Un monde peuplé de loups extravagants aux pouvoirs surnaturels !
 

Partagez | 
 

 Sans un souffle † Libre

Aller en bas 
AuteurMessage
Fandeptitchat
». Débutant
avatar

Féminin » Nombre de messages : 283
» Age : 23
» PUF : Auberjin
» Date d'inscription : 09/09/2017
» Personnages :
– Eux –


Jolitemps
Solitaire.
Possède sans promesse une ruine d'oiseau.
Sept ans. (14.09.17)
Pouvoir inné : Arastée, l'araignée qui murmure à son oreille.
Malédiction! Plus de cheveux jusqu'au 21.03.19.


Teddy
Lazuli, futur glowstick rose.
Seul et célibataire.
Six ans. (26.11.17)
Pouvoir inné : Cuir solide en guise de peau.
Bénédiction ! Médaillon faisant office de Rappel Max.


Pepper
Etelkru, Louveteau.
Célibataire.
Bébé (02.11.18)
Pouvoir inné : 2 fruits ou légumes par jour.

Sobieski
Lazuli, Louveteau.
Célibataire.
Bébé à venir !
Pouvoir inné : ???

» Feuille de perso'
» Points: 1100

MessageSujet: Sans un souffle † Libre   Lun 10 Déc 2018, 17:40

EVENT - Sans un souffle

ft. LIBRE


Sleeping Beauties - Hiver 2018.
Revenue à 5ans.



Sans un souffle, tu avais laissé les autres.

Eux sur la plage, qui cherchaient des perles plus que ces réponses aux questions que tous se posaient pourtant.
Toi, tu n'avais pas envie de perdre ton temps avec ça : tu n'avais pas non plus envie qu'on exhibe ici ces recherches, on s'en abstiendrait bien, on le ferait loin de toi. Il y avait à tes yeux d'autres priorités, et tu grognerais sans doute si on venait là, maintenant, à t'en parler plutôt que de se joindre en ta pleine quête de réponses. Elles, plus intéressantes, plus passionnantes.
Tu te fichais, de voler quelques fragments de souvenirs à ces loups endormis. Tu était bien trop respectueuse, pour leur voler l'intimité de leur tête, s'immiscer dans leur passé presque présent. Alors, tu les laissés tranquille, oui, préférant respecter leur pudeur et comprendre plutôt la raison de leur endormissement.
C'est pour ça que tu avais été voir Ao. C'est pour ça que tu avais eu droit à cette vision. Ton nez se relève : la mer, les hautes tours. Tu sais où tu dois te rendre, Capricorne.
Tu n'avais pas jugé bon d'attendre les loups qui t'accompagnaient : l'un avait été sur la plage, avec les autres. Le second, celui avec qui tu avais partagé la vision, te rejoindrait peut-être ici. Tes mots étaient rares, tu préférais ne pas perdre ton temps en proposition de te suivre, t'étant contenté d'ouvrir silencieusement la marche lorsqu'on t'avait proposé de le faire après avoir quitté le temple d'Ao, partant sans jamais te retourner pour vérifier qu'on te suivait bien.
Il y aurait bien quelqu'un pour te voir, de toute façon. Et te suivre, si l'envie prenait à un inconnu, que ce soit au temple ou sur la plage. Tu ne te cachais point des autres, avançant encore et encore.
L'eau salée, qui montait sur tes doigts, qui longeait tes pattes, qui recouvrait tes épaules, ta nuque puis ta tête...

Sans un souffle, tu étais entré dans la mer.

Tu cherchais le Fort Abyssal, ce lieu présenté par la déesse. Du moins, ce que tu en avais conclu. Il était temps de vérifier, si ta supposition avait été bonne, ma chère Capricorne.
Ton statut de morte revenue à la vie offrait ce délectable avantage, que de ne plus avoir besoin d'alimenter un palpitant au fond de sa poitrine. Pas besoin de respirer, pas besoin de craindre la pression et la poussée de la mer sur ton corps. Tu te laissas couler, jusqu'à ce que tes pattes rencontrent le sol, floutant le liquide autour de toi de ce sable en suspension. Tes pupilles se plissent, se fond à l'obscurité du fond de la mer : tu es louve, la nuit ne te fait peur.
Tu avances, entre dans ce lieu. Il n'y dort qu'une louve poisson, que tu finis par rencontrer au détour d'une pièce.

Sans un souffle, tu avais marché aux travers des couloirs.

Que pouvais-tu y trouver ? Tu observais les murs, ton bleu regard s'imprégnant du moindre détail qui pouvait bien être capté par celui-ci. Les poissons que tu croisais ne portant une moindre attention à ta personne, te frôlant, te traversant presque. Ta peau ne sentait leurs écailles, tu n'étais qu'être invisible aux vivants, même ceux des profondeurs. Tu te demandais si, ici, une mystique créature aurait réponse à tes questions. Un monstre qui se cacherait, au fond d'une pièce, claquant ses pinces ou faisant vaciller ses nageoires dans l'abysse.
Ne te restais plus qu'à chercher, maintenant. Patiente, attentive, discrète. Guetter le moindre indice, un signe du maître de vos destinés, ou encore une énigme là pour vous mettre sur la voie de votre revenue.

Sans un souffle, tu cherchais désormais tes réponses.

[Topic de réflexion pure, pas de recherches de perles ici, merci ♥]
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
». Maître du Jeu
avatar

Masculin » Nombre de messages : 3393
» Age : 28
» PUF : Je suis le maître du jeu.
» Date d'inscription : 28/11/2010

» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Sans un souffle † Libre   Dim 16 Déc 2018, 13:43

Alors que vous descendez vers les profondeurs, quelque-chose attire votre regard.
Au début, vous pensez que ce n'est que la lumière qui joue et se mire dans les eaux de cette bâtisse des abysses.
Mais un coup d'oeil plus attentif vous fait soudain réaliser qu'il n'en est rien.

Des dizaines, des centaines de voiles à peine perceptibles flottent dans les profondeurs.
Blanchâtres, à demi-transparents, ils ressemblent aux linceuls dont le mystère vous a tirés, vous, Eveillés.
Si vous les touchez, un froid glacial vous envahit, et ils s'accrochent à vous pour en plus vous quitter, vous donnant une allure de spectre....
Revenir en haut Aller en bas
Hiwell
». Affirmé
». Affirmé
avatar

Féminin » Nombre de messages : 3358
» Age : 22
» PUF : Messy ; Hiwell
» Date d'inscription : 24/07/2010
» Personnages :
DESCADA - Nakhu
6 ans et demi (14/11)

HICHAM - Raeder
6 ans [26/11]

» Feuille de perso'
» Points: 775

MessageSujet: Re: Sans un souffle † Libre   Dim 16 Déc 2018, 15:06

    Tu l'observais de loin, la louve brune aux jolies cornes.
    Tu la regardais aller vers le fort, et plonger sans hésitation, sans un souffle.
    Tu décidais de la suivre, parce que tu te sentais de le faire. Tu sentais aussi qu'elle allait droit au but, qu'elle était sur la bonne voie. Alors tu te retrouvais les pattes dans l'eau, observant tes pattes qui ne se mouillèrent pas au rythme des vagues. Tu ne sentis pas non plus le sel qui piquait ta peau autrefois, à tes plus proches souvenirs. Tu te demandas si Sire Aka avait montré une île par delà la mer, et tu t'étais promis que tu irais jusqu'au fond de la mer s'il le fallait, car tu étais si reconnaissant du signe de ton Dieu d'autrefois.

    Alors, ainsi tu avançais dans l'eau et tu ne sentis pas l'humidité tremper tes poils.Tu nageais avec facilité, et, déconcerté, tu semblait flotter dans les profondeurs de la mer tandis que tu te rapprocha peu à peu de la femelle que tu suivais. Tu te demandas si tu pouvais l'interpeller, car tu ignorais si la capacité à parler sous l'eau avait été donnée à vous autres éveillés.

    Alors que tu arrivas enfin à la hauteur de la concernée, tu restas bel et bien sans voix.
    Tu regarda un instant la louve, puis tu fixa la lumière. Tu tentes alors de plisser les yeux pour y voir clair, car tu es aveuglé.
    Tu remarques alors les voiles, qui flottent dans l'eau comme flottaient tes cheveux dans le vent, aspirant, intriguant, comme t'attirant irrévocablement vers elles...

    Alors, laissant la louve, tu nageas vers elle, et de ta truffe, tu touchas les voiles dansantes... et alors que tu ne croyais plus cela possible, tu le ressentis. Ce froid, cette sensation qui paralysait tes muscles et te faisait frissonner la chair. Tu te sentais d'autant plus engourdi, comme la première fois que tu étais revenu de ces bas-fonds pour résoudre vos missions à vous les éveillés.

    Tu te demandais alors de quoi tout cela était fait. Quel était dont cet endroit si mystérieux ?
    Sans mot dire, tu décidas alors d'explorer davantage les environs.

    Peut-être y a t-il donc des réponses en ces lieux sous-marins...
Revenir en haut Aller en bas
Fandeptitchat
». Débutant
avatar

Féminin » Nombre de messages : 283
» Age : 23
» PUF : Auberjin
» Date d'inscription : 09/09/2017
» Personnages :
– Eux –


Jolitemps
Solitaire.
Possède sans promesse une ruine d'oiseau.
Sept ans. (14.09.17)
Pouvoir inné : Arastée, l'araignée qui murmure à son oreille.
Malédiction! Plus de cheveux jusqu'au 21.03.19.


Teddy
Lazuli, futur glowstick rose.
Seul et célibataire.
Six ans. (26.11.17)
Pouvoir inné : Cuir solide en guise de peau.
Bénédiction ! Médaillon faisant office de Rappel Max.


Pepper
Etelkru, Louveteau.
Célibataire.
Bébé (02.11.18)
Pouvoir inné : 2 fruits ou légumes par jour.

Sobieski
Lazuli, Louveteau.
Célibataire.
Bébé à venir !
Pouvoir inné : ???

» Feuille de perso'
» Points: 1100

MessageSujet: Re: Sans un souffle † Libre   Dim 16 Déc 2018, 20:44

EVENT - Sans un souffle

ft. Uriah & LIBRE


Sleeping Beauties - Hiver 2018.
Revenue à 5ans.



Tu restes un moment seule, Capricorne. Plongée dans les profondeurs, sans personne pour les habiter en même temps que toi. Serait-ce une certaine déception, que tu sentirais battre au fond de ton cœur inactif ? Oh, non. Tu ne comptes pas vraiment sur les autres. Tu n'as jamais compté dessus, de ton vivant comme de ta revenue ici. Qu'ils s'occupent, qu'on te laisse : mieux valait être seule qu'avec un inutile entre les pattes. Quelqu'un qui aurait su te faire avancer, lui, par contre... Aurait été le bienvenue, oui. Encore fallait-il l'espérer, un peu.
Comme lui, là-bas ? Tu ne savais pas encore s'il t'aiderait ou non dans ta quête.

Avant de te questionner sur cet inconnu, tu avais de toute façon mieux à faire.

Le bleu de ton regard accroche ce détail dans la mer, celui qui d'abord te fait douter. Est-ce un jeu d'eau et de lumière, qui se dessinent dans les abysses ? Est-ce tes yeux qui faillent ?
Non. Tu plisses tes yeux, laisses tes cils battre une nouvelle fois sur tes deux vitreux. Tu captas ces voiles, ces morceaux de linceuls qui se noyaient ici-bas, à l'insu de tous. Sauf de vous, désormais. D'un battement de patte, tu t'en approche, silencieuse sirène qui se noie dans les mystères.
Il y en avait tant, de ces voiles, qui te semblaient remonter à tout temps.
Ton museau en frôle un, alors que d'autres viennes se coller contre ta peau. Et tu as froid, Capricorne.

Froid.

Ta bouche s'ouvre, tes oreilles se couchent. La sensation est étrange, tu ressens comme une vivante la morsure de l'hiver contenue dans ces petites choses. De fantôme, tu prends des allures spectrales. Ça s'attache, ça s'en va, ça reste contre toi comme pour voler la chaleur qu'on aurait pu te penser avoir. Mais tu es froide, ma petite Capricorne, comme le cœur qui ne s'ouvre que bien difficilement, comme tes yeux bleus qui fouillent les environs. Bleus, eux aussi. Tout est bleu. Tout est beau.
Tu essaies de comprendre, tu cherches, tu raisonnes, alors qu'ils s'emparent de toi pour quelques brides de secondes.
Qu'est-ce ? Une hypothèse te viens en tête, peut-être un peu folle.

Car ils sont des dizaines, des centaines. C'est une population de petits voiles blancs. Voilà ce que tu en penses, toi, car il faut bien en penser quelque chose : tu les vois comme des petites âmes.
Est-ce celles des vivants endormis, incapable de s'éveiller à cause de leur corps et de leur spiritualité séparés ? Désormais, elles errent, se rejoignent, pour aller...tu ne sais trop où. Elles sont là, c'est tout.
Ou est-ce celles des morts, de vous, ceux qui eux aussi cherchent à regagner le monde des vivants inconscients ? Elles attendent que viennent leur réveil pour, peut-être, remonter à la surface, disparaître contre celle-ci pour mieux renaître sur terre.
Tu les regardes, les analyses en frissonnant, t'en détache un peu. Tu te rapproches du loup, le mâle qui te tient compagnie, le seul Éveillé ayant daigné ici te rejoindre.

« Penses-tu que se sont...des âmes ? A qui appartiennent-elles...»

Tu te rapproches d'elles. Sont-elles en mesure de vous comprendre, de vous parler ? Tu essayes : tu ne courrais aucun danger à le faire, après tout. Lorsqu'on était morte, on avait plus rien à craindre...

« Seriez-vous les âmes des vivants endormis ? »

Tu observes. Guettes. Tu essayes de capter une inclinaison, un quelconque mouvement des voiles qui auraient fait office de réponse. En l'absence de changement, sans doute concluerais-tu que la réponse à ta question ne pouvait être autre que négative.

« Ou êtes vous celles des Éveillés, de nos congénères qui bientôt nous rejoindront ? »

Rebelote, l'observation. Tu cherchais à comprendre, Capricorne. A voir si, au moins, une communication aurait pu être établie entre ces choses et vous, ou si un monde vous séparait comme cela pouvait être le cas avec les dieux et les vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Cro
». Mythe
». Mythe
avatar

Féminin » Nombre de messages : 7514
» Age : 24
» PUF : Croket
» Date d'inscription : 04/08/2009
» Personnages : ___
bulletblack GRIMMSolitaire ☥ 10 ans (15.12.18)

bulletred GEB ☥ Guerrier Etelkru ☥ 8 ans (25.12.18)

bulletorange PTAH ☥ Architecte Etelkru ☥ 5 ans ½ (6.12.18)



bulletorange NACHOS ☀ Guerrier Etelkrus ☀ 9 ans ½ (15.12.18)



bulletblack JAXXSolitaire ☣ 1 ans ½ (21.12.18)



bulletgreen SPLEEN ❄ Prêtresse Lazuli ❄ 6 ans (19.12.18)

bulletblack CREEK ❄ Canonnier Raeder ❄ 1 an (11.12.18)



*****


bulletorange GRAN'PA
♰ Archiviste Etelkru ; 10 ans ½ ( 15.12.18 ) ; PNJ Public

bulletblack JAGH
☣ Doyen Etelkru ; 13 ans ( 14.12.18 ) ; PNJ Public

bulletred JOY
☣ Garde Etelkru ; 1 an ( 5.12.18 ) ; PNJ public



Soon ; Séchat & Sokaris


» Feuille de perso'
» Points: 1098

MessageSujet: Re: Sans un souffle † Libre   Dim 30 Déc 2018, 16:09

Elle avait hésité a venir, à se laisser glisser sous l'eau et tomber dans les profondeurs des abîmes. Même si les indices, une fois mis ensembles, convergeaient vers une lointaine construction encerclée de mystère et de coraux. Pas que ça ne l'intriguait pas de découvrir ce qui se tramait dans le monde profond et sous-marins des océans, mais une forme de doute, d'angoisse peut-être, compressait ses poumons vides d'air inutile. Et puis la raison l'avait forcée à se lancer, à plonger et à retenir sa respiration. Mais puisque son coeur ne battait plus, elle pouvait cesser de faire travailler les muscles de son thorax et arrêter le réflexe d'inspiration. Alors son corps, pourtant léger quand elle marchait sur terre, fût attiré par la noirceur du fond et elle se laissa porter un moment. Surprise par ces sensations fades mais nouvelles et curieuse de ce qu’elle allait y découvrir, Artëmis ferma les yeux et écouta son être. A ses tympans le silence de l'eau résonnait avec douceur, le long de son dos elle sentait le courant vaguement plus tiède que le reste de la mer même si de manière général la température n'était ni froide si chaude. Et puis la fluidité de ses gestes, de ses battements de queue et de pattes, la sensation d'être soulevée et pourtant de couler à pic... Finalement, lorsque la Bêta ouvrit les paupières, elle ne comprit pas tout de suite pourquoi il faisait moins sombre : jusqu'à ce qu’elle remarque ces algues étranges, apparemment luminescentes, et qui dansaient paisiblement. Deux autres loups étaient déjà là, non loin, à les observer.

La grise n'aimait pas trop ça, mais elle du se rendre à l'évidence, il fallait communiquer et échanger avec les autres morts revenus de leur tombe pour avancer dans cette histoire de fou. Alors elle nagea lentement vers eux, en réalisant qu'aucune pression n'oppressait sa cage thoracique ou ses oreilles, qu'aucun sifflement ne venaient perturber son audition du calme olympien... Lorsqu’elle s'approcha de ce petit monde, elle se rendit compte que ces morceau d'algues blanchâtres n'en étaient pas vraiment, ils s'étiraient, s'enroulaient, se croisaient et s'élevaient vers eux en douceur pour venir les agripper. Artëmis voulu se dépêtrer de ce linceul mortuaire aquatique avec de grands gestes brusques, mais plus elle voulait s'en éloigner, et plus ils s'enroulaient autour d'elle. Un froid glaçant parcouru ses veines et lui arracha des frissons. Depuis son réveil elle n'avait rien senti d'aussi fort et elle se sentit à la fois revigorée et apaisée par cette vague de froid. De toute façon, elle était déjà morte et ne pouvait pas se noyée donc se débattre ne servirait à rien ici. Elle ne craignait pas de manquer d'air donc elle pouvait prendre le temps de dérouler les morceaux de voiles qui lui collaient à la peau et l'encerclaient. La disciple de Moiro ne parvint pas à déterminer si ces bout de tissu blanc ou algues étaient dotés d'une conscience ou non ? Et si le froid qu’elle ressentait c'était l'incarnation de la mort, du noir qui les avait dévoré avant de les vomir sur terre à nouveau ? Et s'il s'agissait de leur âme à récupérer pour avoir le droit à une vraie nouvelle vie ?

Peut-être qu'il s'agissait de quelque chose d'aussi précieux que ça ? Des âmes perdues et coincées sous l'eau ? Et si ce n'était pas les leurs, peut-être s'agissaient-ils des consciences des endormis, volées à leurs propriétaires ? Dans tous les cas ce truc devait être important ! Après avoir jeté un regard curieux aux deux autres loups, Artëmis décida de toucher volontairement l'un des bout d'algues bioluminescentes et l’attrapa délicatement entre ses crocs après avoir vérifié qu’elle n'étaient plus emmêlées dedans. Si ce n'était pas des algues, en tout cas, ça semblait en avoir le goût ! Ou alors était-ce à cause de l'eau salée qu’elle sentait délicatement contre son palais et dans sa truffe ? En tout cas, elle vérifia sa prise sur un morceau de voile et tira dessus pour essayer de remonter à la surface. Elle n'avait pas entendu les paroles de la louve violacée et ne voulait de toute façon pas trop s'attarder... Il fallait montrer ça aux autres ! Ensuite elle reviendrait en chercher d'autres !
Revenir en haut Aller en bas
http://punk-wolf.forums-actifs.com/t16989-cro-s-rp-open-o#348563
Maître du Jeu
». Maître du Jeu
avatar

Masculin » Nombre de messages : 3393
» Age : 28
» PUF : Je suis le maître du jeu.
» Date d'inscription : 28/11/2010

» Feuille de perso'
» Points: 0

MessageSujet: Re: Sans un souffle † Libre   Mer 02 Jan 2019, 07:12

Votre observation des environs ne vous révèle rien de plus. En revanche, vous sentez les voiles accrochés à votre pelage tendre vers la surface, comme pour vous indiquer que la réponse ne se trouve pas en ce lieu...
Il vous faut visiblement continuer avec cet indice.
Vous n'êtes sans doute pas si loin.

Les voiles resteront accrochés aux personnages jusqu'à nouvelle indication du Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Fandeptitchat
». Débutant
avatar

Féminin » Nombre de messages : 283
» Age : 23
» PUF : Auberjin
» Date d'inscription : 09/09/2017
» Personnages :
– Eux –


Jolitemps
Solitaire.
Possède sans promesse une ruine d'oiseau.
Sept ans. (14.09.17)
Pouvoir inné : Arastée, l'araignée qui murmure à son oreille.
Malédiction! Plus de cheveux jusqu'au 21.03.19.


Teddy
Lazuli, futur glowstick rose.
Seul et célibataire.
Six ans. (26.11.17)
Pouvoir inné : Cuir solide en guise de peau.
Bénédiction ! Médaillon faisant office de Rappel Max.


Pepper
Etelkru, Louveteau.
Célibataire.
Bébé (02.11.18)
Pouvoir inné : 2 fruits ou légumes par jour.

Sobieski
Lazuli, Louveteau.
Célibataire.
Bébé à venir !
Pouvoir inné : ???

» Feuille de perso'
» Points: 1100

MessageSujet: Re: Sans un souffle † Libre   Mer 02 Jan 2019, 13:26

EVENT - Sans un souffle

ft. Uriah & Artëmis & Maître du Jeu


Sleeping Beauties - Hiver 2018.
Revenue à 5ans.



Tes mots restèrent sans réponse, tu ne savais toujours pas ce qu'étaient ces voiles blancs. Ce qu'ils étaient, oui, des âmes ou des non âmes. Tu les observais, mais plus rien ne te venais, d'elles qui te collaient à la peau.
Tes yeux se plissent, si bleus, se fondent dans l'océan.
Tu fais à peine attention à la nouvelle venue, la grise qui tout juste vous rejoint. Elle aussi, s'approche des voiles. Elle tente même d'en attraper un entre ces crocs : au lieu de ça, ils se collent à elle, comme ils ont bien pu le faire avec le mâle, avec toi.
Elle rejoint la surface, s'éloigne de vous. Tu ne cherches ni à la rejoindre, ni à comprendre ce qu'elle était venue faire ici. Son problème était le sien : toi, tu réfléchissais seule. Besoin de personne.
Observant les voiles accrochées à tes épaules, tu les regardais pointer vers la surface.

« La réponse n'est pas ici. »

Un mouvement de ton corps te fait bouger plus haut, tu nages, suis la direction empruntée par ces fragments blancs que tu ne savais plus comment dénommer. Petites âmes resteraient sans doute le nom que tu leur donnerais, à bien y réfléchir.
Délaissant la compagnie des autres, tu t'éloignas vers un ailleurs. Toi, Capricorne, qui ne choisis la plage pour retrouver la compagnie dispensable des Éveillés qui y étaient restés, préférant chercher ailleurs, là où les voiles seraient susceptibles de te guider...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sans un souffle † Libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sans un souffle † Libre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée costumé, et sans doute mouvementée~ [LIBRE]
» Sans amour, sans ami(e)s et maintenant sans boulot...[LIBRE]
» « L’aventure est dans chaque souffle de vent. »
» Le début d'une haine sans fin [LIBRE]
» Obama en chute libre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Punk Wolf :: 
Terres Libres
 :: → Île de Morne-Oeil :: → Fort Abyssal
-
Sauter vers: