Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 † Alphas ? Prise de conscience et acceptation † [Ezhekiel - Elaine][Terminé - à archiver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
O-Shana
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 234
» Age : 22
» PUF : O-Shana, LittleNouss
» Date d'inscription : 23/01/2017
» Personnages :
E
ZHEKIEL
Ethelkrus [J] - Alpha
5 ans (21/09/17)


M
AYURI
Ethelkrus - Louveteau
2 ans (15/10/17)


N
EPHTHYS
Ethelkrus - Louveteau
1 an (19/09/17)


» Feuille de perso'
» Points: 690

MessageSujet: † Alphas ? Prise de conscience et acceptation † [Ezhekiel - Elaine][Terminé - à archiver]   Mar 12 Sep 2017, 14:39

Alpha ? Prise de conscience et acceptation



Alors même que je me sentais totalement déboussolé, j’avais réalisé qu’il fallait que je réagisse. Et pourtant. Mon corps tremblait en repensant aux évènements qui s’étaient déroulés peu de temps avant sur les terres Punkwolfiennes. Trop d’émotions, de temps passé, et pire que tout trop de bouleversements. J’avais envie de hurler, d’extérioriser toute ma peine et ma frayeur. A l’heure actuelle j’avais l’impression que Kiro s’était joué de moi et m’avait mis dans une situation qui m’interdisait de flancher. La charge que les Dieux avaient décidé de me léguer pesait lourdement sur mes épaules. Désormais je devais être fort, alors même que tous mes repères avaient volé en éclat ne laissant que le doute et l’inconnu face à ma caboche dérangée. Suivre les alphas aveuglément et leurs vouer ma vie, à eux et aux divinités. Voilà ce qu’était mon leitmotiv de toujours, mais désormais quels allaient être mes appuis, sur quoi allait reposer ma ligne de conduite ? Je prenais conscience du regard et de l’existence des autres. Auparavant je faisais simplement à ma manière, désormais je devais penser à toutes les conséquences qu’actes et paroles pouvaient engendrer. Bordel, j’étais pas dans la merde moi !

Je m’ébrouais sans pour autant lever mon arrière-train de la terre fraîche qui constituait un des remparts rocheux de notre nouveau lieu de vie. J’avais pris la décision tôt ce matin-là, d’aller voir l’aube se lever sur nos montagnes, dans l’optique d’éveiller mon corps endolori et fourbu à cause des nombreuses insomnies qui avaient suivi la chute de Chronos. Je tentais tant bien que mal de comprendre toutes les implications qui suivaient ma nomination et mon acceptation à ce nouveau rang. Quand je pense que ma réputation n’est pas vraiment glorieuse, je ne pouvais que me douter que ça n’allait pas être facile de souder les liens entre ceux qui formaient aujourd’hui les Etelkrus.

« Alpha des Etelkrus. Bon sang Kiro, et les autres aussi d’ailleurs, vous avez intérêts à ne pas trop vous moquer du boulet que vous avez choisi. En revanche sympa le nom ça en jette. »

Je commençais à parler tout seul, génial. Et dans le même temps un vide immense vint me serrer les poumons. Ma solitude m’explosa à la figure. J’avais laissé Lagherta dormir et m’étais faufilé furtivement dehors. L’angoisse me tenaillait, bien que je n’en parlais pas ni ne le montrait. Ses monologues de loupiotes avaient, je devais l’avouer, comblé le silence qui m’entourait mais dans le même temps, ils continuaient à me mettre mal à l’aise. La communication n’était pas mon fort même si peu à peu je faisais des progrès.
Je n’étais pas des plus sociable ni des plus populaires. Souvent vu comme un ours, qu’on connaissait mais qu’on ne fréquentait pas. Le larbin des seigneurs, le chien de sa majesté. Utile mais peu fréquentable. Je me ris à ricaner dans la lueur de l’aube : une longue route m’attendait. J’en vins à me demander si je pourrai me tourner vers les anciens alphas pour quêter conseils. Enfin, Tatsu avait disparu sans laisser de trace, et Roy… Je n’avais eu que des échos. Je ressentis le louveteau en moi s’inquiéter de ce que pensait ce grand loup, j’avais besoin de son approbation, de m’entendre dire que je serai à la hauteur. Mais jamais, ô grand jamais, on ne verrait cet ours noir mal lécher l’avouer. Mon égo ne me le permettrait pas de toute manière, mais ça ne m’aidait pas à calmer les tourments dans lesquels mon esprit était pris au piège. Je sentais au loin, dans un coin reculé de mon cerveau attaqué, l’ombre de la folie qui guettait le moment propice pour m’avaler.
Mon grand méchant loup, c’était ma propre personne. Savez-vous à quel point il est difficile de lutter contre soi-même ? Probablement. Je tournais la tête pour contempler derrière moi les ombres s’amenuiser avec le lever du soleil sur notre nouveau logis. Nous y seront bien, parfait pour la surveillance et la défense. Je me levais et tout en surplombant ce petit cocon, je me mis à observer les premiers mouvements du jour. Les âmes à ma charge commençaient à s’activer, telle une fourmilière abîmée. Nombre d’entre eux venaient de voir leur famille éclater à la suite de la reformation des meutes et la plaie béante suintait encore dans l’air triste qui les entourait. Je ne pouvais rien pour ça, seul le temps et le soutien apaiseront leurs peines.

Il était étonnant de constater comme les évènements peuvent faire vieillir un cœur. J’avais l’impression d’avoir perdu plusieurs années de ma vie dans cet épisode. La jeunesse et l’insouciance avaient été balayées pour laisser place aux responsabilités et à la conscience du monde qui nous entoure. C’est pour cette raison également que je ne pouvais m’empêcher d’appréhender ma collaboration avec la prénommée Elaine. Ancienne Brethen et toute jeunette, si ce n’était pas un comble. Déjà, devoir me coltiner un être fragile et inintéressant, mais par-dessus le marché accepter que nous fussions ennemis quelques temps avant ? Je n‘avais eu que l’occasion de l’apercevoir dans la mêlée, je ne connaissais rien d’elle. Je secouais la tête en fermant les yeux. Décidément les choses ne suivaient jamais le schéma que j’aimerai. J’étais certain que Mère Nature se jouait elle-même des Dieux. Je rouvris les yeux, un éclat de malice au fond de mes pupilles d’or. Trouver du réconfort là où je le pouvais, voilà une solution comme une autre non ?

Perdu dans mes pensées, ce fut la période des chaleurs qui me permit de noter la présence d’une nouvelle venue dans les parages. Son odeur ne m’était pas familière et j’en conclus qu’il s’agissait d’une ancienne Brethen ou Solitaire. Je soufflais un bon coup en me disant qu’il faudrait également que je remédie à cela, mon ignorance vis-à-vis de ceux qui formaient aujourd’hui les Etelkrus était honteuse pour un Alpha. Pour ma défense, nous en accueillons encore, des rescapés, des âmes perdues qui tentaient de retrouver leurs repères. J’espérais revoir cette vieille torche de Quartz et Naout la perverse ambulante, peut-être parviendraient-ils à me détendre un peu les fesses avec leurs conneries. Aucun signe d’eux depuis l’explosion de notre ancien monde, et mes espoirs s’amenuisaient peu à peu de les revoir à mes côtés.
Un sourire étira ma babine quand je pris conscience que le ténébreux et l’insondable Ezhekiel avait, sans s’en rendre compte, réussi à créer des liens avec certains pairs. Et ça puait, car leur absence me peinait. Trop de complexité, les sentiments c’est vraiment insupportable laissez-moi vous le dire.

Je ne tournais pas la tête vers la nouvelle venue, préférant prendre le temps de reprendre mes esprits et de replacer mon masque d’impassibilité sur mon visage. Ne sachant pas non plus comment aborder une discussion naturellement, je pris le pli de me dire que si elle était là pour me parler, l’inconnue le ferait. Bon d’accord niveau relationnel ce n’était pas encore ça. Mais qui sait, peut-être qu’un jour cela viendrait naturellement ? Haha la bonne blague.


Code © Adrenalean sur Four Seasons




Dernière édition par O-Shana le Ven 13 Oct 2017, 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oysteria
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 361
» Age : 20
» Date d'inscription : 04/02/2017
» Personnages :
WINNIFRED
8 ans (04/02)
??? | ???


ÉLAINE
3 ans (13/05)
Etelkru | Alpha


ARLESTON
6 ans (27/01)
Lazuli | Combattant


AGRAVAIN
7 ans (30/01)
Etelkru | Guerrier


» Feuille de perso'
» Points: 415

MessageSujet: Re: † Alphas ? Prise de conscience et acceptation † [Ezhekiel - Elaine][Terminé - à archiver]   Mer 13 Sep 2017, 00:06


    Élaine

    Le soleil s'était levé plus tôt que d'habitude ce matin-là, et Élaine avait profité de l'obscurité restante de la nuit pour se glisser en dehors de l'énorme Château de pierre. Sa patte se portait de mieux en mieux et l'attelle de bois finement posée par Azura maintenait à la perfection la bonne position pour que ses os se reforment tranquillement. La brune trottinait calmement dans la forêt et l'ambiance qui y régnait était magique, mystique. La lumière de l'aube s'installant peu à peu rendait chaque arbre différent, et tout le sous-bois était baigné dans un océan de couleurs rouges, orangées et jaunes flamboyantes, comme si le soleil embrasait peu à peu chaque feuille, une par une. La rosée fraîchement déposée sur l'herbe, la jeune Alpha appréciait grandement cette sensation de fraîcheur sur ses coussinets, et le silence lui faisait un bien innommable. Il n'y avait rien, personne pour lui rabâcher les oreilles avec des doutes angoissants, personne pour la fusiller du regard et murmurer sur son passage. Bien qu'elle n'était pas traitée comme la Peste Noire, Élaine sentait que beaucoup de lupins qu'elle ne connaissait pas la jugeaient sans cesse, attendant qu'elle fasse ses preuves pour mériter le respect.

    Et elle décida de faire d'une pierre deux coups, non seulement sa balade matinale aérait son esprit mais elle ramènerait de quoi manger de la chaire encore chaude pour ceux qui auraient un petit creux dès le réveil. Et du gibier, il n'en manquait pas quand Élaine était dans les parages. Sa lune orangée se balançait au rythme de ses pas autour de son cou, projetant de la lumière un peu partout. Silencieux, Élaine était persuadée qu'il émettait un son uniquement audible par ses proies car dès qu'elle mettait une patte dehors, elle était sûre de trouver des lièvres, des écureuils ou des oiseaux prêts à la suivre où qu'elle aille. Pouvoir un peu chiant, aux yeux de la tendre Élaine, mais drôlement utile en temps de chasse. Elle s'assit donc au milieu d'une plaine et attendit, le dos droit, les yeux fermés. Elle n'avait jamais essayé ça auparavant, et l'heure était aux expériences. Du temps passa, elle ignorait combien de minutes mais quand elle rouvrit ses yeux verts, une dizaine de petits animaux l'encerclait, assis eux aussi ou posés sur une branche. Élaine dévoila ses canines en un sourire carnassier et observa une à une les petites créatures venues la voir. Elle pensa que ce pouvoir était des plus étranges et des plus inutiles, elle ne pouvait pas sauver de vie ni avoir une force décuplée. Non, elle attirait simplement les petites bêtes poilues et plumées. Son regard passa d'un écureuil à un lièvre, d'un faon éloigné de sa mère à un merle curieux puis finit sa course sur un minuscule marcassin. Il avait l'air perdu mais terriblement absorbé par Élaine. Cette dernière se demandait ce qu'il pouvait bien les attirer : son odeur ? Non, elle sentait le loup, le prédateur. Sa beauté ? Non, les proies ne trouvaient pas jolie celle qui va les tuer. Alors quoi ? Qu'importait la raison de leur présence, Élaine se leva avec lenteur, ne voulant pas alarmer ses invités. Elle décrivit un cercle, marcha lentement, prudemment et s'approcha pas à pas du marcassin. Elle ignorait s'ils étaient tous hypnotisés ou juste perdus ici, et elle ne voulait pas prendre le risque d'un faux-pas pour tous les voir détaler. Alors elle fit de la patience son alliée, le silence de l'aube se rangeant de côté. Une fois à quelques centimètres du marcassin, elle bondit telle un fauve et dans un mouvement de panique, la clairière se vida de tout gibier dans un vacarme animal, croassements, gémissements, bonds et hoquets de terreur obéissant à une symphonie funèbre. Fière, Élaine revint sur ses pas, le marcassin dans sa gueule, priant pour que la mère ne retrouve pas le chemin de son égaré.

    Quand elle revint au repaire des Etelkrus, elle déposa l'animal dans un endroit où elle envisageait d'y déposer les butins récemment chassés, puis elle s'ébroua, étirant chacune de ses pattes, sauf la blessée. Elle vit quelques loups sortir, les saluant un par un, leurs mines ébouriffées et leurs regards encore ensommeillés. Elle vit au loin une silhouette, perchée sur un rempart, faisant face au soleil levant. Élaine, curieuse de voir une âme si matinale, décida d'aller saluer cet inconnu. Quand elle s'approcha, elle vit qu'il n'était pas une silhouette mais un loup au pelage aussi sombre que l'aile d'un corbeau en pleine nuit. Elle vint se mettre à son côté droit, à une distance raisonnablement polie pour ne pas être considérée comme intrusion dans l'espace personnel d'autrui et regarda droit devant elle, captivée par la beauté des montagnes chantantes caressées par les rayons nouvellement-nés du soleil. Quelque peu gênée, elle lança d'une voix douce :

    "Quel magnifique spectacle. Je suis Élaine, et toi ?"

    Elle tourna la tête et arbora un sourire radieux, sincère. Pas besoin d'ajouter un quelconque titre au risque de paraître pour une vantarde. Elle était Élaine avant tout et si l'autre ignorait que l'Alpha s'appelait Élaine, alors elle aurait quelqu'un dans son entourage qui aura connu Élaine avant l'Alpha. Cette dernière observa un instant son interlocuteur. L'inconnu était d'une beauté sans pareil, son pelage aux premiers abords complètement noir reflétait des nuances de gris et de beige et l'écharpe orange lui donnait un air chic et distingué. Elle se tut, et retourna à la contemplation du soleil, attendant patiemment que l'autre lui réponde. Après tout, il était possible qu'il soit ronchon dès le matin.
Revenir en haut Aller en bas
O-Shana
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 234
» Age : 22
» PUF : O-Shana, LittleNouss
» Date d'inscription : 23/01/2017
» Personnages :
E
ZHEKIEL
Ethelkrus [J] - Alpha
5 ans (21/09/17)


M
AYURI
Ethelkrus - Louveteau
2 ans (15/10/17)


N
EPHTHYS
Ethelkrus - Louveteau
1 an (19/09/17)


» Feuille de perso'
» Points: 690

MessageSujet: Re: † Alphas ? Prise de conscience et acceptation † [Ezhekiel - Elaine][Terminé - à archiver]   Mer 13 Sep 2017, 01:16

Alpha ? Prise de conscience et acceptation



La délicatesse de sa voix vint fredonner à mes tympans un nom qui me fit réfléchir. Ainsi la nouvelle venue était donc celle qui dirigerait en ma compagnie cette meute nouvelle née. A travers ces quelques notes je remarquais que même ses cordes vocales trahissaient encore sa jeunesse, et ne pus m’empêcher de penser que nous étions un des couples d’alphas les plus jeunes de l’histoire Punkwolfienne. Dans quelle bateau avions nous été embarqués là ? Je continuais de fixer l’horizon en silence, appréciant l’éveil de Mère Nature, qui nous offrait un spectacle digne de ce renouveau. Je me sentais las. Las de devoir endosser des attitudes qui ne m’étaient pas familières. Devais-je copiner ? Sourire et lui souhaiter la bienvenue ? Rien que cette idée me donnait envie de lever les yeux au ciel et de ronchonner. Les secondes passèrent, le silence était percé des premiers chants d’oiseaux, du bruissement du vent et des mouvements de la faune environnante. Cette terre était riche, je me répétais mais je ne pouvais qu’admettre une fois de plus : c’était le refuge parfait.
Et alors même que je profitais de ce spectacle, je me rendis compte qu’elle non plus ne savait pas à qui elle avait affaire. Quel duo de choc, à n’en pas douter nous allions aller loin. Ces réflexions provoquèrent moult émotions et… Je cédais. Un éclat de rire sorti de ma gorge et à partir de cet instant je ne pus me retenir de continuer. Tous mes tracas, mes angoisses, mes interrogations, mes doutes. Tout fut balayé par cette idée simple et pourtant si importante que nous étions tous dans le même bateau. Assis sur ce promontoire, la tête rejetée en arrière riant à gorge déployée. Je ne sais pas quelle image cela renvoyait de moi mais peut m’importait en cet instant. Un besoin juvénile et innocent s’était emparé de mon âme, réfrénant la folie sous-jacente et les idées noires qui ombraient mon esprit.

Ce ne fut qu’après cette extériorisation d’une poignée de secondes, que je pus pencher la tête vers la fameuse Elaine et accrocher son regard par mes prunelles brillantes à la lumière des premiers rayons. J’avais conscience de mon impolitesse, la bienséance aurait voulu que je lui réponde directement, mais j’allais me rattraper dès maintenant. Je la fixais, un rictus en bord de babines comme stigmate de mon rire.

« Et bien on n’est pas dans la merde joli cœur, je suis ton compatriote de galère pour les prochains temps, Ezhekiel de mon nom. »

Je me décidais alors à me lever, et m’ébrouais tel un cabot. Je pris alors le temps de la regarder plus en détail. C’était une belle louve, bâtie pour tenir autre chose qu’un bouquet de fleur. Un point en sa faveur. Mais comme c’était une femelle elle en perdait au moins 10 d’office. Les apparences c’était bien, mais elle n’en restait pas moins un être du sexe inférieur. Ses yeux étaient perçants, et je ne parvins pas à deviner si j’y décelais de l’innocence ou du calcul derrière ce bleu laiteux. Elle avait de la classe, mais mon regard se fit plus sévère lorsqu’il se porta sur l’attèle qui cerclait sa patte tel un étau. Les « on dit » m’avaient fait parvenir les exploits de la jeunette, mais je n’avais pas eu vent du fait qu’elle s’était blessée. Tsss… Il ne manquerait plus qu’elle devienne infirme. Enfin dans le même temps il fallait reconnaître qu’une blessure de guerre se devait d’être respectée, elle n‘avait pas hésité à se joindre à la bataille sanglante qui nous avait frappés. Un bon point donc pour la dame au chignon de jais. Si nous tenions les comptes, nous en étions à -8. Parviendrait-elle à revenir dans le positif d’ici la fin de cet entretien ? Grande question, les paris sont ouverts !

« Si tu veux mon avis, tu devrais éviter de trop gambader avec une patte dans cet état, te prendre pour une sur-femelle ne t’aidera pas à guérir tu devrais t’occuper à … Ce dont s’occupe les femelles habituellement, genre les marmots. Ça serait plus sûr, surtout en cette période troublée, madame l’alpha. »

Une fois n’était pas coutume, je tentais d’être gentil et de lui donner des conseils sans l’agresser physiquement. La dernière fois que j’avais croisé une femelle en période de chaleur qui avait décidé d’aller gambader je l’avais ramené de force au bercail. Malgré cela, ma fatigue transparaissait et l’odeur alléchante de la femelle me rendait nerveux. Oui décidément, sa place était à l’abri bien au chaud dans l’enceinte de notre repaire. Loin de moi, disons au moins jusqu’à la fin des chaleurs ? Oui, ça serait mieux, mon esprit était assez embrumé comme ça. Enfin il fallait reconnaître que contrairement à certains de mes compères mâles, mon self-control relevait de l’excellence. J’étais juste… Un peu plus grincheux qu’à l’accoutumée disons.
D’un autre côté, il fallait admettre qu’il serait désormais compliqué d’éviter cette petite femelle. Nombre de choses allaient devoir être mises à plat et décidées sur l’avenir, les règles, et tout ce qui aurait trait aux Etelkrus. Le retour à cette réalité fit partir loin de mon cœur le rire pur qui avait résonné plus tôt dans la fraicheur de la montagne. Est-ce que tout cela allait être mon quotidien désormais ? Ou plutôt, nôtre quotidien ? Je la regardais, tentant de ne rien laisser transparaître de mes inquiétudes.



Code © Adrenalean sur Four Seasons


Revenir en haut Aller en bas
Oysteria
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 361
» Age : 20
» Date d'inscription : 04/02/2017
» Personnages :
WINNIFRED
8 ans (04/02)
??? | ???


ÉLAINE
3 ans (13/05)
Etelkru | Alpha


ARLESTON
6 ans (27/01)
Lazuli | Combattant


AGRAVAIN
7 ans (30/01)
Etelkru | Guerrier


» Feuille de perso'
» Points: 415

MessageSujet: Re: † Alphas ? Prise de conscience et acceptation † [Ezhekiel - Elaine][Terminé - à archiver]   Jeu 14 Sep 2017, 14:34


    Élaine

    Le soleil montait dans le ciel lentement, illuminant un peu plus minute par minute les montagnes et collines devant eux. En guise de toute réponse, Élaine entendit un rire sonore, dément. Elle sursauta quelque peu, le poil hérissé et coucha les oreilles. Mais qu'est-ce qu'il lui prenait ? Était-il complètement fou ? Puis il se calma et lui répondit enfin, et dans ses yeux, Élaine chercha une once de folie mais rien ne trahissait le manque de lumière à un étage. Et d'un coup, elle se sentit horriblement lourde. Ce mâle quelque peu atypique n'était personne d'autres que le fameux Ezhekiel, son compagnon de meute, celui avec qui elle allait diriger la meute nouvelle-née. Elle baissa la tête, un poil déçue et démotivée. Il avait raison, ils étaient dans une galère sans-nom, une jeune inexpérimentée et un fou à la tête d'une meute constituée en majorité d'adultes pleins d'expérience et de critiques acérées. Et quand il prononça d'autres phrases, elle se courrouça aussi vite que le départ d'un feu de forêt en plein été. Elle ? Faite pour faire des marmots ? Et qu'est-ce qu'il voulait dire par "période troublée" ? Bien qu'il avait raison concernant sa patte, jamais elle n'avait voulu se passer pour une sur-femelle. Elle se redressa, et ne céda pas à la colère d'entendre un misogyne débiter des paroles insensées.

    "Oui, tu as peut-être raison, je vais aller faire la potiche, me tenir à tes côtés en souriant et devenir le modèle de la femelle parfaite occupée à enfanter, allaiter puis enfanter de nouveau afin de créer une meute à moi-même."

    Sarcastique, elle resta droite à ses côtés, le regard perdu dans le vague des limbes végétales. L'endroit était sacrément agréable à regarder, et la douceur de vivre augmentait leurs chances de survivre, avec un pincement au cœur, elle reconnut qu'elle préférait cet endroit au Squat des Brethens. Au dessus d'eux, un bouquetin bêla avec hardeur, sûrement un cri de rut, et Élaine glissa un regard amusé vers Ezhekiel. Loin de l'avoir vexée, il avait réveillé en elle un côté joueur et défiant. Il avait l'air d'un ours mal-léché, élégant, certes, mais ronchon comme tout. Après tout, si les Dieux les avaient choisi lui et elle, il y avait peut-être une raison. Peut-être qu'il était aussi perdu qu'elle concernant ce nouveau rôle tombé des nues et qu'il essayait de le cacher en une ironie détestable. Chacun réagissait à sa façon face à la pression et à l'angoisse. La jeune brune s'assit, calmement et chercha quelque chose à dire. Après tout, ils étaient voués à se côtoyer plus que souvent. Elle se mit à rire doucement, un rire moins fou que celui de son compère.

    "Quand j'y pense, on a l'air de rien, toi et moi, en tant qu'Alpha. Si je n'avais pas entendu Kiro de mes propres oreilles, je ne l'aurais jamais cru."

    Elle ignorait pour quelles raisons mais elle se sentait en confiance avec cet Ezhekiel. Malgré sa misogynie et son sarcasme, il avait l'air d'être une bonne patte. Et puis, elle préférait un peu de caractère plutôt qu'un loup disant oui à tout et s'écrasant entièrement. Une pincée d'humour détendrait peut-être l'atmosphère entre ces deux-là ? Elle l'observa un instant, se disant qu'à partir d'aujourd'hui, elle verrait sûrement son visage et ses yeux tous les jours. Deux inconnus obligés de passer beaucoup ensemble sans se connaître. Il valait mieux qu'ils s'entendent bien, sinon leur rôle d'alpha se révélerait encore plus dur, déjà qu'ils étaient déjà tous deux beaucoup jugés et méfiés.

Revenir en haut Aller en bas
O-Shana
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 234
» Age : 22
» PUF : O-Shana, LittleNouss
» Date d'inscription : 23/01/2017
» Personnages :
E
ZHEKIEL
Ethelkrus [J] - Alpha
5 ans (21/09/17)


M
AYURI
Ethelkrus - Louveteau
2 ans (15/10/17)


N
EPHTHYS
Ethelkrus - Louveteau
1 an (19/09/17)


» Feuille de perso'
» Points: 690

MessageSujet: Re: † Alphas ? Prise de conscience et acceptation † [Ezhekiel - Elaine][Terminé - à archiver]   Dim 17 Sep 2017, 00:04

Alpha ? Prise de conscience et acceptation



Je sentis mes poils devenir hirsutes quand la femelle débita sa tirade d’un air courroucé. Si elle avait compris à quoi elle devrait être affairée pourquoi se mettait-elle dans un tel état ? Mais pire que ça, je sentis des frissons d’inquiétude parcourir mon échine lorsqu’elle aborda le sujet de la procréation. Par les dieux, j’étais désormais lié à cette femelle mais la simple optique de devoir m’affairer sur elle tendait à me faire blêmir. Bordel mais qu’avais-je fais pour me retrouver dans une telle situation au juste ? Certes l’Anaconda aimait rire de moi, mais au point de me coller avec une nymphomane susceptible… C’était digne de bon nombre des femelles cela dit, mais quand même ! Rappelle-moi de ne pas te faire de la publicité Kiro, vil serpent que tu es va!
Mon regard se fit méfiant quand je la vis se reprendre pour coller sur son joli minois un petit air satisfait, presque narquois. Puis le rire pris le dessus, et je ne pus m’empêcher de penser que les hormones étaient une sacrée complication dans la vie des mâles. Déjà en temps normal il était compliqué de décrypter le chemin de la matière grise du sexe faible, mais alors en cette période c’était le pompon ! Je l’écoutais d’une oreille attentive malgré le malaise grandissant qui compressait mes poumons tel un étau. J’étais. Définitivement. Coincé. Avec elle. Je tentais de me reprendre et lui répondis.

« Les Dieux sont parfois fourbes, mais étant donné la situation sur le moment j’imagine qu’ils ne pouvaient avoir d’idée sournoise derrière leurs vieilles caboches. » Je m’octroyais le droit de souffler avant d’enchaîner. « Nous sommes jeunes et inexpérimentés, mais j’ai bon espoir que l’Histoire et les anciens sauront nous mener à bien dans la mission qui nous a été confiée. »

Je captais son regard et laissais mon esprit plonger dans les méandres de la réflexion. Jusqu’à quel point pouvais-je m’appuyer sur une simple femelle ? Au premier abord j’avais tendance à répondre purement et simplement : en aucun cas ce n’était possible. Et pourtant il fallait bien admettre que l’allais devoir revoir mon point de vue sur la question, l’énormité du rôle d’alpha ne pouvait être assumé que par une seule âme. Les jours passés me l’avaient démontré alors même que je m’étais échiné à coordonner du mieux que je pouvais tout l’aspect logistique de la meute nouvelle. J’avais besoin d’aide, j’en étais lucide, et la tradition voulait qu’il s’agisse de la femelle alpha qui comble ce besoin de soutien.
Je m’approchais du vide et regarder en bas.

« Tomber serait facile. Mais je ne suis pas un perdant joli cœur. J’ai des soucis relationnels, je ne supporte pas le sexe faible et on a tendance à me qualifier d’ours. Alors peut-être n’ai-je l’air de rien et que notre duo court à sa perte alors même que la partie ne fait que commencer. Mais je ne peux me résoudre à me détourner de tout ce en quoi j’ai toujours cru. Alors camarade désolé de te dire ça mais tu vas en chier, et je te prierai de le faire avec le sourire. »

Mon ton était froid, impénétrable tel un bouclier face aux émotions qui bataillaient en moi. Goujat. Ce vieil adjectif retentit à mes oreilles, échos de nombreux souvenirs d’échanges ou de rumeurs qui m’étaient revenus. Ma formulation était peut-être maladroite, mais si elle avait un soupçon d’intelligence elle dépasserait les apparences de mes remarques pour percevoir mon message de conviction. Tant qu’à devenir alphas, nous le ferions. Et nous nous donnerions à fond pour cela, même s’il fallait pour cela qui je lui colle à l’arrière train pour qu’elle fasse ce qu’il faut. Gérer une femelle était une mission impossible à elle toute seule, et voilà que je me retrouvais avec ce problème en plus de tous les autres. Ma vie n’était définitivement pas des plus calmes et posées qu’il soit.



Code © Adrenalean sur Four Seasons

Revenir en haut Aller en bas
Oysteria
» Modo'
» Modo'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 361
» Age : 20
» Date d'inscription : 04/02/2017
» Personnages :
WINNIFRED
8 ans (04/02)
??? | ???


ÉLAINE
3 ans (13/05)
Etelkru | Alpha


ARLESTON
6 ans (27/01)
Lazuli | Combattant


AGRAVAIN
7 ans (30/01)
Etelkru | Guerrier


» Feuille de perso'
» Points: 415

MessageSujet: Re: † Alphas ? Prise de conscience et acceptation † [Ezhekiel - Elaine][Terminé - à archiver]   Lun 18 Sep 2017, 21:14


    Élaine

    Élaine s'était attendue à un autre rire dément mais il n'en fut rien. Au contraire, Ezhekiel semblait avoir perdu toute contenance et si son teint naturellement noir ne pouvait pas blêmir, elle était persuadée que sous son manteau de poils, sa peau d'habitude rosée était blanche. La brune au chignon fronça les sourcils, et chercha ce qui avait pu le mettre dans un état tel. Mais rien ne lui vint et elle haussa les épaules, décidée à passer à autre chose. Et d'un coup, il débita des paroles. Un flot de phrases s'échappit de sa gueule avec une contenance inhabituelle, même si elle ne pouvait juger ce qui était habituel ou non, vu qu'elle venait de le rencontrer quelques temps plus tôt. Elle sourit en le voyant plonger ses yeux dans les siens, et elle écouta avec attention. Il avait raison, et elle ressentait son optimisme dans sa voix. Il ne paraissait pas tant angoissé, aux premiers abords. Elle acquiesça et détourna les yeux pour observer les collines, le soleil était maintenant un peu plus haut dans le ciel. Et de nouveau, le silence fut brisé et Élaine s'étonna d'entendre tout ça. Il était honnête, une qualité à mettre dans le côté positif sur la fiche Ezhekiel à côté des défauts où figurait déjà "ours", "misogyne" et "inapte à la relation lupine". Elle hocha la tête en souriant, heureuse d'être en compagnie d'un battant. Elle avait eu peur de tomber sur quelqu'un de plus angoissé qu'elle, quelqu'un qui lui aurait présenté ses plus plates excuses en lui avouant abandonner la mission divine. Elle sourit encore plus en entendant sa dernière phrase. Elle allait en chier, mais elle devait souffrir avec un sourire peint sur la truffe. Dans un élan de camaraderie, elle lui asséna d'un léger coup d'épaule sur les siennes tout en riant doucement, oubliant quelque peu la présence de ses épaulières dorées.

    "Premièrement, je m'appelle Élaine, pas joli cœur. Deuxièmement, la bêtise n'est pas incurable, même pour toi. Et je suis d'accord avec toi, sur une majorité de choses."

    Elle n'était toutefois pas d'accord avec son manque de confiance et de respect envers les femelles mais elle préférait ne pas commencer d'emblée à lui rabâcher sans cesse que les femelles valent tout autant que les mâles. Ses babines formèrent un sourire taquin et ses yeux brillèrent de malice. Elle songea un instant qu'elle était issue d'un couple plutôt stéréotypé : la femelle, douce et maternelle, aux côtés de son mâle fort et courageux, occupant, à l'époque, un poste important au sein de leur meute. Winnifred était occupée la plupart du temps à s'occuper de ses petits ou à cueillir des herbes tandis que Méléagant se battait et organisait le bon déroulement des Brethens. La brune eut un rire léger, se disant que, malgré le cliché disant qu'une fille rêvait d'être comme sa maman, jamais elle ne deviendra comme Winnifred. Même si mère au foyer était un métier de tout instant, Élaine ne se voyait absolument pas mère et encore moins femelle docile constituant un nid de ses poils, d'herbes et de plumes, quoiqu'en pense son compagnon alpha. Elle se voulait courageuse et fière, comme son père. Élaine, perdue dans ses pensées, se tenait la tête haute. Elle revint sur terre et se retourna lentement. En contre-bas, quelques loups s'adonnaient à des occupations plus ou moins anodines. Elle vit une mère avec ses petits dans la cour, au soleil, profitant de l'air matinal tandis que ses marmots jouaient à se choper la queue. Plus loin, elle vit Agravain, son oncle, qui partait en trottinant, sûrement pour faire un tour de garde ou ramener de quoi manger. Elle vit son père accompagné de Gloriel et de Korra. Elle savait que sa mère, Winnifred, était au temple de Yurai, partie prier pour savoir ce qu'elle devait faire : suivre sa religion ou créer un potentiel conflit en rejoignant soit les Etelkrus, soit les Lazulis. Élaine baissa la tête, attendrie par le comportement de son père, jouant avec Gloriel qui s'adonnait à un fou rire qui retentissait jusqu'aux oreilles d'Élaine. Elle avait la chance d'avoir toute sa famille à ses côtés, et elle redressa la tête, le regard déterminé.

    "Tu sais, gros bêta, moi aussi je vais tout faire pour être une Alpha digne de ce nom. Alors si toi t'es motivé, alors on sera peut-être le coupl-... le duo d'alpha qui marquera l'histoire."

    Elle sourit, gênée, elle ne voulait pas prononcer quelques mots qui aurait pu le laisser penser qu'elle était intéressée par quoi que ce soit de sa personne. Certes, il était très élégant et très chic mais il était avant tout son camarade de meute.

    "Au moins pour avoir commencer au plus bas de la montagne et d'avoir fini par s'en sortir convenablement."

    Elle le regarda, guettant sa réaction. Elle ignorait pourquoi, mais elle sentait qu'elle allait prendre un malin plaisir à taquiner cet ours brun. Elle s'assit, les yeux mi-clos de plaisir en sentant les rayons du soleil lécher son échine, réchauffant peu à peu son corps. Sans prétention aucune, Élaine se sentit fière. Fière d'être alpha avec cet énergumène asocial optimiste et taquin. Pour la première fois depuis l'Apocalypse, la brune au chignon remercia les Dieux de lui avoir confié cette mission. Dans un murmure inaudible, elle promit à Dairo qu'elle réussirait à devenir cette Alpha que les Dieux voyaient en elle.
Revenir en haut Aller en bas
O-Shana
». Timid'
avatar

Féminin » Nombre de messages : 234
» Age : 22
» PUF : O-Shana, LittleNouss
» Date d'inscription : 23/01/2017
» Personnages :
E
ZHEKIEL
Ethelkrus [J] - Alpha
5 ans (21/09/17)


M
AYURI
Ethelkrus - Louveteau
2 ans (15/10/17)


N
EPHTHYS
Ethelkrus - Louveteau
1 an (19/09/17)


» Feuille de perso'
» Points: 690

MessageSujet: Re: † Alphas ? Prise de conscience et acceptation † [Ezhekiel - Elaine][Terminé - à archiver]   Jeu 05 Oct 2017, 11:04

Alpha ? Prise de conscience et acceptation



J’avais beau observer cette femelle, je ne parvenais pas à lire ses motivations les plus obscures. C’était une femelle, sa volonté était peut-être belle en apparence mais je ne pouvais m’empêcher de douter sur la transparence de ses dires. Et malgré tout, j’avais envie de la croire. Bordel j’étais véritablement désespéré pour en arriver à de telles pensées. Ma volonté était en guerre face à mon sentiment d’impuissance et ce petit bout de femelle n’avait pas, pour le moment, la capacité de calmer mes démons. Je ne pus retenir un rictus lorsque je la vis tenter de débattre face au petit surnom dont je l’avais qualifié. Pensait-elle vraiment que j’allais obéir ? Ce fut décidé, étant donné que ce sobriquet de « joli cœur » avait l’air de la faire tiquer, il allait désormais lui coller à la peau. Et il était dans l’ordre des choses qu’elle acquiesce à mes dires, j’avais bien souvent raison après tout.

Je l’écoutais distraitement désormais, sentant la fraicheur matinale céder face aux rayons de l’astre de feu qui faisait disparaitre les ombres autour de nous. Il était temps de se remettre au travail, j’en avais conscience et pourtant mon bout de montagne me semblait bien trop attirant pour y retourner. Les joies de la psychologie n’est-ce pas merveilleux cette capacité à tenter de renier les soucis du quotidien ? Je tiquais en l’entendant commencer à prononcer un sous-entendu qui dressa les petits poils cachés de ma nuque. Je la fixais de mon regard perçant. Certes elle s’était reprise mais mon petit doigt me disait que ça devait être une perverse comme tant d’autres que j’avais pu croiser par le passé. Elles en voulaient à mon corps, la méfiance était de mise ! J’allais devoir être fort, et rien que d’y penser cela me fatiguait, pourquoi fallait-il que ces femelles soient si débauchées ? Enfin peut-être dramatisais-je un peu, mais d’une certaine façon cela me permettait grâce à ces pensées, de les maintenir toutes à l’écart. Ma mère m’a bien fait intégrer le fait qu’elles peuvent se briser comme une brindille après tout.

« Je ne souhaite pas forcément marquer l’histoire, si nous parvenons à survivre et à faire avancer toutes ces âmes qui dépendent de nos décisions ça sera déjà plus que ce que je ne l’espère. Pour le moment contentons-nous de nous montrer à eux comme étant un binôme qui tient la route, et pour ça faut que nous bougions nos croupes en bas de cette montagne. »

Je soupirais et me détournais pour prendre le chemin de notre tanière et lançais à la jeunette dans une dernière réflexion fort profonde et spirituelle :

« Je te le dis, on n’est pas dans la merde joli cœur. »



Code © Adrenalean sur Four Seasons

Revenir en haut Aller en bas
 
† Alphas ? Prise de conscience et acceptation † [Ezhekiel - Elaine][Terminé - à archiver]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis née pour la fête pas pour la prise de tête ! - Henriette d'Angleterre {Terminée}
» [Libre]Prise d'otage? Pas si sûr! [Rang C]
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» Prise en flagrant délit [pv] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Terres Etelkru
 :: → Grand Castel
-
Sauter vers: