un jour, elle aussi atteinte. Car là était votre sort, non ? Finir folles, folles de rires comme celui qui poussait dans la gorge de votre nouvelle amie ! Tu aimais comment elle tonnait, elle qui déjà s'empressait de vouloir de ton thé. Mais d'abord, tu te devais de lui répondre, oh, c'était ton rôle d'hôte, un rôle qui te prenait au cœur même si tu n'en avais point.

« Il fallait bien lieu magicubolique, comme odeson à nos fantastiques vies fantasmagoriques !
- ...C'est une secte, c'est ça ?! Vos phrases, vos mots, ça veut rien dire ! A quoi ça sert de parler comme ça autrement que pour se donner un genre, hein ?!
- Chut, chut mes étoiles ! Laisses ces dames montrer à l'enfant comment l'existence est une danse qui s'apprend d'un saut par dessus le mi, dans le bois où do-ré-mi tout s'oublie, là où le monde n'a pas mauvaise mine et n'est écorché par des barbares en liesses.
»

Tu la regardes s’assoir devant votre petite fille aveugle, celle à qui il faut ouvrir les oreilles et l'âme sur ces choses qui n'existent pas. A qui, en attendant, tu caresses la tête de tes coussinets, à l'en faire baisser ses longues oreilles aux trous trop grands. Tu savais que tout aussi folle amie serait capable de t'y aider, oui, qu'elle pourrait perdre l'innocente sur les chemins où se mange les boissons et où l'on boit les sens et la raison. Ton invitée servit de son thé, tu te relevas soudainement de ta place, Joli', pour te glisser autour de toi. La larme de sa joue vient se perdre dans son thé, celui que tu sucres de ses yeux.
Car n'y avait-il rien de plus beau, qu'une émotion devenue goutte ?

« Pas besoin d'alcool, quand terrible et ténébreux vient le thé. Et puis, tu sais : alcool se désole quand thé mène à liberté. »

Toujours ce sourire sur ton minois d'un vert presque blanc, dont seules le pâle rose réchauffe l'allure.

« Voudrais-tu bien verser tes gouttes d'émotion dans les nôtres ? Beaux sont tes yeux lorsqu'ils mouillent. »

Toi qui toujours avaient eu les yeux secs, elle qui ne les aurait que d'orage et non de plus, n'étiez pas fait pour épandre une petite goutte de vous dans vos tasses. Mais elle, elle ! Elle le ferait bien pour vous, de verser dans votre verre sa petite goutte d'argent !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ces filles au Pays des Merveilles ❀✠ LustDust   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ces filles au Pays des Merveilles ❀✠ LustDust
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Abyss Au Pays Des Merveilles
» Alice aux pays des merveilles / La traversée du Miroir
» La folie d'Alice aux pays des merveilles [Pv: Miku Takyo]
» Voyage au pays des merveilles
» Humpty Dumpty (Alice au Pays des Merveilles) [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Terres Lazulis
 :: → Les Bois de l'Oubli
-
Sauter vers: