Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Voir la mer et revivre † Roxx

Aller en bas 
AuteurMessage
Fandeptitchat
». Débutant
avatar

Féminin » Nombre de messages : 264
» Age : 23
» PUF : Auberjin
» Date d'inscription : 09/09/2017
» Personnages : Jolitemps
Solitaire.
Possède sans promesse une ruine d'oiseau.
Sept ans. (14.09.17)
Pouvoir inné : Arastée, l'araignée qui murmure à son oreille.
Malédiction! Plus de cheveux jusqu'au 21.03.19.


Teddy
Lazuli, futur glowstick rose.
Seul et célibataire.
Six ans. (26.11.17)
Pouvoir inné : Cuir solide en guise de peau.
Bénédiction ! Médaillon faisant office de Rappel Max.


Pepper
Etelkru, Louveteau.
Célibataire.
Bébé (02.11.18)
Pouvoir inné : 2 fruits ou légumes par jour.

Sobieski
Lazuli, Louveteau.
Célibataire.
Bébé à venir !
Pouvoir inné : ???

» Feuille de perso'
» Points: 600

MessageSujet: Voir la mer et revivre † Roxx   Lun 03 Déc 2018, 22:26

EVENT - Voir la mer et revivre

ft. Roxx


Sleeping Beauties - Hiver 2018.
Revenue à 5ans.





Il t'est arrivé bien des choses, Capricorne...
Il est arrivé que tu te noies dans ton chagrin, dans cette négativité qui te faisais perdre la tête. Tes paupières qui se ferment puis se rouvrent, le bleu qui se mue en rouge. Mais c'est fini, tout ça. C'est fini, Capricorne, ne t'en fais plus pour ça.
...Tant de choses, jusqu'à présent.
A la vie, à la mort, et on reste dans la mort. Puis on revit, finalement, quel est le dieu se jouant de nous ? Pas Ao, tu sais au moins ça, le mystère reste toutefois encore à résoudre.
Alors qu'elle différence, avec ton ancienne vie, la nouvelle ne peut-elle être qu'ennuyeuse ?
Tu as déjà tout vécu, pourrait-on se dire, de A à Z. Et pourtant, oh, pourtant..!

Tu redressas ta tête, envoyant en arrière cette longue chevelure blanche, celle qui caractérisait tous les porteurs de ton sang. Tous ces maudits, qui pourraient envoyer voler cette caractéristique capillaire de la même façon que toi, jouant de cette longue cascade qui ne cessait d'alimenter leurs épaules. Il y a quelque chose, sur tes lèvres. Quelque chose qu'on avait si peu vu, de ton vivant. Voir pas du tout ?
Toi, tu ne t'en souvenais pas, en tout cas.
Quand était-ce la dernière fois que tu avais souris ?
Il n'y avait que la souffrance, qui te restait. Celle perpétuelle, de ta malédiction. Et la peur de la ressentir à nouveau, lorsqu'elle n'était encore à son paroxysme. Tes journées étaient faite de douleur et de crainte. Tu n'avais jamais vraiment vécue, tu n'avais jamais été une enfant normale. N'avais jamais pu l'être, à ton grand désarroi. Forcée de grandir trop vite, de ne pouvoir exprimer l'innocence et la naïveté.

Ton cœur avait terminé aussi noir que ton sang. Ta vie plus triste que ta mort. Elle, cette délivrance...
Tes yeux se ferment, et alors que t’envahis la tristesse, tu ne sens peser sur toi Jokülhaup. Lui, ton manteau d'obscurité, ta deuxième conscience. Tu l'as laissé au vestiaire des Morts, pour laisser tes épaules allégées revenir en ce monde.
Et tu pleures, jolie Capricorne.
Tu pleures à cette vie.
Tu pleures jusqu'à ce que la joie vienne t'habiter, heureuse de simplement pouvoir être triste.

Vivre.

L'errance te pique les pattes, alors que tu bouges, les yeux noyés sous les eaux salées de tes pleures. Errer, encore ? Non, tu préfères courir, vers un destin qui n’existe plus, vers un futur que tu n'as besoin d'espérer. Tu cours, pour ce plaisir simple, celui que de laisser tes larmes s'envoler le long de tes joues, disparaitre derrière toi.
La folie ne sera pas.
La folie ne sera jamais plus.
Pour la première fois, l'expression négative ne serait plus incontrôlée, tu pouvais la transformer en quelque chose de plus fort encore, de plus beau. Alors tu continues d'aller si vite, de tout laisser défiler autour de toi, de te laisser dévorer par la flore pour mieux en ressortir d'un bond. Plus rien ne t'arrête.

Vivre.

C'est au bord de la falaise, face à la mer qui se fracasse contre la roche pour mieux t’accueillir, que se stoppe tes quatre pattes. C'est net, précis. Tu n'iras pas plus loin. Et c'est face au ciel étoilé, face à cette lune qui dévore ta silhouette entière, que tu rejetas la tête en arrière pour mieux pousser ce hurlement.
Celui qui reprenait toute la frustration de ta vie passée.
Celui qui la faisait se stopper là.

Tu ne faisais pas que revivre, Capricorne.
Tu commençais seulement à vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 5097
» Age : 23
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Roy
13 ans (23/10)
Lazulis - Herboriste
Vert
(+1 Rajeunissement)

Karigan
10 ans (11/10)
Etelkrus - Garde
Orange

Athelstan
9 ans (14/11)
Etelkrus - Garde
Rouge

Azkaban
6 ans (14/10)
Solitaire

Bree
7 ans (21/11)
Lazuli - Herboriste

» Feuille de perso'
» Points: 967

MessageSujet: Re: Voir la mer et revivre † Roxx   Mar 04 Déc 2018, 14:08

Puisque le voyage qu'elle faisait sur cette terre se déroulait au gré des hasards et des impulsions qui allumaient ses pensées, elle n'avait pas vraiment réfléchi en quittant les vastes plaines dans lesquelles elle s'était plongée dans de doux souvenirs. Les quitter était une sensation qu'elle ne savait trop comment décrire. Réaliser que les choses que l'on souhaite ne peuvent plus arriver, comme revoir ses trois enfants, Horus, Bastet et Sébèk. Elle n'avait jamais eu l'occasion de savoir s'ils avaient porté, comme elle l'espérait, avec fierté et honneur les couleurs de la lignée de Dockelgang. Elle avait la certitude que si l'un d'entre eux, ou même Aaku, s'était éveillé au cimetière là-bas, elle l'aura senti. Elle aurait reconnu une voix parmi les timbres un peu fatigués et si divers, senti une odeur parmi les effluves si ténues, reconnu un motif familier. Mais elle était seule sur cette terre qui n'était plus la sienne, et promenait avec elle quelques fantômes qui la rendaient aussi triste que joyeuse.

Ses pensées revinrent à ce qui se déroulait devant ses yeux pâlis lorsque l'air se chargea soudain d'effluves salés. Au loin devant, elle aperçut la surface cabossée de la mer, chargée d'autant d'étoiles que son frère céleste. Les oreilles de la petite louve claire se redressèrent, et elle bondit en avant. Bientôt, le sable crissa sous ses coussinets en un bruit délicieux. Elle parvenait même à sentir le chatouillement des grains sur sa peau. Elle s'arrêta au bord de l'eau glacée et inspira profondément. Elle se sentit plus vivante que jamais et... et non. Son coeur ne bondit pas dans son poitrail. Elle ouvrit brusquement les yeux alors qu'une onde de panique la traversait de nouveau, une sorte d'instinct qui restait présent malgré son statut de spectre - plus ou moins.
Son coeur. Son coeur ne battait plus.

Elle recula de quelques pas, la mine perdue, comme si l'océan était responsable de cette prise de conscience soudaine. Roxx était fille des terres libres et n'avait jamais connu le confort d'une vie en meute. Elle avait couru par monts et par vaut, sous tous les caprices du ciel. Elle s'en souvenait, elle s'en souvenait si bien de cette sensation que l'on avait après une longue course. Le souffle court, le sang qui pulsait aux tympans et le coeur qui battait en donnant le rythme de ses pas. Mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui son coeur était silence, sa course ne laissait aucune trace. Elle s'assit et posa une patte légèrement tremblante entre ses épaules, à l'endroit où aurait dû être perceptible le tambour de sa vie. Rien.
Et plus que le fait de s'être soudain éveillée avec les souvenirs de sa mort, cette pensée lui jeta un cafard terrible. Comme sans doute beaucoup des renés de leur tombe, Roxx avait pris cela comme une sorte de second départ, une deuxième vie. Comme si le destin avait décidé d'être clément et d'effacer leur mort comme si de rien n'était. Son coeur silencieux lui rappelait presque cruellement combien elle était seule et sans but. Etait-elle destinée à finir comme ces fantômes dont on parlait dans les légendes, qui hantaient les lieux et leurs habitants ? Comme une enfant se rassurant, elle se promit au moins de devenir un esprit sympathique et joyeux si c'était le cas. Et cette pensée lui arracha un petit sourire au milieu de sa détresse solitaire.
Après tout, tous s'étaient étonnés de voir les mortels endormis, mais ils avaient repris corps de nuit. Peut-être avec l'aube qui grisaillait doucement le ciel, effleurant encore à peine les étoiles, s'éveilleraient-ils ?

Un hurlement la tira de ses pensées et son premier réflexe fut de bondir sur ses pattes, alerte. Elle avait perdu les traces de la louve aux cheveux rosés très vite et n'avait malheureusement croisé personne d'autre - à croire qu'ils étaient tous restés à tourner en rond dans le cimetière. Ce bruit sonna donc très agréablement à ses oreilles, et ses prunelles turquoise fouillèrent la semi-obscurité pour tenter d'en trouver la provenance.
Elle ne mit pas longtemps à apercevoir la silhouette dressée un peu plus loin, à l'endroit où la plage grimpait soudain pour se changer en un petit à-pic. Une lueur heureuse s'alluma dans les yeux de Roxx et, sans plus d'hésitation, elle bondit en avant. Il ne lui fallut que quelques instants pour atteindre la pente douce qui permettait de rejoindre l'autre loup là-haut, et elle s'annonça d'un jappement joyeux sans ralentir.

Son congénère qui se trouvait un peu plus haut paraissait gris clair sous la lumière crue de la lune, et coiffé d'une longue chevelure blanche. Détail peu commun - si une louve ayant l'air d'avoir pataugé dans un arc-en-ciel pouvait prétendre juger ce qui était commun bien-sûr -, la paire de cornes arrondies qui jaillissaient autour de ses oreilles. Roxx ralentit progressivement l'allure en approchant et lança :

"Hey toi ! Je t'ai entendu d'en bas, tout va bien ?"

S'approche lui permit de balayer l'infime espoir que ce lupin ne soit pas un éveillé. Son odeur bien plus légère que celle des mortels était facile à distinguer. Mais cela fut loin de déchanter notre petite louve colorée. Après ces heures en solitaire et la pointe de nostalgie qui lui avait pincé le coeur, elle était plutôt contente de trouver un visage à qui s'adresser. Et qu'elle gratifia d'un grand sourire ravi.
Revenir en haut Aller en bas
Fandeptitchat
». Débutant
avatar

Féminin » Nombre de messages : 264
» Age : 23
» PUF : Auberjin
» Date d'inscription : 09/09/2017
» Personnages : Jolitemps
Solitaire.
Possède sans promesse une ruine d'oiseau.
Sept ans. (14.09.17)
Pouvoir inné : Arastée, l'araignée qui murmure à son oreille.
Malédiction! Plus de cheveux jusqu'au 21.03.19.


Teddy
Lazuli, futur glowstick rose.
Seul et célibataire.
Six ans. (26.11.17)
Pouvoir inné : Cuir solide en guise de peau.
Bénédiction ! Médaillon faisant office de Rappel Max.


Pepper
Etelkru, Louveteau.
Célibataire.
Bébé (02.11.18)
Pouvoir inné : 2 fruits ou légumes par jour.

Sobieski
Lazuli, Louveteau.
Célibataire.
Bébé à venir !
Pouvoir inné : ???

» Feuille de perso'
» Points: 600

MessageSujet: Re: Voir la mer et revivre † Roxx   Mar 04 Déc 2018, 23:37

EVENT - Voir la mer et revivre

ft. Roxx


Sleeping Beauties - Hiver 2018.
Revenue à 5ans.



Ton cri cesse, Capricorne. Retombe le silence.
N'en reste que tes poumons que tu enfles et dégonfles de tout cet air, presque exagérément. Tu respires, essoufflé. Oh, tu sais bien, que tout ceci t'es inutile. Tu fais si bien semblant, pour le plaisir de croire à ton renouveau. En quoi cela gênerait-il quelqu'un d'autre ? Qu'ils vivent tels des fantômes, en se morfondant de leur morte situation : toi, tu en chercherais les étincelles de vie, retiendrait celles-ci dans le creux de tes pattes. N'avouerait à personne prendre tant de plaisir à ainsi procéder, à ainsi côtoyer ces vivants endormis.

Une voix s'élève, tes oreilles se redressent. Tu cesses l’essoufflement factice, pour reprendre le court souffle, celui qu'on entendrait pas même si l'on venait coller l'oreille à ta truffe. C'est une louve qui s'approche en trottant. Elle mêle autant de blanc que de couleurs, elle est le nuage et l'arc-en-ciel. Elle jappe pour s'annoncer, juste avant de parler. C'est une petite pile, tu le ressens à son intonation, à sa démarche, à son être qui se rappelle de l'énergie de celle qui a vécu sa vie à fond les caisses.
Pas méchante, pas chiante, tu ne chasses sa présence comme tu aurais pu le faire : dun silence que tu aurais pu garder, à préférer regarder la lune et écouter le chant des vagues. Au lieu de ça, tu lui accordes ton attention. Lui parles, d'une voix sans syllabe au-dessus d'une autre. L'intonation est calme, posée.
Sereine ? Sereine.

Tout va bien, oui.

C'était la première fois que tu pouvais dire cela sans mentir, Capricorne. La première fois que ton corps et ton esprit s'accordaient sur cette même réponse. Tu allais bien. Ton irais bien maintenant, à jamais. Fini le temps où ta malédiction rongeait le moindre de tes pas, où le sang qui battait dans ton cœur n'était que supplice, où tes yeux ne pouvaient être libre de pleurer et ta voix de s'élever fort, fort, si fort.
Tu t'étais déchargé de tout cela.
Si légère, tu te sentais désormais.
Alors , tu fixas d'abord cette louve, sans hostilité ni froideur dans le fond de tes yeux bleus. Cette louve inconnue mais qui, pourtant, évoquait à toi une lignée dont tu recherchais l'un de ses membres, sans que tu ne veuilles être paranoïaque à la voir elle aussi aïeule ou descendante de Dockelgang avec autre justification que le blanc de son poil. Tu n'aimais guère les spéculations, Capricorne, tu préférais t'appuyer sur des réflexions plus profondes : il ne devait être fait outrage à ton intelligence, tes émotions n'avaient à la dominer quand bien même elles ne t'étaient plus incontrôlables.
Et à elle, tu lui adressas un sourire, comme peu de foi tu avais pu le faire de ton vivant.
Voilà...Voilà même que tu prenais plaisir à l'idée d'un peu plaisanter, peut-être ?

Je n'ai trouvé que le cri, pour compenser le cœur battant trop fort après une course. Tu aurais peut-être autre chose à me suggérer ?

Pour se sentir plus vivante, pour ne jamais plus être menacé par son ombre.
Une secousse soulève tes épaules. Une seule fois : mais c'est déjà ça. Tu as envie de te libérer, un peu, de vivre différemment. On ne peut chasser son naturel : tu resterais calme, sans doute un peu froide. Tu resterais secrète, n'ayant envie de raconter à quiconque ta vie passée, préférant la garder pour toi, rien que pour toi. Mais tu t'ouvrirais, un peu.
Juste pour voir à quel point cela pouvait être bien, à quel point cela pouvait faire du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 5097
» Age : 23
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Roy
13 ans (23/10)
Lazulis - Herboriste
Vert
(+1 Rajeunissement)

Karigan
10 ans (11/10)
Etelkrus - Garde
Orange

Athelstan
9 ans (14/11)
Etelkrus - Garde
Rouge

Azkaban
6 ans (14/10)
Solitaire

Bree
7 ans (21/11)
Lazuli - Herboriste

» Feuille de perso'
» Points: 967

MessageSujet: Re: Voir la mer et revivre † Roxx   Sam 08 Déc 2018, 12:14

L'inconnue se retourna à sa salutation, et lui répondit sans animosité. Le ton de sa voix confirma son appartenance à la gente féminine, ce qui eut pour effet de chasser les dernières miettes de méfiance qu'il y aurait pu avoir dans les grands yeux de la solitaire blanche. Elle se permit d'ailleurs de s'approcher un peu plus, à petits pas prudents et en restant à une distance tout à fait respectable pour une première conversation. Roxx était pleine d'énergie et de sourire à distribuer, mais cela n'en faisait pas quelqu'un de complètement indélicat tout de même. Son coeur se réchauffa - non, non il ne fallait pas penser à son coeur - quand l'autre louve lui rendit cette mimique douce des babines, qui lui sembla sincère. Contrairement à la majorité de ceux qu'elle avait aperçus au cimetière et qui affichaient des mines plus préoccupées ou paniquées les unes que les autres, cette inconnue semblait absolument bien vivre sa condition de fantôme. Voir les autres heureux, pour quelqu'un de plutôt empathique comme la petite louve colorée, était une sorte de remède à bien des maux. Le cafard d'être seule et de ne plus avoir le coeur battant dans le cas présent.

Il y restait une part de naïveté dans le coeur de Roxx qui lui fit tout d'abord comprendre la plaisanterie de la louve cornue au premier degré. Elle eut comme un petit sursaut et dressa plus encore les oreilles. Ses yeux s'arrondirent et ses babines s'entrouvrirent, alors que son cerveau était envahi par une seule pensée : l'autre avait encore un coeur ?! Comment c'était possible ça ? Il y avait donc différents statuts dans l'éveil des disparus... Oh, peut-être s'était-elle éveillée avant et le coeur de Roxx allait se remettre à battre ? A la stupéfaction succéda l'espoir, puis elle réalisa soudain le reflet un peu mutin qu'il y avait dans l'expression de l'autre. Ainsi que le fait qu'elle avait très certainement affiché une réaction absolument inadaptée - flûte, elle y avait cru une seconde quand même qu'elle pourrait retrouver la voix de son petit coeur - et eut un petit rire un peu gêné.

"Haha, oui je l'ai entendu en même temps que le cri." Répondit-elle finalement.

Elle s'approcha de deux pas, d'un air avenant.

"Je m'appelle Roxx ! Et malheureusement mon coeur a pris des congés donc je n'ai pas de conseil pour toi."

Elle afficha un faux air un peu désolé. Elle essaya de creuser dans les souvenirs flous qu'elle avait - certains resurgissaient encore par flash au fil des instants qui passaient sur cette terre - mais ne parvint pas à mettre un nom sur cette louve. Leur divergence de couleurs la faisait grandement doutée d'y être liée par le sang, et elle ne se rappelait ni d'un pelage gris - gris coloré ? Elle avait l'impression d'y voir des reflets mauve - ni de cornes, ni de si longs cheveux blancs.

"Tu t'es réveillée au cimetière toi aussi ?" Lança-t-elle finalement en inclinant légèrement les oreilles sur les côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Fandeptitchat
». Débutant
avatar

Féminin » Nombre de messages : 264
» Age : 23
» PUF : Auberjin
» Date d'inscription : 09/09/2017
» Personnages : Jolitemps
Solitaire.
Possède sans promesse une ruine d'oiseau.
Sept ans. (14.09.17)
Pouvoir inné : Arastée, l'araignée qui murmure à son oreille.
Malédiction! Plus de cheveux jusqu'au 21.03.19.


Teddy
Lazuli, futur glowstick rose.
Seul et célibataire.
Six ans. (26.11.17)
Pouvoir inné : Cuir solide en guise de peau.
Bénédiction ! Médaillon faisant office de Rappel Max.


Pepper
Etelkru, Louveteau.
Célibataire.
Bébé (02.11.18)
Pouvoir inné : 2 fruits ou légumes par jour.

Sobieski
Lazuli, Louveteau.
Célibataire.
Bébé à venir !
Pouvoir inné : ???

» Feuille de perso'
» Points: 600

MessageSujet: Re: Voir la mer et revivre † Roxx   Lun 10 Déc 2018, 18:12

EVENT - Voir la mer et revivre

ft. Roxx


Sleeping Beauties - Hiver 2018.
Revenue à 5ans.



La blanche s'avança en quelques petits pas, restant à convenable distance de ta personne. Tu lui prêtais attention, détaillant les multiples couleurs qui tranchait avec son blanc. Presque trop, loin de la simplicité de ta propre personne. Toi, de mauve grisée, dont la monotonie n'était seulement troublée que par quelques marquages d'un bleu luminescent.
Dans un petit mouvement de museau, tu rejetas en arrière l'une de tes (trop?) grandes mèches de cheveux blancs, dégageant ton visage de celle-ci.
Tu ne compris pas vraiment pourquoi le visage de l'inconnue s'illumina de la sorte, à la suite de tes mots. Ta plaisanterie était-elle si drôle que cela ? Si tu t'étais faite taquine, un peu, tu ne pensais pourtant avoir l'humour nécessaire pour illuminer ainsi le visage d'autrui.
Mais elle sembla comprendre autre chose, se ressaisissant en quelque chose de moins brillant. Son minois perdit de sa clarté d’Éveillée, elle eut un petit rire dérisoire avant que ne succède quelques mots. Deux pas. Voilà qu'elle se présentait désormais à toi, sous le nom de Roxx.
Roxx ?
Ça ne t'évoquait rien. Elle n'était sans doute pas de ton temps. Elle était un peu d'avant, te murmurait un tu-ne-sais-quoi dans ta tête.

« Dommage, Roxx, il restera donc lui aussi un souvenir de ma vie passée. Pour ma part, je suis Capricorne. »

Toi la zodiaque aux deux cornes, maitresse de la sagesse et de quelques autres choses. Elle poursuivit pour toi la conversation, dans un air des plus enchantés. Si tu t'étais réveillé aux cimetières ? Oh, oui, le cimetière.

« Je me suis éveillée sous un arbre, à proximité du cimetière mais loin de son cœur. Je n'ai donc pas pu voir tous les loups tirés de leur sommeil. »

Il y eu sur toi un petit air de déception. Cela t'aurait été d'une grande aide, de voir qui s'était ou non réveillé en ce soir de Grand Sommeil. Sans doute n'aurais-tu eu à chercher inutilement un loup qui, peut-être, était resté condamné au repos éternel, restant en paix six pattes sous terre. Tu te permis un soupir, prononçant ces quelques derniers mots l'air de rien. Peut-être serait-elle à même de t'aider ? Elle qui semblait plus sociable que toi, plus à même d'aborder les loups de ces terres, peut-être savait-elle qui étaient ceux qui s'était éveillés.

« Dommage, moi qui m'étais mise en tête de retrouver un vieil ami, Dockelgang, je n'ai pu savoir s'il avait eu droit au même sort que le notre. »

Tu guettas son expression de tes yeux bleus, cherchant à voir ce que ce nom pouvait évoquer chez elle. L'avait-elle croisé, savait-il qui il était ? Un nom rapporté par les bouches des loups croisés, un souvenir.
Un père.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr
» Admin'
» Admin'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 5097
» Age : 23
» PUF : Nala
» Date d'inscription : 24/05/2010
» Personnages : ~
Roy
13 ans (23/10)
Lazulis - Herboriste
Vert
(+1 Rajeunissement)

Karigan
10 ans (11/10)
Etelkrus - Garde
Orange

Athelstan
9 ans (14/11)
Etelkrus - Garde
Rouge

Azkaban
6 ans (14/10)
Solitaire

Bree
7 ans (21/11)
Lazuli - Herboriste

» Feuille de perso'
» Points: 967

MessageSujet: Re: Voir la mer et revivre † Roxx   Lun 17 Déc 2018, 21:34

L'inconnue quitta ce statut en se présentant à son tour. Elle s'appelait donc Capricorne, un nom qui définitivement ne disait rien à la petite louve colorée. Elle ajouta s'être éveillée sous un arbre près du Cimetière. C'était plutôt original visiblement, car il avait semblé à Roxx que tout le monde s'était plus moins relevé d'une tombe. Mais peut-être simplement cette louve n'avait-elle jamais été enterrée dans le Cimetière, mais mise à l'écart. En hommage ou ou déchéance, il était peut-être trop indélicat de le demander. Et puis tous ignoraient ce qui s'était passé après leur trépas, après tout. Inutile d'aller encombrer l'esprit de cette toute nouvelle connaissance avec des préoccupations dont elle ne pourrait faire, de toute manière, que des suppositions.

Quelle ne fut pas sa surprise lorsque le nom fort familier de son paternel jaillit soudain dans la conversation. Elle ouvrit de nouveau des prunelles rondes et afficha une expression déconcertée. Un vieil ami ? Dockelgang ? Elle aurait mis sa patte à couper qu'il n'avait jamais parlé à sa famille d'une telle amie. Elle s'était peu à peu éloignée de son géniteur lorsqu'elle avait mené sa vie de solitaire - entre solitaires, tous liés du sang qu'ils étaient, ils n'en demeuraient pas moins des êtres aspirant à assez peu de sociabilité et de contraintes - mais tout de même. Et elle avait dit vieil ami, cela sous entendait donc qu'ils s'étaient connus longtemps, donc elle n'avait pas pu manquer cette période... Sa mine passa, au fil de ses pensées, de déconcertée à interrogatrice. S'il était impossible de deviner les pensées de Capricorne, celles de Roxx pouvaient presque se lire sur son museau.

"Je ne l'ai pas vu parmi les Eveillés du cimetière, mais je ne suis pas restée longtemps.... Vous vous connaissiez bien ?" Finit-elle par répondre, sans résister à la curiosité de poser directement la question.

Elle n'avait cependant pas laissé échapper - pas encore, certes, mais c'était déjà ça - leur lien de parenté. En revanche elle était fort intriguée par la nature du lien qui avait pu unir son père à une autre louve que sa mère. Question fort simple, mais la méfiance que Roxx éprouvait à l'égard de la gente masculine la conduisait un peu malgré elle à considérer que toute amitié entre eux était relativement impossible. Il y aurait toujours des pulsions d'un autre genre, et elle n'aimait pas trop l'idée d'en imaginer dans la situation présente.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voir la mer et revivre † Roxx   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voir la mer et revivre † Roxx
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zeït. « Mourir c'est revivre, alors je te tuerai jusqu'à la fin, pour que tu puisse voir un autre lendemain. »
» site pas mal pour voir des films en direct ^^
» 05. You roxx my World
» reportage de grand voir vient voir c est beau ..............
» Un des plus beaux gargant qu'il m'ait été donne de voir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Terres Libres
 :: → Les Côtes de Nacre
-
Sauter vers: